AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  


Partagez | 
 

 Without false notes / Lemoine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar


authorities

Messages : 292
Date d'inscription : 25/07/2018
Face Identity : Sam Claflin
Crédits : Tumblr et moi

Age du personnage : 31 ans
Ville : Gotham périphérie
Profession : Policier - Délective
Affiliation : Gotham City Police Department - Strike Team









MessageSujet: Without false notes / Lemoine    Lun 17 Sep - 10:00

Without false notes.





Spoiler:
 



    Pour bien paraître, le voyou, avait maquillé son visage. Il se servait des techniques des comédiens. Isabel lui avait donné quelques cours, après un stage. Un peu de poudre, une tenue propre, les cheveux coiffés. Il ne fallait pas grand chose pour paraître ce que l'on était pas. Il était pourtant méconnaissable.
    Le costume gris à rayures avait autre fois servis pour des entretiens. Le plaquage des chevaux. La gominé, le poil taillé. Tout ça lui venait d'une courte période dans une succursale du coin. Quand, pour satisfaire les attentes de son père, Ian avait tenté un poste de traducteur. Le contrat avait été résilié à la fin de la deuxième semaine. Le comte avait été furieux.
    Travailler ne faisait pas partie des aspirations de ce jeune homme.

    Mais, la vie imposant ses obligations, surtout les pécuniaires, il fallait bien de la ressource.
    Sanders avait trouvé où puiser des dollars. C'était dans les poches des manias du fric. A dans la Washington, quelques grosses têtes, tenaient les cordons de la bourses. Des pachas, empêtrés dans leur richesse. Ils maniaient les chiffres, comme d'autres des armes, et s'en mettaient tellement de côté que c'était à se demander ce qu'ils en faisaient.

    Il y avait plusieurs points chauds disséminés dans toute la ville. Mais le meilleure endroit restait le quartier des affaires. L'hyper-centre c'était là que tout se passait. Là qu'était rassemblé les liasses.
    Sanders avait une prédilection pour les Ambassades. Il aimait bien détrousser les diplomates. Ces hommes -principalement- qui passaient leur temps à jacasser sur l'avenir du monde. Sans rien faire d'effectif pour arranger la situation. Ils se contentaient de parler, dans des débats stériles, pendant que le monde brûlait.
    Alors en soit Ian ne faisait que leur donner une petite leçon.

    Cela faisait déjà, deux ou trois fois, qu'il avait repéré une cible. Un soixantenaire, bien mis, avec un fort accent du sud. Après une petite enquête l'identité s'était révélée. Ezio Lampeduza, un Sicilien, qui était arrivé un peu avant la prise de pouvoir de Savage.
    L'homme, comme tous les hommes sages et vieux, était très ritualisé. Sanders avait pu observé son planning sans trop de complication. Ainsi savait-il, que le lundi soir, il sortait du bureau sur les coups de vingt-et-une heure. Après la réunion de lancement de la semaine. Le plus souvent, il prenait le chemin de son appartement. Parfois, il allait rejoindre une jolie dame brune, une Américaine.

    Sanders avait fixé un soir. Cela devenait urgent. Il n'avait rien pu avoir pendant son dernier casse. On l'avait pris en flagrant-délit. Mais il avait besoin d'argent. Certaines dettes devaient être soldées. Rapidement.
    Généralement, il utilisait la même tactique. Aborder l'individu, lui parler, le menacer, le voler. A force, de ce petit exercice, tout était devenu facile. Ian pouvait même s'amuser à inventer une histoire pour chacune des cibles. D'ailleurs, sa maîtrise des langues était un petit atout, qui ajouté un peu de plaisir au jeu.

    A 21h13 la cible sortait du bâtiment.
    Il parlait avec un collègue, toute en effusion. Le rendez-vous avait l'air de s'être bien passé. Le jeune homme retenait un sourire en coin. Malheureusement pour lui ça n'allait pas durer.
    Sanders le suivait du regard. Le parvis était quasiment vide à cette heure-ci. Les sons étaient plus doux. Il y avait moins de lumière. Une rangée de lampadaires avait l'air d'être en panne. Cela arrangeait bien les affaires du pickpocket. Il n'aurait même pas à faire trop d'effort pour se cacher.

    Le mieux était toujours de se fondre dans le décor. Être en périphérie, mais sans heurter l’œil des passants. Tout un art.
    Ian, s'écartait du mur, où il était appuyé, pour s'avancer. Avec le chapeau qui faisait la touche finale à son personnage. Il avait l'air d'un dandy du XIXém. Charmant. Terrible.

    Il plongeait alors la main dans sa poche pour récupérer un smartphone. Les écouteurs dans ses oreilles en faux semblant. Par ironie, il lançait en sourdine, un morceau d'opéra. Verdi. L'ouverture des Vêpres siciliennes irait très bien avec ce qui allait suivre.
    Le pas cadencé par la musique. Les épaules détendues par la beauté du soir. Le jeune loup se mêlait aux ombres. La chasse était ouverte.

    _ « Pardon, Signore ? » Lançait-il en retirant l'une des oreilette. Souriant comme un innocent promeneur.




Musique !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


authorities

Messages : 276
Date d'inscription : 23/07/2018
Face Identity : JH Anglade
Crédits : All by myself

Age du personnage : 53 ans
Ville : Gotham
Profession : Flic au GCPD
Affiliation : GCPD/Mafia/Strike Team
Compétences/Capacités :
°° Fiche
°° Liens&Rps
°° Call me maybe



Compétences

°° Leadership
°° Tireur d'élite
°° Corps-à-corps
°° Bon nageur
°° Maîtrise de plusieurs langues
°° Pas indétectable, mais sait cacher ses traces


Situation Maritale : Célibataire endurci









MessageSujet: Re: Without false notes / Lemoine    Jeu 20 Sep - 14:05

Without false notes

Quoi de plus pénible que de se retrouvait à faire un job dont on avait aucune idée? Pour tenir le coup et surtout, faire le change, JB devait se rendre à l'ambassade pour y faire son boulot. Pas que tout le monde s'inquiète et ne parte à sa recherche. Ce serait faire du grabuge et attirer l'attention sur lui pour pas grand-chose. Alors il tentait de faire au mieux, sans comprendre tout le pourquoi du comment. Certaines choses se faisaient encore assez naturellement et heureusement, mais son vrai caractère ressortait parfois et la diplomatie, à ce niveau, n'était pas toujours son fort.

Il s'était retrouvé invité à un repas d'"affaire" avec d'autres collègues, sans le vouloir vraiment, mais il avait suivi le mouvement. Alors que son esprit restait fixé sur le fait qu'il voulait voir cette réalité changer. Ils avaient eu quelques réponses, mais pas grand-chose finalement et il ne voyait pas trop comment ils pourraient se sortir de cet enfer.

Marlon ne retrouvait toujours pas la mémoire, même s'il tentait parfois de lui glisser quelques souvenirs et cherchait à voir ses réactions, Cat' le tenait au courant des avancées, il ne voulait pas retourner à Gotham au risque de tomber sur Gregg et donc il continuait de mener la vie de son double ou d'aller savoir comment il fallait appeler cela. Les grandes pontes de ce monde le faisait doucement rigoler et il se moquait finalement bien de ce qu'ils pouvaient lui dire, il ne retenait en général que l'essentiel.

Lemoine n'était pas fait pour cette vie, enfin pas le vrai Lemoine en tous les cas. Il ne supportait pas ce costume de pingouin et devoir interagir avec tous ces pingouins en fait. Certes, certains cherchaient vraiment à ce que les relations entre les pays soient bonnes, mais beaucoup agissaient dans leurs propres intérêts, comme souvent, ne faisait-il pas pareil en tant que flic? Oui. Mais il ne s'affichait pas aussi ouvertement, bien habillé, avec la Rolex dernier cris au poignet, bref... il avait un problème avec les riches qui le montraient. Ou alors étaient-ils tous aussi pourri jusqu'à la moelle à cause de Savage? C'était possible aussi, il s'en moquait, il voulait retrouver son monde...

Il avait suivi l'italien sans vraiment y réfléchir, la voix qui l'accosta alors, son collègue, pas lui, lui fit directement relever les yeux, parce qu'il reconnaissait en une fraction de seconde tous ceux qui bossaient pour la team.

- Ian!? Ne se rendant pas compte sans doute qu'il dérangeait le jeune homme.
- Vous le connaissez?
- Oui enfin... ça va Junior? Tenta-t-il pour voir où il en était dans ses propres souvenirs.

Sanders avait bien changé en tous les cas, il avait l'air plus sombre - tout comme ses cheveux -, quelque chose dans son regard avait changé. Ce qui en soit, pouvait ne pas être une bonne nouvelle...

Au fond de lui, il espérait que le gamin se souvienne, ce serait un allié de plus, mais au regard qu'il lui lançait, il en doutait un peu quand même... il serait bien rapidement de quoi il en retournait.

*En français dans le texte
©️️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://zupimages.net/up/18/30/lja2.gif

avatar


authorities

Messages : 292
Date d'inscription : 25/07/2018
Face Identity : Sam Claflin
Crédits : Tumblr et moi

Age du personnage : 31 ans
Ville : Gotham périphérie
Profession : Policier - Délective
Affiliation : Gotham City Police Department - Strike Team









MessageSujet: Re: Without false notes / Lemoine    Ven 28 Sep - 16:27

Without false notes.





La lame réintégrait discrètement sa cachette. Dans l’étui de cuir où elle avait sommeillé pendant des lustres.

Sanders sortait nonchalamment sa main de la poche criminelle. Il affichait brusquement une attitude de bellâtre séducteur. Avec son -faux- sourire, l'allant et la bonhomie qui siéent aux jeunes gens. La fossette au coin, qui faisait fondre les filles. Les épaules lâchées dans une espèce de nonchalance féline. Celui à qui l’on faisait facilement confiance. Parce qu’on en avait soudainement envie.

Son regard charbon se fixait sur l’homme qui venait de l’interpeller.
L’accent Français était reconnaissable. Ian avait grandi près d’une petite communauté francophone, là-bas. Il gardait un vague souvenir des soirées enchantées sur la propriété des Charpentier. Couple, ambassadeurs eux aussi, avec un certain goût pour le faste. Jusqu’à ce que les volées démoniaques arrivent dans le village.

_ « ... Pardon ? On se connaît ? »

Une vague impression de déjà-vu s’emparait du voleur. Sensiblement la même qu’il avait ressenti avec Miss Kyle. Sanders ne cachait pas sa perplexité, réelle elle. Depuis quelques temps des phénomènes étranges se répétaient. Comme si quelqu’un s’amusait à tordre la réalité.
Pourquoi Ian venait-il de voir cet inconnu, une arme au poing, poser une main sur son épaule. Il avait l’impression d’avoir accès à la mémoire de quelqu’un d’autre. Par fragment. Pourquoi ?

Il gardait un oeil sur le Sicilien. Sa cible s’était arrêtée. Il n’avait pas l’air pressé et détendu. Tant mieux, il serait plus facile de l’approcher. Mais, avant de tenter une action, il fallait écarter l’autre. Une intuition soufflait au jeune homme qu’il devait éviter une confrontation avec celui-là.
Ian n’avait qu’à retarder son larcin. Attirer les deux hommes ailleurs. Un endroit où il pourrait plus facilement s’échapper.

_ « Signore Lampeduza ? C’est bien ça ? … J’ai connu un Giovanni à New-York. Il me parlait souvent de son oncle Ezio. »

Internet était un outil magique. Impressionnant tout ce que l’on y trouvait. Quelques recherches et l’on pouvait connaître quasiment tout ce qu’il y avait à savoir sur un individu. Pour celui-ci Ian avait dû faire face à quelques trous noirs dans l’historique. Généralement, cela pouvait dire deux choses. Un problème technique ou une double vie. La seconde option était sa préférée.

_ « Il m’a demandé de vous passer le bonsoir, à l’occasion. » Le tout était de ne pas en dire trop. Ne pas s’étendre sur des détails. Rester le plus près de la vérité. C’était comme un jeu pour enfant.

Laissant un temps de latence, Ian conservait son sourire.
Les notes du morceau d’opéra mouraient lentement dans les écouteurs. Le silence était vite rattrapé. Un brouhaha tardif se faisait entendre de l’autre côté de la rue. Les commerçants savaient qu’il y avait toujours du chaland à la sortie des grands bureaux. Ils restaient ouverts pratiquement toute la nuit en semaine. A cette saison, les terasses étaient encore agréables pour peu que l’on ait une veste.

_ « J’allais boire un verre. Il y a un excellent caviste à deux rues d’ici. Je peux vous offrir un verre à tous les deux ? »

Le Sicilien était un ethnologue passionné. La tentation devrait marcher. De toute façon n'était-ce pas ce qu'avaient en tête ces deux bureaucrates à la base ?
Ian accentuait son capital sympatie par un sourire encore plus prononcé. Qu'il ait un oui, ou un non, il aurait de toutes les façons son dû. Victorieux quelque soit l'issue. N'était-ce pas de toute beauté ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


authorities

Messages : 276
Date d'inscription : 23/07/2018
Face Identity : JH Anglade
Crédits : All by myself

Age du personnage : 53 ans
Ville : Gotham
Profession : Flic au GCPD
Affiliation : GCPD/Mafia/Strike Team
Compétences/Capacités :
°° Fiche
°° Liens&Rps
°° Call me maybe



Compétences

°° Leadership
°° Tireur d'élite
°° Corps-à-corps
°° Bon nageur
°° Maîtrise de plusieurs langues
°° Pas indétectable, mais sait cacher ses traces


Situation Maritale : Célibataire endurci









MessageSujet: Re: Without false notes / Lemoine    Mer 3 Oct - 23:03

Without false notes
Comme JB l'avait craint, le gamin ne se souvenait pas de lui. Il faisait donc parti de ceux qu'il faudrait secouer d'une façon ou d'une autre pour faire revenir la vraie vie à la surface. Et ce n’était pas gagné. Rylee et lui le voyait déjà comme ils ramaient avec Marlon, mais si la Strike Team pouvait se retrouver, ce serait déjà ça de prit. Il tenta de sourire un peu, ne voulant surtout pas intéresser plus son collègue italien.

- Oui bien sûr, tu ne te souviens plus de moi? JB! Bon c'est vrai que ça remonte un peu et qu’on ne devait pas être totalement sobre tous les deux... haha. Fit-il bon acteur comme il était. Mais il fallait éloigner l'autre.

Autre qui d'ailleurs, semblait se faire ferrer avec une facilité déconcertante par le jeune homme. Le français n'était pas dupe, ce dernier n'était pas là pour être sympathique, il connaissait cette attitude. Pas celle de Ian en particulier, mais celle des roublards, de ceux qui sont prêts à tout pour vous piquer de l'argent, voire pire, il en avait suffisamment vu pour que son radar de vieux flic ne se mette en route.

Le but serait donc de mettre Lampeduza hors circuit et d'embarquer Junior ailleurs. Il se tourna alors vers le troisième homme, avec une petite mine désolée, tout en empiétant sur le territoire et les paroles du plus jeune. Oh non mon gars, tu ne t'en sortirais pas aussi facilement.

- Désolé Ezio, mais j'avais promis à sa mère de faire attention à lui quand il serait dans les parages et ce garnement ne m'a pas prévenu de son arrivée... regardant Ian. On ira boire ce verre plus tard, tu veux bien?

En fait, ce n'était pas une question, de son regard noir, il lui indiquait qu'il n'y aurait pas moyen de se dérober. En fait, il lui posait tranquillement une main sur l'épaule, qu'il serait un peu. Ce n'était pas la poigne du Lemoine connu, mais il faisait de son mieux, tout en lui faisant tourner les talons.

- Alors raconte-moi! Qu'est-ce que tu viens faire à Washington, hum? Au moins son collègue ne se faisait pas trop prier, il pouvait comprendre le besoin des retrouvailles.

L'emmenant sur la rue, s'éloignant de la victime potentielle. Certes, il pouvait se prendre un coup, l'autre pouvait avoir une arme, mais son but était de trouver rapidement un coin tranquille pour qu'ils échangent.

- Tu te souviens vraiment pas de moi, hein?

Le relâchant, pour ne pas risquer une rixe en pleine milieu de la rue. Lemoine ne savait pas encore comment il ferait pour que ce mec revienne à lui, mais maintenant qu'il avait croisé Sanders, il ne le lâcherait pas aussi facilement.

- Rylee t'envoie ses salutations.

Peut-être que des noms connus pourrait le faire revenir peu à peu à lui. Au vrai lui, au Junior qu'il connaissait. Allez gamin, toi aussi tu peux le faire!

*En français dans le texte
©️️ 2981 12289 0


Dernière édition par Jean-Baptiste Lemoine le Ven 12 Oct - 12:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://zupimages.net/up/18/30/lja2.gif

avatar


authorities

Messages : 292
Date d'inscription : 25/07/2018
Face Identity : Sam Claflin
Crédits : Tumblr et moi

Age du personnage : 31 ans
Ville : Gotham périphérie
Profession : Policier - Délective
Affiliation : Gotham City Police Department - Strike Team









MessageSujet: Re: Without false notes / Lemoine    Lun 8 Oct - 10:40

Without false notes.





Climat de duperie qui enrobait totalement le jeune usurpateur. Manteau du Malin qui finirait peut-être par lui coller à la peau.
Seulement, un grain de sable venait ralentir le rouage de la supercherie. Sanders observait le pingouin prendre la parole. L'impression de familiarité persistait. Mais, il ne pouvait pas se concentrer sur ça. Pas alors que sa proie était sur le point de lui échapper. L'homme qu'il ne connaissait ni d'Adam ni d'Eve, entrait dans son jeu. Pourquoi faisait-il cela ? Quels buts poursuivait-il ? Lui voyait, son plan se faire retourner. Émietter. En sa plus totale défaveur.

Ian se postait -donc- sur la défensive d'instinct. Il regardait le Sicilien changer d'inclinaison. Bien entendu, il adhérait au discours de l'autre menteur. Éducation et bienséance poussaient à cela. Malédiction. Le butin allait s'envoler.
Une colère sombre venait brûler les entrailles du Dandy. Un orage silencieux répondait alors au regard sombre. Comment avait-il compris la tactique ? Etait-il finalement tombé sur plus fort que lui ? Si c'était le cas, il n'y avait qu'une chose à faire. Sonner le replis. Battre en retraite. Sanders filerait à l'Anglaise. Comme il savait si bien le faire.

_ « Ça c'est fait à la dernière minute. Désolé... » Maugréait le jeune prisonnier. Il complétait la fable. C'était dans son intérêt.

Il maintenait l'illusion. Oui. Le mensonge. Celui-ci pourrait servir. Il n'aurait qu'à revenir un autre soir. Lampeduza serait encore plus en confiance. Voilà, en fait, il tirerait avantage de ce « contre-temps ». un sourire retroussait le coin de ses lèvres. Sur les canines d'un loup noir impétueux.
Avant cela... il y avait donc une petite affaire à régler. Épargner son ami, très bien. Le voleur repartierait tout de même avec une bourse ce soir. Absolument. Il lui fallait la somme. Quitte à devoir improviser. Cela pouvait s'arranger.

_ « Ce n'est que partie remise ! » Promettait-il au noble avec le sourire.

A l'instant où Ian se retrouvait seul, avec l'inconnu, le masque tombait. Bas les masques. Il n'était plus que colère, méfiance, menace.
La main revenait vers la poche du blouson. Il dégainerait. Mais... Cependant, le jeune homme avait un bon instinct, généralement. Quelque-chose n'allait pas. Il sentait que l'homme n'utilisait pas le maximum de sa force. Il se contentait de le maintenir en respect. Un policier ?
Un coup bien placé et ils en resteraient là. Sans doute. Sanders n'avait pas de temps à perdre.

_ « Du tourisme. » Lâchait-il peu amen. Voyant qu'ils quittaient le parvis.

Bien sûr vers une zone à découvert. Pleine de passants. De quoi faire un bon barrage pour un affrontement singulier. Sanders était furieux.
Néanmoins... une petite voix lui murmurait qu'il ferait mieux d'aller dans le sens du diplomate. Pourquoi ? Ça n'avait pas de sens. Aucun sens. Un autre homme aurait eu une correction dans les formes. Qu'est-ce qui le retenait de tendre le bras ?

_ « T'es qui ? » Fulminait-il, avant d'avoir un regard panoramique sur la rue. Les doigts se desserraient lentement autour de l'arme. Une réponse, il avait besoin d'une réponse.

_ « Rylee... » Reproduisant le son d'une voix perplexe.

Ce nom. C'était la première fois qu'il l'entendait. La centième fois aussi. Le phénomène recommençait. A peine s'était-il remis de sa rencontre avec Selina. A peine avait-il accepté l'idée d'avoir des coups de folie, que cela recommençait. Car tout le monde ne pouvait pas lire dans les pensées. Cette théorie ne tenait pas la route. Ça n'avait jamais été le cas. Ian savait au fond, qu'il avait surtout voulu éviter de se poser trop de questions.
Arrogance s’effritait peu à peu.

_ « Qu'est-ce qui se passe bordel ? Personne t'envoie vers moi. » Crachait-il. Les dents serrées. Il n'avait pas eu de contact avec le comte depuis des années.

Sanders se retenait visiblement d'imploser. Ce genre de perte de contrôle pouvait le rendre dangereux.
Surveillant la rue. Jettant de fréquants regards autour d'eux. Des gens circulaient sans s'attarder sur eux. Deux hommes qui discutaient... posément. Pourtant, l'impression le maintenait en alerte. Il s'attendait, à moitié, à voir des agents débarquer.

_ « T'es qui ? Pourquoi comme si on se connaissait ? Comment tu me connais ? C'est qui cette Rylee ? » Grondait-il, tendu autant que perdu. Ian voulait comprendre ce qui se passait. « Maintenant parles... » Menaçait-il, la main baissée en direction de son arme blanche.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


authorities

Messages : 276
Date d'inscription : 23/07/2018
Face Identity : JH Anglade
Crédits : All by myself

Age du personnage : 53 ans
Ville : Gotham
Profession : Flic au GCPD
Affiliation : GCPD/Mafia/Strike Team
Compétences/Capacités :
°° Fiche
°° Liens&Rps
°° Call me maybe



Compétences

°° Leadership
°° Tireur d'élite
°° Corps-à-corps
°° Bon nageur
°° Maîtrise de plusieurs langues
°° Pas indétectable, mais sait cacher ses traces


Situation Maritale : Célibataire endurci









MessageSujet: Re: Without false notes / Lemoine    Ven 12 Oct - 12:36

Without false notesLemoine n'avait clairement aucune idée de comment s'y prendre pour faire revenir Ian à ses vrais souvenirs. Ils avaient tentés avec Marlon, sans réellement de succès, alors est-ce que ce serait pareil avec lui? Peut-être était-il moins... plongé dans cette nouvelle vie. Peut-être que des flashs lui venaient parfois et permettraient donc de le faire totalement revenir à lui. Ce serait bien... ils auraient ainsi un autre membre de l'équipe revenu de loin, ils pourraient bosser à trois, peut-être même finir par réussir à ravoir le tank. La Strike Team au complet, permettrait au moins aux flics d'avoir un noyau sur qui se poser.

Le jeune entrait dans son jeu et tant mieux, il ne lui laissait pas le choix de faire autrement, avant qu'ils ne quittent pour de bon l'autre diplomate, pour finalement se retrouver en duo. Ce serait plus simple pour parler et pour échanger. Même si JB voyait bien que l'autre était sur la défensive, prêt - sans aucun doute - à se battre même, s'il le fallait. Comme un animal blessé et acculé, qui n'aurait pas d'autres choix pour se défendre. Mais ce n'était pas ce que voulait le français, il ne voulait pas le faire fuir, il voulait le faire revenir vers lui.

Les questions tombèrent comme des couperets, les unes après les autres. Le lieutenant remarqua bien vite que le nom de la collègue sembla marquer son interlocuteur. Comme s'il savait sans savoir, qui elle pouvait bien être. Il y avait quelque chose à faire, à tirer. Mais comment? Des claques mentales sans aucun doute, mais lesquels. Qu'est-ce qui pourrait bien marquer suffisamment ce jeune homme, pour qu'il se souvienne de tout?

- Jean-Baptiste Lemoine... ça te parle vraiment pas? La Strike Team, Gotham, ton van? Ne lâchant pas son regard. Rylee c'est mon équipière Ian. Tu sais, la nana un peu punk anar' sur les bords, qui fume trop et t'envoie chier dès que tu lui en fais la remarque... Me dis pas que tu l'as oublié aussi?

La peur pouvait être un facteur de danger, allez savoir comment il allait réagir. Déjà qu'il n'était pas en confiance, peut-être que JB y allait un peu trop fort, trop vite. Mais il ne savait pas comment s'y prendre, il ne comprenait pas comment se passait les remise en route des bons souvenirs.

- Personne ne m'envoie. On est des potes... lui posant les deux mains sur les épaules, pour le maintenir avec lui. Cette réalité est un mensonge, tu n'es pas ce que tu crois être Ian. T'es un flic mon gars, tu fais partie de mon équipe. T'es arrivé y a peu à Gotham. La dernière fois qu'on s'est vu, je t'ai sauvé d'une explosion, ça te dit rien?

Il ne voulait pas encore parler de l'ukrainien, ce serait sa dernière carte. Est-ce que cela suffirait? Si seulement c'était aussi simple.

- Je sais que ça paraît fou, que j'ai l'air d'être un fou, mais ce que je te dis là, c'est la vérité. C'est comme si on avait été projeté dans une autre réalité, mais ce n'est pas vrai, tout ce que tu vis, ce que tu crois avoir vécu, est un mensonge... il faut que tu me croies...

Évidemment, Jean-Baptiste allait passer pour un illuminé... comment était-ce possible autrement?

*En français dans le texte
©️️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://zupimages.net/up/18/30/lja2.gif

avatar


authorities

Messages : 292
Date d'inscription : 25/07/2018
Face Identity : Sam Claflin
Crédits : Tumblr et moi

Age du personnage : 31 ans
Ville : Gotham périphérie
Profession : Policier - Délective
Affiliation : Gotham City Police Department - Strike Team









MessageSujet: Re: Without false notes / Lemoine    Dim 14 Oct - 12:54

Without false notes.





Interloqué. Le van... Mais comment ce Lemoine savait-il ça ? Ian avait bien eu un van. Mais, un accident l’avait laminé. Cela remontait à deux ou trois ans. Quant à Gotham... Il n'y était pas allé depuis des semaines. Ce n'était pas sa ville de prédilection. Trop de concurrence là-bas. Mais, c'est là que Selina était. L'autre personne qui avait posé des questions étranges. Était-ce un lien ? Y avait-il seulement un lien entre toutes ces informations ?

A présent Ian avait en effet l'impression de connaître cet homme. Le voyant... sur un bateau ? Pourquoi sur un bateau ? Encore un souvenir dont il ne savait pas quoi faire. C'était seulement son cerveau qui voulait donner un sens. Mais sa réalité s'imposait. Elle donnait les incohérences.
Dans cette vie ci Sanders n'était jamais monté sur un bateau de sa vie. Il avait une sainte horreur de l'eau. Des océans... Un traumatisme qu'il avait eu enfant. Quand sa mère et lui avaient été pris dans un rouleau. Ils avaient effleuré la noyade.

Vision d'une femme brune aux cheveux courts qui s'imposait soudain. Il voyait traits pour traits une silhouette qui ressemblait à la description. Il y associait aussi des gants de boxe. Mais d'où venaient toutes ces idées ?
Ian baissait sa main menaçante. Plus égaré que jamais par ces réponses.

_ « … je suis drogué. C'est ça ? Tu m'as foutu un truc ? » Y avait-il une explication plus sensé que cela ?

Il y avait des drogues invisibles. Dés qui se transmettaient dans l'air. Personne n'avait de contrôle dessus. Mais alors, pourquoi aurait-il été le seul touché ? Rien n'allait. Aucune des hypothèse que Ian pouvait élaborer ne tenaient. Un élément arrivait toujours pour tout fracasser.
Son regard épiait celui du diplomate. Toujours pas de signe de duperie. Non. Cet homme transpirait l'honnêteté. Il croyait en tout ce qu'il disait. Il y croyait vraiment. Ian ne savait pas du tout comment réagir.
Le doute était planté.

Lui un flic. Une équipe. Une explosion...

_ « Non tu délire mec. Moi ? Un flic ? Plutôt crevé que de rejoindre les bleus. » Sanders détestait -foncièrement- tout représentant de l'autorité. Ce qui ne datait pas d'hier.

Ça ne pouvait pas être vrai. Point. Le doute volait en éclat.
Lui redevenait méfiant. Grondant.

_ « C'est complètement malade, tu veux dire. » D'une voix froide. Tout cela commençait à vraiment l'agacer.

Pendant une seconde Ian Sanders aurait été prêt à croire. Mais le concept d'une réalité parallèle. Non. Il savait très bien que SA vie était réelle. Il la supportait depuis assez longtemps comme ça.

_ « Mec... Jean-Baptiste, c'est ça ? Écoute... je reconnais que tu as presque failli m'y prendre. Je ne sais pas qui sont tes indics. Mais met toi à jour. J'ai été recalé à l'armée. Je ne suis jamais entré à la police. » Personne ne savait ça. A part son père.

Dégageant ses épaules des mains du gars. Il le scrutait.
Maintenant paranoïaque. Quel était le but de cet homme ? Un policier, c'était ce qu'il avait dit. Allait-il l'arrêter ? Non, rien n'avait été mené à son terme. Le Lampeduza était reparti avec tous ses biens sur lui. Sanders n'avait rien à craindre... de ce côté-là.

_ « Je reconnais t'as beaucoup d'imagination. Tu devrais aller te faire soigner. » Maugréait-il avec mauvaise humeur.

Il n'allait pas foutre un coup à un fou. L'homme avait assez de problèmes comme cela. Qu'il le remercie plutôt de ne pas lui faire passer un mauvais quart d'heure.

_ « Surtout évite mes plats de bande gars. La prochaine fois je ne laisserais pas passer. Pigé ? » Un fou averti...

Cette fois Sanders vérfiait que les passants n'avaient pas entendu. Il n'avait pas envie qu'on l'embarque pour l'HP.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


authorities

Messages : 276
Date d'inscription : 23/07/2018
Face Identity : JH Anglade
Crédits : All by myself

Age du personnage : 53 ans
Ville : Gotham
Profession : Flic au GCPD
Affiliation : GCPD/Mafia/Strike Team
Compétences/Capacités :
°° Fiche
°° Liens&Rps
°° Call me maybe



Compétences

°° Leadership
°° Tireur d'élite
°° Corps-à-corps
°° Bon nageur
°° Maîtrise de plusieurs langues
°° Pas indétectable, mais sait cacher ses traces


Situation Maritale : Célibataire endurci









MessageSujet: Re: Without false notes / Lemoine    Lun 15 Oct - 21:34

Without false notesA la tronche que tirait Ian, JB pouvait se dire que potentiellement. Il touchait quelque chose. Mais quoi? Là était bien toute la question et vu comment le jeune était sur le qui-vive, il ne viendrait sans doute pas lui dire ce qui lui traversait l'esprit en même temps qu'il parlait. Décidément... la drogue, ah voilà... il n'y avait pas pensé à celle-là. Il secouait vigoureusement la tête.

- Non, pas de drogue Ian. Dis-moi ce qu'il se passe dans ta tête, je suis là pour t'aider.

Son regard ne quittait pas le sien. Si seulement par ce simple contact il pouvait entrer dans son esprit et aller débloquer les verrous... mais ce n'était pas ainsi que cela marchait. Surtout qu'il n'avait pas cette capacité. Là, pour le coup, il regrettait de n'être qu'un pauvre humain...

Bon ok, il notait que le gamin, dans cette réalité, avait un sacré problème avec la représentation de la loi et de l'ordre... autant dire que ça allait corser rapidement les choses. Mais le français ne perdait pas espoir pour autant. Il avait vu dans le regard de son interlocuteur que quelque chose s'était passé et c'était à cette lueur qu'il se raccrochait. Il fallait bien que les autres reviennent à eux, bon sang!

- Junior, tu fais partie de la Strike Team. Je déconne pas. On est une section d'assaut. On casse la gueule des méchants, tout ça... Marquant un temps. Je sais, je sais que c'est fou, mais comment je pourrai te connaître sinon, hein? Alors que t'as pas l'air de me remettre pour le moment.

Une petite moue mécontente passait sur ses traits. Il se fermait, il ne voulait pas entendre. Il réfutait tout en bloc. Merde, comment passer ce mur. Il n'allait quand même pas lui foutre une beigne pour voir si cela permettait de remettre plus facilement les idées en place?

- JB. Corrigea-t-il d'instinct, peut-être parce que cela pourrait faire un autre électrochoc au gamin. Pas ici, mais chez nous, d'où l'on vient, t'es flic, t'as pas fait l'armée, t'es juste flic. T'es Junior. Allez fais un effort pour te souvenir bordel!

Lemoine se retrouvait repoussé par Sanders, pour ne plus qu'il le touche. Un grondement se faisait entendre. Ça lui déplaisait, bien évidemment, parce qu'il ne voulait pas perdre ce gosse. Autant Gregg... Gregg il ne voulait pas qu'il se souvienne finalement, qu'il profite d'être en vie, d'être là, mais le jeune là, c'était différent. Lui n'était pas mort, il faisait partie de l'équipe, de la famille. JB n'était pas prêt à l'abandonner là. Et risquer de le perdre.

- Tu laisseras pas passer hein... tu vas faire quoi, mmm? Me planter? J'sais de quoi t'es capable Ian, je t'ai vu émasculer un type, vivant. Tu te souviens? Sur les bords de la rivière. Mais j'ai pas peur de toi et si tu veux te battre, chuis ton homme...

En fait... pour voir... sans attendre il lui en collait une. C'était ce qu'il avait déjà fait sur les berges à Gotham, alors que l'ukrainien était mort. Peut-être que ça... ou alors tout ceci finirait en baston générale... à choix.

*En français dans le texte
©️️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://zupimages.net/up/18/30/lja2.gif

avatar


authorities

Messages : 292
Date d'inscription : 25/07/2018
Face Identity : Sam Claflin
Crédits : Tumblr et moi

Age du personnage : 31 ans
Ville : Gotham périphérie
Profession : Policier - Délective
Affiliation : Gotham City Police Department - Strike Team









MessageSujet: Re: Without false notes / Lemoine    Mar 16 Oct - 22:16

Without false notes.






Ian reconnaissait -en lui-même- que cette conversation avait une part de surréalisme. Se souvenant d'ailleurs d'un passage du Livre. Il était question du renversement du monde. L'évangile selon Jean peut-être. Incertitude. Une crise de foi l'avait écarté de Dieu. Très tôt dans sa jeunesse il lui avait préféré le Frère rebelle. Seul ange qui comprenait réellement l'Humanité.
Il y avait un air de Retour vers le Futur. Mais juste un air, car ce monde était très loin de disposer d’une technologie assez avancée pour ça.

_ « J’en sais rien.   » Lâchait-il de mauvaise grâce. Mais pourquoi continuer de lui répondre ?

Parlementer n’était pas dans les attributions de ce voleur. Sanders ne négociait pas. Pas de pourparler. Il prenait et il disparaissait. Point à la ligne. A quelques exceptions prés. Mais celles-ci étaient calculées. C'était toujours pour obtenir mieux plus tard. Cette situation n'avait rien à voir.
Ce vieux voulait absolument lui faire croire… Un sectaire peut-être ? Sous l'habit de bon petit bourgeois se cachait les pies félons. On le voyait vite quand on détroussait cette caste de pourritures.

_ « Ouais. JB… si tu veux. Non mais sérieux, une autre réalité ?   »

Voilà qu’une autre image s’imposait. Un bureau… Il y avait ce type assit dans un fauteuil. Mais il y avait aussi une femme brune… aux cheveux courts. Lui sentait son pouls s’accélérer. Quoi encore ? Il secouait la tête pour chasser le bourdonnement dans son crâne. Que ça ne recommence pas!

_ « Je pourrais…   » Véracité de la vie. Coups de surin bien placé. Hop. Plus de fou au village. Il y aurait peut-être un encart dans le journal du matin. Ce n'était même pas sûr.

Finalement, Ian se prenait la mandale en premier. Un uppercut qui lui fit revoir son analyse. L'homme n'était pas si vieux. En tous les cas, il était encore tonique.
Relevant lentement la tête, Ian actionnait sa machoir. Un échauffement au niveau de la joue. Une légère douleur.
D'un bond Sanders prenait son aîné par le veston. A deux mains il le tenait pour le faire reculer de force contre le mur derrière eux. Les passants fixaient la scène. Ils marmonnaient. Un ou deux demandaient s'il fallait appeler la police. Avec un sourire mauvais l'attaquant sifflait.

_ « Paraît que je suis de la police hein.   » Coups sur coups deux images. Si intenses. Violentes. Quelles l’ébouaient lui le jeune fauve furieux. Il lâchait la veste de « JB » comme si elle était en feu. La gueule fracassée d'un inconnu lui restait collée contre la rétine. La sensation d'une main -compatissante- sur son épaule.

Ian reculait, pas après pas. Yeux exorbités par la confusion. Une peur sauvage s’incrustait dans son ventre. Une énorme boule. Il reculait et reculait. Descendant sur la chaussée. Sous le regard des curieux qui hésitaient toujours à appeler le 911. Un murmure montait sur le trottoir. Que faisait-il ? Finissant au bord de la route.
Klaxon.
Un autre encore.

_ « Qu'est-ce que... » Une main l'attrapait par sa veste.

Tiré en avant. Propulsé. Le camion s'arrêtait vingt centimètres après. Une fumée remontait des pneus. Des traces sombres marquaient le bitume. Dix secondes de plus et...
Le chauffeur sautait de son siège. Partagé entre l'inquiétude et la colère. Le visage étiré, il beuglait. On avait pas idée de marcher à reculons ainsi sur la chauffée. Il vociférait, carré, mastoque, mécontent. Il allait lui dire deux mots à ce gamin.

L'inconnu, celui qui avait sauvé Sanders, parlait dans le vide. Le dandy n'entendait rien. Ses yeux bleus métal perdus entre deux mondes. Dans l'un, il était lui, le mec libre, la petite frappe, avec une fille à chaque port. Un gosse par reconnu quelque part aux States. Dans l'autre il était « Junior », avec un van pourri et...

_ « Isabel. » La partition de sa vie volait en éclat.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


authorities

Messages : 276
Date d'inscription : 23/07/2018
Face Identity : JH Anglade
Crédits : All by myself

Age du personnage : 53 ans
Ville : Gotham
Profession : Flic au GCPD
Affiliation : GCPD/Mafia/Strike Team
Compétences/Capacités :
°° Fiche
°° Liens&Rps
°° Call me maybe



Compétences

°° Leadership
°° Tireur d'élite
°° Corps-à-corps
°° Bon nageur
°° Maîtrise de plusieurs langues
°° Pas indétectable, mais sait cacher ses traces


Situation Maritale : Célibataire endurci









MessageSujet: Re: Without false notes / Lemoine    Sam 20 Oct - 18:46

Without false notesPetite moue. Si le gamin ne partageait pas ses pensées avec lui, JB ne pourrait pas le diriger dans la direction qu'il souhaitait. Et c'était bien celle qu'il se souvienne finalement de ce qu'ils étaient. Vraiment. Cette tronche-là ne lui convenait pas, ce n'était pas le Junior qu'il connaissait et qu'il appréciait en plus de cela. Non, il fallait qu'il revienne à lui, c'était impératif. A trois, ils pourraient faire plus encore. Et si Marlon, au final, reprenait lui aussi ses esprits, la Strike Team au complet pourrait au moins tenter de monter un plan d'action. Même sans réellement comprendre ce qu'il se passait. Cat' avait tenté de lui expliquer, mais elle était tout aussi paumé que lui. Le français ne savait clairement pas vers qui se tourner pour obtenir des réponses... c'était sans doute cela qui était le plus frustrant...

- Très, très sérieusement, Ian. Fit-il en plantant son regard dans le sien.

Mais un fou n'était-il pas totalement convaincu de ses dires en général? Voilà où était toute la difficulté. Donner l'air d'être vrai, de croire en ce que l'on disait, sans pour autant passer pour un cinglé échappé d'Arkham. Même s'ils n'étaient pas à Gotham à l'instant... il savait que Ian penchait plus pour cette solution, il le voyait dans ses yeux. Alors pourquoi ne pas utiliser un peu de force brute? Parfois, cela remettait les idées en place.

En tous les cas, il avait tapé juste, aux vues de la réaction du jeune, qui l'agrippa avec force par le veston, pour planter son dos dans le mur le plus proche, faisant grogner le lieutenant. Ce n'était jamais agréable ce genre de rencontre, encore moins dans sa constitution en déca de ce qu'il était vraiment. Mais rien d'autre ne vint. Jean-Baptiste vit très rapidement, dans le regard de son vis-à-vis que des connexions se faisaient. Comme s'il était à nouveau frappé avec force, alors que lui n'avait pas levé la main une deuxième fois.

- Ian?

Il ne répondait pas, il reculait, toujours, dangereusement, sur la route, sans prêter attention aux voitures qui l'évitaient au dernier moment. Mais il y en avait bien une qui allait finir par le percuter. Et là...

- IAN!

Au prix d'un véritable effort, Lemoine avait choppé Sanders au col pour le tirer sans attendre sur la chaussée, là où il était en sécurité. Les bruits des klaxons, des freins pilés étaient assourdissants. Le chauffeur descendait, courroucé, hurlant à tout va, alors que celui qui était la cause de ce remue-ménage semblait bien loin. Le français allait alors vers le conducteur et s'excusait platement, lui faisant comprendre que tout allait bien, que personne n'allait porter plainte, qu'il pouvait repartir.

Avant de revenir vers le jeune homme, de l'attraper par les épaules et de le secouer un peu, faisant signe à ceux qui les entouraient que vraiment, tout allait bien, ça lui arrivait parfois.

- IAN! Junior! Claquant des doigts devant ses yeux pour attirer son attention. Il fronça alors un peu sourcils. Isabel? N'ayant pas été mis au courant de tout, le flic ne savait pas de qui pouvait bien parler son protégé, mais il espérait que cette femme était liée à sa vie véritable et non pas à cette réalité dans laquelle ils évoluaient à l'instant. Reviens vers moi bordel... murmurait-il.

*En français dans le texte
©️️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://zupimages.net/up/18/30/lja2.gif

avatar


authorities

Messages : 292
Date d'inscription : 25/07/2018
Face Identity : Sam Claflin
Crédits : Tumblr et moi

Age du personnage : 31 ans
Ville : Gotham périphérie
Profession : Policier - Délective
Affiliation : Gotham City Police Department - Strike Team









MessageSujet: Re: Without false notes / Lemoine    Mer 24 Oct - 12:53

Without false notes.





Bruit de fond auquel le jeune homme ne prêtait pas du tout attention. Comme la bande son d'un film qui passait en sourdine. Un film d'action, avec course poursuite et cabrioles de carcasses de voitures. Un souvenir d'enfance remontait à la surface. Mais, bien que ce fût lui, Ian ce n'était pas tout à fait lui.

A l'intérieur de sa tête un chaos dantesque. Deux vies qui se parasitaient. D'une image à l'autre les éléments se percutaient. Les incohérences se multipliaient à vue d’œil. A commencer par la cicatrice que Ian sentait sur sa peau.
Était-il le fou de l'Histoire ?

Oui Isabel.

_ « … Isabel ma sœur. » Mais pourquoi une telle peur associée à sa jumelle ? Une chose dont Sanders ne savait pas se départir. Ce genre d'émotions fortes ne lui arrivaient pas.

Ils s'étaient brouillés. Cela faisait plus de trois ans qu'il ne l'avait pas vu. Comme un consensus silencieux entre eux. La vie les avaient rendu beaucoup trop différents. Au lieu de les enrichir cela les avaient finalement déchirés.
Longtemps Ian en avait été altéré. Blessé. Il en avait finalement pris son parti. Il ne courrait plus après les personnes qui le fuyait. Perte d'énergie et de temps qu'il ne voulait plus. Point. Point final même.

_ « Putain mais qu'est-ce qui m'arrive !! » Prenant sa tête, entre ses mains, serrant les dents.

Sanders fermait les yeux. Forçant la pression musculaire sur ses paupières. Son cerveau en tension. Le sang battant dans les tempes comme un tambour de guerre. Et lui cherchait à retrouver un sens dans tout ce chaos. Mais ça n'aidait pas. Non. Le mélange se faisait sans son consentement.

_ « Pourquoi ça fait ça ?! Bordel ! » Parlait-il à lui-même ou bien à JB ? Lui même ne savait plus vraiment où il en était. Qui était-il, tout simplement ? C'était bien au-delà de la question philosophique que l'on se pose quand on a le temps.

Une impulsion subite. Car Ian devait en avoir le cœur net. Oui. Il devait à tout prix savoir. L'unique moyen qu'il voyait pour stopper le délire dans lequel on cherchait à l’emmener.
Fixant Jean-Baptiste, avec un air de défi, il prenait son téléphone. Sans quitter l'homme des yeux, il écoutait la tonalité de la ligne.
Une sonnerie. Deux sonnerie.


**
-  « Halo ? »

- « Isa ? »

-  « ... Ian ? … Est-ce que...  »

« Tu vas bien ? »

-  « Oui. Je vais bien. C'est plutôt à toi qu'il faut poser la question... Où es-tu ? Ça fait au moins deux ans que tu n'es pas venu. Papa attend encore que tu viennes voir la tomb... »

« Je te rappellerais. »

 « Non ! Attend ! Ia...  » **

L'appareil restait dans le creux de la main.
Ligne abruptement coupée. Mais la réponse donnée. Isabel allait bien. Elle n'était pas portée disparue. Elle était, comme il le savait, au côté de leur père. Là-bas. Chez eux. Comme cela devait être dans le monde réel.

_ « … tu vois. Je l'ai eu au téléphone. Elle va très bien. C'est ça la réalité. C'est toi qui rêve mon gars. » Ce qui aidait Ian à calmer l'angoisse qui sourdait dans sa poitrine.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


authorities

Messages : 276
Date d'inscription : 23/07/2018
Face Identity : JH Anglade
Crédits : All by myself

Age du personnage : 53 ans
Ville : Gotham
Profession : Flic au GCPD
Affiliation : GCPD/Mafia/Strike Team
Compétences/Capacités :
°° Fiche
°° Liens&Rps
°° Call me maybe



Compétences

°° Leadership
°° Tireur d'élite
°° Corps-à-corps
°° Bon nageur
°° Maîtrise de plusieurs langues
°° Pas indétectable, mais sait cacher ses traces


Situation Maritale : Célibataire endurci









MessageSujet: Re: Without false notes / Lemoine    Mer 7 Nov - 15:56

Without false notesSa soeur... super... Jean-Baptiste n'était pas plus avancé de savoir cela. Une sœur d'une réalité alternative ou la vraie? Il n'en savait rien, parce que Ian n'avait jamais mentionné cette personne depuis qu'il était arrivé dans la Strike Team. En tous les cas, n’en avait jamais fait mention à lui. Pourtant, il voyait bien que quelque chose était en train de se produire, le jeune homme était en train de péter un câble, ne comprenant pas tout ce qui était en train de lui arriver et c'était compréhensible, c'était choquant de découvrir qu'on n'était pas ce que l'on croyait être. Il espérait juste que Junior continue sur cette voie.

- C'est normal Ian, laisse juste tes souvenirs affluer, souviens-toi...

Il aurait bien voulu faire quelque chose de plus pour lui, mais il voyait mal ce qu'il pouvait faire. Il n'était pas doué là-dedans, ne comprenant pas plus que son interlocuteur les pourquoi du comment. Même en étant flic, l'enquête à ce sujet était en cours et il n'avait pas la première des réponses. Tout ce qu'il savait, c'était bien que les autres devaient finir par se souvenir. Et que rien n'était facile dans ce processus. Surtout qu'avec ce gars en particulier, il n'avait pas autant de temps que cela.

Ouh... au regard que lui lançait Sanders, Lemoine se disait que ce dernier semblait être prêt à remettre en doute ses croyances, ainsi que ce qu'il venait de lui dire. Comme si ce qu'il s'apprêtait à faire, allait mettre un terme à ses doutes, ou pas... honnêtement, le français avait un petit doute. Mais il laissait faire, de toutes les façons, avait-il réellement le choix? Il préférait que le gamin fasse ce qu'il voulait et qu'il finisse par voir la lumière plutôt qu'il continue à s'acharner ainsi, voyant bien que ça n'amenait pas que des résultats positifs. Ne le quittant pas plus du regard, il assistait donc à une conversation, courte certes, entre frère et soeur. Haussant légèrement un sourcil.

- Pourquoi t'as eu besoin de l'avoir au téléphone?

Autant savoir ce qui lui était passé par la tête, non? Il trouverait ainsi, peut-être, le moyen de continuer à lui distiller le doute, même s'ils se quittaient maintenant... bon bien que le français n'avait clairement pas envie de laisser repartir Ian ainsi, sans avoir un moyen quelconque de le retrouver.

- Pourquoi je connaîtrai un certain nombre de détails sur ta vie, sur toi, alors que t'as pas l'air de savoir qui je peux bien être, si je disais pas un peu la vérité, Junior?

Il n'arrêterait pas de le marteler de ce surnom, il fallait utiliser tout ce qui faisait une trace de vraisemblance à leur réalité. Jusqu'à ce qu'il accepte les faits. Il le fallait.

*En français dans le texte
©️️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://zupimages.net/up/18/30/lja2.gif

avatar


authorities

Messages : 292
Date d'inscription : 25/07/2018
Face Identity : Sam Claflin
Crédits : Tumblr et moi

Age du personnage : 31 ans
Ville : Gotham périphérie
Profession : Policier - Délective
Affiliation : Gotham City Police Department - Strike Team









MessageSujet: Re: Without false notes / Lemoine    Lun 12 Nov - 14:57

Without false notes.





Les conseils étaient réceptionnés avec humeur. Et pour cause la migraine était insoupçonnable. Pire qu'après une cuite de deux jours consécutifs.

_ « Affluer ? Mais c'est un putain d'océan !! »

Tout ce que venait lui dire cet homme en trois-pièces voulait prendre du sens.
Ce qui n'en avait aucun pour ce jeune voleur vagabond. Tout ce qu'il voulait c'était faire des casses. Amasser une somme rondelette et disparaître.
« J'ai connu un Ian... » Kyle lui avait sorti ces mots. Avait-elle voulu le préparer à « ça » ? Il y avait de cela quelques semaines. Sanders en avait rit. Effrontément, juste sous son nez. Il s'était moqué et n'avait pas une seconde cherché à la croire.

_ « Parce que toi... vous... je ne sais pas qui !! Vous cherchez à me faire croire qu'elle a disparu !! » Ce qui était la pire chose à faire. En tous les cas aux yeux du jumeau. « Alors, je ne sais pas ce qui vous prend... si Selina et toi vous vous êtes donné le mot. « On va faire une blague à ce mec. » J'en ai rien à foutre !! Isabel n'a pas disparu ! Ça ne se peut pas ! Okay ? ! »

Ian insufflait beaucoup -trop- d'agressivité dans son attaque pour qu'elle soit infondée. Et il le savait. Là était le pire. Oui. Tout au fond de lui, bien au fond, une voix lui disait de se taire et d'écouter. La peur était le moteur de cette énergie négative. Car les images continuait de se dérouler quelque part derrière ses yeux.
Un grand gaillard, avec une barbe, l'accueillait dans un fauteuil rebondit. Une femme qui faisait de la mécanique sur une mot. Probablement la sienne.
Et il y avait cet homme... aussi. Il était dans beaucoup de ces scènes étranges.

« Junior ». Junior. Il entendait ce surnom. Il l'entendait en boucle maintenant. Sur toutes les intonations. Il était lancé par trois voix distinctes.
Dont celle de ce Français qui lui tenait mordicus. Était-ce possible d'avoir deux vies ? Était-un un dédoublement de la personnalité ?

Sanders se tenait le crâne d'une main. Serrent les dents. La douleur était pointue. Elle irradiait maintenant jusqu'à la nuque.

_ « ... JB... » En disant ces deux lettres un flux s'imposait devant tous les autres. La coque du bateau revenait. « Un bateau... »

La manche du costume gris passait contre le nez. Une trace rouge s'incrustait sur le tissu. Du sang. C'était son sang. Son sang... du sang... Une odeur de sang et de cervelle.
Le jeune homme qui était déjà livide. Il devenait blanc comme un fantôme. Blanc comme la mort. Il ne se sentait pas bien. Pas bien du tout.

_ « JB... ? » Mais quelle était la part entre le vrai et le mensonge. Entre ce monde et un autre. Que prendre comme réalité dans tout ce mic-mac ? « ... pourquoi vous me faites ça... »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé












MessageSujet: Re: Without false notes / Lemoine    

Revenir en haut Aller en bas
 
Without false notes / Lemoine
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tableau des notes |4EMES ANNEES|
» BOB LEMOINE IKONN DE LA RADYO MOURI JODI 8 MAS MENM JOU ANIVÈSÈ RADYO METROPOL
» Lutte contre le deboisement: Une victime de plus des anti-nationaux
» Haiti : Qui va gérer la reconstruction ?
» Aide speciale aux enfants du president Rene Preval!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
gods among us :: the wrong world :: the paradox of time-