AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  


Partagez | 
 

 La nuit je mens, je m'en lave les mains ⚔ Jason

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar


independent soul

Messages : 93
Date d'inscription : 18/01/2018
Face Identity : Oscar F*cking Isaac
Crédits : CelticAddiction










MessageSujet: La nuit je mens, je m'en lave les mains ⚔ Jason    Ven 19 Jan - 0:06

Jason Faust
Voleur d'amphores, au fond des criques ...

J'ai fait l'amour, j'ai fait le mort, t’étais pas née

Free Spirit
why do we fall ? so we can learn to pick ourselves up.
nom complet : En vrai ? En vrai, et si tout était simple, on ne devrait le connaître qu'en tant que Ιασων. Ou plus précisément en tant que Ιασων από Θεμίσκυρα. Mais bon, qui lit et qui comprend le Grec antique de nos jours ? Et puis ... Certes, au final, une fois traduit, Jason de Themyscira, c'est plus facile, mais dans les faits ... Dans les faits, il n'y a que depuis très récemment qu'il sait qui il est vraiment, et cela fait encore moins de temps qu'il pourrait sans doute librement utiliser cette identité qu'il n'a volé à personne, et qui est la sienne depuis toujours. La sienne, mais tue jusque là. Alors, en vrai ... En vrai, ce n'est pas sous cette identité là, pourtant la sienne, qu'il se présente aux gens, et qu'il évolue au sein du monde.  alias : Par commodité, et parce qu'il ne pouvait pas rester sans identité bien qu'il ne savait pas qui il était, et qu'il se cherchait, le "jeune" homme a choisi de toujours garder son prénom, seule chose dont il était sûr concernant qui il était. Jason, qu'il a pu décliné, au fil des siècles et des contrées dans lesquelles il a pu s'établir, en version couleur locale. Et des patronymes, il en a eu des centaines. Depuis qu'il sait qui il est, autant par pied de nez que par référence piquante et mordante, il a choisit de se nommer Faust. Et il aime plutôt bien. âge : S'il parait n'avoir qu'environ 35 ans physiquement, et bien, en réalité ... Et bien, il a passé la barre des 5000 ans depuis quelques temps déjà. Oui, merci Papa pour l'immortalité, et merci Maman pour les bons gênes ! date et lieu de naissance : Serait bien malin qui pourrait dire, avec précision, quand, exactement, Jason a pu voir le jour. Pour lui, c'est donc date de naissance inconnue, bien que sa mère lui ait appris qu'il est venu au monde en second, après Diana. En revanche, il sait désormais qu'il a vu le jour sur l'île de Themyscira. lieu d'habitation : Et bien, comme dire ... ? Il s'était acheté un beau loft, à Metropolis, histoire de se rapprocher de sa soeur, mais il n'en reste plus rien aujourd'hui. De toute façon, il vit depuis quelques mois sur l'île de Themyscira, auprès de sa mère. Mais les choses sont en passe de changer. Le changement, ça le connait, de toute façon ... métier : Bon, on ne doit pas toujours juger les gens à leurs actions, c'est ça ? Tant mieux. Parce que dans la vie, lui, il est plutôt faussaire d’œuvres d'art, avec une prédilection pour l'art antique. Et il ne fait pas que produire des contrefaçons plus vraies que nature. Après, il les vend, ce qui doit bien faire de lui un trafiquant, ou un receleur, appelez ça comme vous voulez. Mais en dépit des apparences, il n'a majoritairement que de bonnes intentions. identité : Son identité est secrète aux yeux des mortels, mais ça y est, dans sa famille, tout le monde sait qui il est désormais ! Certains grincent des dents, mais, honnêtement, ceux-là, qu'ils aillent se faire voir chez les Grecs : ironie, quand tu nous tiens ... affiliation : Les circonstances de la vie ont pu faire de lui un solitaire, même s'il a toujours préféré se définir comme un indépendant, capable de se débrouiller seul et d'évoluer sans béquilles, et sans se casser la gueule trop souvent. C'est Dionysos qui picole sévère, pas lui, ou pas trop. En vrai, il sait faire équipe de temps à autre, et il n'a jamais été un misanthrope. Le contact et la proximité ne lui font pas peur, surtout auprès de ceux qu'il peut côtoyer depuis déjà des siècles, voire même plus. avatar : Bah, ça se voit pas ? Il s'agit bien entendu de Oscar Isaac !  crédits : CelticAddiction && Tumblr.



curieux ; obstiné ; indépendant ; passionné
têtu ; impulsif ; loyal ; charismatique
protecteur ; artistique ; taquin ; complexe

oscar isaac | scenario
Miracles by their definition are meaningless, only what can happen does happen.
(001), C'est un bâtard. Un vrai de vrai, au sens premier du terme. Et il l'a toujours su. Après tout, n'était-ce pas là le lot de tous les jeunes apprentis placés auprès de Héphaïstos, eux qui n'avaient pas leur place auprès de leur mère ? (002), Si son statut de bâtard n'a jamais été un mystère pour lui, en revanche, pendant si longtemps, il n'a rien su de la réelle identité de ses géniteurs. Paradoxalement, si c'est après sa mère qu'il a le plus couru, c'est l'identité de son père qui a tout fait basculer. (003), Quelques minutes avant sa naissance, c'est une petite fille qui est venue au monde. Une petite fille prénommé Diana, et qui a aujourd'hui bien grandit. Une petite fille qui a comblé de joie leur mère, Hippolyte, avant qu'une tristesse immense ne s'empare d'elle, en enfant un fils, Jason. (004), Bien que le jeune homme n'ait pas été le seul apprenti de Héphaïstos, il sait qu'il a toujours un peu été à part pour son mentor. Aujourd'hui, il ose espérer que cela tenait autant, voire plus, à son talent naturel pour la ferronnerie d'art, plutôt qu'au fait qu'ils soient en réalité issus du même père ... (005), Si Jason a usurpé maintes et maintes patronymes, il a toujours conservé son prénom, bien qu'il ait pu l'adapter aux contrées dans lesquelles il a vécu. Malgré son mutisme face à ses questions, il avait en effet obtenu de son divin mentor qu'il lui confirme que son prénom avait bien été choisi par sa mère. Alors, hors de question de s'en débarrasser ! (006), Il sait qui est la vraie Joconde, pour avoir personnellement connu Leonardo da Vinci. Lui, et tant d'autres, artistes comme grandes figures historiques du passé ... (007), Il ne fume pas, ne l'a jamais fais, et ne comprend pas trop l'engouement autour de ça. En revanche, il n'a jamais rien contre un verre de vin, tant qu'il ne s'agit pas de jus de chaussettes, et qu'il connait la provenance du cépage. Par ailleurs, il a une préférence pour les moelleux, les pétillants, et les alcools forts. (008), Il aime beaucoup le cinéma. Mais vraiment beaucoup. Tant et si bien qu'il avait fait installé une salle avec home-cinema dernier cri dans le loft qu'il s'était acheté à Metropolis. Mais tout a cramé, la faute au Syndicat. (009), Aussi étrange que cela puisse sonner aux oreilles, et même si ça ne plait pas à tout le monde, il est le tout premier, le seul et unique Prince de Themyscira. Il a donc été dans son plein droit de rester vivre quelques temps auprès de sa mère, qui n'est rien de moins que la Reine des lieux. Au sens propre comme au sens figuré. (010), Il parle toutes les langues du monde, ou presque. Parce qu'il a été nomade, qu'il a parcourut la Terre en long, en large et en travers, en recherchant sa mère et en rencontrant du beau monde. (011), C'est un très bon musicien, surtout avec une guitare entre les mains. Il s'est d'ailleurs ainsi attiré les bonnes grâces de certaines Amazones pourtant réticentes à sa présence auprès d'elle. Bon, il n'a pas fait ça pour ça, mais, ma foi, si ça fonctionne ... (012), Bien qu'il ait 5000 ans passés, et que, contrairement à sa sœur jumelle, cela fait déjà plus de quatre millénaires qu'il évolue parmi les humains, il ne s'est jamais marié. A quoi bon, quand la damoiselle aurait dépéri un peu plus jour après jour, là où le temps n'aurait eu aucune emprise sur lui. Quant à avoir eu des enfants, si c'est le cas, il n'est clairement pas au courant ! Mais bien évidemment, il a déjà eu des relations charnelles, et certaines de ses amantes sont même connues du grand public, ou en tout cas, figurent dans les livres d'Histoire. Et s'il fallait qu'il se définisse, il dirait qu'il a une préférence pour la gente féminine, mais qu'il n'a jamais totalement fermé la porte aux hommes. (013), Très doué de ses mains, Jason possède aussi une fibre artistique indéniable, ainsi qu'un bon sens du goût et des harmonies colorimétriques. Rénover de fond en comble un appartement ne lui fait pas peur, pas plus que de fabriquer lui-même ses meubles. Et puis, comme il bricole souvent sans haut, le spectacle en vaut la peine ! (014), De façon assez paradoxal, si Jason a toujours su évoluer avec son temps, il a conservé de vieilles habitudes auxquelles il refuse de déroger. Par exemple, lorsqu'il jure, il le fait en grec ancien. Et s'il faut faire référence à l'intercession d'une entité supérieure, il fait référence aux Dieux, lui. Avec une majuscule, et au pluriel. C'est que, pendant 1000 ans et plus, tout de même, ça a été la convention sociale de référence ... (015), Il cuisine très bien ! Que ce soit des spécialités asiatiques, méditerranéennes ou encore amérindiennes. Il est également très calé en pâtisserie, et, à côté de ça, fan de café, encore aujourd'hui, il moue son grain lui-même, comme à l'ancienne.
Quelles sont vos capacités surhumaines, vos compétences, vos forces et vos faiblesses ?
S'il existe l'inné et l'acquis, chez lui, les deux semblent se confondre depuis toujours. Et si la fusion n'est pas totale, alors la complémentarité est quasi sans faille. Concernant sa nature profonde, il est impossible de passer à côté du fait qu'il est immortel. Même si nul n'est éternel, sans doute, et qu'au final, on doit plutôt partir du principe que le temps n'a pas d'emprise sur lui. Cependant ... Cependant, jusqu'à maintenant, il est invulnérable : pas un rhume, pas une quinte de toux, pas une éruption cutanée, rien ! Et pourtant, les Dieux savent qu'il a traîné dans des endroits pas vraiment fréquentables, et que, oui, il y était, en Europe, lors des grands épisodes de la Peste. Bon, après, sa peau n'étant pas en titane, s'il se coupe, il saigne. Mais pas pour longtemps, car il se trouve doté d'une régénération cellulaire à toute épreuve. Le délai dépend de l'ampleur de la plaie, mais cela ne dure pas plus de 24h pour les cas les plus graves. Et ce genre de petit tour, ça fait toujours son effet, croyez le ! Tout comme le fait d'être doué d'une super-force, ce qui lui a permis de manier sans difficulté les outils des forges de Héphaïstos, d'aider Michelangelo à déplacer son fameux David, ou de soulever son lit sur un seul doigt pour faire le ménage. Et il n'est pas maladroit. Donc, non, ce n'est pas lui qui a cassé la Victoire de Samothrace. De toute façon, saboter son propre travail serait stupide. Et puis, puisqu'il possède des réflexes surhumains, il aurait su réagir au quart de tour pour retenir la malheureuse qui s'effondrait. Il ne fait donc jamais rien tomber, ou plutôt, il rattrape toujours tout avant que cela ne s'écrase au sol et ne se transforme en catastrophe. C'est comme s'il avait un temps d'avance, et qu'il agissait aussi vite qu'il réfléchissait. Ou alors, il réfléchit à vitesse normale, et ce sont simplement les humains qui sont dotés de cerveaux lents. Quoi qu'il en soit, il est également très rapide, et comme il est aussi très endurant, la course à pieds à toujours été une promenade de santé, pour lui. Il n'est donc en rien le mystérieux messager de Marathon, puisque celui-là est mort à l'arrivée, là où Jason est encore en vie, merci bien ! En plus de tout ça, Jason a une prédisposition toute particulière pour l'aérokinésie : il sait sentir le flux des marées, particulièrement maintenant, avec la Lune qui fait sa loi, et dans le même temps, il sait générer suffisamment de pression d'air pour créer tempête et tsunami, ce qu'il évite de faire, bien entendu. En tout cas, merci Papa pour ça ! Tout ça, ça doit bien tenir de l'instinctif, de l'inné, du génétique. Il se l'est toujours demandé, maintenant, il en a la confirmation.  Mais loin de se reposer sur ses lauriers, il a aussi bénéficié des apprentissages qu'il a reçut, et pas que dans l'art. Ayant grandi dans un environnement exclusivement masculin, parce que Héphaïstos ne voulait pas de filles dans leurs pattes, Jason a appris très jeune à se battre, à prendre l'ascendant sur ceux qui voudraient ne serait-ce que le chahuter. Cela est passé par l'apprentissage d'une exceptionnelle maîtrise des armes telles que l'arc, le javelot, l'épée, le bouclier, et ce de façon innée et instinctive, mais aussi l'expertise du combat au corps à corps. Des préceptes que Héphaïstos l'a enjoint à faire sien, et qu'il n'a pas hésité, par la suite, à faire fructifier et à compléter par les dernières techniques à la mode, et par la maîtrise des dernières armes créées par l'homme. Mais cela ne signifie pas pour autant qu'il se balade avec une arme à feu sur lui. Il est d'ailleurs contre le lobby de la NRA, et trouve que ce ne sont que des λίγο στρόφιγγες, soit des petites bites.  Ouais. Minuscules, même. Peut-être qu'il faut en avoir des grosses, comme les siennes, pour être également un expert du vol. Oui oui, vous avez bien lu, bien entendu, et tout, mais, tout comme sa jumelle, Jason peut voler. Quoi que Diana et lui ne doivent pas user du même sens du terme vol. Si Diana peut s'élever dans les airs, Jason, lui, peut vous dérober tout ce qu'il veut sans que vous vous en rendiez compte ... Héhé, quel petit malin ! Cela peut surprendre, mais bon, on a tous ses petits secrets. Un autre de ses secrets, en tout cas, c'est d'être immunisé contre la magie. Déjà, les tours de passe-passe des magiciens, ça ne marche pas avec lui, en vrai filou, il voit tout de suite les ficelles, il comprend les combines, et ça tombe à plat. Mais au delà de ça, la vraie magie ne fonctionne pas sur lui. Désolé, passez votre chemin ! En tout cas, ça aussi, il le partage avec Diana. Même si, bon, lui vous dira que, concernant sa jumelle, il y a sans doute des failles. Après tout, ne l'a-t-il pas envoûté, elle qui était pourtant si méfiante à son sujet au début ? Tout ça doit sûrement être dû à son sourire, à ses fossettes, ou à ses jolies petites fesses ! Il y a bien ses abdos, aussi, mais, bon, il ne se balade pas torse nu devant elle, d'autant plus que son homonyme en serait sans doute fort peu aise !
Pourquoi ne faites-vous partie d'aucun groupe, bon ou mauvais ?
Peut-être qu'on peut trouver ça égoïste, mais pendant longtemps, l'objectif principal, dans la vie de Jason, ce n'était pas de jouer aux grands héros, mais plutôt de mener sa quête pour en savoir plus concernant ses origines, et plus principalement pour découvrir qui est sa mère, afin de pouvoir la retrouver. En fait, il s'est surtout retrouvé embarqué dans tout ça à cause de sa sœur jumelle. Ou grâce à elle. Sérieusement, il se tâte encore ... Pas que l'Humanité le débecte et qu'il n'ait rien à faire des Hommes, bien au contraire, mais le faire d'être presque sans racines, de sans cesse bouger, de se gérer comme un grand, tout seul, et bien ... Et puis, excusez le, mais il ne vivait plus aux Etats-Unis au moment où les premières associations de héros se sont créées. A côté de ça, lui, il vous dira toujours que, s'il, il fait partie d'un groupe, celui constitué de tous les apprentis de Héphaïstos, ceux d'avant lui, et ceux qu'il a connu pendant son propre millénaire au service du dieu. Et, désormais, son groupe à lui, c'est sa famille. Aussi. Mais, évidemment, aux yeux des gens, il demeure un indépendant, et cela ne le dérange pas plus que ça, car indépendant ne signifie en rien non concerné et je m'en foutiste.
que pensez-vous des querelles entres les héros, les criminels et les autorités ?
Les autorités ont toujours été bizarres, clairement en retard, et si souvent castratrices. Jason a connu certains régimes d'oppression, et il a vécu en des temps où certaines choses, aujourd'hui conventionnelles et totalement respectables, étaient vues comme de grands crimes à absolument refréner et sanctionner. Certes, ce sont techniquement elles qui, aujourd'hui encore, continuent de diriger le monde, avec leurs lois et tout le reste. Mais il n'en fait pas trop cas, parce que, bon, à part être un citoyen du monde, il ne se sent pas plus une nationalité qu'une autre. Mais, quand même, il n'apprécie que peu qu'on lui dise ce qu'il doit faire, alors il comprend que cela puisse en ulcérer plus d'un, parmi les criminels et les héros. Quoi que les criminels méritent clairement qu'on leur foute sur la gueule. Y a tout qui est dit dans le simple fait qu'ils soient des criminels. Pas besoin d'une analyse étymologique, mais, oui, clairement, on comprend ce qui est plus que sous-entendu. Et les héros, quand à eux ... Eux, ils doivent sans doute essayer de se dépêtrer de tout ça, en essayant de faire ce qu'ils estiment être juste tout en esquivant les bâtons dans les roues que leur mettent les autorités. Tout en tapant sur la gueule des criminels, car rien ne vaut une seconde tournée quand il y en a déjà eu une juste avant : dans le doute ... En fait, tout ça doit avoir un fond d'orgueil et de narcissisme. Chacun aimerait pouvoir faire son "boulot" sans avoir à en répondre, c'est juste qu'ils n'ont pas du tout la même définition de ce qu'est leur boulot. Et puis, chacun veut être au haut niveau, peu importe ce qu'en disent les héros et leurs histoires de dévouement et de sacrifice. Ils sont humains, après tout, c'est très humain d'avoir quand même une part de narcissisme au fond de soi. Mais, aujourd'hui, l'essentiel n'est-il pas qu'ils se serrent tous les coudes pour foutre une peignée au Syndicat ?
pseudo - Twix - 26yo.
pays : Hexagone.  fréquence de connexion : Jamais, c'est plus drôle comme ça. où avez vous connu que le forum ? Une certaine Amazone m'a fait des propositions indécentes sur la CB, un peu avant Nowel votre avis dessus : ... Mouais. C'est pour ça que je fais un DC d'ailleurs ! un dernier mot ? Here comes the Demigod


Dernière édition par Jason Faust le Ven 26 Jan - 1:29, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


independent soul

Messages : 93
Date d'inscription : 18/01/2018
Face Identity : Oscar F*cking Isaac
Crédits : CelticAddiction










MessageSujet: Re: La nuit je mens, je m'en lave les mains ⚔ Jason    Ven 19 Jan - 0:06

Jason Faust
J'ai dans les bottes des montagnes de questions

Où subsiste encore ton écho, ton écho ...


μεταξύ σφύρας και άκμονος  


Parfois, il n'avait qu'à fermer les yeux pour se sentir transporté tant de siècles en arrière. En ces instants là, c'était comme s'il était de nouveau immergé au plus près des forges, avec cette chaleur ardente qui lui mordait la peau et lui entravait un peu la respiration. C'était partout, cela mettait tous les sens en éveil. Il revoyait ces flammes si chaudes, si ardentes, qu'elles en viraient au bleu si profond. Il entendait de nouveau le souffle chaud, le craquement, l'oxygène qui brûlait. C'était comme s'il touchait de nouveau ce brasier si intense, cette suie qui lui tombait sur la peau et la lui noircissait, lui qui n'était déjà pas le plus palot de tous ses compagnons. Il respirait les effluves lourdes et collantes, l'odeur du métal en fusion. Il sentait contre son palais, attaquant ses papilles, le goût de fer et de chaud, le goût du vin dont ils buvaient de grandes rasades, tant pour se redonner du courage que pour se réhydrater. Il revoyait la silhouette boiteuse de Héphaïstos s'avancer vers lui, vers eux. Il sentait de nouveau l'odeur caractéristique de la sueur, sur lui autant sur sur ses compagnons. Comme tant de millénaires en arrière, le derrière de son crâne le titillait, comme après s'être pris un petit coup derrière la nuque de la part du Dieu de la Forge, pour le rappeler à l'ordre gentiment alors qu'il faisait le malin. Il entendait de nouveau le son des outils qui frappent, et des cris, de ci de là, de ceux qui, malencontreusement, se sont donnés un coup sur les doigts. Sa bouche s'humectait de nouveau à l'idée de la pause déjeuner, lorsqu'on leur servait de bons légumes avec de la viande chassée le matin même. Il pourrait dire que tout ça, c'était le bon vieux temps. Et ce n'était pas entièrement faux. En ces temps là, il n'avait pas à se demander de quoi demain serait fait, car sans se ressembler, les jours s'enchaînaient tout de même de façon suffisamment stables et fiables. Le travail physique, c'était bien, aussi. Jason ne s'était jamais effarouché ou défilé quand il avait fallu pousser son corps et sa force. Cela faisait les muscles, et puis, il était quand même un mec, un vrai de vrai ! C'était assez étrange, quand il y repensait, à moins que cela ne tienne juste aux mentalités d'aujourd'hui qui ont certes évolué, mais pas forcément dans le bon sens. En tout cas, il y avait ce mélange de machisme, de virilité et de grande ouverture d'esprit, à l'époque. Que des femmes préfèrent s'envoyer en l'air avec d'autres femmes ne choquaient personne. Que des hommes choisissent se lover dans des bras aussi musclés que les leurs n'était en rien une infamie. Peut-être que c'était le seul truc que retenaient les gens, aujourd'hui, concernant les temps antiques, en Grèce, avec leur expression, là, que celle d'aller se faire voir chez les Grecs ... En tout cas ... En tout cas, ces années là étaient douces amères aujourd'hui. Parfois, Jason regrettait d'avoir attendu si longtemps pour réellement se lancer dans cette quête identitaire qui était la sienne depuis toujours et qui ne s'était achevée qu'il y a peu. Mais à l'époque, cela y aurait-il changé quelque chose ? Dans le fond, il savait que non. Il avait eu beau tanner Héphaïstos, ce dernier n'avait pas lâché le morceau. Il était coriace, le Dieu. Sans doute pas pour rien qu'il était Dieu, et puis, avec la mère qui était la sienne, il fallait en avoir du caractère. Jason en avait, aussi, du caractère, mais cela n'avait jamais provoqué de grosses dissensions avec le Dieu, qui ne l'avait jamais réprimandé, ou en tout cas jamais pour ça. Malgré tout, pendant longtemps, Jason n'avait pas compris pourquoi son maître, chez qui il ressentait une certaine accointance à son sujet, n'avait jamais voulu lui exposer la vérité de but en blanc. Il se disait qu'il aurait quand même pu faire ça pour lui, au bout de 1000 ans, quand même ... Après tout, il était l'un des plus doués, si ce n'était le plus doué, dans ces forges, en plein cœur de l'Etna. Cela aurait pu être sa récompense ... Maintenant, Jason comprenait. Cela dépassait juste la simple révélation : des entités supérieures étaient en jeu, nettement supérieures, d'ailleurs. Alors, c'était sans rancune, comme on dit ... Sans rancune, mais cela, il ne pouvait le dire que maintenant. Maintenant que de l'eau avait coulé sous les ponts, maintenant que tout était apaisé concernant cette histoire, et surtout, maintenant qu'il savait. Mais cela avait pris du temps que de savoir ... Et pendant longtemps, longtemps, après s'être défait du service de Héphaïstos, avec l'accord de ce dernier, Jason avait erré. Cherché. Dérivé. Mais il s'était aussi bien amusé.


⚔️ ⚔️ ⚔️ ⚔️ ⚔️ ⚔️ ⚔️


τη σμίλη και τη βούρτσα


Est-ce qu'il avait sincèrement besoin d'aller en Toscane pour essayer de trouver des pistes sur sa mère ? Possible, mais pas forcément. Mais, bon, après tout, en ces temps là, c'était sans doute the place to be, comme diraient les anglophones aujourd'hui. Il fallait dire qu'en ces XVe et XVIe siècles, les autres régions d'Europe n'étaient pas toutes au top de la joie ... Si les choses s'étaient certes améliorées au XVIe, il fallait reconnaître que les Toscans étaient clairement à remercier ! S'ils n'avaient pas lancé ce qu'on appelle communément la Renaissance et ce que eux dénommaient le Quattrocento ou il Risorgimento, les gens, ailleurs en Europe, auraient continué à se regarder dans le blanc des yeux en continuant de penser leurs blessures, suite aux grands conflits comme la Guerre de Cent ans ou aux grands épisodes de peste. Et puis, aller traîner en Toscane n'avait pas été si stupide que ça. D'abord, il avait rencontré de super personnes, des gens qui avaient marqué leur époque, et qui, aujourd'hui encore, avaient laissé leur empreinte dans l'Histoire. Ensuite, il n'avait pas perdu son temps, car il avait plutôt été productif, et son intellect avait été particulièrement bien stimulé. Et puis, aussi, le Risorgimento, ou la Renaissance, si vous préférez, se caractérisait bien par une certaine envie de retourner aux sources, ou plutôt de remettre sur le devant de la scène ce que des siècles de dévotion religieuse poussée à l'extrême et de bigoterie avaient voulu tuer et enterrer. Tout d'abord, c'était quoi ces idées de vouloir faire taire le passé, sous prétexte qu'à l'époque, les gens étaient encore polythéistes ? C'était très irrespectueux tout ça ... Et ensuite, clairement, cela n'avait pas été des siècles très marrants, et Jason s'était parfois bien ennuyé. Heureusement que la Renaissance s'était pointée par là ! Alors, non, cela n'avait pas du tout été stupide de sa part d'initialement vouloir venir faire un petit tour en Italie pour trouver quelque indice qui l'aurait mené jusqu'à l'identité de sa mère. Car tout ce qu'il en savait encore, à l'époque, il le savait par déduction autant que par les quelques bribes que Héphaïstos avait bien voulu lâcher, à force qu'il l'emmerde bien pour avoir confirmation de ses supputations et de ses hypothèses. Sa mère était une Amazone, ou une femme qui ne pouvait garder auprès d'elle un fils qui aurait été forcément engendré par un autre que son époux, de fait. Dans les deux cas, il s'agissait d'une femme qui ne pouvait décemment pas élevé son fils. Dans les deux cas, aussi, cela faisait de Jason un bâtard, un fils illégitime. Cela ne le choquait pas vraiment, et le fait d'être fruit d'une union prohibée n'était pas offensant pour lui. Les temps étaient différents, à l'époque, et puis ... Et puis, comme il avait grandi et travaillé auprès de jeunes hommes dans le même cas que lui, il n'avait pas eu à subir les moqueries ou les quolibets. Ils étaient tous dans le même bateau, inutile de se bouffer le nez pour ça. Bon, tout de même, par la suite, il n'avait pas trop éventé tout ça. Déjà, à mesure des années, comme cela aurait fait peu de sens pour les gens, il se serait heurté à de l'incompréhension. Quoi qu'il y avait eu de sacrés filous à qui il s'était confié et que cela avait bien fait rire. Ensuite ... Ensuite, il n'avait pas été stupide au point de demander à chaque femme qu'il rencontrait si elle était sa mère, tout de même ...

En tout cas, quand il avait débarqué en Toscane, et à Florence, plus précisément, ils en étaient tous à se demander comment boucher ce gros trou au milieu de la cathédrale. Cela semblait bien leur prendre la tête, car il s'agissait de construire un dôme qui ne s'effondrerait pas sous son propre poids. En effet, cela aurait été bien idiot et fort regrettable qu'en pleine messe, les dévots se prennent tout sur la tête ! L'affaire avait bien amusé Jason, qui en avait entendu parler autour d'un pichet de vin, peu de temps avant à Rome, en compagnie d'un certain Brunelleschi, juste avant de demander à ce qu'on lui apporte un œuf, qu'il avait légèrement écrasé sur la table, de sorte à ce qu'il tienne en équilibre. L'idée avait fait son chemin, et, aujourd'hui encore, il ne pouvait que le constater. Tout ça à cause d'un œuf : pas mal, non ? En tout cas, s'il avait un peu fréquenté le tout premier des Médicis qui avait vraiment mis un pied dans la politique et qui avait commencé à diriger Florence, il avait surtout connu son petit-fils le plus fameux, Lorenzo. Probablement parce que c'était à ce moment là que Jason s'était vraiment installé à Florence, après plusieurs années à sillonner le restant de la péninsule italienne. Lorenzo était un sacré numéro, et l'un des hommes les plus brillants et intelligents qu'il ait jamais rencontré, mais sa femme était chiante comme la pierre ! De toute façon, en ce temps là, Jason avait eu encore plus d'atomes crochus avec un certain Leonardo, pas marié du tout, lui, et pour cause. Ce qu'ils avaient pu faire tourner fous les taverniers de la ville ! Sans parler des premiers temps, quand Leonardo était encore apprenti de Verrochio, et que ce dernier se désolait des frasques de son élève. Jason avait connu ça, lui aussi, en son temps, cela avait donc été un doux souvenir. En comparaison, Sandro avait toujours été plus calme, lui, mais non moins doué. Et puis, ensuite, bien sûr, il y avait eu Michelangelo, après que Jason soit retourné se balader quelques temps en Italie, sur la moindre piste en mesure de le mener vers sa mère. Michelangelo et son sale caractère. Leur relation avait été moins complice qu'avec Leonardo, sans parler du fait que les deux artistes ne s'entendaient pas. Une sombre histoire de jalousie, en plus des différences générationnelles, sans doute. Emmerder Michelangelo avait cependant été très amusant, surtout parce qu'il s'énervait vite, et qu'il n'avait pas toute sa santé mentale, si l'on peut dire ça comme ça. L'importuner pendant qu'il recouvrait les plafonds de la Chapelle Sixtine, à Rome, avait été un must, surtout parce qu'il était bloqué en haut, sans possibilité de descendre car, oops, le Pape lui avait piqué son échelle, et que Jason avait pu être le premier à avoir cette idée. Mais il avait bien fallu repartir, car, au final, pas de traces de sa mère, et les années passaient, alors que Jason était tout aussi jeune qu'il l'avait été le jour où il s'était présenté à Cosimo, deux générations auparavant, voire même plus. Mais cela avait été de belles années, où il avait pu mettre de côté son passé d'armurier pour se consacrer de nouveau à des arts non moins proches, tels la sculpture et la peinture, quoi qu'il avait déjà tenté l'aventure peu de temps après avoir quitté les forges ...

⚔️ ⚔️ ⚔️ ⚔️ ⚔️ ⚔️ ⚔️


φωτιά και αίμα


Le monde s'était déchiré, et il n'y avait rien que Jason eut pu faire pour changer ça. Après tout, il n'appartenait en rien aux hauts dirigeants de ce monde, et il y avait en jeu des idéaux qui allaient bien plus loin que ceux que l'on mettait en avant pour justifier les conflits armés qui éclataient en Europe avant d'embraser le reste du monde. A n'en pas douter, ces guerres méritaient leur qualificatif : elles avaient été mondiales, et les arrangements entre nations avaient jeté dans le conflit d'autres nations qui n'avaient rien à voir avec tout ça. Sérieusement ? On assassinait l'héritier d'un empire et, immédiatement, le monde s'embrasait ? Ce n'était pas la première fois qu'un jeune gars supposé un jour monter sur un trône avait été supprimé, et ce ne serait sans doute pas la dernière. En réalité, les nations avaient voulu cette guerre, par vengeance, représailles, ou parce qu'elles avaient pris goût à ça, aller savoir. Pour Jason, la guerre n'avait rien de honteux, mais là, là ... Des jeunes types, tout juste sortis de l'école et commençant déjà à s'harasser aux champs avaient été jetés sur les champs de bataille, en pensant que ça ne durerait pas, et puis ... Et puis ça avait duré. Et puis, pour la première fois, cela avait été un déluge de feu et de fer. Encore aujourd'hui, dans certaines forêts européennes, il était interdit de creuser, car les lieux regorgeaient encore de dépouilles ensevelies et non retrouvées. Et puis, après ... Jason n'avait pas le caractère d'un type naïf qui pensait qu'on ne voulait toujours que faire le bien et améliorer les choses. Sans être désabusé, il savait que les hommes n'étaient pas tous dotés d'intentions louables, et il savait aussi que le monde ne tournerait jamais bien rond. Si les choses étaient vraiment parfaites, alors jamais il n'aurait eu à grandir tous ces millénaires sans réellement savoir qui il était et d'où il venait. Or, du peu qu'il en savait, sa mère n'était pas vraiment semblable à toutes ces femmes simplement humaines, pourtant, elle aussi, elle avait fait son lot de choix discutables. Il n'avait pas fui, Jason, face à tout ça. Il avait même choisi de franchir l'Atlantique pour regagner l'Europe. C'était après tout là-bas qu'il avait passé la majeure partie de sa vie, entre tous ces pays, toutes ces nations, au milieu de toutes ces ethnies et de toutes ces cultures. Il n'avait eu aucune obligation, pourtant, mais il l'avait fait. Il ne pardonnait pas aux humains, non, c'était plutôt que ... Que, lui-même, probable fils d'Amazone, il avait ses défauts, ses failles, ses faiblesses. Lui aussi n'était pas le genre de personnes à ne faire que des choses bien. Il avait laissé sur le carreau nombre de jeunes femmes, sans les abandonner du jour au lendemain, certes, mais ... Mais il savait que beaucoup d'entre elles aurait voulu qu'il reste, qu'il accède à leur requête de faire sa vie avec elles, de se marier, d'avoir des enfants, mais cela lui avait été impossible. Parce qu'il vieillirait et que sa dulcinée se serait fanée, année après année. Pourtant, il n'avait pas voulu vivre en ermite, alors, c'était égoïste de sa part, non, que d'avoir quand même laissé ces femmes entrer dans sa vie en sachant pertinemment qu'il serait celui qui les quitterait, seulement quelques années plus tard. Il avait déjà tué, aussi, et pas forcément uniquement en état de légitime défense. Alors, avait-il vraiment des leçons à donner à l'Humanité ? N'était-il pas, sans doute, fils d'un simple mortel, s'il se référait à ce qu'il en savait des habitudes des Amazones de concevoir avec des mortels pour espérer engendrer des filles ? Bien qu'ignorant ce qu'il en était vraiment, il avait donc refusé de faire une croix sur une potentielle moitié de lui-même, en tournant le dos aux Hommes. Il était au contraire resté à leurs côtés, bien qu'il ait dû enterré les nouveaux amis qu'il avait pu se faire sur les champs de bataille. Poussière, ils étaient redevenus poussière, comme cela avait pu être le cas de toutes ces personnes que Jason avait pu être amené à fréquenter, et avec lesquelles il avait même pu lier des amitiés. Mais peut-être que, aussi, au fond de lui, sans même vouloir se l'avouer, il s'était dit que, s'il prenait des risques, peut-être que cela ferait réagir. Peut-être que, mystérieusement et de façon assez inexpliquée, après tous ces millénaires, cela aurait poussé sa génitrice à se manifester et à enfin tout lui expliquer. Mais il n'y avait rien eu, si ce n'était un Jason bondissant comme un Diable, enchaînant les tirs francs, défrayant la chronique avec ses états de service. Un Jason qui avait quand même pu contempler à quel point l'Humanité avait son lot de monstres, et à quel point on ne pouvait pas mettre tout le monde dans le même panier ... Il y avait des cons partout. Le problème majeur, c'était quand des cons accédaient à de hautes fonctions, ou qu'on les dotait d'une certaine puissance.

⚔️ ⚔️ ⚔️ ⚔️ ⚔️ ⚔️ ⚔️


το φως και το σκοτάδι


Plus de 5000 ans s'étaient écoulés, et ... Et rien ne faisait vraiment entièrement sens alors que, pourtant, les pièces du puzzle de ce qui était son existence s’emboîtaient soudainement parfaitement. Parfaitement ou presque. Tout arrivait soudainement, dans un intervalle de temps très court. Alors, en comparaison de tous ces siècles passés à s'interroger, à chercher des réponses et à errer plus qu'à réellement s'ancrer quelque part ... Cela avait un goût amer. Amer et quelque peu sanglant. Il pourrait faire la fine bouche, Jason. Péter un câble, dire qu'on se foutait de sa gueule, même si c'était un peu vrai qu'on se foutait de sa gueule ... Il avait réussi à choper les Parques, à Londres. Londres, là où il n'aurait pas immédiatement été les chercher, ces trois là. La réponse aux questions qu'il leur avait posées avait été très succincte, mais pourtant riche en enseignements, sans pour autant tout éclaircir pour lui. Il les avait confrontées, après être enfin parvenu à leur mettre la main dessus. Il les avait confrontées, il ne leur avait pas laissé le choix, et ... Et il avait eu des réponses. Ou plutôt une seule, succincte, mais si cruciale, en quelque sorte. Il recherchait des informations sur sa mère, et il en avait reçu sur son père. Ou en tout cas était-ce ainsi qu'il avait interprété les choses, bien que ... Bien qu'il se soit également demandé si, au final, Héphaïstos ne lui avait pas menti en lui laissant entendre que sa mère était une Amazone. Visiblement, elles avaient craint pour leur vie, car elles l'avaient fuis. Ou plutôt, c'était ce qu'il s'était dit, à l'époque. Aujourd'hui, il savait que s'il avait pu leur foutre la trousse, elles avaient sûrement surtout craint son paternel ... Mais, alors ... Mais, alors, pourquoi Héphaïstos avait fini par lâcher le morceau, lui ? Qu'est-ce qui avait été différent ? Différent entre toutes ces années, et cet instant où, se ruant auprès de son ancien maître, dans ses forges, au milieu de tous ces anciens camarades forgerons, Jason avait de nouveau confronté le Dieu ? Il n'y était pas allé de mains mortes, il avait envoyé volé des boucliers, à défaut d'avoir de la vaisselle à casser. Il avait été furieux, furieux comme jamais. Il lui avait parlé d'égal à égal, ce qui n'était jamais entièrement arrivé auparavant. Son respect, il l'avait mis de côté, et ... Et son regard avait sûrement été tant et tant chargé en fureur et en émotions fortes. Pour une raison ou pour une autre, Héphaïstos avait fini par lâcher le morceau. Et Jason avait tout reçu comme on se prend des uppercut en plein visage. Son père était nul autre que Zeus, le Dieu des Dieux lui-même. Sa mère, si elle était bien une Amazone, n'était pas n'importe laquelle d'entre elle : il s'agissait de Hippolyte, leur reine. Et ... Et il avait une sœur. Une sœur jumelle. Diana. Wonder Woman elle-même. Cela lui avait fait mal. Très mal. Il avait toujours senti un vide en lui, et pendant tous ces millénaires, il avait cru que cela n'était dû qu'à sa quête identitaire, mais, maintenant ... Maintenant, il savait qu'il y avait surtout cette perte, cette séparation entre sa jumelle et lui ... Elle avait été celle vers qui il avait dès lors orienté ses recherches. Car il avait eu beau appeler, crier, hurler, Zeus ne s'était pas bougé les fesses. Quant à Hippolyte ... Jason savait que Themyscira lui était interdite, en tant qu'homme. Diana, elle ...

Diana, elle ... Diana, elle, elle avait été là, si proche, si concrète, mais le destin s'en était mêlé. Le destin, si l'on pouvait dire ça comme ça. Darkseid, plutôt. Diana n'était pas disponible, et Wonder Woman avait fort à faire. Jason n'avait pas voulu la bouleverser à cet instant là, tout comme il n'avait pas voulu se mettre dans ses pattes alors que l'Humanité risquait de sombrer. Et puis, il avait eu sa propre part de travail. Il avait franchi le pas, passé un cap, en usant de ses capacités en public. Il ne voulait pas apparaître aux yeux de sa jumelle, quand le temps serait venu, comme un type lambda, random, sorti de nulle part, et qui avait préféré se planquer ou reculer plutôt que d'assumer ses responsabilités. Certes, il n'était en rien responsable de l'arrivée de Darkseid et de tout le merdier qu'il avait causé, mais il avait été en mesure de prendre sa part au combat, alors, il l'avait fait. La nouveauté résidant dans le fait que, pour ça, il fasse une croix sur ses réserves à faire montre de ses talents en public. Il avait toujours été discret, avant ça, mais là ... Aux grands maux les grands remèdes. Et puis ... Et puis, quand tout ça s'était calmé, et qu'il avait voulu y aller, se présenter, c'était l'Olympe qui s'était mise en branle. Ou plutôt, une partie de l'Olympe. Parmi eux, Arès et Hercule. Deux de ses demi-frères. Ce n'était pas comme s'il pouvait y faire quoi que ce soit, mais entré dans cette famille avait donc été fracassant. C'était le moins que l'on pouvait dire. Et puis, elle était morte. Ou du moins, c'est ce qu'il avait cru. Ce qu'il avait tous cru, jusqu'à ce qu'elle réapparaisse. Mais pendant tous ces jours, pendant toutes ces longues journées où il l'avait crue morte ... Il avait mis au feu plusieurs des copies de tableaux sur lesquels il travaillait. Il avait détruit les statues sur lesquelles il avait déjà passé des dizaines d'heure. Il avait bu, bu plus que de raison. Il avait hurlé, contre Zeus, contre le monde entier. Il avait eu mal, si mal. Une douleur qu'il n'avait encore jamais ressenti, même après tous ces millénaires d'existence, et qu'il ne souhaitait absolument jamais ressentir de nouveau. Cela avait été comme si on lui avait arraché le cœur, en laissant la plaie béante. Il savait qu'il aurait dû lui laisser plus de temps, et qu'il aurait sans doute dû mieux s'y prendre, mais cela avait été plus fort que lui. Quand il avait appris qu'elle avait survécu, il avait franchi le pas, s'était présenté à elle, lui avait dit qui il était, et ... Et il s'était fait jeté. Elle l'avait jeté. Il avait compris, avec le recul. Tout ceci paraissait si fou, et cela avait remis en cause bien des certitudes qu'elle avait pu avoir. On lui avait menti, à elle aussi. La seule différence, c'était que sa mère avait toujours été sa mère, et qu'elle avait pu grandir à ses côtés. Il avait compris, mais seulement avec le recul, parce que, sur le moment ... Sur le moment, cela lui avait fait mal. Comme un abandon, un de plus, en quelque sorte. Mais la culpabilité était vite venue le ronger quand, comme un mécanisme qui se grippe, comme des rouages qui sautent, il avait mis en branle une certaine réaction en chaîne. Héra avait eu vent de la vérité, à son tour, et cela ne lui avait pas plu. Par sa faute, Jason avait en quelque sorte provoqué un retour de bâton en bonne et due forme, contre sa propre mère. Il avait en quelque sorte armé le bras vengeur de la Déesse, qui avait ensorcelé les compagnons de Jason, ceux auprès de qui il avait grandi, au cœur de l'Etna. Amazones contre Amazones, en quelque sorte. Mères et sœurs contre fils et frères ... Le combat avait fait rage, et Jason y avait pris part. Mais bien que victorieux, il avait vu cette mégère de Héra passer ses nerfs sur Hippolyte, la transformant en argile. La paix n'était revenue que quand Zeus avait enfin daigner se bouger le cul. Bon, en attendant, Héra était devenue mortelle, et ... Et bref.

⚔️ ⚔️ ⚔️ ⚔️ ⚔️ ⚔️ ⚔️


Τώρα, ξέρω ποιος είμαι


Cela avait pris du temps. Cela avait pris du temps que de panser ses plaies, pour les uns comme pour les autres. Bien qu'immortel, Jason avait tout de même été blessé, et comme les autres Fils d'Amazones, il avait eu l'autorisation de demeurer à Themyscira le temps de sa convalescence. Diana et lui avaient pu parler, et apprendre à se connaître. D'un commun accord, ils avaient décidé de faire comme si c'était là leur première vraie chance de faire connaissance, ce qui était sans doute la vérité. Même si, très vite, trop vite, elle avait dû regagner le monde extérieur, sous le coup d'une nouvelle menace, déjà. Jason avait pu se consoler en se disant qu'elle ne lui avait pas fermé la porte au nez, cette fois-ci, au sens propre comme au sens figuré. Ils se reverraient, ils se l'étaient promis. Et puis, Diana, en tant que Wonder Woman, ne pourrait pas vraiment se cacher de lui, ou disparaître de son radar, n'est-ce pas ? Les autres Fils d'Amazones avaient fini par regagner l'Etna, après ces quelques jours de congés et de repos forcé. A ce qu'en savait Jason, Héphaïstos avait su les remettre au travail. Jason, lui ... Jason, lui, n'était pas retourné auprès du Dieu, de son demi-frère. Pas plus qu'il n'avait rejoint Diana et les autres pour lutter contre ces nouveaux envahisseurs. Il se disait que sa sœur jumelle ne lui en voudrait pas, et que, pour une fois, il pouvait être égoïste, et faire passer son bien être personnel avant tout le reste. Il avait enfin l'opportunité de tisser des liens avec Hippolyte, et avec celles qui constituaient son peuple, au final, et ... Et il refusait tout simplement de passer à côté de cette opportunité. Bien qu'il ait dû remettre les points sur les I de pas mal de monde. Certaines Amazones s'étaient montrées très réfractaires à sa présence, mais tant pis pour elle, elles allaient devoir faire avec. Il était là, et il n'envisageait pas de s'éclipser. Les choses changeaient, évoluaient, et s'il comprenait que leurs certitudes et leurs habitudes en étaient toutes bouleversées, c'était chacun son tour ! Lui-même avait dû encaisser le choc de son côté, seul, alors que elles, elles étaient encore soudées, malgré quelques dissensions. Car, fort heureusement, certaines Amazones avaient l'esprit plus ouvert. Et que certaines avaient perdu leur fils lors du conflit engrainé par Héra, car, après tout, Hippolyte n'avait pas été la seule à enfanter un garçon ... Mais plus que son peuple, Jason avait surtout voulu connaître sa mère.

Sa mère ... Hippolyte ... La Reine elle-même. Il avait dû l'arrêter assez vite, et assez tôt, quand elle lui avait demandé pardon. Il n'y avait rien à pardonner, car il comprenait. En quelque sorte. Elle, plus que toute autre, aurait eu tant à perdre si la vérité avait été dévoilée. Car il ne s'agissait pas uniquement du fait d'avoir enfanté un fils. L'essentiel résidait en effet sans doute plutôt dans l'identité du géniteur. Les récents événements avaient donné raison à Jason : Héra avait après tout pété un câble en apprenant la nouvelle ... Et, à l'époque des faits, Diana comme Jason n'auraient pu prendre part aux combats, car ils auraient alors été bien trop jeunes. Des nourrissons, ou des enfants, tout au plus. Mais Jason avait tout de même voulu comprendre. Il n'avait pas été avare de questions, mais il avait également été très patient, et compréhensif, aussi. Il avait appris que cela n'avait pas juste été une question charnelle, ou une faiblesse du corps, entre ses deux parents. Sa mère lui avait également dit qu'elle avait su, assez tôt dans sa grossesse, qu'elle était enceinte de jumeaux, et qu'au moins l'un d'entre eux naîtrait garçon. Elle lui avait confié son immense joie d'accoucher de Diana, puis son désespoir si profond face à sa naissance à lui. Lui, son fils. Elle avait pleuré. Elle l'avait pleuré. Comme si elle faisait son deuil, tout en sachant que cela serait bien pire, bien plus dur et bien plus cruel que s'il était vraiment mort. Parce qu'elle l'avait su vivant, toutes ces années, sans jamais pouvoir le voir, le sentir, le toucher. Face à lui, il n'avait plus vu une Reine, mais une mère. Et cela l'avait bouleversé. Pourtant, cela n'avait rien rien entaché ou affaibli son image. A ses yeux, sa mère était une femme forte, une guerrière, une reine. Quelqu'un dotée d'une grande âme, et d'un cœur. Car, Jason, lui, se savait incapable de faire pour Héra ce que sa mère avait fait pour elle, lui offrant l'hospitalité et le refuge sur Themyscira. Mais une odeur de punition devait sans doute quelque peu flotter, malgré tout. Au milieu de toutes ces guerrières, Héra traînait sa mauvaise humeur, et sa rage, se réfugiant dans le vin. Au milieu de ces Amazones, de ces mères et de ces sœurs à qui elle avait arraché malgré tout un fils ou un frère, en les montant les uns contre les unes. Jason n'avait jamais manqué de lui sourire, de façon narquoise, et il n'avait jamais cherché à la fuir. Là, sous son nez, il était l'une des preuves de sa défaite. De sa défaite en temps que déesse, réduite à la mortalité. De sa défaite en tant que femme, incapable d'avoir gardé auprès d'elle un époux qui avait eu des enfants avec d'autres qu'elle. De sa défaite en tant que mère, d'avoir vu ses propres enfants choisir le camp des Amazones, celui d'Hippolyte, tels Arès ou encore Héphaïstos.

Mais à présent, à présent qu'il savait qui il était, et d'où il venait, il devait également savoir où il allait. Et la réponse était claire, simple, et sans hésitation : il allait rejoindre sa sœur, ou plutôt ses sœurs, car en tant que fils de Zeus, il gagnait tout un tas de demi-frères et de demi-sœurs, et parmi eux, il y avait Cassandra. Cassandra, alias Wonder Girl. C'était sa place, désormais, que d'être aux côtés de sa jumelle. Sa place, celle qui lui revenait de plein droit depuis toujours, et qu'il pouvait désormais embrasser librement. D'autant plus qu'il se devait de la protéger et de la seconder, encore plus maintenant qu'il la savait enceinte. Un secret, le premier, entre eux, qu'il avait gardé loin des oreilles de leur propre mère, comme le lui avait demandé Diana. Désormais, les jumeaux n'étaient plus séparés, alors ... Alors, que tous en soient avertis et prévenus !


Dernière édition par Jason Faust le Ven 26 Jan - 1:18, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


hero of earth

Messages : 4800
Date d'inscription : 16/12/2016
Face Identity : Gal Gadot.
Crédits : delreys (avatar) + starfire (signature).

Age du personnage : Cinq millénaires se sont écoulés, mais Diana demeure inchangée, épargnée par les ravages du temps.
Ville : Gotham ou Themyscira.
Profession : Princesse et Ambassadrice de Themyscira, Déesse de la Vérité, guerrière, membre fondateur de la Ligue de Justice
Affiliation : Les Amazones et la Ligue de Justice.
Compétences/Capacités :
Fille de Zeus et d'Hippolyte, Diana est à la fois une déesse et une Amazone. Elle possède une force, une endurance, une rapidité et des réflexes surhumains/divins. Elle est invulnérable à tout sauf aux armes capables de tuer des dieux, est immortelle et se régénère rapidement lorsqu'elle est blessée. Elle résiste à la magie et à la télépathie, et peut communiquer avec les animaux. Combattante inégalée, elle possède des bracelets de soumission d'Amazone forgés à partir du bouclier de Zeus, l'épée d'Athéna, la Tueuse de Dieux et le Lasso de Vérité d'Hestia. Depuis peu, elle est capable d'invoquer et d'user de la foudre.


Situation Maritale : Mariée à l'amour de sa vie, son âme-soeur, Jason, mère de leur premier enfant, une petite Ophelia.









MessageSujet: Re: La nuit je mens, je m'en lave les mains ⚔ Jason    Ven 19 Jan - 0:16

*casually crashes through the door*



BROTHEEEEEEEEEEEEEEEEEEER



Voilà, nous sommes officiellement les jumeaux les plus hot sur Terre mais les gifs de l'histoire j'étais pas prête, I NEVER WANT TO HEAR THAT AGAIN

Et je ne fais pas de propositions indécentes Jamais Je vois pas de quoi tu parles
love don't you dare say anything

Tu es parfait bro Je t'aime déjà d'amour, voilà

_________________


ONLY LOVE WILL TRULY SAVE THE WORLD.
We have a saying, my people. Don’t kill if you can wound, don’t wound if you can subdue, don’t subdue if you can pacify, and don’t raise your hand at all until you’ve first extended it.

jason, before and after diana:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

avatar


Invité

Invité










MessageSujet: Re: La nuit je mens, je m'en lave les mains ⚔ Jason    Ven 19 Jan - 0:26

OSCAR SEXY ISAAC cet homme
les gifs, je suis morte
rebienvenue I love you
Revenir en haut Aller en bas

avatar


independent soul

Messages : 4304
Date d'inscription : 29/01/2017
Face Identity : Matthew Daddario.
Crédits : Ilyria (avatar), STARFIRE alias Julia ♥ (les bannières, le gif badass et les crackships canons), Hank ♥ (l'aesthetic), signature (anaphore), Ozzy (avatar ship) & renegade (montage)
blablalblalba
Age du personnage : 27 années à écumer la ville du crime.
Ville : Gotham City.
Profession : Plus mercenaire que justicier, tu ne te considères pas comme un héros. Toi, tu n'hésites jamais à tuer.
Affiliation : Solitaire, tu es malgré tout rattaché à la batfamily. Plus ou moins. Ta vraie famille est celle que tu t'es construite.
Compétences/Capacités :


Tu n'as aucun superpouvoir. Ton talent repose sur une maitrise parfaite des armes, l'apprentissage des meilleurs techniques de combat, l'usage de la stratégie militaire et une aisance innée pour l'acrobatie.



Tu possèdes également un don presque mystique enseigné par l'All Caste, qui consiste à ôter tout pouvoir et immortalité à ton adversaire. Par la force de ta volonté, tu peux matérialiser des épées d'énergie mystique, les All-Blades. Indestructibles, elles sont directement connectées à toi.


you gave me peace in a lifetime of war
Diana ღ Jason



Situation Maritale : Marié à Diana, l'amour de ta vie et mère de ta petite fille, Ophelia.









MessageSujet: Re: La nuit je mens, je m'en lave les mains ⚔ Jason    Ven 19 Jan - 0:59

beau-frèèèèère
trop cool que tu sois là, Diana a enfin son bro
bon par contre, relou pour ton prénom quelle idée franchement, c'est pas censé être un prénom commun Jason

pour ce qui est des propositions indécentes, je suis détenteur du secret, je ne dirais rien
c'est obvious

anyway, rebienvenue chez toi
lien obligatoire, ça va de soit

_________________

Maybe love was meant to save us from ourselves.
©️ FRIMELDA






A SUMMARY:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

avatar


Invité

Invité










MessageSujet: Re: La nuit je mens, je m'en lave les mains ⚔ Jason    Ven 19 Jan - 1:42

@Jason Faust a écrit:
J'ai fait l'amour, j'ai fait le mort, t’étais pas né
Je faisais pareil, ton père était même pas connu, kiddo.





Sinon, re-bienvenu à toi ! Pour une fois que je comprends sans que ce soit clairement annoncé à qui appartient un DC
J'espère que tu t'amuseras avec lui et que tu fileras à Kandar l'accès à l'île des immortelles parce que là il en a marre des femmes qui se meurent tu t'éclateras à faire ta fiche !

Je viendrais sûrement quémander un lien, si ça te dit !
Courage !
Revenir en haut Aller en bas

avatar


super villain

Messages : 919
Date d'inscription : 30/03/2017
Face Identity : Kevin Spacey
Crédits : Oba Seb

Age du personnage : 50 ans
Ville : Metropolis
Profession : Président des USA, Directeur de la société Lexcorp
Affiliation : Crime organisé de Lex Luthor, Injustice League
Compétences/Capacités :

-Chef d'état des USA: influence les actions des autorités (CIA, FBI, US Army)

-Ressources matérielles et financières de la société Lexcorp

-Réseau de sbires, d'employés et de criminels en tout genre

-Technologies d'avant-garde dans les domaines de la cybernétique

-Détenteur de la majorité de la kryptonite présente sur terre

-Possède une armure de combat high-tec, capable de contrer Superman en duel

Situation Maritale : Célibataire









MessageSujet: Re: La nuit je mens, je m'en lave les mains ⚔ Jason    Ven 19 Jan - 8:30

Rebienvenue, tu fais une heureuse
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


authorities

Messages : 345
Date d'inscription : 02/12/2017
Face Identity : Seb Stan.
Crédits : cosmic light

Age du personnage : 34 ans.
Ville : Washington D.C.
Profession : Membre de l'équipe NIGHTSHADE, d'A.R.G.U.S, ancien pilote militaire.
Affiliation : A.R.G.U.S , équipe NIGHTSHADE.
Compétences/Capacités :

x polyglote (anglais, italien, espagnol, arabe, russe)
x pilote militaire
x tireur d'élite
x fin stratège
x leadership
x esprit d'équipe
x soins militaires de combat



Situation Maritale : Célibataire.









MessageSujet: Re: La nuit je mens, je m'en lave les mains ⚔ Jason    Ven 19 Jan - 10:09

Rebienvenue et bonne rédaction I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Invité

Invité










MessageSujet: Re: La nuit je mens, je m'en lave les mains ⚔ Jason    Ven 19 Jan - 15:04

Re-bienvenue et bon courage pour ta fiche I love you
Revenir en haut Aller en bas

avatar


human being

Messages : 502
Date d'inscription : 17/11/2017
Face Identity : Jeremy Irons
Crédits : Tumblr&mine

Age du personnage : 69 ans
Ville : Gotham
Profession : Majordome de Bruce Wayne
Affiliation : Batfamily / Ligue de Justice
Compétences/Capacités :
-->
Fiche
--> Liens&Rps



Compétences:

- Maître incontesté du thé.
- Maîtrise les armes à feu.
- Mécanicien hors pairs.
- Médecin militaire.
- Connaissance en informatique, moyens d'espionnage.
- Patience à toute épreuve... ou presque.
Situation Maritale : Célibataire









MessageSujet: Re: La nuit je mens, je m'en lave les mains ⚔ Jason    Ven 19 Jan - 16:40

Re-bienvenue donc. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://newark.forumactif.org/

avatar


Invité

Invité










MessageSujet: Re: La nuit je mens, je m'en lave les mains ⚔ Jason    Ven 19 Jan - 17:50

rebienvenue et bon courage avec cette fiche
Revenir en haut Aller en bas

avatar


independent soul

Messages : 93
Date d'inscription : 18/01/2018
Face Identity : Oscar F*cking Isaac
Crédits : CelticAddiction










MessageSujet: Re: La nuit je mens, je m'en lave les mains ⚔ Jason    Ven 19 Jan - 22:29

@Diana Prince-Todd a écrit:
Voilà, nous sommes officiellement les jumeaux les plus hot sur Terre

Et bien, quelle entrée en matière
Mais je n'en attendais pas moins venant de toi, le contraire m'aurait offusqué !

On va causer un regain de réchauffement climatique à nous tous seuls, ça oui
Bon, par contre, pas sûr que le joueur de cithare et sa femen d'alter ego féminine apprécient de se faire chourer la place, mais bon, quand Papa fait coup double à plusieurs reprises, il faut bien des perdants dans l'histoire, je suppose


@Jason Todd a écrit:
bon par contre, relou pour ton prénom quelle idée franchement, c'est pas censé être un prénom commun Jason

Tiens, le détrousseur de jupon amazonien
Tes parents n'ont eu aucune inventivité, I came first

Un lien sera avec plaisir, as usual


Kandar Adg a écrit:
@Jason Faust a écrit:
J'ai fait l'amour, j'ai fait le mort, t’étais pas né
Je faisais pareil, ton père était même pas connu, kiddo.

Mettons nous donc à deux pour demander des dommages et intérêts à ce cher feu Alain Bashung, pour copycat sans autorisation What a Face


Merci à tous en tout cas
J'ai que des merdes en ce moment, genre, des trucs imprévus, mais je vais faire au mieux pour pas trop tarder
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Invité

Invité










MessageSujet: Re: La nuit je mens, je m'en lave les mains ⚔ Jason    Sam 20 Jan - 8:58

KORYYYYY JASOOOOON

REBIENVENUE A TOI !
T'es beau comme ça.
Revenir en haut Aller en bas

avatar


Invité

Invité










MessageSujet: Re: La nuit je mens, je m'en lave les mains ⚔ Jason    Sam 20 Jan - 13:03

REBIENVENUE


Je me remets toujours pas de comment Oscar Isaac est trop beau T'es peut être même encore plus hot que ta jumelle
Revenir en haut Aller en bas

avatar


independent soul

Messages : 93
Date d'inscription : 18/01/2018
Face Identity : Oscar F*cking Isaac
Crédits : CelticAddiction










MessageSujet: Re: La nuit je mens, je m'en lave les mains ⚔ Jason    Sam 20 Jan - 21:10

Ma p'tite sœur
Et ouais, je suis canon


Jessica, on va éviter de dire ça à Diana en ce moment, elle va croire qu'elle a perdu son sexe à pile depuis qu'elle est enceinte


Merci infiniment vous deux
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


hero of earth

Messages : 4800
Date d'inscription : 16/12/2016
Face Identity : Gal Gadot.
Crédits : delreys (avatar) + starfire (signature).

Age du personnage : Cinq millénaires se sont écoulés, mais Diana demeure inchangée, épargnée par les ravages du temps.
Ville : Gotham ou Themyscira.
Profession : Princesse et Ambassadrice de Themyscira, Déesse de la Vérité, guerrière, membre fondateur de la Ligue de Justice
Affiliation : Les Amazones et la Ligue de Justice.
Compétences/Capacités :
Fille de Zeus et d'Hippolyte, Diana est à la fois une déesse et une Amazone. Elle possède une force, une endurance, une rapidité et des réflexes surhumains/divins. Elle est invulnérable à tout sauf aux armes capables de tuer des dieux, est immortelle et se régénère rapidement lorsqu'elle est blessée. Elle résiste à la magie et à la télépathie, et peut communiquer avec les animaux. Combattante inégalée, elle possède des bracelets de soumission d'Amazone forgés à partir du bouclier de Zeus, l'épée d'Athéna, la Tueuse de Dieux et le Lasso de Vérité d'Hestia. Depuis peu, elle est capable d'invoquer et d'user de la foudre.


Situation Maritale : Mariée à l'amour de sa vie, son âme-soeur, Jason, mère de leur premier enfant, une petite Ophelia.









MessageSujet: Re: La nuit je mens, je m'en lave les mains ⚔ Jason    Ven 26 Jan - 12:57


BROOOO CETTE FICHE        
C'est la perfection, voilà, je n'ai pas d'autre mot pour la décrire J'aime tout de A à 7, la personnalité (Jason est so sassy, j'aime ce contraste avec Diana ), l'histoire, les anecdotes, bref tout C'est juste parfait, je suis aux anges     Bref, la perfection, à nous les rps  


célébrons la victoire!


La première étape a été accomplie avec succès! Te voilà maintenant validé et cela te donnera un accès complet au reste du forum! S'ti pas beau tout ça hein?    

Si jamais ce n'est pas déjà fait, nous t'invitons vivement à lire le règlement, ainsi qu'à prendre connaissance du contexte (mais nous savons que tu l'as déjà fait), tout comme à lire les différentes annexes que nous avons concocté minutieusement et avec amour!

Présentation terminée, il te reste une fiche générale à présenter: celle des liens et des rps! Cela reste facile, car en plus tu disposes d'un modèle tout beau et tout propre! Et si cela s'allie à ton personnage, tu auras même le privilège de le faire entrer dans le vaste monde des réseaux sociaux! Tout comme il pourra avoir son répertoire téléphonique! Ah, on te facilite tellement la vie, jeune padawan...

Qui n'aime pas les profils tout beau et tout propre? Personne! C'est pour ça que nous t'invitons vivement à remplir les champs de ton profil pour que chaque membre puisse en connaître plus sur toi en un rien de temps!

Les Etats-Unis sont tellement vastes et la population si variée... C'est pour cela que si tu envisages de créer un scénarios pour ton personnage, n'hésite pas à le faire et à engager le maximum d'informations pour que nous en sachions davantage sur lui!

Tu vas sans doute penser que c'est pire qu'à l'école (tu ne peux pas savoir à quel point  ), mais il est nécessaire que tu passes par nos registresafin que nous puissions les tenir à jour!

Nous te souhaitons de bien t'amuser parmi nous! N'hésite surtout pas à participer à nos jeux et à la partie  flood pour encore plus de folie!  

_________________


ONLY LOVE WILL TRULY SAVE THE WORLD.
We have a saying, my people. Don’t kill if you can wound, don’t wound if you can subdue, don’t subdue if you can pacify, and don’t raise your hand at all until you’ve first extended it.

jason, before and after diana:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne



Contenu sponsorisé












MessageSujet: Re: La nuit je mens, je m'en lave les mains ⚔ Jason    

Revenir en haut Aller en bas
 
La nuit je mens, je m'en lave les mains ⚔ Jason
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» la nuit je mens, je m'en lave les mains
» ☇ mes amis, je me lave les mains de ces étrangetés. (spirit&maafa)
» La nuit je mens [Andrew]
» (cho) la nuit, je mens effrontément
» Se pou nou lave men nou souvan pou evite tout kalite maladi.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
gods among us :: registration :: join the revolution :: welcome to the new age-