AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  


Partagez | 
 

 Flashpoint ft. Impulse aka Bart Allen & Batman aka Bruce Wayne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar


hero of earth

Messages : 515
Date d'inscription : 16/03/2017
Face Identity : Ben Affleck
Crédits : Eden Memories

Age du personnage : 44 ans
Ville : Gotham
Profession : Miliardaire le jour, justicier la nuit.
Affiliation : Justice League
Compétences/Capacités : I'm Batman ! (quoi ça justifie pas tout ?)

Expertises Expert dans le camouflage, les art martiaux et diverses techniques de combat au corps à corps, expert de la voltige que ça soit au bout d'un filin ou à bord de l'un de ses gadgets.

James Bond Dispose d'une grande quantité de gadgets via sa fortune. Beaucoup sont cachés dans sa ceinture, notamment des antidotes (au gaz du Joker et de l'épouvantail), des explosifs, et j'en passe. Il a également au sein de son masque un moyen de communiquer avec la cave, moyen de communication codé évidemment, et un masque à gaz incorporé. Bien sûr il peut aussi compter sur sa bat-mobile répondant à ses ordres à distance.

Mentalist Maîtrise ses phobies et peurs. D'une grande méfiance. Toujours un coup d'avance. Le plus grand détective du monde. Fin stratège.

Mr Robot Grande affinité avec les machines et particulièrement les ordinateurs. Parfois trop selon ses proches.


Situation Maritale : Eternel célibataire, il a une relation complexe avec Selina Kyle. Bien que n'ayant jamais été marié, il a toutefois un enfant avec Talia, Damian Wayne et des enfants adoptés (Richard et Jason). Pour un célibataire, il a le sens de la famille.









MessageSujet: Flashpoint ft. Impulse aka Bart Allen & Batman aka Bruce Wayne   Jeu 6 Sep - 13:13

Flashpoint
Le monde est dangereux à vivre ! Non pas tant à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire.
Enfermé dans la bat-cave, Bruce étudiait les indices laissés par le criminel qu’il pourchassait. A première vue, un nouvel arrivé dans le coin. Il n’avait encore vu autant d’insolence chez un criminel. Celui-ci lui laissait des signes partout dans la ville, toute marquée d’une signature inhabituelle, la serre d’un hiboux avait-il réussit à distinguer. Bruce avait récemment investi dans un super ordinateur qui lui permettait de retrouver très rapidement à qui appartenait quoi, de pouvoir comparer ses indices, mémoriser ceux qu’il subtilisait au nez et à la barbe de la police. De toute façon le GCPD le prenait pour un criminel. Ils ne comprenaient que le crime ne cessait de revenir, que la seule manière de lutter contre lui, c’était de lui opposer la même violence que ceux dont font preuve les criminels, d’être encore plus fous qu’eux. Bruce avait épousé depuis longtemps ces ténèbres à l’intérieur de lui.

Sa première sortie, encapée, avait été une nuit d’une violence absolue qui n’avait prit fin qu’avec une épiphanie étourdissante. La seule manière d’endiguer le crime était de mettre un terme définitif à la carrière des criminels. La seule manière de leur faire peur n’était pas de porter un masque, ni d’avoir une voix d’outre tombe grâce à gadget qui avait fait la renommée de groupes d’électro français, mais c’était le fait de tuer les criminels qui dépassaient les bornes, d’appliquer la loi du talion, pire, de provoquer un règne de terreur en appliquant une mise à mort terrifiante. Bruce n’aimait pas cela, il n’aimait pas cette violence dans laquelle il s’était embarqué, et souvent, il rêvait de sa femme, de cette délicieuse rouquine journaliste qu’il avait épousé, lui demandant  d’arrêter cette escalade à la violence. Mais il ne pouvait abandonner. Une seule nuit sans lui arpentant les rues de Gotham et la ville sombrait à nouveau.

Ce n’est que tardivement qu’il s’était équipé d’un ordinateur, mais une fois que la technologie s’était installée dans la bat-cave, elle n’en était plus partie. Sa formation était pourtant basique, il avait appris auprès des meilleurs à se battre, à se fondre dans l’obscurité, aux côtés de la ligue des assassins qu’il avait quitté pour divergence d’opinion. Raz disait vouloir d’un héritier mais tout le monde savait qu’il ne renoncerait jamais même pour les beaux yeux de sa fille. Bruce s’estimait plus efficace seul. Mais il ne pouvait être partout. Assez vite, il avait vu l’intérêt des caméras, puis de l’informatique, et petit à petit, il avait mis tout Gotham sous étroite surveillance, utilisant désormais son super ordinateur pour traiter toutes les informations. Il avait grâce à un habile rachat de Facebook et Google mis la main sur une quantité de données personnelles qu’il utilisait pour traquer les criminels. Tout le monde utilisait internet de nos jours. Il parvenait à arrêter beaucoup de crimes avant même qu’ils n’aient lieu. Il voyait de l’avenir dans l’intelligence artificielle et avait investi dans ce sens à hauteur de sa fortune qui prospérait sans lui désormais.

Sa fascination pour la science datait de son enfance, d’un papa médecin qui lui passa tous ses caprices d’enfant, et le poussa dans de hautes études. Il aurait pu devenir un brillant scientifique s’il n’avait hérité de l’entreprise familiale après que son père se fut découvert un cancer. A l’époque, il était marié, père, et pensait qu’il devait veiller à l’héritage familial. De toute façon, son statut de riche actionnaire lui permettait d’investir dans la science à défaut d’y travailler. Quand il avait tout perdu, sa femme et son fils, sa vie avait totalement basculée. Il avait laissé la gestion de l’entreprise à Lucius Fox, homme de confiance de toujours, et s’était lancé à corps perdu dans cette mission de vigilent. Il était devenu l’ange gardien de Gotham. Et sa passion pour la science avait prit une autre tournure, le servant dans ses enquêtes, l’aidant à déjouer les plans de terroristes, d’empoisonneuse ou encore d’armes sophistiquées capables de congeler un être humain. Son laboratoire se dressait au centre de la Bat-cave, faisant face au super ordinateur qui le pilotait. C’était là qu’il travaillait ce soir comme tous les autres soirs lorsqu’il fut interrompu par un éclair lumineux.
code by bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


hero of earth

Messages : 183
Date d'inscription : 25/03/2018
Face Identity : Shawn Mendes
Crédits : perlman

Age du personnage : twenty yo.
Ville : Star City
Profession : Étudiant en médecine
Affiliation : flash family
Situation Maritale : Célibataire et libre comme l'air









MessageSujet: Re: Flashpoint ft. Impulse aka Bart Allen & Batman aka Bruce Wayne   Lun 10 Sep - 5:12

flashpoint

The world was on fire and no one could save me but you. It's strange what desire will make foolish people do. I'd never dreamed that I'd meet somebody like you. And I'd never dreamed that I'd lose somebody like you.


Tu courais. Vite. Très vite. Tu devais. On était à tes trousses et tu devais t'échapper. Pourtant, tu étais un gentil, non? Pas dans cette réalité alternative. Là, c'est nous les méchants. T'arrivais toujours pas à le croire, mais tu devais faire avec. En accélerant un peu, tu réussis finalement à semer la police anti-métahumaine. Mais pour combien de temps ? Tu ne réussirais pas bien longtemps à mener ta guerre seule. Toi qui étais habitué de travailler en équipe, seul tu étais démuni. Malgré ta force. Ta grande force. Tu restais un jeune adulte de 20 ans, assez immature et qui en avait encore beaucoup à apprendre. Il te fallait quelqu'un qui puisse te guider. Un mentor. De suite, tu pensas directement au Chevalier Noir. Il n'y aurait pas mieux comme coéquipier et mentor. Enfin, un obstacle se dressait sur ta route. Gotham, ce n'était pas la porte à côté. Même pour quelqu'un comme toi, ça allait se révéler éprouvant. Il fallait que tu gardes le pied appuyé sur l'accélérateur.

3 heures plus tard, t'arrivas à Gotham. Cité corrompue jusqu'à l'os. Et elle n'eut pas acquis ce surnom pour rien. Juste en te promenant dans les ruelles sombres, tu étais temoin de la criminalité, des coups bas. Batman a vraiment un sacré boulot à faire, tu pensais. Et tout ça, sans pouvoirs. C'est inconcevable. Ce n'est qu'arrivé à destination que tu te rendus compte d'une chose. Tu avais totalement oublié où se trouvait le Manoir Wayne. Dans ton autre monde, t'avais eu une seule fois le privilège d'y entrer et bien sûr, tu ne pris pas la peine de retenir l'emplacement. Heureusement que tu pouvais voyager à la vitesse, sinon il y aurait longtemps que tu ne ferais plus partie de ce monde. Quelques minutes après, le tour était joué. Tu connaissais l'emplacement du Manoir Wayne. D'ailleurs, la version sombre de ton costume te permettait de ne pas attirer l'attention et ainsi te fondre dans l'atmosphère monochrome de Gotham City.

Toc, toc, toc. Tu frappas trois coups rapides et puissants sur l'immense porte de la demeure. Aucune réponse. Tu réitéras donc ton action. Ce qui donna encore une fois rien du tout. Tu essayas d'ouvrir la porte manuellement. Fermé à clé. Logique, le contraire serait inquiétant. T'allais devoir employer les grands moyens. Tu n'allais pas défoncer la porte d'un coup d'épaule, non, les répercussions pourraient être...dangereuses. Tu allais te servir de ton pouvoir d’intangibilité pour passer à travers la porte. Une fois derrière celle-ci, tu courus vers là où tu pensais que se trouvait la Bat-Cave. Ce dont tu te souvenais. Tu atterris dans la Bat-Cave en un coup d'éclat. Dans un flash. Espérons que tu n'avais rien cassé, sinon ça risquerait d'être dur de lui demander son aide. Hey, Batou, j'aurais besoin de t... Tu t'arrêtas net lorsque tu vis la nouvelle décoration de son QG. Mais où est la technologie ?, te questionnais-tu. Le Bartpoint ne finissait pas de modifier les choses. Tu observas attentivement, bouche bée, les nouveaux détails de la Bat-Cave. Ton regard croisa celui du Chevalier Noir et tu repris soudainement tes esprits. Tu étais venu ici pour accomplir quelque chose et valait mieux que tu ne perdes pas ton temps. Tu pressas le côté de ta bague sur ton annulaire et d'un coup, ton costume y repris sa place. Tu n'avais pas peur que Bruce connaisse ta vrai identité. Alors, je sais que ça pourrait te paraître bizarre, mais je viens d'un autre monde, c'est moi qui ait créé cette réalité alternative, et j'aurais besoin de toi... Dis comme ça, les chances pour qu'il te prenne pour un fou montaient à 50%. Mais Batman s'y connaître en voyages dans le temps, si ?


CODAGE PAR AMATIS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


hero of earth

Messages : 515
Date d'inscription : 16/03/2017
Face Identity : Ben Affleck
Crédits : Eden Memories

Age du personnage : 44 ans
Ville : Gotham
Profession : Miliardaire le jour, justicier la nuit.
Affiliation : Justice League
Compétences/Capacités : I'm Batman ! (quoi ça justifie pas tout ?)

Expertises Expert dans le camouflage, les art martiaux et diverses techniques de combat au corps à corps, expert de la voltige que ça soit au bout d'un filin ou à bord de l'un de ses gadgets.

James Bond Dispose d'une grande quantité de gadgets via sa fortune. Beaucoup sont cachés dans sa ceinture, notamment des antidotes (au gaz du Joker et de l'épouvantail), des explosifs, et j'en passe. Il a également au sein de son masque un moyen de communiquer avec la cave, moyen de communication codé évidemment, et un masque à gaz incorporé. Bien sûr il peut aussi compter sur sa bat-mobile répondant à ses ordres à distance.

Mentalist Maîtrise ses phobies et peurs. D'une grande méfiance. Toujours un coup d'avance. Le plus grand détective du monde. Fin stratège.

Mr Robot Grande affinité avec les machines et particulièrement les ordinateurs. Parfois trop selon ses proches.


Situation Maritale : Eternel célibataire, il a une relation complexe avec Selina Kyle. Bien que n'ayant jamais été marié, il a toutefois un enfant avec Talia, Damian Wayne et des enfants adoptés (Richard et Jason). Pour un célibataire, il a le sens de la famille.









MessageSujet: Re: Flashpoint ft. Impulse aka Bart Allen & Batman aka Bruce Wayne   Jeu 4 Oct - 18:31

Flashpoint
Le monde est dangereux à vivre ! Non pas tant à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire.
Seul, c’est ce qu’il aimait. Bruce dans cette version du monde n’aimait pas la présence des autres qui le rendait nerveux, mal habile, anxieux. Il n’était plus à même d’apprécier la présence des autres depuis qu’il avait perdu sa famille. Il ne pouvait s’empêcher de jalouser ceux qui étaient heureux et de soupçonner tous les autres d’avoir un quelconque lien avec les malheurs du monde. Devenir vigilent l’avait rendu encore plus parano qu’il ne l’était. Il n’aimait donc guère la présence des autres c’est pour cela qu’il était resté seul toutes ces années, une solitude qu’il appréciait et détestait voir dérangé par une irruption telle que celle produisit par ce flash lumineux. Sur le moment, Batman s’empara de son arme à feu et la pointa vers la fine silhouette qui émergea de la lumière.

Quelqu’un était entré dans son antre, c’était forcément une menace n’est-ce pas ? Il n’était pas jumpy, simplement prudent. Sa main ne tremblait pas, et il distingua assez vite une silhouette encapée. Un autre super héros. Un super héros jeune. Bruce baissa instinctivement son arme. Ce costume, ce flash lumineux, ce symbole sur sa poitrine, il connaissait un autre bolide. Flash. Il lui était arrivé de le croiser, d’échanger des indices, mais il n’avait jamais cherché à établir une quelconque relation amicale. Il savait que Flash était réglo, un type bien, et qu’il faisait de bonnes choses à Central City, c’est tout ce qui importait pas vrai ? Bruce savait que ce symbole ne signifiait pas que le gamin venant d’attérir dans sa Bat-cave était forcément quelqu’un de bien, mais cela donnait quelques arguments allant dans ce sens et au moins, poussait Bruce à lui accorder le bénéfice du doute et à ranger son arme dans sa ceinture. A portée de main, mais plus visible, plus menaçante.

« Mon garçon, j’imagine que tu es un ami à Flash. » fit Bruce en lui tendant la main. Rien de tel qu’une poignée de main pour savoir à qui vous avez affaire disait son grand père. Bruce l’a à peine connu, c’était un homme d’affaire assez dur. Son père ne l’avait pas dans son cœur, il avait préféré faire médecine plutôt que d’être un homme d’affaire. Bruce pensait souvent à son père, atteint d’un mal incurable, la vieillesse, accompagnée de tous ses maux. Il ne se souvenait même plus de comment s’appelait son fils. Triste. Bruce n’aurait jamais à faire subir cela à sa fille, c’était elle qui l’avait précédée dans la mort et Bruce n’attendait qu’une chose, pouvoir la rejoindre. Il regarda l’adolescent se tenant devant lui. « Je suis désolé mon garçon mais il va falloir que tu ralentisses un peu. Explique moi un peu tout ça en des termes compréhensibles s’il te plait. » Batman se demandait si sa présence voulait dire que Flash avait des ennuis. Il n’avait rien compris à ce que venait de dire le jeune garçon, à commencer par la manière dont il l’appelait. Se pouvait-il que la force véloce quand on l’aborde aussi jeune puisse jouer sur les neurones ?
code by bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé












MessageSujet: Re: Flashpoint ft. Impulse aka Bart Allen & Batman aka Bruce Wayne   

Revenir en haut Aller en bas
 
Flashpoint ft. Impulse aka Bart Allen & Batman aka Bruce Wayne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Arkham Origins : Dossiers
» Bruce Wayne - I'm Batman
» Bruce Wayne, Le Batman
» Bruce Wayne | Batman | 20 years in Gotham, how many good guys are left...
» Allen Walker [Attente de validation][Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
gods among us :: the wrong world :: the paradox of time-