AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  


Partagez | 
 

 FROZEN HELL ✸ (premier groupe, islande)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant

avatar


the omniscient

Messages : 297
Date d'inscription : 06/12/2016
Face Identity : A ghost.
Crédits : starfire.

Age du personnage : Infini.
Profession : Gardien des âmes.









MessageSujet: FROZEN HELL ✸ (premier groupe, islande)   Ven 28 Sep - 20:22

frozen hell
premier groupe ✸ Islande


Région de Reykjanesskagi, Islande, 29 septembre 2018 :

Pour beaucoup, l'Islande n'est qu'une terre aux paysages volcaniques somptueux qu'il faut visiter au moins une fois dans sa vie. Mais pour les initiés, c'est avant tout une contrée de légendes, où la magie et le surnaturel sont bien réels et omniprésents. Où ces forces sont plus fortes que nulle part ailleurs, leur puissance décuplée par la position géographique de l'Islande, située au milieu d'un carrefour entre les dimensions. Ce n'est pas un hasard si le sorcier et nécromancien Wotan a choisi l'île pour exécuter le rituel qui lui permettra d'ancrer le monde dans cette réalité discordante, dans laquelle ses pouvoirs pourraient lui permettre de surpasser sa Némésis de toujours, Dr Fate, une bonne fois pour toutes. C'est au cœur de la région désertique et volcanique Reykjanesskagi qu'il a trouvé l'endroit idéal. Un temple s'y cachait, resté impénétrable pendant des millénaires, dissimulé à la vue de tous à l'exception d'une poignée d'élus. Ce sont ces mêmes élus que Dr Fate a choisi de réunir en Islande en leur transmettant les coordonnées exactes du lieu où se jouera l'avenir du monde. Afin qu'ensemble, ils puissent contrer Wotan et rendre au monde son vrai visage. Car le temple dont le nécromancien est parvenu à forcer l'entrée ne fut pas scellé sans raison par une assemblée de sorcières des millénaires plus tôt... C'est une croisée des chemins, mais... Lesquels ?

précisions & règles :

→ Les participants du sujet sont : Kent Nelson, John Constantine, Zatanna Zatara, Lucian Thorne, Rosalie Rosewood.
→ Dr Fate a envoyé une lettre enchantée aux magiciens, avec les coordonnées du temple, en leur demandant de l'y rejoindre pour l'aider à sauver le monde en le refaisant basculer dans la bonne réalité. Comme Dr Fate est un petit malin, il ne mentionne pas sa Némésis dans son petit courrier...
→ La région de Reykjanesskagi ressemble à ça. L'entrée du temple ressemble à celle de la Moria (petit souvenir ici), sauf que les inscriptions sont en ancien Futhark (aka les runes scandinaves, c'est par pour l'alphabet !).
→ Pour vaincre Wotan et sauver le monde, plusieurs magies vont devoir être utilisées simultanément : la magie égyptienne avec Kent, la magie scandinave avec Rosalie, la magie noire avec John, la magie élémentaire avec Zatanna. Wonder Woman a prêté le Lasso de Vérité à Dr Fate, il représente la magie olympienne et ses pouvoirs les aideront (le lasso fait dire la vérité mais il la révèle également, et cette réalité modifiée est un mensonge).
→ Le principal antagoniste du sujet sera Wotan... Mais il ne sera pas le seul  .
→ Chaque post fera, idéalement, entre 500 et 800 mots. Si vous dépassez (ça arrive à tout le monde quand y a beaucoup de choses à dire ) ce n'est pas très grave, mais n'oubliez pas que les sujets d'intrigue doivent aller vite !
→ Merci de résumer vos actions importantes dans un spoiler à la fin de chaque post, pour que ce soit plus facile pour tout le monde de s'y retrouver I love you.
→ Les informations importantes seront données petit à petit, soit dans une réponse rédigée par un admin, soit par une intervention du PNJ, soit dans le flood du sujet ! Mais en cas de question(s), n'hésitez pas à poster dans le flood, comme ça tous les participants pourront profiter de la réponse !
→ Soyez badass ! Vous êtes de grands sorciers/sorcières, c'est le moment ou jamais de sortir tout ce que vous avez en réserve, n'ayez pas peur !  
→ N'oubliez pas la petite laine, on se gèle les fesses en Islande Mais le côté positif, c'est que vous verrez de belles aurores boréales juste avant de mourir donc vous pourrez rayer ça de la bucket list.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://godsamongus.forumactif.com

avatar


authorities

Messages : 1188
Date d'inscription : 26/11/2017
Face Identity : Elizabeth Olsen.
Crédits : starfire (avatar + signature).

Age du personnage : 29 ans.
Ville : Washington DC. Mais cela varie selon les jours et les missions.
Profession : Sorcière ; Agent spécial chargé d'enquêter sur les meurtres comportant un élément surnaturel ou extraterrestre.
Affiliation : A.R.G.U.S, opération spéciale NIGHTSHADE, sous la direction directe d'Amanda Waller.
Compétences/Capacités :
Homo Magi, Rosalie est naturellement liée à la magie. Elle est douée de prescience, elle peut anticiper l'avenir proche, avoir des visions du passé et du présent, mais surtout, elle est capable de voir systématiquement comment une personne mourra d'un simple toucher. Elle est également liée aux vieilles sorcières vikings dont elle est la dernière représentante, les Völur, leurs esprits communiquent avec elle et lui ouvrent les portes du Valhalla. Elle est le dernier vaisseau des dieux d'Asgard. Parle couramment le vieux norrois, le latin et d'autres langues mystiques. Capacités de télépathie et de télékinésie encore mal maîtrisées. Don de persuasion lié à sa télépathie.

Situation Maritale : Destinée déjà tracée, Lucian et elle sont nés pour s'aimer.









MessageSujet: Re: FROZEN HELL ✸ (premier groupe, islande)   Ven 28 Sep - 20:42

frozen hell
rosalie & lucian & john
& zatanna & kent

Rosie tient à peine debout ; sans le soutien de Lucian, elle ne sait pas combien de pas elle pourrait faire avant de s'écrouler. Alors lui demander d'utiliser sa magie, c'est comme lui demander de gravir l'Everest. Après avoir reçu la lettre de Fate, son premier réflexe fut de la rouler en boule et la jeter à la poubelle – comme si elle avait la moindre envie de l'aider à sauver le monde... Hélas, Rosie a une conscience, et Lucian aussi. Ils ne peuvent pas ignorer la possibilité qu'il y ait peut-être une solution à ce fiasco, quand bien même cela ne changera rien à ce qui est déjà arrivé. Pour autant, Rosie n'est pas certaine de ce que Fate peut bien attendre d'elle. Elle est dans un tel état qu'il lui faut plusieurs essais pour parvenir à ouvrir le portail qui les conduira Lucian et elle jusqu'aux coordonnées laissées, quelque part en Islande. À peine ont-ils traversé le portail que Rosie est prise d'un violent vertige, et rattrapée de justesse par Lucian avant que ses jambes ne cèdent sous son poids. Si Fate s'attendait à trouver une sorcière en pleine possession de ses moyens, il risque d'être déçu. Rosie est aussi pâle qu'une morte, ses lèvres et les cernes sous ses yeux sont d'un violet maladif, et la désillusion marque son visage. Tous les chanceux "élus" semblent être déjà présents, et autant dire qu'ils ne sont pas nombreux. Kent, John, Zatanna et elle-même ; merveilleux. Elle sort la lettre chiffonnée de la poche de son manteau et l'agite d'un geste à la fois moqueur, les sourcils froncés de colère. « Vraiment ?  Pour qui est-ce que vous vous prenez, Dumbledore ? » Rosie chiffonne le papier et le laisse tomber sur le sable noir du désert volcanique islandais. Un frisson parcourt son corps, elle secoue doucement la tête. « Vous savez, Kent, je me demande si vous n'êtes pas pire que Vandal Savage... Vous vous souveniez de tout, mais vous n'avez rien fait... Vous êtes l'un des plus grands sorciers de l'univers, et vous vous êtes contenté de distribuer des pamphlets comme si cela allait tout résoudre... Vous saviez ce qui arriverait, et vous n'avait rien fait. Tous ces gens qui sont morts... » Elle serre les poings, sa lèvre inférieure est prise de tremblements alors que Rosie essaie de contrôler ses sanglots. « Vous auriez pu les sauver, et vous n'avez rien fait. Vous n'êtes qu'un charlatan. » Rosie passe du désespoir à la colère comme si les deux émotions étaient facilement interchangeables. Finalement, elle avise l'entrée du temple derrière le petit groupe, ainsi que les runes qui marquent les portes taillées à même la roche. « Finissons-en. » Elle s'apprête à traduire les inscriptions quand elle réalise que Lucian ne regarde pas au même endroit qu'eux, et devine qu'il ne voit pas les mêmes choses qu'eux. Cela ne fait pas encore cinq minutes qu'ils sont en Islande, et cette histoire d'élus lui tapent déjà sur le système. Lucian n'est certainement pas venu avec elle pour faire de la figuration ou l'aider à mettre un pied devant l'autre, alors Rosie entaille le bout de son index à l'aide un petit couteau et trace la rune d'Odin sur son front. « Félicitations, mon ange, te voilà béni de la même vision que les élus... » L'ironie de ses paroles n'échappera à personne. Avec un soupir las, Rosie se décide à déchiffrer les inscriptions sur la porte du temple. Il lui faut plusieurs minutes pour saisir les subtilités du texte et quand elle a terminé, elle s'écarte avec une expression horrifiée. « Oh, mon dieu... Ce n'est pas n'importe quel temple, c'est le Temple de l’Entre-Mondes. Bâti au dessus d'une croisée des chemins entre plusieurs dimensions il y a de cela des millénaires... Bâti au dessus de quatre dimensions infernales qui se croisent toutes ici. Helheim, Duat, le Tartare et l'Enfer... » Voilà qui explique l'odeur de mort qui flotte dans l'air. Rien à voir avec une quelconque atmosphère volcanique, en fin de compte. « Le temple a été scellé par une assemblée de sorcières venues du monde entier pour que les morts cessent de s'en échapper et de proliférer dans le monde des vivants. Ses portes étaient censées rester fermées pour l'éternité. Mais le sceau a été brisé... » Rosie désigne une marque sombre sur l'une des portes. En y regardant de plus près on peut deviner l'empreinte d'une main, mais c'est du sang qui a fait office d'encre. « Ce qui commence avec le sang finit dans le sang. » Si Rosie n'avait pas eu peur de perdre l'équilibre, elle se serait ruée sur Fate pour le secouer. Au lieu de cela, elle le foudroie du regard. « Quelque chose ou quelqu'un est déjà à l'intérieur. Qu'est-ce que vous nous cachez, Kent ? Quelles informations avez-vous sciemment omises dans votre invitation ? » Elle n'a vraiment pas envie de fouiller son esprit pour obtenir des réponses, mais si elle doit le faire, alors elle le fera. Fini de jouer, Rosie n'a plus une once de patience à accorder à qui que ce soit.
Made by Neon Demon


résumé des actions:
 

_________________
SOME ROSES HAVE STEEL THORNS.
There's an end to every storm. Once all the trees have been uprooted, once all the houses have been ripped apart, the wind will hush, the clouds will part, the rain will stop. The sky will clear in an instant and only then, in those quiet moments after the storm, do we learn who was strong enough to survive it.

when you ask rosalie what she's thinking about:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


independent soul

Messages : 400
Date d'inscription : 29/07/2018
Face Identity : Matt Ryan
Crédits : Lotus Graphics

Age du personnage : 37 ans, sûrement 36 de trop si vous voulez son avis.
Ville : Vagabond sans attaches, si ce n'est sa célèbre Maison des Mystères.
Profession : Détective de l'occulte, magicien, exorciste, spécialiste des démons et autres saletés surnaturelles, escroc patenté, anti-héros du dimanche.
Affiliation : Justice League Dark.
Compétences/Capacités :
Connaissance encyclopédique de divers types de magie ; ondes synchrones (toujours au bon endroit au bon moment) ; manipulation de sa propre chance et des probabilités ; magie noire et occultisme ; exorcisme ; invocation de démons ; 'Worldwalker', une des rares personnes à connaître tous les chemins entre paradis, enfer, et au-delà ; voyage inter-dimensionnel ; contrôle des esprits et persuasion ; illusion ; pyromancie ; divination ; nécromancie ; cercles magiques ; magie rituelle ; magie du sang ; extrêmement résistant à la télépathie, au contrôle mental, et à la possession ; maître manipulateur ; prestidigitateur confirmé.


Situation Maritale : Un coin de son coeur revient à son gin tonic, un autre à une princesse goth qui parle à l'envers. Et de temps en temps, il s'abandonne à un visiteur de (bref) passage.









MessageSujet: Re: FROZEN HELL ✸ (premier groupe, islande)   Sam 29 Sep - 12:36

frozen hell
rosalie & lucian & john
& zatanna & kent

Fan-bloody-tastic. Une invitation mystère digne de Poudlard, un voyage express dans le trou le plus paumé et le plus froid qu’il aurait pu imaginer, une gueule de bois digne de ses plus jeunes années londoniennes, et toute la clique des apprentis sorciers réunis autour d’un temple supposé scellé depuis des millénaires. Il y avait des jours où John Constantine devrait sérieusement songer à se casser une jambe ; où à ignorer les appels de Fate et rester au lit. Une idée tentante – malheureusement, Fate était bien foutu de débarquer dans sa chambre d’hôtel miteuse et de le traîner où il voulait par la peau du cou. Donc, John Constantine était là, en Islande, une clope allumée accrochée au bec, un mal de crâne du feu de dieu lui perforant les tempes, et faisant de son mieux pour ne pas laisser voir qu’il grelottait sous son foutu pardessus – qui faisait beaucoup de choses qu’un pardessus normal ne devrait pas faire, mais chauffage magique n’en faisait pas encore partie.

Le Temple de l’Entre-Deux Mondes. A mesure que Rosalie – qui avait l’air en encore plus mauvais état que lui, la malheureuse – déballait ses explications, les détails lui revinrent en mémoire. Un des lieux les plus sombres de tous les mondes réunis, un carrefour entre les enfers où les pires saletés imaginables se croisent et passent d’un monde à l’autre à l’abri des regards. Rosalie avait raison : ce machin-là aurait dû rester scellé depuis bien longtemps. Quoiqu’il soit en train de se passer, c’était vraiment pas bon. Et ce brave Fate avait des explications à leur fournir.

D’un bref regard, John passa en revue les invités pour la mascarade du jour. Rosalie, évidemment – la pauvre avait l’air au bord de l’évanouissement, le teint aussi pâle que le ciel gris et froid au-dessus de leurs têtes, visiblement pas remise de ses blessures. Son garde du corps, l’électron libre dans leur petite bande de sorciers, le genre grand, baraqué, surfeur australien mais l’air nettement plus renfrogné et prêt à mordre. Zatanna – le seul élément fiable, à son sens, dans cette équipe chaotique et mal assortie, la seule à qui il donnerait un tant soit peu de crédit. Fate, avec son foutu look de superhéros égyptien, maître d’orchestre d’une pièce dont ils ignoraient encore tout. Et lui-même, John Constantine.

Ca s’annonçait bien, ce merdier.

« Des informations suffisamment compromettantes ou dangereuses pour qu’il se doute qu’on refuse son invitation, s’il nous les avait données. » John suggéra en réponse à la dernière question de Rosalie. Enfonçant ses mains dans les poches de son fidèle manteau, il s’avança à son tour vers le sceau, et l’effleura du bout des doigts. Le sang était sec, et chargé d’une énergie noire qui ferait pâlir d’envie certains sorciers de sa connaissance. « Ca m’a l’air récent. Celui ou celle qui a réussi à briser le sceau n’est pas un plaisantin. Je commence à comprendre pourquoi il a convoqué toute la clique. » marmonna-t-il à la fois pour lui-même et pour Rosalie – celle d’entre eux qui était le plus dans son élément, la véritable héritière de la magie nordique. Renfonçant les mains dans ses poches en réprimant un frisson, John s’éloigna du sceau brisé et fit quelques pas en direction de Fate et Zatanna.

« Si le sceau est brisé, ça veut dire deux choses. D’une, toutes les saletés bloquées là-dedans depuis des millénaires peuvent maintenant décider d’en sortir, si tant est qu’elles se souviennent du chemin. D’autre part… » Il jeta un autre coup d’œil au portail au-dessus de son épaule. « N’importe qui peut y entrer. Cet endroit est un carrefour – l’endroit parfait pour commencer un voyage d’une dimension à l’autre, pour peu de connaître un peu la cartographie des lieux. Et pas seulement dans les enfers. » Avec les connaissances adéquates et les alliés nécessaires, la bonne personne pourrait provoquer une véritable apocalypse en ayant ce temple à disposition. Et, avec la puissance magique adéquate, allez savoir ce qu’un sorcier pourrait faire aux dimensions elles-mêmes.

Il aurait vraiment dû rester au lit.

« On ferait bien de vérifier qu’il n’y a pas de pièges magiques ou d’autres surprises qui nous attendent. » lança-t-il à Zatanna, après un regard à Fate qui aurait pu se traduire par ‘dans quoi tu t’es encore fourré’. « Histoire qu’on ne se fasse pas bouffer par surprise pendant que casque d’or nous explique dans quoi il nous embarque. »
Made by Neon Demon


résumé des actions:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


hero of earth

Messages : 933
Date d'inscription : 11/09/2018
Face Identity : Alex Daddario
Crédits : wildbeast(ava)astra(sign)
Juan Ferreyra
Age du personnage : 32 ans
Ville : Gotham City
Profession : Magicienne
Affiliation : Justice League Dark
Compétences/Capacités :

Prestidigitation * Hypnose * Projection astrale * Magie élémentale * Télékinésie * Télépathie * Téléportation * Manipulation de portails interdimensionnels * Manipulation du temps * Manipulation de la réalité * Bouclier psychique et magique * Manipulation de la météo dans une aire réduite * Attaques d’énergie mystique * Création de pièges magiques * Vol et lévitation * Don de guérison * Transformation d'objets en d’autres objets * Combat au corps à corps dans la limite de sa constitution.

fiche + liens + phone
Situation Maritale : Célibataire adepte depuis toujours des choix sentimentaux douteux, probablement parce qu'une marque à même sa peau lui rappelle sans cesse que son coeur a déjà décidé d'aller voir ailleurs, quelque part en enfer.









MessageSujet: Re: FROZEN HELL ✸ (premier groupe, islande)   Sam 29 Sep - 16:04

Frozen Hell
Ce n’est pas qu’elle avait perdu espoir, mais presque. Ce nouveau monde était l’enfer, et il n’était même pas nouveau, en vérité. Toute une vie, la sienne et celle de tous les autres, voilà ce qu’il représentait, et Zatanna avait eu beau se démener pour trouver une solution, cela n’avait tout simplement rien donné. Seule, elle était impuissante, et tous ses anciens alliés étaient morts, la haïssaient ou étaient introuvables – du moins jusqu’à ce qu’elle reçoive la missive de Fate. En vie, bien sûr. Et forcément, au courant de ce qui était arrivé. Et il devait également se douter que plusieurs sorciers le cherchaient, et c’était maintenant qu’il se manifestait ? Planté là, dans un vaste paysage aride et glacial, devant l’entrée de ce qui ressemblait à un vieux temple. Zee résista à l’envie paradoxale de le serrer contre elle et de lui cogner dessus en même temps. « Enfin, te voilà… » Avait-il seulement idée… Mais probablement que oui. Et probablement qu’il avait toutes les bonnes raisons du monde, à ses yeux, d’avoir agi comme il l'avait fait jusqu’à présent.

De l’action, et à la fin, une solution, voilà tout ce qu’elle voulait. Et vu la petite bande qui s’était réunie ici, d’une façon ou d’une autre, les choses allaient trouver une conclusion aujourd'hui. Elle ne connaissait pas le grand type qui se tenait aux côté de la jeune sorcière à l’air mal en point qui leur fit un résumé de la situation, encore que pour celle-ci, elle crut bien ressentir un léger frémissement dans l’air. Et puis bien sûr, Constantine. Qui n’avait pas, contrairement à ce qu’elle avait cru, disparu de cette nouvelle réalité. Joie intense et colère irraisonnée, comme toujours quand il était dans les parages. Ces sales bonhommes… Et de fait, la petite charge de la sorcière contre Fate arracha un sourire à Zee. Elle avait raison. Mais John avait raison également. Et quelles que soient ses intentions, Fate avait eu mille fois  raison de les faire venir ici. La magie poisseuse et ancienne qui planait dans l’air, elle savait que tous ou presque ici pouvait la ressentir. Ils étaient les seuls à pouvoir y faire face. Elle regarda John s’approcher d’un œil furieux. Si elle n’avait pas été aussi heureuse de le voir, elle l’aurait balancé dans ce temple depuis longtemps, et ses hurlements les auraient renseignés mieux que n’importe quel sort sur les éventuels pièges qui les attendaient. Avec un soupir, elle marmonna une formule et une fine onde de magie, émanant de sa main droite, se dilata jusqu’à balayer les alentours sur plusieurs dizaines de mètres. Elle sentit comme une sorte de résistance au niveau de l’entrée du temps. « Il n’y a pas de danger immédiat, pas que je sache en tout cas. Mais il y a beaucoup de magie résiduelle dans ce temple qui parasite tout. » Elle lança un regard de biais à Fate. De toute façon, il allait bien finir par leur donner tous les détails dont ils avaient besoin. Comme un ricochet, une sensation mauvaise la traversa. Ce « quelqu’un » à l’intérieur dont avait parlé la jeune femme… Le regard qu’elle adressa de nouveau à Fate fut cette fois beaucoup plus insistant. Elle avait une confiance aveugle en lui. Mais malgré tout, elle ne put s’empêcher de douter.

Finalement, elle avisa Rosalie. « Si je peux faire quoi que ce soit pour t’aider avant qu'on ne se perde en enfer, n’hésite pas à me le demander. »

Codage par Libella sur Graphiorum



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


authorities

Messages : 348
Date d'inscription : 31/12/2017
Face Identity : Chris Hemsworth
Crédits : STARFIRE alias Julia ♥ (avatar, gifs, bannière), wiise (signature)

Age du personnage : Trente-deux ans, mais l'impression d'en avoir vécu le double.
Ville : Officiellement tu habites à Washington, officieusement, tu n'y es que très rarement. Tu parcours le monde, surtout les endroits où personne n'a envie d'être.
Profession : Ancien Commandant dans l'US Army, actuellement agent A.R.G.U.S à la tête de la division NIGHTSHADE.
Affiliation : A.R.G.U.S, division NIGHTSHADE.
Compétences/Capacités :

- Maitre d'armes, qu'elles soient blanches ou à feu. Ton passé militaire a fait de toi un redoutable soldat, que ce soit au corps à corps ou lors d'attaques armées.
- Leader dans l'âme, tu as été Commandant dans l'armée avant de devenir le responsable de NIGHTSHADE. Tu as le sens de l'honneur, et ta leitmotiv est "no man left behind"
- Tacticien militaire, tu as une grande maitrise de l'art de la guerre, et tu sais comment l'affronter de front ou plus stratégiquement. Tu d'adaptes à toutes les situations, et c'est ce qui fait ta force.


Situation Maritale : Le coeur qui bat déjà pour celle qui t'est destinée, Rosalie.









MessageSujet: Re: FROZEN HELL ✸ (premier groupe, islande)   Sam 29 Sep - 16:07


FROZEN HELL

intrigue paradox of time

Cette histoire, tu la sens pas du tout. Un lieu de rencontre bien mystérieux, des magiciens dont tu connais la réputation pour certains, et surtout, une Rosalie tout sauf en état de faire quoi que ce soit. Pourtant, quand elle a reçu l'invitation, c'est toi qui l'a incité à accepter. Tout simplement parce que t'es incapable de fermer les yeux. L'humanité court à sa perte, et si vous ne faites rien, votre univers pourrait disparaître à jamais. S'il existe une possibilité de mettre un terme à tout ça, il faut la tenter. C'est votre responsabilité à tous. Tu n'aurais pas pu continuer de te regarder dans le miroir ou de simplement continuer à vivre ta vie si tu avais ignoré cet appel. C'est probablement une grosse connerie, mais au moins tu auras la conscience tranquille. Quand vous arrivez en Islande grâce à son portail, il fait très froid. Puisqu'évidemment, une réunion secrète a forcément lieu dans un endroit reculé et inhospitalier, une plage paradisiaque, fallait pas trop y compter. Mais au-delà de tout ça, ce qui t'inquiète, c'est l'état de Rosalie. Si elle est là, c'est par ta faute. Tu t'en voudrais terriblement s'il venait à lui arriver quoi que ce soit. Et c'est précisément pour cette raison que tu l'accompagnes. Tu ne serviras à rien dans leurs sortilèges, mais tu peux la soutenir à ta façon. L'aider à se déplacer, et faire en sorte qu'elle ne fasse rien qui puisse la mettre en danger. Un peu comme un chaperon. Un chaperon perdu au milieu d'un froid glacial. Quand vous rejoignez enfin le groupe, toujours Rosalie appuyée contre toi, tu les détailles un à un. Ces gens là vont s'allier à elle, alors tu préfères savoir tout de suite à qui tu as affaire. Le Doctor Fate, initiateur de votre petite virée, John Constantine, dont tu as beaucoup entendu parler – et plus en mal qu'en bien – et une jeune femme, dont tu ignores encore le nom. « Rosie, garde ton énergie. » Tu comprends sa colère. Tu comprends sa tristesse. Peut-être qu'en effet, des morts auraient pu être épargnées. Mais c'est fait. Et ça ne pourra pas être changé. Alors inutile qu'elle gaspille sa force pour un homme qui se fiche probablement de ce qu'elle peut bien penser de lui. Bon, et maintenant ? Un peu gêné, tu te grattes la tête, ne sachant ce que tu es censé voir ou regarder. Hormis de la roche, tu ne distingues pas grand chose autour de vous. Et sans l'aide de Rosalie, tu serais encore en train de chercher. De son sang, elle te trace une rune sur le front, et l'entrée du temple t'apparait enfin. Tu lui adresses un sourire reconnaissant, peu désireux d'être le canard boiteux du groupe. Tu n'es pas là pour les freiner ou perturber leurs rituels, loin de là. Vous êtes même pas encore entrés, que déjà, tout ça sent très mauvais. Et tu ne parles de cette odeur de mort nauséabonde qui agresse tes narines. Sous ta veste, tu caches une arme. Une arme qui ne te sera peut-être pas utile en fonction de ce qui vous attend de l'autre côté, mais qui a au moins le mérite de te rassurer. Toi, tu n'as pas toute une collection de sorts à balancer pour te protéger du danger. « Beau programme. » Tu fais le choix délibéré de rester un peu en retrait, puisque et bien tu n'as aucune foutue idée de ce que tu es censé faire. Tu préfères laisser les pros exécuter leur petits tours, tout en portant une attention toute particulière à John Constantine. Le fameux cousin. Tu ne veux pas porter de jugement hâtif, mais présentement, il ressemble plus à un cheval qui aurait raté une haie qu'à un puissant magicien. « Je crois que tout le monde a des questions auxquelles il va falloir répondre, Fate. Dans quoi venons-nous de nous engager, exactement ? » Ou plutôt, dans quelle merde tu as incité Rosalie à plonger.

Spoiler:
 

Code by Fremione.


_________________
if we don't end war, war will end us
« If I have learned anything in this life of mine, it is this: in love we find out who we want to be; in war we find out who we are. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


hero of earth

Messages : 131
Date d'inscription : 10/07/2017
Face Identity : Leonardo Dicaprio
Crédits : Oba Seb

Age du personnage : 85 ans (40 en apparence)
Ville : Aucune
Profession : Sorcier
Affiliation : Aucune
Compétences/Capacités :

-Télékinésie
-Vol
-Illusionnisme
-Création de portail dimensionnel
-Longévité
-Prescience
Situation Maritale : Célibataire









MessageSujet: Re: FROZEN HELL ✸ (premier groupe, islande)   Sam 29 Sep - 20:48




Frozen Hell
Event Paradox of time


Un jour Wotan m'a jeté un regard mauvais. J'avais l'impression d'avoir en face de moi un œil dément qui me fixait dans l'espoir de me transmettre un message incompréhensible, mais semblait avoir tout oublié en dehors du fait qu'il avait quelque chose à me dire.


..............................

Dr Fate patientait dans la dévastation glacée qui entourait le temple ancien. Malgré le froid, le vent et l'atmosphère lugubre, il semblait être inamovible et ne pas être atteint par les rigueurs du climat. Il ne semblait pas faire la différence entre patienter ici ou dans un désert écrasé par le soleil. Ses comparses arrivèrent les uns après les autres. Chacun y alla de ses doutes et de son scepticisme, de son inquiétude face à la situation. L'entrée du temple avait tout d'un endroit sinistré qui vous donnait envie de décamper. Malgré toutes leurs tergiversations, le sorcier savait qu'ils allaient tous finir par accepter d'y entrer pour accomplir leur devoir. Il l'avait perçu à travers les différents futurs possibles qui envahissaient son esprit prescient en permanence. Rosewood fut la plus véhémente. Fate l'écouta en silence, impassible et sans visage derrière son casque. Ses traits étaient dissimulés, mais on pouvait voir qu'il avait le regard triste de ceux qui savent. Le lasso de Diana de Themyscira était attaché à sa ceinture. Il porta sa main ganté dessus, comme un rituel bien inutile mais qui le confortait dans se froide résolution.

« Vous voulez la vérité ? Très bien. Je ne suis qu'un passeur entre les mondes, je suis l'intercesseur entre les dimensions. Je ne suis que le dernier vestige d'un ordre de magiciens disparu. Une antiquité qui s'est attardée dans une époque qui n'est plus la sienne depuis bien longtemps déjà. Vous m'avez tous déjà vu sans mon casque à part Thorne, pas vrai ? Vous vous souvenez encore bien de mes traits je suppose ? »

Comment ne pas oublier le très soigné Nelson ? Avec ses sempiternels costards élégants qui semblaient dater des années 50. Son menton impeccablement rasé, ses doigts biens manucurés, sa montre en platine au poignet, son parfum de musc, son indolence des gens aisés.

Dr Fate retira son casque devant eux et il ne fut plus que Kent Nelson dans toute sa désuétude. Son accoutrement de sorcier avait disparu. Il était courbe, squelettique, une apparition effrayante. Son visage était lamentable. On aurait dit une victime de leucémie en phase terminale. Sa peau s'écaillait par endroit et il semblait atteint d'un ulcère variqueux. On arrivait pas à croire que son cou décharné avait pu supporter le poids du casque. Il semblait perclus par toutes les maladies pernicieuses possibles. Il cracha d'une voix rauque, quasiment sépulcrale :

« Je suis devenu comme ça, parce que cette dimension là est malade. La réalité dans laquelle nous sommes a été dénaturée. Vous êtes tous là pour mettre fin à l'ineptie temporelle avant qu'elle ne tourne au carnage. »

Il remit son casque et retrouva aussitôt comme par magie une allure athlétique sous son costume aux dorures. Sa voix se fit à nouveau douce et impersonnelle. Il retrouva un port altier comme s'il ne souffrait de rien. Il se mit même à léviter dans les airs, pour dominer l'assistance d'une tête et s'assurer de leur attention.

« Pour sauver ce qui peut l'être il faut le défaire LUI. Il est à l'intérieur du temple. Je ne sais pas si on peut qualifier ce nécromant d'insanité ou d'engeance. C'est un peu comme la Faucheuse. Plus un concept qu'une réalité. Il est adoré par des sectes en Asie du sud-est sous la forme d'une femme boursouflée, et il est vénéré par des tribus en Amazonie sous l'aspect d'une langue sanglante. Je ne sais pas combien de cultes déments l'adorent à travers le monde, mais ils adorent tous une forme différente, sans savoir qu'ils vénèrent tous en vérité la même chose. Nous appellerons ce nécromancien Wotan, car c'est ainsi qu'il s'est désigné. La première fois que je l'ai rencontré j'avais 10 ans. Mon père et moi nous nous sommes agenouillés devant lui sur son passage sans même savoir pourquoi. »

Le sorcier fit signe à tout le monde de le suivre et il lévita vers l'entrée du temple.

« Je vous prévient d'avance. Prenez garde. Une fois à l'intérieur Wotan va vous regarder depuis la voûte noire, en clignant hideusement comme un œil inquisiteur et dément, qui chercherait à vous transmettre un message, incompréhensible, mais aurait tout oublié en dehors du fait qu'il a quelque chose à vous dire. »

Fiche codée par NyxBanana


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


authorities

Messages : 1188
Date d'inscription : 26/11/2017
Face Identity : Elizabeth Olsen.
Crédits : starfire (avatar + signature).

Age du personnage : 29 ans.
Ville : Washington DC. Mais cela varie selon les jours et les missions.
Profession : Sorcière ; Agent spécial chargé d'enquêter sur les meurtres comportant un élément surnaturel ou extraterrestre.
Affiliation : A.R.G.U.S, opération spéciale NIGHTSHADE, sous la direction directe d'Amanda Waller.
Compétences/Capacités :
Homo Magi, Rosalie est naturellement liée à la magie. Elle est douée de prescience, elle peut anticiper l'avenir proche, avoir des visions du passé et du présent, mais surtout, elle est capable de voir systématiquement comment une personne mourra d'un simple toucher. Elle est également liée aux vieilles sorcières vikings dont elle est la dernière représentante, les Völur, leurs esprits communiquent avec elle et lui ouvrent les portes du Valhalla. Elle est le dernier vaisseau des dieux d'Asgard. Parle couramment le vieux norrois, le latin et d'autres langues mystiques. Capacités de télépathie et de télékinésie encore mal maîtrisées. Don de persuasion lié à sa télépathie.

Situation Maritale : Destinée déjà tracée, Lucian et elle sont nés pour s'aimer.









MessageSujet: Re: FROZEN HELL ✸ (premier groupe, islande)   Dim 30 Sep - 13:50

frozen hell
rosalie & lucian & john
& zatanna & kent

Rosie fait partie de ces gens dont le quota de patience semble illimité. Toujours calme, toujours patiente, toujours compréhensive, toujours tolérante. Jamais un mot plus haut que l'autre. Alors forcément, ses colères dénotent avec sa personnalité douce et n'en sont que plus terribles et surprenantes. Elle ne demande pas des explications à Kent, elle les exige. Tous ici ont le droit de savoir dans quoi ils vont s'engager pour essayer de sauver l'humanité. Rosie a l'impression de n'être qu'un pion parmi d'autres, et commence à ne plus supporter d'être manipulée par des êtres jugeant avoir le droit de le faire pour réaliser leurs desseins personnels. Garder son énergie, elle le voudrait bien, mais Kent ne lui aurait pas demandé de venir s'il n'avait pas besoin de sa magie. C'est justement ce qui l'inquiète, elle n'est pas certaine de pouvoir la contrôler au milieu d'un tel environnement. Il y a tellement de magie résiduelle et parasite autour d'eux qu'elle en a presque le tournis. Et les paroles de John n'ont rien de rassurant. Rosie a beau être plus que familière avec la mort, elle a l'impression d'étouffer à moitié. « Les runes sont aussi porteuses d'un message d'avertissement : quiconque entrera ici sans y avoir été invité paiera le prix du sang. Plus ou moins... Les pièges sont bien là. Indétectables, mais là. Sans compter sur les... Les locataires des lieux. » Inutile d'espérer que les pièges aient déjà été déjoués par le premier à être arrivé sur les lieux. Ce n'est pas une pyramide, les pièges ne sont pas à usage unique et  purement physiques. Rosie soupire doucement, avant de lancer un regard surpris à Zatanna. Elle pourrait la guérir, vraiment ? Elle porte une main à sa blessure par réflexe, la plaie est douloureuse rien qu'au toucher. Mais avant qu'elle ait pu lui dire quoi que ce soit, Kent daigne enfin leur répondre – comme toujours, son timing est impeccable. Rosie reste de marbre quand le mage leur révèle sa figure malade, avant de ressentir une pointe de culpabilité quand elle se surprend à songer que ce n'est que justice ; pourquoi aurait-il eu le droit d'échapper au malheur quand ils n'ont pas été épargnés. Elle fronce les sourcils quand il commence avec des énigmes, comme si cela allait les aider à mieux avaler la pilule. Wotan ? Rosie écarquille les yeux, parce que contrairement à ce que Kent sous-entend, ce nom ne lui est pas complètement étranger. « Wotan est l'un des noms d'Odin. Mais comme le reste des Asgardiens, Odin est dans mon esprit... » Joignant le geste à la parole, Rosie tapote sa tempe d'un doigts. « Et il n'apprécie pas les imposteurs. » Est-ce que, pour la toute première fois, être le vaisseau involontaire de vieux dieux et de dizaines d'esprits pourrait s'avérer utile ? Elle prend une profonde – et pénible – inspiration pour répondre à Fate le plus calmement possible. « Vous êtes mourant. C'est pour cette raison que vous avez besoin de nous ici. Vous n'êtes plus assez fort pour vaincre Wotan vous-même. » Rosie a le terrible pressentiment qu'ils s'apprêtent à se jeter dans la gueule de Fenrir pour sauver un monde qui ne le mérite peut-être pas. Cette réalité est malade, certes... Mais la leur ne l'est-elle pas tout autant ? Les sourcils légèrement froncés, Rosie s'adresse à Fate en pensée afin que lui-seul puisse l'entendre. N'oubliez pas l'accord que nous avons passé. Son regard passe du mage à Lucian, puis elle s'efforce d'affiche une expression un peu moins... défaitiste ? « J'ignore à quel point ce sortilège sera efficace ici, mais étant donné qu'Odin se sent insulté par la présence de Wotan, il nous offre sa protection. » Elle s'écarte de quelques pas de façon à se retrouver face à eux, et tend les mains devant elle. Une vive lumière blanche s'échappe de ses paumes. « Óðinn, vernda oss. » Pas d'explosion lumineuse, pas d'étincelles magiques, et ils ne devraient normalement pas se sentir différents. Mais en théorie, ils devraient être protégés d'une partie du mal qui grouille à l'intérieur du temple. Un temple dans lequel ils doivent à présent entrer. Non pas que Rosie soit pressée, mais Wotan ne va pas attendre leur arrivée pour entamer son rituel après leur avoir fait un discours cliché sur l'éternelle bataille entre le bien et le mal. Tournée vers les portes du temple, Rosie use de sa télékinésie pour les ouvrir, mais déplacer plusieurs tonnes de roche lui demande un effort considérable. Si l'entrée n'est techniquement plus scellée, ce n'est pas pour autant qu'on peut y entrer comme dans un moulin. « Après vous, Dr Fate... » Rosie grimace, l'odeur pestilentielle qui s'échappe du temple lui donne envie de vomir. Elle s'éloigne de quelques pas pour prendre une dernière inspiration d'air frais avant de se rendre en enfer, littéralement, et profite de leurs dernières secondes de paix pour prendre les mains de Lucian entre les siennes. « Quoi qu'il arrive... Ne fais rien d'héroïquement stupide. Ou de stupidement héroïque. Ni l'un ni l'autre, d'accord ? » Elle se retient de lui demander de lui en faire la promesse. Parce qu'elle le connaît trop bien, et parce qu'elle n'a pas la moindre idée de ce qui es attend à l'intérieur. Pour une raison qu'elle ignore, elle ne parvient pas à voir leur avenir, c'est le noir complet.
Made by Neon Demon


résumé des actions:
 

_________________
SOME ROSES HAVE STEEL THORNS.
There's an end to every storm. Once all the trees have been uprooted, once all the houses have been ripped apart, the wind will hush, the clouds will part, the rain will stop. The sky will clear in an instant and only then, in those quiet moments after the storm, do we learn who was strong enough to survive it.

when you ask rosalie what she's thinking about:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


independent soul

Messages : 400
Date d'inscription : 29/07/2018
Face Identity : Matt Ryan
Crédits : Lotus Graphics

Age du personnage : 37 ans, sûrement 36 de trop si vous voulez son avis.
Ville : Vagabond sans attaches, si ce n'est sa célèbre Maison des Mystères.
Profession : Détective de l'occulte, magicien, exorciste, spécialiste des démons et autres saletés surnaturelles, escroc patenté, anti-héros du dimanche.
Affiliation : Justice League Dark.
Compétences/Capacités :
Connaissance encyclopédique de divers types de magie ; ondes synchrones (toujours au bon endroit au bon moment) ; manipulation de sa propre chance et des probabilités ; magie noire et occultisme ; exorcisme ; invocation de démons ; 'Worldwalker', une des rares personnes à connaître tous les chemins entre paradis, enfer, et au-delà ; voyage inter-dimensionnel ; contrôle des esprits et persuasion ; illusion ; pyromancie ; divination ; nécromancie ; cercles magiques ; magie rituelle ; magie du sang ; extrêmement résistant à la télépathie, au contrôle mental, et à la possession ; maître manipulateur ; prestidigitateur confirmé.


Situation Maritale : Un coin de son coeur revient à son gin tonic, un autre à une princesse goth qui parle à l'envers. Et de temps en temps, il s'abandonne à un visiteur de (bref) passage.









MessageSujet: Re: FROZEN HELL ✸ (premier groupe, islande)   Dim 30 Sep - 18:30

frozen hell
rosalie & lucian & john
& zatanna & kent

John avait beau afficher son masque de désintérêt et d’assurance blasée habituel, sous l’apparence trompeuse de son bluff, il n’en menait pas large, dans cette histoire. Se faire convoquer devant un temple menant aux enfers était une chose ; se voir demander de contribuer à un effort d’équipe pour, visiblement, rétablir l’ordre des choses et leur dimension d’origine, c’en était une autre. Non qu’il n’ait pas envie de retrouver leur monde d’origine (bien au contraire), mais malgré sa conscience du mensonge, cette vie factice ne l’avait pas épargné. L’espace d’un instant, le regard de John s’obscurcit, avant de retrouver son flegmatisme insolent coutumier. Il se demandait s’ils pouvaient voir les changements, eux aussi. Les quelques kilos qu’il avait perdus sous son pardessus, les cernes plus prononcés sous ses yeux, les traits plus tirés qu’à l’accoutumée, le geste plus nerveux. Une part de lui espérait que non. Qu’à leurs yeux, il n’était toujours que cet escroc sans scrupules en pleine gueule de bois. Qu’il n’était pas devenu un escroc scrupules en pleine gueule de bois un peu trop prêt à se consumer avec sa dernière clope.

La transformation de Fate avait quelque chose de glaçant – non pas que John le porte particulièrement dans son cœur, mais il y avait quelque chose de presque sécurisant dans la constante dignité hautaine et sereine de Kent Nelson. Ce vieux sac d’os à l’air maladif et en bout de vie… c’était une confirmation comme une autre qu’il y avait quelque chose de sérieusement pourri dans ce monde. Malgré lui, John ne put réprimer un frisson. Fate, mourant. « Great. » soupira-t-il, les épaules voûtées, ignorant le regard assassin de Zatanna. Va savoir ce qu’il avait réussi à lui faire subir dans cette dimension. Au moins, elle avait l’air… en un seul morceau. Peut-être avait-elle eu un peu plus de chance que lui et Rosalie.

Mais il était bien placé pour savoir que les apparences pouvaient être trompeuses.

Pour une fois, John garda le silence, se contentant d’écouter pendant que Fate achevait ses explications, et d’observer alors que Rosalie leur aménageait une entrée malgré l’encouragement du boyfriend à se ménager. Fuckin’ hell, l’odeur était nauséabonde… autant qu’elle était familière. Another jolly day in the life of John Constantine.

« Wotan est un peu du genre mégalomaniaque. M’étonne pas qu’il s’arroge le droit d’usurper le nom du Père de Tout. » commenta-t-il, songeant que la protection de ce dernier, bien qu’insuffisante, serait sans doute la bienvenue dans cette aventure.

S’avançant face à l’entrée du temple, John la contempla avant de prendre une profonde inspiration. Fate avait été parfaitement clair. Pour rétablir leur monde, ils allaient devoir défaire Wotan. Même là encore, il avait trop roulé sa bosse dans le monde occulte pour ne pas savoir que les choses ne seraient pas si simples. Voyager d’une dimension à une autre était une chose. Rétablir une dimension dans son entièreté, c’était une autre paire de manches. Il y aurait un prix à payer. La question était de savoir qui allait payer la note, et comment.

« La bonne nouvelle, c’est que certains d’entre nous sont en terrain à peu près connu. Evidemment, je ne connais pas cette entrée mais… ça devrait aller pour le reste. Je passe devant. »

Fouillant dans les poches de son pardessus, John en extirpa une fiole contenant un liquide transparent, dont il s’enduisit les mains en les gardant jointes, gardant les yeux rivés sur l’entrée du temple, ses lèvres remuant à peine alors qu’il marmottait un sort entre ses dents – et dans un crépitement soudain, ses mains liées comme dans une prière muette s’embrasèrent, une boule de feu les unissant sans que John ne cille. Enfin il les sépara, et seule sa main gauche continua de brûler ; la droite, intacte, retourna dans la poche de son manteau. « Allons-y avant de tous nous transformer en Mr Freeze là-dehors. Y a un nécromancien quelque part qui attend avec impatience qu’on vienne lui botter le train. Merci du cadeau, Fate. »

Sans prendre le temps d’attendre confirmation de ses petits camarades, John s’engouffra dans le temple. Aussitôt happé par les ténèbres et l’odeur infecte de mort, de pourriture qui le prit à la gorge, Constantine avança, le couloir principalement éclairé par ses talents de pyromancien – après tout, l’endroit n’avait pas été aménagé pour être facilement navigable, encore moins par des humains encore en vie. Après quelques instants de silence, il jeta un œil par-dessus son épaule. Maintenant que le rachitique Kent Nelson avait laissé place à Fate, ce dernier pouvait bien aller se faire cuire un œuf ; c’était les trois autres qui l’intéressaient. Rosalie n’était pas en état se lancer à l’assaut d’un des plus puissants nécromanciens qui existaient, mais entre le soutien de ce brave type qui la soutenait depuis tout à l’heure, et les bons soins de Zatanna, elle devrait vite reprendre du poil de la bête. Quant à Zatanna… « Et toi alors, Zee ? Comment t’a traité cette nouvelle réalité qui transforme les sorciers égyptiens en petits vieux et les héritières scandinaves en passoires ? »


résumé des actions:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


hero of earth

Messages : 933
Date d'inscription : 11/09/2018
Face Identity : Alex Daddario
Crédits : wildbeast(ava)astra(sign)
Juan Ferreyra
Age du personnage : 32 ans
Ville : Gotham City
Profession : Magicienne
Affiliation : Justice League Dark
Compétences/Capacités :

Prestidigitation * Hypnose * Projection astrale * Magie élémentale * Télékinésie * Télépathie * Téléportation * Manipulation de portails interdimensionnels * Manipulation du temps * Manipulation de la réalité * Bouclier psychique et magique * Manipulation de la météo dans une aire réduite * Attaques d’énergie mystique * Création de pièges magiques * Vol et lévitation * Don de guérison * Transformation d'objets en d’autres objets * Combat au corps à corps dans la limite de sa constitution.

fiche + liens + phone
Situation Maritale : Célibataire adepte depuis toujours des choix sentimentaux douteux, probablement parce qu'une marque à même sa peau lui rappelle sans cesse que son coeur a déjà décidé d'aller voir ailleurs, quelque part en enfer.









MessageSujet: Re: FROZEN HELL ✸ (premier groupe, islande)   Dim 30 Sep - 22:25

Frozen Hell
L’affaire s’engageait bien. À les voir, là comme ça, à se les geler dans un trou perdu de l’Islande, à se regarder avec méfiance pour certains – inutile de chercher plus loin quelle relation unissait les deux inconnus du groupe, même si le fait que John et eux semblent se connaître aurait suffi à faire flamber sa curiosité en d’autres circonstances. Le regard de Zatanna ne cessait d’aller et venir entre eux, faisant une pause curieuse de temps en temps sur le lasso que tenait Fate. Que l’introduction de sa tirade porte sur la vérité avait quelque chose d’ironique, mais il l’avait probablement fait exprès. Lorsqu’il révéla son visage, la magicienne laissa échapper un hoquet atterré. Son premier réflexe fut de s’avancer vers lui, de poser ses mains sur son visage pour tenter de faire quelque chose, quoi que ce soit, à cette apparence décatie, à ces ombres de mort qui lui tournaient autour comme des vautours, mais elle se contint. Quel prix avaient-ils tous à payer pour les ambitions d’un seul homme… Son nom était lâché. Wotan. Quel autre cauchemar que celui-ci aurait-il pu s’incarner dans cette réalité, évidemment ? Des yeux, elle suivit la jeune femme, qui sembla puiser dans ses dernières forces pour leur ouvrir le passage du temple. Sa magie était familière à Zatanna, mais celle-ci n’avait jamais approché de près ce genre de sorcière. Là encore, en d’autres circonstances, elle aurait adoré en savoir plus. Mais l’heure était trop grave. D’eux tous, seul Faye devait vraiment savoir ce qui les attendait, mais quel que soit le rôle qui lui incomberait, Zatanna se sentit soudain la furieuse envie de les protéger tous, Fate sur qui parfois semblait se superposer le spectre de Zatara, cette jeune sorcière si pleine de colère, et son compagnon qu’elle aimait tant, cela se voyait, et qui le lui rendait bien. Même John.

Laissant ledit John mener la danse – c’était bien lui, jurer ses grands dieux qu’il ne voulait rien avoir à faire avec rien ni personne mais se porter en premier au devant du danger ; nitérc –, Zee s’approcha de la jeune sorcière, prenant son regard comme une invitation à agir. Sans la toucher, elle approcha les mains de la blessure de la jeune femme, un sort s’échappa de se lèvres, à peine un souffle, plus pour elle que pour n’importe qui d’autre : c’était ainsi qu’elle canalysait sa puissance. « seL srueluod tnesiapa’s, sel seialp es tnemrefer, al eugitaf tîarapsid. » Elle passa une main sur le front de la sorcière, et eut l’impression que leurs magies respectives, si distinctives, se rencontraient et s’entremêlaient un bref instant. Elle sourit doucement à la jeune femme. « Contre la perte de sang, je ne peux rien faire, alors n’en fais pas plus que ton corps ne pourrait le supporter. Tu es tellement forte… » Elle n’avait nulle besoin de perdre son calme pour faire des dégâts, Zee en était certaine. Tout comme elle savait que pour mener à bien cette mission, ils devaient cesser, tous, de s’en vouloir les uns les autres. « Je suis Zatanna. » Et une fois les présentations rapidement faites, il fut temps d’entrer dans le ventre de la bête.

John avait lancé un sort pour éclairer son chemin. Jetant un regard désolé à Fate –elle était impuissante à l’aider, lui –, elle se mit en marche. Héritière scandinave, vraiment ? Il la connaissait pour de bon, mais de là à imaginer qu’elle était une amie à lui… Il était clair que si on n’était pas lié à John par la force des choses, on n’aurait pu supporter bien longtemps son « amitié ». Elle retint ses questions, écoutant la sienne à la place. Elle resta silencieuse un moment. Comment résumer ce qu’elle ressentait en cette seconde ? Elle regarda droit devant elle. « Dans cette réalité, tu n’étais pas là. » Et ainsi, alors qu’elle pensait que sa vie aurait pu être bien meilleure si John n’y avait pas déboulé un jour il y a des années, avait-elle eu la preuve qu’elle se trompait. Oh oui, comme elle avait eu tort. Fallait-il que ce soit un aveu, mais de quoi, elle n’en savait rien. Peut-être l’aveu qu’elle avait toujours eu besoin de lui. « Et Zatara est en vie. » Et à la seule idée de ce qu’elle était en train de faire, descendre sous la terre pour aller défaire Wotan et rétablir la réalité, et ainsi renvoyer son père dans la tombe alors même qu’elle n’avait pas pu le trouver ici, pour lui dire combien elle l’aimait, elle sentit les larmes lui monter aux yeux. Au moins John pouvait-il comprendre l’ironie de la situation.

Codage par Libella sur Graphiorum



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


authorities

Messages : 348
Date d'inscription : 31/12/2017
Face Identity : Chris Hemsworth
Crédits : STARFIRE alias Julia ♥ (avatar, gifs, bannière), wiise (signature)

Age du personnage : Trente-deux ans, mais l'impression d'en avoir vécu le double.
Ville : Officiellement tu habites à Washington, officieusement, tu n'y es que très rarement. Tu parcours le monde, surtout les endroits où personne n'a envie d'être.
Profession : Ancien Commandant dans l'US Army, actuellement agent A.R.G.U.S à la tête de la division NIGHTSHADE.
Affiliation : A.R.G.U.S, division NIGHTSHADE.
Compétences/Capacités :

- Maitre d'armes, qu'elles soient blanches ou à feu. Ton passé militaire a fait de toi un redoutable soldat, que ce soit au corps à corps ou lors d'attaques armées.
- Leader dans l'âme, tu as été Commandant dans l'armée avant de devenir le responsable de NIGHTSHADE. Tu as le sens de l'honneur, et ta leitmotiv est "no man left behind"
- Tacticien militaire, tu as une grande maitrise de l'art de la guerre, et tu sais comment l'affronter de front ou plus stratégiquement. Tu d'adaptes à toutes les situations, et c'est ce qui fait ta force.


Situation Maritale : Le coeur qui bat déjà pour celle qui t'est destinée, Rosalie.









MessageSujet: Re: FROZEN HELL ✸ (premier groupe, islande)   Lun 1 Oct - 17:04


FROZEN HELL

intrigue paradox of time

Votre hôte se révèle enfin. Sous la pression du groupe, qui exige naturellement la vérité, il dévoile sa véritable apparence. Celle d'un corps décharné, abimé. Plus un tas de chair et d'os qu'un homme. L'image est pénible à voir, mais tu maintiens quand même ton regard sur lui. Tu es incapable de lui accorder une quelconque confiance, mais il y a une chose sur laquelle tu es d'accord avec lui : cette réalité est malade, faussée, et il vous faut la quitter au plus vite. Fate est le reflet de l'univers dans lequel vous vous trouvez, et si vous ne faites rien, vous appartiendrez tous à ce miroir. Prisonniers derrière une glace qu'il sera alors impossible de briser. Tu ne sais pas grand chose de Fate, mais tu ne peux qu'être en désaccord total avec ce qu'il est en train de faire. On ne peut pas jouer avec la vie d'autrui. On ne peut pas prendre en otage leur volonté, et les envoyer dans un combat dont ils ne connaissent pas tous les risque. Tu as été Commandant, tu as mené des hommes à la guerre, avec la responsabilité de les voir s'écrouler sur le champ de bataille. Mais jamais tu n'as forcé qui que ce soit à te suivre. Jamais tu n'as caché la mort qui vous surplombez à chaque pas. Le respect que tu as pour eux t'incite à ne pas prendre part au débat. Ce n'est pas ta place, pas ton rôle. Tu n'es pas magicien, il y a encore quelques années tu n'y croyais même pas vraiment. Tout ce que tu espères cependant, pour avoir une chance de gagner contre ce Wotan, c'est que votre groupe trouvera la cohésion nécessaire. Sans ça, la victoire sera impossible. C'est soudé que vous réussirez, ou rien du tout.

Parfois, tu oublies à quel point Rosalie est une magicienne puissante. Dans l'intimité, ce sont des sujets que vous abordez rarement, puisqu'ils sont beaucoup trop présents sur votre lieu de travail. Waller l'a engagé pour ses dons, et elle n'hésite jamais à exiger d'elle de s'en servir, peu importe les occasions et les risques. Alors quand tu la vois converser avec Odin, en essayant de tous vous protéger, tu ne peux t'empêcher de ressentir une petite pointe de fierté. Rosalie est quelqu'un de fondamentalement gentille, mais il ne faut surtout pas la sous-estimer. Tu n'aimerais pas être celui qui subira sa colère. Par contre, tu pousserais volontiers Wotan à s'y confronter. Sur le point de pénétrer dans le temple, tu es pris à part par Rosie, visiblement inquiète. « Je n'ai aucune idée de ce qui est en train de se passer, comment je fais la différence entre héroïque et stupide ? » Tu lui souris, bien que conscient que ce n'est pas vraiment ce qu'elle voulait entendre. Tu serres finalement ses mains dans les tiennes, tout en hochant de la tête. « Promis, je n'irai pas botter le cul de Wotan tout seul. » Tu n'es pas le leader de cette mission. Cette fois-ci, et depuis bien longtemps, tu laisses aux autres le soin de diriger – mais pourquoi fallait-il que ce soit Constantine qui prenne les devants ? La seule chose dont tu es certain, c'est que stupide ou non, tu ne laisseras rien lui arriver. Ta promesse est un peu détournée, et ça ne lui échappera sûrement pas, mais c'est le mieux que tu puisses faire. Tu pensais avoir déjà vu beaucoup en l'espace de quelques minutes, mais c'était sans compter sur Zatanna, apparemment dotée d'un pouvoir de guérison efface. Avec la blessure de Rosalie désormais disparue, une partie de ton inquiétude l'est également. « Merci, Zatanna. » Tu lui es reconnaissant. Terriblement reconnaissant.

A l'intérieur, l'obscurité vous englobe. Votre seule source de lumière provient directement du poing de Constantine. Tu n'avais jamais vu un endroit pareil. Si vous étiez en Islande il y a encore trente secondes, désormais, t'as l'impression de ne même plus appartenir à cette planète. Tu ressens des forces sournoises, sans expliquer leur origine et pourquoi tu es sensible à leur aura. Mais elles sont là. Elles vous guettent. Et tu n'aimes pas ça du tout. Derrière aux côtés de Rosalie, tu observes John et Zatanna qui marchent devant vous. Discret, tu fais en sorte qu'elle soit la seule à entendre ta question : « Il se passe un truc entre ces deux là ? » Tout à l'heure, il lui a demandé son aide. Et maintenant, il marche auprès d'elle. Ce ne sont pas tes affaires, et tu te fiches pas mal de qui fréquente qui dans le milieu des Hocus Pocus, mais faut bien trouver un sujet de conversation en attendant que les ennuis vous tombent dessus. « Faut bien que j'apprenne à connaître ton cousin. » Oui, et d'ailleurs, tu ne parviens pas encore à te faire à cette idée.

Spoiler:
 

Code by Fremione.


_________________
if we don't end war, war will end us
« If I have learned anything in this life of mine, it is this: in love we find out who we want to be; in war we find out who we are. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


hero of earth

Messages : 131
Date d'inscription : 10/07/2017
Face Identity : Leonardo Dicaprio
Crédits : Oba Seb

Age du personnage : 85 ans (40 en apparence)
Ville : Aucune
Profession : Sorcier
Affiliation : Aucune
Compétences/Capacités :

-Télékinésie
-Vol
-Illusionnisme
-Création de portail dimensionnel
-Longévité
-Prescience
Situation Maritale : Célibataire









MessageSujet: Re: FROZEN HELL ✸ (premier groupe, islande)   Mar 2 Oct - 7:28




Frozen Hell
Event Paradox of time


Dr Fate marchait en compagnie des autres en observant un silence total. Mieux ne valait pas être enfermé dans une cage d'ascenseur avec lui. Un sorcier comme lui qui la bouclait façon morose, ça vous tuait dans l’œuf toutes les conversations possibles. Il continuait à ruminer la menace des lieux dans ses pensées, tout en songeant au message télépathique que lui avait transmit Rosewood. Fate le marginal. Le seul à ne pas échanger et à participer aux conversations des autres dans leur exploration du souterrain. Il continuait à avancer et…

…………………………


...et il sentit comme une émanation malsaine. En observant le sol il remarqua qu'il y avait de la rouille partout. Il sembla attiré par une direction précise. Il s'y dirigea de lui même alors que ses compagnons avaient tous disparus autour de lui. Il eut le sentiment de quitter le temple et de marcher à travers une lande sombre. Une lune infernale se reflétait sur des neiges maléfiques. Il longea un gouffre aux parois toutes noires. C'est dans un état second que Nelson entra dans une faille d'un pas traînant tout en entendant des rires. Il tenta d'arrêter de marcher, mais n'y arriva pas. Il trouvait effrayant cette crevasse noire au milieu des neiges, dans laquelle il s'engouffrait. Au loin il entendait encore les rires, à moins que ce ne soit des lamentations, il ne savait pas très bien. Il se mit à léviter, dans l'espoir qu'il parviendrait ainsi à arrêter sa marche. Mais bien au contraire, cela ne fit qu'accélérer sa plongée à travers ce vortex aveugle et inimaginable.

Il avait le sentiment de ne plus être conscient, de délirer en silence. Son ombre se tordait jusqu'à disparaître. Tout autour de lui n'était plus qu'une foutue abysse sans fin. Il se retrouva au milieu d'une création pourrissante. Il ne vit plus que des cadavres de monde à perte de vue. Des plaies et des charniers partout. L'un des 4 enfers mais il n'aurait su dire lequel. A moins que ça ne soit juste son esprit qui soit tombé dans la folie. Au-delà des mondes il se mit à apercevoir des fantômes vagues de choses monstrueuses. Et Kent entraperçus des temples païens avec des colonnes, qui étaient disposés au sommet de rochers sans noms. Ils se dressaient face à un vide étourdissant, au dessus de multiples sphères de lumières et d'obscurités. Il posa pied sur le sol d'un des temples. Les battements d'un tambour sombre lui firent oublier qu'il se trouvait au milieu du cimetière sans fin de l'univers. Le bruit ne cessait de monter en puissance jusqu'à vous rendre fou. Et il vit alors ses compagnons. Zatanna, John et Rosalie étaient devenu des gargouilles sombres et gigantesques à l'allure grotesque. Et au milieu d'eux, la seule forme de vie présente en dehors de lui, c'était Thorne. Dr Fate s'approcha en tendant sa main vers lui. Le soldat se retourna. Lucian avait la tête d'une horreur indicible. Ses vêtements étaient trempés de sang humain, son visage était aussi blanc que du fromage frais. Les yeux de Lucian étaient rouge démoniaque. Il pointa aussi sa main vers Fate. Lucian n'avait plus d'ongles, mais des griffes sales.

« Abandonne tout espoir. »

Lucian avait braillé ça comme un mélange de cris d'animaux : aboiements, gémissements et hurlements. Dr Fate n'aurait su dire. Le corps de Thorne sembla entrer en décomposition. Du pus jaunâtre commença à couler de ses yeux et à goutter sur ses joues. Kent toucha le lasso de Wonder Woman et…


…………………………

...et se retrouva à nouveau dans le temple aux côtés de ses acolytes. Il leur lança :

« Attendez, j'ai vu quelque chose. Je crois que Wotan veut nous rendre fou les uns après les autres. »

Il leur présenta le lasso.

« Si vous avez des hallucinations, touchez le lasso de Themyscira, il dévoile la vérité et peut dissiper ce genre d'illusions. »

Il tourna son visage casqué vers Lucian Thorne dans un mouvement sévère et resta le regard fixé sur lui. Il le pointa du doigt pour le désigner aux autres sorciers.

« Et surtout protégez le LUI. Je soupçonne que Wotan veut le posséder. Il ne faut pas qu'il l'élimine de notre groupe. Car s'il parvient à faire tomber Rosewood dans une démence sans nom. Thorne sera le seul à pouvoir la rattraper dans sa chute.»

Fiche codée par NyxBanana


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


authorities

Messages : 1188
Date d'inscription : 26/11/2017
Face Identity : Elizabeth Olsen.
Crédits : starfire (avatar + signature).

Age du personnage : 29 ans.
Ville : Washington DC. Mais cela varie selon les jours et les missions.
Profession : Sorcière ; Agent spécial chargé d'enquêter sur les meurtres comportant un élément surnaturel ou extraterrestre.
Affiliation : A.R.G.U.S, opération spéciale NIGHTSHADE, sous la direction directe d'Amanda Waller.
Compétences/Capacités :
Homo Magi, Rosalie est naturellement liée à la magie. Elle est douée de prescience, elle peut anticiper l'avenir proche, avoir des visions du passé et du présent, mais surtout, elle est capable de voir systématiquement comment une personne mourra d'un simple toucher. Elle est également liée aux vieilles sorcières vikings dont elle est la dernière représentante, les Völur, leurs esprits communiquent avec elle et lui ouvrent les portes du Valhalla. Elle est le dernier vaisseau des dieux d'Asgard. Parle couramment le vieux norrois, le latin et d'autres langues mystiques. Capacités de télépathie et de télékinésie encore mal maîtrisées. Don de persuasion lié à sa télépathie.

Situation Maritale : Destinée déjà tracée, Lucian et elle sont nés pour s'aimer.









MessageSujet: Re: FROZEN HELL ✸ (premier groupe, islande)   Mar 2 Oct - 19:31

frozen hell
rosalie & lucian & john
& zatanna & kent

Grâce à Zatanna, Rosie peut enfin respirer pleinement, sans que la moindre inspiration soit douloureuse. C'est presque étrange de ne plus avoir terriblement mal, mais c'est un véritable soulagement. Dans son état, Rosie craignait ne pas pouvoir faire grand chose pour aider le groupe à vaincre Wotan et à rétablir l'ordre des réalités. Aucun mot ne saurait dire à quel point elle se sent redevable, alors elle se contente d'adresser un large sourire à Zatanna en guise de remerciements, tout en se promettant de lui rendre la pareille à la première occasion. Une fois qu'ils sont entrés dans le temple, Rosie grimace, définitivement dégoûtée par l'odeur de mort qui empeste les lieux. Sans parler de toute cette énergie négative qui les entoure, comme si tout le mal du monde était concentré ici. Peut-être est-ce le cas en y réfléchissant bien, car elle est persuadée que Fate ne leur a pas dit un quart de la vérité... Elle se retient d'éclater de rire quand Lucian lui demande discrètement s'il se passe quelque chose entre John et Zatanna, comme si le moment était idéal pour parler de ce genre de choses. « Hm, je n'ai pas tout compris, mais je crois que c'est un peu compliqué... Du genre, je t'aime moi non plus, tu vois ? » Entre eux, rien de compliqué, aucune ambiguïté, et heureusement. Sur ses gardes, Rosie avance en restant attentive au moindre mouvement suspect, à la moindre pointe de magie noire. Il semble y avoir des âmes perdues un peu partout, mais tant qu'elles les ignorent, Rosie juge préférable d'en faire de même. Quand Kent se retourne vers eux brusquement, Rosie sursaute et manque de heurter de plein fouet ceux qui sont devant elle. « Vous avez omis de nous dire pourquoi Wonder Woman vous a confié son lasso, Kent. Ce n'est certainement pas pour nous protéger d'une poignée d'hallucinations. » Qui ici, à part peut-être Lucian, n'a pas les moyens de se protéger contre ce genre d'attaques ? Elle a vu de quoi est fait l'esprit de John, et déconseillerait à quiconque – nécromancien millénaire ou non – de tenter de lui faire voir des chimères. Mais quand le sorcier désigne Lucian d'un doigt accusateur, Rosie se moque soudainement des défenses mentales des uns et des autres. « De quoi est-ce que vous parlez encore ? » Son ton est glacial, son air angélique a disparu. « Cessez de nous parler par énigmes, j'en ai plus qu'assez de vos palabres sans queue ni tête ! Dites-nous une bonne fois pour toutes ce qui nous attend, avant que je n'arrache ces informations de votre esprit ! » En réagissant aussi vivement, Rosie donne certainement raison à Fate et à ses mises en garde. Mais elle est fatiguée devoir décoder chacune de ses phrases après qu'il les ait prononcées, comme s'ils avaient du temps à perdre. « Si je suis aussi instable et dangereuse que vous le sous-entendez, pourquoi m'avoir demandé de venir ? » C'est une question qui n'attend pas de réponse, elle la connaît déjà. « C'était une mauvaise idée, nous n'aurions jamais dû venir ici... » Elle adresse à Lucian un regard désolé, navrée de l'avoir entraîné dans cette histoire, même malgré elle. Depuis qu'ils se connaissent, elle a la désagréable impression de ne lui avoir apporté que des ennuis, alors rien qu'à l'idée qu'il puisse lui arriver quoi que ce soit dans ces enfers... « Que les choses soient bien claires entre nous, Kent. S'il lui arrive quoi que ce soit ici, vous le regretterez. » Rosie montre les crocs, fatiguée d'être traitée comme une poupée de porcelaine ou un canard boiteux – au choix. Kent peut voir tous les avenirs possibles et c'est tout juste maintenant qu'il décide de leur apprendre que Wotan va peut-être les rendre tous fous en plus de s'en prendre à Lucian. Mais si le moindre mal devait lui être fait, ces enfers passeraient pour des paradis à côté de ce qu'elle lui ferait payer. Tant pis si Rosie laisse ses émotions parler pour elle, elle se moque bien qu'on lui reproche de manquer de sang-froid ou d'objectivité. Lucian est tout ce qu'il lui reste, et Fate vient de leur annoncer sur un ton impossible qu'elle risque de le perdre lui aussi. « Ne vous en faites pas pour Lucian, je le protégerai. » Comme dit le dicton, on n'est jamais mieux servi que par soi-même. Elle se détourne de Fate, et plantée devant Lucian avec détermination, prend ses mains entre les siennes. « Regarde-moi dans les yeux. Surtout, ne détourne pas le regard. » Sans cligner des paupières, elle se met à réciter une vieille, très vieille incantation en vieux norrois, encore et encore jusqu'à ce que ses mains se mettent à briller d'une vive lumière blanche, comme si elles étaient éclairées de l'intérieur. Là encore il n'y a pas de grand feu d'artifice, le sortilège n'est en apparence pas bien impressionnant, mais à présent Rosie met quiconque au défi d'essayer de toucher à l'esprit de Lucian sans avoir l'impression d'être ébouillanté vivant. Une fois qu'elle a terminé, Rosie essuie le sang qui coulait de ses narines comme si cela n'avait pas la moindre importance, comme si utiliser ce genre de magie n'avait pas siphonné une partie de son énergie vitale. Quand elle se ré-intéresse au reste du groupe, elle fronce les sourcils quand elle aperçoit quelque chose d'étrange derrière eux. Étrange, parce qu'elle aurait juré que ce n'était pas là un instant plus tôt. Une rivière, mais ce n'est pas de l'eau qui y coule, ce sont des... âmes ? « C'est moi ou... Le Styx vient d'apparaître sur notre chemin ? » Elle peut déjà entendre les plaintes des malheureux qui forment le courant, et cela la fait frissonner d'effroi.
Made by Neon Demon


résumé des actions:
 

_________________
SOME ROSES HAVE STEEL THORNS.
There's an end to every storm. Once all the trees have been uprooted, once all the houses have been ripped apart, the wind will hush, the clouds will part, the rain will stop. The sky will clear in an instant and only then, in those quiet moments after the storm, do we learn who was strong enough to survive it.

when you ask rosalie what she's thinking about:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


independent soul

Messages : 400
Date d'inscription : 29/07/2018
Face Identity : Matt Ryan
Crédits : Lotus Graphics

Age du personnage : 37 ans, sûrement 36 de trop si vous voulez son avis.
Ville : Vagabond sans attaches, si ce n'est sa célèbre Maison des Mystères.
Profession : Détective de l'occulte, magicien, exorciste, spécialiste des démons et autres saletés surnaturelles, escroc patenté, anti-héros du dimanche.
Affiliation : Justice League Dark.
Compétences/Capacités :
Connaissance encyclopédique de divers types de magie ; ondes synchrones (toujours au bon endroit au bon moment) ; manipulation de sa propre chance et des probabilités ; magie noire et occultisme ; exorcisme ; invocation de démons ; 'Worldwalker', une des rares personnes à connaître tous les chemins entre paradis, enfer, et au-delà ; voyage inter-dimensionnel ; contrôle des esprits et persuasion ; illusion ; pyromancie ; divination ; nécromancie ; cercles magiques ; magie rituelle ; magie du sang ; extrêmement résistant à la télépathie, au contrôle mental, et à la possession ; maître manipulateur ; prestidigitateur confirmé.


Situation Maritale : Un coin de son coeur revient à son gin tonic, un autre à une princesse goth qui parle à l'envers. Et de temps en temps, il s'abandonne à un visiteur de (bref) passage.









MessageSujet: Re: FROZEN HELL ✸ (premier groupe, islande)   Mer 3 Oct - 12:36

frozen hell
rosalie & lucian & john
& zatanna & kent

« Je suis désolé. » Que pouvait-il lui dire d’autre, à Zatanna ? Désolé de ne pas avoir été là ? Désolé de l’avoir privée d’un père qu’elle adorait ? Désolé de devoir maintenant la priver de cette réalité ? La liste des griefs qu’elle pouvait avoir contre lui était longue, et toutes les excuses du monde ne suffiraient jamais à les rattraper. Ca faisait longtemps qu’il avait renoncé à toute chance de rédemption. Peut-être qu’elle avait eu droit à un peu de répit bien mérité dans cette réalité empoisonnée, comme elle le méritait. Du coin de l’œil, John l’observa, son profil fermé et résolu illuminé par la flamme à son poing. C’était tout Zee, ça. Renversez sa réalité, elle n’en ressortira que plus déterminée à régler ses comptes et remettre le monde sur le droit chemin.

Les pensées de John furent interrompues par Fate – et d’autres bonnes nouvelles, d’où est-ce qu’il les sortait, de son casque magique ? Sans pour autant ralentir le pas, le regard de John glissa sur Lucian. Le seul à ne pas déjà être équipé d’une batterie de défenses magiques, et une cible de choix pour Wotan, dont la puissance n’était définitivement pas à sous-estimer s’il avait déjà réussi à se frayer un chemin dans la tête de Kent Nelson. « Le lasso de Themyscira ? Celui de Wonder Woman ? » John ricana. « On a des contacts hauts placés. Je me demande ce qu’elle pense de cette opération catastrophe, tiens. »

Même s’il avait voulu continuer à déverser son poison, John n’aurait pas pu – piquée au vif telle une lionne réveillée de son sommeil, Rosalie prit le pas, rabrouant Fate avec plus de force qu’il n’aurait soupçonné, et prenant sur elle de protéger son chevalier servant contre les possibles attaques de Wotan. Risqué, ma jolie. Toute magie a un coût, pas vrai ? A nouveau, son regard s’attarde sur Lucian, puis Rosalie. Ils venaient à peine d’entrer dans le temple, et déjà elle commençait à épuiser son énergie pour lui. Plus ils avançaient, plus John commençait à se dire que ces deux-là étaient plus électrons libres que lui. Et qu’ils pourraient être la salvation l’un de l’autre, autant qu’ils pourraient être leur fin à tous.

Peut-être que Fate n’avait pas complètement tort de les avertir, après tout.

Le groupe reprit sa marche, et un demi-sourire étira les lèvres de John à la question incrédule de Rosalie. « Bien vu, Rosalie. Le Styx, fleuve des Enfers, grouillant des âmes des morts et démarcation entre le monde terrestre et celui d’en-dessous, pour ceux qui n’auraient pas suivi en cours de mythologie grecque. » Sans marquer d’hésitation, John poursuivit son chemin en direction du fleuve : pâle et immatérielle, déformée par les soubresauts d’agonie des âmes dont les râles de douleur, de haine et de désespoir insidieux constituaient l’unique musique morbide rythmant leurs pas. Une lumière blanchâtre formait une aura glaçante autour d’eux – en terrain connu, John fit disparaître la flamme à son poing. « Si on veut trouver Wotan, il va falloir traverser. Bonne nouvelle, je connais le passeur du coin. Mauvaise nouvelle… il préfère faire traverser les morts que les vivants. Et il a mauvais caractère. »

Arquant un sourcil narquois à l’attention de ses camarades, il les guida le long de la rive, âmes gémissants autour d’eux comme pour les appeler à les rejoindre, ou exprimer leur jalousie. De temps à autre, la forme ectoplasmique d’un mort apparaissait sur la rive, frôlant leur petit groupe de vivant sans les voir. « Vous en faites pas, ils sont inoffensifs. Les malheureux qui n’ont pas été enterrés proprement ou sans l’obole pour payer leur passage doivent compenser en errant cent ans sur les rives du Styx. » Autant dire qu’ils n’avaient pas cent ans devant eux – et qu’il comptait sur ce brave Charon pour faire une exception pour eux.

Enfin, ils arrivèrent face à une barque amarrée à la rive ; et assis dedans, les dévisageant d’un air mauvais de ses yeux aussi pâles que les âmes du Styx, la vieille carcasse sèche et menaçante de Charon grogna.

« Charon. Quelles sont les nouvelles, vieille carne ? »
« John Constantine. » siffla le passeur du Styx, sa voix immatérielle s’insinuant jusque dans les os de ses visiteurs, pernicieuse et morte. « Je t’ai dit de ne pas revenir sur ces rives. Pas de ton vivant. Une exception aurait dû te suffire. »
« Les choses ont changé, Charon. On a quelques problèmes chez les vivants, et pour y remédier, ma troupe et moi avons besoin de traverser. »
« Aucun d’entre vous n’est mort. » aboya Charon, dépliant son corps osseux pour approcher le petit groupe, ses yeux lançant ses éclairs alors qu’il les dévisageait un à un. « Vous la portez tous… la mort. Mais vous ne pourrez jamais sauver la moindre âme de les enfers, ou d’ailleurs. » Ses yeux s’arrêtèrent sur Rosalie, puis sur Fate. « Vous devriez le savoir mieux que n’importe qui. »

Sentant son impatience refaire surface – et ne tenant pas à laisser Charon porter sur les nerfs d’une Rosalie à fleur de peau - John fit un pas vers le passeur, attirant son attention. « Ecoute mon vieux, je sais que la politique de la maison est de ne pas laisser passer les vivants, mais on sait tous les deux que tu as fait des exceptions par le passé. On sait aussi tous les deux que quelqu’un, ou quelque chose, est déjà passé par ici. » Les yeux de Charon se plissèrent. « Et que ce quelqu’un est en train de déranger l’ordre des choses. Le Styx est une frontière entre les morts et les vivants : tu nous empêches d’entrer, mais tu les empêches aussi de sortir. Mais ça commence à devenir compliqué ces temps-ci, non ? Avec lui à l’intérieur ? »

Charon releva le menton sans répondre. John décida de le prendre comme un aveu silencieux. « Si tu veux garder ta frontière étanche, on peut t’aider. Mais il faut que tu nous laisses passer. » Il marqua une pause, prit une inspiration. Et, sans regarder ses camarades dont il pouvait presque déjà percevoir la désapprobation, il proposa : « Evidemment, on peut passer un marché. Quels sont les prix pour cinq tickets aux enfers, ces derniers temps ? »



résumé des actions:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


hero of earth

Messages : 933
Date d'inscription : 11/09/2018
Face Identity : Alex Daddario
Crédits : wildbeast(ava)astra(sign)
Juan Ferreyra
Age du personnage : 32 ans
Ville : Gotham City
Profession : Magicienne
Affiliation : Justice League Dark
Compétences/Capacités :

Prestidigitation * Hypnose * Projection astrale * Magie élémentale * Télékinésie * Télépathie * Téléportation * Manipulation de portails interdimensionnels * Manipulation du temps * Manipulation de la réalité * Bouclier psychique et magique * Manipulation de la météo dans une aire réduite * Attaques d’énergie mystique * Création de pièges magiques * Vol et lévitation * Don de guérison * Transformation d'objets en d’autres objets * Combat au corps à corps dans la limite de sa constitution.

fiche + liens + phone
Situation Maritale : Célibataire adepte depuis toujours des choix sentimentaux douteux, probablement parce qu'une marque à même sa peau lui rappelle sans cesse que son coeur a déjà décidé d'aller voir ailleurs, quelque part en enfer.









MessageSujet: Re: FROZEN HELL ✸ (premier groupe, islande)   Mer 3 Oct - 20:46

Frozen Hell
« Tu n’es pas responsable. » Le ton était ferme et définitif. Il ne pouvait pas être responsable de tout. En vérité, pour une fois, elle aurait aimé pouvoir en parler plus longuement avec John, lui expliquer que ce n’était pas une accusation qu’elle avait lancée en lui disant qu'il n'avait pas croisé son chemin dans cette vie mais au contraire, un genre d’affirmation irrévocable, cependant ce n’était pas le bon moment – comme toujours, et à jamais probablement. Comme lui, elle tourna son attention vers Fate et Rosie, laquelle perdait son calme. Zee pouvait imaginer pourquoi, même s’il y avait longtemps qu’elle avait décidé de lutter contre le genre d’angoisse dont la jeune sorcière était victime en cette seconde. Sinon, elle aurait probablement passé ses journées à trembler. Elle aurait peut-être dû utiliser des mots, dire qu’il ne servait à rien d’attendre des réponses de Fate si on ne lui posait pas la question avant, et qu’ils protègeraient tous Lucian, et qu’il n’y avait aucune chance pour que Diana ne soit pas au courant et même qu’elle n’ait pas donné sa bénédiction pour laisser son lasso à Fate, preuve ultime s’il le fallait que l’on pouvait compter sur lui pour mener la mission à défaut de compter sur lui pour faire passer leur vie d’abord, mais n’en étaient-ils de toute façon pas déjà tous arrivé là, chacun de leur côté ? Au lieu de quoi, elle posa doucement une main sur le bras de Rosie, insufflant encore un peu de sa magie dons son corps frêle, effleurant son esprit. « Garde tes forces et laisse-nous t’aider le moment venu. » S’il t’aime autant que tu l’aimes, et si tu meurs pour lui, il mourra avec toi, et tu ne souhaites pas cela. Puis sa main se détacha de la jeune sorcière et balaya brièvement l’air tandis qu’un sort quasi inaudible s’échappait de ses lèvres tout bas. Une brise douce et tiède se leva dans le souterrain, cassant pour quelques secondes l’odeur nauséabonde et le froid glacial, caressant les visages et les corps. « Ne nous querellons pas, je vous en supplie. Pas maintenant. » Car pour elle, évidemment, il n’était pas question qu’ils ne ressortent pas tous vivant de ce temple, ou bien elle ne serait pas là pour témoigner de la disparition des autres, une promesse silencieuse. Plus jamais elle ne voulait voir d’être cher se consumer dans la mort sous ses yeux.

Heureusement, on se chargea de détourner leur attention des dissensions internes. Le Styx venait d’apparaître derrière eux, aussi facilement que ça, et le petit exposé de John lui arracha un sourire, puis un rire bref, elle ne put pas s’en empêcher. Jamais, de sa vie, elle ne le lui dirait, mais dans ces moments-là, il lui rappelait son père. Alors qu’ils s’approchaient des rives du fleuve, des esprits s’en arrachèrent, semblant évoluer dans de la mélasse, comme se traînant difficilement dans l’air. Tendant le bras, elle approcha sa main des quelques-uns qui venaient à sa portée, à quelques millimètres d’eux, semblant les caresser. Elle aurait voulu apaiser leur peine. Mais les lois, qu’elles soient d’ici bas ou d’ailleurs, n’étaient pas faites pour être brisées, du moins pas celles-ci en particulier. Et elle préférait attendre les véritables problèmes pour commencer à faire des bêtises. Elle savait très bien de quoi il retournait, quel genre de cauchemars ce fleuve éthéré pouvait faire subir aux âmes et elle repensa à l’avertissement de Fate. De son côté, John se mit à négocier avec le passeur, et bien sûr qu’ils se connaissaient, et évidemment que John était déjà venu ici – probablement même mort, pour ce que ça valait. Et parce qu’elle le connaissait par cœur, elle sut avant même qu’il les prononce les mots qui franchirent ses lèvres. Combien de pactes avec toutes sortes de diables étaient en cours entre John Constantine et un tas de créatures peu fréquentables ? Le jour où il mourrait, ils seraient nombreux à venir se partager son âme.

Elle s’avança à son tour, ses yeux luisant dans la pénombre de la magie qui l’habitait, sa voix calme et claire. « Nous ne sommes pas tous des mauvais payeurs. Que ce prix ne soit pas trop élevé pour nous empêcher d’atteindre votre embarrassant locataire. Ensuite, à votre aise… Nous vous débarrasserons d’un problème, ou bien nous ne survivrons pas pour témoigner de votre manquement à la règle si vous acceptez de nous laisser passer. » Que John paye, puisqu’ils n’auraient de toute façon pas le choix. Mais qu’il ne soit pas le seul à le faire. Elle ne savait que trop bien comment cela finirait, sinon.

Codage par Libella sur Graphiorum



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


authorities

Messages : 348
Date d'inscription : 31/12/2017
Face Identity : Chris Hemsworth
Crédits : STARFIRE alias Julia ♥ (avatar, gifs, bannière), wiise (signature)

Age du personnage : Trente-deux ans, mais l'impression d'en avoir vécu le double.
Ville : Officiellement tu habites à Washington, officieusement, tu n'y es que très rarement. Tu parcours le monde, surtout les endroits où personne n'a envie d'être.
Profession : Ancien Commandant dans l'US Army, actuellement agent A.R.G.U.S à la tête de la division NIGHTSHADE.
Affiliation : A.R.G.U.S, division NIGHTSHADE.
Compétences/Capacités :

- Maitre d'armes, qu'elles soient blanches ou à feu. Ton passé militaire a fait de toi un redoutable soldat, que ce soit au corps à corps ou lors d'attaques armées.
- Leader dans l'âme, tu as été Commandant dans l'armée avant de devenir le responsable de NIGHTSHADE. Tu as le sens de l'honneur, et ta leitmotiv est "no man left behind"
- Tacticien militaire, tu as une grande maitrise de l'art de la guerre, et tu sais comment l'affronter de front ou plus stratégiquement. Tu d'adaptes à toutes les situations, et c'est ce qui fait ta force.


Situation Maritale : Le coeur qui bat déjà pour celle qui t'est destinée, Rosalie.









MessageSujet: Re: FROZEN HELL ✸ (premier groupe, islande)   Sam 6 Oct - 22:46


FROZEN HELL

intrigue paradox of time

La voix de Fate dans ton dos t'arrête. Quoi maintenant ? Jusqu'à sa mise en garde, tu n'avais ressenti qu'une présence maléfique. Mais il est le mieux placé pour anticiper les actes de son ennemi. Si Wotan a essayé de l'atteindre avec des hallucinations, tu le crois sur parole, même sans en avoir été personnellement la cible. Enfin, tu le pensais. Le doigt de Fate sur ta personne t'agace et te mets mal à l'aise. « Me posséder ? » Parce que tu peux faire pression sur Rosalie, mais sûrement aussi parce que tu es le seul complètement humain ici. Est-ce que ça fait de toi quelqu'un de plus aisé à posséder ? Aussi dérangeante soit cette idée, tu ne peux complètement la réfuter. Ta condition de simple être humain est plus que flagrante. Tu es le seul qui ne comprend pas ce qui se passe, et apparemment le plus susceptible de te faire transformer en marionnette par un fou furieux. Rien de bien réjouissant, mais tu as bien lu les indications en tout petit sur le contrat quand t'as accepté de l'accompagner, alors disons qu'il est trop tard pour t'en plaindre. Mais ce problème dont le poids pesait déjà sur tes épaules, semble finalement ne pas en être un. Si tu es protecteur envers Rosalie, elle l'est tout autant avec toi. Et la moindre menace qui plane au-dessus de ta tête est rapidement éradiquée. Celle-là n'échappe pas à la règle. Face à elle, tu fixes son regard quand elle te le demande. Si tu apprivoises chaque jour un peu plus son monde, il y a encore énormément de facettes qui t'échappent. Quel sort peut faire quoi, jusqu'où son pouvoir s'étend, et quelles sont les choses dont elle n'est pas capable. Vous avez été liés par la magie, elle t'a permis de voir le portail, et maintenant elle est sur le point de te protéger de la possession. C'est à la fois impressionnant et effrayant. Tu n’interromps pas le sortilège, mais tu fronces les sourcils quand tu vois le sang s'écouler de sa narine. Quand toute cette histoire sera terminée, il vous faudra avoir une discussion sur les risques qu'elle prend pour te protéger. D'autant plus aujourd'hui, alors qu'il y a encore tant à donner pour sauver votre univers. Tu refuses d'absorber toute son énergie, pas au prix de vous voir échouer. Tu ne connais rien à la magie, mais tu n'es pas idiot pour autant, et tu mesures amplement tout ce qu'elle fait pour toi. Au détriment du reste du monde. « Le Styx ? Pourquoi ça ne m'étonne plus ? Ça se passe comment quand on est vivant ? » Un problème semble toujours un cacher un autre dans ce foutu bordel. Dépité, tu suis le groupe jusqu'aux rives du Styx, où vous attend la silhouette lugubre et miroir de mort de Charon. Les seules choses que tu sais de lui proviennent des bouquins que tu as lu quand tu avais encore le temps de le faire, et rien de susceptible de vous aider à traverser. Tandis que Constantine entame les négocations, ton regard se perd sur les âmes à vos pieds, semblant vous hurler des mots inaudibles entre leurs mâchoires décharnées. T'as presque l'impression qu'elles t'appellent, et méfiant en ces lieux où chaque tournant débouche sur un nouveau danger, tu préfères détourner les yeux. Charon vous dévisage un à un. Il est en train de lire en vous, à chercher quelle partie de votre âme il aimerait bien arracher. Après plusieurs secondes de secondes de temps en suspend, son rire sournois raisonne en son antre. Un rire qui t'hérisse les poils. « Vous n'avez donc rien à perdre  ? » Est-ce une menace ou un avertissement ? « Une famille ? Un amant ? Une épouse ? Un enfant ? » Il vous scrute, visiblement intrigué par votre démarche. Il sait qu'il peut avoir quelque chose à en tirer, mais vous, n'êtes-vous pas en train de risquer plus gros encore ? « Il faut être fou ou désespéré pour délibérément suivre John Constantine jusqu'ici. » Ton cœur bat à tout rompe, et tu serais rassuré de savoir qu'il en est de même pour tes camarades. T'as la désagréable impression que quoi qu'il arrive, vous serez les perdants de cette histoire. Charon se lève, et une longue rame apparaît alors dans sa main squelettique. « Montez. L'un d'entre vous se trouve déjà dans sa demeure éternelle, le prix de la traversée sera donc payé bien assez tôt. C'est à cinq que vous embarquez, c'est à quatre que vous repartirez. » C'est plus qu'une prophétie, c'est la certitude d'une mort prochaine. L'un d'entre vous ne quittera jamais cet endroit. Mais lequel ?

Spoiler:
 

Code by Fremione.


_________________
if we don't end war, war will end us
« If I have learned anything in this life of mine, it is this: in love we find out who we want to be; in war we find out who we are. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


hero of earth

Messages : 131
Date d'inscription : 10/07/2017
Face Identity : Leonardo Dicaprio
Crédits : Oba Seb

Age du personnage : 85 ans (40 en apparence)
Ville : Aucune
Profession : Sorcier
Affiliation : Aucune
Compétences/Capacités :

-Télékinésie
-Vol
-Illusionnisme
-Création de portail dimensionnel
-Longévité
-Prescience
Situation Maritale : Célibataire









MessageSujet: Re: FROZEN HELL ✸ (premier groupe, islande)   Dim 7 Oct - 15:14




Frozen Hell
Event Paradox of time


Dr Fate resta interdit devant les répliques cinglantes de Rosewood. Comment lui expliquer que la mort les attendait au bout du chemin ? Son esprit était assaillit par d'innombrables visions du futur. Des avenirs dans lesquels ils ressortaient tous du temple ou pas tous, ou restaient tous cadavres au fond de l'enfer. Des avenirs dans lesquels même s'ils ressortaient vivant, ils n'étaient pas intact en leur for intérieur avec la vision cauchemardesque qu'il s'apprêtaient à rencontrer au bout de l'épreuve : Wotan lui même. Il se refusait à dévoiler que sur une trentaine de futurs possibles, il en voyait au moins 25 dans lesquels ils se faisaient tous tuer. Kent répondit à la jeune femme avec sa voix affreusement monocorde:

« Quand tout sera terminé et que le temps aura regagné la trajectoire qu'il aurait toujours du avoir, tout sera plus clair pour chacun d'entre nous. Mais si vous voulez me soutirer des informations de mon esprit, vous risquez de tomber dans l'abîme que je m'efforce de fuir intérieurement. A vos risques et périls. »

Leur compagnie continua sa marche jusqu'au Styx. Le sorcier casqué resta planté là avec cet air de statue à vous foutre mal à l'aise pendant que l'équipe faisait face à Charon. Dr Fate contrastait totalement avec Constantine et son éloquence volubile, en train de négocier leur passage. Lorsque le passeur les avertit que l'un d'entre eux était déjà mort. Nelson tressaillit intérieurement. Lequel d'entre eux? Il voyait chacun de ses comparses vivre ou mourir ici dans les tréfonds de ce temple maudit et les enfers. Le pire c'est qu'il ne pouvait dire si c'était lui même qui était mort. Kent pouvait percevoir tous les futur sauf le sien. Sa prescience s'arrêtait à sa propre personne. Ce qui expliquait la hantise de son propre destin. Nelson observa discrètement chacun de ses comparses et essaya de deviner lequel d'entre eux avait le plus de chance d'y passer selon ses visions prescientes de ce qui pouvait advenir ou pas.

.............................

Constantine

Kent s'avança d'un pas lourd à travers le sanctuaire de Wotan. Rosalie venait d'abattre l'abomination. Mais avant ça, Wotan avait fait un geste de la main vers Constantine en glapissant : « enfonce toi dans le sol ». Et John avait disparut dans la terre suite à ce sort. Le rythme cardiaque de Nelson lui déglinguait sa respiration. Il surprit une débandade d'insectes rampants à l'endroit même où se tenait John il y a quelques instants. Fate tendit ses deux mains et utilisa sa télékinésie pour essayer de faire sortir John. Les insectes prirent la fuite. Fate trucida les saloperies en masse. Il les hacha menu par l'exercice de son seul pouvoir. Dans le trou qu'il creusa par sa force mentale, il vit des asticots gigoter. Il reconnu l'odeur de la chair en décomposition. Un relent de chair pourri, oui… une peau jaune, oui…, de la terre brune dans des cheveux blonds, oui… Fate continua de creuser la terre autours d'une forme humaine. C'était John bloqué par une gangue de terre. Son trench-coat adhérait encore à ses os. Kent fut muet d'horreur. La tête et le torse étaient bien là, les jambes et les entrailles avaient disparus. Regardez bien Constantine, il ne reste plus que sa moitié supérieure. Ses globes oculaires étaient tombés de leurs orbites. Il avait des asticots sur ses têtes de fémur. Dr Fate tomba à genoux et hurla. Le corps de Constantine retomba avec violence sur le sol. Les insectes revinrent à la charge.

..............................

Zatara

Wotan avançait vers elle il leva doucement sa main. La magicienne tomba brutalement au sol sur ce seul geste du nécromant. Des rats se mirent à grouiller sur le sol. Zatanna essaya de rouler sur elle-même pour leur échapper. Ils grimpèrent sur son dos et la clouèrent au sol pendant que Wotan s'esclaffait. Les rats se précipitèrent vers le visage de la magicienne. Elle vit leurs puces et les plaies ouvertes de leurs corps. Elle était incapable de bouger. Les rats la mordillèrent. Wotan s'approcha hilare pour l'achever. Un rat marcha sur le visage de Zatanna. Elle ouvrit la bouche pour appeler à l'aide. Le rat regarda à l'intérieur. Wotan gloussa sur un ton démoniaque :

« Tu n'arrives pas à la cheville de ton père. »

Oups… la chose à ne pas dire.

Zee referma les mâchoires pour décapiter le rat. Le rongeur se débattit. Zatanna ne lâcha pas prise. Le sang et le goût de son pelage lui soulevaient le coeur. Wotan écarquilla les yeux l'air de dire : IMPOSSIBLE !!! Le rat se tortilla et mourut dans sa bouche. Zee leva ses deux bras. Elle balança la pire déflagration d'énergie qu'elle ait jamais envoyé pendant toute sa vie. Les rats cavalèrent en tout sens. Wotan se prit le choc de magie en pleine figure. Il valdingua dans les airs et vint s'écraser sur le mur avant de retomber au sol avec fracas. Ce fut à son tour d'appeler à l'aide.

En vain.

Zee lui cracha carrément le rat à la figure


..............................

Lucian et Rosie.

Ils avaient vaincu Wotan et étaient tous sortit du temple. Thorne était mort là bas. De retour aux USA, Nelson restait non loin de l'habitation de Rosewood. Elle n'en sortait jamais. Il la surveillait depuis des jours et des jours. Elle restait au domicile. Kent l'avait vu une fois par la fenêtre deux jours plus tôt. Elle cherchait quelque chose dans le placard. Elle portait un jean élimé et une chemise de Lucian. Dr Fate commença à compter les jours écoulés depuis qu'il avait rencontré Rosewood pour la première fois. Il s'arrêta à 100. Il se dirigea vers la porte de chez elle et l'ouvrit grâce à ses pouvoirs. Il trouva Rosalie assise sur le plancher. Elle avait le visage gonflé et strié de larmes. Elle avait entortillé plusieurs de ses mèches. Ses poignets étaient couverts de sang séché. Un couteau était planté dans le mur. A côté elle avait écrit LUCIAN avec son sang. Dr Fate vint s’asseoir par terre à ses côtés. Il lui dit :

« J'emmerde le destin. Je le ramènerais d'entre les morts. Ils vont m'oblitérer pour avoir fait ça. Mais je le ferais. »


..............................

En montant à bord de l'embarcation avec tous les autres, Dr Fate tapota l'épaule de Constantine, il lui dit :

« J'ai vu des choses. Quand on tombera sur Wotan, reste à côté de Zatanna, si tu savais ce dont elle est capable... Et méfie toi du sol... »

Il souffla à Zatara :

« J'ai vu des choses. Quand on tombera sur Wotan, garde la bouche fermé. Parce que… euh… laisse tomber. »

Fiche codée par NyxBanana


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


the omniscient

Messages : 297
Date d'inscription : 06/12/2016
Face Identity : A ghost.
Crédits : starfire.

Age du personnage : Infini.
Profession : Gardien des âmes.









MessageSujet: Re: FROZEN HELL ✸ (premier groupe, islande)   Dim 7 Oct - 18:03

frozen hell
premier groupe ✸ Islande
La traversée du Styx semble durer une éternité. Dans l'Entre-Mondes, le temps n'a plus d'emprise. Impossible pour la petite troupe de savoir combien de temps dure leur voyage sur la barque de Charon. Des minutes ? Des heures ? Des jours ? Quand l'embarcation atteint enfin l'autre rive, ses passagers débarquent sous l'œil intéressé du passeur, qui affiche un sourire glaçant – l'un d'entre eux ne ressortira jamais du temple, et viendra alimenter les eaux du Styx. Une violente bourrasque souffle, et le fleuve infernal disparaît aussi vite qu'il était apparu. La température chute brusquement, le sol et les murs givrent et un épais brouillard apparaît, empêchant les cinq compagnons de voir à un mètre devant eux. Et puis, d'abord presque imperceptibles, d'étranges sons s'élèvent autour d'eux, à mi-chemin entre des grognements et des gémissements gutturaux. L'odeur pestilentielle de la mort devient insupportable, une odeur âcre de chair pourrie les prend à la gorge. Dans la semi-obscurité, plusieurs pairs d'yeux luisant d'un bleu glacier vif apparaissent. Plus vite que leur état ne le suggèrent, les créatures surgissent de l'ombre. Hideuses, elles ont toute taille et forme humaine, leur carnation oscille entre le gris cadavérique et le bleu hématome, certaines parties de leurs corps sont boursouflées, à d'autres endroit la chair a disparu et les os apparaissent. Encerclant les intrus sur leur territoire, ils se rapprochent lentement... Avant de bondir brusquement en grognant comme des bêtes sauvages.

précisions utiles :

→ Les créatures qui apparaissent sont les Draugar (singulier Draugr), les revenants et vampires de la mythologie nordique. Ce sont spécifiquement des personnes qui étaient mauvaises de leur vivant, comme des assassins, des êtres cupides et jaloux, etc...
→ En plus d'être – plus ou moins – revenus à la vie, ils possèdent des capacité physiques particulières : une force surhumaine, ils peuvent modifier leur taille et leur masse corporelle pour porter des coups ou les éviter, ils sont extrêmement rapides et certains d'entre eux sont assez puissants pour maudire leurs adversaires ou contrôler la météo. Et comme si ce n'était pas suffisant, ils ont tendance à mordre leurs victimes pour les dévorer et boire leur sang... Attention, la moindre morsure peut entraîner la folie ! Donc, attention à leurs dents
→ Pour les tuer (encore), il y a plusieurs options : les décapiter, les réduire en cendres, ou les renvoyer d'où ils viennent (encore faut-il savoir où se trouvent leurs tombes respectives !). Cependant, les Draugar les plus puissants sont immunisés contre ces méthodes... Et ne peuvent être détruits que par des actes d'héroïsme pur (time to shine, gentlemen )...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://godsamongus.forumactif.com

avatar


authorities

Messages : 1188
Date d'inscription : 26/11/2017
Face Identity : Elizabeth Olsen.
Crédits : starfire (avatar + signature).

Age du personnage : 29 ans.
Ville : Washington DC. Mais cela varie selon les jours et les missions.
Profession : Sorcière ; Agent spécial chargé d'enquêter sur les meurtres comportant un élément surnaturel ou extraterrestre.
Affiliation : A.R.G.U.S, opération spéciale NIGHTSHADE, sous la direction directe d'Amanda Waller.
Compétences/Capacités :
Homo Magi, Rosalie est naturellement liée à la magie. Elle est douée de prescience, elle peut anticiper l'avenir proche, avoir des visions du passé et du présent, mais surtout, elle est capable de voir systématiquement comment une personne mourra d'un simple toucher. Elle est également liée aux vieilles sorcières vikings dont elle est la dernière représentante, les Völur, leurs esprits communiquent avec elle et lui ouvrent les portes du Valhalla. Elle est le dernier vaisseau des dieux d'Asgard. Parle couramment le vieux norrois, le latin et d'autres langues mystiques. Capacités de télépathie et de télékinésie encore mal maîtrisées. Don de persuasion lié à sa télépathie.

Situation Maritale : Destinée déjà tracée, Lucian et elle sont nés pour s'aimer.









MessageSujet: Re: FROZEN HELL ✸ (premier groupe, islande)   Dim 7 Oct - 21:31

frozen hell
rosalie & lucian & john
& zatanna & kent

Rosie a beau savoir qu'il ne faut s'étonner de rien avec John, le voir faire la conversation avec le nocher du Tartare a tout de même quelque chose de déroutant. De toute évidence, ce n'est pas la première fois qu'il essaie d'embobiner Charon, qui ne se laisse pas berner par son baratin. Aucun d'entre eux n'est mort – pour le moment du moins – alors le passeur ne voit pas pourquoi il les laisserait traverser le Styx. Rosie n'a pas particulièrement envie de prendre place à bord de son embarcation, mais le temps presse. Plus ils mettent de temps à atteindre Wotan, et plus le rituel de ce dernier gagnera en puissance, risquant d'atteindre le point où rien ni personne ne pourra pus inverser le sort. Rosie sent un frisson la traverser quand Charon braque son regard sur elle ; il aurait été trop beau que l'être dont la tâche est de transporter les âmes depuis des milliers d'années ignore sa familiarité avec la mort. « C'est une menace ? » Ou bien un défi, une simple mise en garde ? Quoi qu'il en soit, Rosie refuse de croire que ses paroles puissent être une vérité incontestable. Si elle doit sauver une âme d'un enfer, d'un paradis ou même d'un purgatoire, elle le fera, et elle déconseille à quiconque de se mettre en travers de sa route. Sourcils froncés, Rosie laisse les négociations se poursuivre avant que Charon n'accède soudain à leur requête, non pas parce qu'ils peuvent le débarrasser du nécromancien, mais parce que l'un d'entre eux... ne fera pas le voyage de retour. Il le leur annonce le plus naturellement du monde, comme s'ils s'y attendaient tous, avant de les inviter dans la barque. Rosie s'installe à l'arrière avec Lucian, et quand ils échangent un regard, elle secoue la tête sans lui répondre de vive voix, mais ses mots résonnent dans son esprit. Ce n'est pas nous. Sinon, Charon aurait parlé de deux âmes et pas d'une seule. Le sortilège qu'elle a utilisé pour les lier l'un à l'autre ne peut être défait que par celui qui l'a lancé – autrement dit, Rosalie elle-même. Si l'un d'entre eux devait changer de dimension ou de monde, l'autre suivrait... Alors si ce sortilège les préserve par définition du terrible présage de Charon, ce n'est pas rassurant pour autant... Prenant une profonde inspiration, Rosie prend la main de Lucian entre la sienne et pose la tête contre son épaule pendant la traversée, qui semble durer des heures, à tel point qu'elle se met à somnoler et sursaute quand l'embarcation s'immobilise. Elle ne se fait pas prier pour en descendre, heureuse de quitter le fleuve des âmes pour retrouver la terre ferme. Et glacée... ? Rosie fixe bêtement l'épaisse couche de givre apparue sous leurs pieds et quand elle se retourne, Charon et le Styx ont disparu. « Qu'est-ce que... » Il fait d'un coup si froid qu'elle se met à trembler, le paysage a radicalement changé et pour cause, ils viennent de passer d'un royaume à un autre. « Je... Je crois que je sais où nous sommes maintenant. » Rosie s'apprête à continuer, mais de soudaines apparitions lui coupent la parole. Ses pensées s'affolent en même temps que son rythme cardiaque et les esprits qui habitent le sien se mettent tous à parler en même temps, si bien qu'elle lâche un "SILENCE" à haute voix sans se soucier de savoir si ses compagnons ont compris que ce n'est pas à eux qu'elle s'adresse. L'odeur omniprésente de chair pourrie lui serre la gorge et lui donne envie de mourir, et quand les revenants sortent de l'ombre, elle en a le souffle coupé. Comme s'ils avaient arraché tout l'air de ses poumons. Rosie réagit instinctivement quand les créatures se jettent toutes sur eux en même temps, déployant un dôme de magie protectrice autour d'eux. Mais ces choses sorties de nulle part frappent furieusement sur le bouclier d'énergie blanche, comme une meute de chiens enragés. Rosie tient bon, elle a besoin d'observer leurs assaillants pour comprendre comment en venir à bout. « Ce sont des Draugar, ou des Afturganga, comme vous voulez... ! Un charmant mélange de revenant et de vampire, la seule bonne nouvelle c'est qu'ils peuvent mourir une seconde fois... » Rosie serre les dents, elle ne tiendra pas longtemps. « La mauvaise, c'est qu'il faut les tuer de façon bien spécifique... Par le feu, en les décapitant ou en... » C'est une blague. C'est forcément une blague, une mauvaise plaisanterie jouée par ses ancêtres.« Ou en faisant preuve d'un courage héroïque pour les plus coriaces d'entre eux et les plus brave d'entre nous ! » Ces derniers mots ne concerneront évidemment pas tout le monde... À vrai dire, il n'y a que Lucian qu'elle regarde droit dans les yeux, comme pour lui rappeler leur conversation un peu plus tôt. Ne fais rien d'héroïquement stupide. « Ne les laissez pas vous mordre, leurs morsures conduisent à la folie. Ils possèdent une force surhumaine et peuvent changer de forme à volonté... » La pression sur son champ de force est de plus en plus forte, presque insupportable – littéralement. « Une dernière chose : nous sommes dans l'un des royaumes d'Hela, Niflheim. Là où les âmes corrompues vont, c'est pour cette raison qu'ils sont aussi nombreux et qu'il fait si froid. Je pense que Wotan les a libérés, ils avaient tous été enchaînés ici par les fils d'Odin... Quelque chose cloche, nous devrions pas être ici ! » Quelles autres fléaux a-t-il bien pu libérer sur le monde, soucieux de pouvoir mener son rituel à terme sans être interrompu ? « Je ne peux pas les retenir plus longtemps... Je vais les repousser aussi loin que possible pour que nous puissions nous préparer. À trois. Un... Deux... » Trois. Une lumière blanche et aveuglante s'échappe de ses points, et son dôme de magie explose brusquement, repoussant les Draugar à une dizaine de mètres d'eux. Certains d'entre eux sont démembrés, mais les membres arrachés sont comme attirés par leurs propriétaires, auxquels ils se rattachent comme de véritables parasites. Rosie grimace. Dégoûtant.
Made by Neon Demon


résumé des actions:
 

_________________
SOME ROSES HAVE STEEL THORNS.
There's an end to every storm. Once all the trees have been uprooted, once all the houses have been ripped apart, the wind will hush, the clouds will part, the rain will stop. The sky will clear in an instant and only then, in those quiet moments after the storm, do we learn who was strong enough to survive it.

when you ask rosalie what she's thinking about:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


independent soul

Messages : 400
Date d'inscription : 29/07/2018
Face Identity : Matt Ryan
Crédits : Lotus Graphics

Age du personnage : 37 ans, sûrement 36 de trop si vous voulez son avis.
Ville : Vagabond sans attaches, si ce n'est sa célèbre Maison des Mystères.
Profession : Détective de l'occulte, magicien, exorciste, spécialiste des démons et autres saletés surnaturelles, escroc patenté, anti-héros du dimanche.
Affiliation : Justice League Dark.
Compétences/Capacités :
Connaissance encyclopédique de divers types de magie ; ondes synchrones (toujours au bon endroit au bon moment) ; manipulation de sa propre chance et des probabilités ; magie noire et occultisme ; exorcisme ; invocation de démons ; 'Worldwalker', une des rares personnes à connaître tous les chemins entre paradis, enfer, et au-delà ; voyage inter-dimensionnel ; contrôle des esprits et persuasion ; illusion ; pyromancie ; divination ; nécromancie ; cercles magiques ; magie rituelle ; magie du sang ; extrêmement résistant à la télépathie, au contrôle mental, et à la possession ; maître manipulateur ; prestidigitateur confirmé.


Situation Maritale : Un coin de son coeur revient à son gin tonic, un autre à une princesse goth qui parle à l'envers. Et de temps en temps, il s'abandonne à un visiteur de (bref) passage.









MessageSujet: Re: FROZEN HELL ✸ (premier groupe, islande)   Lun 8 Oct - 22:32

frozen hell
rosalie & lucian & john
& zatanna & kent

« Je sais. »

Telle fut la réponse de John au conseil de Fate, murmurée sans animosité alors que son regard s’égarait vers Zatanna. Bien sûr qu’il savait de quoi elle était capable. Ca faisait des années qu’il la voyait en action tous les quatre matins, et plus d’une fois elle s’était révélée être le facteur décisif de la victoire dans leurs aventures du paranormal. Elle était un concentré de magie pure, et peut-être, à l’heure actuelle, la plus puissante d’entre eux. Ou du moins, c’était ce que John se répétait en boucle pour faire taire l’inquiétude sourde que la prophétie de Charon avait éveillée en lui. Rester aux côtés de Zee pour son propre bien (et éviter le sol ?) lui paraissait un bon plan, étonnamment de la part de Nelson.

Il y avait donc un mort en suspens dans leurs rangs. Assis dans la barque du nocher, John ressassait sa déclaration, essayant d’en tirer le moindre sens. Charon était trop sûr de lui pour que ce soit des menaces en l’air, et ce n’était de toute façon pas le genre du vieux grincheux. Etait-il possible, réellement, que l’un d’eux y reste ? Les yeux de John glissèrent sur le Styx et ses âmes en peine, réprimant un frisson. Refusant de penser à la possibilité que Zee reste le carreau. Refusant de penser à la possibilité qu’enfin, il soit l’heure pour tous les démons des enfers de collecter les dettes que lui avait contractées au fil des ans.

La mort n’intimidait pas John Constantine. La perspective de voir son âme déchirée par les dents de ses ennemis et envoyée en Enfer, un sort qu’il savait inévitable, c’était une autre paire de manches.

Bon sang, il n’était pas prêt pour ça.

Prenant une profonde inspiration qui, fort heureusement, passait aisément pour de l’impatience ou de la lassitude, John passa une main dans sa tignasse blonde et continua de ruminer ses pensées en silence tout le long du trajet – des minutes, des heures, des jours, des mois, qu’est-ce qu’il en avait à foutre ? Tout ce qu’il savait, en posant le pied sur l’autre rive, c’était que si Wotan voulait son âme, il allait en suer pour l’obtenir.

A peine le petit groupe eut-il le temps de s’avancer dans cette étrange caverne aussi blanche que glacée et chargé d’une énergie néfaste qui le prenait à la gorge, que les choses sérieuses commencèrent. Une horde de créatures leur bondit dessus, et ils ne durent leur survie qu’aux réflexes de Rosalie et à son bouclier d’énergie magique. « Bollocks. » fut son unique commentaire à son petit exposé. Il les connaissait, ces saletés de Draugar – coriaces comme pas deux, et sacrément teignes. Sans compter que les exploits héroïques… c’était pas sa spécialité. Rapidement, John marmonna un sortilège – et ses deux mains s’embrasèrent à nouveau, ses doigts s’enroulant pour crisper ses poings, sa mâchoire serrée, ses yeux brillant d’une lueur de détermination qu’il pensait perdue depuis le début de ce monde de fous. « Alright, team. » Bon sang, il ne se sentait jamais aussi vivant que quand il était sur le point de mourir. « Que la fête commence. »

Le bouclier de Rosalie vola en éclats, formidable déflagration d’énergie, et John ne perdit pas un instant avant de se redresser et envoyer une salve de boules de feu en direction qui créatures en face de lui. A moins d’une minute, ses attaques gagnèrent en puissance, à mesure que John déverrouillait les réserves de magie qu’en temps normal il n’utilisait pas ; trop conscient des risques, trop conscient du danger qu’il représentait pour les autres, et pour lui-même, s’il s’abandonnait dans la magie noire dont il avait fait sa seconde nature.

Mais pour se débarrasser d’une horde de vampires nordiques, il pouvait sans doute mais une exception. Bizarrement, il doutait que la négociation soit une option viable avec ces saletés.

A ses côtés, ses compagnons magiciens n’étaient pas en reste, et Lucian, pauvre garçon, tirait tout ce qu’il pouvait de son arme à feu. Entre deux salves de flammes, John sentit, de façon très distincte, une signature magique gagner en puissance. Un bref instant, il jeta un regard agréablement surpris à Rosalie. « C’est bien, tu te lâches ! » s’exclama-t-il avec un rire – juste avant de libérer une nouvelle boule de feu qui incinéra une créature un peu trop proche. « Continue, Rosalie ! C’est pas la magie de tes ancêtres qui te contrôle, c’est toi ! T’es seule aux commandes, c’est le moment où jamais ! »

Galvanisé par la situation et par ses propres paroles, John roula des épaules et fit sauter encore quelques verrous en lui, une charge d’énergie magique brûlante déferlant dans ses veines – bon sang, que c’était libérateur. John décida de donner l’exemple : refusant de continuer la bataille à une distance raisonnable, il se rua dans la horde, démon de feu contre démons de glace, les flammes destructrices qui se libéraient de ses mains dévorant tout sur leur passage dans un concert de cris perçants et inhumains. Deux, quatre, six, huit de ces créatures s’effondrèrent carbonisées avant que leurs semblables ne piétinent leurs cendres à peine refroidies, et rapidement John se retrouva seul aux prises avec un petit groupe de Draugar.

Qu’à cela ne tienne.

A toute vitesse, Constantine marmotta un nouveau sort entre ses dents, et aussitôt une énergie brûlante émana de tout son être, véritable brasier humain alors même que les flammes n’étaient toujours concentrées que dans ses mains : profitant de la surprise, il plaqua les mains au sol. Aussitôt sa magie fut redirigée dans le sol, boursouflant la couche de glace autour de lui, craquelant la surface – et au moment où l’un de ces monstres allait lui planter les crocs dans l’épaule, le sol s’ouvrit sous ses pieds et ceux de ses petites camarades monstrueux, vomissant un mur de flammes qui semblait tout droit sorti d’un autre enfer.

Lorsque les flammes se dispersèrent, il ne restait autour de John que des tas informes de cendres et d’ossements gris. Pas peu fier de sa performance, il se redressa, le souffle court mais pas encore à cours de réserves.

Tout ça pour voir quatre créatures de plus se ruer sur lui. Shit.




résumé des actions:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


hero of earth

Messages : 933
Date d'inscription : 11/09/2018
Face Identity : Alex Daddario
Crédits : wildbeast(ava)astra(sign)
Juan Ferreyra
Age du personnage : 32 ans
Ville : Gotham City
Profession : Magicienne
Affiliation : Justice League Dark
Compétences/Capacités :

Prestidigitation * Hypnose * Projection astrale * Magie élémentale * Télékinésie * Télépathie * Téléportation * Manipulation de portails interdimensionnels * Manipulation du temps * Manipulation de la réalité * Bouclier psychique et magique * Manipulation de la météo dans une aire réduite * Attaques d’énergie mystique * Création de pièges magiques * Vol et lévitation * Don de guérison * Transformation d'objets en d’autres objets * Combat au corps à corps dans la limite de sa constitution.

fiche + liens + phone
Situation Maritale : Célibataire adepte depuis toujours des choix sentimentaux douteux, probablement parce qu'une marque à même sa peau lui rappelle sans cesse que son coeur a déjà décidé d'aller voir ailleurs, quelque part en enfer.









MessageSujet: Re: FROZEN HELL ✸ (premier groupe, islande)   Mar 9 Oct - 20:04

Frozen Hell
Forcément, en entendant l’espèce de prédiction de Charon – l’un d’eux allait mourir, voire, était déjà mort –, Zee glissa un regard de côté vers John. La mort avait tellement d’ardoises à faire payer à ce type que ça coulait de source, qu’il pouvait très bien y passer. Mais il faudrait d'abord lui passer sur le corps. Ou bien Fate, dont rien ne semblait pouvoir arrêter la décadence physique. Ou Lucian, si humain, et si prêt à se mettre entre Rosalie et le danger. Ou Rosalie, pour exactement la même raison. Elle ne voulait simplement pas l'accepter. Et quand à elle-même, elle n’y pensa pas une seconde. Il fallait bien que quelqu’un fasse preuve d’optimisme. Durant la traversée, elle garda les yeux rivés aux eaux noires du Styx, ne les relevant que pour adresser un regard interrogateur à Fate, qui, assailli de visions, lui conseillait de garder la bouche fermée. Comme il savait aussi bien qu’elle qu’elle avait besoin de prononcer ses sorts à voix haute pour canalyser son pouvoir, il devait bien se douter qu’elle ne l’écouterait pas. Elle lui adressa un sourire cependant. Qui vivrait verrait. Et mourrait peut-être à l’arrivée. En attendant, ils étaient arrivés sur l’autre rive, et descendirent de la barque de Charon sans encombre. À peine avaient-ils mis un pied à terre que Styx, passeur et barque disparurent et que l’odeur, déjà répugnante, devint insupportable de pourriture. Elle ne fut pas étonnée de sentir des présences tout autour d’eux. Leur mission n’était pas censée être facile. Lorsque les créatures se jetèrent sur eux, seul le dôme protecteur de Rosalie les sépara de l’abomination. Des Draugar, tiens donc. Elle se souvenait très bien avoir lu des choses à leur sujet dans la bibliothèque de son père, mais c’était la première fois qu’elle en voyait. Les souvenirs de ses lectures lui revinrent, renforcés par les explications de Rosalie. Lorsque son bouclier vola en éclats, elle était prête.

Elle s’envola aussitôt, surplombant la mêlée, laissant la magie bouillonner dans son sang, iris et pupilles disparues, yeux brillants de puissance retenue. « tneV enîahcéd-iot, epuoc, ehcnart, eut ! » Autour de ses bras écartés, le vent se leva, prenant bientôt les dimensions d’une mini tempête, les salves se faisant tranchantes comme le plus acéré des métaux, s’abattant ici et là sur l’ennemi, tranchant bras, jambes, têtes, troncs, tuant sur le coup, démembrant ici ou là. Cela lui paraissait si simple que ça aurait dû lui faire peur, mais elle se concentrait pour ne pas toucher ses alliés. Elle savait combien le pouvoir était facile à déchaîner et comme il était simple, et irrévocable, de le laisser lui échapper. Elle vit sans le voir le feu déclenché par John, les attaques de Rosalie, abaissant son visage aux yeux brillants vers Lucian, puis le tournant vers Fate, comme pour constater leur présence, comme pour vérifier qu’ils allaient tous bien, mais comme détachée, aussi. D’un point rageur, elle lança une lame de vent sur deux Draugar et vit leur tête sauter dans un bel ensemble avec satisfaction. Elle sentait toute sorte de magies courir sur sa peau, comme si elles étaient connectées entre elles – celle de Rosalie, si puissante, si brute, celle de Fate, si ancienne, et celle de John, sombre, reconnaissable entre mille, comme une main sombre qui se poserait sur son âme. Ce fut cela qui attira de nouveau son attention sur lui, et sur le sort qu’il lança, le vent attisant le feu, le feu déchaînant le vent. Ce que coûtait à John ce genre de sort, elle le savait parfaitement.

Voyant quatre créatures se jeter sur lui, elle laissa échapper un grognement fort peu féminin, et tourna un poing rageur vers eux. « erreT, erreip, erovéd-sel ! » Sous les Draugar, la glace explosa, la pierre de la caverne reprit ses droits, jaillissant comme des pics, empalant les quatre créatures à deux ou trois mètres de hauteur. Elle eut le plaisir de voir une de ces horreurs se faire traverser le crâne par la pierre, la tête comme brandie en trophée par le pic de pierre, mais les trois autres étaient encore en vie, gigotant comme des poissons hors de l’eau. Tant pis.  Elle posa un regard courroucé sur John, mais d’abord, pas sûr qu’il n’ait que ça à faire que de se laisser sermonner mentalement, et en plus, les yeux de Zee n’exprimait pas grand-chose, là tout de suite, en termes d’émotions. C’était bien beau de tuer des Draugar, mais encore fallait-il que ces derniers ne les attaquent pas par millions, et qu’ils y passent les vingt prochaines années.

Codage par Libella sur Graphiorum



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


authorities

Messages : 348
Date d'inscription : 31/12/2017
Face Identity : Chris Hemsworth
Crédits : STARFIRE alias Julia ♥ (avatar, gifs, bannière), wiise (signature)

Age du personnage : Trente-deux ans, mais l'impression d'en avoir vécu le double.
Ville : Officiellement tu habites à Washington, officieusement, tu n'y es que très rarement. Tu parcours le monde, surtout les endroits où personne n'a envie d'être.
Profession : Ancien Commandant dans l'US Army, actuellement agent A.R.G.U.S à la tête de la division NIGHTSHADE.
Affiliation : A.R.G.U.S, division NIGHTSHADE.
Compétences/Capacités :

- Maitre d'armes, qu'elles soient blanches ou à feu. Ton passé militaire a fait de toi un redoutable soldat, que ce soit au corps à corps ou lors d'attaques armées.
- Leader dans l'âme, tu as été Commandant dans l'armée avant de devenir le responsable de NIGHTSHADE. Tu as le sens de l'honneur, et ta leitmotiv est "no man left behind"
- Tacticien militaire, tu as une grande maitrise de l'art de la guerre, et tu sais comment l'affronter de front ou plus stratégiquement. Tu d'adaptes à toutes les situations, et c'est ce qui fait ta force.


Situation Maritale : Le coeur qui bat déjà pour celle qui t'est destinée, Rosalie.









MessageSujet: Re: FROZEN HELL ✸ (premier groupe, islande)   Jeu 11 Oct - 13:11


FROZEN HELL

intrigue paradox of time

Tu as beau être un homme calme et de sang froid, parfois, il t'arrive de perdre patience. Et c'est exactement ce qui est en train de se passer, alors que vous montez dans la barque de Charon, après ce sinistre présage. L'un de vous ne rentrera pas. L'un de vous ne quittera jamais cet endroit. Mais plutôt que d'apaiser cette tension, Fate l'entretient, comme s'il jetait délibérément de l'huile sur le feu. Et c'est une méthode qu'en plus de désapprouver, tu exècres au plus haut point. Dans un groupe, d'autant plus le votre qui combat ensemble pour la première fois, la cohésion et la confiance sont primordiales. Le noyau doit rester dur. Tous, vous devez rester liés et avancer pas à pas, main dans la main. C'était en tout cas ta méthode à l'armée, et ensuite chez A.R.G.U.S, et elle a porté ses fruits à maintes reprises. Tu ne prendras pas la tête de ce groupe, parce que ce n'est pas à toi de le faire, mais tu peux toujours toucher deux mots à l'élément perturbateur. Discrètement, pour ne pas que l'animosité s'intensifie, tu t'approches du Docteur Fate. « La prochaine fois que vous avez des visions de ce genre, gardez-les pour vous. Ou je vous passerais moi-même l'envie. » Personne n'a envie de connaître la date de sa mort. Encore moins comment elle va s'abattre. La situation est déjà pour le moins périlleuse, inutile de faire décupler l'angoisse et l'appréhension. Le facteur de risque est toujours le même : l'émotion. L'émotion, c'est ce qui pourrait vous faire échouer cette mission. Et tu n'as personnellement aucune envie de rester dans ce foutu univers. Mise au point faite, tu vas t'assoir aux côtés de Rosalie le temps du voyage. Des heures ? Des jours ? Tu ignores pendant combien de temps vous naviguez sur le fleuve, mais quand enfin vous reposez le pied sur le sol, c'est presque si tu ne regrettes pas déjà votre bon vieux Charon. L'air est glacial, le vent mordant. Il est impossible de distinguer quoi que ce soit aux alentours. T'as l'impression de t'être retrouvé dans un congélateur géant. Sauf qu'à la place d'y trouver des glaçons, et bien, il y a des créatures décharnées et rachitiques semblables à des zombies de glace. Tu sors ton arme, et la pointe vers vos assaillants, sans réellement savoir si tes balles seront efficaces contre eux. Rosalie connait vos adversaires, et ce qu'elle vous en dit ne te rassure pas beaucoup. Tu lui rends son regard, n'ayant pas oublié ta promesse de tout à l'heure. Mais après tout ce qu'elle a fait pour te préserver, toute l'énergie qu'elle a dépensé pour toi, tu refuses de ne pas tout tenter pour vous aider. Tu te sens un peu responsable. Si tu n'étais pas là, elle n'aurait pas eu à enchainer les sorts de protection, et à l'heure qu'il est, elle serait encore au summum de sa forme magique. Enfin, si on peut appeler ça de cette façon. Le bouclier qui vous englobe ne tiendra pas longtemps, et il vous faut être prêt pour l’assaut. Même si tu crains que ton arme soit aussi inutile que ridicule face aux capacités de vos ennemis, tu n'as pour le moment aucune autre option. Le dôme de magie entraine plusieurs Draugar dans son démantèlement, vous laissant le temps de vous préparer pour la seconde vague. Ou plutôt, la première après une auto-récupération des membres arrachés. Tu grimaces de dégoût, avant de foncer rejoindre tes partenaires dans le combat. Tu tires à tout bout de champs, rechargeant aussi vite que possible ton arme qui tombera très vite à sec. Même si tu vises la tête, tu crains que ce soit largement insuffisant pour y venir à bout. A tes côtés, les magiciens s’enivrent, fulminent et explosent de pouvoir. Tu sens leur force, elle te nourrit toi aussi. Et malgré cette sensation étrange de brûlure, comme un fer à repasser chaud collé sur ton âme, tu ne t'arrêtes pas une seule seconde. Tu décroches la mâchoire d'un Draugr d'un coup de pied bien placé, après que ce satané zombie ait tenté de te mordre. Mais si Zatanna et John parviennent à les repousser, il faudra bien plus pour y venir à bout. De cette façon, et malgré la puissance de leurs magies, ce combat ne prendra jamais fin. C'est votre supplice de Tantale. « Ils sont beaucoup trop nombreux ! » Vous êtes submergés, et tu te sens terriblement impuissant. C'est vers Rosalie que tu te rapproches, alors même que tu vois vos amis dans la difficulté contre un groupe de Draugar. « Je sais que j'ai fait une promesse, mais si on ne fait rien, on n'arrivera jamais à en venir à bout. S'il te plait, donne-moi de quoi renvoyer ces saloperies de zombies d'où ils viennent. » Tu sais qu'elle en a la capacité. Elle seule peut te donner le pouvoir de vous aider. Et cette fois, la décision ne lui appartient pas.

Spoiler:
 

Code by Fremione.


_________________
if we don't end war, war will end us
« If I have learned anything in this life of mine, it is this: in love we find out who we want to be; in war we find out who we are. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


hero of earth

Messages : 131
Date d'inscription : 10/07/2017
Face Identity : Leonardo Dicaprio
Crédits : Oba Seb

Age du personnage : 85 ans (40 en apparence)
Ville : Aucune
Profession : Sorcier
Affiliation : Aucune
Compétences/Capacités :

-Télékinésie
-Vol
-Illusionnisme
-Création de portail dimensionnel
-Longévité
-Prescience
Situation Maritale : Célibataire









MessageSujet: Re: FROZEN HELL ✸ (premier groupe, islande)   Sam 13 Oct - 20:36




Frozen Hell
Event Paradox of time


Lorsque l'attaque survint, Dr Fate se mit à léviter mais resta stoïque, abrité par le bouclier magique de Rosewood. Il s'interrogea sur la nature de ces démons (à moins que ce ne soit des goules?) et Rosie apporta des précisions bienvenues quand à la menace. Elle lança dans la foulée une contre-attaque des plus féroces. Le signal pour la débandade générale. S'ensuivit une mêlée confuse dans laquelle les sorts de Constantine répondirent à l'assaut bestiale des créatures. Zatara fit jeu égal avec John. Ne se faisant pas prier, elle s'éleva comme Nelson dans les airs pour faire pleuvoir la calamité magique sur la horde. Les bras en croix, Kent ouvrit des portails magiques et fit s'écouler sur les monstres de gigantesques coulées de sable. Les assauts furieux de la multitude furent en partie noyés sous le sable qui les ensevelissaient brutalement. Comme Fate lévitait à 3 mètres au dessus du sol, des créatures parvenus assez prêt se mirent à s’amonceler en tas sous sa personne pour essayer de grimper jusqu'à lui et l'atteindre. Un des draugr finit par l'avoir. Il s'accrocha à lui. Kent se débattit alors que la mocheté grimpait sur lui en se hissant ici et là. L'horreur le mordit à l'épaule.

La combustion intérieure commença, la chaleur l'atteignit, c'est comme si une fumée s'engouffrait en lui. Il avait le sentiment que ses membres n'existaient plus. Il se consumait. Le temps semblait passer sans fin. Il crut que sa vie défilait devant ses yeux. Les images défilèrent à travers son crâne. La lumière s’immisça partout. Il eut le sentiment d'être au cœur d'un halo. Le froid passa dans son sang. C'était immédiat. Il commença à dériver. Une vision : lui qui court dans les rues du Caire en rigolant. Il avait 10 ans. Une autre vision : lui qui s'élance dans le vide depuis une falaise dans la Vallée des Rois. Il ne s'écrase pas en bas, il s'envole. Il avait 20 ans. La magie, croire à l'incroyable. Il partit à la dérive à travers son propre corps et nagea dans des artères rouges sang. Il entendit quelque chose. Des pas dans le sable du désert. La chose le frôla. Il ouvrit les yeux. La chose tenait une lame de l’Égypte ancienne. La chose c'était son maître : Nabu ressuscité. Il était revenu chez les vivants avec un visage en bois. Kent se couvrit son visage casqué de ses mains. Il n'avait plus de voix pour dire : « j'ai échoué, le temps a tourné à la démence. Le destin a plongé dans l'abîme ». La lame s’abattit sur lui. Nabu le poignarda. Nabu lui laboura le cou et le dos. Kent cacha encore plus son visage casqué. Nabu continua à le poignarder. Fate n'avait plus de voix. Nabu lui lacéra le dos, les jambes, les pieds. Il entendit des voix qui s'exprimaient en égyptien. Elles étaient lointaines, elles étaient proches. Nabu disparut. Kent tomba au fond d'un gouffre. Son sang était glacé sur ses lèvres.

Dr Fate lança une violente décharge télékinésique. Tous les monstres qui l'avaient attaqués furent suspendu sans discernement. Fate fit des gestes cruels avec ses mains. On entendit nettement les os des monstres en train de céder. Fate serra ses poings gantés. Il fractura les mâchoires des créatures par la seule force de son esprit. Il leur déchira carrément le visage. Le blanc des os transparaissait ça et là. Il les frappa de sa télékinésie. Il leur écrasa la tête. Il les frappa. Il leur détruisit les mains. Il les frappa. Il leur brisa le torse. Leur peau déchiré pendait, leurs derniers membres se détachaient les uns après les autres. Fate atterrit lourdement au sol et releva sa tête casqué vers ses alliés magiciens. Nelson avait les yeux BLEU lumineux menaçants derrière son casque. Il semblait imprégné de sang BLEU. Il contempla ses alliés. Il semblait absent. Il leur annonça avec une voix qui n'était pas la sienne :

« Le nécromant est notre nouveau dieu, il faut nous agenouiller devant Wotan. »

Fiche codée par NyxBanana


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


authorities

Messages : 1188
Date d'inscription : 26/11/2017
Face Identity : Elizabeth Olsen.
Crédits : starfire (avatar + signature).

Age du personnage : 29 ans.
Ville : Washington DC. Mais cela varie selon les jours et les missions.
Profession : Sorcière ; Agent spécial chargé d'enquêter sur les meurtres comportant un élément surnaturel ou extraterrestre.
Affiliation : A.R.G.U.S, opération spéciale NIGHTSHADE, sous la direction directe d'Amanda Waller.
Compétences/Capacités :
Homo Magi, Rosalie est naturellement liée à la magie. Elle est douée de prescience, elle peut anticiper l'avenir proche, avoir des visions du passé et du présent, mais surtout, elle est capable de voir systématiquement comment une personne mourra d'un simple toucher. Elle est également liée aux vieilles sorcières vikings dont elle est la dernière représentante, les Völur, leurs esprits communiquent avec elle et lui ouvrent les portes du Valhalla. Elle est le dernier vaisseau des dieux d'Asgard. Parle couramment le vieux norrois, le latin et d'autres langues mystiques. Capacités de télépathie et de télékinésie encore mal maîtrisées. Don de persuasion lié à sa télépathie.

Situation Maritale : Destinée déjà tracée, Lucian et elle sont nés pour s'aimer.









MessageSujet: Re: FROZEN HELL ✸ (premier groupe, islande)   Dim 14 Oct - 17:49

frozen hell
rosalie & lucian & john
& zatanna & kent

Les Draugar sont de plus en plus nombreux. Quand Rosie parvient à se débarrasser de l'un d'entre eux, deux prennent sa place. C'est pire qu'une hydre, c'est un supplice sans fin. Elle use de décharges d'énergie magique de plus en plus puissantes pour se débarrasser des revenants qui s'en prennent à elle, mais les décapiter ou les réduire en cendres n'est pas une tâche aisée. Ces saletés savent éviter les coups et les rendre, et son cœur loupe un battement à chaque fois que leurs mâchoires claquent un peu trop près de sa peau. Kent n'a pas manqué de leur faire savoir qu'elle risquait de basculer dans la folie, et par un odieux coup du destin une morsure de Draugr pourrait bien être responsable de cette vision. Alors Rosie se déchaîne, encouragée par John dont elle ressent la magie noire comme si elle s'était enveloppée autour de son âme. La puissance combinée des quatre mages est impressionnante, mais pas encore suffisante pour arrêter les vagues de monstres qui continuent d'affluer vers eux. Son cœur tambourinant furieusement dans sa poitrine, Rosie essaie d'être attentive à tous ceux qui se trouvent autour d'elle, mais c'est presque impossible. Tout va beaucoup trop vite, les attaques s'enchaînent à un rythme effréné. Elle pulvérise deux Draugar qui s'apprêtaient à bondir sur Lucian, en carbonise un autre sur le point de mordre John, protège Zatanna d'un champ de force pour lui laisser le temps d'anticiper une attaque, envoie une salve d'énergie pour démembrer les créatures entourant Fate. Aussi puissants qu'ils soient tous, ils ne tiendront pas éternellement à ce rythme. Rosie peut-être encore moins que les autres, n'étant pas habituée à utiliser autant de puissance magique d'un coup, et si longtemps. Quand Lucian se rapproche d'elle son premier réflexe est de le protéger, ne serait-ce que pour lui donner le temps de reprendre son souffle. Elle en aurait bien besoin elle aussi, mais son propre bien n'a jamais été en tête de sa liste de priorités. « NON ! » Rosie secoue la tête. Non, elle refuse d'utiliser sa magie sur lui autrement que pour le préserver. Il veut obtenir de quoi les soutenir parce qu'il a l'âme d'un héros, mais il ne comprend pas ce qu'il lui demande de faire. Peu importe le sort qu'elle utiliserait sur lui, il en paierait les conséquences d'une façon ou d'une autre. « Ne me demande pas de faire ça... Ne me demande pas de faire ça, je t'en prie ! » Elle secoue la tête obstinément, luttant contre les larmes qui brouillent sa vision. Même si le choix ne lui appartient pas, c'est entre ses mains qu'il remet sa vie. La moindre erreur et elle pourrait le tuer. « S'il t'arrive quoi que ce soit par ma faute, je m'en voudrai pour le restant de mes jours. » Rosie ne sait pas s'il s'agit d'une mise en garde ou d'une triste confession. À contrecœur, elle le rejoint sous son dôme protecteur, abandonnant momentanément la lutte contre les Draugar. Pour la première fois depuis qu'elle le connaît, Rosie dévisage Lucian avec colère tant elle lui en veut de lui demander de faire une chose pareille. « Enlève ton haut. » Inutile de dire que la dernière fois où elle a prononcé de telles paroles, le contexte était beaucoup plus plaisant. « Je vais t'ensorceler. T’insuffler les pouvoirs d'un Ulfark, un guerrier-loup. Tu seras plus fort, plus rapide, plus endurant, presque invulnérable. Mais il y a un prix à payer... Tu seras en colère. Terriblement en colère. Fou de rage. Je pourrai briser le sort une fois que nous serons débarrassés des Draugar mais jusque là... Tu ne seras plus vraiment toi-même. » Elle veut être certaine qu'il sache à quoi s'attendre. Puisqu'il est hélas sûr de lui, Rosie entame le rituel. Ignorant au mieux les Draugar qui se jette sur son bouclier protecteur pour le faire céder, elle trace plusieurs runes sur le torse de Lucian et celle de l'Ulfark juste sur son cœur. Puis elle prend son visage entre ses mains et répète plusieurs fois la même formule, jusqu'à ce que là peau du jeune homme devienne brûlante, et que son regard change complètement, au point de la faire frissonner. « Je t'aime. Pour toujours, ne l'oublie pas. » Avant de le relâcher, elle l'embrasse, comme pour s'excuser d'avoir fait ce qu'il lui demandait. Les larmes dégoulinant sur ses joues, Rosie repousse les premiers revenants qui les entouraient presque inconsciemment, à la fois étouffée par sa propre magie et presque indifférente au monde qui les entoure. Ce n'est que lorsqu'elle ressent un profond changement dans la magie de Kent qu'elle reprend ses esprits, pour réaliser avec horreur que c'est finalement lui qui a été mordu par un Draugr. Tel est pris qui croyait prendre... « Je ne m'agenouille devant personne. » Et certainement pas devant un usurpateur. Ne sachant pas comment guérir Fate de sa folie – si une telle chose est seulement possible, elle prend l'initiative de l'immobiliser. D'une main, elle matérialise un serpent géant fait d'énergie brute, qui s'enroule autour du mage pour l'empêcher d'attaquer. De l'autre, elle retient de son mieux la foule de Draugar grâce à sa télékinésie. Elle peut sentir la magie bouillonner en elle, comme la lave d'un volcan sur le point d'entrer en éruption. La comparaison n'est peut-être pas très éloignée de la vérité, puisque des flammes blanches naissent de ses mains, jusqu'à envelopper son corps tout entier. Devenue une véritable torche humaine, Rosie hurle. Pas parce qu'elle en souffre, mais parce qu'après des années à courber l'échine, à se taire et à refouler ce qu'elle est vraiment... C'est grisant, de laisser s'exprimer sa propre puissance sans aucune retenue.
Made by Neon Demon


résumé des actions:
 

_________________
SOME ROSES HAVE STEEL THORNS.
There's an end to every storm. Once all the trees have been uprooted, once all the houses have been ripped apart, the wind will hush, the clouds will part, the rain will stop. The sky will clear in an instant and only then, in those quiet moments after the storm, do we learn who was strong enough to survive it.

when you ask rosalie what she's thinking about:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


independent soul

Messages : 400
Date d'inscription : 29/07/2018
Face Identity : Matt Ryan
Crédits : Lotus Graphics

Age du personnage : 37 ans, sûrement 36 de trop si vous voulez son avis.
Ville : Vagabond sans attaches, si ce n'est sa célèbre Maison des Mystères.
Profession : Détective de l'occulte, magicien, exorciste, spécialiste des démons et autres saletés surnaturelles, escroc patenté, anti-héros du dimanche.
Affiliation : Justice League Dark.
Compétences/Capacités :
Connaissance encyclopédique de divers types de magie ; ondes synchrones (toujours au bon endroit au bon moment) ; manipulation de sa propre chance et des probabilités ; magie noire et occultisme ; exorcisme ; invocation de démons ; 'Worldwalker', une des rares personnes à connaître tous les chemins entre paradis, enfer, et au-delà ; voyage inter-dimensionnel ; contrôle des esprits et persuasion ; illusion ; pyromancie ; divination ; nécromancie ; cercles magiques ; magie rituelle ; magie du sang ; extrêmement résistant à la télépathie, au contrôle mental, et à la possession ; maître manipulateur ; prestidigitateur confirmé.


Situation Maritale : Un coin de son coeur revient à son gin tonic, un autre à une princesse goth qui parle à l'envers. Et de temps en temps, il s'abandonne à un visiteur de (bref) passage.









MessageSujet: Re: FROZEN HELL ✸ (premier groupe, islande)   Lun 15 Oct - 16:28

frozen hell
rosalie & lucian & john
& zatanna & kent

John n’eut même pas le temps de remercier Rosie ou Zatanna de leurs sauvetages express – la horde de Draugar poursuivant inlassablement ses assauts telle une nuée de moustiques infiniment plus dangereuses et tout aussi persistante. Au moins avaient-ils une chance, même infime, avec leurs pouvoirs combinés. Quatre des plus grands sorciers du monde, unis contre des ennemis communs (et ce pauvre Lucian qui faisait de son mieux avec ce qu’il avait, béni soit-il), ça devrait être un jeu d’enfant. En théorie. Dans la pratique, ils étaient désorganisés, pris au dépourvu, et jouaient dans une cour où les règles changeaient selon un bon vouloir qui n’était pas le leur.

Ca, et Fate, celui qui les avait invités dans cette cour de récré diabolique, commençait gentiment à débloquer du bulbe.

Réprimant une bordée de jurons, imaginant déjà le pire si Fate, dans sa folie nouvelle, se mettait à se retourner contre eux, John étouffa un soupir de soulagement en constatant que Rosalie avait eu la présence d’esprit de l’immobiliser… et réalisa alors ce que les deux amoureux avaient fabriqué pendant que lui et Zee avaient le dos tourné. La soudaine résurgence d’énergie magique lui coupa l’air dans les poumons l’espace d’un bref instant, et pendant un moment tout aussi bref, John se demanda ce qui était pire : les Draugar, Rosalie en roue libre (bon d’accord, il l’avait encouragée, mais le principe de juste milieu était utile de temps à autre), ou un putain de Thorne-Ulfark lâché en pleine nature.

Dans le doute, il songea qu’il était injuste d’en faire une compétition et que les trois ensemble, plus Fate déboulonné, c’était ce qu’on appelait vivre dangereusement.

« On va avoir besoin de renforts. » remarqua-t-il fort judicieusement. Profitant de la distraction offerte par le champ de force de Rosalie qui avait repoussé les Draugar restants, John frotta ses deux mains l’une contre l’autre, créant une friction d’énergie magique avant de les apposer sur le sol. « Avra k’davra ! » Aussitôt, alors que ses mains se levèrent lentement, la glace s’ouvrit autour de lui, gémissant à l’unisson et craquant jusqu’à laisser entr’apercevoir la terre bien enfouie sous la couche gelée ; et, mère nourricière, laissa naître, un à un, cinq statues de terre qui émergèrent de sous leurs pieds, créature imposantes et humanoïdes inanimées jusqu’à ce que, par magie encore, John fit inscrire quelques signes sur leurs fronts : אמת.

Une nouvelle énergie magique éclata dans la caverne : à des lieues de la magie noire de John, celle-ci était noble, terriblement ancienne, et teintée d’une mélancolie qui faisait tâche dans la cruauté froide de cet enfer de glace. Les golems s’animèrent, mouvant leurs membres de boue, de terre et d’argile encore froide d’avoir si longtemps dormi sous la glace, et avec lourdeur et détermination, s’avancèrent chacun pour faire barrière entre un sorcier (ou un Ulfark) et ces foutus zombies de glace qui revenaient déjà à l’assaut.

Voilà qui devrait leur permettre de gagner un peu de temps.

« Zee ! » appela-t-il, son golem écrasant la tête d’un Draugr entre ses deux énormes paumes. « Faut que je tente quelque chose pour Fate. Essaye de me couvrir pendant que je me balade dans sa tête, tu veux bien ? » Si ses paroles avaient l’air désinvolte, le regard qu’il lui adressa ne l’était pas le moins du monde. S’aventurer dans la tête de l’hôte de Nabu était en soi une dangereuse idée – le faire en pleine bataille, alors qu’il était peut-être possédé, c’était du délire. Il avait besoin d’elle. Comme toujours, il avait besoin d’elle.

Le soulagement lui fit relâcher la tension dans ses épaules lorsqu’elle opina – et John put tourner toute son attention vers Fate. « Rosie, tâche de ne pas nous transformer en brochette grillées pendant que je vais le chercher, tu veux bien ? Contrôle, chérie. Tout est dans le contrôle. » Et avec ce conseil avisé, John planta ses yeux dans ceux, bleus et illuminés d’une lumière morte, de Fate.

**

La transition psychique lui fit l’effet d’une brutale accélération et décélération. Aussitôt arrivé dans l’esprit de Kent Nelson, un froid brûlant le saisit tout entier, mordant dans sa peau, ses poumons, son esprit même – et John dut faire appel à toutes ses ressources pour ne pas y succomber. « Kent ! » appela-t-il, évidemment en vain. Une succession de flashs, images s’imprégnant au fer rouge dans son esprit, passèrent devant ses yeux – des visions absurdes ou terribles qui se succédèrent sans que John ne puisse dire s’il s’agissait de visions futures ou d’hallucinations. Concentrant toute son énergie psychique, il les rejeta, juste assez longtemps pour en appeler à l’autre maître des lieux. « Nabu ! » s’écria-t-il, luttant désespérément contre le poison mental de la morsure. « Nabu, espèce de couillon inutile ! Tu vois pas que Nelson a comme un problème ? Si tu veux revendiquer ton titre de foutu dieu égyptien de mes deux, c’est maintenant ou jamais, mon pote ! » Provocations inutiles sans doute, mais bon sang ce que ça défoulait. Une énergie magique se fit soudain ressentir dans son dos – se retournant, John tomba nez à nez avec Nabu.

Excepté que ça n’était pas du tout Nabu.

Une nouvelle salve de visions l’assaillirent de toutes parts, faisant disparaître la vision macabre, morbide et empoisonnée d’un Nabu halluciné et factice, forçant John à battre en retraite et quitter l’esprit de Fate à la hâte.

**

La rupture de la connexion télépathique fut abrupte, courant électrique lui passant dans tout le corps, et lui arracha un râle de douleur qui le fit plier en deux. « Merde ! » jura-t-il en reprenant, tant bien que mal, son souffle et ses esprits. « Pas trouvés. » haleta-t-il à l’adresse de Zatanna – et Rosie si encore celle-ci était en mesure de le comprendre. « Ni Kent, ni Nabu. A moins que quelqu’un n’ait un meilleur plan, on va devoir se démerder sans lui. » Allez, Kent, martela John intérieurement, tu t’es sorti de pires pétrins que ça, non ?





résumé des actions:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


hero of earth

Messages : 933
Date d'inscription : 11/09/2018
Face Identity : Alex Daddario
Crédits : wildbeast(ava)astra(sign)
Juan Ferreyra
Age du personnage : 32 ans
Ville : Gotham City
Profession : Magicienne
Affiliation : Justice League Dark
Compétences/Capacités :

Prestidigitation * Hypnose * Projection astrale * Magie élémentale * Télékinésie * Télépathie * Téléportation * Manipulation de portails interdimensionnels * Manipulation du temps * Manipulation de la réalité * Bouclier psychique et magique * Manipulation de la météo dans une aire réduite * Attaques d’énergie mystique * Création de pièges magiques * Vol et lévitation * Don de guérison * Transformation d'objets en d’autres objets * Combat au corps à corps dans la limite de sa constitution.

fiche + liens + phone
Situation Maritale : Célibataire adepte depuis toujours des choix sentimentaux douteux, probablement parce qu'une marque à même sa peau lui rappelle sans cesse que son coeur a déjà décidé d'aller voir ailleurs, quelque part en enfer.









MessageSujet: Re: FROZEN HELL ✸ (premier groupe, islande)   Mar 16 Oct - 19:29

Frozen Hell
Petit à petit, la situation échappait à leur contrôle, cela sautait aux yeux. Même si c’était toujours avec un temps de retard. Zee ne put empêcher Fate de se faire mordre par un Draugar, occupée qu’elle était à leur faire sauter la tête. Elle ne capta que du coin de l’œil ce que Rosalie et Lucian fabriquaient, avant que la magie de la sorcière ne se déchaîne – et Zee aurait tellement voulu voir ça en d’autres circonstances, plus apaisées, pour pouvoir s’en émerveiller. Mais la brûlure glaciale de la magie nordique sur sa peau laissait peu de place au doute. Cependant, il y avait plus urgent à régler, aussi suicidaire que cela puisse paraître. Ils n’allaient pas rester coincés ici toute la journée. Ils ne s’étaient même pas encore approchés un tant soit peu de Wotan que ce dernier les avait déjà stoppés, et grâce à quoi ? Quelques Draugar, et leurs propres faiblesses. Elle vit que Rosalie, dans son déchaînement de puissance, avait immobilisé Fate, qui s’avérait être la plus grande menace, dans l’immédiat, surtout pour lui-même. Parfait. Elle baissa les yeux sur John, qui invoquait une magie ancienne et protectrice des peuples abandonnés, de ceux qui avaient désespérément besoin d’aide – comme eux. Elle lui adressa un regard entendu. Bien sûr qu’elle l’aiderait. Et bien sûr qu’il voulait sauter à pieds joints dans la tête de Fate, tout comme Lucian avait désiré ce que Rosalie venait de lui donner. Qui, en cette seconde, pour se soucier des conséquences ?

Profitant de la respiration que Rosalie leur avait offerte en repoussant les Draugar, elle s’assit en tailleur dans les airs, bras écartés et yeux aussi brillants que ceux de Fate. « reilcuoB ! » Sous les pieds de John se dessina un pentagramme argenté, bouclier à toute épreuve tant qu’il n’en sortait pas. Elle sentit la conscience de l’exorciste quitter son corps pour plonger dans le néant qui habitait Fate et faillit se laisser entraîner à sa suite, mais lutta contre cet appel du vide. Elle préférait lui laisser la magie noire. Ils savaient trop bien sinon comment cela finirait. Nul besoin de deux sorcières déchaînées dans une même grotte. Et face à l’aveu de John – ni Fate ni Nabu n’étaient au rendez-vous, apparemment –, elle tenta de s’y prendre autrement. Elle joignit les mains devant son visage et ferma les yeux. Au milieu du chaos et des hurlements, elle fit le vide dans son esprit et étendit ce dernier, caressant les consciences de ses alliés – Rosie, comme un diamant brut si brillant qu’elle ne pouvait pas la regarder en face ; John, vortex sombre et affamé, porte ouverte en permanence sur les enfers qui le dévoraient –, évitant les abîmes qui emplissaient les ennemis, restant prudemment à distance des Golems et de Lucian, flamme furieuse dans ce monde crépusculaire auquel elle s’était connectée. Son chant, inaudible, semblait ne pas avoir de fin – « ia’J urc riova évuort nom nimehc uqsuj’ua ertnec ed ehtnirybaL elbisivni ; te ej n’ne ia tuep-ertê trevuocéd euq al etrop d’eértne. zevresbO, ej sius erèissuop… lI n’y a sap ed ruoter ne erèirra, te ej sius eudrep siamroséd snad el ehtnirybaL elbisivni. eJ en xuep sap revuorter nom nimehc. eJ evarg nom mon rus el rum ud ehtnirybaL elbisivni, ej evarg nom mon siam ej en el evuorter sulp, te sem serdnec s’tnelliprapé snad el ehtnirybaL elbisivni…* » –, les mots de son père, qu’elle s’était appropriés pour en faire un sort à elle, un phare dans la nuit pour ceux qui se seraient perdus. Elle s'était perdue sans lui, dans ce monde, et lui en vie, quelque part, entendrait-il sa voix, où qu'il soit, et saurait-il ce qu'elle était en train de faire, verrait-il sa fin venir ? Vacillant à cause de ses émotions, elle faillit réatterrir violemment dans son corps, renforça sa concentration. Elle toucha la conscience de Fate, capta les hurlements résonnant dans le vide comme d'horrible échos de cauchemars incessants, déchira les ténèbres, traversa les voiles poisseux du poison qui l’infectait, et qui repoussait son âme dans les recoins de son être au profit d’une présence factice, quoi que reconnaissable : Wotan.

Elle ne pouvait pas suivre le même chemin que John. Ce chemin lui faisait peur, et elle avait peur de toujours le choisir si elle s’y engageait un jour une fois de trop, comme lui. Elle ne pouvait pas s'aventurer plus loin. Avec un cri de rage, elle déchaîna son énergie psychique, née de sa projection astrale. La salve psychique déchira les filaments gluants qui emprisonnaient Fate, vaporisa le poison dans son sang et son âme, et elle crut entendre un hurlement rageur alors que l’emprise de Wotan, réelle ou simplement induite par la morsure du Draugar, se déchiquetait, ne laissant plus qu’un vide presque reposant. Elle aurait pu suivre ce fil écœurant, voir s’il la menait à Wotan lui-même. Elle en connaissait un qui l'aurait fait sans hésiter, et c'est justement pour cela qu'elle se retint. Elle revint à la réalité avec un frisson. Que Fate soit encore dans la place ou pas, cela ne dépendait pas d’elle. Peut-être bien qu’elle l'avait pulvérisé en même temps que tout le reste. Elle ne s’en croyait pas capable mais elle finissait toujours par être capable de quelque chose. Et les autres, où en étaient-ils ? Elle avait complètement perdu pied avec la réalité. Toujours en lévitation face à Fate, elle tendit les mains et frôla son casque. Il y avait de la vie, là-dedans ? Parce qu’ils auraient bien eu besoin d’un petit deus ex machina, là tout de suite.

Codage par Libella sur Graphiorum


* J’ai cru avoir trouvé mon chemin jusqu’au centre de Labyrinthe invisible ; et je n’en ai peut-être découvert que la porte d’entrée. Observez, je suis poussière… Il n’y a pas de retour en arrière, et je suis perdue désormais dans le Labyrinthe invisible. Je ne peux pas retrouver mon chemin. Je grave mon nom sur le mur du Labyrinthe invisible, je grave mon nom mais je ne le retrouve plus, et mes cendres s’éparpillent dans le Labyrinthe invisible. (je vous épargne hein de vous taper la lecture backward hein xD)



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


authorities

Messages : 348
Date d'inscription : 31/12/2017
Face Identity : Chris Hemsworth
Crédits : STARFIRE alias Julia ♥ (avatar, gifs, bannière), wiise (signature)

Age du personnage : Trente-deux ans, mais l'impression d'en avoir vécu le double.
Ville : Officiellement tu habites à Washington, officieusement, tu n'y es que très rarement. Tu parcours le monde, surtout les endroits où personne n'a envie d'être.
Profession : Ancien Commandant dans l'US Army, actuellement agent A.R.G.U.S à la tête de la division NIGHTSHADE.
Affiliation : A.R.G.U.S, division NIGHTSHADE.
Compétences/Capacités :

- Maitre d'armes, qu'elles soient blanches ou à feu. Ton passé militaire a fait de toi un redoutable soldat, que ce soit au corps à corps ou lors d'attaques armées.
- Leader dans l'âme, tu as été Commandant dans l'armée avant de devenir le responsable de NIGHTSHADE. Tu as le sens de l'honneur, et ta leitmotiv est "no man left behind"
- Tacticien militaire, tu as une grande maitrise de l'art de la guerre, et tu sais comment l'affronter de front ou plus stratégiquement. Tu d'adaptes à toutes les situations, et c'est ce qui fait ta force.


Situation Maritale : Le coeur qui bat déjà pour celle qui t'est destinée, Rosalie.









MessageSujet: Re: FROZEN HELL ✸ (premier groupe, islande)   Mer 17 Oct - 22:05


FROZEN HELL

intrigue paradox of time

Tu as conscience de ce que tu es en train de lui demander, mais en l'accompagnant ici, n'était-il pas évident que tu prendrais toi aussi part au combat ? Tu n'es pas du genre à simplement regarder les voitures passer sur le bas côté. Tu ne restes pas en retrait, tu te places de front, en première ligne, peu importe la bataille que tu dois mener. Malheureusement, n'ayant pas leur talent, tu n'as pas d'autres choix que de lui demander un petit coup de pouce magique pour pouvoir les aider. S'il t'arrivait quoi que ce soit, peut-être qu'elle s'en voudrait, mais si il leur arrive quelque chose, tu t'en voudras tout autant. Tu ressens sa colère, tu sais qu'elle n'a aucune envie de le faire, mais tu ne changera pas d'avis. Elle pourra te dire ce qu'elle veut, tu refuses de ne pas faire tout ton possible pour les aider. Tu retires ton haut sans broncher, tout en écoutant ses instructions. Evidemment, il y a toujours un prix à payer, et si la rage est ce que tu dois endurer pour venir à bout de vos adversaires, alors tu feras avec. Un guerrier-loup nourri par la colère, voilà qui devrait être plus efficace que ton arme. Tu prends une grande inspiration, avant de plonger ton regard dans celui de Rosalie, alors qu'elle lance le sortilège. Plus les mots s'échappent de ses lèvres, plus tu sens ton sang se transformer en lave. Ton cœur fracasse ta cage thoracique, tes poings se serrent avec force, le pouvoir de l'Ulfark pénètre en toi. C'est une sensation terriblement perturbante, comme si tu n'étais plus vraiment maitre de ton propre corps. Tu es toi, sans l'être vraiment. Mais la peur que pourrait engendrer une telle situation, tu la laisses au placard, te concentrant uniquement sur ton objectif. Tu entends Rosalie, tu la vois, mais elle te paraît terriblement loin. Tu n'es pas capable de répondre à son je t'aime, car tu ne ressens pas d'amour. Ni de peine. Simplement de la colère. Et cette colère, tu  t'en sers contre eux, ces monstres qui cherchent à vous arrêter. Dans ta main, tu tiens une longue épée, dans l'autre, un bouclier. Et tu commences le carnage. Ta lame tranche les Draugar aussi aisément que dans une motte de beurre. Tu te souviens de ce que t'as dit Rosalie, il faut les décapiter. Alors à une vitesse folle, tu fais tomber les têtes d'une vingtaine de Draugar, poussé par la force de ton animal totem. Le loup est agile, féroce, intelligent. Mais au-delà de tous les exterminer, tu dois avant tout protéger les autres. Et c'est un objectif que tu sembles perdre de vue, à mesure que l'Ulfark et toi ne faites plus qu'un. Tes cris n'ont rien d'humain, ce sont des grognements animal. La seule chose à laquelle tu es capable de penser, c'est tuer. Tuer, tuer et toujours tuer. Ta pensée a laissé place à l'instinct, et tu reconnais tes ennemis à leur odeur. L'odeur de Wotan. Tu ignores combien d'entre eux tu as déjà éliminé, mais le nombre semble drastiquement diminuer – les golems  venant eux aussi d'entrer dans la partie. Soudainement, l'odeur se fait plus forte. Et tu te diriges vers son origine. Dans ta course, tu n'utilises plus ton épée pour les décapiter, tu utiles tes mains. Tu détaches la tête du corps, et les laisse retomber sur la glace comme des pantins désarticulés et décrépis. Quand tu es face à Zatanna, tu hésites un instant. Est-ce sur elle que tu sens Wotan ? Tu te rapproches d'elle, assez près pour que ton souffle chaud hérisse les poils de sa nuque. Tu grognes, et porte maintenant ton attention sur celui qui se tient à ses côtés, Fate. Tes doigts s'agrippent à son cou, et tu le soulèves de plusieurs mètres au-dessus du sol. Tu es bien plus grand, bien plus fort, et tu es en colère. Fou de rage de sentir l'odeur de ton ennemi sur cet homme. « Je le sens sur toi. » Ta voix est elle aussi transformée, elle semble venir d'un tout outre monde. Un monde qui n'a rien d'humain. Tu renforces ton emprise sur Fate, alors que tu luttes contre toi-même pour ne pas le décapiter lui aussi. L'animal n'attend que ça, et c'est Lucian qui tente de le retenir. Mais pour combien de temps ?

Spoiler:
 

Code by Fremione.


_________________
if we don't end war, war will end us
« If I have learned anything in this life of mine, it is this: in love we find out who we want to be; in war we find out who we are. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


hero of earth

Messages : 131
Date d'inscription : 10/07/2017
Face Identity : Leonardo Dicaprio
Crédits : Oba Seb

Age du personnage : 85 ans (40 en apparence)
Ville : Aucune
Profession : Sorcier
Affiliation : Aucune
Compétences/Capacités :

-Télékinésie
-Vol
-Illusionnisme
-Création de portail dimensionnel
-Longévité
-Prescience
Situation Maritale : Célibataire









MessageSujet: Re: FROZEN HELL ✸ (premier groupe, islande)   Jeu 18 Oct - 16:43




Frozen Hell
Event Paradox of time


Son esprit était lucide mais impuissant. Il assista sans force à ce qui se passait autour de lui, sans pouvoir influer sur quoi que ce soit, à cause de l'emprise de Wotan sur son corps.  Il fut porté par un bref espoir de réchapper à cette situation intenable avec les tentatives de Constantine et Zatara pour le libérer du nécromant. Finalement c'est le simple humain du groupe, tout à coup aussi possédé que lui par des forces occultes hors de contrôle, qui le saisit sans ménagement, prêt à le réduire en charpie.Les yeux bleus maléfique, c'est Wotan qui parla à travers la voix désincarnée de Kent Nelson. Il dit à Thorne :

« Toi aussi bientôt tu seras à moi. Les tourments sans fins s'abattront sur toi. »

…………………………

Je suis chez moi.

La première pensée qui vint à Kent. Son esprit n'était plus dans les enfers avec ses acolytes sorciers, à faire face à la horde de draugr. Il était au milieu d'un désert onirique qui lui rappelait l’Égypte. Plis de sable sur plis de sable, les dunes roulaient sous le soleil. Il savait que tout ceci n'était qu'illusion et qu'il se trouvait dans un songe mental. Tout était plat, Dr Fate lévita dans les airs à la recherche de quelque chose pour se repérer. Tout était vide autour, le désert à perte de vue. Rien à l'horizon à quoi se raccrocher. Puis il vit Wotan approcher de lui pour l'affronter dans un combat à mort. Nelson su que cette horreur voulait le tuer ici dans son esprit, afin de se débarrasser de lui plutôt que de prendre le risque qu'il échappe à son contrôle. Fate revint sur le sable et cessa de voler. Une trace sanglante apparue tout à coup sur le torse de Wotan, le sigle de ces sorcières scandinaves anciennes. Kent observa la marque d'un regard songeur derrière son casque. Wotan sachant à quoi il pensait lui dit :

« Oui c'est à cause d'ELLE. »

« Elle monte en puissance n'est-ce pas ? Tu n'as pas de temps à perdre, alors tu commences par moi. »

Il lisait dans les yeux de Wotan une férocité mélangé au doute. Il attaqua, il dirigea sa lance vers le bras de Kent. Le sorcier se déroba. Wotan le força à battre en retraite, essayant de le faire trébucher dans le sable. De ses deux mains Nelson saisit la lance et tenta de la retourner sur Wotan. Puis d'un geste vif il dégagea sa main droite et la plaqua en plein sur la marque sanglante sur le torse de Wotan. Le nécromant vacilla et recula, la souffrance visible partout sur lui. Sa lance tremblait dans ses mains. Il se raidit en convulsions.


…………………………

Dr Fate rouvrit les yeux, il était toujours prit à la gorge par Thorne et s'étouffait sous l'emprise brutale de sa main. Mais les yeux du sorcier avaient retrouvé leur couleur naturel. Il avait retrouvé sa vraie voix. Il lança à Lucian :

« Wotan est partit de lui même. Il n'a pas poussé le risque plus loin. Il a comprit qu'il allait avoir affaire à pire que moi. »

Les deux mains de Fate entourèrent le poignet de Thorne pour qu'il le lâche. Il ajouta sur un ton étouffé :

« Je crois qu'il commence à comprendre. Quand nous sommes entrés, il pensait que le seul risque, c'était de perdre l'initiative ici, que le temps revienne à la normale. Maintenant il devine qu'il peut aussi se faire anéantir. »

Fiche codée par NyxBanana


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


authorities

Messages : 1188
Date d'inscription : 26/11/2017
Face Identity : Elizabeth Olsen.
Crédits : starfire (avatar + signature).

Age du personnage : 29 ans.
Ville : Washington DC. Mais cela varie selon les jours et les missions.
Profession : Sorcière ; Agent spécial chargé d'enquêter sur les meurtres comportant un élément surnaturel ou extraterrestre.
Affiliation : A.R.G.U.S, opération spéciale NIGHTSHADE, sous la direction directe d'Amanda Waller.
Compétences/Capacités :
Homo Magi, Rosalie est naturellement liée à la magie. Elle est douée de prescience, elle peut anticiper l'avenir proche, avoir des visions du passé et du présent, mais surtout, elle est capable de voir systématiquement comment une personne mourra d'un simple toucher. Elle est également liée aux vieilles sorcières vikings dont elle est la dernière représentante, les Völur, leurs esprits communiquent avec elle et lui ouvrent les portes du Valhalla. Elle est le dernier vaisseau des dieux d'Asgard. Parle couramment le vieux norrois, le latin et d'autres langues mystiques. Capacités de télépathie et de télékinésie encore mal maîtrisées. Don de persuasion lié à sa télépathie.

Situation Maritale : Destinée déjà tracée, Lucian et elle sont nés pour s'aimer.









MessageSujet: Re: FROZEN HELL ✸ (premier groupe, islande)   Sam 20 Oct - 21:32

frozen hell
rosalie & lucian & john
& zatanna & kent

Supernova. Comme une étoile mourante, Rosie est plus brillante que jamais, enivrée par toute cette puissance qu'elle déchaîne pour la première fois. Mais c'est comme essayer d'empêcher de l'eau de lui filer entre les doigts, le contrôle lui échappe peu à peu et si elle ne reprend pas ses esprits très vite, ils risquent de ne jamais atteindre le nécromancien. Elle peut sentir l'affrontement télépathique entre Kent, John, Zatanna et Wotan. Si même Nabu ne peut rien contre ce dernier, alors quel espoir leur reste-t-il ? Luttant pour maîtriser sa propre magie, Rosie ne peut pas les aider. Si le flot de Draugar semble s'amenuiser lentement, elle n'est pas rassurée pour autant. Elle ressent l'influence malsaine de Wotan au plus profond de son être, comme si ses griffes s'étaient refermées sur son cœur et cherchaient à l'arracher de sa poitrine. Et puis il y a cette rage inhumaine qui a pris possession de Lucian, l'essence même des Enfers qui s'échappe de John, et l'atmosphère glaciale et morbide de cet endroit qui se fait de plus en plus pesante au fur et à mesure qu'ils avancent. Quand Rosie sent que Zatanna parvient à tenir Wotan en respect, elle relâche Kent pour concentrer ses efforts sur les revenants encore présents. Son champ de force s'enflamme, et ceux qui se jettent encore dessus sont instantanément réduits en cendres par l'intensité des flammes. Est-ce la fin de leur offensive ? Vont-ils enfin reculer, ou continuer à les harceler ainsi jusqu'à ce qu'ils meurent d'épuisement ou que leur magie ne s'assèche ? Rosie finit par éteindre le feu, craignant qu'il ne finisse par la consumer elle aussi. Mais elle n'a pas le temps de reprendre son souffle, le peu d'air qu'il reste s'échappe de ses poumons quand elle voit Lucian tenir Kent par la gorge, visiblement à deux doigts de lui briser la nuque. « LUCIAN, NON ! » C'est elle qui l'a transformé, c'est elle qui peut inverser le sort. Une règle simple, mais qui risque de leur coûter beaucoup. À contrecœur, elle projette une salve d'énergie – maîtrisée – pour le forcer à lâcher leur allié et à reculer. « Reprenez-vous, Kent, ce n'est pas encore fini ! » Tous les Draugar n'ont pas encore disparu, et ceux qui sont encore là sont probablement les plus coriaces d'entre eux. Elle, elle doit libérer Lucian de l'emprise de l'Ulfark avant qu'il ne soit trop tard. Elle se rapproche de lui, naïve dans son amour pour lui, comme si les sentiments qu'ils partagent allaient la protéger de sa fureur. Quand il la saisit par la gorge comme un loup le ferait avec sa proie, elle en perd tous ses moyens. Elle ne s'imaginait pas qu'il puisse un jour lever la main sur elle, ni même la regarder de cette façon. C'est pire qu'un regard sans amour, c'est de la haine qui l'habite. Il veut sincèrement la tuer, et même s'il n'est plus lui-même cela la terrorise. « Lucian... Lucian, s'il te plaît, écoute-moi... » Rosie peine à respirer et à parler. Elle étouffe, et sait que ce n'est qu'une question de temps – peut-être de secondes – avant qu'il ne lui écrase complètement la trachée et brise ses os avec. Elle peut à peine prononcer l'incantation pour le libérer, et n'est pas certaine de parvenir à dire les mots correctement. L'oxygène commence à lui manquer, sa réflexion se fait aussi difficile que sa respiration. Elle persiste, s'acharne, mais n'est pas assez rapide. Lucian lui fait mal, aussi bien physiquement qu'émotionnellement, et en plus de cela elle doit lutter contre des dizaines de voix qui lui hurlent de l'annihiler pour se préserver. Non, jamais, même pas à l'instant où il menace de la tuer. N'étant plus capable d'articuler le moindre mot, Rosie en est réduite à utiliser la télépathie pour communiquer avec les autres ; en espérant qu'ils n'aient pas fermé leurs esprits au point d'être sourds à ses paroles. Le lasso... Le lasso de Wonder Woman, utilisez-le sur lui ! Aidez-le ! Aidez-le à se souvenir de qui il est... Elle a bien prononcé les bons mots pour le libérer de sa folie sanguinaire, mais elle semble avoir sous-estimé le pouvoir de l'Ulfark sur lui, ou peut-être ses capacités à l'en libérer, ou les siennes à lui résister. Rosie ne sait pas si elle se débat inconsciemment ou s'il la secoue comme une prédateur cherchant à achever sa proie, mais toujours est-il que sa tête cogne durement contre la roche. Il va la tuer, elle en est convaincue au point de douter du pouvoir du lien mystique qui les unit. Ce sortilège a-t-il pu l'annuler ? Elle aurait dû y songer à deux fois, mieux apprendre à maîtriser cette forme de magie... C'est de sa faute, uniquement de sa faute. Lucian n'y est pour rien, elle est incapable de lui en vouloir. Ce n'est rien. Ce n'est rien, Lucian. Ce n'est pas de ta faute. Tout va bien, je te le promets, tout va bien. Je t'aime, je te pardonne. Je t'aime... Ses derniers mots, rien que pour lui avant qu'elle ne perde connaissance. Elle lui avait dit que toute magie a un prix ; sans doute n'imaginait-il pas que ce soit celui-ci.
Made by Neon Demon


résumé des actions:
 

_________________
SOME ROSES HAVE STEEL THORNS.
There's an end to every storm. Once all the trees have been uprooted, once all the houses have been ripped apart, the wind will hush, the clouds will part, the rain will stop. The sky will clear in an instant and only then, in those quiet moments after the storm, do we learn who was strong enough to survive it.

when you ask rosalie what she's thinking about:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


independent soul

Messages : 400
Date d'inscription : 29/07/2018
Face Identity : Matt Ryan
Crédits : Lotus Graphics

Age du personnage : 37 ans, sûrement 36 de trop si vous voulez son avis.
Ville : Vagabond sans attaches, si ce n'est sa célèbre Maison des Mystères.
Profession : Détective de l'occulte, magicien, exorciste, spécialiste des démons et autres saletés surnaturelles, escroc patenté, anti-héros du dimanche.
Affiliation : Justice League Dark.
Compétences/Capacités :
Connaissance encyclopédique de divers types de magie ; ondes synchrones (toujours au bon endroit au bon moment) ; manipulation de sa propre chance et des probabilités ; magie noire et occultisme ; exorcisme ; invocation de démons ; 'Worldwalker', une des rares personnes à connaître tous les chemins entre paradis, enfer, et au-delà ; voyage inter-dimensionnel ; contrôle des esprits et persuasion ; illusion ; pyromancie ; divination ; nécromancie ; cercles magiques ; magie rituelle ; magie du sang ; extrêmement résistant à la télépathie, au contrôle mental, et à la possession ; maître manipulateur ; prestidigitateur confirmé.


Situation Maritale : Un coin de son coeur revient à son gin tonic, un autre à une princesse goth qui parle à l'envers. Et de temps en temps, il s'abandonne à un visiteur de (bref) passage.









MessageSujet: Re: FROZEN HELL ✸ (premier groupe, islande)   Mar 23 Oct - 11:41

frozen hell
rosalie & lucian & john
& zatanna & kent

Pour une fois ce fut au tour de John de se comporter en allié fiable, gardant un œil sur Zatanna alors qu’elle s’aventurait à son tour dans les méandres de l’esprit de Kent Nelson à la recherche du mal qui les privait de sa précieuse assistance. A peine remis lui-même de ses émotions, il capta du coin de l’œil un Draugar particulièrement vif qui en quelques soubresauts se trouva sous une Zatanna en transe et en lévitation : obéissant à son premier instinct, John le repoussa d’une salve de flammes furieuse, laissant le soin à un de ses Golems de finir le sale travail. Debout au milieu du champ de bataille, le temps se suspendit l’espace d’une brève second. Une sorcière scandinave débordée par ses propres pouvoirs. Zatanna partie dans un voyage télépathique peut-être sans retour. Thorne métamorphosé en ce qu’il ne pouvait qualifier autrement que sauvagerie personnifiée. Fate aux prises avec son propre esprit.

Et lui, John Constantine, maître des Golems qui luttaient à leurs côtés, n’avait pas la moindre idée de comment ils allaient pouvoir sortir de ce foutoir si ce n’était par un énorme coup de chance. Et la certitude que l’un d’entre eux, d’une façon ou d’une autre, serait le prix à payer pour leur désastreux sauvetage.

Et soudain le danger changea de camp. L’Ulfark-Lucian attrapa Fate par la gorge, au moment même où Zatanna avait réussi par il ne savait quel miracle (il ne passait donc pas un jour sans qu’elle ne l’impressionne d’une façon ou d’une autre) à le tirer de sa léthargie infernale. « Thorne, lâche-le ! » s’exclama-t-il de concert avec Rosalie (bien qu’il semblait qu’ils s’inquiétaient pour deux personnes différentes).

Wotan était là. Wotan avait été là, au moins l’espace d’un instant. Et Wotan avait compris que la menace approchait. Un frisson violent secoua les épaules de John alors que son inconscient magique s’harmonisait avec l’énergie infernale présente tout autour d’eux. Il arrive.

John n’avait pas réalisé à quel point la magie du lieu le submergeait – c’était loin d’être son premier rodéo en enfer, mais pour la première fois depuis leur arrivée il prenait conscience de la magie noire, poisseuse, brûlante, enivrante qui bouillonnait dans ses veines, se contorsionnant pour se libérer. Même son foutu trenchcoat était plus réceptif qu’un capteur ultrasensible, pompant encore plus d’énergie dans son possesseur tel la fournaise d’une locomotive en cavale ou la seringue d’un junkie en plein trip de crack.

Et lorsque Lucian changea de cible, lâchant Fate sous le choc de l’énergie magique de Rosalie avant de s’en prendre à elle, sa main dévastatrice et mortelle autour de sa gorge, il fallut à John tout la volonté dont il était capable pour ne pas libérer la bombe qui chargeait en lui et causer des dégâts irréversibles. « Rosalie ! » L’imminence du danger donna à John l’impulsion finale pour contenir la magie qui ne demandait qu’à se libérer – laquelle fut instantanément redirigée vers les Golems dont la brutalité redoubla, leurs gémissements furieux créant un chant macabre et solennel dans l’écho de la caverne de glace alors qu’ils repoussaient les assauts des derniers Draugar, les plus coriaces, ces saloperies que de véritables héros pourraient renvoyer dans la tombe.

Autant dire que John ne se comptait pas dans l’équation du succès sur ce coup-là. Et qu’au moment où les râles de Rosalie lui parvinrent, ces saletés devinrent instantanément le dernier de ses soucis.

John n’était pas un héros. John ne prenait pas de risque pour les autres, John ne se sacrifiait pour personne d’autre que pour lui-même.  Il dut donc avouer qu’il fut le premier surpris lorsqu’il se trouva, dans une impulsion complètement inhabituelle, à se jeter sur le dos de Lucian, passant les bras autour de son cou dont les veines semblaient sur le point d’éclater, serrant de toutes ses forces et tirant de tout son poids pour lui faire lâcher prise. « For fuck’s sake, Thorne, réveille-toi ! » rugit-il dans son oreille. En dépit de tout bon sens, John se libéra d’un bras et, enrobant sa main dans les flammes, raffermit sa prise et avança le bras pour apposer la main sur le poignet de Lucian, celui qui tenait Rosalie et menaçait de lui briser le cou d’un instant à l’autre.

S’il n’écoutait pas la raison, peut-être qu’une bonne brûlure ferait l’affaire.

« Zee, Fate ! Faites ce qu’elle dit ! Le lasso, maintenant ! » s’écria-t-il, luttant pour maintenir sa prise et ne pas être le prochain sur le menu de l’Ulfark enragé auquel il s’agrippait toujours contre toute attente. « Désolé mon pote. » marmonna-t-il entre ses dents à l’oreille d’un Lucian qui, sans doute, ne l’entendait même pas. « Quelqu’un meurt aujourd’hui, mais ce sera pas elle. T’entends ? Pas elle ! »






résumé des actions:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


hero of earth

Messages : 933
Date d'inscription : 11/09/2018
Face Identity : Alex Daddario
Crédits : wildbeast(ava)astra(sign)
Juan Ferreyra
Age du personnage : 32 ans
Ville : Gotham City
Profession : Magicienne
Affiliation : Justice League Dark
Compétences/Capacités :

Prestidigitation * Hypnose * Projection astrale * Magie élémentale * Télékinésie * Télépathie * Téléportation * Manipulation de portails interdimensionnels * Manipulation du temps * Manipulation de la réalité * Bouclier psychique et magique * Manipulation de la météo dans une aire réduite * Attaques d’énergie mystique * Création de pièges magiques * Vol et lévitation * Don de guérison * Transformation d'objets en d’autres objets * Combat au corps à corps dans la limite de sa constitution.

fiche + liens + phone
Situation Maritale : Célibataire adepte depuis toujours des choix sentimentaux douteux, probablement parce qu'une marque à même sa peau lui rappelle sans cesse que son coeur a déjà décidé d'aller voir ailleurs, quelque part en enfer.









MessageSujet: Re: FROZEN HELL ✸ (premier groupe, islande)   Mer 24 Oct - 22:28

Frozen Hell
En reprenant ses esprits, la première chose qui la frappa fut la magie. La magie était partout, et elle était mauvaise. Wotan était partout, mais il n’y avait pas que son influence malsaine, de laquelle Fate se dégageait à peine, seulement pour tomber sous la main d’un Lucian incontrôlable. Il y avait le débordement de magie pure de Rosalie qui pouvait les tuer tous et, ou, assurément, la consumer elle ; il y avait la présence brutale et violente qui emplissait Lucian tout entier, et il y avait la saleté de magie démoniaque de John, qui semblait déborder de lui, et elle savait très bien comment tout cela pouvait finir. Elle-même se sentait presque submergée par toute cette énergie, même si ce qui faisait bouillir son sang, c’était la sienne, qu’elle avait tant de mal à contenir. Son regard fut attiré par les golems qui, enragés par l’impulsion de John, se jetaient de plus belle sur les Draugar, réduits désormais à peu de chose. Elle les trouvait hideux désormais, investis de cette puissance infernale dont John ne parviendrait jamais à se débarrasser, reflet de sa nature. Ses yeux brillèrent fugitivement alors qu’elle se tournait vers eux. « nhoJ is ut stemrep... arvA arvad’k… eJ elrap emmoc ej éérc… » Sa formule se perdit dans le chaos qui régnait sous la terre, mais elle sentit les volutes de la magie qui les animait se tendre vers elle, s’enrouler autour de ses doigts et de ses poignets, courir sur sa peau. À moi... Les miens... Sa propre magie de la terre prit le relais, se jeta sur les créatures de pierre, les chauffant à blanc, les sculptant, les transformant en des êtres acérés, aux bras aussi coupants que la plus aiguisée des lames.

Elle avait volé ses golems à John, et elle n’était même pas désolée. Il les avait créés, et ce faisant, il n’avait pas d’autre intention que de les envoyer à la mort, et c’était exactement ce qu’elle faisait aussi. C’était le sacrifice qui comptait, comme disait toujours Nick, de soi-même ou de ceux dont on se servait. Elle sentit la souillure démoniaque qui planait sur les créatures. Cela faisait longtemps qu’elle ne se demandait plus comment il faisait pour supporter sa magie, et elle eut l’impression qu’une créature griffue se tordait dans ses entrailles. L’impression passerait, et la magie s’évaporerait. En attendant, sous sa propre impulsion ajoutée à celle de John, les golems hachaient menu les Draugar. Zee se posa à terre. Déjà, son attention était attirée par autre chose. Lucian étranglait Rosalie, rien que ça. Au moins avait-il lâché Fate, et Zee en était réduite à espérer qu’il avait recouvré sa liberté, qu’il était libre de ses mouvements. Car sous ses yeux, et alors que le message télépathique de la sorcière éclatait dans leur tête, Lucian était en train de la tuer peu à peu. Et John se jeta sur lui comme David sur Goliath. Si elle avait pu s’en payer le luxe, Zee aurait tourné une vidéo. Jamais de sa vie elle n’aurait cru le voir faire une chose pareille pour qui que ce soit, ce qui en disait long sur ce qui le liait à Rosalie – enfin, long sur le fait que quelque chose de spécial les liait. La seconde d’incrédulité passée, elle songea qu’il allait se faire tuer, que Rosalie allait se faire tuer, par Lucian, qui une fois de retour parmi eux, se ferait aussi tuer, par lui-même ou n’importe qui d’autre, vu qu’il aurait tué Rosalie, et bref, tout cela ne lui convenait pas et commençait même à la rendre dingue.

Pour le meilleur ou pour le pire, c’était le chaos et il fallait profiter de cette diversion. Kent semblait avoir retrouvé ses esprits, et il avait toujours le lasso, nul doute qu’il allait en faire bon usage. Elle tendit les mains vers Rosalie, Lucian et John. « eilasoR, sneiv à iom ! » D’un battement de cils, elle téléporta la jeune sorcière dans ses bras. Et peut-être qu’elle avait fait le mauvais choix, peut-être que c’est John qu’elle aurait dû aider – mais elle l'avait vu sauter sur Lucian et elle avait simplement fait le même choix que lui, pour lui, justement. Elle serra Rosalie contre elle, approcha son visage du sien, ignorant de toutes ses forces ce qui se jouait à quelques mètres d’elles, dans le chaos, et murmura des formules pour tenter de la ranimer, cherchant son souffle, son énergie, son essence même, lui transférant force et vie jusqu’à la ramener.

Codage par Libella sur Graphiorum




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé












MessageSujet: Re: FROZEN HELL ✸ (premier groupe, islande)   

Revenir en haut Aller en bas
 
FROZEN HELL ✸ (premier groupe, islande)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Event] Gehenna Battle - Premier Groupe d'Attaque !
» Haïti-Premier ministre : Vers une entente entre le GPR et l’exécutif pour la rat
» LE GROUPE D'AVENTURIERS
» Récit du premier voyage de Sa Majesté en Araucanie
» Haiti-Premier ministre :Il s'appelle Ericq Pierre !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
gods among us :: the wrong world :: the paradox of time-