AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  


Partagez | 
 

 Who will you be today? ✽ Steve

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar


authorities

Messages : 353
Date d'inscription : 29/12/2017
Face Identity : Emily Kinney
Crédits : Merewen (avatar)

Age du personnage : 32 ans
Ville : Washington DC
Profession : Avocate
Affiliation : Justice & protection
Compétences/Capacités : - Connaissances affûtées des lois
- Capacités d'argumentations solides
- Très bonne petite fouine
- Bonnes capacités en arts martiaux
- Agilité développée grâce aux cours d'escalade


- Immobilisation moléculaire (en cours d'apprentissage)
- Combustion moléculaire (possible évolution)
Situation Maritale : Wanna cancel ?









MessageSujet: Who will you be today? ✽ Steve   Sam 14 Juil - 17:56

Who will you be today?
A mother, a wife, a sister, a killer?
Un pas après l’autre. C’est un peu comme ça que j’ai construit ma vie depuis la mort de nos parents. Même si je n’ai pas été livrée à moi-même et que Steve a tout fait pour m’aider à affronter ces épreuves. J’ai survécu, c’est sûr. Mais les choses ont été différentes après ça. Ils auraient tout donné pour leur pays pour protéger les leurs. Et s’il existe un ou plusieurs dieux, voilà la justice qu’on leur a offerte : la mort. Sans autre forme de procès. Indigne remerciement pour ce qu’ils ont fait pour leur peuple. Pour leurs amis. Pour leurs enfants. Alors quoi que les gens auraient pu faire, après ces pertes tragiques, rien n’aurait pu réellement m’aider à accepter. Parce que c’était injuste. Parce qu’ils auraient mérité de vivre heureux jusqu’à de vieux jours honorables. Même aujourd’hui de nombreuses années après, c’est toujours un peu comme ça que j’avance. Malgré les cadeaux que la vie m’a offerts. Malgré l’amour et la volonté de créer une famille, d’avoir un foyer. Il y a toujours ce moment, infime, au réveil ou je ressens ce vide béant que rien n’a réussi à combler et qui s’est un peu creusé à chaque épreuve que j’ai eue à traverser depuis. Il y a toujours ce moment où le vide menace de m’engloutir et où la seule façon de ne pas sombre est de me raccrocher aux petites choses : les choses à faire dans la journée. Aller travailler pour sauver des vies. M’occuper de Zoé. Rejoindre Michael en ville pour faire les courses. Passer au restaurant de Steve. Sortir dans les rues pour combattre les partisans de Savage. Et si un jour j’ai pu être secouée d’en arriver à faire du mal aux gens – qu’ils soient des ennemis ne comptait pas vraiment – aujourd’hui c’est presque … apaisant. Une façon comme une autre de rétablir l’ordre et la justice. Telle qu’elle devrait être. Sans regret, sans pitié, sans culpabilité. Sans trace. Cela pourrait être une épreuve de devoir le cacher. Une chance que je n’ai pas à le faire avec Michael, qui n’est jamais bien loin. Alors dans le fond, même s’il y a toujours ces quelques instants de vide, aujourd’hui je suis en paix. D’aucuns diront que cela n’est pas très moral, que c’est même totalement répréhensible. Ils n’ont pas vu ce que nous avons vus de l’autre côté du monde, fusil à la main plongés au milieu des zones de guerre.

Mais aujourd’hui, je suis la gentille et jolie mère de famille qui récupère sa fille chez la nounou après le boulot pour ensuite passer chez son frère. La jeune mère qui est accroc au boulot mais toujours de façon mesurée, sans s’éparpiller et jamais fatiguée. Une machine bien huilée, posée et mesurée, prête à affronter toutes les épreuves avec un sourire poli. Jamais trop large, parfois ironique, mais toujours inscrit sur mes lèvres. Un bien joli vernis pour cacher un vieux bois abîmé – pourri selon certains – qui tente de se faire passer pour un bois luxueux. Déjà six mois que notre fille est née, six mois que ses jolis yeux bleus illuminent notre quotidien. Lorsque je me gare devant la maison – bien trop grande à mon goût – de Steve, je souris un peu. Je suis heureuse de voir mon frère épanoui et installé. Sa femme est adorable, ses enfants à croquer. Je ne le remercierais jamais assez de ce qu’il a fait pour moi et le voir aussi heureux est une consolation pour moi. Au moins, je ne l’ai pas empêché de se construire une belle vie. Je sors de la voiture et ouvre la portière arrière pour sortir le cosy de Zoé qui m’adresse un sourire et quelques vocalises puis je referme la porte et verrouille la voiture avant d’aller jusqu’à la porte d’entrée pour sonner avant d’entrer sans attendre la réponse, par habitude. S’il y a bien quelque chose que je n’ai jamais appris c’est à respecter un certain espace : malgré la vie qu’il s’est construite, je continue à entrer chez lui comme si c’était chez moi. Probablement parce que je me sens en sécurité lorsqu’il est dans les parages. Une fois entrée, j’appelle : « Steve ? » j’avance dans le hall de la maison en rangeant mes clés tout en souriant à ma fille qui me sourit depuis son cosy puis j’avance jusqu’à la cuisine en posant le bébé sur l’îlot central en disant : « J’ai besoin d’un coup de main ! Une recette ou carrément un plat à emporter, ça serait super ! » Je regarde la cuisine toujours très bien rangée et très propre dans laquelle œuvre mon frère. Je secoue la tête en disant : « C’est un vrai scandale que tu sois si doué en cuisine quand je suis une vraie calamité… ». Je suis excellente stratège, je m’adapte comme personne en situation de crise, je ne rate jamais une cible et je m’en sors plutôt bien en combat rapproché… mais alors dans une cuisine, je suis une véritable terroriste.
©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Who will you be today? ✽ Steve
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LMDC Tag Team Championships: Floyd Mayweather & Randy Orton Vs Stone Cold Steve Austin & John Cena
» Steve Champoux
» Steve Sullivan
» J'ai serrer la main de Steve Yzerman!!
» Signature de contrat - Steve Bégin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
gods among us :: limbo :: archives :: les rps terminés-