AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  


Partagez | 
 

 Have a drink and maybe more ¤ Tracy and Michael

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar


Invité

Invité










MessageSujet: Have a drink and maybe more ¤ Tracy and Michael   Mar 1 Mai - 12:45


Cela faisait déjà quelques jours que la Saint-Valentin était passée et que Tracy et Michael avaient échangé leur numéro de téléphone. Ce dernier essayait de ne pas noyer la jeune femme de message mais le travail qu’il faisait sur lui était considérable. Son image et les souvenirs de la soirée qu’ils avaient passée ensemble ne quittait pas son esprit et il n’avait qu’une envie, c’était d’en repassée une semblable. Bon pas forcément avec la chantilly et tout et tout, mais ne serait-ce qu’une soirée en sa compagnie le comblerait. Habituellement, il n’était pas trop du genre romantique et était assez réservé mais avec cette femme-là, il perdait la tête. C’était jeudi après-midi et il voulait lui envoyer un message pour qu’ils se fixent un nouveau rendez-vous. Il inclina légèrement son écran sans pour autant le fermer puis attrapa son téléphone posé sur le bureau à côté de son ordinateur portable. Il se repoussa un peu du bureau pour étendre ses jambes sur le côté et s’appuya sur le dossier. Il resta ainsi à regarder le plafond quelques secondes avant de se redresser et de déverrouiller son téléphone pour rédiger un nouveau message : Bonsoir… il savait déjà qu’il n’allait pas l’envoyer tout de suite, il ne voulait pas la déranger en plein milieu de l’après-midi. Il avait à peine fini d’écrire le premier mot que la porte de son bureau s’entre ouvrit pour laisser passer une tête qui mit quelques temps avant de s’adresser à lui avec un sourire : "Eh bien, ça travaille dur. Tu viens prendre un café Michael ?". Il avisa les silhouettes qu’il apercevait dans l’ouverture de la porte avant de répondre : "Oui, allez-y, je vous rejoins.". La porte se referma et Michael reporta son attention au téléphone avant de se lever et de le glisser dans sa poche de jeans. Cette interruption lui avait fait perdre son inspiration. Il ferma cette fois-ci complètement son ordinateur avant de sortir de son bureau et de se diriger vers la salle de pose. Là-bas, il adressa un signe de tête à ses collègues qui étaient en train de discuter et s’approcha de la machine à café. Il y plaça une tasse et pressa le bouton. Il se retourna pour s’appuyer contre la table et se retrouva nez à nez avec la même personne qui lui avait proposé de venir. Cette dernière lui demanda sans se reculer : "Tu faisais quoi ?". Michael mis un temps avant de répondre : "Ta curiosité te perdra Samuel." Puis il lui tourna le dos pour le dos pour récupérer se tasse en espérant que son interlocuteur comprendrait le message implicite de son mouvement mais il était toujours là quand il se retourna de nouveau. "Elle s’appelle comment ?" demanda le jeune homme. Samuel, bien qu’il fut plus jeune d’une dizaine d’années par rapport à Michael travaillait avec lui depuis déjà quelques années. Il était dynamique et impliqué dans son travail mais son habitude à se mêler de tout ce qui ne le regardait pas avait tendance à énerver Michael. "Arrête de faire ces yeux là, on dirait que tu vas me bouffer." ajouta-t-il. Michael ne s’était même pas rendu compte qu’il avait froncé le sourcil et qu’il regardait son collègue d’un air assassin. Sans rien dire, il fit un pas sur le côté et sortit de la salle pour retourner dans son bureau. Là, il referma la porte derrière lui, malheureusement, il n’y avait pas de serrures aux porte, sinon il se serait enfermé. Il retourna s’asseoir derrière son bureau et ressortit son téléphone. Il relit le premier mot qu’il avait une bonne dizaine de fois avant de se décider à continuer : Bonsoir, Comment vas-tu ? Cela te dirait-il qu’on se voit ce week-end à Washington ? Je dois y passer pour une affaire rapide, je me disais qu’on pourrait aller boire un coup. Il faillit ajouter "pour commencer" mais se retint. Il finit par : A bientôt j’espère. Bonne soirée. Il verrouilla son téléphone, il l’enverrait en sortant du travail. Il espérait de tout son cœur qu’elle accepte de le revoir.




Dernière édition par Michael Toos le Lun 30 Juil - 14:53, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar


authorities

Messages : 353
Date d'inscription : 29/12/2017
Face Identity : Emily Kinney
Crédits : Merewen (avatar)

Age du personnage : 32 ans
Ville : Washington DC
Profession : Avocate
Affiliation : Justice & protection
Compétences/Capacités : - Connaissances affûtées des lois
- Capacités d'argumentations solides
- Très bonne petite fouine
- Bonnes capacités en arts martiaux
- Agilité développée grâce aux cours d'escalade


- Immobilisation moléculaire (en cours d'apprentissage)
- Combustion moléculaire (possible évolution)
Situation Maritale : Wanna cancel ?









MessageSujet: Re: Have a drink and maybe more ¤ Tracy and Michael   Jeu 17 Mai - 22:40

Have a drink and maybe more

Bientôt une semaine depuis le soir de la saint valentin. Je dois dire que je ne m'attendais pas à ce que cela ailleurs aussi loin et aussi vite. Ce n'était pas déplaisant, loin de là, mais maintenant je ne sais plus bien où j'en suis. Je me suis un peu noyée dans mon boulot, il faut bien le dire, pour ne pas trop penser à tout cela. Et j'ai croisé cette fille dans l'appartement de mon frère. Cette espèce de blonde psychopathe qui m'a ouvert armée d'un flingue et qui a tenté de me mettre dehors par la force. Autant dire qu'elle n'a pas intérêt à se trouver à nouveau en ma présence, parce que l'envie de lui faire avaler ses dents est toujours là. Quelle tarée peut bien ouvrir la porte d'un appartement qui n'est pas le sien avec une arme ? C'est vraiment n'importe quoi. Alors, j'ai eu bien assez à penser. Je suis toujours à mon bureau, en train de relire un dossier pour terminer un plaidoyer, grattant parfois quelques mots sur mon bloc note pour modifier des phrases ou en écrire de nouvelles. Mon portable qui vibre me sort de ma réflexion et je me redresse un peu pour voir. C'est un message de Michael. L'espace d'un instant, j'hésite à l'ouvrir.

Je considère mon dossier et mon bloc-note. Ce n'est pas sérieux d'être déconcentré maintenant. J'ai presque tout ce qu'il me faut pour terminer de l'écrire et je dois absolument être prête pour le faire. Entraînée, sûre de moi et convaincante. Même si c'est plutôt naturel en général une fois que je suis devant un jury. Je suis stressée par les relations sociales et particulièrement quand il s'agit d'amour, mais faire face à une salle remplie de monde pour défendre quelqu'un ou affronter une arme à feu dans n'importe quelle circonstance ne m'a jamais effrayé. Je suis un peu étrange comme fille. Je termine de relire mon dossier et je tire quelques autres documents récupéré un peu officieusement pour les consulter. Je note quelques autres trucs puis j'attrape mon bloc note. Je jette un regard circulaire sur ma feuille plutôt satisfaite du résultat. Il y a des mots, des fragments de phrases, des flèches dans tous les sens. Il n'y a que moi pour comprendre ce schéma.

J'arrache la feuille et j'attrape mon portable. Avant toute autre chose, il faut que je consulte ce message qui flotte à l'orée de mon esprit depuis trop longtemps. Je l'ouvre et voit la proposition faite. Ne pas avoir à aller à Gotham est une plutôt bonne nouvelle. Je souris un peu et je réfléchis. Est-ce que je veux vraiment le revoir ? Est-ce que je veux vraiment aller au-delà d'une simple soirée romantique ? Je ne sais pas. Je devrais dire non, tirer un trait, tourner la page, faire table rase et avancer. Mais le simple fait d'avoir besoin de faire autant de choses pour continuer à avancer me fait dire que ça pourrait valoir le coup que je réponde à ce message. Alors je commence à répondre : « Salut. Je vais bien et toi ? Toujours un peu la course au boulot, comme d'habitude... Si tu es à Washington ça serait dommage de ne pas en profiter pour nous voir. Je connais un bar plutôt sympa. Sinon, il y a toujours l'option plus tranquille de nous voir chez moi. C'est comme tu veux. A bientôt !». Après avoir relu le message plusieurs fois, je finis par soupirer un peu et je lui envoie. Il faut bien essayer non ? Il y a de grandes chances pour que cela se finisse en catastrophe, comme toujours. Qu'est-ce que ça changera ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Invité

Invité










MessageSujet: Re: Have a drink and maybe more ¤ Tracy and Michael   Lun 25 Juin - 22:27










Michael était installé dans son appartement à son bureau, toujours aussi impeccablement rangé ou plutôt irrémédiablement vide. Seul sont ordinateur était posé dessus, ouvert sur un plan à moitié terminé à côté du quel trônait un petit bol en plastique rempli de fruit secs.  Michael aimait bien grignoter quand il travaillait chez lui et les fruits secs étaient plus diététiques que des friandises quelconques ou que des trucs caoutchouteux plein de sucres. Il était en train de vérifier qu’il n’y aurait pas de soucis avec les raccordements en eau à l’emplacement de la future  maison lorsque son téléphone vibra. Il saisit l’appareil avant de le déverrouiller, c’était Tracy qui lui avait répondu. "Le bar ou l’appartement ?", le choix était stratégique. Même si elle avait répondu et proposé chez elle, elle ne voulait peut-être pas réitérer l’expérience de la Saint Valentin. Puis l’image de la jeune femme échevelée, les joues rouges venant s’accrocher à son bras devant sa voiture lui revint à l’esprit. Il secoua la tête pour en chasser l’image. Cette proposition était peut-être un test. On ne pouvait jamais savoir avec les femmes, elles étaient si compliquées. Puis il se rappela qu’il pouvait prendre l’apparence d’une chauve-souris et que c’était même presque devenu son quotidien. Soudain, une pensée le frappa. Et si elle aussi avait des pouvoirs surnaturels ?! Il imagina la frêle jeune femme en train de soulever une voiture ou d’arrêter un train à mains nues et il se mit à rire tout seul. Il finit par reporter son attention sur le téléphone et commença à taper : « Ca va super, je pense que le bar peut être bien, pour commencer. » Cette fois il l’avait mis. « Du coup, on se dit à Samedi soir ? Tu me diras si on se retrouve directement là-bas ou si je passe te chercher. Bonne soirée. ». Il relut le message et l’envoya avant de reposer son téléphone sur son bureau et de s’adosser en se repoussant doucement du bureau et en laissant tomber sa tête en arrière. Il resta ainsi sans bouger, les yeux fermés essayant de ne pas trop penser à la soirée qui l’attendait dans quelques jours. Quand il les rouvrit, son iris s’était entièrement teinté de rouge. Cela faisait presque une semaine qu’il n’avait pas bue et la soif commençait à se faire ressentir. Il avait l’impression que cela lui arrivait de plus en plus souvent et que le temps entre chacun de ses repas atypiques se raccourcissait. Alors il se leva de sa chaise et referma l’écran de son ordinateur avant de se diriger vers la porte. Il s’empara de ses clés sur le meuble de l’entrée et ferma la porte derrière lui après quoi il grimpa jusqu’au toit en prenant garde à faire le moins de bruit possible en passant devant la porte de sa voisine du dessus. Une fois arrivé en haut, il s’avança jusqu’au bord du bâtiment et regarda la ruelle en contrebas puis regarda vers le ciel. Le soleil commençait à disparaitre et Michael tourna rapidement le dos à l’astre qui lui agressait la peau. Pour une fois pourquoi ne pas y aller à pied, cela prendrait sûrement plus longtemps à trouver sa cible mais ça lui changerai un peu. De plus il commençait à de demander si ses transformation répétées n’avais pas une incidence sur son corps et son esprit. Il entreprit donc de redescendre l’escalier et sortit dans la rue, il prit une direction au hasard et entreprit d’arpenter les rues sans destination précise jusqu’à tomber sur une âme égarée au détour d’une ruelle. Une fois sa soif étanchée, Michael prit le chemin du retour pour retrouver son appartement.




Dernière édition par Michael Toos le Jeu 19 Juil - 11:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar


authorities

Messages : 353
Date d'inscription : 29/12/2017
Face Identity : Emily Kinney
Crédits : Merewen (avatar)

Age du personnage : 32 ans
Ville : Washington DC
Profession : Avocate
Affiliation : Justice & protection
Compétences/Capacités : - Connaissances affûtées des lois
- Capacités d'argumentations solides
- Très bonne petite fouine
- Bonnes capacités en arts martiaux
- Agilité développée grâce aux cours d'escalade


- Immobilisation moléculaire (en cours d'apprentissage)
- Combustion moléculaire (possible évolution)
Situation Maritale : Wanna cancel ?









MessageSujet: Re: Have a drink and maybe more ¤ Tracy and Michael   Ven 6 Juil - 23:39

Have a drink and maybe more

Le message de réponse ne tarde pas à arriver. Michael propose qu'on se voie plutôt au bar, et c'est peut-être une bonne chose. La dernière fois qu'on s'est vu dans l'intimité d'un appartement les choses ont relativement mal tournées. Enfin mal... Non pas mal, disons juste qu'elles auraient été différentes si nous étions restés au bar. Je ne suis pas sûre que cela aurait été mieux. Cela aurait facilité ma fuite en tout cas. Maintenant, tout est plus compliqué, tout est différent. J'ai beau ne pas être trop du genre à m'attacher, dès lors que les choses passent le cap de l'intimité, j'ai plus de mal à m'en aller sans me retourner. Après tout, j'ai quand même une certaine moralité. Alors je réponds : « Ok ça marche ! Il vaut mieux qu'on se retrouve directement au bar, je ne sais pas encore où je serais samedi après-midi. Disons à 19h ? Je dois retourner bosser, mais j'ai hâte de te voir ! ». A la suite du message, je rajoute l'adresse du bar et le nom de celui-ci et je souris un peu tout en envoyant mon message. Le voir dans ma ville sera différent n'est-ce pas ? Ou peut-être pas, c'est difficile à dire. D'autant plus que je regrette presque d'avoir ajouté la fin du message mais c'est trop tard, ce qui est fait est fait. Finalement, j'arrête de badiner et je me repenche sur ce que j'étais en train de faire. J'ai encore un peu de temps pour réfléchir à tout ça d'ici samedi soir.

(...)

Le temps est passé presque trop vite entre le moment où nous nous sommes fixés rendez-vous et le moment du dit rendez-vous. Je n'ai pas tellement eu le temps de penser à tout ça. Je n'ai pas tellement eu le temps de paniquer, de me dire que j'allais tout annuler et retourner me planquer dans mon tribunal à plaider mes affaires. Alors me voilà, devant le bar, à l'heure et prête à affronter la tempête. Oui, la tempête. Mes relations amoureuses ont toujours été si compliquées, si difficile que j'en suis là. Une vraie catastrophe relationnelle. Peut-être devrais-je me contenter d'avoir quelques amis, mon frère et éventuellement quelques coups d'un soir de temps en temps ? Une partie de moi se rappelle la tragédie de ma famille, l'explosion et la perte de mes parents l'un après l'autre. Je me souviens de la douleur que j'ai lu dans le regard de ma mère quand mon père est mort. Et je vois tellement de divorce, de difficultés qu'une partie de moi ne veut pas de vie de famille. Une autre, infime, résistant à l'oubli, tente de me rappeler tout le bonheur de notre vie familiale et de ce que pourrait être ma vie. Mais je ne veux pas souffrir encore de perdre un être cher, tellement que j'ai du mal à laisser entrer les gens dans ma vie. Encore plus quand il faut que ce soit une relation forte, importante qui pourrait laisser un trou béant dans ma poitrine. Mais je suis là, devant le bar, habillée d'une robe noire par-dessus laquelle j'ai passé mon manteau par-dessus parce qu'il fait quand même un peu frais en cette saison. Lorsqu'il arrive je lui adresse un sourire doux et je lui dis : « Bonsoir ». C'est toujours le moment étrange, compliqué : comment se comporter ? Où en est-on ? Je ne sais pas. Je ne sais jamais. Mais là... Cette soirée de saint valentin a peut-être été un peu trop débridée ? Qu'est-ce qui m'a pris bon sang ? Est-ce que je peux m'enterrer maintenant ? Je reprends la parole pour demander : « Comment vas-tu ? Ta journée a été bonne ? ». Je m'approche un peu de lui sans vraiment trop oser faire plus. J'ai l'impression d'avoir 12 ans et ça m'énerve encore plus.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Invité

Invité










MessageSujet: Re: Have a drink and maybe more ¤ Tracy and Michael   Lun 30 Juil - 15:25


Alors qu’il déambulait dans les rues de Gotham, son téléphone ne tarda pas à vibrer dans la poche de sa veste, annonçant la réponse de Tracy. Alors il sortit son téléphone. Tout était ok pour elle et elle préférait qu’ils se retrouvent au bar, ne sachant pas où elle serait l’après-midi même. Elle donnait rendez-vous à Michael à 19h au bar puis elle lui donna l’adresse et le nom de l’établissement. Il nota la phrase « j’ai hâte de te voir » avec un sourire puis celui-ci disparu. Les femmes étaient compliquées, c’est une des choses universelle qu’il avait découvert à l’occasion de différentes relations. Alors cette phrase ne signifiait peut-être rien de plus qu’elle était pressé d’être en week-end. Il finit par décider de faire comme si la phrase n’était pas là pour ne pas être déçu. Il finit par se décider à répondre : "OK, samedi, 19h, j’y serai. A Samedi.". Enfin il décida de rentrer chez lui et de penser à autre chose, il verrait bien le jour j.

Le samedi matin il le leva paré et frais pour la journée, il avait préparé sa valise la veille. Une fois prêt à partir, il vérifia qu’il avait bien pris son ordinateur et partit en direction de la gare. Habituellement il serait parti au milieu de la nuit et aurait fait le voyage en volant mais un collègue lui avait proposé de l’accompagné car il avait aussi à faire à Washington et il avait été forcé de prendre le train avec lui. Il se voyait mal lui dire qu’il y allait en volant. Durant le trajet, il passa en revue les dossiers des différents chantiers où il allait se rendre et le chemin pour s’y rendre. Il laissa son collègue à la gare et parti pour ses inspections. Une heure avant son rendez-vous avec Tracy il rendra à la chambre d’hôtel qu’il avait réservé pour prendre une douche et se changer. Après de longues minutes d’hésitation il opta pour une chemise blanche et un pantalon noir . Il son sang de méta lui donnait assez chaud pour qu’il n’ait besoin de rien de plus. Après s’être habillé, il vérifia l’itinéraire du bar sur son ordinateur et se mis en route. Sa préparation lui avait pris plus longtemps que prévu et il allait devoir de dépêcher pour ne pas être en retard. Il l’aperçu alors qu’il était à une cinquantaine de mètres du bar, elle portait une petit robe noire très élégante avec par-dessus laquelle elle avait passé un manteau. Malgré le fait que son cœur ne voulait pas ralentir la cadence, il avança vers elle d’un pas assuré. Quand il arriva à sa hauteur, elle lui adressa un sourire en lui souhaitant le bonsoir. Michael lui rendit son sourire ainsi que son bonsoir. Avant qu’il n’ait le temps de la complimenté, elle enchaina en lui demandant s’il allait bien et si il avait passé une bonne journée. Il répondit par l’affirmative puis lui retourné la question et avant qu’elle ne  réponde, il ajouta : "Tu es magnifique dans cette tenue.". Voyant quelle s’approchait un peu, il se demanda s’il devait l’embrassé au non et décidant qu’il ne valait mieux pas pressé les choses comme ils l’avaient fait à la Saint Valentin, il s’approcha à son tour et se pencha pour lui faire la bise.

Revenir en haut Aller en bas

avatar


authorities

Messages : 353
Date d'inscription : 29/12/2017
Face Identity : Emily Kinney
Crédits : Merewen (avatar)

Age du personnage : 32 ans
Ville : Washington DC
Profession : Avocate
Affiliation : Justice & protection
Compétences/Capacités : - Connaissances affûtées des lois
- Capacités d'argumentations solides
- Très bonne petite fouine
- Bonnes capacités en arts martiaux
- Agilité développée grâce aux cours d'escalade


- Immobilisation moléculaire (en cours d'apprentissage)
- Combustion moléculaire (possible évolution)
Situation Maritale : Wanna cancel ?









MessageSujet: Re: Have a drink and maybe more ¤ Tracy and Michael   Dim 5 Aoû - 15:57

Have a drink and maybe more

Je ne sais pas ce que cette soirée nous réserve. Cela fait trop longtemps que je n'ai pas fait ça. Mes derniers rancards ont été catastrophiques, mes dernières relations encore pire. Mais avec lui, étonnamment, les choses se sont bien passées jusqu'à présent. Je finis par l'apercevoir. Je le regarde arriver puis le salue. Il me rend mon sourire et me salue à son tour. Il répond ensuite à ma question en me disant qu'il a passé une bonne journée puis me complimente. Je reste un instant sans voix avant de finalement lui adresser un nouveau sourire en disant : « Merci ». Je réprime au mieux possible le rougissement que je sens monter en moi. Il est hors de question de rougir comme une gamine. Pas après ce que nous avons fait le soir de la saint valentin. En réponse, je m'avance un peu, timidement, sans trop savoir quoi faire : l'embrasser, lui faire la bise ou l'étreindre ? Alors que je m'avance, il en fait de même pour me faire la bise. Il se contente de me faire la bise. Je nuance ma déception en me disant que c'est peut-être mieux. Pourquoi me complimenter de cette façon si finalement, il se contente simplement de me faire la bise ? Je souris simplement et finalement recule d'un pas. Il faut bouger. On ne peut pas rester là, comme des idiots. Même si je dois avouer que je suis un peu déçue.

Je souris à nouveau et je lui dis : « Allons-y, entrons ». Je l'entraîne à l'intérieur. Le bar est bien plus agréable que ces de Gotham : malgré le fait qu'il ait un aspect similaire à notre bar habituel dans la ville du batman, celui dans lequel nous sommes a une ambiance plus légère, une certaine chaleur s'en dégage. Les gens sont en confiance. L'endroit est beaucoup plus agréable. Je souris et m'approche du bar en saluant l'homme qui se trouve derrière avec un sourire chaleureux. Je viens souvent ici : j'y retrouve mes collègues avocates, j'y retrouve parfois Steve ou certains de mes autres amis. Alors je connais plutôt bien le personnel, c'est donc avec un certain naturel que le barman me dit : « Salut Trevor... Comme d'habitude ? » j'acquiesce, sachant qu'il me servira une bière et je le laisse se tourner vers Michael pour demander : « Et pour vous ? ». Je le laisse s'arranger avec le barman et quand c'est chose faite, je me dirige vers une table, sachant qu'il nous amènera nos boissons directement là-bas. Je m'installe et je repose mon regard sur Michael et je lui dis : « J'espère que je ne t'ai pas trop attiré d'ennui avec ta voisine ». Maintenant, il a dû avoir le temps de la croiser, d'entendre parler de la blonde outrageuse qui s'est promenée à moitié nu dans son appartement. Je dois avouer que je suis un peu curieuse de savoir ce qu'elle a pu dire ou tenter. Et de savoir s'il faudra que je recommence. C'était assez fun, même si cela a très largement exposé cette forme de folie étrange qui m'anime. Je souris un peu amusée puis demande : « Comment s'est passée ta semaine ? ». Je ne suis pas forcément douée pour faire la conversation, mais il faut bien essayer non ? Le barman s'approche pour nous déposer nos boissons. Je le remercie puis je le regarde s'éloigner, avant de reposer mon regard sur Michael, qui est bien plus intéressant en cet instant que ma bière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé












MessageSujet: Re: Have a drink and maybe more ¤ Tracy and Michael   

Revenir en haut Aller en bas
 
Have a drink and maybe more ¤ Tracy and Michael
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tracy CHAPMAN
» Drink me (Solo, Duo, Groupe)
» GM de Tracy [Disparition+ destitution]
» I drink beer because no great story started with someone eating a salad. | Nathaniel
» Would you like a drink? [Pv: Yuna]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
gods among us :: limbo :: archives :: les rps terminés-