AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  


Partagez | 
 

 time is running out ✸ BART & IAN

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar


the omniscient

Messages : 297
Date d'inscription : 06/12/2016
Face Identity : A ghost.
Crédits : starfire.

Age du personnage : Infini.
Profession : Gardien des âmes.









MessageSujet: time is running out ✸ BART & IAN   Ven 14 Sep - 11:45

time is running out
bart & ian
Quand Metropolis commence à être bombardée, Bart et Ian se trouvent tous les deux en ville. Bart était occupé à traquer une équipe de mercenaires travaillant pour Vandal Savage et dont le but était de kidnapper des méta-humains aux pouvoirs intéressant le tyran. Quant à Ian, il profitait du chaos instauré par le gouvernement pour se remplir les poches en exploitant les commerçants. Par un malheureux hasard, quand les premières bombes sont lâchées, ils se retrouvent tous les deux coincés dans le même ascenseur. À cause des bombardements, le courant est coupé et l'ascenseur se retrouve bloqué entre deux étages. La situation est critique : ils vont devoir réussir à sortir de là, pour ensuite quitter l'immeuble le plus rapidement possible, car celui-ci risque d'être touché par les bombes et de s'effondrer...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://godsamongus.forumactif.com

avatar


authorities

Messages : 292
Date d'inscription : 25/07/2018
Face Identity : Sam Claflin
Crédits : Tumblr et moi

Age du personnage : 31 ans
Ville : Gotham périphérie
Profession : Policier - Délective
Affiliation : Gotham City Police Department - Strike Team









MessageSujet: Re: time is running out ✸ BART & IAN   Sam 15 Sep - 9:16

Time is running out.





    Aller à Métropolis semble être une erreur depuis le début. Ian à ignoré les signes. Il commence à regretter son coup de tête. Il aurait dû rester à Gotham. Attendre que la situation se calme. Se tasse.
    Au lieu de ça, il était parti, sans rien, juste avec l'envie de voir autre chose. Mauvais calcul. Ou plutôt, une absence totale de calcul, qui est bien partie pour se retourner contre lui. Il le sent dans ses os, en regardant le chiffres décroitrent.

    Une détonation au loin le lui confirme. Puis une autre. La guerre ? Qui allume des bombes en pleine citée ? Une réponse lui vient tout de suite. Elle le fait gronder tout bas. Pourquoi est-il étonné ? Aucune surprise en vérité. Tout ça est écrit. Dés l'instant où Savage à attraper le sceptre.
    Nouveau coup d’œil au panneau. Étage 8. encore huit étages.
    Il hésite carrément à finir la descente par les escaliers. Combien de chance qu'une bombe explose dans cet immeuble ?

    Sanders s'écarte de la paroi. Avec l'intention d'aller appuyer sur le bouton. Il a une démarche plutôt tranquille.
    Et là noir complet dans l'habitacle. Activation du générateur de secours. Ascenseur à l'arrêt. Lumière crue. C'est une panne système.
    Lui médusé, la main encore tendue. Il commence à rire. Un rire sardonique et sans joie. Une autre détonation lui coupe la chique. Et la ville continue de se faire bombarder de l'intérieur. De quoi se sentir au départ d'une nouvelle apocalypse.

    Rester enfermés, dans une boîte en fer, en pleine attaque terroriste. Voilà qui est un mauvais plan. Très mauvais plan. Ils vont finir cuit au four.
    Bon part acquit de conscience, Ian appui sur le bouton rouge. Une lumière émane. Mais le micro ne s'enclenche pas. Les grésillements sont discontinus. Avec ce qui se passe dehors, combien ont-lls de chances que ce SOS arrive à bon port ?

    Il fourre ses mains dans les poches de son blouson. La moisson n'est pas très convaincante : un briquet, un billet de dix, un clef. Une autre raison pour ne pas partir sans réfléchir. Il grogne contre lui-même.
    Le sac à dos tombe sur le sol, à ses pieds.

    _ « Vous n'auriez pas un objet pointu, par hasard ? »
    C'est à l'autre qui est là, qu'il demande. D'avis, qu'ils feraient mieux de ne pas attendre une réaction de la part de la maintenance. Pas le temps. Surtout, la ligne n'est pas fiable. En plus de ça, rester inactif va avoir pour effet de le faire bouillir. Il le sait.

    Malheureusement, le contenu du sac n'est pas plus glorieux. Ce qui va avec le reste.
    Sanders vient palper la paroi qui entoure le panneau de commandes de l'appareil. La couche est plutôt solide. Il lorgne les écrous qui maintiennent la structure.
    D'ordinaire, il a toujours un trombone qui traîne dans les poches. Ça pullule dans son van On en chope sans le vouloir. Junior commence à entrevoir les effets de la loi de Murphy. Un peu agacé, contre lui-même, il vide son sac sur le sol de la cabine. Toujours pas de trombone dans le lot. Il doit se faire à la triste vérité.

    _ « Okay. Bon bah, j'ai rien de franchement utile. Qu'est-ce qu'on fait. Je te fais la courte-échelle, t'ouvre la trappe ? » Urgence de l'action. Ian ne s’embarrasse pas des formalités d'usage. D'autant que l'inconnu semble être à peu près du même âge que lui. Pour le moment, c'est le meilleur atout pour arriver à sortir de cette prison de métal.

    Il remonte ses manches sur ses coudes.
    Une troisième explosion résonne. Plus proche d'eux, lui semble-t-il.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
time is running out ✸ BART & IAN
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Our time is running out [ Silk ].
» IV, 2. Time is running out (D1, Bloom, Sappho, Tywin)
» *Time is running out* {Ezreal&Irélia}
» Time is running out [Pv Ultear]
» Who is running Haiti for whom?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
gods among us :: the wrong world :: the paradox of time-