AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  


Partagez | 
 

 Great results can be achieved with small forces. | ft. Lex

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar


hero of earth

Messages : 334
Date d'inscription : 08/07/2018
Face Identity : Chris Evans
Crédits : Avatar by Myself; Signa by Exception

Age du personnage : 98 ans (fin trentaine physiquement)
Ville : Gravite entre Detroit et la Côte Est
Profession : PDG de Heywood Defense Industries, conseiller spécial du président et justicier
Affiliation : Barbara Ann Minerva, Taiana Aavik
Compétences/Capacités :

• Cyborg (squelette en acier, peau en acier & organes artificiels)
• Force surhumaine
• Résistance surhumaine
• Endurance surhumaine
• Guérison accélérée
• Vieillissement ralenti



• Excellent combattant au corps à corps et à distance
• Très doué pour l'infiltration
• Brillant homme d'affaires
• Diplômé en biologie
Situation Maritale : Veuf









MessageSujet: Great results can be achieved with small forces. | ft. Lex   Lun 16 Juil - 20:36


 
   
 

 

 
Great results can be achieved with small forces.

 
Ft. Lex Luthor

 
Debout à côté d'un duo de jeeps qui avaient vue des jours meilleurs, Hank regardait l'horizon avec la paire de jumelles qu'il tenait dans les mains, cherchant ce pourquoi il était ici. Le soleil tapait particulièrement fort et il sentait une goutte de sueur couler le long de sa tempe, mais il ne s'en formalisait pas. Pas plus que la demi-douzaine d'hommes et de femmes qui se trouvaient avec lui et qui étaient occupés à vérifier une dernière fois leur matériel ou à engloutir ce qui pouvait tout à fait être leur dernier repas. Lui avait déjà fait une vérification de son matériel à deux reprises, même si son inspection avait été particulièrement rapide vu qu'il n'emportait avec lui rien d'autre que ses poings, quelques outils pour crocheter des serrures et quelques charges explosives pour les ouvrir avec rapidité et fracas. Ça faisait longtemps qu'il ne s'encombrait plus d'armes que lorsque c'était véritablement nécessaire, ayant appris depuis longtemps que dans une guerre, le champ de bataille n'était rien de plus qu'une immense armurerie qui vous tendait les bras et qui ne rêvait que de vous offrir toutes les armes dont vous pouviez avoir besoin. Et puis son propre corps était déjà une arme bien assez redoutable comme ça et qui ne risquait ni de lui tomber des mains, ni de tomber à court de munitions. Mais entendre le bruit des armes qu'on inspectait, des gilets pare-balles qu'on enfilait et les dernières blagues qu'on pouvait lancer avant une mission avait un effet apaisant sur lui, aussi contradictoire que ça puisse sembler alors qu'il s’apprêtait à se jeter tête la première dans le combat. Mais après tout, il était un soldat des pieds à la tête et jusqu'au plus petit boulon à l'intérieur de son corps. Il avait baigné dans ce genre d'ambiance pendant des années, pendant des décennies dans cette réalité. Pour certains c'était de se retrouver chez soi avec ses pantoufles aux pieds en train de regarder la douzième rediffusion d'une série qu'on avait déjà vu les onze fois d'avant, mais lui n'était pas comme ça. Ce qui expliquait pourquoi il avait reprit le costume avec tant d'aisance lorsque Darkseid avait frappé. Il était dans son élément ici.
Finalement, un reflet métallique finit par se faire voir à l'horizon, et au bout de quelques minutes il parvint enfin à distinguer ce qu'ils attendaient depuis des heures. La silhouette menaçante du train blindé pénitentiaire qui était parti de Metropolis et qui prenait la direction de la sinistre prison pour méta-humains de Belle Reve. Ce train était bourré de prisonniers capturés au cours des fréquentes chasses aux méta-humains organisées par le gouvernement Savage, et Hank ne savait que trop bien ce qui se passerait si jamais ce convoi parvenait à atteindre sa destination. Savage parcourait l'histoire depuis bien plus longtemps que n'importe qui sur cette terre et il avait côtoyé la majorité des grands personnages de l'histoire, dont malheureusement un certain Adolf Hitler. Vandal Savage avait visiblement décidé de remettre à l'ordre du jour les pratiques abjectes du pire dictateur de l'histoire et qui consistait à entasser des centaines d'innocents dans des trains pour les envoyer quelque-part d'où ils ne sortiraient probablement jamais. Une chose que Hank avait bien l'intention d'empêcher. Il préparait ce coup depuis longtemps, multipliant les opérations de petites envergures afin de subtiliser les plans du train, de voler des véhicules assez puissants pour lui coller aux basques sans mal, pour connaître la date, le trajet ou encore le personnel ennemi, auxquelles ont pouvait ajouter des nuits blanches passées à mettre au point la meilleure stratégie pour réussir et se la répéter encore et encore. Baissant ses jumelles, Hank se tourna avant de lancer avec sa fermeté habituelle « Le train est là. » « Pile à l'heure. » « On peut dire merci à Savage d'avoir supprimé le droit de grève. Et le droit pour le service des transports ferroviaires d'être en retard. » Plaisanta un homme alors qu'il se levait et qu'il attrapait son matériel. Tout le petit groupe était en train de l'imiter, et ils grimpèrent dans les deux voitures, Hank s'asseyant à la place passager. L'instant d'après, les deux véhicules avaient démarrés, laissant derrière eux un nuage de poussière.
Le vent fouettait son visage et faisait voler ses cheveux dans tous les sens alors que la jeep approchait à toute allure de l'arrière du train. Pour le moment ils avaient encore l'effet de surprise, ce qui était en soi une bonne chose parce que le convoi ferroviaire était rempli d'hommes armés qui n'hésiteraient pas à demander des renforts supplémentaires à la moindre menace sérieuse « Rapproche-toi! » La jeep lancée à pleine vitesse grignota peu à peu les mètres qui la séparait du wagon de queue, et Hank enfila enfin son casque, avant de grimper sur le capot du véhicule, qui grinça sous son poids mais tint bon. Hank avait demandé à ce qu'on modifie les deux voitures pour qu'elles puissent supporter sans mal un petit « excédent de poids » sans pour autant trop grignoter sur la puissance du moteur et le résultat était là. Se penchant en avant, le Commander Steel attrapa le crochet du treuil, l'accrocha à l'arrière de sa ceinture, avant de se préparer à sauter, comptant les mètres. C'était là la phase la plus délicate de cette partie de l'opération, parce que si jamais il avait le malheur de sauter trop tôt ou pas assez loin, Hank allait louper l'échelle de service qui permettait d'accéder au toit du wagon et il n'allait pas vraiment aimer se prendre une jeep à pleine vitesse et se faire rouler dessus juste après. Seconde après seconde, la jeep comblait la distance, Hank étant malmené par les traverses qui secouaient la voiture, et le super-héros finit enfin par bondir en avant, percutant la paroi du wagon mais parvenant malgré tout à s'accrocher à l'échelle. Il s'empressa de détacher le treuil avant de l'accrocher à un des barreaux de l'échelle et de grimper sur le toit. L'un après l'autre, ses trois compagnons à bord de la jeep le rejoignirent, alors que ceux du deuxième véhicule roulait à côté du train pour couvrir leur progression. En quelques gestes, Hank donna ses ordres à son groupe, et ils commencèrent leur longue progression sur le toit du train. Ne restait plus qu'à espérer que tout se passerait bien.

  ☾ anesidora


Dernière édition par Hank Heywood le Lun 23 Juil - 0:20, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


super villain

Messages : 904
Date d'inscription : 30/03/2017
Face Identity : Kevin Spacey
Crédits : Oba Seb

Age du personnage : 50 ans
Ville : Metropolis
Profession : Président des USA, Directeur de la société Lexcorp
Affiliation : Crime organisé de Lex Luthor, Injustice League
Compétences/Capacités :

-Chef d'état des USA: influence les actions des autorités (CIA, FBI, US Army)

-Ressources matérielles et financières de la société Lexcorp

-Réseau de sbires, d'employés et de criminels en tout genre

-Technologies d'avant-garde dans les domaines de la cybernétique

-Détenteur de la majorité de la kryptonite présente sur terre

-Possède une armure de combat high-tec, capable de contrer Superman en duel

Situation Maritale : Célibataire









MessageSujet: Re: Great results can be achieved with small forces. | ft. Lex   Mer 18 Juil - 13:35




Great results can be achieved with small forces
Hank Heywood • Lex Luthor


Appel à la Résistance

Par le comité américain de libération

Citoyens d'Amériques

Depuis des années nous vivons sous le règne du mensonge. Tour ce qui faisait la grandeur de notre pays a été mit entre parenthèses. Notre liberté d'action a été réduite. Notre liberté de pensée a été rognée, limitée, supprimée. Nous sommes face à un tyran qui n'a aucune légitimité. Vandal Savage nous gouverne comme une fourmilière. La violence de son régime est une réalité tangible, mesurable, démontrable. Tout individu de ce pays peut s'en rendre compte. Tous les opposants sont envoyés en « mesures de réhabilitation transitoires » et « internement temporaire ». Où sont-ils ? Ils ont disparu. Effacés comme s'ils n'avaient jamais existés.

Nous sommes des millions à vouloir renverser sa tyrannie sans oser agir. Si nous nous organisons, rien ne pourra nous arrêter. Organisons la résistance. Ouvrons les yeux de la population. Apprenons-en le plus possible sur les plans de Savage, et déjouons-les. Nous devons mener la lutte par tous les moyens possibles.

Commencez le combat. Nous ne sommes pas loin. Nous vous trouverons. Nous vous aiderons. Ensemble, nous arracherons la victoire.

Chaque instant hors de la surveillance de Savage est un succès. Chaque acte qui ne rentre pas dans ses ordres est un triomphe. Chaque pensée libre est une victoire.


……………………………

Lex Luthor relisait le pamphlet anti-autorité. Encore. Il ne comptait plus le nombre de fois où il l'avait relu. Il avait fait encadrer le texte et l'avait accroché au mur. Il ne savait qui l'avait rédigé, ni même si cette résistance existait vraiment. Pas un seul signe de résistance à Metropolis. Est-ce qu'elle avait été éradiquée ? Le Bunker de Luthor était enterré à 3 mètres de profondeur sous les rues de la ville. Le dernier reliquat de ce qui lui restait. Il l'avait fait bâtir en secret il y a 8 ans, juste avant qu'il ne soit dépossédé de sa Lexcorp. Son ancienne entreprise avait été nationalisée par le régime. Lex s'était ensuite volatilisé. Il avait été plutôt facile de rentrer dans la clandestinité. Sans sa fortune et sa société, il avait été considéré comme quantité négligeable par le dictateur qui l'avait oublié. Lex préparait son grand retour depuis 3 ans. Le temps qu'il lui avait fallut pour bâtir son armure de combat en secret dans sa tanière. Ironique. Au départ il avait eut l'idée de la construire pour s'opposer à des méta-humains aux pouvoirs dangereux, qui portaient une cape ou un masque. Maintenant qu'il l'avait achevé et que son armure était aboutit, Lex comptait l'employer contre la dictature de Savage.

Lex était assis dans son fauteuil d'ancien PDG déchu. Le regard rivé sur le texte d'appel à la révolte encadré. Les mains jointes sous le visage à tenir pensivement son menton. A côté du cadre, un portrait de propagande de Vandal Savage était affiché. Visez la tête du grand Vandal. Observez le sourire « Je-vous-aimes » du tyran. Luthor avait balancé des fléchettes sur le faciès du dictateur. Les murs du repaire secret de Luthor étaient recouverts par de multiples panneaux de lièges sur lesquels il avait épinglé des notes, et des étagères remplies à ras-bord de bouquins en tout genre : l'Eugénisme de Millard, l'Anatomie avancée de Grey, l'Art de la guerre de Sun Tzu, le Prince de Machiavel, etc. Et ça n'était que son bureau. Dans d'autres pièces de son bunker, en plus des rations de survie, des réserves d'eau et de sa machinerie chauffage/air/électricité/eau, il y avait des étagères de dossiers qui s'élevaient jusqu'au plafond. Pour exploiter la moindre place de rangement disponible. Luthor le paranoïaque mettait toutes ses notes, études et analyses sur papier. Il n'avait aucun ordinateur. Ni téléphone, ni rien de numérique ou du même style. Les hackers du régime infiltraient tout, voyaient tout, surveillaient tout.

Luthor quitta son siège et se dirigea vers une pièce atelier. Son armure trônait au milieu des établis. Il s'arrêta et tourna son regard vers une gigantesque carte des USA affichée contre le mur de l'atelier. Lex avait mit des épingles rouges ça et là en tentant de recenser les méta-humains capables de s'opposer au régime. Plus beaucoup d'épingles au fur et à mesure des mois. Les forces de Savage tuaient et arrêtaient les super-héros qui tentaient de s'opposer à lui au fur et à mesure. Plus beaucoup d'épingles rouges sur la côte Est du Pays. Presque plus aucune épingle aux alentours de Metropolis. Il y en avait une dernière près de la ville, qui semblait encore tenir. Luthor avait griffonnée en dessous :

Commander Steel

…………………………

Le train carcéral fonçait sur la voie ferrée. Les immeubles de Metropolis étaient visibles en arrière plan. Steel et ses hommes venaient à peine de faire quelques pas sur le wagon de queue lorsque Luthor atterrit lourdement au même endroit. Lex se releva surprit en apercevant les nouveaux venus. Il avait calculé son atterrissage dans le ciel et ne s'était pas rendu compte que des intrus avaient abordé le train depuis leur véhicule. L'armure de Luthor avait la couleur gris anthracite du métal. Une cape rouge accrochée à ses épaules voletait. Un « S » évocateur lui barrait tout le torse. Le chauve se tranquillisa à la seule vue de l'étoile sur le torse de Steel. Il tendit sa main vers lui et ouvrit la bouche pour dire :

« Je suis Luthor. Un plaisir de croiser enfin votre route.»

Mais il se rendit compte que l'autre méta-humain risquait de ne pas comprendre. Luthor était tombé dans l'oubli le plus total depuis la chute de sa société il y a 8 ans. Il avait vécu dans la clandestinité depuis. C'était la première fois qu'il agissait comme justicier. Son armure n'était fonctionnele que depuis moins de 24h. Aussi il préféra se présenter par le surnom qu'il s'était choisit.

« Heureux de vous trouver. Je suppose que nous avons eut la même idée ? Ah et vous pouvez m’appeler Superman. »

Lex bomba le torse fièrement, affichant son « S », ses deux mains sur les hanches, sa cape flamboyant au vent. L'acolyte n°1 de Steel afficha cette expression du visage qui voulait dire : il est sérieux ? L'acolyte n°2 de Steel agita sa main dans ce geste qui voulait dire : comme-ci comme-ça. L'acolyte n°3 de Steel s'esclaffa.

Fiche codée par NyxBanana
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


hero of earth

Messages : 334
Date d'inscription : 08/07/2018
Face Identity : Chris Evans
Crédits : Avatar by Myself; Signa by Exception

Age du personnage : 98 ans (fin trentaine physiquement)
Ville : Gravite entre Detroit et la Côte Est
Profession : PDG de Heywood Defense Industries, conseiller spécial du président et justicier
Affiliation : Barbara Ann Minerva, Taiana Aavik
Compétences/Capacités :

• Cyborg (squelette en acier, peau en acier & organes artificiels)
• Force surhumaine
• Résistance surhumaine
• Endurance surhumaine
• Guérison accélérée
• Vieillissement ralenti



• Excellent combattant au corps à corps et à distance
• Très doué pour l'infiltration
• Brillant homme d'affaires
• Diplômé en biologie
Situation Maritale : Veuf









MessageSujet: Re: Great results can be achieved with small forces. | ft. Lex   Lun 23 Juil - 1:04


 
   
 

 

 
Great results can be achieved with small forces.

 
Ft. Lex Luthor

 
Première des deux cent lois de Murphy applicables à l'armée: tout ce qui peut aller de travers, ira de travers. C'était une maxime que Hank avait eu à expérimenter plus d'une fois au cours de sa longue vie, et il se doutait que son plan pourtant bien huilé finirait par capoter au bout d'un moment. Mais il n'aurait pas imaginé que les choses commenceraient à tourner à la catastrophe moins d'une minute après qu'il ait commencé à proprement parler son opération. Et pourtant, lui et ses hommes n'avaient pas fait plus d'une dizaine de pas sur le toit du wagon de queue qu'il entendit sa radio cliqueter et la voix d'un des hommes de la seconde jeep se faire entendre dans son oreillette « Chef, on a comme qui dirait un problème qui se profile à l'horizon. » « Un problème? Où ça? » « Dans le ciel, à vous deux heures. Jaz dit que c'est trop petit pour être un hélico et trop gros pour un oiseau. Ou alors c'est le pigeon le plus obèse qu'elle ait jamais vu. » Hank tourna son regard dans cette direction, et vit que quelque-chose dans le ciel se rapprochait. À grande vitesse. Quoi qu'était ce machin, il était encore trop loin pour distinguer ce que c'était, mais c'était en effet bien trop gros pour être un animal. Le nonagénaire laissa bien volontiers échapper un chapelet d'insultes alors qu'il voyait cette mission aller de mal en pis de seconde en seconde. Tout ça lui avait demandé du temps, des ressources et des efforts aussi précieux qu'importants, et ce truc menaçait déjà ses chances de réussite. Mais il était trop tard pour abandonner, surtout qu'une telle occasion ne se présenterait pas avant très longtemps. Peu importe ce que pouvait bien être cette variable inconnue qui approchait d'eux, ils allaient devoir composer avec.
Ordonnant à son équipe de se tenir prête à faire feu si la chose montrait un début d'intentions hostiles, Hank finit par voir une silhouette humaine se poser avec fracas à moins d'un mètre d'eux. S'il ne montra aucune réaction devant la massive armure d'un gris sombre qui se retrouva devant lui, Il ouvrit les yeux en grand en voyant le grand S emblématique de Superman sur son torse et la tête nue de l'homme. Une tête qu'il ne connaissait que trop bien. Celle d'un homme qu'il détestait au plus haut point depuis des années, et qui venait visiblement lui jouer un coup particulièrement bas dans cette réalité sans queue ni tête. Hank aurait volontiers imité ses hommes et hurlé de rire lorsque Luthor se présenta comme étant Superman, mais il se contenta de planter son regard dans celui de l'homme qu'il avait en face de lui, avant de crier pour se faire entendre par-dessus le vent qui rugissait à ses oreilles « Vous? Superman? Plutôt crever que de vous appeler comme ça! » Repérant un mouvement derrière l'imposante masse de l'armure de Luthor, Hank porta rapidement la main dans son dos, et il sentit le poids d'une arme de poing dans sa paume au moment ou le premier tir touchait l'armure de leur invité surprise. Enroulant ses doigts autour de la crosse, Hank passa d'un geste fluide l'obstacle que représentait le président déchu, avant de faire feu, aussitôt imité par ses hommes à bord de la jeep. La menace des hommes de Savage fut rapidement neutralisée, mais elle soulevait le deuxième problème que représentait l'arrivée de Luthor sur ce train. Non seulement il compliquait toute l'opération, mais en plus il avait alerté tout le voisinage de son arrivée et ruiné l'élément de surprise aussi efficacement qu'un éléphant ayant vu une souris dans un magasin de porcelaine. Résistant à l'envie soudaine d'essayer de coller une balle dans la tête du chauve pour régler le problème qu'il constituait immédiatement, Hank se contenta de pointer un index accusateur vers lui avant de cracher « Je sais pas ce que vous êtes venu faire ici, mais si vous comptez me suivre, on va jouer selon mes règles. Autrement dit, vous faites ce que je dis, quand je le dis. » Oui, Hank y allait un peu fort, mais si Luthor pensait qu'il allait mener la danse, il allait avoir une vilaine surprise. Lui et ses hommes avaient une solide expérience du terrain et de ce genre de missions, Hank cumulant bien plus de missions à son actif que tous les gars présent sur ce toit. Lui n'était guère plus qu'un civil dans une boite de conserve qui tombait ici comme un cheveux dans la soupe.
Rendant son arme à son équipier, Hank en récupéra une sur le corps d'un des gardes, fourrant les chargeurs dans une poche vide de sa ceinture. Tant pis pour la discrétion, ils allaient faire ça à la manière forte. C'était un peu pour ça qu'il tolérait la présence de ce pseudo-Superman à ses côtés, mais Luthor avait l'avantage de transporter une puissance de feu bien plus conséquente que tous ses hommes réunis dans son armure hors de prix « Dites, vous n'auriez pas un gadget miraculeux qui bloquerait leurs coms? J'aimerais autant que possible retarder de quelques minutes l'envoi de leur précieuse cavalerie. » En même temps, il revoyait totalement son plan d'action pour intégrer Luthor dedans. Si à l'origine ils devaient profiter de l'effet de surprise pour progresser jusqu'aux wagons ou se trouvaient les prisonniers, les regrouper en un seul point et tenir la position jusqu'à exfiltration, ce plan là ne tenait plus vraiment la route maintenant que la ruche était au courant de leur présence « Bon écoutez, vous trois, vous progressez jusqu'au wagon central en récupérant les prisonniers au passage. Lui et moi on va faire la même chose en partant du wagon de tête. On les empêche de stopper ce train et on vous rejoint au centre. Vous connaissez la suite. » Ses hommes acquiescèrent non sans mal, réticents à l'idée de laisser leur chef seul avec un homme qu'il n'aimait visiblement pas. Hank était tout autant réticent à l'idée de s'allier avec cet homme, mais s'il voulait espérer remplir cette mission comme il l'entendait à la base, il allait devoir mettre ses états d'âme de côté et supporter cette alliance aussi longtemps qu'allait durer tout ce foutoir.

  ☾ anesidora
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


super villain

Messages : 904
Date d'inscription : 30/03/2017
Face Identity : Kevin Spacey
Crédits : Oba Seb

Age du personnage : 50 ans
Ville : Metropolis
Profession : Président des USA, Directeur de la société Lexcorp
Affiliation : Crime organisé de Lex Luthor, Injustice League
Compétences/Capacités :

-Chef d'état des USA: influence les actions des autorités (CIA, FBI, US Army)

-Ressources matérielles et financières de la société Lexcorp

-Réseau de sbires, d'employés et de criminels en tout genre

-Technologies d'avant-garde dans les domaines de la cybernétique

-Détenteur de la majorité de la kryptonite présente sur terre

-Possède une armure de combat high-tec, capable de contrer Superman en duel

Situation Maritale : Célibataire









MessageSujet: Re: Great results can be achieved with small forces. | ft. Lex   Dim 29 Juil - 8:27




Great results can be achieved with small forces
Hank Heywood • Lex Luthor


Visez l'expression du visage du chauve lorsqu'on lui rétorqua qu'on se refusait à l'appeler Superman. Lex avec son sourire d'avaleur de couleuvres et fier de l'être. Il était prêt à se lancer dans une tirade pour leur expliquer qu'il était désormais le surhomme de Metropolis grâce à ses compétences high-tec, mais les fâcheux du train qui encadraient les détenus l'en empêchèrent en intervenant promptement. Quelques nervis apparurent sur le toit du train en quittant des wagons. Steel et sa compagnie neutralisèrent la menace. Le chef de l'équipée demanda à Luthor en passant s'il avait un moyen de brouiller les communications ennemies. A quoi l'ex-entrepreneur répondit :

« Eh bien… non.»

Il avait pensé son armure comme une arme pour lutter à main nue contre un kryptonien ou tout autre méta-humain à la force surhumaine. Pas pour aborder des opérations commandos. Steel donna ses consignes. La poitrine de Luthor se gonfla de fierté à l'idée qu'il ait envoyé ses hommes d'un côté et ait souhaité rester avec lui pour accomplir le reste de leur mission de sauvetage. Lex le bienveillant lui confia :

« Je m'en remet à vous Commander, vous connaissez mieux la chose militaire que moi, à n'en pas douter. Mais ayez confiance brave homme, après tout… je suis Superman. »

Et au chauve en armure de saisir de ses deux bras le pauvre leader rebelle, et de s'envoler avec lui, remontant tout le train en marche à tout vitesse dans les airs. Il le déposa sur la locomotive blindée de tête du train, en se posant à ses côtés.

« Et voilà ! On fait comme vous avez dit ! Je vais stopper ce train ! Après tout c'est un travail pour… Superman. »

Et au chauve de se lancer dans les airs à nouveau, bras tendus en avant, tel que ne l'aurait pas renié le vrai Superman. Luthor revint en contre plongé. Il apposa brutalement ses deux mains sur l'avant du train, posa lourdement ses jambes sur les rails dans un jaillissement d'étincelle et entreprit de stopper le train à la seule super-force de son armure. Le wagon de tête vacilla. Un bruit de fracas de métal à vous éclater les tympans se répandit tout autour. Le train ralentit sous la contrainte, puis finalement de la fumée s'échappa du wagon mit à mal par Luthor. Le train  acheva sa course immobile dans un crissement sourd. Lex le triomphant revint se poser aux côtés de Steel et lui dit mi-épique, mi-emmerdeur :

« Et voilà, l'engin est stoppé sur les voies. Après vous Commander. »

Au boulot :

Premier wagon : des caisses de matériel, des fournitures pour gardiens avec entraves et compagnie. Second wagon, des prisonniers en uniforme orange qui lèvent tous le regard vers l'apparition d'un Lex Luthor au plus fort de son orgueil. Lex, les mains sur les hanches dans le style matez-ma-belle-armure. Regard halluciné de l'assistance. C'est quoi ce bordel ? Luthor arracha à deux mains la chaîne de menotte d'un des détenus. Puis d'un suivant. Ils pigèrent tous le topo et levèrent leurs mains, à tendre leur bracelet de métal au sauveur inattendu. Ils remontèrent les wagons en effectuant cette tâche. Lex laissa les nervis du régime aux bon soins d'Heywood, pour se concentrer sur les détenus. Ils rejoignirent la bande à Steel. A l'extérieur ils purent assister à la débandade générale des détenus maintenant libre qui prenaient la fuite et disparaissaient au fur et à mesure dans la nature alentour. Lex le ravit contempla la scène aux côtés de ses alliées de circonstances. Au loin le bruit d'hélicos de combat en approche. Luthor tourna un regard pensif et soucieux vers le bruit des pâles des engins volants en lâchant dans une posture héroïque, tel un super-héros au plus fort de ses résolutions :

« ça c'est un travail pour Sup... »

Un des sbires de Steel l’interrompit.

« Oui oui, on commence à le savoir. »

Lex s'envola dans les airs, en piquant en plein sur les appareils en vue. Un des types à Steel commenta :

« Attendez ? Il va vraiment le faire ce con ? »

…………………………

« Et je lève mon verre à notre succès. »

Lex l'éloquent brandit une canette de daïquiri. Debriefing d'après-missions. Président de conférence : Commander Steel. Également présents : 6 des acolytes baroudeurs de Steel et le chauve qui pompait l'air à tout le monde. Seul un ou deux des hommes de Steel levèrent leur verre de gin-fiz pour accompagner le vivat du Luthor. Les autres n'en avaient rien à foutre et s'enfilaient des rumakis et des bretzels fournit par le Lex.

La pizzeria Barone sur Costigan Avenue. Établissement à l'abandon dans un quartier à l'abandon de Metropolis. Un ancien repaire de ritals. Des portraits décatis d'anciens macaronis prestigieux décoraient la salle à l'abandon qu'ils squattaient tous. Lex l'affable fit le service. Médiocre. La bière qu'il avait sortit du frigo était glacée à vous décaper les dents. Et la pizza qu'il avait faîte, brûlante à vous emporter la gueule. Lex le prévoyant afficha une mini-carte de Metropolis dans un coin de table pour préparer leur prochain coup. L'un des hommes de Steel avait emprunté la lourde main cyborg de l'armure de Luthor, juste pour l'essayer. Il décapita sa bière avec. La mousse tomba sur le carrelage. Un autre acolyte de Steel prit une part de pizza couverte d'anchois. Ooooh, ça brûle. Un autre de la bande à Steel s'était levé pour remettre en marche le Juke-Box. De la musique enregistrée emplie la pièce. La voix de Frank Sinatra chevrota : That's Amore. Un de ses potes souffla à Steel :

« Commander, l'équipe est valable si on enlève le chauve. La pizza est merdique et j'ai encore mal aux dents à cause de la bière glacée. »

Luthor attira l'attention de l'assistance.

« Nous tournons maintenant tous nos regards vers notre stratège. Commander Steel (Je peux vous appeler Hank?). Quel sera notre prochain coup d'éclat pour mettre à mal le régime et sauver la ville ? Que dis-je, le pays ! Et qui sait ? Peut-être même le monde ? »

Lex se frotta les dents. (saloperie de bière).

Fiche codée par NyxBanana
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


hero of earth

Messages : 334
Date d'inscription : 08/07/2018
Face Identity : Chris Evans
Crédits : Avatar by Myself; Signa by Exception

Age du personnage : 98 ans (fin trentaine physiquement)
Ville : Gravite entre Detroit et la Côte Est
Profession : PDG de Heywood Defense Industries, conseiller spécial du président et justicier
Affiliation : Barbara Ann Minerva, Taiana Aavik
Compétences/Capacités :

• Cyborg (squelette en acier, peau en acier & organes artificiels)
• Force surhumaine
• Résistance surhumaine
• Endurance surhumaine
• Guérison accélérée
• Vieillissement ralenti



• Excellent combattant au corps à corps et à distance
• Très doué pour l'infiltration
• Brillant homme d'affaires
• Diplômé en biologie
Situation Maritale : Veuf









MessageSujet: Re: Great results can be achieved with small forces. | ft. Lex   Lun 3 Sep - 23:24


 
   
 

 

 
Great results can be achieved with small forces.

 
Ft. Lex Luthor

 
La réaction d'Hank ne se fit pas attendre quand Lex répondit par la négative à sa question, et le vieil homme leva les yeux au ciel en retenant une exclamation. Ce type se trimballait avec une armure qui avait du coûter des dizaines de millions de dollars et il n'était pas foutu d'avoir un gadget aussi important qu'un brouilleur. À ce rythme, ils allaient bientôt découvrir que son arme la plus puissante était un vulgaire coupe-papier. Hank sentait que cette mission allait lui réserver on sacré paquet de moment pour le moins catastrophiques, et que Lex allait être le responsable de la majorité d'entre eux. Une fois les instructions données à tous, le Commander Steel se prépara au décollage, qui fut pour le moins sec vu que le colosse blindé l'attrapa par les bras avant de décoller et d'aller jusqu'à la locomotive de tête. Alors que le soldat posait les pieds sur le métal, Lex partit sans attendre pour stopper le train, laissant Hank en plan, qui n'eut d'autres choix que de le regarder grimper dans les airs « Mais quel boulet... » Plutôt que de rester planté là à ne rien faire, Hank avança sur la locomotive avant de défoncer la porte de la cabine d'un violent coup de pied. Les deux types à l'intérieur sautèrent au plafond quand la porte fut presque arrachée de ses gonds, et ils ne purent rien faire quand Hank leur sauta dessus pour les mettre hors d'état de faire quoi que ce soit. Manquant de tomber lorsque l'autre idiot stoppa le train en pleine course, Hank s'arrangea pour que la machine ne puisse plus repartir alors qu'une voix pour le moins énervée manquait de lui exploser les tympans « Bordel mais il se passe quoi encore? » « C'est Luthor. Cet imbécile vient de stopper le train. On oublie le plan, on se contente de récupérer les prisonniers et de foutre le camp d'ici le plus vite possible avant que Superman ne brille encore par son talent. » Attrapant une balise GPS accrochée à sa ceinture, Hank l'activa, signalant ainsi à leur transport où ils se trouvaient et qu'il était l'heure de venir les chercher.
La suite de l'opération se transforma peu à peu en immense farce au fur et à mesure que Lex s'amusait à jouer au super-héros du dimanche et à briser des chaînes de menottes, ce qui était visiblement la seule chose pour laquelle il possédait un véritable talent. De son côté Hank avait d'autres chats à fouetter en la personne de tout le personnel de sécurité qui se déployait pour garder les prisonniers sous contrôle et de repousser les agresseurs. L'avantage d'un train qui roulait à pleine vitesse, c'était qu'il offrait un théâtre d'opération particulièrement restreint et forçait l'ennemi à se contenter d'avancer ou de reculer. Autrement dit tout l'inverse de la cambrousse dans laquelle ils se trouvaient. Ce qui n'empêcha pas Hank et ses hommes de s'occuper des sbires de Savage les uns après les autres, avec l'aide de quelques prisonniers bien intentionnés. Finalement, le dernier gardien tomba et Hank résista à l'envie de retirer son casque pour souffler un coup, avant de lancer à un de ses hommes « Rassemble tout ceux qui n'ont pas encore foutu le camp dans le wagon central. Notre taxi ne devrait pas tarder à arriver. Laissons ceux qui sont trop loin cavaler, ça va pousser les hommes de Savage à se séparer et à traquer plus de cibles. » « Et le bouseux? » « Laissons-le faire joujou avec les hélicos. Tant qu'il n'expédie pas le nôtre au sol. » Vu le talent de Luthor à faire de cette opération un enfer, il en était tout à fait capable. Et si jamais cet idiot explosait ce qui devait normalement leur servir de moyen d'évasion, Hank risquait bien d'oublier toute retenue et de transformer l'industriel déchu en steak haché saignant.

••

À l'écart du reste de l'assemblé, Hank avait le téléphone à l'oreille, écoutant le rapport que ses hommes lui faisaient alors qu'une partie de son équipe était attablée avec Luthor, qui prenait visiblement un plaisir immense à s'écouter parler et à croire qu'il était ici le maître de maison. La mission qu'ils venaient de faire relevait presque du désastre. Ils n'avaient pas récupéré plus du tiers des prisonniers qu'ils étaient censés exfiltrer, un de ses hommes était mort et un autre avait peu de chances de passer la nuit. Tout ça à cause d'un bouseux en armure qui se croyait visiblement meilleur que les autres parce qu'il était plein aux as et qui n'était même pas foutu de suivre un ordre simple. Hank n'avait même pas daigné retirer son costume et encore moins son casque et n'avait répondu que par des grognements lorsque Luthor lui avait demandé son nom. Le Commander Steel n'oubliait pas comment était le monde qui était vraiment le sien, et ça aurait été de la bêtise pure et simple que de dévoiler son plus grand secret à un être tel que Luthor. Qui ici n'était rien de plus qu'un bon à rien.
Finissant par raccrocher, il s'approcha de la bande et Lex l’interpella comme s'il avait face à lui le plus grand héros de la planète, ce que le nonagénaire n'était pas. Il avait fait partie du All-Star Squadron, côtoyé des vrais super-héros, mais lui n'était rien d'autre qu'un soldat, qui faisait son boulot comme n'importe quel autre soldat. Et qui à cause du poids du commandement en envoyait d'autres devant une mort certaine « Sauver le monde? Vous croyez que vous avez ce qu'il faut pour ça parce que vous avez une belle armure brillante et que vous stoppez des trains à la main? Vous n'êtes même pas foutu d'obéir à des ordres simples! Vous n'en faites qu'à votre tête et c'est aux autres de réparer les conneries que vous provoquez! J'ai connu des G.I.'s qui n'avaient qu'un treillis sur le dos et un fusil dans les mains et qui en valaient dix comme vous. » Faisant une brève pause, il fit un grand geste de la main pour désigner ses hommes présents dans la pièce « J'ai confiance en chacun de ces hommes. Je sais de quoi ils sont capables et je sais qu'ils sont capable de faire le boulot que je leur demande. Une chose dont vous, vous êtes visiblement incapable. » C'était dur, mais Luthor avait toujours eu un don pour épuiser le seuil de patience du patriarche Heywood. Et avec la journée qu'il venait de vivre à cause du chauve, ça n'était guère surprenant que son niveau de tolérance soit au plus bas.

  ☾ anesidora
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


super villain

Messages : 904
Date d'inscription : 30/03/2017
Face Identity : Kevin Spacey
Crédits : Oba Seb

Age du personnage : 50 ans
Ville : Metropolis
Profession : Président des USA, Directeur de la société Lexcorp
Affiliation : Crime organisé de Lex Luthor, Injustice League
Compétences/Capacités :

-Chef d'état des USA: influence les actions des autorités (CIA, FBI, US Army)

-Ressources matérielles et financières de la société Lexcorp

-Réseau de sbires, d'employés et de criminels en tout genre

-Technologies d'avant-garde dans les domaines de la cybernétique

-Détenteur de la majorité de la kryptonite présente sur terre

-Possède une armure de combat high-tec, capable de contrer Superman en duel

Situation Maritale : Célibataire









MessageSujet: Re: Great results can be achieved with small forces. | ft. Lex   Mar 11 Sep - 10:47




Great results can be achieved with small forces
Hank Heywood • Lex Luthor


Lex le flegmatique écouta les invectives de Steel sans broncher avec un visage impassible et cet air de ne pas y toucher. Mais il fulminait intérieurement. Vous voyez ses artères qui se gonflent ? Lex le franc-tireur n'était pas tellement excédé par les reproches quant à ses initiatives de combattant qu'à la façon dont son armure de combat était tourné en dérision. Steel le narquois critiquait une novation de combat cybernétique qu'il lui avait fallut 10 ans à concevoir. Des années de recherches, de travail acharné en laboratoire clandestin, de tests manqués, d'espoirs déçus, de sacrifices, pour enfin mettre au point un outil qui faisait de lui un méta-humain, capable de défier le régime de Savage. Et voilà que le super-commando du pauvre en venait à lui dire devant tous : non-pas-là-non…

Lex le déçu se leva de sa chaise, en arborant cet air du type heurté dans sa dignité. Le Juke-Box dans leur local leur balança une mélodie sirupeuse.

« Commander, j'avais espéré trouvé des alliés après ce raid, me serais-je trompé ? Savage dois rire dans son bureau de la Maison-Blanche, transformé en palais-bunker, en nous voyant en pleine discorde. Qu'importe les inimités personnelles, nous sommes seuls contre tous. Pour porter un coup contre ce régime, nous n'avons d'autres choix que de prendre sur nous et tous nous allier avec qui a assez de détermination et d'atouts pour affronter la dictature. Si vous refuser de vous associer à moi, grand bien vous face, je continuerai à lutter contre la tyrannie, seul ou avec d'autres. »

Lex le stratège sortit quelques feuilles pliés de l'intérieur de sa veste et les agita.

« Mais avant d'en rester là, j'insiste pour vous montrer une cible de choix. La mort de cette engeance porterait un coup certain au régime. »

Luthor déplia ses feuilles sur la table. Faisans signe aux présents de les faire tourner et de les consulter.

« Voici Dwight Melveny, ingénieur et architecte. Le concepteur en chef de tout le système carcéral de Savage. Il détient la clé de tous les établissements pénitentiaires du pays. Tous les codes et plans de la totalité des prisons des USA sont contenus à l'intérieur de son cerveau grâce à des implants neuronaux. Si nous mettons la main sur lui, nous serons en mesure d'organiser une évasion générale de la totalité des détenus politique au même moment. Imaginez, nous pourrions retourner toutes les caméras mitrailleuses et tous les systèmes de sécurité high-tech contre les gardiens, ouvrir toutes les portes au même instant à l'heure H, de la côte Ouest à la côte Est. De la frontière canadienne à la frontière mexicaine. »

Le chauve se prit un verre et s'enfila son contenu avant de continuer plus sombre, face à une assistance attablée, qui tout à coup l'écoutait avec un certain intérêt. Les sentiments des hommes à Steel convergèrent. Chacun lisait clairement dans le regard des autres : ça pourrait être l'occasion qu'on attend toute une vie dans une existence de rebelle d'une tyrannie. C'est peut-être LE grand coup.

« Dans la nuit de jeudi à vendredi, Dwight Melveny va monter à bord d'Air Force One (gracieusement prêté par Savage) à l'aéroport de Washington, pour se rendre en visite d'inspection en Californie. Ils sont en train de bâtir là-bas une prison spéciale pour méta-humain. Je suppose que vous savez tous qu'Air Force One est l'avion le plus blindé et protégé de tout le pays ? Une forteresse volante. Et pour s'infiltrer à bord personne ne peut le faire seul. Alors Commander, vous me laissez tenter ça tout seul ou vous voulez en être vous aussi ? Inutile de vous dire que c'est la seule fois en 6 mois que Melveny sortira de son bunker et inutile de vouloir l'attaquer au sol. Il sera escorté par tout un régiment d'élite, ce qui ne sera pas le cas à bord de l'appareil, limité en équipage de vol. On ne peut tenter de le décapiter, pour s'emparer de ses implants qu'à bord d'Air Force One.»

Fiche codée par NyxBanana
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


hero of earth

Messages : 334
Date d'inscription : 08/07/2018
Face Identity : Chris Evans
Crédits : Avatar by Myself; Signa by Exception

Age du personnage : 98 ans (fin trentaine physiquement)
Ville : Gravite entre Detroit et la Côte Est
Profession : PDG de Heywood Defense Industries, conseiller spécial du président et justicier
Affiliation : Barbara Ann Minerva, Taiana Aavik
Compétences/Capacités :

• Cyborg (squelette en acier, peau en acier & organes artificiels)
• Force surhumaine
• Résistance surhumaine
• Endurance surhumaine
• Guérison accélérée
• Vieillissement ralenti



• Excellent combattant au corps à corps et à distance
• Très doué pour l'infiltration
• Brillant homme d'affaires
• Diplômé en biologie
Situation Maritale : Veuf









MessageSujet: Re: Great results can be achieved with small forces. | ft. Lex   Sam 15 Sep - 14:11


 
   
 

 

 
Great results can be achieved with small forces.

 
Ft. Lex Luthor

 
Attrapant une chaise et allant s'asseoir de l'autre côté de la table, Hank croisa les bras devant sa poitrine dans une posture qui montrait à quel point sa patience pouvait être mise à rude épreuve et que Luthor avait intérêt à avoir non seulement une idée de génie mais aussi de très solides arguments pour l'appuyer et faire en sorte qu'il ne finisse pas par sortir de cette pièce à grand coup de rangers dans les fesses. Et le fait que Luthor prenait visiblement un immense plaisir à s'écouter parler n'aidait en rien le chauve à entrer dans les bonnes grâces de l'homme en face de lui. Est-ce qu'il était incapable d'aller droit au but et de ne pas en faire des caisses à chaque fois qu'il ouvrait la bouche? Hank ne pouvait pas nier que Luthor avait du charisme, mais pour le moment il relevait plus aux yeux du super-soldat du vendeur de télé-achat qui vous vendait dans tous les sens les mérites du dernier produit phare de l'émission que du stratège. Attrapant rapidement une des feuille qu'un de ses hommes lui passa, Hank laissa ses yeux courir sur ce qu'il avait sous les yeux, prêtant une oreille plus que distraite à ce que pouvait bien raconter l'homme en face de lui. C'était plus instructif de voir ce que Luthor avait pu rassembler sur son fameux plan génial que de l'entendre vanter ce plan en question tout en tournant autour du pot. S'emparant d'un stylo et d'un calepin qui trainaient sur la table, Hank commença à noter des choses diverses et variées sans même prêter attention à la question que Luthor lui posa à la fin de son petit discours. Le silence commença même à s'éterniser alors que Hank était plongé dans ce qu'il faisait, passant d'un document à un autre pour rajouter ou modifier quelque-chose sur le calepin qu'il avait entre les mains.
Finalement il finit par poser son stylo, avant de se gratter le cou « Au risque d'insinuer que vous avez mal fait vos devoirs, vous avez oublié un très léger détail. Plusieurs en fait, mais celui-là est de loin l'un des plus importants. Air Force One n'est pas un avion. C'est la désignation de l'avion dans lequel se trouve le président. Ce qui veut dire qu'il y a autant d'Air Force One potentiels qu'il y a d'avions dans le monde. Mais dans le cas qui nous intéresse, il y a six avions possibles dans lesquels votre gus pourrait monter. Et même si on tente de grimper à bord quand il sera sur la piste de décollage, on aura au minimum une chance sur deux de se tromper d'avion. » Attrapant une bière posée au milieu de la table, il la décapsula avec un doigt avant d'en boire une longue gorgée « Et c'est pas en ayant moins de trois jours pour mettre au point ce plan qu'on arrivera à en pondre un qui tient la route. » Il avait déjà réussi à préparer des attaques en moins de temps que ça, mais là il allait être obligé de revoir chaque partie du plan dans les moindres détails pour être certain que tout puisse marcher. De plus il allait avoir besoin d'un paquet de ressources, ce qui allait l'obliger à demander et à renvoyer des services à un paquet de monde autour de lui. Et ce genre de choses prenaient toujours du temps. Du temps qu'ils n'avaient pas.
Posant sa bière devant lui, Hank attrapa son calepin avant de vérifier deux ou trois informations dans ce qu'il avait pu noter « Laissons ce Melveny aller jusqu'en Californie. Qu'il inspecte son petit chantier, il devrait en avoir pour quelques semaines. Ce qui nous laissera largement le temps de préparer son voyage retour. Comme vous devez sûrement le savoir, les avions de la flotte présidentielle volent toujours par deux. L'avion principal et celui qui le remplace en cas de pépin. Tout ce qu'on a à faire, c'est prendre le contrôle de l'avion de remplacement et nous arranger pour qu'il y ait un pépin sur le principal. Et il viendra directement à nous. Si mes calculs sont corrects, et je sais qu'ils le sont, le vol devrait durer environ cinq heures. Ce qui nous laissera largement le temps de lui soutirer ses sales petits secrets. Après ça... les bons médicaments et le  bon dosage et notre ami ne se souviendra même pas de nous avoir offert tous ses secrets sur un plateau. » Une nouvelle gorgée de bière avant de conclure « Et en prime, il ne leur viendra même pas à l'esprit de changer tous les codes de sécurité parce qu'ils auront découvert un corps sans tête assis sur un des sièges de l'appareil. » C'était de loin l'un des autres gros problèmes du plan génial de Luthor. Couper la tête du gars n'allait en rien les aider vu que tout le monde au sein du régime allait savoir qu'ils avaient les infos et qu'ils allaient du coup prendre toutes les mesures nécessaires pour empêcher qu'elles puissent être utilisées contre eux. Alors que là ils conservaient l'avantage de la surprise.

  ☾ anesidora
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


super villain

Messages : 904
Date d'inscription : 30/03/2017
Face Identity : Kevin Spacey
Crédits : Oba Seb

Age du personnage : 50 ans
Ville : Metropolis
Profession : Président des USA, Directeur de la société Lexcorp
Affiliation : Crime organisé de Lex Luthor, Injustice League
Compétences/Capacités :

-Chef d'état des USA: influence les actions des autorités (CIA, FBI, US Army)

-Ressources matérielles et financières de la société Lexcorp

-Réseau de sbires, d'employés et de criminels en tout genre

-Technologies d'avant-garde dans les domaines de la cybernétique

-Détenteur de la majorité de la kryptonite présente sur terre

-Possède une armure de combat high-tec, capable de contrer Superman en duel

Situation Maritale : Célibataire









MessageSujet: Re: Great results can be achieved with small forces. | ft. Lex   Sam 15 Sep - 20:54




Intermède
Lex


La semaine suivante.

La taule était pleine à craquer. Les radicaux et les opposants occupaient toute la place disponible dans le bloc cellulaire. D'habitude la prison ne comptait que des détenus criminels de droits communs. Les émeutes à travers le pays avaient chamboulé les pourcentages de motifs de détentions. Un gardien emmena les deux nervis du régime de Savage à l'autre bout de la passerelle. Les deux hommes en noirs du gouvernement tyrannique suscitèrent une foule de poings levés et de « mort à Savage ! » La salle d'interrogatoire se trouvait à l'autre bout dans un couloir. Le gardien les laissa seuls quand ils entrèrent.

Lex Luthor était entravé, les mains menottés à une table. Il était assis sur une chaise qui était boulonnée au plancher. Sbire n°1 annonça :

« Mon collègue va te servir d'avocat, il va t'informer de tes droits le guignol. »

Sbire n°2 dit :

« Tu as le droit d'avouer et d'éviter ainsi les sévices corporels. Tu as le droit de nous dire exactement ce qu'on a envie de savoir. »

Sbire n°1 sortit une matraque anti-émeute.

« Récapitulons les faits. Il y a 2 nuits Air Force One a été détourné en plein ciel par un contingent de rebelle introduit à bord. Dwight Melveny, un proche de notre leader, a été capturé après le décollage. Quand il est devenu clair que l'appareil était détourné, notre bien-aimé leader Savage a ordonné sa destruction en plein vol, afin que Melveny et par incidence ses implants, ne tombent pas entre les mains d'opposants. La base aérienne de Neillis a envoyé un escadron entier de chasseur pour abattre Air Force One. Ils n'y sont pas parvenu, vu que tu les as tous défoncés en plein ciel avec ton armure de combat dans un affrontement aérien confus, dès qu'ils ont donné l'assaut sur l'avion. Pas mal. Dommage pour toi que tu te sois crashé au sol avec toutes les autres épaves, mais c'est ce qui arrive quand on veut s'interposer entre une cible aérienne et 30 chasseurs de combats d'élites. »

Sbire n°2 s'esclaffa :

« Jolie ton armure de combat, on l'a conservé après t'avoir ramassé au sol. Elle est HS, mais j’applaudis la performance. Qui a fabriqué un truc pareil ? Tu te l'es procuré où ? »

Lex Luthor se tortilla, la chaîne de ses menottes cliqueta. Les bracelets étaient serrés au maximum. Ses poignets saignaient. Sbire n°1 fit un clin d'oeil à sbire n°2. Il fit le tour de la table en bichonnant sa matraque. Il caressa le crâne chauve du détenu avec le bout de son arme anti-émeute.

« Avoue abruti, c'est dans ton intérêt. »

Il lui balança un coup de matraque, en plein dans les reins. Luthor hurla.

Sbire n°2 répéta :

« Avoue. »

Sbire n°1 lui balança un coup de matraque, en plein dans les reins, Luthor hurla plus fort. Sbire n°2 répéta :

« Avoue. »

Lex eut un haut le coeur, il chercha de l'oxygène.

« Qu'est devenu Air Force One ? Steel l'a bien emmené atterrir quelque part ? On sait que c'est lui qui a fait le coup, y'a personne d'autre pour orchestrer un coup pareil. »

Il lui balança un coup de matraque, en plein dans les reins, Lex hurla.

« Qu'est-ce qu'il a fait de Melveny ? Il l'a tué ou pas ? »

De la bouche de Luthor coulait de la bile. Elle était mélangée à du sang. Sa tête tombait, ses menottes lui entaillaient les chairs profondément. Ses yeux semblaient perdus dans le vague. Sbire n°1 pelota le bout de sa matraque.

« Steel a d'autres armures de combat comme celle que t'as employé contre nous connard ? »

Lex cracha du sang sur la table. Sbire n°1 lui balança un coup de matraque, en plein dans les reins. Luthor hurla.

Sbire n°2 dit :

« Avoue. »

Sbire n°1 dit :

« Avoue. »

Lex cracha du sang sur la table. Luthor haleta. Sbire n°1 lui balança un coup de matraque, le chauve hurla.

Sbire n°2 dit :

« Avoue où il se planque avec tous ses hommes. »

Sbire n°3 dit :

« Avoue quel est le prochain coup qu'il va faire contre nous. »

Le chauve cracha su sang sur la table, Lex sanglota. Sbire n°1 lui balança un coup de matraque, Luthor hurla.

« Avoue. »

Sbire n°2 bailla. C'est d'un ennuie. Lex releva la tête et aspira à fond.

« J'ai conçut mon armure en croyant qu'à la fin je serais le Superman qui sauverait le pays de Vandal Savage. Mais je me suis trompé. »

Sbire n°1 cligna des yeux. Sbire n°2 écouta attentivement.

« Mais en vérité je crois bien que Superman, c'est le Commander Steel. »

Du sang coula sur son menton. Sbire n° 2 leva les yeux au ciel, Sbire n°1 agita sa matraque.

« Juste de toi à nous l'empaffé, qu'est-ce qui s'est passé à bord de l'avion ? »

Fiche codée par NyxBanana





Great results can be achieved with small forces
Hank Heywood • Lex Luthor


2 nuits plus tôt.

Capharnaüm à l'aéroport de Los Angeles. Des foules de voyageurs à l'arrivée, des foules de voyageurs au départ. Circulation intense vers la ville, circulation intense vers l'aéroport. Les terminaux avaient des allures de camps de réfugiés. Les files d'attentes à l'enregistrement et les files d'attente à la récupération des bagages semblaient devoir durer la journée entière. Les crises de nerfs proliféraient. Les insultes volaient. De petites bousculades dégénéraient en pugilats. Les vendeurs de journaux ne se plaignaient pas. Tout le monde lisait le Los Angeles Times. Regardez l'émeute à McArthur Park. Voyez un peu celle qui se prépare sur Slauson Avenue. Les photos de presse avaient figé des bouches qui s'apprêtaient à hurler. Lex Luthor lisait le Times. Des reporters et des gens se cognaient à lui. Ils étaient camarades de file d'attente aux bagages. Ils venaient de passer deux heures ensemble. Parlons des violences, nous sommes ici pour deux heures de plus. Le Times, page 6 : « Des radicaux arrêtés en possession de plans de bombes. On parle d'inculpations pour sédition. » Lex roula le journal en boule et le jeta. Une vieille le foudroya du regard. Il était éreinté. La dernière réunion remontait à 3 jours. L'opération Air Force One était imminente.

Des taxis déchargeaient des voyageurs en partance et raflaient la viande qui rentrait au bercail. Lex regarda autour de lui. Des nervis du régime commencèrent à arriver ça et là à se mettre en place à toutes les issus du hall. Dehors par la baie vitrée, on pouvait apercevoir une colonne de tanks en train d'escorter un convoi. Des types en armes formèrent un cordon et obligèrent la foule à reculer. Des soldats se la jouèrent flic à rameuter tous ceux qui traînaient pour les renvoyer à leur bout du terminal. Lex observa la scène en s'adossant contre un portrait gigantesque de Vandal Savage le bienveillant qui jetait un regard « Je vous surveille ». Luthor activa son microphone, il souffla discrètement :

« Ils arrivent. Melveny est là. Commander Steel, c'est quand vous voulez. On se retrouve à bord de l'appareil une fois qu'on aura décollé. »

Fiche codée par NyxBanana
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé












MessageSujet: Re: Great results can be achieved with small forces. | ft. Lex   

Revenir en haut Aller en bas
 
Great results can be achieved with small forces. | ft. Lex
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Men ki jan 2 kou deta fini ak Haiti/GREAT LEADERS OF THE CENTURY: ARISTIDE, MAN
» undi 27 avril 2009 FORCES OCCULTES, FORCES CULTURELLES A 969 mètres d’altitude
» Great American Bash (RAW) - 20 juillet 2008 (Résultats)
» The Great American Bash - 28 juin 2009 (Résultats)
» Devoir de Défense contre les Forces du Mal

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
gods among us :: the wrong world :: the paradox of time-