AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  


Partagez | 
 

 time is running out ✸ BART & IAN

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

The Watcher


the omniscient

Messages : 323
Date d'inscription : 06/12/2016
Face Identity : A ghost.
Crédits : starfire.

Age du personnage : Infini.
Profession : Gardien des âmes.









MessageSujet: time is running out ✸ BART & IAN   Ven 14 Sep - 11:45

time is running out
bart & ian
Quand Metropolis commence à être bombardée, Bart et Ian se trouvent tous les deux en ville. Bart était occupé à traquer une équipe de mercenaires travaillant pour Vandal Savage et dont le but était de kidnapper des méta-humains aux pouvoirs intéressant le tyran. Quant à Ian, il profitait du chaos instauré par le gouvernement pour se remplir les poches en exploitant les commerçants. Par un malheureux hasard, quand les premières bombes sont lâchées, ils se retrouvent tous les deux coincés dans le même ascenseur. À cause des bombardements, le courant est coupé et l'ascenseur se retrouve bloqué entre deux étages. La situation est critique : ils vont devoir réussir à sortir de là, pour ensuite quitter l'immeuble le plus rapidement possible, car celui-ci risque d'être touché par les bombes et de s'effondrer...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://godsamongus.forumactif.com

Anonymous


Invité

Invité










MessageSujet: Re: time is running out ✸ BART & IAN   Sam 15 Sep - 9:16

Time is running out.





    Aller à Métropolis semble être une erreur depuis le début. Ian à ignoré les signes. Il commence à regretter son coup de tête. Il aurait dû rester à Gotham. Attendre que la situation se calme. Se tasse.
    Au lieu de ça, il était parti, sans rien, juste avec l'envie de voir autre chose. Mauvais calcul. Ou plutôt, une absence totale de calcul, qui est bien partie pour se retourner contre lui. Il le sent dans ses os, en regardant le chiffres décroitrent.

    Une détonation au loin le lui confirme. Puis une autre. La guerre ? Qui allume des bombes en pleine citée ? Une réponse lui vient tout de suite. Elle le fait gronder tout bas. Pourquoi est-il étonné ? Aucune surprise en vérité. Tout ça est écrit. Dés l'instant où Savage à attraper le sceptre.
    Nouveau coup d’œil au panneau. Étage 8. encore huit étages.
    Il hésite carrément à finir la descente par les escaliers. Combien de chance qu'une bombe explose dans cet immeuble ?

    Sanders s'écarte de la paroi. Avec l'intention d'aller appuyer sur le bouton. Il a une démarche plutôt tranquille.
    Et là noir complet dans l'habitacle. Activation du générateur de secours. Ascenseur à l'arrêt. Lumière crue. C'est une panne système.
    Lui médusé, la main encore tendue. Il commence à rire. Un rire sardonique et sans joie. Une autre détonation lui coupe la chique. Et la ville continue de se faire bombarder de l'intérieur. De quoi se sentir au départ d'une nouvelle apocalypse.

    Rester enfermés, dans une boîte en fer, en pleine attaque terroriste. Voilà qui est un mauvais plan. Très mauvais plan. Ils vont finir cuit au four.
    Bon part acquit de conscience, Ian appui sur le bouton rouge. Une lumière émane. Mais le micro ne s'enclenche pas. Les grésillements sont discontinus. Avec ce qui se passe dehors, combien ont-lls de chances que ce SOS arrive à bon port ?

    Il fourre ses mains dans les poches de son blouson. La moisson n'est pas très convaincante : un briquet, un billet de dix, un clef. Une autre raison pour ne pas partir sans réfléchir. Il grogne contre lui-même.
    Le sac à dos tombe sur le sol, à ses pieds.

    _ « Vous n'auriez pas un objet pointu, par hasard ? »
    C'est à l'autre qui est là, qu'il demande. D'avis, qu'ils feraient mieux de ne pas attendre une réaction de la part de la maintenance. Pas le temps. Surtout, la ligne n'est pas fiable. En plus de ça, rester inactif va avoir pour effet de le faire bouillir. Il le sait.

    Malheureusement, le contenu du sac n'est pas plus glorieux. Ce qui va avec le reste.
    Sanders vient palper la paroi qui entoure le panneau de commandes de l'appareil. La couche est plutôt solide. Il lorgne les écrous qui maintiennent la structure.
    D'ordinaire, il a toujours un trombone qui traîne dans les poches. Ça pullule dans son van On en chope sans le vouloir. Junior commence à entrevoir les effets de la loi de Murphy. Un peu agacé, contre lui-même, il vide son sac sur le sol de la cabine. Toujours pas de trombone dans le lot. Il doit se faire à la triste vérité.

    _ « Okay. Bon bah, j'ai rien de franchement utile. Qu'est-ce qu'on fait. Je te fais la courte-échelle, t'ouvre la trappe ? » Urgence de l'action. Ian ne s’embarrasse pas des formalités d'usage. D'autant que l'inconnu semble être à peu près du même âge que lui. Pour le moment, c'est le meilleur atout pour arriver à sortir de cette prison de métal.

    Il remonte ses manches sur ses coudes.
    Une troisième explosion résonne. Plus proche d'eux, lui semble-t-il.


Revenir en haut Aller en bas

Anonymous


Invité

Invité










MessageSujet: Re: time is running out ✸ BART & IAN   Sam 24 Nov - 21:29

Time is running out
EXORDIUM.
Même si présentement on pouvait te considérer comme l'homme le plus rapide du monde (à ce que tu saches tu n'avais pas encore croisé Bartholomew premier du nom dans cette réalité), tu jurais que tu n'avais pas encore croisé de ta jeune vie des mercenaires aussi rapides. Et puis, il y en avait une tonne. On aurait dit qu'ils étaient sous méthamphétamine. Pourtant, tu n'abandonnais pas. Pas question que tu les laisses s'échapper comme ça. Ils étaient sous le commandement de Savage et en plus, ils espéraient capturer des méta-humains pour satisfaire les fantasmes de leur supérieur. Juste cette pensée te révolta assez pour te convaincre d'appuyer sur le champignon. Quelques secondes plus tard, tu réussis à en attraper quelques uns, mais ce fut assez pour que d'autres puissent s'échapper. Tu les vis rentrer dans un immeuble à plusieurs étages. Tu continuas de courir, mais t'arrêtas soudainement. Une détonation. Nom de Dieu. Tu décidas de rentrer dans l'immeuble, mais retira ton costume, pour passer incognito. Tu ne savais à qui tu allais avoir affaire. Quand tu rentras dans l’ascenseur de l'immeuble, il y avait déjà quelqu'un de présent. Super. Tu ne pris la peine de lui adresser la parole, tu étais pas mal pressé en ce moment. Mais c'était sans compter le fait que l’ascenseur décide de ne plus monter. Bloqués alors, vous étiez. Une autre détonation. Si vous ne sortiez pas de là le plus vite possible, ça allait devenir dangereux. Vous n'auriez pas un objet pointu, par hasard ? Tu levas un sourcil. Il te vouvoyais ? T'avais l'air d'avoir 30 ans ou quoi ? Non, non, je n'ai rien d'utile je pense, désolé... Il y avait toujours ta bague à ton annulaire, mais tu ne pensais que cela vous serait d'une grande utilité.

Tu vis le jeune homme avec qui tu étais coincé fouiller dans son sac, mais apparemment lui aussi n'avait rien qui pouvait vous aider. Okay. Bon bah franchement j'ai rien de franchement utile. Qu'est-ce qu'on fait. Je te fais la courte échelle, t'ouvre la trappe ? Ça sonnait franchement comme idée, même si tu savais qu'il y avait une autre possibilité. Tu mets ton costume et vous sortiez de là avec ta supervitesse. Mais non. Tu ne voulais pas compromettre ton identité secrète devant un inconnu. Et s'il travaillait pour Savage ? J'ai pas de meilleure idée, alors ouais, je suis partant ! Tu ne perds pas de temps pour ouvrir la trappe, car tu entends encore une fois une détonation. Là-haut, tu lui tends la main pour qu'il arrive monter lui aussi. Bon, maintenant, que faisiez-vous ? Parce que vous étiez tout de même 8 étages au-dessus du sol et d'une minute à l'autre une bombe pouvait vous tomber dessus. Tu n'avais plus le choix. C'était tout ou rien. Bon, euh, toi, accroche-toi à moi, ça va secouer ! Tu ne pris même la peine d'obtenir son avis. Tu l'attrapas et d'une impulsion avec tes pieds, vous vous retrouviez en bas de l'immeuble, 8 étages plus bas. Le sol continuait toujours à trembler. Fallait vraiment que vous sortiez d'ici.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Anonymous


Invité

Invité










MessageSujet: Re: time is running out ✸ BART & IAN   Mer 12 Déc - 12:04

Time is running out.  






Une franche poignée de main. D’hommes à hommes comme disent les plus archaïques.
Sanders sent la pression descendre de sa main vers l’épaule. Il songe une seconde à des cours d’escalade. Il voit les pics enneigé de la Suisse. L’Europe. Mais, détail d’importance, il n’est jamais allé sur ce continent. C’est encore un coup de son esprit. Le même genre que quand il a « croisé » la jolie comptable. Elle qui lui a affirmé que le monde est proche de l’implosion. Il faut croire qu’elle avait raison. Si c’est un coup de Savage… ils sont cuits.

Accroupis sur le toit de la cabine il scrute les hauteurs. La coupure de l’alimentation fait que tout est sombre. Une chance ceci dit puisque des câbles sont en mauvais état. Inflammables. Enfin si eux, les mortels, ne trouvent pas une porte de sortie (vite) ils seront carbonisés. Ian tenterait mieux l’Enfer de Dante. Plutôt que de mourir piteusement sur un bûcher éclectique.
Il ignore encore qu’il finira en fait noyé. En même temps que Ben et à des kilomètres de Métropolies. Savage finira par avoir leurs peaux. C’est certain. Ni le Bon JB. Ni Kate. Personne n’y pourra strictement rien.

_ « Secoué…  »

On dit de lui qu’il est rapide. Filou. Agile comme un ninja indien. Une vaste imposture au regard de ce qu’accomplie l’inconnu. Il réussi, par un prodige inexplicable, à les amené au sol. Le corps de Ian en est chamboulé, déraciné, sans repère. Il dodeline sur place.
Alors que la tension augmente encore dans les parages.

_ « LA VACHE !   » Une main plaquée au mur pour se tenir. Le jeune voyou est verdâtre. Il essaye de garder son dernier repas.

Encore un boum. Cette fois c’est quelque part sur leur droite. Tel que l’indique les sens brouillés de Ian.
Conscient du caractère urgent de la situation il se met sur pied. Ses yeux gris toisent le super-héros. Parce qu’il n’y a que les supers-héros pour avoir des supers pouvoirs. Il a entendu parler d’un type super rapide. Quelqu’un qui court –littéralement- après les criminels. Une chance qu’ils aient d’autres chats à fouetter.

_ « Je dirais par là !  »

La main désigne la porte de secours. Le lumignon ne brille plus. D’autres plombs ont du sauter. Si même les fonctions auxiliaires sont désactivées alors le temps est compté.
Sanders hésite à proposé qu’ils recommencent le manège. Il ouvre la bouche. Mais le crissement du métal tonne dans le hall. Ce bruit de fin du monde lui ajoute un coup de pression. L’hésitation est douchée. Le voleur ne pense plus. Il se met à courir. Non pas comme un vif-argent mais comme celui qui a l’habitude de devoir aller vite. Cette fois, ceux ne sont pas des policiers, mais la Mort, qu’il a aux trousses. Ian a rarement couru aussi vite.

Arrivé devant une porte blindée, ceux sont des coups d’épaule désespérés. La peur donne pourtant une énergie herculéenne. La preuve s’en démontre lorsque les gonds craquent.
Tout à coup l’extérieur. Le jeune homme manque de perdre l’équilibre. Il se rattrape alors que le sol s’ouvre en deux. Eventré. Telle la bouche… Oui, cette bouche-là.  Un frisson de panique pousse Ian dans la rue. La vibration terrestre semble le poursuivre. Il se sent être la proie des éléments. Une sensation qu’il vivra à son paroxysme dans quelques jours à peine.

A l’extérieur, bien sûr, c’est la folie. Ian retrouve les traits de Mars. Un terrain d’affrontement et de guerre. Les civils sont paniqués. Par pur réflexe Sanders se retrouve à aider une vieille dame à se relever et la met entre les bras d’une femme. Certainement sa fille. Il se tourne vers l’inconnu.

_ « T’as pas moyen d’appeler ta cavalerie ? On va avoir besoin d’aide !!   » Bon sang de bon soir. Pourquoi ne fuyait-il pas ?

Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé












MessageSujet: Re: time is running out ✸ BART & IAN   

Revenir en haut Aller en bas
 
time is running out ✸ BART & IAN
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Our time is running out [ Silk ].
» IV, 2. Time is running out (D1, Bloom, Sappho, Tywin)
» Who is running Haiti for whom?
» Seize the Time!An essay by Cynthia McKinneySeptember 19, 2008
» Session time out...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
gods among us :: limbo :: archives :: les rps terminés-