AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  


Partagez | 
 

 Ain’t it fun leaving in the real world ✽ Violet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar


authorities

Messages : 330
Date d'inscription : 29/12/2017
Face Identity : Emily Kinney
Crédits : Merewen (avatar) - Ozzy (gif profil) ♥

Age du personnage : 32 ans
Ville : Washington DC
Profession : Avocate
Affiliation : Justice & protection
Compétences/Capacités : - Connaissances affûtées des lois
- Capacités d'argumentations solides
- Très bonne petite fouine
- Bonnes capacités en arts martiaux
- Agilité développée grâce aux cours d'escalade


- Immobilisation moléculaire (en cours d'apprentissage)
- Combustion moléculaire (possible évolution)
Situation Maritale : Inscrite sur adopteunmétavampire.com









MessageSujet: Ain’t it fun leaving in the real world ✽ Violet   Jeu 19 Avr - 20:15

Ain’t it fun leaving in the real world

Le temps est passé trop vite depuis la saint valentin. Et depuis ce soir au bar où j’ai retrouvé Violet. J’étais heureuse de la retrouver, de pouvoir discuter avec elle et surprise de nous découvrir des points communs. Alors forcément, après ça, je suis restée en contact avec elle. J’ai bien fait de fouiner pour réussir à la retrouver. Et je crois qu’on pourrait vraiment devenir amies, malgré la différence d’âge et les différences de mode de vie apparent. Même si je ne sais pas encore très bien ce qu’elle fait dans la vie, il semble assez évident que nous différons sur ce point. Mais et alors ? Peu importe au final. Je crois que j’ai juste envie de profiter un peu de la vie, de me faire une nouvelle amie et de voir où cela nous mènera. La solitude n’est pas toujours la meilleure des défenses, des amies ou des atouts. Loin de là. Même si concrètement, de mon côté, je ne suis pas seule. J’ai Steve, et j’ai quelques bonnes amies. Bref, le temps est passé vraiment trop vite depuis cette fameuse semaine. J’ai eu l’occasion de bosser, beaucoup trop comme toujours, mais aussi de prendre des pauses. Pour apprécier un peu la vie. Pour passer du temps avec Michael aussi. Même si je ne suis pas sûre de réellement savoir ce que je veux et surtout où l’on va. Et j’ai aussi eu le temps de ruminer cet incident chez Steve et la rencontre avec la fameuse James… Il s’en est passé des choses… Mais je dois dire que ce qui me reste le plus à l’esprit c’est le retour du soleil. Je crois que juste pour le plaisir, je pourrais passer des heures à lézarder, exposée à ses rayons. Jamais sans crème solaire bien entendu, ma peau de blonde n’appréciant pas particulièrement l’agression des UV. Je n’ai donc pas bronzé, bien évidement mais je n’ai pas brûlé non plus. C’est une grande victoire pour moi. En général, je tourne à l’écrevisse sans même comprendre comme cela a pu arriver.

Placé sous le signe du soleil et de la joie, je sens que ce week-end va être absolument génial. Après plusieurs semaines à parler par sms et à se voir à Gotham, j’ai finalement proposé à Violet de me rejoindre à Washington. Non pas pour la sortir de sa ville sinistre – quoi qu’à bien y réfléchir, il y a un peu de ça quand même – mais pour m’éviter de faire l’aller-retour encore une fois. J’ai pas mal d’idée pour occuper ce week-end. Il y a des tas de choses à voir et à faire ici. Des choses culturelles, des choses sportives, des choses funs ou des choses cocooning. Je dois avouer avoir juste envie de m’amuser et de profiter du temps. Même s’il ne fait pas incroyablement chaud, le moindre rayon de soleil me transporte instantanément au paradis. Moi qui suis perpétuellement joyeuse, je n’ai pas réellement quitté le monde des bisounours. Quoique… Je dois bien dire que j’ai énormément de boulot et que le retour de mes voisins n’aide pas vraiment mon calme et mon sommeil. Mais aujourd’hui, j’ai envie de laisser tout cela de côté. De ne plus penser à Michael, de ne plus penser à l’avenir et d’oublier les piles de dossiers sur mon bureau et mon agenda surchargé. Aujourd’hui, je consacre ma journée à l’amitié et au bonheur. Et aux choses débiles aussi. Mais d’abord je dois la récupérer à la gare. Simplement vêtue d’un tee-shirt noir marque du « Normal people scare me » légendaire d’American Horror Story et d’une jupe prune, j’attends sur le quai que le train de Violet arrive. Je sifflote tranquillement, mon sac à main sur mon épaule appuyée contre un poteau. Lorsque le train arrive, je regarde les gens descendre et quand je la vois, je lui souris et m’approche d’elle : « Salut ! ». Je lui souris et l’enlace pour la saluer avant de la relâcher et de lui demander : « Tu as fait bon voyage ? ». Je souris et l’entraîne hors du quai pour gagner la sortie de la gare, souriant joyeusement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


independent soul

Messages : 125
Date d'inscription : 01/02/2018
Face Identity : Brianna Hildebrand
Crédits : avengedinchains
Age du personnage : 25 ans.
Ville : Gotham.
Profession : Variable.
Affiliation : Moi-même.
Compétences/Capacités : - Voleuse aguerrie.
- Maîtrise du combat au corps à corps.
- Manie le couteau à la perfection.

- Télékinésie (déplacer ou contrôler des objets/êtres vivants par la pensée).
Situation Maritale : Absente.









MessageSujet: Re: Ain’t it fun leaving in the real world ✽ Violet   Sam 21 Avr - 0:44

Ain't it fun leaving in the real world Depuis que j'ai bu un verre avec Tracy, il y a quelques semaines, certaines choses se sont passées dans ma vie. En partie ma rencontre avec Megan qui n'était pas prévue du tout mais qui m'a fait énormément de bien. L'après-midi que nous avons passé m'a beaucoup changé les idées, et je pense à pas mal de choses depuis. Rencontrer de nouvelles personnes me demande pas mal d'efforts, mais je me rends compte que ça faisait longtemps que je ne m'étais pas sentie aussi sereine. Je n'ai pas eu de coup de mou depuis deux mois, ce qui est un record. Même si je ne lésine pas sur le whisky, mes idées noires ne sont pas revenues. Mais entre le retour du soleil, ma rencontre avec Tracy, puis Megan, ça m'a pas mal aidée.

Lorsque j'ai lâchement quitté Tracy ce soir là dans le bar, je lui avais laissé mon numéro de téléphone. Parce que c'était plus facile que de lui demander. Elle aurait très bien pu me mettre un énorme vent, et même si je n'ai pas l'intention de la mettre dans mon lit, mon petit ego en aurait prit un coup. Au moins, là, elle avait la possibilité – si elle le voulait – de m'écrire quand elle le voulait. Je suis de ce genre de personne qui a toujours peur de déranger les autres, donc j'aurais été incapable de faire le premier pas. Finalement, elle a été plus courageuse que je l'aurais été, et m'a envoyé un premier message. On a discuté pendant pas mal de temps par texto, on s'est revues une fois alors qu'elle avait une affaire à Gotham, et elle m'a par la suite proposé de venir la voir à Washington. J'ai accepté son offre volontiers, parce qu'elle fait régulièrement des allers-retours sur Gotham mais aussi parce que ça me permettra de voir autre chose que les rues sinistres de cette ville. J'ai donc décidé de prendre le train, moyen de transport le plus sûr pour moi, puisque je peux frauder comme je le veux.

Je me dirige donc vers la gare, de bonne humeur. Je suis contente de revoir Tracy, parce qu'elle est d'excellente compagnie. Je me sens en sécurité avec elle, et le fait qu'on ai énormément de points communs me mets un peu plus en confiance. Je vais pouvoir la voir évoluer dans son élément et peut-être découvrir une autre part de sa personnalité. Arrivée à la gare, je me dirige vers le quai où attend mon train, sans passer par la case billet. Je monte dans le wagon et fonce m'installer en fond de rame, côté fenêtre. J'en ai pour un peu plus de trois heures de trajet, alors j'en profite pour faire un petit somme. Je suis réveillée par les secousses du train alors qu'il arrive en gare de Washington. Je crois que c'était une mauvaise idée de dormir, j'ai les idées en vrac. On arrive dans cinq minutes, alors je me lève et me dirige vers la sortie. Finalement, je n'ai même pas été contrôlée, ce qui augmente ma bonne humeur. Alors que le train entame son freinage, je regarde les gens sur le quai à travers les vitres. J'essaie de repérer Tracy, et aperçois une petite tête blonde adossée à un poteau parmi les personnes présentes. Je descends quand les portes s'ouvrent, et elle se dirige vers moi en me saluant. Elle me fait une petite accolade que je lui rends, avant qu'elle me relâche et me demande comment s'est passé mon trajet. « Oh je ne l'ai pas vu passer, disons que j'ai l'endormissement facile quand je me trouve dans un transport. » Je lui dis en rigolant. Je lui demande ensuite « Et toi, comment tu vas ? » tandis qu'on s'avance vers la sortie de la gare. J'écoute sa réponse et j'en profite pour la détailler de haut en bas. Elle est vêtue d'une jolie jupe prune et d'un t-shirt d'une série dont le nom m'échappe. Je siffle de manière exagérée et lui dit « Eh bah ! C'est le retour des beaux jours et t'enlèves des couches de vêtements ? Tu n'essaierais quand même pas de me charmer miss Trevor ? » Je lui lance dans un clin d’œil. Je lui envoie souvent des petites piques ou des sous-entendus, mais toujours dans le respect. Je sais qu'elle voit quelqu'un, disons que ça m'amuse plus qu'autre chose.
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


authorities

Messages : 330
Date d'inscription : 29/12/2017
Face Identity : Emily Kinney
Crédits : Merewen (avatar) - Ozzy (gif profil) ♥

Age du personnage : 32 ans
Ville : Washington DC
Profession : Avocate
Affiliation : Justice & protection
Compétences/Capacités : - Connaissances affûtées des lois
- Capacités d'argumentations solides
- Très bonne petite fouine
- Bonnes capacités en arts martiaux
- Agilité développée grâce aux cours d'escalade


- Immobilisation moléculaire (en cours d'apprentissage)
- Combustion moléculaire (possible évolution)
Situation Maritale : Inscrite sur adopteunmétavampire.com









MessageSujet: Re: Ain’t it fun leaving in the real world ✽ Violet   Sam 21 Avr - 16:12

Ain’t it fun leaving in the real world

Nous voilà réunies à nouveau. Sur le quai de la gare de Washington cette fois. Ça sera la première fois qu'on se voit en dehors de la noirceur de Gotham, en dehors de l'ambiance sinistre et morose de cette ville. La première fois qu'on se verra sur mon terrain de jeu. Et je dois avouer que j'en suis enchantée. Lorsqu'elle me répond, je l'écoute et je souris un peu en disant à mon tour : « Tant mieux alors... Les voyages en train ça peut être particulièrement pénible parfois ». Je ris un peu. Il suffit d'avoir un voisin désagréable : une odeur corporelle un peu forte, une crise d'agitation, un téléphone greffé à l'oreille. Ou un épisode de série que tu n'as pas encore vu, histoire de bien te faire spoiler. So funny. Alors au moins, le fait de savoir qu'elle a fait bon voyage est plutôt rassurant : elle arrive dans de bonne condition pour le reste du week-end. Parce que j'ai des projets totalement dératés.

Lorsqu'elle me siffle, je tourne la tête en la regardant surprise et je souris un peu amusée en l'écoutant reprendre la parole. Elle me pose une question un peu provoc' et je souris en coin, un peu mystérieuse, avant de répondre : « Ah oui... Chez moi le soleil a un effet un peu similaire à celui de l'alcool ». Levée des inhibitions, disparition progressive des vêtements, euphorie. Bref, tout pour passer une bonne journée. Je souris un amusée en lui adressant un clin d'œil avant d'ajouter : « Et peut-être bien que j'essaie de te charmer mais... à ta place je m'enfuirais à toutes jambes, je suis vraiment une catastrophe ». Je ris à nouveau en tournant sur moi-même un peu ce qui a pour effet de soulever un peu le tissu de ma jupe dévoilant un peu plus mes jambes l'espace d'un instant. Je ris de plus belle avant de prendre la direction d'une place non loin de la gare parce qu'elle est superbe et qu'il y a un petit café très sympa dans lequel on pourra s'arrêter.

Tout en marchant je lui dis : « Comme il fait beau, je me suis dit qu'on pourrait passer l'après-midi à se promener dehors ? ». Je passe souvent ici, la rue est plutôt remplie comme chaque week-end et au moment où on passe devant une maison, je me tourne et je lève ma jupe juste devant une fenêtre. Derrière cette fenêtre, il y a une petite vieille, qui passe son temps à observer les gens pour être sûre que personne ne vandalisera ses jolies fleurs. La vieille dame et une partie des gens présents autour de nous se retrouvent devant un boxer rose sur lequel il est inscrit : "Have Fun" en grosse lettres noires au-dessus d’une petite licorne multicolore. Impossible de ne pas pouvoir les lire et admirer le motif. Je lui laisse cependant quelques secondes avant de lâcher le tissu, de me tourner à nouveau face à la fenêtre pour lui faire un sourire et un clin d'œil avant d'entraîner Violet en riant de plus belle. Peut-être que je ne devrais pas faire ce genre de choses. Une partie des gens présents dans la rue semblent un peu choqués. Je regarde Violet et lui dit : « Désolée... Mais cette vieille dame est toujours là avec son regard si strict » je souris amusée et je dis : « Pour une fois, je voulais changer son quotidien... ».  Je souris de plus belle à Violet tout en tournant dans la rue à gauche, quittant cette rue dans laquelle je viens de m'illustrer par mon manque de pudeur. Cela ne me dérange pas. De toute façon, c'est comme si j'étais en maillot de bain sur une plage non ? En général, les gens ne sont pas heurtés de voir des bouts de corps sur la plage, pourquoi le seraient-ils en dehors ? Ceci dit, si Violet ne me prenait pas encore pour une dingue, je pense que maintenant c'est le cas. Peut-être qu'elle va vraiment s'enfuir à toutes jambes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


independent soul

Messages : 125
Date d'inscription : 01/02/2018
Face Identity : Brianna Hildebrand
Crédits : avengedinchains
Age du personnage : 25 ans.
Ville : Gotham.
Profession : Variable.
Affiliation : Moi-même.
Compétences/Capacités : - Voleuse aguerrie.
- Maîtrise du combat au corps à corps.
- Manie le couteau à la perfection.

- Télékinésie (déplacer ou contrôler des objets/êtres vivants par la pensée).
Situation Maritale : Absente.









MessageSujet: Re: Ain’t it fun leaving in the real world ✽ Violet   Dim 22 Avr - 1:38

Ain't it fun leaving in the real world Quand je la siffle et que je lui fais ma petite remarque, elle se tourne vers moi et me dit que le soleil a le même effet sur elle que l'alcool. Je rigole parce que si c'est vraiment le cas, et qu'elle est aussi désinhibée que moi lorsque j'ai un peu trop bu, on fera une belle paire. Puis elle ajoute avec un clin d’œil qu'elle pourrait me charmer mais que c'est une catastrophe. C'est avec un sourire que je lui réponds donc « J'ai le goût de l'aventure. Et puis quelqu'un m'a dit un jour que la vie serait moins drôle sans risques. » Ce quelqu'un c'est elle, la fois où on avait bu notre verre ensemble. Je souris au souvenir de cette soirée, parce que nos rapports ont bien changé depuis. On n'est pas au stade de BFF mais on s'entend clairement très bien. Elle tourne sur elle-même, ce qui a pour effet de relever sa jupe. Je lève un sourcil, surprise de son comportement. J'espérais la voir dans son élément, mais je ne m'attendais pas à ce qu'elle soit aussi détendue pour faire ce genre de chose. Elle rit de plus belle avant de continuer d'avancer.

Tandis qu'elle poursuit sa marche, elle me propose de passer l'après-midi à l'extérieur. J'approuve d'un hochement de tête, alors que je souris. Je me sens bien, ici à Washington, loin de la noirceur de ma ville, en compagnie de Tracy qui est plus joyeuse que jamais. J'ai cette impression d'insouciance et de liberté que je n'ai pas ressentie depuis longtemps. On se retrouve dans une rue plutôt fréquentée quand tout à coup Tracy se retourne devant une maison et lève sa jupe devant une fenêtre. Je m'arrête, abasourdie par ce spectacle. Alors je m'attendais à tout, sauf à ça. Je peux apercevoir le boxer la jeune femme, comme à peu près toutes les personnes qui se trouvent autour de nous dans un périmètre de trois mètres. Elle est rose, avec une licorne multicolore avec une inscription « Have Fun » inscrite en lettres noires. Bon, je pense qu'elle avait raison quand elle disait que c'était une catastrophe. Même si elle ne pensait pas forcément à ce terme dans ce sens là. J'espère sincèrement pour elle que des clients à elle ne l'ont pas vue. Disons que sa réputation en prendrait un sacré coup si des bruits comme ça courraient dans le tribunal. Tout à coup elle m'entraîne plus loin, alors qu'elle rit encore plus. Elle s'excuse, en me disant qu'elle voulait changer le quotidien de cette vieille dame épieuse. « Je pense qu'elle se souviendra toujours de toi ! Et moi aussi, je ne risque pas de l'oublier. » Je rigole avec elle, encore choquée de ce qu'il vient de se passer.

On marche tranquillement alors que j'observe mon environnement. Le contraste de la ville avec Gotham est frappante. Ici les gens ont l'air beaucoup plus calmes, sereins, ça se voit qu'ils évoluent dans un environnement sein, en comparaison à ma ville. Les personnes qu'on rencontre sur notre route sont souriants, et presque bienveillants. Clairement, je pense que le côté insouciant de Tracy fait le charme de sa personnalité. Je n'arrive pas encore bien à la cerner, mais j'aime énormément ce que je vois, et mon instinct me laisse à croire que je n'ai pas fini de la découvrir durant ce court séjour. Je lui demande sur le ton de la rigolade « Sinon, mis à part faire des shows d'exhibitionniste en pleine rue, qu'est-ce qui occupe tes journées ici ? » Je ne sais pas où elle compte m'emmener, mais j'ai hâte d'en voir un peu plus de cette ville qui a l'air de regorger de surprises. A commencer par la jeune femme qui me tient compagnie.
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


authorities

Messages : 330
Date d'inscription : 29/12/2017
Face Identity : Emily Kinney
Crédits : Merewen (avatar) - Ozzy (gif profil) ♥

Age du personnage : 32 ans
Ville : Washington DC
Profession : Avocate
Affiliation : Justice & protection
Compétences/Capacités : - Connaissances affûtées des lois
- Capacités d'argumentations solides
- Très bonne petite fouine
- Bonnes capacités en arts martiaux
- Agilité développée grâce aux cours d'escalade


- Immobilisation moléculaire (en cours d'apprentissage)
- Combustion moléculaire (possible évolution)
Situation Maritale : Inscrite sur adopteunmétavampire.com









MessageSujet: Re: Ain’t it fun leaving in the real world ✽ Violet   Mer 9 Mai - 22:43

Ain’t it fun leaving in the real world

Alors qu'elle me demande si je cherche à la charmer, je lui réponds un peu moqueuse et peut-être un peu provocatrice. Je ne me suis jamais vraiment demandée si je préférais les hommes ou les femmes parce que de toute façon tout ce que j'ai pu entreprendre dans les relations amoureuses a été inexorablement voué à l'échec. Alors pourquoi même se poser de telles questions ? Je me suis fiancée au travail, pour ne plus être déçue. Quoiqu'il peut être sacrément rude par moment. Elle me répond qu'elle a le goût de l'aventure et que la vie serait moins drôle sans risques. Je ris un peu parce que je reconnais bien les paroles que j'ai moi-même prononcé le soir où je l'ai retrouvée dans ce bar de Gotham. Je ne réponds rien de plus qu'un simple clin d'œil malicieux. Je ne tenterais rien avec elle. Parce que nous nous ressemblons un peu trop pour réussir à construire quelque chose ensemble, parce qu'elle est bien plus jeune que moi et que nous n'attendons probablement pas les mêmes choses d'une relation de couple et parce que je suis déjà bien assez perturbée par ma relation avec Michael. Autant éviter de me compliquer encore plus les choses n'est-ce pas.

Tout en avançant dans la rue, on finit par passer devant la maison de la vieille pie qui observe les passants toute la journée. A chaque fois que je passe par cette rue, presque tous les jours, elle est là, derrière son rideau, à regarder les gens aller et venir, comme si quelqu'un allait lui piquer ses jardinières. Les plus belles de toute la rue, j'en conviens, mais quand même. Alors, au passage je soulève ma jupe, avant d'entraîner Violet en riant à nouveau. Le retour du soleil me donne des ailes. Et j'ai l'impression de sortir de ma profonde torpeur. Même si je n'ai jamais été vraiment déprimée pendant la nuit perpétuelle, j'étais un peu moins enthousiaste, moins joyeuse. Et même si je sais que la réalité finira par me rattraper, je veux juste profiter d'un week end sans penser à autre chose qu'à la liberté de pouvoir sourire sans autre arrière-pensée. Alors qu'on s'éloigne, je m'excuse et lui explique pourquoi j'ai fait ça. Elle me répond que cette petite vieille ne m'oubliera surement jamais et qu'elle non plus. Je ris et je lui dis : « Il paraît oui, que je suis inoubliable ». Je souris un peu amusée. Et super insupportable. Mais bon, on ne peut pas être parfait, n'est-ce pas ?

Alors qu'on marche, je la laisse observer les gens, les lieux. Je souris quand elle me demande ce que je fais de mes journées en dehors de l'exhibitionnisme. Je souris et je lui réponds : « Je travaille beaucoup. Trop surement, mais j'adore ça ». Oui, j'aime mon boulot. Il me permet d'être utile, même si mes patrons aimeraient que je défende un peu plus de clients fortunés. Heureusement, cela leur fait de la bonne pub et une image positive, ce qui m'évite de me retrouver à aller bosser pour le bureau du procureur. Cela pourrait m'intéresser, mais un peu égoïstement, je préfère mon salaire d'avocate d'un cabinet privé. Peut-être mon chemin me mènera à autre chose un jour, je n'en doute pas. J'ai encore des tas de choses à découvrir ici. Mais je reprends la parole pour dire : « Mais quand je sors de mon bureau, j'aime bien aller me promener dans certains parcs de la ville, ou retrouver mes amies dans les bars ». Je souris un peu et je dis : « Il y a aussi quelques musées très sympa et bien sûr, on trouve toujours un match ou deux dans les différents stades de la ville. Mais là, je t'emmène au jardin botanique pour commencer ! ». Malgré le retour assez récent du soleil, enfin bon cela fait quand même plusieurs semaines, les plantes et les fleurs sont revenues à la vie. Elles ne sont peut-être encore aussi belles qu'elles ne l'ont été mais elles sont déjà superbes. J'aime beaucoup cet endroit. Une fois devant celui-ci, je montre ma carte sur laquelle il reste encore plusieurs entrée, et après avoir mis deux nouveaux tampons dessus, la guichetière me la rend, et j'entraîne Violet sur les sentiers en souriant tranquillement tout en lui disant : « Je crois qu'il y en a un aussi à Gotham. Tu l'as déjà visité ? ». Il faudrait que je le fasse, mais à chaque fois que j'y vais, je trouve d'autres choses plus intéressantes à faire.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé












MessageSujet: Re: Ain’t it fun leaving in the real world ✽ Violet   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ain’t it fun leaving in the real world ✽ Violet
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ain't it fun, living in the real world? [DOUDIE.]
» real nan cho
» THE REAL PROBLEM WITH HAITI
» [Real Madrid] Riki Kaka'
» Real Life Bolter!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
gods among us :: UNITED STATES OF AMERICA :: united states of america :: Washington-