AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  


Partagez | 
 

 All hell breaks loose || Rylee

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar


hero of earth

Messages : 933
Date d'inscription : 11/09/2018
Face Identity : Alex Daddario
Crédits : wildbeast(ava)astra(sign)
Juan Ferreyra
Age du personnage : 32 ans
Ville : Gotham City
Profession : Magicienne
Affiliation : Justice League Dark
Compétences/Capacités :

Prestidigitation * Hypnose * Projection astrale * Magie élémentale * Télékinésie * Télépathie * Téléportation * Manipulation de portails interdimensionnels * Manipulation du temps * Manipulation de la réalité * Bouclier psychique et magique * Manipulation de la météo dans une aire réduite * Attaques d’énergie mystique * Création de pièges magiques * Vol et lévitation * Don de guérison * Transformation d'objets en d’autres objets * Combat au corps à corps dans la limite de sa constitution.

fiche + liens + phone
Situation Maritale : Célibataire adepte depuis toujours des choix sentimentaux douteux, probablement parce qu'une marque à même sa peau lui rappelle sans cesse que son coeur a déjà décidé d'aller voir ailleurs, quelque part en enfer.









MessageSujet: All hell breaks loose || Rylee   Ven 21 Sep - 20:43

All hell breaks loose
Les rues étaient silencieuses, l’air était froid et humide. Mais la comparaison avec Gotham City s’arrêtait là. De puissants lampadaires éclairaient les trottoirs et les façades des grandes maisons de ce quartier résidentiel comme Washington devait en compter des centaines. Zee ne savait même pas s’il y avait des lotissements à Gotham. Et elle ne se souvenait pas avoir vu là-bas une seule maison à la façade aussi proprette qu’ici – sans parler de chaque jardin qui ornait les maisons, bien entretenu, avec çà et là une balançoire ou des vélos d’enfant couchés dans l’allée. Elle n’aurait probablement pas dû se trouver ici. Elle avait besoin de se reposer quelques heures, d’échapper aux bas-fonds où les gens comme elle, les criminels, se terraient, mais où la police savaient exactement où les trouver. Elle n’avait pas dormi depuis son arrivée à Washington la veille, à la recherche de son père. Elle avait ressenti une immense tristesse en découvrant que dans cette vie, il n’avait pas connu la carrière qu’il avait eue en réalité. C’était probablement sa faute à elle, ou peut-être pas. Elle ne le saurait qu’en lui posant la question – puisqu’il était vivant. Elle avait eu le temps de faire le tour de la question, de comprendre ce qui avait dû se passer pour que la vie soudain soit aussi différente de celle qu’elle avait connue. Quelqu’un, quelque part, avait fait une bêtise avec le temps. Rien d’irréparable, comme toujours avec le temps, même si cela allait demander beaucoup de travail. C’était aussi pour cela qu’elle cherchait Zatara. Ce n’était pas parce qu’il n’avait pas fait carrière dans le monde du spectacle qu’il n’était plus un formidable magicien. Elle avait eu le temps aussi de passer par tout le spectre des émotions en prenant conscience, alors que sa seconde vie se superposait à la première dans son esprit, que son père n’était pas mort. Et, même si elle refusait d’y penser, s’était également forcée à affronter la réalité, le fait que revenir à la réalité signerait la mort, encore une fois, de son père.

Elle ne l’avait pas trouvé à l’hôtel où ils avaient eu l’habitude de descendre quand tous deux allaient à Washington pour des représentations. Elle n’avait trouvé nulle trace de lui dans les registres du Washington Coliseum, où ils avaient fait tant de spectacles. Et après s’être résignée – elle ne le trouverait pas ici non plus –, elle avait ressenti le besoin de faire profil bas. Dans cette vie, son portrait était punaisé aux murs de tous les commissariats du pays. Et on racontait probablement son histoire pour faire peur aux enfants. Elle était officiellement une criminelle, une ennemie, et l’existence de cette Zatanna-là, elle refusait d’y penser. Avec un frisson, elle resserra son blouson en cuir sur son chemisier, son regard cherchant un square où elle pourrait se poser et fermer les yeux quelques heures. Sur le trottoir face à elle, elle voyait s’approcher une silhouette à pas lent. La magicienne adopta un pas plus calme et un air aussi normal que possible, quoi que ça veuille dire. Usant de magie, elle avait changé la couleur de ses yeux, de ses cheveux et sa peau, et c’était une femme halée, rousse et aux iris dorée qui errait dans ce beau quartier tranquille.

Mais au moment de croiser la femme, qui avait les bras chargés de courses et en plus était visiblement enceinte, Zee laissa échapper une exclamation. « Rylee ! » Elle n’avait pas pu s’en empêcher. Non seulement elle ne s’attendait pas à voir la flic ici, mais certainement pas avec un gros bide de femme très enceinte. Non, non, non. Sous le coup de la surprise, elle sentit son sort vaciller et une vague de couleur sombre traversa sa chevelure. Son premier réflexe fut de se révéler à Rylee, de laisser éclater son soulagement à croiser un visage familier. Cette Rylee-là n’était peut-être pas la sienne. Elle n’en avait pas l’air, avec cette marmaille, habillée comme la mère de l’année. Et puis, peut-être était-elle toujours flic, et Zatanna, ici, était une criminelle. Mais tant pis. C’était trop tard. « Rylee, qu’est-ce que c’est que ça ? » Et elle désigna d’un geste vague les sacs de courses et le ventre arrondi.

Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


authorities

Messages : 310
Date d'inscription : 27/07/2018
Face Identity : Noomi Rapace
Crédits : BALACLAVA - THANITH - Tumblr

Age du personnage : 41 ans
Ville : Gotham City
Profession : Flic au GCPD
Affiliation : GCPD - Strike Team
Compétences/Capacités :

++ Fiche ++
++ Liens & rps ++
++ Téléphone ++



+ Compétence de base des flics.
+ Combat à mains nues (boxe).
+ Combat arme à feu.
+ Combat arme blanche (couteau).
+ Indics, contacts, informateurs.
+ Passionnée moto/voiture (mécano moto par passion)
Situation Maritale : Néante. Sa moto, ses clopes et un bon whisky. Pas besoin de plus.









MessageSujet: Re: All hell breaks loose || Rylee   Ven 28 Sep - 9:37

 
Za.lee
All hell breaks loose
« Maman ? » « Oui » « Pourquoi est ce que la lune est ronde aujourd’hui et qu’elle l’était moins hier ? ». Rylee se masse l’arrête de nez en respirant profondément histoire de reprendre son calme avant de répondre à son fils qui est un vrai moulin à parole et surtout à questions. C’est là qu’elle se rend compte que ses années d’école sont très loin et elle prend le temps de réfléchir un court instant histoire de lui donner une réponse cohérente parce qu’elle a découvert depuis quelques jour -et le sait depuis bien plus longtemps si elle fait appel à ses souvenirs- que ne pas donner une réponse à son fils ne fonctionne pas et que si ce n’est pas clair, il va poser encore plus de questions. Elle maudit JB qui est parti essayer de trouver des réponses à toute cette merde parce qu’elle en peut plus d’être toute seule avec les enfants. En fait elle ne sait pas si c’est ça qui l’énerve, le fait que de sentir totalement impuissante face à ce qui se passe ou si c’est le fait qu’au fond d’elle-même elle trouve cette situation tout a fait normale. Elle finit de soupirer et sent le regard de son fils sur elle aussi elle répond tranquillement, changeant de mains ses courses histoire d’équilibrer alors que sa fille a décidé de prendre en charge le petit caddy parce que c’est une grande.

Son regard se pose sur les façades trop blanches, trop belles des maisons, n’ayant toujours pas l’habitude de cette ville comme elle a toujours vécu à Gotham et fait des petits signes de la main aux voisins qui sont en train de fermer les volets parce que la nuit est en train de tomber et que le couvre feu ne va pas tarder. Elle est presque arrivée chez elle quand elle croise une jeune femme sur le trottoir qu’elle ne connait pas, elle n’est pas du quartier. Ses sens de flic la mettent en alerte tout de suite et elle décale ses enfants du côté des maisons pour qu’elle soit entre la femme et eux. Elle ne se demande plus pourquoi elle fait ça c’est instinctif, il faut qu’elle les protège mais elle n’est pas non plus la Rylee d’ici, elle n’est pas seulement une mère de famille. Quand la femme prononce son prénom elle est surprise et le changement soudain de couleurs dans ses cheveux lui fait comprendre tout de suite qui elle a en face d’elle : la magicienne. Qu’est ce qu’elle fout la ? Elle hausse un sourcil en entendant la question « Une vaste blague » se contente t’elle de répondre d’une façon qui ne peut laisser de doute sur le fait qu’elle est elle-même. Par contre elle sait très bien ce qu’est son amie pour ce monde. « Changes ton apparence, ici les rumeurs vont vites » C’est une petite zone pavillonnaire. Si jamais un voisin la reconnait c’est fini pour elle comme pour la famille de Rylee et elle n’en a aucune envie. Elle regarde autour d’elle mais y’a personne, tant mieux.

« C’est qui maman ? » demande sa fille, cachée derrière Rylee. « Une vieille amie Angel, on va l’inviter à la maison d’accord ? » Sa fille fait un petit sourire coquin à Zatanna avant que son fils tende la main à la magicienne « Enchanté moi c’est Andrew. » On dirait son père tiens et ça saute aux yeux de Rylee qui ne peut s’empêcher de rire légèrement. Enfin le JB diplomate, pas le JB flic hein… « Allez viens vieille amie, on va aller discuter au calme » Elle lui fait signe de la suivre, passe encore une maison puis s’engage dans l’allée d’une maison qui ressemble aux autres pour en ouvrir la porte et laisser les enfants partir en courant dans la maison, lâchant les courses à l’entrée « On va jouer maman !! » « Oui oui allez y » Comme ça elles peuvent discuter tranquillement ce sera tout aussi bien. Rylee porte les courses dans la cuisine. « Tu veux boire quelque chose ? » demande t’elle à son amie en se disant qu’elle prendrait bien un whisky mais elle n’en a pas le droit. RAH ! Et tin une clope… Si seulement ! Elle se sert donc un jus de fruits en rangeant les courses. « Alors madame la criminelle… Je vois que ce monde ne t’a pas épargné non plus » fait elle parce qu’elle n’a pas pu s’empêcher d’aller jeter un œil au commissariat et elle a bien vu tous les portraits épinglés sur les murs. « Moi vaste blague… On s’est réveillé marié JB et moi et parents. La totale… » Elle aurait de l’humour elle en rigolerait tiens. Pas de bol elle en a rarement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


hero of earth

Messages : 933
Date d'inscription : 11/09/2018
Face Identity : Alex Daddario
Crédits : wildbeast(ava)astra(sign)
Juan Ferreyra
Age du personnage : 32 ans
Ville : Gotham City
Profession : Magicienne
Affiliation : Justice League Dark
Compétences/Capacités :

Prestidigitation * Hypnose * Projection astrale * Magie élémentale * Télékinésie * Télépathie * Téléportation * Manipulation de portails interdimensionnels * Manipulation du temps * Manipulation de la réalité * Bouclier psychique et magique * Manipulation de la météo dans une aire réduite * Attaques d’énergie mystique * Création de pièges magiques * Vol et lévitation * Don de guérison * Transformation d'objets en d’autres objets * Combat au corps à corps dans la limite de sa constitution.

fiche + liens + phone
Situation Maritale : Célibataire adepte depuis toujours des choix sentimentaux douteux, probablement parce qu'une marque à même sa peau lui rappelle sans cesse que son coeur a déjà décidé d'aller voir ailleurs, quelque part en enfer.









MessageSujet: Re: All hell breaks loose || Rylee   Dim 30 Sep - 23:10

All hell breaks loose
Le soulagement que Zee ressentit en entendant la réponse de Rylee fut tel qu’elle crut fondre en larmes là, sur ce trottoir, devant son amie et ses enfants, histoire de rajouter la honte à l’humiliation. Par réflexe, elle obéit à l’ordre de Rylee et rétablit son apparence anonyme en un souffle, en espérant que dans la pénombre, les enfants ne remarquent rien. Les enfants, c’était censé rester innocent le plus longtemps possible, et pas voir des sorcières lancer des sorts dans la rue où ils habitaient – ni perdre leur mère, ni perdre leur père, ni être traité comme des punching-balls, mais bref. De toute façon, c’était une pensée étrange : passée la surprise, elle prenait conscience de l’horrible situation dans laquelle se trouvait Rylee. Ces enfants, qui étaient les siens – pas pour de faux, pas temporairement, puisque, qu’elles le veuillent ou non, cette existence était bel et bien la leur, aussi vive et réelle que l’autre, celle dont elles gardaient les souvenirs – étaient condamnés à disparaître. Du moins si quelqu’un, quelque part, parvenait à rétablir la timeline. Mais c’était bien à ça que travaillait Zee, après tout. En attendant, elle ressentit une émotion étrange à saluer Angel d’un sourire et à serrer la main minuscule d’Andrew. Et aussi, elle ne put s’empêcher de les trouver trop bien élevés. Elle n’avait jamais vu Rylee serrer la main à personne ou saluer quelqu’un en guise d’intro avant de lui taper dessus… L’influence du père, peut-être. Zee dut se retenir de poser la question. Elle lança un regard reconnaissant à son amie. Enfin, elle allait pouvoir se reposer au chaud sous un toit. Dire qu’elle était devenue une quasi-SDF…

Elle suivit la petite troupe jusqu’à leur maison, impressionnée par la taille de la bâtisse, dans un tel quartier… Est-ce que dans cette vie, en plus de faire les courses et d’élever des enfants, Rylee était membre du comité des mères de l’école et entraînait l’équipe féminine de softball ? C’était tellement bizarre… Elle regarda les enfants s’éparpiller dans la maison avant de reporter son attention sur la flic, acceptant volontiers sa proposition. N’importe qui connaissant Rylee aurait eu besoin d’un verre après avoir été témoin d’une telle scène. Au lieu de quoi Zee la regarda leur servir des jus de fruit. Bon, elle n’allait pas faire la difficile. Elle s’assit en frottant ses mains gelées et goba son verre d’une traite. Elle n’osait toujours pas parler de peur de dire quelque chose qui énerverait Rylle – ou d’éclater de rire, tout simplement. Finalement, elle laissa échapper son air et sourit d’une oreille à l’autre. « JB ? Ton patron ? Tu as vraiment été gâtée, dis donc ! » Et elle rit, ne pouvant s’en empêcher. Elle savait que pour Rylee c’était une déclinaison de l’enfer. Mais elle savait aussi d’où venait son amie, ce qu’elle avait vécu enfant, et tout cela, un homme fiable, des enfants heureux, un foyer stable, c’était quelque chose à quoi elle aurait dû avoir droit, et en tout cas quelque chose dont il étai nécessaire qu’elle connaisse l’existence. Oui, parfois la vie faisait bien les choses. Pour elle, ça n’avait pas été le cas, mais ça existait, et c’était à ça qu’il fallait se rapprocher. Elle ne put s’empêcher de regarder par-dessus son épaule pour vérifier que les enfants ne les entendaient pas.

« Fais attention à ce que tu dis. En fait, je n’aurais même pas dû venir. Tu vas avoir des ennuis si quelqu’un devine qui je suis. » Il y avait peu de chance, mais tout de même. Seule, Rylle n’aurait pas craint grand-chose. Mais la présence d’enfants changeait la donne. Zee frissonna et se secoua. « JB, alors. Et j’en déduis que lui aussi sait que… ? » Une fois encore, par égard pour les gosses, elle n’osa pas terminer sa phrase, mais sa question était claire. Le patron de Rylee avait-il conscience de vivre une sorte de mensonge, ou bien Rylee était-elle seule au monde dans sa détresse ? De nouveau, la magicienne ne put s’empêcher de sourire. « Rylee, le hasard ou quoi que ce soit qui a déclenché cette stupide réalité ne manque pas d’humour… Me voilà seule et au fond du trou, et toi, regarde-toi… Tu ne seras peut-être pas d’accord, mais tu as l’air à l’aise. » Elle ne parlait pas physiquement, évidemment, car peu lui importait le look de Rylee. Non, elle semblait à sa place dans ce rôle. À sa place, certes, mais de force. Aussi plaisant que ce soit à voir, ce n’était pas la vie de Rylee, celle qu’elle s’était choisie, et Zee était bien placée pour savoir à quel point c’était une torture malgré tout.

Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


authorities

Messages : 310
Date d'inscription : 27/07/2018
Face Identity : Noomi Rapace
Crédits : BALACLAVA - THANITH - Tumblr

Age du personnage : 41 ans
Ville : Gotham City
Profession : Flic au GCPD
Affiliation : GCPD - Strike Team
Compétences/Capacités :

++ Fiche ++
++ Liens & rps ++
++ Téléphone ++



+ Compétence de base des flics.
+ Combat à mains nues (boxe).
+ Combat arme à feu.
+ Combat arme blanche (couteau).
+ Indics, contacts, informateurs.
+ Passionnée moto/voiture (mécano moto par passion)
Situation Maritale : Néante. Sa moto, ses clopes et un bon whisky. Pas besoin de plus.









MessageSujet: Re: All hell breaks loose || Rylee   Ven 5 Oct - 13:05

 
Za.lee
All hell breaks loose
Rylee sent arriver la réflexion qu’elle n’a pas envie d’entendre de la part de Zatanna car elle sait très bien ce que cette vie peut donner comme impression. La magicienne essaie de lui prouver depuis le soir où elle l’a fait sortir de taule que la vie vaut le coup d’être vécu, qu’il est important de prendre du temps pour soi et que la moindre petite chose est importante. Elle lui colle des fleurs et des plantes partout chez elle, lui met a manger dans ses poches, s’arrangent pour que des choses apparaissent comme par magie dans sa vie et même si Rylee râle le plus souvent, envoyant un sms sans douceur à la jeune femme, elle finit par sourire quand même de tout ça parce qu’elle sait ce qu’elle essaie de faire et cela fonctionnerait si Rylee jugeait avoir le droit à tout ça et s’y intéressait mais ce n’est pas le cas. Elle reste toujours surprise de voir à quel point la jeune femme peut être têtue d’ailleurs parce qu’on ne peut pas dire que la mère de famille flic est vraiment tendre avec elle et pourtant elle continue, comme si elle s’était fixée un objectif. Franchement si Zatanna est son ange gardien elle remercie juste le ciel de lui avoir envoyé une aussi superbe jeune femme parce que franchement pour le reste c’est un peu trop tard. Elle aurait du arriver il y a de très nombreuses années.

Mais elle ne va pas la laisser sur le trottoir alors qu’elle est recherchée aussi elle l’invite chez elle, laissant les enfants partir jouer et sert des jus de fruits avant d’aller chercher du whisky même si elle ne peut pas en boire elle. Peut être que la magicienne en a besoin. « Ouaip » confirme t’elle sur le fait que Jb est son patron. « Enfin ça aurait pu être pire. » Elle aurait pu se réveiller aux côtés d’un homme qu’elle ne connaissait pas et qui n’avait aucune notion de cette réalité étrange, comme ce que Luka avait vécu. Franchement depuis qu’elle connait son histoire elle se juge plutôt chanceuse d’être avec Jb et qu’ils se souviennent tous les deux de leur vie, au moins ça leur permet de pouvoir s’épauler correctement. Elle voit Zatanna regarder les enfants et un petit sourire ironique se décide sur ses lèvres. « Relax. Ils sont dans leur jeu tu peux faire ce que tu veux ils écoutent pas. » fait elle en se retournant pour leur faire un petit signe mais clairement Andrew est en train d’expliquer à sa sœur que le chevalier doit d’abord discuter avant de déclarer la guerre car il peut peut-être résoudre le problème avant de devoir aller au combat… comme papa« Tu vois. Je suis pas la meilleure de toute mais je fais attention à eux Zatanna, ils n’ont rien demandé à personne et je sais ce que c’est de ne pas avoir de parents, je ne leur ferais pas la même chose le temps que tout se résolve. » Parce qu’ils disparaitront forcément si les choses reviennent à la normale. Quoique peut être qu’ils existent après tout… Puisqu’elle a rencontré beaucoup de choses qui existaient bien de l’autre côté mais avec juste des vies différentes. Par contre pour ce qui était du bébé… Enfin bref. « Oui oui il se souvient comme moi, on s’est réveillé tous les deux en même temps et heureusement, on peut au moins s’épauler dans cette histoire. » Parce que franchement elle ne sait pas ce qu’elle aurait fait si JB n’était pas à ses côtés et lui non plus. Au moins ça donne un point stable dans cette histoire sans queue ni tête.

« Tu as raison. » fait Rylee contre toute attente au fait qu’elle est à l’aise ici parce qu’elle l’est. Ca ne sert à rien de se battre contre cette vie parce qu’elle lui parait en effet très logique. Elle boit une nouvelle gorgée de jus de fruits avant de faire signe à son amie de venir s’installer dans le canapé, elle a besoin de reposer son dos quant à elle. « Mais ce n’est pas MA vie. J’ai l’impression d’être un imposteur. » Et c’est loin d’être agréable. Oui dans cette vie elle aime JB, elle aime ses enfants et fera tout pour eux et elle sait bien que les deux Rylee protégeront les enfants de toute leur force mais ce n’est pas sa vie, ce n’est pas ce qu’elle est capable d’être. Elle aurait pu l’être peut être si les choses avaient été différentes mais elle ne l’est pas donc voila. « Tu sais ce qui se passe ? » demande t’elle parce que justement ils parlaient de magie avec JB quelques jours auparavant mais comme elle n’y connait rien elle ne sait pas si ça peut avoir un rapport ou pas. En tout cas si ça a un rapport la magicienne n’a l’air dans un meilleur état qu’elle et elle échangerait avec plaisir les places ayant bien plus l’habitude d’être dans sa situation que celle de la mère de famille parfaite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


hero of earth

Messages : 933
Date d'inscription : 11/09/2018
Face Identity : Alex Daddario
Crédits : wildbeast(ava)astra(sign)
Juan Ferreyra
Age du personnage : 32 ans
Ville : Gotham City
Profession : Magicienne
Affiliation : Justice League Dark
Compétences/Capacités :

Prestidigitation * Hypnose * Projection astrale * Magie élémentale * Télékinésie * Télépathie * Téléportation * Manipulation de portails interdimensionnels * Manipulation du temps * Manipulation de la réalité * Bouclier psychique et magique * Manipulation de la météo dans une aire réduite * Attaques d’énergie mystique * Création de pièges magiques * Vol et lévitation * Don de guérison * Transformation d'objets en d’autres objets * Combat au corps à corps dans la limite de sa constitution.

fiche + liens + phone
Situation Maritale : Célibataire adepte depuis toujours des choix sentimentaux douteux, probablement parce qu'une marque à même sa peau lui rappelle sans cesse que son coeur a déjà décidé d'aller voir ailleurs, quelque part en enfer.









MessageSujet: Re: All hell breaks loose || Rylee   Sam 6 Oct - 22:25

All hell breaks loose
Zee ne pouvait pas s’en empêcher, son regard ne cessait de glisser vers les deux enfants qui jouaient dans le salon, absorbés dans leur monde. C’étaient de mignons petits gamins, comme tous les gamins de leur âge. Ils avaient l’air en bonne santé, ils avaient l’air bien nourris, ils avaient un toit sur la tête et beaucoup d’imagination, bref, ils avaient l’air heureux. Et Rylee était leur mère. C’était elle qui les avait élevés, malgré sa vie merdique et son propre rapport à la parentalité, alors quoi ? Dans les yeux de la magicienne, c’était carrément la preuve de ce que Rylee refusait d’accepter, à savoir qu’elle aussi, elle avait droit à une seconde chance, et que surtout, elle n’était pas endommagée au-delà de toute espérance. Bien sûr qu’elle voyait. Elle était contente que Rylee semble le voir aussi. « C’est toi qui as fait ça. Toi toute seule. C’est tellement bizarre… Enfin, pas toi étant une bonne mère, ça je n’en aurais jamais douté. Tu as trop de gentillesse en toi pour ne pas être capable d’un truc pareil. ». Non, ce qu’elle trouvait bizarre, c’était que cette vie dont personne – personne de conscient, en tout cas – n’avait voulu ait pu tourner ainsi pour Rylee. Ce n’était que le hasard. Si Zatana était certaine que quelqu’un était coupable pour tout ce cirque, elle savait aussi que le quelqu’un en question n’avait pas orchestré en personne les nouvelles vies de toute l’humanité. Personne n’avait ce pouvoir. Non, ce n’était que le hasard. « Comment les choses ont tourné, c’est vraiment bizarre. Et si… quand elles reviendront à la normale… » Zee ne termina pas sa phrase. En ce qui la concernait, sa vie était merdique aujourd’hui et elle avait hâte de retrouver l’ancienne. Mais il y aurait des sacrifices à faire. Un prix à payer insupportable. Elle perdrait son père à nouveau. Et pour Rylee, ce serait la disparition de ces deux gosses. Ses gosses.

Elle s’empara de son verre pour suivre son amie sur le canapé, laissant la bouteille de whisky dans la cuisine, hors de vue des enfants. Elle passa la main devant son verre et d’un mot, le remplit d’alcool. Si quiconque avait regardé la bouteille dans la cuisine au même moment, il aurait vu le niveau de whisky descendre en même temps. « Eh bien, c’est ta vie au sens où elle aurait très bien pu tourner ainsi. Que ce soit un grain de sable ou un événement majeur, quelque chose a fait que ton existence est ce qu’elle est. C’est ce que ta vie aurait pu être, est aujourd’hui, et sera toujours d’une certaine façon, même quand elle aura disparu, quand tout… redeviendra comme avant. » Si ce jour arrivait. Elle poussa un soupir et avala une gorgée d’alcool, la sensation de brûlure dans sa poitrine lui rappelant des souvenirs qu’elle ne possédait même pas dans cette vie-là. « Ce qu’il s’est passé… Quelqu’un de puissant a joué avec le temps. J’ai tenté de trouver des amis sorciers qui puissent m’aider à identifier le coupable et surtout, à le trouver, mais personne… Ni Kent, ni John, pas même mon père revenu à la vie… » Elle laissa échapper un nouveau soupir. « J’ai perdu trop de temps dans cette existence à faire les mauvais choix, à ce qu’il semble. Je n’aurais jamais cru que la vie de criminelle soit aussi difficile, j’en viendrais presque à avoir pitié de ceux qu’on connait dans notre vie… d’avant. » Il n’y avait pas de mot pour désigner leur existence telle qu’elle était – ailleurs, ou avant, ou parallèlement. Elle regarda de nouveau les enfants.

Croisant le regard d’Angel, elle lui sourit et porta la main à ses lèvres. Elle souffla, et des bulles de savon s’envolèrent, voguant paresseusement vers le plafond. La fillette la regarda avec des yeux ronds avant de suivre les bulles des yeux. Son esprit d'enfant croyait à la magie, probablement. Elle eut l'air moins choquée que ravie. Cela lui manquait, à Zee. Le bonheur qu'elle procurait aux gens avec ses tours de passe-passe. « Pour l’instant, je n’ai pas beaucoup fait de progrès. Il semble que tu vas pouvoir profiter de ta famille encore un moment. En tout cas je suis fière de toi. » Ben oui, fière. Elle se disait toujours que Rylee avait besoin d’elle ne serait-ce que pour ne pas toujours se laisser entraîner dans ses ténèbres personnelles, mais finalement, ce n’était peut-être pas le cas. Tout ce qu’elle avait fait ici, elle l’avait fait seule. Passant de nouveau la main devant son verre, elle le remplit à nouveau, ponctionnant la bouteille de la cuisine à distance. Peut-être que personne ne souhaitait revenir à ce qu’il avait été avant. Enfin, à part elle.

Codage par Libella sur Graphiorum


Dernière édition par Zatanna Zatara le Dim 21 Oct - 22:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


authorities

Messages : 310
Date d'inscription : 27/07/2018
Face Identity : Noomi Rapace
Crédits : BALACLAVA - THANITH - Tumblr

Age du personnage : 41 ans
Ville : Gotham City
Profession : Flic au GCPD
Affiliation : GCPD - Strike Team
Compétences/Capacités :

++ Fiche ++
++ Liens & rps ++
++ Téléphone ++



+ Compétence de base des flics.
+ Combat à mains nues (boxe).
+ Combat arme à feu.
+ Combat arme blanche (couteau).
+ Indics, contacts, informateurs.
+ Passionnée moto/voiture (mécano moto par passion)
Situation Maritale : Néante. Sa moto, ses clopes et un bon whisky. Pas besoin de plus.









MessageSujet: Re: All hell breaks loose || Rylee   Jeu 18 Oct - 11:34

 
Za.lee
All hell breaks loose
Rylee soupire longuement en regardant Zatanna parce qu’elle se doute de ce que pense la jeune femme, ayant tendance à toujours vouloir voir le bon en Rylee. Elle n’est pas totalement mauvaise sinon elle ne serait pas flic mais elle a fait des choix qui ne lui permettent pas de prétendre à tout ça aujourd’hui et même si la magicienne a envie de faire appel à sa gentillesse et lui faire comprendre tout ce qu’elle rate en vivant comme elle le fait, rien ne changera. « Ils disparaitront oui… » se contente de répondre Rylee en se servant un nouveau verre de jus de fruits. « JB et moi ne sommes pas en couple et nous ne le serons jamais, nous sommes une famille dans la strike mais pas ce genre de famille. Et puis tu sais bien que j’aime les femmes » Ou alors elle ne le sait pas. Rylee ne sait plus mais ce n’est pas vraiment un secret de toute façon. En tout cas ses préférences ne permettent pas vraiment d’avoir des enfants. Et puis la question ne se pose pas, la vraie Rylee n’a pas eu la vie qu’elle a ici et ça change tout. Oui un petit changement peut entrainer de grandes conséquences mais ce n’est pas nouveau et les choses ne vont pas changer même quand ils reviendront de l’autre côté parce qu’elle a eu une famille ici. Elle n’est pas celle qui a élevé ses enfants, elle le voit chaque jour quand elle s’énerve ou qu’elle a besoin de s’enfermer parce qu’elle ne supporte plus le bruit ou le fait qu’ils soient tout le temps avec elle. Elle essaie juste de ne pas le montrer parce qu’elle n’a aucune raison d’être horrible avec eux, ils n’ont rien demandé.

Elle s’installe dans le canapé avec Zatanna. « Oui elle aurait pu mais ce n’est pas le cas. Si jamais tout revient à la normale et que je me souviens de tout ça je saurais ce que ça aurait pu être mais ça ne pourrait jamais être ça. Ici j’ai eu une famille, j’ai eu une vie heureuse qui m’a donné envie d’être heureuse à mon tour. Dans la vraie vie je n’ai pas eu de famille, je me suis élevée seule dès mes cinq ans, je suis devenue dure et j’ai fait des choix que j’assume mais qui ne me permettent pas de songer à une vie comme celle-ci. Ca aurait pu être cette vie mais ça ne l’est pas. Point. » se contente t’elle de répondre à la magicienne. Au contraire pour l’instant la colère est le sentiment le plus important de sa vie et même si elle râle sur cette vie chiante et ennuyante elle se rend encore plus compte de ce que son père lui a ôté et cela ravive d’anciennes douleurs qu’elle a enfouie depuis longtemps. Mais cette colère a tendance à la faire de crisper et donc à prendre des coups de pieds du bébé, ce qui va la faire grimacer et elle va poser ses mains sur son ventre pour essayer de le calmer et se calmer à son tour.

Elle écoute les explications de Zee et soupire en entendant qu’elle n’a pas de réponse non plus. « John ? Constantine ? » demande t’elle pour être sûre qu’elles parlent du même gars parce qu’elles n’ont jamais vraiment eu l’occasion d’en discuter et qu’elle n’a pas réalisé qu’elle le connaissait mais c’est assez logique quand on y passe : Magicien VS Magicien. Elle se marre doucement. « Ah ça… Pourtant la vie de la douce et gentille Zee ne doit pas être facile tous les jours vu les gens qui t’entourent » Et elle se compte totalement dedans, elle sait bien qu’elle ne lui facilite pas la tache et qu’elle n’est pas douce avec elle. Quant à John… On ne peut pas dire que ce soit le mec le plus tranquille ni sobre de la terre et après elle ne sait pas mais Rylee pense clairement qu’il est plus facile d’être une enflure qu’une gentille demoiselle comme son amie. Certainement moins de déceptions dans la vie et une ligne de conduite bien plus facile à tenir même s’il faut toujours se méfier des autorités.

Angel regarde les bulles de savon avec émerveillement alors qu’Andrew semble plus en retrait, ayant besoin de croiser le regard de sa mère pour se détendre. Ce monde est compliqué et on leur a bien appris à faire attention à tout ce qui pouvait sortir de l’ordinaire aussi il a bien retenu la leçon. Angel finit par essayer d’éclater les bulles qui redescendent doucement et Andrew fait de même. « Zee… » soupire Rylee. « ... Cette situation n’est pas agréable tu t’en rends compte ? Il n’y a rien d’agréable à voir ce qu’on aurait pu être mais qu’on ne sera jamais. Ca rappelle juste les choix qu’on a fait et qui sont immuables. Ca renforce juste la colère, ça n’appelle pas à la douceur ou la fierté. » admet Rylee qui, pour une fois, se permet de dire ce qu’elle ressent. Oui Rylee aime les deux enfants qui sont en train de sauter dans tous les sens devant elle mais ça n’empêche que ça ne changera rien à son retour chez elle, elle ne va pas fonder une famille et changer du jour au lendemain. C’est trop tard. Cette vie n’est pas faite pour elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


hero of earth

Messages : 933
Date d'inscription : 11/09/2018
Face Identity : Alex Daddario
Crédits : wildbeast(ava)astra(sign)
Juan Ferreyra
Age du personnage : 32 ans
Ville : Gotham City
Profession : Magicienne
Affiliation : Justice League Dark
Compétences/Capacités :

Prestidigitation * Hypnose * Projection astrale * Magie élémentale * Télékinésie * Télépathie * Téléportation * Manipulation de portails interdimensionnels * Manipulation du temps * Manipulation de la réalité * Bouclier psychique et magique * Manipulation de la météo dans une aire réduite * Attaques d’énergie mystique * Création de pièges magiques * Vol et lévitation * Don de guérison * Transformation d'objets en d’autres objets * Combat au corps à corps dans la limite de sa constitution.

fiche + liens + phone
Situation Maritale : Célibataire adepte depuis toujours des choix sentimentaux douteux, probablement parce qu'une marque à même sa peau lui rappelle sans cesse que son coeur a déjà décidé d'aller voir ailleurs, quelque part en enfer.









MessageSujet: Re: All hell breaks loose || Rylee   Dim 21 Oct - 23:25

All hell breaks loose
Si elle s’écoutait, Zee allait finir la bouteille de Rylee, alors qu’elle n’était qu’une humaine, pas du tout capable d’encaisser ce genre de choc éthylique. Elle eut un léger haussement d’épaules et un pauvre sourire à l’adresse de son amie. La colère et le refus contenus dans la voix de son amie étaient familiers à la magicienne. Elle était douée pour conseiller à Rylee de s’entourer de quiconque qui saurait prendre soin d’elle, puisqu’après tout, la famille, ce n’était pas le sang qui coulait dans les veines, mais après tout, elle était mal placée pour lui faire la leçon. Et pourtant, des fois, ça la frustrait d’entendre Rylee se couper de choses auxquelles elle pensait ne pas avoir droit. Sur ce genre de point, évidemment, elles n’étaient jamais d’accord, mais ça n’empêchait pas Zee de continuer à lui tenir ce genre de discours. Si personne ne le faisait, de toute façon, alors ce serait trop facile pour Rylee de s’enterrer dans cette routine de solitude. Oui, c’était beaucoup plus facile de vivre ainsi, et au final, infiniment plus difficile. La vérité, c’était que Zatanna aurait payé cher pour récupérer sa famille, puisque la sienne avait été aimante, et que la perdre avait représenté, représentait encore pour elle, un cataclysme dans sa vie. Elle comptait ses amis sur les doigts d’une main et au quotidien, était plutôt seule. Elle aurait dû se taire, mais elle avait avec elle une de ces personnes qui faisaient partie de sa vie pour le meilleur ou pour le pire, l’une des membres de sa « famille ». « Moi, je suis là ici et là-bas, n’en déplaise à ton point final. » Moi, j’adorerais faire partie de ta famille.

Finalement, elle allait reprendre ce verre. En un battement de cils, le niveau d’alcool dans la bouteille baissa encore un peu. Elle but une gorgée et toussota au-dessus de son verre. « Oui, ce John-là. On dirait qu’il est célèbre, décidément. » Elle faillit lui demander, du coup, si elle l’avait vu, et puis elle se retint. Si Rylee avait croisé John, Zee ne se serait pas sentie le courage d’en savoir plus, parce qu’il ne faisait pas partie de sa vie, il n’aurait même pas su qui elle était, ne serait souvenue de rien d’elle, et d’eux, et des millions de choses qui les séparaient, il aurait pu croiser son regard et ne pas s’y arrêter. Cela aurait été trop difficile. Au lieu de quoi, elle s’amusa de la réaction des enfants de Rylee face à ses petits tours. Et voilà les enfants, la magie existe ! Qu’est-ce que ça pouvait bien faire ? Ils oublieraient – parce qu’ils disparaîtraient. Cela rendait les choses si simples… Comme un rêve dont on pouvait profiter, en sachant qu’il finirait par s’achever, dont on pouvait s’exonérer de toute conséquence. Elle reporta son attention sur son amie. Lui adressa de nouveau un sourire affectueux. « Tu n’as pas atterri dans le salon de ton enfance, avec ton père à la remorque, mais ici, avec un ami cher et des enfants qui ne sont là que pour te prouver que tu as droit à ce que tu veux. Tu vois ça comme ce que tu aurais pu avoir, je vois ça comme ce que tu pourrais avoir. Pas les mômes, la maison, le monospace et la cuisine équipée, mais un endroit où tu te sens bien, et des gens à qui tu donnes le droit de t’aimer. » Mais quand tout serait fini, l’ancienne vie reprendrait ses droits – familière, douloureuse, mais tellement plus simple à assumer. « Si tu te trouves une famille meilleure que n’a été la tienne, ça ne tient qu’à toi de la garder. » Et la famille la meilleure qui soit, elle n’avait rien à voir avec le sang, car c’était celle qu’on se choisissait soi-même. Mais oui, ça foutait la trouille.

Elle pouvait faire les comptes mentalement des différences entre sa vie d’avant et celle-ci. Pas grand-chose n’avait changé, autour d’elle, à part elle-même. Ses amis auraient probablement pu toujours être ses amis si elle n’avait pas été une criminelle. Son père était en vie mais ne voulait clairement pas que sa fille le retrouve. Son ex était toujours son ex et rien ne l’empêcherait de la retrouver et de la trucider. Elle avait du sang sur les mains et des images horribles dans la tête, mais cela aussi, c’était déjà le cas avant. Alors oui, c’était probablement plus facile pour elle que pour Rylee. Elle finit par agiter la main en l’air comme pour chasser un moustique. « Ne t’en fais pas. Les choses ne vont pas rester ainsi, je te le promets. Je trouverai le moyen de nous rendre nos vies pleines de défauts. Je n’arrêterai pas tant que je serai en vie. » Ou elle mourrait en essayant, et ironiquement, le monde s'en porterait mieux. De belles paroles, mais de toute façon, elle n’avait que ça à faire pour se faire pardonner ses crimes, et ce n’était pas la « team yoga pants » comme John appelait la Ligue, qui pourrait trouver une solution à un problème clairement magique. Ou alors, elle pouvait rester à vie ici, cachée dans le grenier de Rylee, et envoyer tout paître, et laisser le monde continuer de tourner dans le mauvais sens. Elle posa ses coudes sur ses genoux et son front dans ses mains pour inspirer doucement, et écarta sagement son verre d’un geste, lequel alla tout aussi sagement se ranger tout seul dans le lave-vaisselle. « Rylee… Ne sois pas en colère, ce n’est qu’un rêve, ici. On finira par se réveiller. Tu verras que rien n’est immuable si ce n’est le changement. » Elle garda les yeux rivés au plancher joliment briqué en disant cela. Elle avait voulu demander à son amie si elle pouvait rester dormir ici ce soir, mais elle avait changé d’avis au dernier moment. Pour protéger cette existence à laquelle Rylee ne croyait pas, cette maison illusoire et ces enfants éphémères. Oui, d’elles deux, c’était probablement Zee la plus stupide. Mais cela au moins, n’avait pas changé entre elles, nouvelle ligne temporelle ou pas.

Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


authorities

Messages : 310
Date d'inscription : 27/07/2018
Face Identity : Noomi Rapace
Crédits : BALACLAVA - THANITH - Tumblr

Age du personnage : 41 ans
Ville : Gotham City
Profession : Flic au GCPD
Affiliation : GCPD - Strike Team
Compétences/Capacités :

++ Fiche ++
++ Liens & rps ++
++ Téléphone ++



+ Compétence de base des flics.
+ Combat à mains nues (boxe).
+ Combat arme à feu.
+ Combat arme blanche (couteau).
+ Indics, contacts, informateurs.
+ Passionnée moto/voiture (mécano moto par passion)
Situation Maritale : Néante. Sa moto, ses clopes et un bon whisky. Pas besoin de plus.









MessageSujet: Re: All hell breaks loose || Rylee   Jeu 8 Nov - 18:41

 
Za.lee
All hell breaks loose

Rylee grimace en entendant la réflexion de Zee parce qu’elle n’a pas à être aussi méchante envers elle mais elle ne peut s’empêcher d’être en colère de toute cette histoire. Elle avait réussit à se calmer face à JB mais cette conversation ravive tout ce qu’elle ressent et elle se rend bien compte à coté de quoi elle est passée à cause de son père et des choix qu’elle a fait. Elle finit soupirer et essayer de se calmer parce que le bébé s’agite et elle n’a aucune raison de  s’en prendre à lui c’est un innocent dans cette affaire aussi elle ferme les yeux quelques instants avant de regarder de nouveau ses enfants qui sont en train de jouer avec les bulles qu’a fait son amie parce que, même si on leur bourre le crâne des choses à ne pas faire, cela reste des enfants. Rien ne peut toucher à l’innocence des enfants et Jb et elle ne sont peut être pas des parents exemplaires mais clairement ils ont fait très attention à ça pour leurs enfants. « Je bois des fois des verres avec lui… Enfin je buvais… Enfin t’as compris quoi. » Elle ne sait pas du tout ce qu’il est devenu dans cet univers là mais elle avait prit l’habitude de boire un verre avec lui quand il était a Gotham dans leur réalité, ce monde où elle pouvait boire de l’alcool sans que ça pose un souci. Le sevrage est soudain du coup ici… Mais comme cette Rylee n’a jamais vraiment bu c’est étrange, elle en a envie et en même temps elle n’en a pas besoin. Ce qui n’était pas le cas avant… L’alcool lui donnait l’impression de résoudre beaucoup de soucis.

Famille famille… Elle a une famille c’est la Strike Team : JB, Marlon et Ian même si c’est le petit dernier de l’équipe parce qu’il a su se faire une place dans cette équipe pas forcément facile. C’est avec eux qu’elle partage les repas du dimanche, les soirées à rigoler en se remémorant les bons souvenirs même si c’est souvent de boulot que ça parle. Elle remarque la mine épuisée de Zee et son soupir alors qu’elle se pose sa tête dans ses mains. « Ce n’est pas à toi toute seule de faire ça Zatanna, je sais que je peux pas faire grand-chose dans mon état mais JB essaie de trouver des solutions et des gens qui se souviennent pour voir comment les choses avancent. Tu me le dis souvent mais tu devrais aussi te le dire : ce n’est pas à toi de porter ce fardeau toute seule tu sais. » Elle finit par prendre la main de son amie, certainement le premier contact physique qu’elle se permet de lui faire parce que Rylee n’est pas la femme la plus tactile au monde, laissant cela pour les gens qui sont vraiment très proches d’elle mais d’une certaine façon la sorcière s’est fait sa petite place à force d’intervenir toujours dans sa vie et la flic sent bien que cette fois ci c’est à elle de faire le premier pas. « Et vas pas crever, ce serait con… Qui pourrait faire pousser des plantes partout chez moi ? Tu es celle qui me fait le plus râler et je donne rarement cette place tu sais. » Ouais elle ne va pas lui avouer non plus qu’elle va lui manquer faut pas trop rêver. « Je vais t’apporter un truc à manger, t’as largement assez bu et ça n’aide en rien, fais moi confiance ». Même si ici elle ne boit plus elle a une expérience digne de celle de John sur ce sujet.

Elle se redresse en grimaçant et va chercher une assiette de charcuterie et du pain. Une habitude que Jb et elle ont gardée comme JB est français et qu’il ne pourrait survivre sans un vrai bon pain. Elle lance aussi un café, ça peut toujours être utile. « Je suis désolée que nos places soient échangées comme ça, ce n’est pas agréable de vivre ce que tu es en train de vivre, j’en suis bien consciente » Parce que c’était sa vie, perdre du temps à faire les mauvais choix et ensuite s’y habituer. Même si Zee reste l’impétueuse et optimiste Zee Rylee voit bien que la flamme qui anime son amie n’est quand même pas la même. Peut être en effet que cette histoire la fera réfléchir mais pour l’instant la colère reste là, elle ne veut pas la quitter parce qu’elle réalise a chaque minute qui s’écoule tout ce qu’elle aurait pu être et ce qu’elle n’est pas. La vie est une question de choix et de changement peut être mais Rylee a dépassé la ligne qui permet de changer. Que faire aujourd’hui ? Peut être le deuil de ce qu’elle a fait oui mais est ce qu’un jour ça ne lui retombera pas dessus quand même et que fera t’elle alors ? Entrainer sa famille avec elle ? Non elle ne fera jamais ça. Elle revient s’installer près de son amie. « Ecoutes. Je sais ce que tu essaies de me faire comprendre mais regardes ce que tu vis aujourd’hui, dis toi juste que c’est ce que je suis réellement. On ne peut pas tout changer même si on le désire. Mais tu as raison j’ai une famille, mes collègues qui sont comme mes frères. Et toi aussi tu en fais parti même si tu me gonfles souvent… parfois… bref… Je ne suis pas seule et toi non plus c’est déjà pas mal. Évitons d'en tirer des tonnes de conclusions et essayons de trouver des solutions. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé












MessageSujet: Re: All hell breaks loose || Rylee   

Revenir en haut Aller en bas
 
All hell breaks loose || Rylee
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Welcome in Hell... [Ali & Ysi ]
» 05. What the hell are you waiting for.
» Welcome Hell
» Drag Me To Hell
» Gates Of hell " La porte des Enfers

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
gods among us :: the wrong world :: the paradox of time-