AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  


Partagez | 
 

 THE PATH TO PARADISE BEGINS IN HELL ✸ (second groupe, washington)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar


the omniscient

Messages : 297
Date d'inscription : 06/12/2016
Face Identity : A ghost.
Crédits : starfire.

Age du personnage : Infini.
Profession : Gardien des âmes.









MessageSujet: THE PATH TO PARADISE BEGINS IN HELL ✸ (second groupe, washington)   Ven 28 Sep - 20:21

the path to paradise begins in hell
second groupe ✸ washington (1)


Washington DC, États-Unis, 29 septembre 2018 :

Le vent commence à tourner, et Vandal Savage l'a bien compris. Avant de se barricader à l'intérieur de la Maison Blanche, le tyran a déployé l'armée de terre à travers toute la ville de Washington. La plupart des habitants son cloîtrés chez eux – la milice spéciale ayant reçu l'ordre d'abattre toute personne suspecte sans le moindre avertissement. La pelouse du Capitole a disparu sous les tanks et les soldats, Savage ayant sorti l'artillerie lourde pour se protéger. Mais aucun ordre n'a encore été donné ; sans doute est-ce parce que personne ne s'attendait à voir débarquer une armée d'Amazones en plein Washington. Les légions de guerrières semblent être sorties de nulle part en pleine nuit, et suffisent à faire paniquer le Secrétaire à la Défense, qui ignore quelle stratégie adopter face à de telles ennemies. Le jugeant trop faible, Savage le fait exécuter sur le champ et le remplace par l'ancienne Secrétaire à la Sécurité Intérieure, Amanda Waller... Une femme implacable et sans pitié, dont les stratégies sont plus vicieuses qu'elles ne sont agressives. Comptant jouer sur les faiblesses morales de leurs ennemis, elle rassemble tout simplement une foule de civils arrachés à leurs domiciles sur les marches du Capitole, et menace de les faire exécuter un par un si les rebelles ne se rendent pas. Surestime-t-elle leur code moral, ou sous-estime-t-elle leurs capacités ? Après tout, la liberté a un prix... Quelle guerre n'a pas été remportée sans sacrifices et dommages collatéraux ?

précisions & règles :

→ Les participants du sujet sont : Diana Prince-Todd, Jason Todd, Kara Kent, Luka Corleone, Barbara Ann-Minerva, Etta Candy, Tracy Trevor, Artemis Grace.
→ L'action de ce sujet se déroule au Capitole, où l'armée de Savage va être confrontée aux rebelles (les Watchmen of America), mais surtout à une légion d'Amazones, accompagnées par plusieurs super-héros sortis de l'ombre. Autant dire que ça va cogner sévèrement  .
Surprise bitches, Amanda Waller fait son comeback et elle est encore plus terrible dans ce monde qu'elle l'est dans l'autre (si si, c'est possible).
→ Vous pouvez PNJiser l'armée de Savage et les Amazones lambda, mais n'oubliez pas que ces dernières sont des guerrières surentraînées, elles ne vont pas tomber comme des mouches parce que les soldats vont leur tirer dessus ! Elles ont toutes des boucliers et des bracelets comme ceux de Wonder Woman, et elles savent s'en servir N'oubliez pas non plus qu'elles ont des siècles d'entraînement, et que les soldats en face n'ont jamais fait face à ce genre d'ennemis . Les personnages DC, seul le staff les PNJisera, pour vous surprendre (par exemple, Vandal Savage ou Amanda Waller) .
→ Si vous faites partie des civils, fear not ! Vous n'allez pas faire tapisserie, vous avez le droit de prendre des initiatives, c'est le moment, alors lâchez-vous !
→ Pour ceux qui voudront éventuellement l'utiliser, voici discours de Wonder Woman appelant à s'élever contre Vandal Savage, il a été diffusé partout grâce à Barbara Gordon :
Spoiler:
 
→ Précision importante : si vous voulez faire mourir votre personnage dans ce sujet, vous pouvez. Mais attention, cette action aura tout de même quelques répercussions une vois que nous retrouverons la bonne réalité, on ne va pas simplement appuyer sur un bouton "reset" ! On ne trafique jamais la timeline sans que ça ait quelques conséquences... Alors si vous voulez mourir puis ressusciter, faites-vous plaisir, mais ce ne sera pas sans peine  
→ Lâchez-vous, soyez badass, vous l'avez mérité !
→ Chaque post fera, idéalement, entre 500 et 800 mots. Si vous dépassez (ça arrive à tout le monde quand y a beaucoup de choses à dire ) ce n'est pas très grave, mais n'oubliez pas que les sujets d'intrigue doivent aller vite !
→ Merci de résumer vos actions importantes dans un spoiler à la fin de chaque post, pour que ce soit plus facile pour tout le monde de s'y retrouver I love you.
→ Les informations importantes seront données petit à petit, soit dans une réponse rédigée par un admin, soit par une intervention du PNJ, soit dans le flood du sujet ! Mais en cas de question(s), n'hésitez pas à poster dans le flood, comme ça tous les participants pourront profiter de la réponse !
→ Dans ce sujet, il y aura un "boss final"...   Et comme on aime bien vous torturer, on vous donne un petit indice sur son identité : "rien dans les muscles, tout dans la tête" .  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://godsamongus.forumactif.com

avatar


hero of earth

Messages : 4773
Date d'inscription : 16/12/2016
Face Identity : Gal Gadot.
Crédits : blossom (avatar) + starfire (signature).

Age du personnage : Cinq millénaires se sont écoulés, mais Diana demeure inchangée, épargnée par les ravages du temps.
Ville : Gotham ou Themyscira.
Profession : Princesse et Ambassadrice de Themyscira, Déesse de la Vérité, guerrière, membre fondateur de la Ligue de Justice
Affiliation : Les Amazones et la Ligue de Justice.
Compétences/Capacités :
Fille de Zeus et d'Hippolyte, Diana est à la fois une déesse et une Amazone. Elle possède une force, une endurance, une rapidité et des réflexes surhumains/divins. Elle est invulnérable à tout sauf aux armes capables de tuer des dieux, est immortelle et se régénère rapidement lorsqu'elle est blessée. Elle résiste à la magie et à la télépathie, et peut communiquer avec les animaux. Combattante inégalée, elle possède des bracelets de soumission d'Amazone forgés à partir du bouclier de Zeus, l'épée d'Athéna, la Tueuse de Dieux et le Lasso de Vérité d'Hestia. Depuis peu, elle est capable d'invoquer et d'user de la foudre.


Situation Maritale : Mariée à l'amour de sa vie, son âme-soeur, Jason, mère de leur premier enfant, une petite Ophelia.









MessageSujet: Re: THE PATH TO PARADISE BEGINS IN HELL ✸ (second groupe, washington)   Ven 28 Sep - 20:53

the path to paradise begins in hell
event washington

Diana se doutait bien que Vandal Savage ferait de son mieux pour emporter ses ennemis et des innocents dans sa chute. Acculé, il préfère choisir la barbarie mortifère plutôt que de se rendre. Très bien, Diana a anticipé un tel choix et c'est exactement la raison pour laquelle elle ne s'est pas rendue au Capitole sans une légion d'Amazones pour combattre sa milice. En revanche, elle ne s'attendait pas à ce que le dictateur sorte Amanda Waller de son chapeau au dernier moment. Comme Savage, cette femme représente ce que l'humanité a de pire à offrir. Sa stratégie est à vomir et pire, c'est une stratégie de perdant. Sacrifier des innocents ne leur fera pas gagner la guerre mais ils s'en moquent, il s'agit uniquement de faire une dernière démonstration de force en se jouant des faiblesses morales de leurs opposants. Faiblesses que Diana considère comme des forces ; il ne lui viendrait pas à l'idée de sacrifier des dizaines de vies innocentes pour remporter un combat. En prenant de telles décisions, elle s'abaisserait au niveau de ses ennemis, et il n'en est pas question une seule seconde. En temps de guerre, les victimes sont déjà bien assez nombreuses. Alors elle profite du court laps de temps accordé par Waller pour chercher une solution adaptée au problème. Si Barry était là, la question ne se poserait même pas, mais en l'absence de son Flash favori, il lui faut trouver une autre solution. Dans un premier temps, elle a songé à faire appel aux archères de l'armée, mais à moins de posséder l'arc d'Artémis, jamais aucune flèche ne sera plus rapide qu'une balle. Les coups seraient tirés aussitôt qu'elle ordonnerait aux Amazones d'attaquer. Diana refuse catégoriquement de croire qu'il est impossible de sauver les otages ; Waller a peut-être l'impression d'avoir échafaudé une stratégie parfaite, mais il y a toujours des failles à exploiter quelque part. Les poings serrés, le regard braqué vers les marches du Capitole, Diana observe les malheureux rassemblés au milieu des soldats. Ils sont silencieux et immobiles probablement ont-ils été menacés d'être exécutés encore plus vite s'ils devaient faire le moindre bruit. Les minutes sont comptées, ils doivent agir vite. « Kara. » Diana s'adresse à la jeune femme à côté d'elle sur un ton neutre. Elle lui est reconnaissante de s'être jointe à eux, mais la rancœur persiste. « Toi et moi sommes les plus rapides. Et les balles ne peuvent rien contre nous. Alors nous allons dévier chacune d'entre elles. Nous n'avons pas le droit à l'erreur. Ils commenceront bientôt à tirer. » Diana veut prouver à tous que les héros existent bel et bien, et qu'ils n'ont pas l'intention de laisser la tyrannie l'emporter. Des pertes, il y en aura forcément, hélas, mais elles ne sont pas acceptables pour autant. « Il va nous falloir une diversion. Leurs tireurs sont nombreux, et même en étant rapides, nous ne pouvons pas être à plusieurs endroits à la fois... » Un petit sourire apparaît sur son visage, jusque là terriblement sérieux, quand elle se tourne vers Jason. Il n'est pas seul, un groupe de rebelles est rassemblé sur plusieurs mètres derrière lui. « Il faut neutraliser les tireurs. Je suppose que nous pouvons compter sur vous ? » Une fois Kara et elle lancées, les archères Amazones pourront elles aussi tirer sur la milice de Savage. Il faudra que le timing soit parfait, que toutes les balles et les flèches tirées de leur côté atteignent leurs cibles. Sa miséricorde ne s'étend pas jusqu'aux soldats de la milice. Ces hommes et ces femmes ont choisi de soutenir le régime d'un fou, d'un assassin. Ce ne sont pas de simples soldats forcés d'obéir aux ordres, ce sont des combattants sélectionnés avec soin. Des personnes qui ont choisi d'être là, qui ont choisi de faire le sale travail. Diana en soupçonne même certains de ne jamais avoir perdu la mémoire, d'être parfaitement conscients de ce qui se trame. D'avoir simplement saisi l'occasion de laisser libre cours à leurs pulsions les plus sanglantes. Une fois armée de son bouclier, pour arrêter davantage de balles, elle s'adresse de nouveau à la Kryptonienne. « Tu es prête ? »
Made by Neon Demon


résumé des actions:
 

_________________


ONLY LOVE WILL TRULY SAVE THE WORLD.
We have a saying, my people. Don’t kill if you can wound, don’t wound if you can subdue, don’t subdue if you can pacify, and don’t raise your hand at all until you’ve first extended it.

jason, before and after diana:
 


Dernière édition par Diana Prince-Todd le Dim 14 Oct - 12:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Invité

Invité










MessageSujet: Re: THE PATH TO PARADISE BEGINS IN HELL ✸ (second groupe, washington)   Ven 28 Sep - 22:25





Washington
THE PATH TO PARADISE BEGINS IN HELL



☾☾ Etta regarde Son président et Amanda Waller préparer ce qui va être clairement un carnage et, bien qu’elle ait dédiée sa vie entière au président, pour la première fois elle se demande si vraiment c’est ce que mérite ce pays. La vendetta contre les héros entraine leur monde à sa perte et si le fait de se protéger est clairement une bonne idée elle ne comprend pas la nouvelle décision. Surprise elle voit des civiles arriver pour être mis sur les marches du capitole et elle suit le mouvement des yeux en soufflant sur son thé et en buvant une gorgée mais il est trop chaud. Vraiment ? Des civiles ? Elle hausse un sourcil en se demandant jusqu’où cela va aller mais ce n’est pas elle qui décide de toute façon et une partie de son équipe à déjà été tué parce qu’ils avaient peur les autres continuant de travailler comme ils peuvent en essayant de ne surtout pas montrer des sentiments qui pourraient les faire tuer. Etta ne leur dit rien, elle commence elle-même à trouver cela trop même si cela fait des dizaines d’année maintenant qu’elle ne montre aucun sentiment. Elle n’a pas envie de perdre plus de monde, elle veut justement que ce jour se finisse et que le jugement arrive.

La tension est à son comble alors qu’ils attendent la réponse des héros et des amazones mais elle sait ce qui va se passer. Amanda Waller pense que cette stratégie va fonctionner mais ce ne sera pas le cas. Depuis que son regard s’est posé sur les amazones, elle a la certitude qu’elles ne se rendront pas et qu’elles ne laisseront pas faire non plus ce carnage. Elle ne sait pas pourquoi mais elle le sait. Une autre certitude. Elle décide donc de sortir parce qu’elle a soudainement besoin de prendre l’air et tout le monde est bien trop occupé par cette guerre pour faire attention à la secrétaire particulière de Savage. De plus elle est bien consciente qu’elle servira aussi de cible si y’a besoin, aussi bien du côté des siens que des rebelles. Aujourd’hui l’heure n’est plus à la confiance mais à la guerre. Dans un certain sens son avenir se joue aussi aujourd’hui et elle est étrangement fataliste sur tout ceci. L’air est saturé quand elle sort dehors et elle s’appuie contre un mur alors que les civiles sont en train d’être installés. Si les héros ne viennent pas se rendre, ils seront tués comme des chiens, ce n’est qu’une question de minute et on lui fait signe de bouger aussi elle se décale de la zone de tir alors que ses yeux captent un regard qu’elle semble reconnaitre quand soudainement tout se met à bouger. Une douleur à la tête se fait sentir et elle porte sa main à son front, ne comprenant pas pourquoi elle réagit ainsi et pourtant ce regard… Elle le connait mais d’où ? Elle n’en sait rien et pourtant le simple fait de l’avoir en tête semble lui transpercer l’esprit. Elle chasse cependant cette idée de sa tête et se recule un peu plus, laissant les balles fuser dans tous les sens.

CODAGE PAR AMATIS


résumé des actions:
 


Dernière édition par Etta Candy le Mar 2 Oct - 18:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar


independent soul

Messages : 4196
Date d'inscription : 29/01/2017
Face Identity : Matthew Daddario.
Crédits : exotic (avatar), STARFIRE alias Julia ♥ (les bannières, le gif badass et les crackships canons), Hank ♥ (l'aesthetic), signature (anaphore), Ozzy (avatar ship) & renegade (montage)
blablalblalba
Age du personnage : Vingt-six années à écumer la ville du crime.
Ville : Gotham City.
Profession : Plus mercenaire que justicier, tu ne te considères pas comme un héros. Toi, tu n'hésites jamais à tuer.
Affiliation : Solitaire, tu es malgré tout rattaché à la batfamily. Plus ou moins. Ta vraie famille est celle que tu t'es construite.
Compétences/Capacités :


Tu n'as aucun superpouvoir. Ton talent repose sur une maitrise parfaite des armes, l'apprentissage des meilleurs techniques de combat, l'usage de la stratégie militaire et une aisance innée pour l'acrobatie.



Tu possèdes également un don presque mystique enseigné par l'All Caste, qui consiste à ôter tout pouvoir et immortalité à ton adversaire. Par la force de ta volonté, tu peux matérialiser des épées d'énergie mystique, les All-Blades. Indestructibles, elles sont directement connectées à toi.


you gave me peace in a lifetime of war
Diana ღ Jason



Situation Maritale : Marié à Diana, l'amour de ta vie et mère de ta petite fille, Ophelia.









MessageSujet: Re: THE PATH TO PARADISE BEGINS IN HELL ✸ (second groupe, washington)   Ven 28 Sep - 23:21


intrigue paradox of time

Oh let the bullets fly, oh let them rain.


Le tonnerre gronde. La tempête approche. Avec les moyens du bord, tu t'es fabriqué un costume. Pour te protéger des balles perdus – ou non – mais aussi pour inspirer la crainte chez tes adversaires. Plaque sur le torse, gants pour protéger tes poings, mais surtout, ta marque de fabrique : la capuche rouge, rabaissée sur ta tête. Pour parfaire ce nouveau costume, tu portes également un masque qui ne laisse voir que tes yeux. Des iris au fond desquelles danse la rage, comme un typhon en plein océan. C'est la bataille finale. Demain, tout sera différent. Que ce soit pour le pire, ou pour le meilleur. Sur la pelouse du Capitole, les deux forces se font face. D'un côté, Savage et son armée, qui n'attendent qu'une seule chose, tous vous décimer. De l'autre, les rebelles, et la visite surprise des Amazones. Elles seront de précieuses alliées dans cette guerre, et leur présence est quelque part réconfortant. Ces hommes avec vous, ils sont courageux, ils sont prêts à tout pour sauver la liberté, mais ce ne sont que des hommes. T'es le mieux placé pour le savoir. Terriblement mortel. Beaucoup tomberont. Beaucoup perdront. Mais ensemble, vous avez une chance. Aussi infime soit-elle, vous devez la saisir, et faire tout ce qui est en votre pouvoir pour remporter la victoire, et arracher votre destinée à Savage. Pour faire pression, plusieurs civils sont disposés sur les marches, prêts à être exécutés. Aux côtés de Diana, son discours raisonne encore dans ton esprit. Poings serrés, tu n'attends qu'une chose, en découdre. Toute la colère que tu emmagasines depuis que t'es ici a besoin d'être libérée. Cette vie qu'on t'a volé. T'en imposer une autre sous le règne d'un monstre. Les bombes. Les morts. Sans les gants, tes ongles mordraient ta chair. Tu te tournes vers Diana, et lui rends son sourire, même si elle ne peut le distinguer sous le masque. Tu hoches la tête, approuvant entièrement ce plan. De toute façon, tu as déjà préparé ton coup. Cette nuit, tu as planqué des armes dans les deux bâtiments en arrière dans le parc. Les fusils de précision qu'ils trouveront sous les faux plafonds ont une portée de 3000 mètres. Ce qui, de toute évidence, est largement suffisant pour atteindre vos cibles. Tu te tournes vers le groupe de rebelles, aussi impatients que toi de commencer les hostilités. « Si vous avez dix sur dix à chaque oeil et que vous avez envie de tirer du cafard, venez avec moi. » La première est une boutade, la seconde, une insulte pour ces pauvres cafards. Tu te faufiles à travers les Amazones, suivi des volontaires, et une fois à l'écart, tu sors de ton sac des talkie-walkie que tu distribues aux leaders de chaque petits groupes. « Canal 3. » Vous êtes une vingtaine, de quoi faire pas mal de dégâts. Déjà, tu as beaucoup d'admiration pour ces hommes. « Il y a un bâtiment à votre droite pour l'aile nord, un autre à votre gauche pour l'aile sud. Les deux sont ordinairement des bâtiments administratifs. Trois étages, dans chaque salle qui font face au Capitole, il y a des fusils sous les faux plafonds. Assez pour tout le monde, alors servez-vous. » Avec ton groupe, tu te rends dans le bâtiment à droite, celui qui fait face à l'aile nord du Capitole. Tu montes au dernier étage, le plus haut, et défonce le fond plafond pour récupérer une arme et des munitions. Tandis que tu prends place à un endroit stratégique et que tu charges ton fusil, tu t'adresses à Kara, comme si elle était dans la pièce avec vous. Tu sais que son ouïe kryptienne t'entendras. « Kara, on est en train de se mettre en place. Pour nous donner le signal de tir, lèves-toi dans les airs. » Il y a un homme avec toi, tu ignores comment il s'appelle, mais tu lui lances le talkie-walkie. « Quand Supergirl s'élève, on tire. » Tu continues de te préparer tandis que tu laisses ton partenaire prévenir les autres. T'espères qu'ils sont tous de bons snipers. Et avec de bons réflexes. Votre fenêtre va vite s'ouvrir. Une seule erreur et des innocents pourraient en payer le prix.


Spoiler:
 



AVENGEDINCHAINS

_________________

GOOD HEART, BAD TEMPER
ANAPHORE




A SUMMARY:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


super villain

Messages : 234
Date d'inscription : 22/08/2018
Face Identity : Alicia Vikander
Crédits : Avatar by Myself

Age du personnage : 33 ans
Ville : Mobile
Profession : Criminelle internationale, trafiquante d'antiquités, ex-archéologue
Affiliation : Injustice League... quand ça l'arrange
Compétences/Capacités :

• Avatar de Cheetah
• Transformation en être mi-humaine, mi-guépard
• Capacités surhumaines (force, vitesse, endurance, etc...)
• Poison transformant ses victimes en être mi-homme, mi-guépard



• Excellente combattante au corps à corps
• Doctorante en archéologie et en anthropologie
• Polyglotte
Situation Maritale : Techniquement mariée, même si elle fait fi de cette union









MessageSujet: Re: THE PATH TO PARADISE BEGINS IN HELL ✸ (second groupe, washington)   Sam 29 Sep - 10:57






The path to paradise begins in hell

Ft. Diana, Jason, Etta, Luka, Tracy

Se réveillant en sursaut, Barbara Ann se redressa vivement avant qu'un violent mal de crâne ne la rappelle à l'ordre. Portant sa main à sa tête, elle grimaça à cause d'un sursaut de douleur et ne fut qu'à moitié étonnée de sentir du sang séché sous ses doigts. Depuis son face à face avec l'envoyée de Savage, la situation n'avait fait qu'empirer. Le gouvernement américain avait totalement perdu la boule et se mettait à éliminer de manière quasi-systématique quiconque pouvait représenter une menace pour eux, et voila qu'ils venaient de déclarer la guerre à... une nation totalement inconnue qui vivait sous l'eau. Et voila maintenant que les brutes de Savage avaient décidé de rafler des dizaines de personnes pour les parquer ici comme des moutons qu'on allait envoyer à l'abattoir. Et pour son plus grand malheur, elle se trouvait parmi les moutons. Elle avait fait évacuer l'ambassade par mesure de précaution, mais les soldats avaient investi la planque ou ils attendaient une extraction qui tardait à arriver. Elle n'était pas du genre à fuir, mais elle n'était pas taillée pour cette guerre qui était sur le point d'éclater et de réduire ce pays à feu et à sang.
Sentant quelqu'un tapoter doucement sur sa cuisse, elle mit quelques longues secondes à réaliser ce qu'il se passait et surtout que ces tapotements n'étaient pas anodins et que la personne à sa droite, qui se révéla être un des hommes chargés de sa sécurité, était en train de lui parler en morse *Va?* *Tête douloureuse.* Elle ne pouvait pas vraiment faire des phrases complètes et lui pondre un discours, et de toute façon elle n'allait pas vraiment dire à son compatriote tout ce qui lui passait par la tête. Depuis sa rencontre avec Etta Candy, elle avait des flashs qui lui venaient, des espèces de souvenirs auxquels elle ne comprenait rien la plupart du temps. Elle dans un endroit exotique, occupée à déterrer un quelconque objet enfoui sous terre, une femme qu'elle ne connaissait pas et qui lui lisait des histoires, mais les plus fréquents étaient ceux d'une femme dont elle ignorait tout mais qui, elle le savait, était très importante pour elle. Barbara Ann aurait volontiers mit ça sur le compte du coup qu'elle avait reçu à la tête si ces épisodes ne remontaient pas à plus longtemps.
Entendant des éclats de voix sur sa gauche, elle vit un des hommes de Savage fendre la foule alors qu'il hurlait après une petite fille qui venait d'éclater en sanglots et sentit l'instant d'après son compatriote lui tapoter à nouveau la cuisse *Profil bas.* Mais c'était mal connaitre la jeune femme, qui bondit sur ses pieds avant de s'exclamer « Hey! Arrêtez ça! » Sans vraiment de surprises elle se retrouva avec plusieurs armes braquées sur elle, mais sa colère dépassait de très loin sa peur. S'approchant d'elle, la brute s'arrêta assez près pour que Barbara Ann puisse avoir la nausée à cause de son haleine, avant de grogner « T'as dit quoi? » « J'ai dit: Arrêtez ça espèce d'enfoiré. » Répondit l'anglaise sans sourciller. La réponse de l'homme ne se fit pas attendre, et elle se plia en deux quand un poing la frappa en plein dans l'estomac. Le souffle coupé, elle entendit son compatriote tenter de l'aider, mais il fut vite rappelé à l'ordre par le canon d'une arme entre les deux yeux. Barbara Ann sentit qu'on l'attrapait par l'épaule, alors que la brute s'exclamait « Hé ben on devait choisir au pif qui on allait flinguer en premier, mais on dirait que madame et son copain se portent volontaires! Y en a d'autres qui veulent les accompagner? » On aurait pu entendre une mouche voler tellement la foule était silencieuse. Sans ménagements, Barbara Ann et son garde du corps furent poussés en haut des marches, de façon à ce que les rebelles puissent voir sans problèmes ce qui allait se passer. Retenue par deux soldats, celui à l'haleine de chacal s'arrêta devant elle avant de dire en ricanant « On va coller une balle dans la tête de ton copain, et après ça sera ton tour. » La jeune femme se retint de lui cracher au visage alors qu'une envie irrépressible de lui faire du mal la prenait aux tripes. Étrangement, elle ne regrettait pas ce qu'elle avait fait. La seule chose qu'elle regrettait, c'était de ne pas pouvoir planter ses crocs dans la gorge de cet enfoiré et de ses copains, et d'entendre la douce mélodie de leurs hurlements d'agonie monter à ses oreilles. Mais c'était totalement idiot parce qu'elle n'avait pas de crocs, et qu'entendre des gens agoniser n'avait jamais rien eu de mélodieux.

☾ anesidora


Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


authorities

Messages : 342
Date d'inscription : 02/12/2017
Face Identity : Seb Stan.
Crédits : cosmic light

Age du personnage : 34 ans.
Ville : Washington D.C.
Profession : Membre de l'équipe NIGHTSHADE, d'A.R.G.U.S, ancien pilote militaire.
Affiliation : A.R.G.U.S , équipe NIGHTSHADE.
Compétences/Capacités :

x polyglote (anglais, italien, espagnol, arabe, russe)
x pilote militaire
x tireur d'élite
x fin stratège
x leadership
x esprit d'équipe
x soins militaires de combat



Situation Maritale : Célibataire.









MessageSujet: Re: THE PATH TO PARADISE BEGINS IN HELL ✸ (second groupe, washington)   Sam 29 Sep - 13:59

The path to paradise begins in hell
event
••••

Finalement, je n'étais pas rentré dans le New Jersey. Non pas que j'en avais réellement envie mais Evan m'avait finalement appelé pour me demander de lui laisser du temps. Le plus étonnant avait été de l'entendre s'excuser de son comportement. J'avais pu entendre dans sa voix la grimace qui devait déformer son visage. J'en avais froncé les sourcils avant de finalement comprendre que sa mémoire commençait à lui revenir également. Après ça, nous avions pu discuter un moment et se mettre sur la même longueur d'ondes. Comme moi, il n'était normalement pas attiré par les hommes. Il était même mariée dans sa réalité... à une femme. La mère de ses enfants. Ces derniers se trouvant être nos jumeaux soit disant adoptés.  Quelque part, savoir qu'il était réellement le père de ces derniers m'avaient rassuré. Les deux bambins allaient être choyés et traités comme ils le méritaient. Et si eux ne se souvenaient de rien, leur père seraient là à leur réveils pour les rassurer. Le plus inquiétant était Ana. Pour l'instant, elle continuait d'exister. Mais lui comme moi avions bien compris que son existence n'était qu'une chimère. Elle allait disparaître si nous revenions à nos vies normales. Elle n'existait que dans cette réalité ci. Je devais avouer que cela m'avait serré le cœur. Même si je ne l'avais pas vu naître ou grandir, elle restait mon sang et ma chaire. En quelque sorte. Ce moi ci l'avait crée.  Et immanquablement, cela signifiait qu'elle avait certainement disparaître. Non pas mourir mais juste … cesser d'exister.  Nous étions resté un moment silencieux face à cette fatalité. J'étais soulagé de savoir que pour le moment en tout cas, cette jeune fille restait  avec Evan. Je faisais confiance à l'homme pour s'en occuper. Lui aussi semblait s'y être accroché, bien malgré lui. Ils étaient en sécurité là où ils étaient et pour le moment c'était bien tout ce qui m'importait.

Quant à moi, j'avais retrouvé mon univers. Non pas ARGUS ou l'armée. Mais j'étais sur le terrain, prêt à me lancer à corps perdu dans une nouvelle guerre, dans un nouveau combat. J'avouais que l'expérience était cependant bien différente. Ici je n'étais pas accompagné de mes frères d'armes. Ou de mes collègues d'A.R.G.U.S. Lucian, Rosalie, Aaron … aucun n'étaient présents sur les lieux. Du moins pas à ma connaissance. A la place, j'étais cerné de toute part par des amazones, des civils, des rebelles et autres super héros. Des gens qui se souvenaient et d'autres qui même sans leurs mémoires se devaient de faire le bien.  Nous formions un drôle de groupe. Mais j'étais tout de même fier d'en faire parti. J'avais ma place parmi ces gens là. Comme beaucoup d'entre eux, j'étais un soldat ou un patriote.  Disposé non loin de Wonder Woman, je l'écoutais s'exprimer. Elle ne s'adressait pas à moi mais je ne me sentais aucunement gêné d'écouter sa conversation. Silencieux mais attentif, deux mots qui pouvaient parfaitement me décrire en temps de crise. «  Si vous avez dix sur dix à chaque oeil et que vous avez envie de tirer du cafard, venez avec moi ». Je ne me posais guère de questions et commençais à suivre le mouvement. J'allais là où j'allais être le plus utile. Au combat, les amazones n'avaient pas besoin de mon aide. J'étais assez à l'aise avec ma masculinité pour le reconnaître. Je n'avais même pas sourcillé lorsque l'une d'elle s'était approchée de moi pour me donner une proetction supplémentaire pour l'un de mes bras. j'avais accepté le présent pour ce qu'il était. Non, c'étaient mon excellente vision et mon talent pour le tir qui étaient en revanche requis. Sans rien dire, je continuais à suivre, écoutais et acquiesçais au moment opportun. Je me retrouvais finalement dans l'un des immeuble. Critique, je détaillais le fusil de précision qui trouva son chemin jusque dans mes mains. J'avais travaillé – et travaillais – avec du matériel militaire de bien meilleure qualité. Mais une arme restait une arme. Tant qu'elle pouvait tirer, je n'avais pas de quoi me plaindre. « Quand Supergirl s'élève, on tire » déclara mon compagnon d'infortune. Un de ces héros ou anti héros dont j'avais entendu parler sans jamais vraiment m'y intéresser. « Reçu » répondais je en attrapant le talkie walkie pour transmettre le message. Je m'assurais de ne pas utiliser des termes trop militaires pour me faire comprendre des profanes. Après ça, je chargeais et me mis en position. Yeux bleus dans le viseur, je trouvais ma première cible. Je fis mes réglages par rapport au vent et à la trajectoire de ma balle. La position des civils rendait certains tirs compliqués. Mais rien n'était insurmontable. Surtout pas avec mon expérience. Une foi positionné, j'attendais le signal, le doigt positionné sans pression sur la gâchette. Ma posture détendue mais professionnelle et mon calme ne trompaient aucunement. J'étais un soldat. Un soldat qui avait déjà vu la guerre.

résumé:
 

••••

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


authorities

Messages : 357
Date d'inscription : 29/12/2017
Face Identity : Emily Kinney
Crédits : Merewen (avatar)

Age du personnage : 32 ans
Ville : Washington DC
Profession : Avocate
Affiliation : Justice & protection
Compétences/Capacités : - Connaissances affûtées des lois
- Capacités d'argumentations solides
- Très bonne petite fouine
- Bonnes capacités en arts martiaux
- Agilité développée grâce aux cours d'escalade


- Immobilisation moléculaire (en cours d'apprentissage)
- Combustion moléculaire (possible évolution)
Situation Maritale : Wanna cancel ?









MessageSujet: Re: THE PATH TO PARADISE BEGINS IN HELL ✸ (second groupe, washington)   Lun 1 Oct - 10:44

Les évènements ont pris un tournant trop facile à prévoir. Tracy a assisté impuissante au bombardement des villes. Presque impliquée. La base militaire au sein de laquelle elle travaille se devant d’approuver les ordres donnés par leur président… Tracy en a vu des horreurs au cours de sa carrière, mais là, cela dépasse l’entendement. Des milliers de morts à travers tout le pays, des milliers de blessés, des émeutes et des pénuries poussant les gens à une certaine barbarie… tout cela provoqué par leur propre président. Savage est un homme cruel, et Tracy ne doutait pas de son absence totale de moralité et d’empathie, mais à ce point… La militaire n’a pas pu se résoudre à courber l’échine encore une fois. Mais toutes ses tentatives pour faire avorter ne serait-ce qu’une opération de bombardement ont échoué. Et impuissante, elle a assisté au drame. Et même si ses rêves d’une autre réalité lui laissent penser que peut-être tout cela n’est qu’un rêve ou une illusion, elle n’arrive pas à se consoler. Elle se sent coupable d’avoir laissé cela arriver, de ne pas s’être suffisamment battue contre le régime oppressif de Savage. Et même les grands yeux bleus de sa fille n’arrivent pas à l’apaiser parce qu’en réalité, il semble que Zoé n’ait pas d’existence propre. Tracy a du mal à se résoudre à accepter l’existence d’un monde dans lequel sa vie est si différente. Plus solitaire, plus triste, beaucoup plus vide. Une vie dans laquelle les rires d’une enfant ne résonnent pas.

« Vous avez profité d'un monde qui ne se souvient de rien, mais vous avez sous-estimé vos ennemis ». Tout cela dépasse la métahumaine. Comment s’en sont-ils retrouvés là ? Est-ce réellement une illusion ou ses rêves ne sont-ils qu’une expression inconsciente de ses désirs ? Son instinct ainsi que les paroles de Wonder Woman lui soufflent que c’est ce monde qui ne devrait pas exister. Et ce discours de Wonder Woman a fait ressurgir d’autres souvenirs. Une certaine rancœur aussi à l’encontre de la déesse sans que Tracy ne puisse y mettre de mots ou d’explications. Mais le simple fait de le ressentir n’a fait que convaincre un peu plus Tracy que peut-être ailleurs, dans un autre espace-temps, la militaire a connu la déesse, ou du moins en avait entendu parler. Et si elle ne peut l’expliquer et surtout ne sait comment y remédier, elle peut au moins résister. Tout ce qu’elle peut faire c’est se concentrer sur le moment présent et se battre avec toute la fougue et la hargne qui lui restent. Parce que même si elle n’est pas sûre de vouloir quitter ce monde, elle est certaine d’une chose : les innocents ne devraient pas avoir à souffrir. Le règne de Savage doit prendre fin. Cela fait longtemps maintenant qu’elle œuvre dans l’ombre avec son mari pour tenter de rendre ce monde meilleur. Alors à l’appel de l’Amazone, Tracy n’a pas pu rester terrée chez elle. Elle s’est assurée que sa fille était sous bonne protection avant de sortir de chez elle pour rejoindre les rebelles.

Il lui a fallu se faire discrète pour rejoindre un groupe non loin du capitole au sein duquel Savage s’est retranché, au milieu d’une armée de tank et de militaires. Ses collègues, ses amis, prêts à tuer des innocents pour une cause que jamais aucun d’entre eux n’auraient dû avoir à défendre. Mais Tracy ne s’en souciera pas lorsqu’il faudra se battre. Ils ont choisi leur camp. Peut-être certains sont-ils encore endormis ou en plein doute, mais peu importe le monde dans lequel ils vivent, la réalité qui est la leur : une chose est sûre, les militaires se sont toujours battus pour la sécurité et la liberté. Protéger et servir. Aujourd’hui tous ces hommes et toutes ces femmes qui arpentent la ville à la recherche des rebelles sont bien loin de leurs missions. Et Tracy ne peut l’accepter. S’ils doivent mourir, alors elle n’hésitera pas une seule seconde. C’est finalement Wonder Woman elle-même qu’elle retrouve ainsi qu’une armée d’Amazones et une poignée de rebelles plus normaux. Si certains d’entre eux ont dissimulé leur visage derrière des masques, Tracy se contente de son vieux bandana. Celui qu’elle utilisait à l’époque où elle servait encore à l’étranger et qui n’est pour le moment même pas remonté sur le bas de son visage. Elle n’a pas de costume seulement cette tenue, subtilisée au stock de sa base militaire, qu’elle utilise pour sortir la nuit s’en prendre aux hommes de Savage que Michael et elle arrivaient à trouver. La déesse explique son plan puis demande un soutien à un homme portant un masque rouge. Effrayant. Mais à son tour, il parle et propose à ceux qui en sont capables de le suivre. Tracy sait tirer et même si elle sait qu’elle pourrait être utile en bas avec ses pouvoirs, son instinct de survie l’enjoint à suivre l’homme au masque rouge jusqu’à un immeuble dans lequel ils trouvent des armes. Elle avise les différentes positions possibles avant de finalement s’installer là où elle estime avoir le meilleur angle pour protéger le groupe de civil qui est là pour être abattu totalement gratuitement. La militaire serre les dents. L’œil dans le viseur, elle remarque tout de suite l’agitation des soldats et finalement une jeune femme et un homme amené en haut des marches pour visiblement être abattus les premiers alors elle dit : « Ca bouge là en bas… » elle marque une pause et dit : « Si on veut les sauver il ne faudrait pas traîner… ». Mais elle est prête, Tracy, prête à tirer même si on ne lui en a pas donné l’ordre. Si ces deux civils sont sur le point d’être tués, elle n’attendra aucun signal pour les sauver.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


hero of earth

Messages : 4773
Date d'inscription : 16/12/2016
Face Identity : Gal Gadot.
Crédits : blossom (avatar) + starfire (signature).

Age du personnage : Cinq millénaires se sont écoulés, mais Diana demeure inchangée, épargnée par les ravages du temps.
Ville : Gotham ou Themyscira.
Profession : Princesse et Ambassadrice de Themyscira, Déesse de la Vérité, guerrière, membre fondateur de la Ligue de Justice
Affiliation : Les Amazones et la Ligue de Justice.
Compétences/Capacités :
Fille de Zeus et d'Hippolyte, Diana est à la fois une déesse et une Amazone. Elle possède une force, une endurance, une rapidité et des réflexes surhumains/divins. Elle est invulnérable à tout sauf aux armes capables de tuer des dieux, est immortelle et se régénère rapidement lorsqu'elle est blessée. Elle résiste à la magie et à la télépathie, et peut communiquer avec les animaux. Combattante inégalée, elle possède des bracelets de soumission d'Amazone forgés à partir du bouclier de Zeus, l'épée d'Athéna, la Tueuse de Dieux et le Lasso de Vérité d'Hestia. Depuis peu, elle est capable d'invoquer et d'user de la foudre.


Situation Maritale : Mariée à l'amour de sa vie, son âme-soeur, Jason, mère de leur premier enfant, une petite Ophelia.









MessageSujet: Re: THE PATH TO PARADISE BEGINS IN HELL ✸ (second groupe, washington)   Dim 7 Oct - 14:22

the path to paradise begins in hell
event washington

Diana sait qu'elle n'a pas le droit à l'erreur. Il ne doit y avoir aucune balle perdue, aucune victime parmi les civils. Même si les dommages collatéraux sont inévitables en temps de guerre, ce n'est pas une raison pour les tolérer. Tous ces gens terrifiés ne sont que des pions sans importance sur l'échiquier d'Amanda Waller et Vandal Savage, de la chair à canon. La rage au ventre, Diana regarde Jason et son petit groupe de tireurs s'éloigner ; elle grimace en reconnaissant Tracy, et fronce les sourcils quand elle remarque un jeune homme dont les traits lui semblent familiers, bien qu'elle soit certaine de ne pas le connaître. Quand ils ont disparu de son champ de vision, elle s'adresse à la légion d'Amazones derrière elle. « Que les archères se tiennent prêtes. N'attendez pas mon signal, tirez dès que les soldats commenceront à s'agiter. Empêchez-les de se rapprocher des civils rassemblés sur les marches, ou d'aller où que ce soit. » Qu'elles tirent pour tuer. Savage pense peut-être que leurs armes sont primitives, mais il n'imagine pas les dégâts qu'elles peuvent causer entre les mains des meilleures guerrières de la planète. Les Amazones prêtes, Diana s'assure que Kara et elle soient sur la même longueur d'onde... Et dès que la Kryptonienne prend son envol, elle s'élance. Les balles ne tardent pas à fuser de tous les côtés, certaines ricochent sur son bouclier, d'autres sur ses bracelets, son armure ou même sa peau. Les soldats s'effondrent les uns après les autres, touchés par leurs tireurs ou transpercés par les flèches des Amazones. Elle bouge trop vite pour que ses mouvements soient perçus clairement par les soldats ou les civils, et au fur et à mesure que les secondes s'écoulent, les tirs sont de moins en moins nombreux. Quand plus aucune balle n'est tirée et que la première vague de soldats est à terre, Diana se redresse. La surprise se lit sur ses traits quand elle découvre l'identité de la femme qu'elle protégeait de son bouclier. « Barbara Ann ? » Et avec elle, une petite fille terrorisée, probablement arrachée à sa famille – si famille elle a encore. « Courez, rejoignez les Amazones avant que Waller ne déploie une nouvelle garnison, dépêchez-vous ! Partez, MAINTENANT ! » Diana n'a pas le temps de se demander ce que Barbara Ann fait ici, ni même si elle va bien, si elle se souvient ou non de la vérité. Il n'y a pas une seconde à perdre, ils ne s'en tireront pas aussi facilement. Ils n'ont fait que gagner un peu de temps, mais le petit jeu cruel de Waller n'était que cela – un jeu. « Allez, allez, dépêchez-vous, ne perdez pas de – » La fin de sa phrase est étouffée par la dizaine d'explosions simultanées qui font sauter les marches du Capitole, et avec elle les innocents n'ayant pas eu le temps d'évacuer la zone à temps. Le souffle de l'explosion projette Diana plusieurs mètres en arrière, elle atterrit contre un tank posté sur la pelouse. Elle se relève en grimaçant, un sifflement aigu brouillant son audition. La première chose qu'elle voit, ce sont les cadavres mutilés éparpillés tout autour d'elle. L'explosion n'a pas atteint les Amazones ou les rebelles, ce n'était pas le but de Waller... Non, ce qu'elle voulait, c'était leur donner une leçon, leur prouver que c'est elle qui mène le jeu et entamer leur moral. Furieuse et écœurée par le sacrifice de vies innocentes, Diana attrape le premier tank à portée de main et l'envoie s'écraser contre un second. Folle de rage, elle arrache la tourelle d'un autre et sort brusquement les occupants du véhicule avant de les jeter au sol comme de simples poupées de chiffon. Elle aussi peut faire une démonstration de force. Elle aussi peut être pitié et user de toutes les stratégies possibles pour gagner... Mais Diana a une conscience. Une conscience qui l'empêche de s'abaisser au niveau de ses adversaires, et de tuer des hommes déjà à terre. Cela ne l'empêche pas, en revanche, de détruire les véhicules blindés les uns après les autres comme s'ils n'étaient que de simples jouets de plastique, animée par une furie divine qu'elle contrôle à peine. Une certitude est de plus en plus claire dans son esprit : elle aurait dû tuer Savage à la minute où elle avait appris qu'il avait pris la tête du pays. Sa pitié ne s'applique pas à un monstre sans âme ni cœur.
Made by Neon Demon


résumé des actions:
 

_________________


ONLY LOVE WILL TRULY SAVE THE WORLD.
We have a saying, my people. Don’t kill if you can wound, don’t wound if you can subdue, don’t subdue if you can pacify, and don’t raise your hand at all until you’ve first extended it.

jason, before and after diana:
 


Dernière édition par Diana Prince-Todd le Dim 14 Oct - 12:51, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Invité

Invité










MessageSujet: Re: THE PATH TO PARADISE BEGINS IN HELL ✸ (second groupe, washington)   Lun 8 Oct - 16:34





Washington
THE PATH TO PARADISE BEGINS IN HELL



☾☾ Etta est rentrée dans le capitole quand les choses s’accélèrent dehors et elle aurait certainement monté les marches si elle n’avait pas reconnu la voie de la diplomate du Royaume Uni. Surprise, ne pouvant s’en empêcher, elle va revenir sur ses pas pour regarder ce qui se passe car elle était persuadée que la jeune femme était retournée dans son pays depuis longtemps mais elle n’avait pas été assez rapide. Pourquoi hésite-t-elle ? Elle ne comprend pas mais la vue de la petite fille que Barbara semble protéger la secoue parce que ce n’est pas la même chose d’être derrière un dossier avec le nombre de morts et voir les gens se faire tuer devant soi, surtout les enfants. Sa conscience est en alerte, il faut qu’elle se bouge mais elle reste inerte, perdue entre des souvenirs de plus en plus violents et ce qu’elle est dans cette réalité depuis quarante ans. Pourquoi avoir soudainement autant de compassion elle ne comprend pas et se recule quand les tirs commencent, instinct de survie. Les miliciens qui ont eu le même réflexe qu’elle lui colle une arme dans les mains, sachant très bien qu’elle sait s’en servir, elle s’est formée. C’est ainsi quand on est proche du président il faut savoir parer a toute éventualité, surtout quand on est sa secrétaire personnelle et elle met quelques instants à retrouver ses automatismes alors que soudainement tout se calme. Pourquoi ?

Elle passe le nez par l’entrée et est surprise de la scène qu’elle voit. Même si elle repousse tout ce qui lui revient en mémoire depuis quelques minutes elle ne peut s’empêcher de murmurer « Diana ? » en voyant l’amazone dos à elle qui protège Barbara et la petite fille. Pourquoi la connaît-elle ? Comment ? Et pourtant sa présence fait tout ressurgir soudainement comme si la vérité ne pouvait rester cachée face à elle mais tout ça est tellement logique... Quand l’amazone leur fait signe de partir, elle attrape la main de Barbara en s’avançant vers elle avant de les faire rentrer dans le capitole. Ce n’est peut être pas logique mais toutes les troupes de Savage sont surtout dehors, pas dedans donc c’est certainement le meilleur endroit pour pouvoir se protéger, Etta connaissant le capitole sur le bout des doigts. Elles sont à peine rentrées que forcément quelques miliciens les tiennent en joue mais a ce moment tout explose et Etta se fait propulser par le souffle. Ce n’est que quelques secondes plus tard qu’elle retrouve ses esprits, un sifflement désagréable dans les oreilles comme elle n’entend plus rien sous le choc. Elle cherche des yeux Barbara Ann et la petite et remarque un milicien qui se redresse aussi pointant son arme sur deux corps dont la petite fille. Elle lève alors son arme et l’abat, sans hésitation, elle laissera sa conscience se réveiller plus tard même si elle se rend compte qu’elle tremble, chose qu’elle n’a jamais fait et va pour les rejoindre quand elle entend une nouvelle milice descendre les escaliers. Les pierres partout leur donne une bonne cachette en attendant de savoir quoi faire. Elle ne comprend juste pas pourquoi elle est là et pourquoi elle les aide. Peut être parce que c’est juste mais elle ne s’en soucie guère d’habitude. Elle a l’impression de ne plus être aux commandes... Ou de l'être a nouveau...

CODAGE PAR AMATIS


résumé des actions:
 
Revenir en haut Aller en bas

avatar


independent soul

Messages : 4196
Date d'inscription : 29/01/2017
Face Identity : Matthew Daddario.
Crédits : exotic (avatar), STARFIRE alias Julia ♥ (les bannières, le gif badass et les crackships canons), Hank ♥ (l'aesthetic), signature (anaphore), Ozzy (avatar ship) & renegade (montage)
blablalblalba
Age du personnage : Vingt-six années à écumer la ville du crime.
Ville : Gotham City.
Profession : Plus mercenaire que justicier, tu ne te considères pas comme un héros. Toi, tu n'hésites jamais à tuer.
Affiliation : Solitaire, tu es malgré tout rattaché à la batfamily. Plus ou moins. Ta vraie famille est celle que tu t'es construite.
Compétences/Capacités :


Tu n'as aucun superpouvoir. Ton talent repose sur une maitrise parfaite des armes, l'apprentissage des meilleurs techniques de combat, l'usage de la stratégie militaire et une aisance innée pour l'acrobatie.



Tu possèdes également un don presque mystique enseigné par l'All Caste, qui consiste à ôter tout pouvoir et immortalité à ton adversaire. Par la force de ta volonté, tu peux matérialiser des épées d'énergie mystique, les All-Blades. Indestructibles, elles sont directement connectées à toi.


you gave me peace in a lifetime of war
Diana ღ Jason



Situation Maritale : Marié à Diana, l'amour de ta vie et mère de ta petite fille, Ophelia.









MessageSujet: Re: THE PATH TO PARADISE BEGINS IN HELL ✸ (second groupe, washington)   Lun 8 Oct - 22:14


intrigue paradox of time

Oh let the bullets fly, oh let them rain.


En position de sniper, tu attends le signal. Malgré le gros enjeu, tu ne te sens pas angoissé. Au contraire, t'es excité par toute cette action, par cette occasion de te défouler après ces semaines de frustration. Tu n'as qu'une hâte, que le combat soit enclenché, et rentrer dans le tas. Ces hommes, peut-être que dans votre univers ils n'ont rien de mauvais, et qu'ils ne réalisent pas ce qu'ils sont en train de commettre au nom d'un tyran, mais tu ne peux pas te permettre de songer à ça. Ton boulot, c'est de sauver les innocents, pas te questionner sur la moralité consciente ou non de ces étrangers. La fille qui vous a rejoint semble tout aussi pressée que toi d'appuyer sur la détente. Ce n'est plus qu'une question de secondes. Dans ton viseur, tu observes les visages de chacun. Parfois tu y lis de la peur, parfois de la détermination, et... Etta. Tu vois Etta dans ton collimateur. « Bordel. » Qu'est-ce qu'elle fait ici ? Avec eux ? Debout en haut des marches, elle se tient au milieu de vos ennemis, leur appartenant clairement. Aucun doute possible, elle n'a pas encore retrouvé sa mémoire. D'un geste de la main, tu demandes le talkie walkie à l'homme à tes côtés. « Ne tirez pas sur la ptite blonde dans le fond. Je répète, interdiction de tirer sur la ptite blonde du fond. » Après un long soupire d'exaspération, tu te remets rapidement en place. Le signal vient d'être donné, Kara vient de s'élever au-dessus de la foule. Dans tout l'immeuble raisonne alors les tirs de vos fusils. Un vacarme assourdissant, mais synonyme du début de la bataille. Un œil clos, tu vises un à un les soldats de Savage, pendant que Diana protège les civils à la merci des balles. Quand tous sont à terre, tu cesses de tirer, mais sans quitter ton viseur au cas où une autre menace venait à surgir. Et cette menace te prend de court. Une brutale explosion emporte subitement avec elle les marches du Capitole, laissant bon nombre d'innocents sans vie. « NON ! » Vous auriez dû vous douter qu'ils ne se laisseraient pas faire. Que si ce monstre est capable de bombarder ses propres villes, alors aucune limite n'est infranchissable pour lui. T'es en colère. T'es enragé. Tu as vu bien assez de gens mourir lors de l'attaque sur Métropolis, tu n'en supporteras pas plus. Finalement, tu laisses retomber ton arme sur le sol, bien décidé à quitter ta confortable position pour foncer directement dans la foule. T'en as besoin. T'as toute cette haine à évacuer. « Couvrez-moi, ou suivez-moi. » Tu n'obligeras personne à risquer sa vie. Ils peuvent te suivre au cœur de la bataille, ou continuer de vous protéger depuis l'immeuble. Toi, tu n'as plus de temps à perdre. Tu dévales les marches, et cours vers le Capitole, deux armes aux poings. De loin, tu vois un tank voler et s'écraser sur un autre. Tu sais que c'est Diana, et que sa colère fait écho à la tienne. Ton cœur se gonfle d'une détermination encore plus forte. Tu tires à vue sur les soldats qui échappent à la fureur de ton épouse, et te fraye un chemin jusqu'au Capitole. Tu pénètres par la fenêtre sur le côté de l'entrée, t'écrasant lourdement sur le sol à travers l'éclat du verre que tu viens de briser. La subtilité, c'est pas ton fort. Face à toi, une troupe de miliciens descendent les escaliers, et tu leur offres un accueil surprenant. Avant qu'ils ne lèvent leurs fusils pour t'abattre, tu tires sur la première ligne. Ils tombent comme des mouches, sous l'assaut sans pitié de tes balles. Pour la seconde ligne, t'es à court de minutions, alors tu utilises leurs corps comme bouclier, tout en frappant leur crane avec la crosse de ton arme. L’improvisation, c'est là que t'es le meilleur. En quelques secondes, toute la troupe est décimée. T'as pris quelques coups, ton costume est taché de rouge, mais l'adrénaline court dans tes veines. « Putain, ça fait du bien. » Vous n'avez que quelques minutres de répit avant que d'autres n'arrivent. Alors tu ramasses des armes qui trainent sur le sol, dans le sang de leurs propriétaires, prêt pour la prochaine vague.


Spoiler:
 



AVENGEDINCHAINS

_________________

GOOD HEART, BAD TEMPER
ANAPHORE




A SUMMARY:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


independent soul

Messages : 44
Date d'inscription : 04/10/2018
Face Identity : Rose Leslie
Crédits : Avengedinchains (ava); Joe Mania (profil); Blue (icon)

Age du personnage : La trentaine, semble-t-il
Ville : Gotham
Profession : Amazone en exil et arme à louer freelance.
Affiliation : Aucune pour le moment, si ce n'est à ses soeurs amazones.
Compétences/Capacités :

- Force, endurance et agilité plus développées que la moyenne humaine.
- Artemis est douée d'une longévité hors norme, fruit de son héritage amazone.
- Maniement d'une large gamme d'armes mais plus particulièrement des armes blanches et de l'arc.
- Détentrice de Mistress, une hache qu'elle peut faire apparaître à loisir.


Situation Maritale : Trop de fantôme dans son existence pour qu'elle ait l'esprit à ça. Célibataire.









MessageSujet: Re: THE PATH TO PARADISE BEGINS IN HELL ✸ (second groupe, washington)   Mer 10 Oct - 13:00

❝ If this is to end in fire, then we should all burn together. Watch the flames climb high into the night. ❞The path to paradise begins in hellComme à son habitude, le monde était tombé dans le chaos sans crier gare et Artemis n'avait eut d'autre choix que de se laisser entraîner dans son sillage. Ca n'avait eut l'air de rien au départ. Des images fugitives dans son esprit, une bizarre sensation que quelque chose n'allait pas du tout. Et puis ça s'était révélé à elle, des images fragmentaires remontées d'une mémoire qu'elle avait jusque là refusé de voir. Mais elle n'avait pas eut le loisir de faire le tri dans son esprit, les choses s'étaient enchaînées à une vitesse vertigineuse. La voix de Diana et son discours plein de verve. Wonder Woman appelant à se dresser contre l'oppresseur. La raison aurait voulu qu'elle reste aveugle et sourde à ses paroles, qu'elle s'en détourne pour retourner se terrer dans les ombres. Mais Artemis était sortie de sa réserve, mue par une force qui dépassait sa propre volonté. Et c'est à partir de là que tout avait dégénéré.

Washington à feu et à sang et le Capitole en point d'orgue du champ de bataille. Elle était restée en arrière, écoutant les discours des uns et des autres, ombre parmi les ombres. Et Artemis avait cru qu'elle ne serait qu'un vague appui dans cette affaire. La première salve de tir avait été arrêtée par le duo formé par Diana et Kara et les archères amazones avaient fait tout ce qui était en leur pouvoir pour protéger les civils. Et puis le chaos. La confusion n'avait pas tardé à se propager et les civils tentèrent tant bien que mal de se mettre à l'abri. Son regard croisa un regard au creux de cet immense capharnaüm. Quelque chose qu'elle n'aurait jamais cru vivre. Une sœur, une compagne, qui malgré les différences et malgré l'exil, reconnaissait en elle le même héritage amazone. Comme une invitation à rejoindre leurs rangs. Alors Artemis se jeta dans la mêlée. C'était comme remonter le courant, tentant tant bien que mal d'ouvrir la voie aux civils qui s'éloignaient, couvrant leur fuite dans la cacophonie du fer heurtant le métal et des balles filant à leurs oreilles. Artemis croisa quelque regards affolés, des visages en larmes qui éveillèrent en elle la confusion et la colère. Ils n'avaient pas le droit. Pas le droit d'utiliser des innocents pour se battre à leur place.

« Lâches que vous êtes de vous terrer pendant que d'autres combattent à votre place ! » Cracha-t-elle hargneuse

Mais la déflagration qui ne tarda pas à suivre botta en touche le mince espoir qui aurait pu galvaniser le camp rebelle. L'explosion déchira l'air dans un bruit d'apocalypse et Artemis assista impuissante à toute l'affaire, projetée en arrière de plusieurs mètres. Quelque chose la heurta et elle étendit instinctivement le bras, retenant de justesse une jeune femme qui emportée par le souffle de l'explosion alors qu'elle tentait d'échapper à un poursuivant. Le bruit du fer mordant un corps disparu dans la bataille alors qu'elle abattait l'ennemi d'un coup d'épée. Premier duel au corps à corps et elle n'accorda pas un regard à son adversaire tombé, agrippant la jeune femme pour la redresser.

« Si tu veux survivre il te faudra plus de hargne que ça. » Répondit-elle durement

Eclair au fond de ses yeux. Quelques choses passa entre elles et la jeune femme repris sa course. L'explosion avait laissé une montagne de gravas et ce qu'elle refusa de prendre pour des cadavres de victimes. L'amazone n'eut pas le temps de contempler le massacre, elle n'avait pas besoin de faire un gros effort d'imagination pour deviner combien d'infortunés avaient pu être ensevelis sous l'explosion. Mais impossible de céder à l'amertume alors que de nouvelles vagues se préparaient. Depuis l'intérieur du monument, de nouveaux bruits de déflagration lui suggéraient qu'il y avait de nouveaux combats à l'intérieur mais impossible d'en avoir la certitude. Dans son dos la bataille faisait rage et la pelouse du Capitole s'était transformée en un immense capharnaüm de violence et de sang. Les ouvertures désormais béantes vomirent bientôt de nouveaux soldats qui ne lui ôtèrent le choix de continuer à avancer ou pas alors que les derniers civils retardataires, détalaient en tout sens, comme perdus. Retenant un juron de frustration, Artemis s'élança sur le perron. S'ils finissaient par l'emporter ce soir, il ne serait pas dit qu'elle n'avait pas fait de son mieux pour protéger ces créatures fragiles.
© 2981 12289 0


Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


super villain

Messages : 234
Date d'inscription : 22/08/2018
Face Identity : Alicia Vikander
Crédits : Avatar by Myself

Age du personnage : 33 ans
Ville : Mobile
Profession : Criminelle internationale, trafiquante d'antiquités, ex-archéologue
Affiliation : Injustice League... quand ça l'arrange
Compétences/Capacités :

• Avatar de Cheetah
• Transformation en être mi-humaine, mi-guépard
• Capacités surhumaines (force, vitesse, endurance, etc...)
• Poison transformant ses victimes en être mi-homme, mi-guépard



• Excellente combattante au corps à corps
• Doctorante en archéologie et en anthropologie
• Polyglotte
Situation Maritale : Techniquement mariée, même si elle fait fi de cette union









MessageSujet: Re: THE PATH TO PARADISE BEGINS IN HELL ✸ (second groupe, washington)   Mer 10 Oct - 21:44






The path to paradise begins in hell

Ft. Diana, Jason, Etta, Luka, Tracy, Artemis

Barbara Ann avait entendu les histoires sur les gens qui revoyaient leur vie défiler devant leurs yeux au moment de leur mort, et elle n'aurait jamais cru pouvoir dire que tout ça n'était rien que des foutaises. Alors qu'elle voyait l'un des gardes braquer le canon de son arme à feu sur le crâne de son garde du corps, la seule chose qu'elle pouvait voir était justement le canon de l'arme. Tout le reste semblait flou, et elle anticipait déjà la détonation qui allait retentir alors que la crâne de son compatriote allait exploser et que son cerveau serait réduit en bouillie par la balle. Mais ce qu'elle redoutait le plus, c'était le moment où ça serait son tour, au moment ou ça serait à elle de se faire exécuter d'une balle dans la tête. Elle ne voulait pas mourir comme ça. Elle ne pouvait pas mourir comme ça. Pas sans se battre, pas sans avoir donné tout ce qu'elle avait pour essayer d'empêcher ce qui semblait être inévitable. Mais elle n'avait rien d'une combattante, et les soldats étaient bien trop nombreux pour qu'elle puisse faire quoi que ce soir. Si elle tentait de lutter, ils allaient se contenter de lui tirer une balle dans le dos et de balancer son cadavre en bas des marches pour faire bonne mesure. Mais au moment ou elle pensait que c'était la fin pour son garde du corps, le miracle qu'elle n'espérait pas sembla enfin se produire et la confusion la plus totale gagna les marches. Quelqu'un venait les sauver. Toute une armée en vérité. Et elle profita que ses geôliers aient leur regard et leur attention tournée ailleurs pour dégager un de ses bras et envoyer son coude en pleine figure d'un des gardes. Ce dernier se ressaisit bien vites, mais une flèche lui transperça la poitrine en même temps que son compagnon tombait. Alors qu'elle tentait de trouver un abri, Barbara Ann avisa un homme qui pointait son fusil sur une gamine et oubliant toute idée de fuite, la jeune femme lui sauta dessus pour le faire tomber. Se relevant bien vite, elle attrapa la petite fille par le bras, mais elle ne fit pas trois pas qu'elles se retrouvèrent face à une autre soldat qui les menaçait. Mais alors qu'il tirait, une femme se jeta devant elle, bloquant les tirs de son bouclier. Et quand le danger fut écarté, elle regarda avec stupeur celle qui venait de la sauver « Diana? » Le nom lui échappe sans trop savoir pourquoi, alors qu'une foule de souvenirs de cette femme lui revient en mémoire, rendant encore plus confus son esprit et la situation dans son ensemble.
Mais elle n'a pas le temps de composer avec tout ça qu'elle sent une main l'attraper et la tirer elle et la petite vers le haut des marches. Il lui faut quelques secondes pour comprendre qu'il s'agit d'Etta Candy, qui vient de lui sauver la vie. Elle qui avait organisé la mort de centaine de milliers d'innocents vient de la sauver elle. La secrétaire la conduisit jusqu'à l'entrée du capitole, où une escouade de soldats les prends en joue, mais c'est à ce moment que l'enfer se déchaine dans leur dos. Le souffle de l'explosion les fait tomber et elle sent la chaleur dans son dos. Comment ont-ils osé faire ça? Faire sauter une bombe alors que des dizaines d'innocents sont assis dessus. Se relevant tant bien que mal, Barbara Ann vit Etta abattre d'une balle l'un des soldats encore en état d'essayer de les tuer « Etta, que... il se passe quoi ici bordel? » Et elle ne parle pas que de ce qui se passe à l'heure actuelle. Ses derniers souvenirs remontaient à avant son départ pour l'Afrique et maintenant elle se retrouvait au beau milieu d'une zone de guerre.
Et tout autour d'elles, c'est le chaos. Elle entends des coups de feu venir de tous les côtés, des explosions, des cris dans un chaos indescriptible. Attrapant l'arme d'un des soldats, elle en vérifia le chargeur avant de se tourner vers Etta et de désigner la petite fille terrorisée « Prends-là et allez vous mettre à l'abri à l'intérieur. Je peux pas laisser Diana se battre seule, et je veux pas qu'il t'arrive malheur. » Elle n'a rien d'une guerrière d'élite comme Diana, mais Steve et elle lui ont quand même appris à se battre. Et c'est mal connaitre l'anglaise d'imaginer qu'elle va rester là sans rien faire. Mais Barbara Ann n'avait pas fait trois pas qu'elle se retourna avant d'attraper Etta et de l'embrasser avec abandon, comme si ça faisait des années qu'elles n'avaient pas échangé un tel geste « Tu reste en vie, c'est clair? » Sortant de leur cachette, Barbara Ann abattit le soldat le plus proche tout en cherchant Diana du regard. Et son amie ne fut pas si difficile que ça à trouver puisqu'il n'y avait qu'à suivre les tanks volants.

☾ anesidora


Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


authorities

Messages : 342
Date d'inscription : 02/12/2017
Face Identity : Seb Stan.
Crédits : cosmic light

Age du personnage : 34 ans.
Ville : Washington D.C.
Profession : Membre de l'équipe NIGHTSHADE, d'A.R.G.U.S, ancien pilote militaire.
Affiliation : A.R.G.U.S , équipe NIGHTSHADE.
Compétences/Capacités :

x polyglote (anglais, italien, espagnol, arabe, russe)
x pilote militaire
x tireur d'élite
x fin stratège
x leadership
x esprit d'équipe
x soins militaires de combat



Situation Maritale : Célibataire.









MessageSujet: Re: THE PATH TO PARADISE BEGINS IN HELL ✸ (second groupe, washington)   Mer 10 Oct - 22:33

The path to paradise begins in hell
event
••••

L'hyper-lucidité. Le fléau et le don de tout bon soldat. A ce moment précis, je ressentais tout. La légère brise sur ma peau, le poids de mon arme au creux de ma main. J'entendais tout aussi. Les murmures, les rumeurs, le bruit des feuilles qui bruissent. Surtout, je savais tout ce que j'avais besoin de savoir. J'étais un tireur d'élite et je ne laissais donc rien au hasard. Je calculais la distance, l'angle de tir, le meilleur et le pire point d'impact. Je rectifiais ma position en fonction du souffle du vent. En somme j'étais concentré . Concentré sur ma cible et présent avec tout mon être dans ce moment.  Toutes les cellules de mon corps étaient tournés vers un seul et même objectif. Celui de servir. Celui de protéger.  Pourtant ma concentration le plus souvent sans failles se dissipa quelque peu lorsqu'une voix féminine se porta jusqu'à mes oreilles. Mes yeux bleus se tournèrent surpris vers la silhouette de la jeune femme. Tracy Trevor se tenait à mes côtés, armée d'un fusil d’assaut comme si de rien n'était. Ma bouche s'ouvrit d'elle même puis se referma lorsque je ne trouvais rien à dire. Elle ne semblait pas m'avoir reconnu. Peut être ne se souvenait elle pas. A y regarder de plus près, elle avait l'air bien différente de la version que je connaissais d'elle. Elle semblait plus froide, et soudainement bien plus dangereuse et calculatrice. La voir comme ça... me dérangeait. Un sentiment que je n'arrivais pas à m'expliquer. Peut être que voir un lien avec ma réalité se couper ainsi me bouleversait. Peut être que les changements opérés chez elle étaient tout simplement trop choquants. J'étais habitué à la femme que je connaissais et côtoyais. Mais cette femme là, elle n'existait pas ici.  « Ne tirez pas sur la petite blonde dans le fond. Je répète, interdiction de tirer sur la petite blonde du fond». Ce fut perturbé et les lèvres plissées sur des mots muets que je retournais à mon viseur. Juste à temps aussi. Le combat se lança presque instantanément. Avec calme, je descendais cibles après cibles. Dans ces gestes, il n'y avait rien de nouveau. Tuer faisait parti de mes fonctions. On ne faisait pas la guerre avec des bons sentiments. A moins de vouloir se faire tuer, cela ne rimait à pas grand chose.

Pendant un moment, tout se goupilla plus ou moins bien.  Par expérience, je savais cependant qu'il ne fallait jamais crier victoire trop vite. A nouveau, la situation me donna raison. Des explosions retentirent emportant avec elles les marches du capitole et les innocents victimes encore dessus. « Attention ». Ce fut essentiellement par réflexe que j'attrapais le bras de Tracy pour la tirer au sol. Même à distance, nous n'étions pas à l'abri des projectiles. Surtout pas lorsque l'explosion était de cette envergure. Le vestige d'une marche vint d'ailleurs se planter dans le mur juste derrière nous après avoir empoté un morceau de mur et la fenêtre près de laquelle j'étais en poste.  « Couvrez-moi, ou suivez-moi ». Je relevais à peine la tête pour le voir plonger tête baissée dans le combat qui fait rage plus loin. Ce fut un instant abasourdi que je le regardais courir. « Mais il est dingue » murmurais je. Apparemment, ce monde m'avait fait pour un temps oublier à quel point les justiciers étaient allergiques aux règles et à toute notion de stratégie.  Avec la certitude qu'il allait se faire tuer,  je bondissais sur mes pieds. « Reste ici » ordonnais je à la jeune femme blonde. Je ne lui laissais pas le temps de me répondre et suivis le mouvement. Je savais que je n'avais pas d'ordre à lui donner. Je n'étais rien pour elle. Mais je n'avais pas pu m'en empêcher. Pour moi, elle était une civile. Elle devait restée en sécurité. Et puis comment pourrais je expliquer à son frère la situation si elle venait à se faire tuer ? Steve Trevor était beaucoup de choses mais il était un grand frère avant tout. En ayant quatre sœurs, je comprenais mieux que qui compte.  

Ce fut en un seul morceau que je réussi à rejoindre la fenêtre par lequel mon camarde au masque rouge avait disparu. Ma course avait été ralenti par quelques soldats. Entre temps, il avait apparemment fait un carnage.  Cependant, il semblait trop confiant. Trop sûr de ses capacités. Dans les corps armés, on appelait ça un cowboy. Généralement, ils étaient les premiers qui rentraient chez eux les deux pieds devant dans une boite en bois. Tête baissée, il ne remarqua pas l'arrivée soudaine d'un nouveau soldat. Ce ne fut pas mon cas. Parfaitement positionné, je tirais. L'ennemi tomba au sol pour ne plus jamais se relever. «  J'avais oublié à quel point c'était une manie chez vous, les justiciers, de taper avant de réfléchir ». Je ne m'embarrassais pas de politesse. Pour moi, il venait de faire une erreur et je n'allais pas lui passer la pommade pour la simple raison que je ne le connaissais pas. «  Après si tu cherches à te faire tuer... surtout n'hésites pas, je te regarde ». Ses intentions étaient peut être bonnes mais en tant que militaire de carrière je ne pouvais que désapprouver ses ...tactiques. Si l'on pouvait appeler ça comme ça. «  C'est pas en te faisant tuer que tu aideras tous ces gens. Alors garde la tête froide ». Il prenait ou rejetait le conseil. La décision était entre ses mains. Personnellement, ma conscience était  apaisée.

résumé:
 

••••

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


authorities

Messages : 357
Date d'inscription : 29/12/2017
Face Identity : Emily Kinney
Crédits : Merewen (avatar)

Age du personnage : 32 ans
Ville : Washington DC
Profession : Avocate
Affiliation : Justice & protection
Compétences/Capacités : - Connaissances affûtées des lois
- Capacités d'argumentations solides
- Très bonne petite fouine
- Bonnes capacités en arts martiaux
- Agilité développée grâce aux cours d'escalade


- Immobilisation moléculaire (en cours d'apprentissage)
- Combustion moléculaire (possible évolution)
Situation Maritale : Wanna cancel ?









MessageSujet: Re: THE PATH TO PARADISE BEGINS IN HELL ✸ (second groupe, washington)   Jeu 11 Oct - 13:26

Les choses bougent mais pour le moment rien ne semble pressant. Alors elle garde le soldat qui menace cette femme bien accroché dans son viseur et elle attend. Tracy est calme. Cela fait longtemps qu'elle ne s'est pas sentie aussi calme. Maintenant qu'elle a un fusil entre les mains, qu'elle prend part au combat à visage découvert, qu'elle retrouve une partie de ce qu'elle a perdu en réintégrant son pays, elle se sent sereine. Pourtant, c'est le chaos autour d'elle. Il n'y a que de la haine, de la peur et de la violence. Mais là, bien installée, œil rivé à son viseur, elle sait qu'elle se trouve là où elle doit être. Et elle se sent bien. Peut-être tout finira aujourd'hui. Ou peut-être ce jour signe la fin du monde tel qu'ils le connaissaient tous. Mais Tracy n'a pas peur. Et même si encore quelques minutes auparavant elle était perdue, dans des sensations des flashs qu'elle ne comprend pas, maintenant elle est calme, seulement concentrée sur la scène qui se déroule en bas. Parce qu'elle sait qu'en cet instant, rien n'a plus d'importance que tous ces innocents regroupés sur les marches du capitole.

Lorsque l'homme au masque rouge parle d'une blonde au fond, Tracy relève un peu son viseur, pour voir de qui il parle et ne pas risquer de la toucher. Lorsqu'elle la voit, il y a un moment de flou. Dans son esprit, le visage de la blonde fait émerger quelques souvenirs. Des rires, des moments de tendresses, des messages. Cette fille, Tracy est sûre de ne l'avoir jamais vue, pourtant elle a des souvenirs. Encore une fois, les paroles de l'Amazone trouvent du sens face aux souvenirs qui émergent et Tracy murmure : « Etta… ? ». Elle ne sait pas l'expliquer mais elle a l'impression qu'elle ne devrait pas être là, pourquoi est-elle au capitole ? Pourquoi pas au milieu des innocent ? Tracy se force à inspirer. Elle reprend sa position initiale et se concentre à nouveau. Elle vide son esprit, elle se défait de tous ses doutes. Lorsque les choses se débloquent Tracy est prête. Elle n'est pas en reste : elle entame son travail de nettoyage neutralisant tous les soldats qu'elle peut tuer de sa position au fur et à mesure. Et quand le calme revient, elle expire gardant à l'esprit qu'il peut tout se passer. Et bien sûr, cela se produit. Une série d'explosion qui détruit le bas de l'escalier sur lequel s’enfuyaient les civils. Tracy est surprise que quelqu'un attrape son bras pour la tirer vers le bas. La militaire grogne en relevant le regard sur celui qui a fait ça. Le visage de cet homme lui semble familier. Elle fronce un peu les sourcils mais avant qu'elle n'ait eu le temps de dire quoi que ce soit, l'homme au masque rouge sort les invectivant à le suivre ou à le couvrir. Celui qui vient de lui sauver signale que l’autre est dingue. Tracy n’est pas d’accord. La militaire est plutôt du genre à se redresser et à le suivre. Mais son sauveur lui donne l’ordre de rester ici. La blonde arque un sourcil alors qu’il se lève pour suivre le mouvement. Elle roule des yeux et dit pour elle-même : « Compte la dessus oui… ». Elle s’arrache au sol, abandonnant son fusil pour sortir du bâtiment et rejoindre le capitole. C’est sur le cadavre d’un soldat de Savage qu’elle attrape une arme plus adaptée à une zone de combat. Et déjà d’autres troupes sortent.

Tracy n’y va pas avec le dos de la cuillère. A chaque occasion qu’elle trouve, elle abat l’un des hommes. Et lorsqu’elle n’en trouve pas, elle en créée. La militaire se bat comme une lionne pour atteindre les décombres de ce qui avant étaient des marches. Ici, le combat est plus difficile tant la progression est impossible. Mais heureusement pour elle, les soldats de Savage sont aussi désavantagés. Elle continue à frapper, usant de son arme, de ses poings et parfois même de tout son corps. Elle poursuit sa progression effectuant un nettoyage systématique et efficace. La militaire est calme, elle n’écoute pas ses émotions : un homme se dresse devant elle et elle neutralise l’obstacle. Certains d’entre eux arrivent à la frapper, tentant de la faire tomber, mais malgré sa relative chétivité, elle est plus solide qu’elle n’en a l’air. Quant aux projectiles qui volent vers elle, la jeune femme se contente de les stopper, utilisant ses dons. Elle ne tarde pas à arriver à la hauteur de la femme qui s’était interposée pour protéger la petite fille. Elle l’avise du regard et lorsqu’un homme surgit à leur droite, son seul et unique réflexe et de tendre les doigts pour vaporiser le soldat qui explose avant de disparaître littéralement. Il n’y a rien à faire. Même si maintenant elle maîtrise ses deux pouvoirs à la perfection, Tracy ne s’y fera sans doute jamais : « Holy moly… ». Elle se tourne vers la jeune femme et demande : « Tout va bien ? ». Elle ne sourit pas, mais elle tient à vérifier que la femme qu’elle vient de trouver est en assez bon état pour éventuellement se battre à ses côtés. Elle jette un œil autour d’elles puis risque un regard à l’intérieur, cherchant les deux hommes qui étaient avec elle plus tôt mais ne les voyant pas, elle avise une troupe de soldats qui se reconstitue avec les survivants. « Allons-y… Il vaut mieux ne pas leur laisser le temps de se ressaisir ». Même si les tanks sont détruits, les soldats peuvent encore faire de gros dégâts. Tracy redresse son arme et déjà se positionne un genou à terre, en partie cachée derrière un bloc de pierre, pour les faucher un à un avant même qu’ils ne les atteignent, commençant déjà sa moisson mortelle.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


hero of earth

Messages : 4773
Date d'inscription : 16/12/2016
Face Identity : Gal Gadot.
Crédits : blossom (avatar) + starfire (signature).

Age du personnage : Cinq millénaires se sont écoulés, mais Diana demeure inchangée, épargnée par les ravages du temps.
Ville : Gotham ou Themyscira.
Profession : Princesse et Ambassadrice de Themyscira, Déesse de la Vérité, guerrière, membre fondateur de la Ligue de Justice
Affiliation : Les Amazones et la Ligue de Justice.
Compétences/Capacités :
Fille de Zeus et d'Hippolyte, Diana est à la fois une déesse et une Amazone. Elle possède une force, une endurance, une rapidité et des réflexes surhumains/divins. Elle est invulnérable à tout sauf aux armes capables de tuer des dieux, est immortelle et se régénère rapidement lorsqu'elle est blessée. Elle résiste à la magie et à la télépathie, et peut communiquer avec les animaux. Combattante inégalée, elle possède des bracelets de soumission d'Amazone forgés à partir du bouclier de Zeus, l'épée d'Athéna, la Tueuse de Dieux et le Lasso de Vérité d'Hestia. Depuis peu, elle est capable d'invoquer et d'user de la foudre.


Situation Maritale : Mariée à l'amour de sa vie, son âme-soeur, Jason, mère de leur premier enfant, une petite Ophelia.









MessageSujet: Re: THE PATH TO PARADISE BEGINS IN HELL ✸ (second groupe, washington)   Dim 14 Oct - 12:49

the path to paradise begins in hell
event washington

Diana est furieuse, Diana est déchaînée. Elle laisse libre cours à sa colère, les véhicules blindés sont démantelés les uns après les autres, aussi facilement que s'ils étaient faits de papier. Elle ne supporte plus toutes ces morts inutiles, ces vies innocentes sacrifiées sur l'autel de la tyrannie comme si elles ne valaient rien. Elle ne supporte plus la cruauté de la race humaine, elle ne supporte plus de les voir s'entretuer encore et encore. Et si Arès avait raison, au fond ? Et s'il n'était aussi puissant que parce que les hommes sont incapables de vivre en paix, parce qu'ils ont un besoin insatiable de se conquérir les uns les autres et de faire usage de la violence pour y parvenir ? Parce que c'est dans leur nature d'être belliqueux, dans leurs gènes. Est-ce vrai, ou n'est-ce qu'un mensonge savamment construit pour la manipuler ? Quoi qu'il en soit l'effet est réussi, Diana y songe plus souvent qu'elle ne le devrait. Sous ses poings, le métal se tord, grince et se brise. Les fuyards sont rattrapés par les Amazones ou les rebelles, les affrontements sont brutaux et sanglants. L'odeur de la mort empeste le Capitole, la pelouse vire lentement à l'écarlate. Les hurlements, les pleurs, les ordres aboyés, le claquement des coups de feu, le sifflement des flèches, les explosions... L'environnement est assourdissant. En ayant terminé avec les tanks et ses occupants, Diana retire son épée de son fourreau. Mais pendant un instant, elle hésite. Combattre le feu par le feu, est-ce réellement une bonne idée ? Ne risquent-ils pas de se retrouver avec un tas de cendres fumantes, sans vainqueurs nulle part ? Quand Diana aperçoit le visage d'Etta, elle bat des paupières, incrédule. Elle porte les couleurs de Vandal Savage. Un peu plus loin elle voit Tracy, elle aussi bien différente dans ce monde. Jason est déjà couvert de sang. Quant à Barbara Ann... Peu importe l'univers, elle trouvera toujours le moyen de se mettre en danger. Diana secoue la tête pour reprendre ses esprits ; le moment est mal choisi pour elle pour laisser le doute l'envahir. Essayant d'utiliser son bouclier plus que son épée pour ne pas tuer quand elle peut l'éviter, aussi tentantes que soient l'idée et l'envie. Mais les hommes de la milice sont trop nombreux, ils arrivent de tous les côtés, toujours mieux armés que les précédents. Combien se sont engagés dans cette armée en toute connaissance de cause ? Diana ne peut concevoir que l'on puisse vouloir tant de mal à ses semblables. Ce n'est pas une chose qui existe sur Themyscira, ses sœurs se respectent et se soutiennent, la solidarité est une qualité intrinsèque à leur société. Et puisque ses pensées sont tournées vers les Amazones, Diana rejoint les siennes pour les soutenir dans leurs efforts. Si on peut réellement parler d'efforts, aussi entraînés qu'ils soient les hommes de Savage ne font pas le poids face aux guerrières de Themyscira. Parmi ses sœurs, un visage attire son attention parce qu'elle ne le reconnaît pas. En cinq mille ans, et même sans être proche de toutes les Amazones qui peuplent Themyscira, Diana les connaît toutes. Mais elle ignore qui est cette furie rousse qui s'élance vers les décombres en fauchant tous les soldats sur son passage. À la fois intriguée et inquiétée par sa présence, elle choisit de la suivre après s'être assurée que Jason et les autres n'aient pas besoin de son aide. Si des civils encore en vie sont coincés sous les blocs de béton, elles ne pourront pas les libérer tant que le Capitole continuera à vomir des soldats en un flot ininterrompu. Quand elle se rapproche de l'Amazone, Diana fronce les sourcils en reconnaissant une armure de Bana-Mighdall. La dernière chose à laquelle elle s'attendait était de trouver une Amazone venue d’Égypte à Washington, surtout après sa dernière visite chez elles... Mais peu importe, il n'est pas encore l'heure de poser des questions. « Amazone ! » Une fois son attention attirée, Diana la rattrape et lui désigne les décombres d'un geste. « Toi et les autres, essayez de dégager les survivants, et dirigez les retardataires vers notre légion. Je vais retenir les soldats. » Avec une nouvelle détermination, Diana remet son épée au fourreau et son bouclier dans son dos. Elle a une bien meilleure arme à sa disposition, héritée de son paternel. Poings serrés, elle s'élève quelques mètres au dessus du bâtiment. Le grondement furieux et soudain du tonnerre fait tout trembler aux alentours, suivi de la foudre qui s'abat sur les entrées, réduisant au passage en cendres les bataillons qui s'apprêtaient à en sortir. Habillée d'éclairs, Diana déchaîne le feux du ciel sur le Capitole. Ce n'est peut-être pas très subtil, mais cela a au moins le mérite d'être efficace, tout en rappelant à Savage et à Waller qu'elle ne joue pas dans la même cour qu'eux.
Made by Neon Demon


résumé des actions:
 

_________________


ONLY LOVE WILL TRULY SAVE THE WORLD.
We have a saying, my people. Don’t kill if you can wound, don’t wound if you can subdue, don’t subdue if you can pacify, and don’t raise your hand at all until you’ve first extended it.

jason, before and after diana:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Invité

Invité










MessageSujet: Re: THE PATH TO PARADISE BEGINS IN HELL ✸ (second groupe, washington)   Mar 16 Oct - 12:07





Washington
THE PATH TO PARADISE BEGINS IN HELL



☾☾ Etta commence à trembler, ses deux vies commencent à s’entre déchirer et elle est perdue entre ce qu’elle a fait et ce qu’elle devrait faire. Elle sait juste qu’elle a besoin de protéger Barbara Ann et cette petite fille qui n’a rien demandé à personne. A l’abri derrière les morceaux de colonnades qui sont tombés, elle essaie de réfléchir à ce qu’elle doit faire quand soudainement la diplomate décide de partir au combat. Elle ne sait pas pourquoi mais la voir partir lui serre le cœur et elle tend une main vers elle comme pour la retenir quand celle-ci revient sur ses pas pour l’embrasser. Si Etta est surprise cela dure quelques micros secondes avant qu’elle pose ses mains sur les joues de Barbara et réponde avec passion au baiser avant de s’éloigner légèrement et murmurer « Reviens-moi » parce qu’elle sait au fond d’elle-même que sa compagne est loin d’elle depuis très longtemps et surtout qu’elle la perdra aussi vite qu’elle l’a retrouvé si tout revient à la normale. Elle ne sait pas ce qui est normal ou pas mais elle la perdra comme ces dernières années.

Alors que Barbara va combattre, les choses s’accélèrent et elle va pour mettre la petite fille à l’abri quand Jason débarque par la fenêtre clairement un truc de famille suivi par plusieurs autres personnes. Elle a juste le temps de se cacher derrière une colonne encore debout quand la milice débarque et elle cache les oreilles de la gamine en la protégeant de son corps alors que les balles volent dans tous les sens. Et puis le calme, elle voit une jeune femme face à elle qu’elle croit connaitre et hoche la tête « Oui oui » se contente t’elle de répondre en appuyant sa main contre sa tempe parce qu’elle commence à avoir du mal à tout remettre et pourtant elle la connait. « Tracy ? » C’est ça n’est ce pas ? Une amie… Une protégée… De la tendresse… Oui c’est ça et elle reconnait alors Jason qui est en train de combattre avec d’autres personnes qu’elle ne connait pas. Il y a beaucoup d’hommes de main ici mais c’est tout, il n’y a certainement pas ce qui les intéresse et elle s’en rend compte. « Jason ! Il n’est pas là. » fait-elle parce qu’elle commence à comprendre qui sont ses alliés et elle va pour rajouter quelque chose quand soudainement la foudre s’abat sur le capitole. Des bouts du bâtiment s’écroulent sur eux « Dehors !!! » hurle t’elle en fonçant vers la sortie sentant tout trembler et courant pour pouvoir se mettre à l’abri de la fureur de Diana.

Elle sort rapidement du capitole, prenant la petite fille dans ses bras avant d’enjamber comme elle peut le chaos ambiant histoire de se tenir loin du bâtiment qui est en train de s’effondrer complètement, essayant de se mettre le plus loin possible des débris et se retrouve plutôt à découvert. Elle se redresse et regarde autour d’elle sans trop savoir quoi faire, son arme toujours dans la main, c’est un joyeux bordel entre les miliciens qui continuent de combattre, ceux qui essaient de fuir, les amazones qui combattent et les rares survivants qui essaient de s’en sortir. Elle remarque un homme caché derrière des cadavres et lui fait signe de la suivre, le seul endroit où on peut être à l’abri c’est parmi les amazones, elle le sait et court vers elles comme elles récupèrent les survivants, abattant au passage un milicien et arrachant l’insigne de Savage sur sa poitrine, elle n’est clairement pas encore elle-même -jamais Etta ne se permettrait d’ôter la vie- mais par contre elle sait de quel côté elle doit être. « Diana il n’est pas là, il est dans un bunker de la Maison Blanche, il n’y a qu’un bout de ses troupes ici. » finit elle par dire, la petite fille toujours dans ses bras en pointant de son arme un autre endroit. Elle a envie de prendre Diana dans ses bras, elle a l’impression que ça fait une éternité qu’elle ne l’a pas vu mais elle est encore complètement paumée dans ses souvenirs, juste cette impression que sa place se trouve à ses côtés. Comme cela a été pendant des années.

CODAGE PAR AMATIS


résumé des actions:
 
Revenir en haut Aller en bas

avatar


independent soul

Messages : 4196
Date d'inscription : 29/01/2017
Face Identity : Matthew Daddario.
Crédits : exotic (avatar), STARFIRE alias Julia ♥ (les bannières, le gif badass et les crackships canons), Hank ♥ (l'aesthetic), signature (anaphore), Ozzy (avatar ship) & renegade (montage)
blablalblalba
Age du personnage : Vingt-six années à écumer la ville du crime.
Ville : Gotham City.
Profession : Plus mercenaire que justicier, tu ne te considères pas comme un héros. Toi, tu n'hésites jamais à tuer.
Affiliation : Solitaire, tu es malgré tout rattaché à la batfamily. Plus ou moins. Ta vraie famille est celle que tu t'es construite.
Compétences/Capacités :


Tu n'as aucun superpouvoir. Ton talent repose sur une maitrise parfaite des armes, l'apprentissage des meilleurs techniques de combat, l'usage de la stratégie militaire et une aisance innée pour l'acrobatie.



Tu possèdes également un don presque mystique enseigné par l'All Caste, qui consiste à ôter tout pouvoir et immortalité à ton adversaire. Par la force de ta volonté, tu peux matérialiser des épées d'énergie mystique, les All-Blades. Indestructibles, elles sont directement connectées à toi.


you gave me peace in a lifetime of war
Diana ღ Jason



Situation Maritale : Marié à Diana, l'amour de ta vie et mère de ta petite fille, Ophelia.









MessageSujet: Re: THE PATH TO PARADISE BEGINS IN HELL ✸ (second groupe, washington)   Ven 19 Oct - 20:38


intrigue paradox of time

Oh let the bullets fly, oh let them rain.


Oups. Il semblerait que l'un d'entre eux soit parvenu à te prendre par surprise. Avant que tu ne te rendes compte de sa présence, l'homme qui était avec toi dans l'immeuble tout à l'heure l'abat, et te sauve accessoirement la vie. C'est ce que tu appelles un travail d'équipe, mais lui préfère soudainement déblatérer sa morale douteuse sur les risques inutiles – d'après lui – que tu prends. Sourcil arqué, à la fois surpris et agacé par le discours que tu entends, tu t'approches de ton camarade. C'est qui lui déjà ? Si il y a bien une chose dont tu as horreur, c'est qu'on te dise ce que tu dois faire, ou qu'on te prenne de haut. Il est rigoureux, même un peu trop, sans doute a t-il été ou est toujours militaire. Il n'y a qu'un militaire pour porter une telle importance au protocole et à la discipline. Pour sauver des vies, il faut savoir parfois mettre la sienne en danger. C'est ta façon de faire, et quoi qu'il te dise, tu ne la changeras pas. « Me dis pas ce que je dois faire, le robot. » Tu dévisages l'homme, il est impassible, presque aucune émotion ne se dessine sur ses traits. C'est perturbant, et un peu flippant.  Oui, tu l'admets, tu te préoccupes rarement de l'opinion des autres, surtout quand elle concerne tes méthodes. Et même si tu n'as rien d'un justicier, et que tu ne te considères pas du tout comme tel, tu refuses d'entendre ce genre de propos à leur égard. Sans eux, ce type ne serait même plus de ce monde. Ou pire ? « Sans ces justiciers, tu serais peut-être en train de récurer les chiottes de Darkseid. » Tu t'arrêtes là, avant que la conversation ne dérape réellement. Même s'il t'agace, il n'est pas ton ennemi. Après un dernier regard, tu passes ton chemin pour retrouver une Etta qui semble avoir retrouvé la mémoire. Même si tu détestes l'uniforme qu'elle porte, tu ne lui en tiens pas rigueur. Ce qui s'est passé dans cet univers ne compte pas. Vous n'étiez pas vraiment vous-mêmes. Et tu sais pertinemment que la vraie Etta serait incapable de faire du mal à une mouche. Quand soudain tu sens le sol trembler, tu cours pour regagner l'extérieur, d'où tu peux voir Diana suspendue dans les airs, appelant la foudre de son père pour réduire à néant l'arrivée des troupes de Savage. T'es toujours épaté par la force et l'étendue de ses pouvoirs. Tu t'approches d'elle quand la tempête retombe, et reconnaît dans la foule un visage familier. Artemis. Tu lui adresses un regard appuyé, curieux de sa présence ici, mais tu gardes ça pour plus tard. Etta vous apprend que Savage s'est planqué dans un bunker de la Maison Blanche, une nouvelle qui ne t'étonne pas franchement. « Tiens, ça me rappelle quelqu'un. » A croire que les tyrans de ce monde aime se planquer comme des cafards. Hitler ou Savage, même saloperie à qui tu rêverais de coller ton poing. Un plaisir dont tu devras te passer, même si tu sais déjà comment atténuer cette frustration. En pêchant un autre gros poisson. « Il nous reste Waller. Elle s'est probablement cachée dans le bâtiment, on va aller la chercher. » Avant de déjà repartir, tu ôtes ton masque pour venir déposer un baiser sur la joue de Diana. « T'étais badass. » Tu lui souris, un sourire complice, et repars en direction du Capitole, pour trouver une autre entrée qui vous permettra d'accéder à l'intérieur. Dans ces moments difficiles, un peu de motivation fait toujours du bien. Accompagné de quelques rebelles, tu parviens à rentrer, et à te frayer un chemin entre les décombres, jusqu'à un gigantesque bureau au troisième étage. Elle est là. Amanda Waller. Assise sur son fauteuil, à vous observer pénétrer dans son antre, porte ouverte, comme si elle vous attendait. Tout est beaucoup trop simple. Elle ne se laisserait pas attraper aussi aisément. Elle a forcément quelque chose derrière la tête. Méfiant, tu t'approches du bureau derrière lequel elle se tient, deux armes en main. Attaquer serait une erreur. Alors tu attends de comprendre ce qu'elle vous a concocté. L'option que ce soit sa façon de lever le drapeau blanc est complètement inenvisageable.


Spoiler:
 



AVENGEDINCHAINS

_________________

GOOD HEART, BAD TEMPER
ANAPHORE




A SUMMARY:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


independent soul

Messages : 44
Date d'inscription : 04/10/2018
Face Identity : Rose Leslie
Crédits : Avengedinchains (ava); Joe Mania (profil); Blue (icon)

Age du personnage : La trentaine, semble-t-il
Ville : Gotham
Profession : Amazone en exil et arme à louer freelance.
Affiliation : Aucune pour le moment, si ce n'est à ses soeurs amazones.
Compétences/Capacités :

- Force, endurance et agilité plus développées que la moyenne humaine.
- Artemis est douée d'une longévité hors norme, fruit de son héritage amazone.
- Maniement d'une large gamme d'armes mais plus particulièrement des armes blanches et de l'arc.
- Détentrice de Mistress, une hache qu'elle peut faire apparaître à loisir.


Situation Maritale : Trop de fantôme dans son existence pour qu'elle ait l'esprit à ça. Célibataire.









MessageSujet: Re: THE PATH TO PARADISE BEGINS IN HELL ✸ (second groupe, washington)   Sam 27 Oct - 9:55

❝ If this is to end in fire, then we should all burn together. Watch the flames climb high into the night. ❞The path to paradise begins in hellUne voix parlant un dialecte familier la tira de la furie rouge dans laquelle l'avait placée ces quelques minutes de combat. Comme arrachée de force, Artemis tourna le regard, stupéfaite que quelqu'un puisse lui parler ici dans la langue de Bana-Mighdall. L'espace d'une seconde, elle eut une pensée pour ses sœurs, restéeS si loin d'elle et les inflexions familières manquèrent de lui arracher un petit pincement de nostalgie. Pourquoi donc ? Elle n'arrêtait pas de les ressentir ces étranges sensations que quelque chose ne s'accordait pas du tout, une bizarre impression d'étrangeté. Mais le moment n'était pas à la réflexion et elle n'avait pas de temps à perdre. Pas même alors que Diana en personne l'enjoignait à s'occuper des blessés. En d'autre temps elle aurait probablement réagit différemment mais se contenta d'un signe de tête d'assentiment dans sa direction et d'un geste indistinct du poignet, comme une réponse silencieuse de sa part. Elle la suivrait ce soir. Quelque chose en elle forçait le respect et l'Amazone s'était déjà détournée alors qu'Artemis, sur sa demande se dirigeait vers les décombres.

« Avec moi ! lança-t-elle, il y a encore des survivants ici ! »

Vœu pieux de sa part mais elle ne pouvait envisager une seconde que si peu aient survécu à l'explosion. Le parvis n'était plus qu'un champ de ruines maculé d'écarlate et elle ne doutait pas que tout ceci ne soit plus à présent qu'un immense tombeau à ciel ouvert. Rouge sur rouge. Une silhouette venue de l'intérieur lui arracha une seconde d'arrêt et il lui sembla qu'ils s'observaient mutuellement juste avant qu'elle ne se détourne pour porter secours aux survivants. Il y avait encore trop de fragments du puzzle qu'Artemis ne parvenait pas à reconstituer, mais le moment n'était pas venu de faire le tri dans ses souvenirs et de démêler le faux du vrai. Ces impressions familières appartenaient peut-être à une autre vie mais elle s'en préoccuperait plus tard.

Elles furent plusieurs amazones à s'atteler à la tâche, soulevant des blocs de béton trop lourds pour de simples humains. Mais cette tentative désespérée de trouver des survivants sonnait comme faux dans son esprit. Les combats continuaient à faire rage et il fallait éviter les tirs ennemis tout en prenant garde de ne pas déstabiliser les gravas dans leurs recherches.  Le fragile équilibre de ces blocs de pierre amoncelés aurait pu être brisé dans la précipitation et occasionner encore plus de victimes. Et pour chaque main tremblante qu'elle parvenait à extraire, un regard vitreux et sans âme lui répondait, maquillé du rouge de la mort. Trop de disparus et si peu de rescapés. Mais l'amazone ne se donna pas le temps de s'apitoyer alors qu'elle hissait un homme d'âge mûr de sa prison de pierre et le dirigeait en sécurité, sous couvert des forces amazones. Une âme cynique eut pu se demander si tous ces efforts valaient si peu de vies sauvées mais leurs regards se croisèrent et la pointe de gratitude qu'elle y décela lui arracha un pincement de lèvre revêche et un signe de la tête.

Puis enfin le chaos. La foudre se déchaîna sur le Capitole dans un fracas d'apocalypse et la rousse ne pu que tourner un regard stupéfait dans sa direction. La jeune femme qu'elle traînait par le coude se rapprocha instinctivement, tête rentrée dans ses épaules agitées de tremblements, comme pour parer à une nouvelle explosion.

« Reprends toi, enfant. L'heure n'est pas aux pleurs. » La réprimanda-t-elle

Jour de colère que ce jour. Et celle qui a déchaîné la foudre des cieux sur la terre des hommes n'en a pas fini avec eux. Quelque chose en Artemis brûlait d'en savoir plus. De voir jusqu'où elle est capable d'aller. Une part de colère et de révolte, répondant à l'appel du sang et de la guerre.
© 2981 12289 0


Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


super villain

Messages : 234
Date d'inscription : 22/08/2018
Face Identity : Alicia Vikander
Crédits : Avatar by Myself

Age du personnage : 33 ans
Ville : Mobile
Profession : Criminelle internationale, trafiquante d'antiquités, ex-archéologue
Affiliation : Injustice League... quand ça l'arrange
Compétences/Capacités :

• Avatar de Cheetah
• Transformation en être mi-humaine, mi-guépard
• Capacités surhumaines (force, vitesse, endurance, etc...)
• Poison transformant ses victimes en être mi-homme, mi-guépard



• Excellente combattante au corps à corps
• Doctorante en archéologie et en anthropologie
• Polyglotte
Situation Maritale : Techniquement mariée, même si elle fait fi de cette union









MessageSujet: Re: THE PATH TO PARADISE BEGINS IN HELL ✸ (second groupe, washington)   Sam 27 Oct - 11:56






The path to paradise begins in hell

Ft. Diana, Jason, Etta, Luka, Tracy, Artemis

Reviens-moi. Ces deux mots restaient gravés dans la tête de Barbara Ann alors qu'elle s'élançait pour plonger dans la bataille et essayer de rejoindre Diana, occupée avec ses Amazones à réduire en charpie l'armée de Savage. Au fond d'elle, la jeune femme ne pouvait s'empêcher de se dire que c'était stupide, qu'elle n'avait rien d'une guerrière et qu'elle n'était rien de plus qu'une archéologue brillante qui avait eu droit à quelques cours de self-défense de la part d'une des plus grandes guerrières qui ait pu fouler cette terre, mais il y avait quelque-chose au fond d'elle qui la poussait à se battre, un instinct primal et sauvage qu'il lui était difficile de contrôler. Et son corps avait des instincts qu'elle ne lui connaissait pas, elle réagissait aux menaces qui se présentaient à elle avec une aisance presque surnaturelle. Elle ne s'était pas attardée sur son genou qui avait miraculeusement retrouvé ses pleines capacités, l'urgence de la situation la poussant à penser à autre-chose, mais elle réagissait bien trop vite aux menaces qui se dressaient sur son chemin. Et il y avait cette envie de donner la mort, de faire couler le sang de toutes ces personnes qui ne la lâchait pas, même si la britannique faisait tout pour ne pas y penser.
Alors elle évoluait dans le chaos de la bataille, Barbara Ann se retrouva devant un nouveau soldat, mais alors qu'elle partait pour l'abattre comme tous ceux qui s'étaient présentés avant lui, elle n'eut le droit qu'à un petit clic de la part de son arme. Qui se reproduisit à chaque fois qu'elle pressait la détente de son arme, comme si à force d'appuyer la situation allait changer. Mais une balle n'allait pas venir se glisser gentiment dans la chambre comme par magie. Alors que le soldat levait son arme dont le chargeur était sûrement rempli, il explosa soudain, vaporisé Dieu seul savait comment. C'est alors qu'elle remarqua une jeune femme blonde dont le visage lui parut étrangement familier, la main tendue vers l'endroit où se trouvait l'homme l'instant d'avant « Je vais sûrement mieux que lui. Merci. » Répondit-elle simplement lorsque la jeune blonde lui demanda si elle allait bien. Alors que cette dernière se planquait derrière ce qui avait été jadis un morceau de l'escalier pour descendre les soldats qui passaient à portée, un des hommes de Savage se dressa dans son dos, et Barbara Ann s'élança aussitôt, avant de bondir les deux pieds en avant, envoyant le soldat à terre avant qu'il ait eu le temps de tirer. Se relevant dans un geste fluide, elle frappa l'homme qui tentait de se relever d'un coup de pied en plein visage avant de l'attraper par les cheveux et de le frapper avec une sauvagerie qu'elle ne se connaissait pas. Elle frappa encore et encore, se moquant du sang qui maculait peu à peu son poing et du fait qu'elle allait le tuer si elle continuait. Parce qu'elle avait envie de le tuer, elle voulait lui faire du mal. Mais alors qu'elle lâchait le pauvre homme, l'enfer se déchaina à nouveau. De la part de Diana cette fois. Et Barbara Ann resta bouche bée alors que son amie faisait tomber la foudre sur le Capitole, réduisant la coupole et une bonne partie du bâtiment en décombres dans un déferlement de puissance aussi effrayant que splendide. Depuis quand pouvait-elle faire ça? Franchement, Diana ne cesserait jamais de l'étonner.
Fendant la foule pour se porter à la rencontre de Diana alors qu'elle redescendait sur terre, elle retrouva Etta qui annonçait à l'Amazone que Savage était caché bien tranquillement dans les tréfonds de le Maison Blanche « Pas surprenant. C'est pas cet espèce de cafard qui irait mener ses troupes à la bataille. » Pas comme Diana. Ah, il était très loin le temps où les dirigeants étaient à l'avant, en train de pousser leurs soldats à les suivre dans le chaos de la bataille. Maintenant ils étaient planqués derrière un bureau, à laisser les autres aller à la boucherie en les regardant de loin. Alors qu'elle s'approchait de Diana, elle se stoppa soudainement lorsqu'un type déguisé en espèce de ninja s'approcha de l'Amazone avant de déposer un baiser sur sa joue. Restant bouche bée, la britannique regarda l'homme partir, avant de se tourner vers Diana « Ok...je vais faire comme si je comprenais pourquoi ce parfait inconnu vient de t'embrasser. Tu le connais au moins? » Demanda-t-elle, un air de franche incompréhension collé sur le visage. Se ressaisissant bien vite, Barbara Ann ramassa une arme abandonnée par terre, avant de se tourner à nouveau vers l'Amazone « Je te laisse ouvrir la marche, des fois que tu ait envie de cramer d'autres gens à coup d'éclairs... » Autant se l'avouer, à côté de quelqu'un comme Diana, le plus facile était encore de rester derrière et de sortir les pompoms alors qu'elle faisait étalage de toute sa puissance. Mais le fait qu'elle ne soit qu'une simple mortelle ne voulait pas dire qu'elle allait laisser Diana tout faire toute seule, bien au contraire.

☾ anesidora


Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


authorities

Messages : 342
Date d'inscription : 02/12/2017
Face Identity : Seb Stan.
Crédits : cosmic light

Age du personnage : 34 ans.
Ville : Washington D.C.
Profession : Membre de l'équipe NIGHTSHADE, d'A.R.G.U.S, ancien pilote militaire.
Affiliation : A.R.G.U.S , équipe NIGHTSHADE.
Compétences/Capacités :

x polyglote (anglais, italien, espagnol, arabe, russe)
x pilote militaire
x tireur d'élite
x fin stratège
x leadership
x esprit d'équipe
x soins militaires de combat



Situation Maritale : Célibataire.









MessageSujet: Re: THE PATH TO PARADISE BEGINS IN HELL ✸ (second groupe, washington)   Dim 4 Nov - 19:05

The path to paradise begins in hell
event
••••

«  Sans ces justiciers, tu serais peut-être en train de récurer les chiottes de Darkseid ». Face à sa remarque, je me contentais de soulever légèrement un sourcil. Clairement mes propos avaient fait mouches. Sinon, il ne se serait pas embêté à me répondre.  A son contraire, je ne répondais rien face à cette pique. Les gens comme moi gardaient toujours une balle dans leur chargeur pour une raison. Elle nous était destiné. C'était l'une des premières choses que j'avais appris en rentrant à l'armée. Wolf – un de mes anciens camardes de classe – avait toujours appelé ça la balle de grâce. Après tout, dans biens des scénarios il valait mieux mourir que rester en vie. Être un prisonnier de guerre n'avait absolument rien de bien drôle. Je pouvais en attester par expérience personnelle. Ce jour là, je n'avais pas pu utiliser cette fameuse dernière balle. Je m'en étais sorti mais pendant ma captivité je l'avais amèrement regretté. Je ne l'avais jamais avoué à ma famille mais il y avait eu des moments où ma faiblesse d'esprit avait été telle que mettre fin à mes jours n'avait cessé de me titiller. Il y avait des secrets que les femmes de ma vie n'avaient pas besoin de savoir. J'avais fait la paix avec mon désespoir. Si je faisais encore des cauchemars et me réveillais le dos trempé de sueur, cela ne regardait que moi.

L'homme en rouge se remit en route et bien malgré moi je le suivis. Franchement, si je devais être tout à fait honnête, je n'aurais jamais mis ma vie dans les mains de cet homme. Il y avait des gens sur cette terre à qui je confirais mon existence sans hésiter. Ils étaient mes frères d'armes. Tous plus bons les uns que les autres. Ils savaient se battre et suivaient un protocole strict qui faisait que tout le monde rentrait en vie à la fin de la mission. Mais ce justicier me faisait plus l'effet d'une grenade dégoupillée prête à exploser qu'un gilet par balles. Autrement dit, je ne lui faisais absolument pas confiance. Cependant, ma conscience professionnelle m'interdisait de le laisser se débrouiller tout seul. Ce qui était bien ma veine. Je lui emboîtais donc le pas. Malheureusement notre petite équipe ne dura guère que quelques minutes de plus. Le sol trembla sous mes pieds et le plafond nous tomba littéralement sur la tête.  Mes yeux s'écarquillèrent légèrement. Par réflexe, je me jetais sur le côté pour éviter les  blocs de bétons qui tombèrent en masse sur ma position. Lorsque la poussière retomba je me trouvais seul dans un couloir délabré. Je venais d'être coupé du reste du groupe. Les débris qui se tenaient face à moi n'allaient pas bouger de sitôt. Je n'avais pas la force nécessaire pour les dégager. Il allait me falloir trouver une autre sortie.  Arme face à moi, je commençais mon chemin à travers le reste de l'édifice. Sans personne pour surveiller mes arrières, je dus faire appel à tout mon entraînement pour ne pas me faire prendre à revers. Plus d'un s'y tentèrent. Ils périrent. Par chance pour moi, ils n'étaient pas non plus des centaines à converger sur ma position. Le bruit de mes balles se noyait dans la cacophonie des combats externes. A l'angle d'un couloir, je me plaquais contre le mur pour regarder d'abord à droite puis à gauche. Par où étais je censé aller ? Avec un grognement, je choisis de tourner à droite et recommençais mon périple. Je grognais lorsque je me retrouvais à monter quelques escaliers. Mon but avait été de sortir pas de me diriger vers les étages. Maintenant que j'étais là cependant je continuais tout en me planquant dans des pièces vides lorsque les hommes que je croisais étaient trop nombreux. Finalement je déboulais dans une vaste pièce par une petite porte de service. Veste pièce dans laquelle je retrouvais mon ami le justicier et mon ancienne boss. Quelle sympathique réunion de famille. J'en aurais presque eu les larmes aux yeux d'émotions.

RESUME:
 

••••

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


authorities

Messages : 357
Date d'inscription : 29/12/2017
Face Identity : Emily Kinney
Crédits : Merewen (avatar)

Age du personnage : 32 ans
Ville : Washington DC
Profession : Avocate
Affiliation : Justice & protection
Compétences/Capacités : - Connaissances affûtées des lois
- Capacités d'argumentations solides
- Très bonne petite fouine
- Bonnes capacités en arts martiaux
- Agilité développée grâce aux cours d'escalade


- Immobilisation moléculaire (en cours d'apprentissage)
- Combustion moléculaire (possible évolution)
Situation Maritale : Wanna cancel ?









MessageSujet: Re: THE PATH TO PARADISE BEGINS IN HELL ✸ (second groupe, washington)   Jeu 8 Nov - 23:29

Elle vient de vaporiser un homme. Littéralement, il a disparu. Tracy savait qu'elle en était capable, d'ailleurs, elle maîtrise plutôt bien cette capacité, comme l'autre d'ailleurs. Mais cela la choque toujours un peu d'être capable de détruire un homme. Une montagne de chair. Enfin choquer... C'est plutôt quelque chose qui ressemble à de la surprise ou à de la fascination. Parce que l'homme qui vient de mourir ne compte pas. Sa vie ne comptait pas, son existence ne comptait pas. Tracy s'est contenté de tuer celui qui voulait prendre une autre vie. Elle lui demande si ça va et la réponse de cette femme lui tire un très léger sourire amusé. Hors contexte surement, mais Tracy ne s'en soucie pas. C'est une réalité : elle va mieux que l'homme qui vient de mourir. Puis, la jeune femme qu'elle vient de sauver se jette sur quelque chose. Ou quelqu'un probablement. Occupée à abattre les soldats qui tentent de se rassembler, elle se contente de jeter un très rapide coup d'œil pour vérifier qu'elle s'en sort. Ce qui est le cas.
Elle peut alors pleinement se consacrer à son travail. Les uns après les autres, les hommes s'écroulent comme des mouches. L'œil vif, le tir sur, s'il lui arrive de manquer un tir, le second fait mouche et elle ne perd quasiment aucune balle. Elle n'aime pas gaspiller et elle sait qu'elle n'a pas de temps à perdre. Plus elle les occupera, plus les innocents survivants pourront s'éloigner du lieu des affrontements. Mais bien sûr, les hommes ripostent. Ils commencent à tirer une salve de balles, espérant abattre le tireur embusqué, mais les éclairs qui s'abattent sur le bâtiment les font reculer. Tracy elle-même a le réflexe de s'éloigner pour se protéger. Et de regarder d'où cela vient. Et elle aperçoit la déesse qui semble contrôler toute cette énergie. Tracy frémit, pensant intérieurement qu'il vaut mieux l'avoir dans son équipe que dans le camp ennemi...

Etta est sortie elle aussi, avec une petite fille. Et elle a prononcé son prénom également. La militaire regarde Etta, fusil en main, pointé vers le sol, se questionnant un peu. Les flashs lui reviennent encore. Des sourires, des moments de complicité, une proximité et une chaleur humaine incroyable. Tracy penche un peu la tête alors qu'elle se souvient de mieux en mieux. Sans vraiment réussir à accepter cette réalité qui ne lui semble pas être vraie. Une réalité dans laquelle elle le sent, elle n'est pas mère... Et cela est insupportable pour elle. Elle se contente d'adresser un sourire appuyé d'un signe de tête à Etta, vérifiant d'un regard inquisiteur qu'elle va bien. Et comme cela semble être le cas, elle reste là à écouter les discussions. Savage n'est pas là. L'homme au masque rouge revient et embrasse la déesse. Elle n'y prête pas grande intention. Mais quand il parle de Waller, ce nom déclenche une autre vague de souvenir. Une réunion dans l'appartement de Steve, un projet secret de clonage. Elle essaie de faire le vide pour rester concentrée sur leur but. Le présent est ce qui importe le plus pour le moment.  
La femme qu'elle a sauvée parle à son tour, s'adressant à la déesse. Elles semblent se connaître plutôt bien, mais cela ne la regarde pas. Elle reste un peu en arrière lorsque le groupe commence à avancer, pour couvrir leurs arrières. Elle récupère des munitions sur un cadavre pour recharger et continue son travail de couverture, n'hésitant pas à tirer dès qu'elle voit un soldat de Savage. Mécanique, sans aucune pitié, sans aucune morale, elle ne laisse aucune chance de survie. C'est probablement un tort, mais pas pour elle, pas dans son esprit corrompu, brisé par ses années de services et les années qu'elle a passées à voir des horreurs. Et puis elle sait qu'elle doit le faire : pour sa fille. Pour la protection de celle qui a le plus d'importance à ses yeux. Mais aussi pour son frère et ses neveux.

Occupée à nettoyer et à couvrir l'avancée des autres, elle traîne à entrer dans le bureau de Waller. D'ailleurs, l'homme au bras métallique est même entré avant elle. Elle entre dans la pièce, dos tourné à l'intérieur, accordant surement trop de confiance à ses alliés dont elle ne connaît que peu de choses. Mais elle préfère ça qu'autre chose. Et cela lui permet de vérifier qu'il n'y a plus personne. Sur la route, une balle lui a traversé le bras. Une tâche rouge s'est propagée sur le vert de sa veste. Elle a eu mal, elle a grogné, juré et abattu de plusieurs balles l’homme responsable de cette blessure. Elle a continué à progresser à reculer, en supportant la douleur. En entrant, elle ferme la porte par réflexe pour empêcher ceux de l'extérieur de voir ce qui se passe à l'intérieur. Une protection de fortune, l'épaisseur du panneau de bois ne les protégera pas. Mais au moins, ils ne seront pas des cibles faciles. Elle se tourne et lâche l'arme d'une main. Elle pose son regard sur la femme assise derrière le bureau et le frisson glacé qui lui remonte le long de la colonne vertébrale ne lui dit rien qui vaille. Bizarrement, elle a l'impression qu'ils ne devraient pas être là. Alors elle se tient prête : si quelque chose bouge, si elle a le moindre doute, Tracy figera tout ce qui risquerait de les menacer. Elle pose son regard sur l’homme au bras mécanique, comme attirée vers lui. Et les flashs qui lui remontent lui laissent croire qu’ils se connaissaient dans une autre vie. Un café, un sourire, quelques mots échangés. Encore et encore. Elle balaie ensuite la pièce du regard, attentive, prête à réagir au moindre souci.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


independent soul

Messages : 4196
Date d'inscription : 29/01/2017
Face Identity : Matthew Daddario.
Crédits : exotic (avatar), STARFIRE alias Julia ♥ (les bannières, le gif badass et les crackships canons), Hank ♥ (l'aesthetic), signature (anaphore), Ozzy (avatar ship) & renegade (montage)
blablalblalba
Age du personnage : Vingt-six années à écumer la ville du crime.
Ville : Gotham City.
Profession : Plus mercenaire que justicier, tu ne te considères pas comme un héros. Toi, tu n'hésites jamais à tuer.
Affiliation : Solitaire, tu es malgré tout rattaché à la batfamily. Plus ou moins. Ta vraie famille est celle que tu t'es construite.
Compétences/Capacités :


Tu n'as aucun superpouvoir. Ton talent repose sur une maitrise parfaite des armes, l'apprentissage des meilleurs techniques de combat, l'usage de la stratégie militaire et une aisance innée pour l'acrobatie.



Tu possèdes également un don presque mystique enseigné par l'All Caste, qui consiste à ôter tout pouvoir et immortalité à ton adversaire. Par la force de ta volonté, tu peux matérialiser des épées d'énergie mystique, les All-Blades. Indestructibles, elles sont directement connectées à toi.


you gave me peace in a lifetime of war
Diana ღ Jason



Situation Maritale : Marié à Diana, l'amour de ta vie et mère de ta petite fille, Ophelia.









MessageSujet: Re: THE PATH TO PARADISE BEGINS IN HELL ✸ (second groupe, washington)   Ven 9 Nov - 17:39


intrigue paradox of time

Oh let the bullets fly, oh let them rain.


Amanda Waller. Tu n'as aucune histoire personnelle avec elle, mais tu sais à quel point cette femme peut être dangereuse. Elle s'est alliée à Savage, et de cet union est né quelque chose que vous ne pourrez peut-être pas arrêter. Elle est intelligence, féroce, sans aucune limite. Si elle veut la victoire, il y a de fortes chances qu'elle l'obtienne. Face à elle, les armes toujours braqués dans sa direction, tu attends que le couperet tombe. Que vous a t-elle réservé ? D'où lui vient cette déroutante sérénité, alors qu'elle est à la merci de plusieurs d'entre vous ? « Je le sens pas... » Elle lève le regard vers toi, et un fin sourire se dessine sur ses lèvres. Il est à peine perceptible, ce qui le rend d'autant plus inquiétant. Des frissons te parcourent l'échine. « Comme à votre habitude, Jason Todd, vous foncez tête baissée. » Elle te connait, elle sait qui tu es. Pas seulement ton identité, qui tu es vraiment. Elle se lève, ne fait aucun geste brusque. « Tracy Trevor. » Elle dévisage la jeune fille blonde à tes côtés, puis elle se tourne vers ton autre partenaire. « Luka Corleone. » Waller se souvient de tout, de votre autre vie, de tout cet amas d'informations récolté sur vous, et elle va désormais s'en servir pour vous déstabiliser. Elle n'est pas une femme qui monte au front armes aux poings, non, elle est plus subtile, plus vicieuse, et c'est psychologiquement qu'elle va porter son attaque. Et contre ça, vous ne pourrez rien faire. Tu sens la catastrophe arriver et tu ne sais pas quoi faire pour l'arrêter. Tu sais, au fond de toi, que c'est déjà trop tard. Que le mal a été fait, et que vous n'aurez plus qu'à constater les dégâts. « Vous ne comprenez pas que c'est notre chance d'avoir un monde en ordre, libéré de toutes ses menaces. Si vous le laissiez faire, vous verrez que l'humanité se doit d'être contrôlé. » Une fidèle partisante de Savage, quelle surprise. Mais le plus triste dans son discours, c'est qu'elle y croit fermement. « Vous ne pourrez pas nous arrêter. » Elle se rapproche de Luka, sans arme, sans rien pour se défendre. Du moins, en apparence. « Malheureusement pour vous, nous ne sommes plus au stade diplomatique. En attaquant, vous avez déclaré une guerre. Et dans une guerre, il y a toujours des dommages collatéraux. » Tu penses à Diana. Tu penses à Ophelia. Elle n'a pas pu les atteindre. Ta femme est là dehors, en train de lutter contre les forces du tyran, et Ophelia est en sécurité sur Themyscira avec les Amazones. Elle n'a pas pu la trouver. C'est impossible. Mais ce doute, ce simple doute, suffit à paralyser ton esprit. « Qu'est-ce que vous avez fait Waller ?! » Elle te regarde, puis reporte toute son attention sur Luka. « Evan. Vos trois enfants. Votre précieuse petite fille qui vous ressemble comme deux gouttes d'eau. » Elle lui tend une tablette et lance une vidéo. D'où tu es tu ne vois pas les images, mais tu entends le son. Et bon sang, ce son. Des cris. Des pleurs. Des supplications. Puis quatre coups de feu bien distincts. Tu n'oses pas regarder son visage. Tu crains ce que tu pourrais y voir. Vos proches. Pour vous atteindre elle ne s'est pas directement attaquée à vous, elle s'est attaquée à vos proches. Et dans une froideur mécanique, elle se tourne maintenant vers Tracy. « Votre frère a commencé à ce souvenir, ce qui nous a donné plus de difficulté à le trouver. Mais je dirais qu'il lui reste approximativement trente secondes à vivre. » Il n'y a plus que toi. Que va t-elle t'annoncer ? « Quant à vous, et bien, nous n'avons pas encore eu la bonne opportunité. Vous n'êtes pas attaché à grand monde, pas vrai ? » La haine que tu éprouves pour cette femme est viscérale, t'aimerais la tuer, maintenant, tout de suite. Tu serres les dents, les doigts sur la détente, mais incapable de tirer. Parce que tu sais que ça ne peut pas être aussi simple. Elle ne vous a pas annoncé la mort de vos familles sans anticiper le revers de médaille. Mais tu dois le faire. Ton doigt cherche à faire pression sur la gâchette, mais sans y parvenir. Comme si... comme si ta main toute entière ne t'appartenait plus. Tu veux appuyer, mais impossible, ton cerveau refuse de donner l'ordre. En jetant un œil à Tracy et Luka, tu vois qu'ils sont tous les deux eux aussi paralysés par une force obscure. Vous n'êtes plus maitres de vos corps, alors qui l'est ? « Oh, et j'ai une autre surprise pour vous. »


Spoiler:
 



AVENGEDINCHAINS

_________________

GOOD HEART, BAD TEMPER
ANAPHORE




A SUMMARY:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


the omniscient

Messages : 297
Date d'inscription : 06/12/2016
Face Identity : A ghost.
Crédits : starfire.

Age du personnage : Infini.
Profession : Gardien des âmes.









MessageSujet: Re: THE PATH TO PARADISE BEGINS IN HELL ✸ (second groupe, washington)   Ven 9 Nov - 17:42

the path to paradise begins in hell
second groupe ✸ washington (1)


Dans la pièce surgit un personnage élégant et énigmatique. Vêtu d'un costume de businessman, son visage arbore un sourire sadique. C'est lui, le marionnettiste. Amanda Waller s'approche de lui, et fait les présentations officielles avec le petit groupe dans son bureau. « Je vous présente Maxwell Lord. Il est la clé de notre victoire. » D'un simple mouvement de la main – plus théâtrale que réellement nécessaire – Lord prend définitivement le contrôle de Luka Corleone, Tracy Trevor et Jason Todd. « Vous trois, vous serez ma garde personnelle. Tuez quiconque cherche à m'approcher. » « Non, laissez Corleone tel qu'il est. Laissez-le savourer sa souffrance. » Sous son influence, Tracy et Jason n'ont donc pas d'autres choix que d'obéir aux ordres, et c'est à ses côtés qu'ils regagnent l'extérieur, où la bataille fait toujours rage. Que ce soit du côté des troupes de Savage ou des rebelles, les pertes sont conséquentes. Mais plus pour longtemps. Au milieu de la mêlée, les Amazones qui se battaient aux côtés de leur princesse – reine dans cet univers – s'arrêtent subitement. Artemis et les autres changent de camp, et leurs armes s'abattent désormais contre les hommes de la liberté. Les haches et les épées tranchent la chair des alliés. « Amazones ! Battez-vous pour moi ! Anéantissez nos ennemis ! » Les Amazones sous son contrôle, Waller jubile. Elle détient une armée de redoutables guerrières, prêtes à lui apporter la victoire sur un plateau d'argent. Elle sait déjà que Diana et ses partenaires n'oseront jamais faire du mal à ses sœurs. Plus que jamais, c'est un combat du cœur qui s'engage.

précisions :

→ Vous l'avez compris, Maxwell Lord fait une entrée surprise et remarquée. Maxwell Lord est un méta-humain avec la capacité d'influencer télépathiquement les esprits des gens. L'étendue de ses capacités vont de la simple suggestion mentale à la réquisition pure et simple de l'esprit d'autrui. Du côté de Savage et Waller, il manipule l'esprit de Jason et Tracy pour faire d'eux ses gardes du corps. Notamment parce qu'il sait que Diana n'osera jamais faire du mal à son époux.
→ A l'extérieur, il prend aussi le contrôle des Amazones, exceptée de Diana, qui en déesse de la Vérité, est insensible à son pouvoir. Mais elle va devoir lutter contre ses propres soeurs, sous peine de voir le groupe des rebelles être décimé.
→ Ceux qui ne sont pas sous son contrôle, vous pouvez essayer de le contrer. Mais le risque est grand, sachant que les Amazones vont vous attaquer, et que vous risquez de blesser Tracy et Jason.
→ Ceux qui sont sous son contrôle (Tracy, Artemis et Jason), vous basculez de l'autre côté de la Force, et vous appartenez maintenant au côté obscur Diana, Barbara Ann et Luka sont vos cibles   bon courage à tous  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://godsamongus.forumactif.com

avatar


hero of earth

Messages : 4773
Date d'inscription : 16/12/2016
Face Identity : Gal Gadot.
Crédits : blossom (avatar) + starfire (signature).

Age du personnage : Cinq millénaires se sont écoulés, mais Diana demeure inchangée, épargnée par les ravages du temps.
Ville : Gotham ou Themyscira.
Profession : Princesse et Ambassadrice de Themyscira, Déesse de la Vérité, guerrière, membre fondateur de la Ligue de Justice
Affiliation : Les Amazones et la Ligue de Justice.
Compétences/Capacités :
Fille de Zeus et d'Hippolyte, Diana est à la fois une déesse et une Amazone. Elle possède une force, une endurance, une rapidité et des réflexes surhumains/divins. Elle est invulnérable à tout sauf aux armes capables de tuer des dieux, est immortelle et se régénère rapidement lorsqu'elle est blessée. Elle résiste à la magie et à la télépathie, et peut communiquer avec les animaux. Combattante inégalée, elle possède des bracelets de soumission d'Amazone forgés à partir du bouclier de Zeus, l'épée d'Athéna, la Tueuse de Dieux et le Lasso de Vérité d'Hestia. Depuis peu, elle est capable d'invoquer et d'user de la foudre.


Situation Maritale : Mariée à l'amour de sa vie, son âme-soeur, Jason, mère de leur premier enfant, une petite Ophelia.









MessageSujet: Re: THE PATH TO PARADISE BEGINS IN HELL ✸ (second groupe, washington)   Lun 12 Nov - 19:32

the path to paradise begins in hell
event washington

Vandal Savage n'est évidemment pas là. Les masques commencent à tomber, et le sien révèle le visage d'un lâche qui se cache dans un bunker loin des affrontements pour ne surtout pas risquer de souffrir de la moindre égratignure. Réduire le Capitole en cendres n'aura alors qu'une utilité limitée, mais la démonstration de force de Diana aura au moins eu le mérite de réduire considérablement les troupes de leur ennemi. Toujours furieuse, elle relâche ses efforts et la foudre cesse de s'abattre sur le bâtiment. Quand Diana se pose à terre, le béton se craquelle sous ses pieds. « Waller est encore plus dangereuse que l'homme qu'elle a choisi de servir. Soyez prudents. » Pour avoir été  confrontée plus d'une fois à cette femme odieuse plus d'une fois, Diana sait de quoi elle est capable. Le plus souvent, Amanda Waller se montre encore plus cruelle et vile que les criminels qu'elle dit vouloir arrêter pour le bien de l'humanité. « Soyez prudents. » Elle adresse un sourire à Jason après qu'il ait déposé un baiser sur sa joue, peu rassurée à l'idée de le voir s'élancer à la poursuite d'une telle adversaire. Elle ne doute pas de lui, mais craint que Waller soit prête à l'accueillir, lui et tous les autres, parce que cette harpie s'assure de toujours avoir un plan pour parer à toute éventualité. Jason hors de sa vue, Diana se retourne vers Barbara Ann, les sourcils froncés à la fois par la colère et l'inquiétude. « C'est l'homme que j'ai épousé, pas un inconnu. » Ses souvenirs sont encore flous, mais la jeune femme commence à se souvenir et Diana redoute déjà de voir Cheetah remonter à la surface plus vite que le reste – rien de tel qu'un carnage pour attiser la convoitise de la déesse-guépard. « Quand je trouverai Savage, ma foudre sera la dernière de ses préoccupations. » Diana a promis de le tuer pour mettre un terme à son règne sanglant, et elle compte bien tenir sa promesse quoi qu'il arrive. Qu'il savoure ses derniers instants, son immortalité arrive à son terme. Le plus grand tyran de l'Histoire rejoindra bientôt tous les autres, et Diana se surprend à espérer qu'Hadès lui fasse subir les pires tourments dans l'au-delà. Mais alors qu'elle s'apprête à s'envoler pour aller arracher Savage à la sécurité – relative, quand on fait face à une déesse en colère – de son bunker, elle s'immobilise quand elle remarque que toutes les Amazones se sont toutes brusquement arrêtées de se battre, sans exception. Et un frisson d'horreur remonte le long de son échine quand elle entend la voix d'un homme qu'elle abhorre plus que tout au monde. « TOI ! » Lui, Maxwell Lord. De tous les monstres à sa disposition, Amanda Waller a libéré le pire d'entre eux. Son sang ne fait qu'un tour lorsqu'elle remarque qu'il a fait de Jason et de Tracy sa garde personnelle, sachant pertinemment que Diana n'oserait pas leur faire le moindre mal, même pour l'atteindre. Si elle avait eu son lasso, elle aurait pu s'en servir pour atteindre Lord plus facilement et le forcer à libérer Jason et les autres de son emprise, mais ce n'est pas le cas. Elle ignore encore comment étendre son aura de Déesse de la Vérité, et avec un tel homme sur le champ de bataille, elle n'a pas le temps de le découvrir. « Non... NON ! » Les Amazones se retournent malgré elles contre ceux qu'elles étaient censées aider et protéger, et face à de telles guerrières les rebelles n'ont aucune chance. Diana foudroie Lord du regard, à défaut de pouvoir le réduire en cendres réellement sans risquer au passage de tuer Jason et Tracy. Qu'il jubile tant qu'il le peut, il ne s'en sortira pas aussi facilement. Consciente que Barbara Ann et elle sont devenues des cibles pour ses sœurs, Diana l'attrape par le bras et la fait passer derrière elle. « Reste auprès de moi, mon aura te protégera de son influence. Mais j'ignore encore son étendue, ne te laisse pas prendre au piège. Et maintenant, ferme les yeux. » Diana ne s'en prendra pas directement aux Amazones, mais ce n'est pas pour autant qu'elle ne fera rien. Elle entrechoque ses bracelets de façon à créer une onde de choc aveuglante suffisamment puissante pour faire tomber la légion d'Amazones – et leurs adversaires – et créer ainsi un désordre momentané. Elle se relèveront vite, mais Diana espère avoir fait gagner quelques secondes aux rebelles, afin qu'ils puissent au moins tenter de leur échapper. Furieuse, elle se tourne vers Lord, qui prend un malin plaisir à la voir lutter pour empêcher ses sœurs de tuer leurs alliés, sans pour autant devoir les blesser elles aussi. « Qu'est-ce que tu attends de moi ?! QU'EST-CE QUE TU ATTENDS DE MOI ?! » Il veut quelque chose. Il veut toujours quelque chose.
Made by Neon Demon


résumé des actions:
 

_________________


ONLY LOVE WILL TRULY SAVE THE WORLD.
We have a saying, my people. Don’t kill if you can wound, don’t wound if you can subdue, don’t subdue if you can pacify, and don’t raise your hand at all until you’ve first extended it.

jason, before and after diana:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé












MessageSujet: Re: THE PATH TO PARADISE BEGINS IN HELL ✸ (second groupe, washington)   

Revenir en haut Aller en bas
 
THE PATH TO PARADISE BEGINS IN HELL ✸ (second groupe, washington)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [L5R JCC] Path of the Destroyer (prochaine extension)
» Welcome in Hell... [Ali & Ysi ]
» 05. What the hell are you waiting for.
» Commande de Path of Destroyers
» Welcome Hell

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
gods among us :: the wrong world :: the paradox of time-