AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  


Partagez | 
 

 FROZEN HELL ✸ (premier groupe, islande)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2

avatar


authorities

Messages : 348
Date d'inscription : 31/12/2017
Face Identity : Chris Hemsworth
Crédits : STARFIRE alias Julia ♥ (avatar, gifs, bannière), wiise (signature)

Age du personnage : Trente-deux ans, mais l'impression d'en avoir vécu le double.
Ville : Officiellement tu habites à Washington, officieusement, tu n'y es que très rarement. Tu parcours le monde, surtout les endroits où personne n'a envie d'être.
Profession : Ancien Commandant dans l'US Army, actuellement agent A.R.G.U.S à la tête de la division NIGHTSHADE.
Affiliation : A.R.G.U.S, division NIGHTSHADE.
Compétences/Capacités :

- Maitre d'armes, qu'elles soient blanches ou à feu. Ton passé militaire a fait de toi un redoutable soldat, que ce soit au corps à corps ou lors d'attaques armées.
- Leader dans l'âme, tu as été Commandant dans l'armée avant de devenir le responsable de NIGHTSHADE. Tu as le sens de l'honneur, et ta leitmotiv est "no man left behind"
- Tacticien militaire, tu as une grande maitrise de l'art de la guerre, et tu sais comment l'affronter de front ou plus stratégiquement. Tu d'adaptes à toutes les situations, et c'est ce qui fait ta force.


Situation Maritale : Le coeur qui bat déjà pour celle qui t'est destinée, Rosalie.









MessageSujet: Re: FROZEN HELL ✸ (premier groupe, islande)   Sam 27 Oct - 23:52


FROZEN HELL

intrigue paradox of time

La lutte qui se joue en toi est infernale. Tu sens tes propres doigts se resserrer sur la gorge de Kent, mais ce n'est pas toi qui en est à l'origine. Tu ordonnes au loup de s'arrêter. Tu te bats pour reprendre le contrôle de ton corps. Mais en vain. L'animal est trop fort. Et quand il délaisse Fate pour s'attaquer à Rosalie, t'as l'impression que tout autour de toi s'écroule. C'est comme vivre un cauchemar éveillé. Tu hurles de l'intérieur, mais personne ne t'entend. Elle t'avait dit que tu serais consumé de colère, mais tu ne pensais pas qu'elle serait aussi difficile à maitriser. Tu la sens bouillonner au fond de toi, elle crame dans tes veines, consume ta volonté. Tu refuses de lui faire du mal. Pas à elle, pas après tout ce que vous avez traversé. Tu n'as pas fait tout ça pour que le chemin s'arrête ici. Mais c'est une évidence, si ce que tu veux diffère de ce qu'il veut lui, alors tu as peu de chance de t'imposer. Ils n'ont aucune idée d'à quel point le combat est rude et presque impossible. C'est lutter à mains nues contre un animal enragé. Tu retiens sa mâchoire, tes doigts se font sectionner par ses crocs, mais tu ne lâches pas prise. Pour combien de temps encore ? Tout seul, tu ne crains de ne pas parvenir à la sauver. Les Daugar sont presque tous décimés, mais à quel prix ? Si tu ne cherchais pas à l'empêcher de lui briser la nuque, tu sais qu'elle ne serait plus de ce monde depuis longtemps. Peut-être que ça n'y ressemble pas, mais pourtant tu sens que tu reprends peu à peu le contrôle. Un poids s'abat sur tes épaules, quelqu'un s'agrippe de toutes ses forces à ton dos, et tente coûte que coûte de te faire lâcher prise. Toute aide est la bienvenue pour t'empêcher de commettre l'irréparable. Tu secoues le corps de celle que tu aimes comme une poupée sans vie, impuissant face à ta propre violence. « Pas... Pas elle. » C'est toi qui parviens à t'exprimer, c'est ta voix rocailleuse et animal qui se fait entendre. Tout mais pas elle. Tu hurles. Ou il hurle. Tu ne sais plus, vos deux esprits se mélangent. Puis soudainement, elle t'échappe. Rosalie est hors de ta portée, et le soulagement que tu éprouves alors est intense. Mais la bête, elle, est frustrée, enragée, sa proie vient de lui échapper. Elle attrape celui qu'elle juge responsable, l'homme sur son dos, et le fait basculer brutalement sur le sol. Ton pied écrase sa cage thoracique, bientôt tu entendras ses côtes se briser. Le loup ne le laissera pas fuir, il a besoin de sang, besoin de mort. C'est ce qui alimente son esprit, le carnage et la désolation. Deux lui ont échappé, le troisième n'aura pas cette chance. Une étreinte s'accroche à ton poignet. Quelque chose de chaud. De terriblement puissant. Ça lui fait du mal à lui, mais pas à toi. Non, toi, tu reprends le contrôle de ton corps. Le lasso s'enroule, exerce son pouvoir, et tu retrouves tes esprits. Après plusieurs minutes de lutte, le loup disparaît, et tu tombes à genoux sur le sol. Tu te sens épuisé. Vidé. Tu n'avais jamais connu une telle sensation, c'est comme si on venait de t'arracher une partie de toi-même. T'as d'abord cru qu'il s'agissait de l'Ulfark, mais non, c'est le lien qui t'unit à Rosalie. Tu sens ce qu'elle ressent. « Rosalie ! » Tu puises dans tes dernières forces pour la rejoindre. Zatanna est avec elle, sans doute essayant déjà de lui venir en aide. De réparer tes erreurs. « Oh non. Non, non, non. » Tu prends son visage entre tes mains, désemparé par ce que tu as fait. Tu voulais aider, tu voulais faire de ton mieux et porter avec elle le poids du monde, mais tu as échoué. Tu aurais pu la tuer, tu aurais pu tous les tuer. « Je suis désolé ! Je suis tellement désolé. Reviens s'il te plait ! » Ton regard croise celui de Zatanna, tu cherches des réponses, un espoir, n'importe quoi. Car la vérité, c'est que si elle meurt, tu meurs. Ce n'est pas votre propre version de Romeo et Juliette, c'est le sortilège qu'elle vous a lancé. Quoi qu'il advienne, vous ne pourrez jamais être séparés. Aussi bien dans la vie, que dans la mort.

Spoiler:
 

Code by Fremione.


_________________
if we don't end war, war will end us
« If I have learned anything in this life of mine, it is this: in love we find out who we want to be; in war we find out who we are. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


hero of earth

Messages : 131
Date d'inscription : 10/07/2017
Face Identity : Leonardo Dicaprio
Crédits : Oba Seb

Age du personnage : 85 ans (40 en apparence)
Ville : Aucune
Profession : Sorcier
Affiliation : Aucune
Compétences/Capacités :

-Télékinésie
-Vol
-Illusionnisme
-Création de portail dimensionnel
-Longévité
-Prescience
Situation Maritale : Célibataire









MessageSujet: Re: FROZEN HELL ✸ (premier groupe, islande)   Mer 31 Oct - 7:30




Frozen Hell
Event Paradox of time


C'est Rosewood qui libéra Kent de l'emprise de Thorne devenu bestial. Elle lança une décharge télékinésique que n'aurait pas renié le Dr Fate. Il tomba avec fracas (en perdant même son casque au passage). Il se releva en vacillant, recherchant son casque par terre. Nelson pensa : c'est donc ça qu'on ressent quand on se prend une conflagration magique en pleine figure ? Il avait souvent balancé des sorts de télékinésies contre ses adversaires, mais ne s'en était jamais prit jusqu'ici… Une fois son casque remit sur sa tête, le sorcier perçut l'appel au secours mentale de Rosalie. Il tendit ses deux mains vers la nouvelle menace représenté par Thorne. Mais il resta interdit, hésitant à lancer lui aussi un sort, de peur de blesser Rosewood prise en étau par son amant passé de l'autre côté de la raison. Constantine n'eut pas les doutes de Fate et plongea droit sur Thorne. John en appela au lasso. Kent le saisit brusquement alors que l'artefact pendouillait toujours à son ceinturon. Avec toute la tension et la menace ambiante, il l'avait presque oublié. Il lança maladroitement le lasso sur Thorne (n'est pas Wonder Woman qui veut) et l'objet antique fit son office. Ils en avaient réchappé, mais Rosalie semblait mal en point et inconsciente, entre les mains de Zatana qui s'affairait à la sauver. Nelson resta debout en retrait derrière ses comparses alarmés par l'état de la sorcière volur. Il fouilla l'esprit de Rosalie avec ses pouvoirs mentaux, afin de voir ce qu'il en était.

Dr Fate s'avança dans une vaste salle, dont les murs étaient sculptés de bas-reliefs écœurants, entourés d'autels de pierres et souillés de tâches inquiétantes. Kent s'inquiéta : ce n'est quand même pas ça l'inconscient de Rosalie ? Il y avait un problème. Odeur méphitique partout. Il aperçut le corps de Rosalie étendue au sol. Aussi inconsciente qu'on peut l'être lorsque la mort est proche. A côté d'elle, un trône noire sur lequel était assise une silhouette portant une robe de soie jaune ornée de motifs rouges, et un masque, lui aussi de soie jaune. La chose semblait être sortie des ténèbres juste pour l'occasion et attendait patiemment que Rosalie meurt. La chose démoniaque tourna la tête vers Kent. La soie brodée en glissant, découvrit alors l'une de ses pattes. Et en voyant sa peau d'un blanc grisâtre et répugnant, Kent fut prit de nausées.

Revenant à la réalité, Nelson s'approcha du groupe toujours affairé sur Rosalie. Il lâcha son bla bla habituel à vous démoraliser alors que c'était pas le moment :

« J'ai vu un démon qui attend sa mort avec impatience pour essayer ensuite de posséder son corps. Je pense qu'ils sont nombreux à la convoiter. Ils vont bientôt faire la queue et se battre pour avoir la primeur de son trépas quand il arrivera. »

Fate ressentit une chose imperceptible il tourna la tête. Ses pensées mentales affluèrent comme un mal de crâne insistant.

Plus ils avancèrent au coeur de l'enfer, plus il y avait d'humidité. Les incrustations d'os humains dans les murs et le sol graisseux les avertirent qu'ils s'enfonçaient plus bas encore dans la roche malsaine.

« J'ai une autre mauvaise nouvelle. Il y a encore un mètre on était toujours en mesure de faire demi-tour et de s'échapper d'ici. Mais désormais on ne peut plus en sortir. A moins de vaincre Wotan et de rétablir le cour du temps, nous ne sortirons jamais d'ici et resterons pour l'éternité. »

Fiche codée par NyxBanana


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


authorities

Messages : 1188
Date d'inscription : 26/11/2017
Face Identity : Elizabeth Olsen.
Crédits : starfire (avatar + signature).

Age du personnage : 29 ans.
Ville : Washington DC. Mais cela varie selon les jours et les missions.
Profession : Sorcière ; Agent spécial chargé d'enquêter sur les meurtres comportant un élément surnaturel ou extraterrestre.
Affiliation : A.R.G.U.S, opération spéciale NIGHTSHADE, sous la direction directe d'Amanda Waller.
Compétences/Capacités :
Homo Magi, Rosalie est naturellement liée à la magie. Elle est douée de prescience, elle peut anticiper l'avenir proche, avoir des visions du passé et du présent, mais surtout, elle est capable de voir systématiquement comment une personne mourra d'un simple toucher. Elle est également liée aux vieilles sorcières vikings dont elle est la dernière représentante, les Völur, leurs esprits communiquent avec elle et lui ouvrent les portes du Valhalla. Elle est le dernier vaisseau des dieux d'Asgard. Parle couramment le vieux norrois, le latin et d'autres langues mystiques. Capacités de télépathie et de télékinésie encore mal maîtrisées. Don de persuasion lié à sa télépathie.

Situation Maritale : Destinée déjà tracée, Lucian et elle sont nés pour s'aimer.









MessageSujet: Re: FROZEN HELL ✸ (premier groupe, islande)   Jeu 1 Nov - 20:57

frozen hell
rosalie & lucian & john
& zatanna & kent

Rosie revient à elle brusquement, violemment, tirée des abysses dans lesquels elle s'enfonçait par Zatanna. Les yeux écarquillés, elle prend une profonde inspiration de cet air qu'elle jugeait à peine respirable jusque là, affamée d'oxygène. Sa gorge est douloureuse, elle a encore l'impression que les doigts de Lucian sont fermés dessus pour l'empêcher de respirer. Si bien que lorsqu'elle le voit penché au dessus d'elle, son premier réflexe est de se débattre dans les bras de Zatanna pour s'éloigner de lui, animée par l'instinct de survie qu'elle n'a pas écouté un instant plus tôt alors qu'il menaçait de lui briser la nuque. « Ne me touche pas, ne me touche surtout pas ! » La gorge en feu, elle a du mal à parler sans que sa voix ne se brise. Tremblante, elle se relève et porte une main à son cou, imaginant sans mal la couleur violacée des hématomes qui ont dû apparaître sur sa peau. Elle ne remarque même pas que les Draugar ont fini par être vaincus, encore trop choquée pour le réaliser. Lucian n'était pas censé lui faire du mal, il était la seule personne qui n'était pas censée lui faire du mal... Et il le sait, n'est-ce pas ? Il le ressent, il souffre autant qu'elle à cause du sort qui les unit et les aurait emportés tous les deux si n'avait pas su garder le contrôle sur l'Ulfark. Mais le mal est fait, même en ne l'ayant pas voulu il a levé la main sur elle, et c'est quelque chose que Rosie ne parviendra sans doute pas à oublier, déjà trop marquée par ce genre de violence pour pouvoir raisonner correctement et comprendre que ce n'était pas lui. Toute magie a un prix, toujours plus élevé que celui auquel on s'attend, et ils viennent de le payer. Malgré tout consciente que le pire reste encore à venir, Rosie se force à reprendre le contrôle de ses nerfs pour ne pas devenir un danger supplémentaire pour leur groupe, qui manque déjà cruellement de cohésion. « J'ai vu... J'ai vu la fin du monde. » Elle relève les yeux vers ceux qui l'entourent, l'air visiblement bouleversée. « Tout le monde dit que le monde finira dans les flammes ou recouvert par la glace, mais c'est faux... Il n'y aura que de l'eau, partout... Elle noiera tout ce qui est vivant sur son passage, elle détruira absolument tout et rien ne l'arrêtera, rien. J'ai vu des cadavres par milliers... Flottant, coulant, pourrissant, à la dérive... Mais tout était tellement silencieux. Tellement... Paisible. » Elle ferme les yeux, pour se souvenir de cette sensation de paix qui l'avait envahie avant que Zatanna ne l'extirpe de l'abîme. Elle grimace et rouvre les yeux ; non, tout n'était pas aussi beau qu'elle l'aurait voulu. « Mais il faisait froid, tellement froid... Je ne pouvais pas bouger, j'étais tétanisée, glacée jusqu'aux os... Morte. Seule et terrifiée. » D'un geste plein d'agacement, elle essuie une larme solitaire qui s'était risquée à couler sur sa joue. « Si nous ne parvenons pas à vaincre Wotan, c'est le destin qui attend tout le monde sur Terre. Un enfer d'eau gelée. » Des milliards de morts, et plus personne pour les pleurer. Rosie ignore ce qui pourrait provoquer un tel cataclysme, mais elle est certaine que personne n'en réchapperait, ce serait l'annihilation totale de la race humaine. « Il y a autre chose... Je ne sais pas qui va mourir, je ne parviens pas à voir notre avenir ici, quelque chose m'en empêche. Mais je sais que ce ne sera ni Lucian, ni moi. Au cas où le cours du temps serait de nouveau alterné, nous avons décidé de nous unir grâce à un puissant sortilège, pour ne pas risquer de nous perdre une nouvelle fois. Évidemment, c'est toujours à double-tranchant... S'il meurt, je meurs et si je meurs, il meurt. Mais Charon n'a parlé que d'une seule âme... » Elle regarde tour à tour John, Zatanna et Kent, navrée de leur avoir dissimulé cette information. Personne ne devrait savoir à quel moment viendra sa dernière heure, mais leur situation est particulière. Ils doivent tous être prêts à vivre le pire, et se savoir survivante de leur expédition ne rassure en rien Rosie. Survivre, oui, mais à quel prix ? « Je suis désolée, j'aurais dû vous... » Rosie ne termine pas sa phrase. Autour d'eux, l'atmosphère change comme si elle s'était d'un coup chargée de magie noire, encore plus sombre que celle de John. L'odeur déjà putride des sous-terrains du temple lui donne une nausée insupportable et elle doit lutter contre un haut-le-cœur qui tord ses entrailles. « Il est ici. » C'est maintenant que va se jouer le sort de l'humanité. Il repose entre leurs mains, et autant dire que le sort ne semble guère être en leur faveur. Un maître du destin à deux secondes de la crise cardiaque, un sorcier alcoolique à la limite de la névrose, un soldat traumatisé par une transformation inhumaine, une sorcière luttant à chaque seconde pour ne pas exploser et... Zatanna, qui est apparemment la seule encore entière et en pleine possession de ses moyens. « Fate, c'est le moment de laisser votre boule de cristal de côté pour commencer à vraiment agir. Wotan est votre ennemi, vous connaissez ses faiblesses mieux que quiconque ici, dites-nous comment en venir à bout. C'est le moment de nous montrer de quoi vous êtes capable. »
Made by Neon Demon


résumé des actions:
 

_________________
SOME ROSES HAVE STEEL THORNS.
There's an end to every storm. Once all the trees have been uprooted, once all the houses have been ripped apart, the wind will hush, the clouds will part, the rain will stop. The sky will clear in an instant and only then, in those quiet moments after the storm, do we learn who was strong enough to survive it.

when you ask rosalie what she's thinking about:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


the omniscient

Messages : 297
Date d'inscription : 06/12/2016
Face Identity : A ghost.
Crédits : starfire.

Age du personnage : Infini.
Profession : Gardien des âmes.









MessageSujet: Re: FROZEN HELL ✸ (premier groupe, islande)   Jeu 1 Nov - 21:06

frozen hell
premier groupe ✸ Islande
« Vous arrivez trop tard. » La voix sinistre de Wotan résonne dans le temple avant même qu'il n'apparaisse. Plusieurs secondes s'écoulent avant que sa longue silhouette androgyne n'émerge de l'obscurité, vêtu d'un long manteau noir et le visage tâché de sang, le rouge contrastant profondément avec la pâleur cadavérique de sa peau. « Mon rituel est presque terminé. Vous ne parviendrez pas à l'interrompre avant le monde ne soit définitivement ancré dans cette réalité. Vous êtes... Faibles. » Le nécromancien incline légèrement la tête sur le côté, observant avec un sourire moqueur sa vieille Némésis. « Voire même, plutôt pathétiques... » Wotan ricane, il garde la tête haute alors qu'il se sent menacé par les individus qui se trouvent en face de lui. « Je vous dirais bien de rebrousser chemin tant que vous en avez encore l'occasion, mais vous ne le pouvez plus. Et puis, vous avez osé perturber ma concentration et pour cela vous méritez de payer. » Il pointe un doigt accusateur en direction de Dr Fate, un rictus déformant ses lèvres minces. « Voilà bien trop longtemps que toi et Nabu êtes une épine dans mon pied. Tout s'achève ici et maintenant. » Les yeux de Wotan se mettent à luire d'une inquiétante couleur verte, et la terre se met à trembler sous les pieds de Zatanna et Rosalie. « Mais voyons déjà comment vous allez vous en sortir sans vos cœurs, messieurs. » Le sol s'ouvre soudainement, happant les deux jeunes femmes dans ce qui semble être un puits sans fond avant de se refermer aussi vite qu'il s'était ouvert, laissant John, Lucian et Kent seuls face à Wotan. « À présent, lequel d'entre vous souhaite mourir le premier ? » Wotan n'attend pas de réponse avant de déchaîner sa puissance sur eux, commençant par projeter de puissante décharges d'énergie droit sur eux, certaines d'entre elles s'écrasant contre la roche qui explose et se transforme en projectiles mortels. Plus inquiétantes encore sont les créatures ressemblant à d'énormes chiens dévoilant les crocs qui surgissent derrière lui. Les canidés grognent, agressifs, prêts à bondir sur les intrus au signal de Wotan. Hellhounds.

précisions utiles :
→ The ultimate bitch is here Wotan débarque, et si en apparence il ne semble pas être perturbé plus que ça par la petite troupe, en réalité comme l'a dit Dr Fate, certains éléments l'inquiètent un peu
→ Du coup il les sépare   Il fait disparaitre Rosalie et Zatanna, il les envoie dans l'enfer égyptien, Duat. Petit voyage pour les demoiselles, elles vont bien s'amuser   (non Arrow).
→ Wotan ne perd pas de temps à expliquer ses motivations (comme dirait Ozymandias : "I'm not a comicbook villain" Arrow) et attaque directement. D'abord avec sa propre magie qu'il utilise directement sur les trois hommes en même temps qu'il la fait ricocher sur la roche pour provoquer des effondrements. Et puis, il libère des Hellhounds sur eux, les chiens des enfers, rien à voir avec le bon vieux labrador du voisin Ces chiens là sont des bêtes féroces et enragées... Bon courage
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://godsamongus.forumactif.com

avatar


hero of earth

Messages : 933
Date d'inscription : 11/09/2018
Face Identity : Alex Daddario
Crédits : wildbeast(ava)astra(sign)
Juan Ferreyra
Age du personnage : 32 ans
Ville : Gotham City
Profession : Magicienne
Affiliation : Justice League Dark
Compétences/Capacités :

Prestidigitation * Hypnose * Projection astrale * Magie élémentale * Télékinésie * Télépathie * Téléportation * Manipulation de portails interdimensionnels * Manipulation du temps * Manipulation de la réalité * Bouclier psychique et magique * Manipulation de la météo dans une aire réduite * Attaques d’énergie mystique * Création de pièges magiques * Vol et lévitation * Don de guérison * Transformation d'objets en d’autres objets * Combat au corps à corps dans la limite de sa constitution.

fiche + liens + phone
Situation Maritale : Célibataire adepte depuis toujours des choix sentimentaux douteux, probablement parce qu'une marque à même sa peau lui rappelle sans cesse que son coeur a déjà décidé d'aller voir ailleurs, quelque part en enfer.









MessageSujet: Re: FROZEN HELL ✸ (premier groupe, islande)   Ven 2 Nov - 0:20

Frozen Hell
Concentrée sur Rosalie, Zee ne pouvait cependant pas s’empêcher de diviser son attention sur le combat qui se déroulait devant elle. Rongée par l’angoisse de ne pas avoir fait ce qu’il fallait, de ne pas pouvoir faire ce qu’il fallait, de prendre les mauvaises décisions, douter encore et encore, et entendre la voix de son père, tu es une grande fille, Zatanna, et la peur est le luxe des enfants… Elle sentait la vie de Rosalie cesser de s’échapper entre ses mains, et en même temps, pendant une terrible seconde, elle crut que Lucian allait tuer John. Il le pouvait, après tout. Il aurait pu le faire. Elle se raidit, mais alors Kent intervint, et en quelques secondes, c’était fini, quelques secondes où elle était restée là, tétanisée, serrant la jeune sorcière contre elle un peu trop fort, pour se rassurer autant que pour l’aider… Lucian était de nouveau Lucian. John n’était pas mort. Kent leur annonça qu’ils étaient boqués ici. L’un dans l’autre, ce n’était si mal, deux bonnes nouvelles sur trois. Et alors, elle sut aussi que Rosalie allait ouvrir les yeux. Elle en aurait pleuré de soulagement. Elle regarda Lucian approcher sans rien dire, lui adressa un faible sourire pour le rassurer. Et enfin, la sorcière scandinave ouvrit les yeux. Quand elle se débattit entre ses bras, Zee la laissa s’échapper. Il ne lui appartenait pas de dire quoi que ce soit. Être blessée par l’homme qu’on aime, elle savait ce que c’était, d’une certaine manière – d’une autre manière. Son regard se posa sur lui et elle se leva avec l’impression d’avoir mille ans. Elle était fatiguée. Tellement fatiguée. Et tellement en colère, aussi. Elle se rapprocha de lui, tandis que Rosalie parlait enfin. « iturbA… » Le mot, à peine audible, franchit ses lèvres juste avant un sort de guérison, alors qu’elle frôlait le flanc de John, apaisait la douleur, ressoudait les côtes. Elle l’avait si souvent vu saigner, tomber, blessé, se tuer à petit feu, mais on ne s’habituait jamais à ce genre de chose.

Elle n’avait pas besoin de lui dire ce qu’elle en pensait, de toute façon. Elle refusait simplement de le regarder dans les yeux, concentrée sur les mots de Rosalie. Après les prédictions déjà affreuses de Fate, elle en avait d’autres à leur communiquer. La fin du monde. De ce monde, du moins, leur monde. La description, vivace, qu’en faisait la sorcière, fit frissonner Zee, mais il y avait pire. Pendant quelques secondes, elle sentit sa magie vaciller alors que Rosie leur annonçait que l’un d’eux allait mourir. Tous deux, Kent et John, faisaient partie de sa vie, et donc, elle ne pouvait envisager la vie sans eux. C’était inimaginable, inacceptable. Charon les avait prévenus, mais elle s’était voilée la face pour lutter contre ses doutes en se mentant ainsi. Et voilà, cette fois elle ne pouvait pas ne pas regarder la réalité en face. Elle garda les yeux baissés et, déplaçant sa main droite doucement, elle se saisit de l’avant-bras de John, son tatouage familier sous la paume de sa main, comme pour se raccrocher à lui. « el-zegètorP, suov iuq zeimia'l, apap, kciN, annataZ, el-zegétorp. » Les mots, qui n’avaient pas vraiment de sens et aucune autre utilité pour elle que de se concentrer, coulèrent comme le flot silencieux d’une source et elle s’écarta enfin. C’était un piège magique, quelque chose qu’un ancien maître lui avait appris, et ce n’était pas parce que ce maître pourrissait en enfer qu’elle ne devait pas en appeler à ses enseignements. Si ça pouvait le faire se retourner dans sa tombe, même…

Elle se tourna vers Rosalie, voulut lui dire que ce n’était pas grave, machinalement, parce que de toute façon, est-ce que ça les aurait empêchés de s’enfoncer dans cette grotte ? Mais soudain, l’atmosphère s’alourdit et une aura qu’elle reconnut aussitôt emplit l’atmosphère. C’était comme sentir des millions d’araignées courir sur sa peau. Et en une inspiration, il était là, Wotan. Si sûr de lui. Zee sentit l’énergie affluer de nouveau, animée par la colère, craignant aussi qu'il ne s'en prenne à eux alors qu'il posait son regard sur Fate. Mais elle n’eut pas le temps de faire quoique ce soit car un cercle de lumière s’anima sous ses pas. Elle comprit en une seconde et se tourna vers John, les yeux écarquillés, la main tendue par réflexe. Il ne la trouverait pas, cette fois, elle le sentait. « John ! John, n’oublie pas… » Mais c'était trop tard. Sous ses yeux, tout se brouilla et soudain, elle était ailleurs. D’abord, elle sentit la différence de température – étouffante. Elle chercha son souffle, et vit que Rosie était avec elle. Et personne d’autre. Elle se rapprocha de la jeune sorcière, glissa sa main dans la sienne brièvement. Sous leurs yeux s’étalaient à perte de vue des marais bouillonnant, des lacs enflammés et des murs. Partout, des murs, formant une sorte de labyrinthe. « Encore en enfer… » Elle ne savait pas lequel, en toute honnêteté, mais elle avait appris à reconnaître un enfer quand elle en voyait un, quiconque côtoyait John Constantine apprenait ça à la dure. Cette pensée, qui l’aurait agacée avant, lui étreignit la gorge. Ils étaient tous seuls. Avec Wotan. « Il faut qu’on sorte de là. Il faut qu’on retourne auprès d’eux…  suon-ediuG ! suon-enèmA à not uaemuj ! » Elle avait tendu le bras, et de son tatouage s’arracha une petite lueur, qui s’éleva au-dessus de son visage, l’air complètement perdu. Puis elle se dirigea en tremblotant vers les hauts murs qui s’élevaient devant elles. Avaient-elles seulement le choix ?

Codage par Libella sur Graphiorum



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


independent soul

Messages : 400
Date d'inscription : 29/07/2018
Face Identity : Matt Ryan
Crédits : Lotus Graphics

Age du personnage : 37 ans, sûrement 36 de trop si vous voulez son avis.
Ville : Vagabond sans attaches, si ce n'est sa célèbre Maison des Mystères.
Profession : Détective de l'occulte, magicien, exorciste, spécialiste des démons et autres saletés surnaturelles, escroc patenté, anti-héros du dimanche.
Affiliation : Justice League Dark.
Compétences/Capacités :
Connaissance encyclopédique de divers types de magie ; ondes synchrones (toujours au bon endroit au bon moment) ; manipulation de sa propre chance et des probabilités ; magie noire et occultisme ; exorcisme ; invocation de démons ; 'Worldwalker', une des rares personnes à connaître tous les chemins entre paradis, enfer, et au-delà ; voyage inter-dimensionnel ; contrôle des esprits et persuasion ; illusion ; pyromancie ; divination ; nécromancie ; cercles magiques ; magie rituelle ; magie du sang ; extrêmement résistant à la télépathie, au contrôle mental, et à la possession ; maître manipulateur ; prestidigitateur confirmé.


Situation Maritale : Un coin de son coeur revient à son gin tonic, un autre à une princesse goth qui parle à l'envers. Et de temps en temps, il s'abandonne à un visiteur de (bref) passage.









MessageSujet: Re: FROZEN HELL ✸ (premier groupe, islande)   Mar 6 Nov - 17:54

frozen hell
rosalie & lucian & john
& zatanna & kent

Le rire qui s’échappa de John était aussi douloureux que sa foutue cage thoracique – nom de Dieu, il avait sûrement quelques côtes cassées là-dedans grâce à cette brute épaisse de Thorne. Pas qu’il pouvait le blâmer vu l’état dans lequel il se trouvait encore quelques minutes auparavant, mais John n’allait pas se gêner. L’insulte à l’envers de Zee, au final, tenait plus du ressort comique qu’autre chose. Un peu de soulagement entre deux tempêtes. Ils étaient tous en vie. Ils étaient encore tous en un seul morceau. Ses yeux s’égarèrent un instant sur Lucian et Rosalie réunis, elle sauvée de justesse par une Zatanna qui savait toujours mieux que quiconque quoi faire en cas d’urgence, lui sauvé par les réflexes de Fate et le lasso de Wonder Woman. Même John ne pouvait pas nier le soulagement indicible qui vint se loger dans sa poitrine maltraitée. Il en viendrait presque à dire que ça valait le coup de se faire maltraiter par un guerrier-loup. « Thanks, love. » marmonna-t-il à l’adresse de Zatanna – sans qu’il ne puisse dire lui-même s’il la remerciait pour ses côtes, à travers lesquelles une chaleur réparatrice circulait du bout des doigts de Zee, ou pour Rosalie.

Hélas le répit ne fut que de courte durée – et c’est sa chère cousine elle-même qui vint rompre leur bref moment d’insouciance.

De cinq candidats à la mort, ils n’étaient plus que trois.

Il mentirait s’il disait qu’il ne s’en était pas douté. Mais d’avoir la confirmation – ouais, ça leur mettait une épée de Damoclès supplémentaire au-dessus de la tête. L’appréhension sourde qui avait disparu pendant la bataille (trop occupé qu’il avait été à castagner du Draugr et brûler du Thorne) revint se loger dans ses tripes. Ils étaient déjà en enfer – mais cet enfer-ci, c’était rien, comparé à ce qui l’attendait quand il y passerait pour de bon. Il ne voulait pas mourir. Les gens normaux avaient peur de mourir parce qu’ils ignoraient ce qui les attend dans l’au-delà.

John, lui, ne le savait que trop bien.

Il tressaillit lorsque Zee s’empara de son bras, paume pressée contre son tatouage – celui qu’ils partageaient, celui dont le troisième chaînon pourrissait en enfer lui aussi – son esprit s’accrochant à son sortilège à l’envers. Un sortilège de piège magique. Bordel. Même avec la corde autour du cou, elle pensait encore à lui au lieu de se soucier d’elle-même. Damn you, Zatanna Zatara. Damn you and your kindness. « On s’inquiète, Zee ? Tu sais bien que je m’en sors toujours. » sourit-il à voix basse ; une étincelle de reconnaissance et d’autre chose dans le regard. Alors qu’elle se retournait, John retint sa main, sur le point d’ajouter quelque chose.

Mais c’était déjà trop tard.

La magie de Wotan le prit à la gorge, froide et brûlante à la fois, poisseuse, aussi sombre que le plus noir de la nuit, et avant même que John ne réalise tout à fait sa présence, ce qu’il redoutait depuis le début arriva. « Zee, non ! » Il étendit le bras, cherchant sa main tendue, panique lisible dans ses yeux alors qu’il s’accrochait à ceux de Zatanna. Mais ses doigts ne se refermèrent que sur de l’air.

Elle était partie.

« ZEE ! » Son cri de désespoir retentit dans la caverne, un coin de son esprit enregistrant au passage l’absence de Rosalie, elle aussi avalée dans Wotan seul savait quels méandres des enfers. Wotan, dont la voix résonnante de triomphe faisait écho dans la grotte contre les parois de glace, Wotan qui daignait enfin montrer sa sale tronche maintenant qu’il était pratiquement sûr de repartir vainqueur.

Lorsque John réalisa que ses mains tremblaient, il aurait été bien en peine de dire si c’était de peur ou de rage.

Il n’eut guère le temps de se poser la question, Wotan ayant décidé d’ouvrir les hostilités. L’onde de choc magique le frappa de plein fouet, l’envoyant voler contre une paroi rocheuse dont il n’échappa que de justesse à l’effondrement en roulant de côté (sa chance légendaire faisant enfin son office). A peine eut-il le temps de jeter un œil à Lucian et Kent pour s’assurer qu’ils étaient encore en vie que des grognements familiers se firent entendre.

« Hellhounds. » articula-t-il, autant pour lui-même que pour ses camarades – si encore ils pouvaient l’entendre. Saloperies de bestioles, à qui il retourna leurs regards furieux et chargés d’une haine bestiale, prédateurs guettant leurs proies du jour. S’ils voulaient du chien enragé, ils allaient en avoir.

Sans plus aucun égard à une quelconque sécurité, John rassembla ses forces décuplées par la colère et reprit contrôle des Golems inanimés depuis que Zatanna avait disparu – les cinq colosses se redressant autour d’eux dans un chœur de gémissements sorti des entrailles de la Terre. Contrevenant à toutes les convenances, John leur insuffla une charge de sa propre magie noire, complétant tout en dénaturant leur nature, marionnettes de furie pure dont la raison d’être n’était plus de protéger mais de détruire. Ultime blasphème, John décida de leur donner un dernier coup de boost avec un sortilège d’une magie volée à une autre : « ! sel-zercassaM ».

Le cocktail de magie s’échappa de John, les pieds bien ancrés dans le sol, avec la force d’un boulet de canon, retentissant dans la caverne : les Golems ranimés s’élancèrent à l’assaut de leurs formidables ennemis avant que Wotan n’ait le temps de donner le signal. Le choc de la collision entre Golems et Hellhounds fit trembler le sol et les parois de la grotte ; et la magie brûlait dans les veines de John, lui arrachant une grimace qu’il décida d’ignorer, grisé par le soudain afflux de puissance qu’il venait de libérer. Concentré sur ses Golems, il les quitta à peine des yeux pour jeter un regard à Fate.

Fate que Wotan était venu chercher, spécifiquement. Fate, qui était malgré lui la cause de tout ça.

Fate, qui peut-être allait mourir ici, ce jour, cet instant.

« Fate. » souffla-t-il, les mains tendues devant lui pour contrôler les Golems. « Tu sais que je déteste ça quand tu me forces à faire équipe avec toi. Vraiment. » Et Thorne, était-il encore en un seul morceau ? Il vaudrait mieux pour tout le monde. Un mort aujourd’hui, pas trois. « Avec ta sale manie de venir me chercher quand j’ai pas envie de voir ta tronche… Mais s’il doit bien y avoir une fois, un jour où je vais admettre qu’on doit faire ça à deux… c’est aujourd’hui, mon pote. »







résumé des actions:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


authorities

Messages : 348
Date d'inscription : 31/12/2017
Face Identity : Chris Hemsworth
Crédits : STARFIRE alias Julia ♥ (avatar, gifs, bannière), wiise (signature)

Age du personnage : Trente-deux ans, mais l'impression d'en avoir vécu le double.
Ville : Officiellement tu habites à Washington, officieusement, tu n'y es que très rarement. Tu parcours le monde, surtout les endroits où personne n'a envie d'être.
Profession : Ancien Commandant dans l'US Army, actuellement agent A.R.G.U.S à la tête de la division NIGHTSHADE.
Affiliation : A.R.G.U.S, division NIGHTSHADE.
Compétences/Capacités :

- Maitre d'armes, qu'elles soient blanches ou à feu. Ton passé militaire a fait de toi un redoutable soldat, que ce soit au corps à corps ou lors d'attaques armées.
- Leader dans l'âme, tu as été Commandant dans l'armée avant de devenir le responsable de NIGHTSHADE. Tu as le sens de l'honneur, et ta leitmotiv est "no man left behind"
- Tacticien militaire, tu as une grande maitrise de l'art de la guerre, et tu sais comment l'affronter de front ou plus stratégiquement. Tu d'adaptes à toutes les situations, et c'est ce qui fait ta force.


Situation Maritale : Le coeur qui bat déjà pour celle qui t'est destinée, Rosalie.









MessageSujet: Re: FROZEN HELL ✸ (premier groupe, islande)   Jeu 8 Nov - 14:29


FROZEN HELL

intrigue paradox of time

Le soulagement de la voir saine et sauve est rapidement balayé par un sentiment beaucoup plus désagréable. Non, pire, c'est comme si tu sentais ton cœur tomber en morceaux. Dans son regard, tu lis la peur, l'incompréhension et la trahison. Tu étais celui que devait la protéger, la tenir à l'abri de ce monde qui a toujours cherché à lui faire du mal, mais aujourd'hui, tu ne vaux pas mieux qu'eux. Elle ne te reconnaît plus, elle ne te voit pas quand elle poses ses iris troubles sur toi. Est-ce parce que l'influence de l'Ulfark se fait encore ressentir, ou parce qu'elle est en état de choc ? Tu n'oses pas l'approcher, tu sais que ce serait vain et que ça ne ferait qu'empirer la situation. Tu te contentes donc de respecter son choix, et de t'éloigner d'elle. La gorge nouée, tu écoutes la vision du futur qu'elle vous partage. Un monde de désolation, d'engloutissement et de mort. Comme si vous n'étiez pas déjà suffisamment mis à rude épreuve, aussi bien physiquement que psychologiquement. Ce qu'elle a vu, est-ce qu'il est possible de le changer ? Est-ce que ce sont vos choix qui ont mené à la catastrophe, ou est-ce que ce destin est déjà gravé dans la roche quoi que vous fassiez ? Même si tout semble désespéré, même si vos chances son infimes, vous ne pouvez pas abandonner. Le sort du monde dépend de vous, et vous avez maintenant un aperçu peu reluisant de ce qu'il se passera si vous échouez dans votre mission. Désormais, tout est question de vie ou de mort. Et vous êtes les derniers espoirs de l'humanité. Rien que ça. Une mauvaise nouvelle n'arrivant jamais seule, Rosalie avoue finalement au reste du groupe qu'étant liés par un sort, vous ne serez pas ceux qui resteront coincés ici pour l'éternité. Charon n'aura pas votre âme, puisqu'elle est constituée de deux, et non d'une seule comme il vous l'a prédit. Même si l'honnêteté est toujours primordiale, tu remets en doute l'utilité de cette information présentement. Pour avoir bravé la mort plusieurs fois, pour l'avoir senti tout autour de toi, tu sais que le comportement d'un homme est complètement différent quand la vie menace de le quitter. Leur avouer la vérité n'aura que pour unique effet de resserrer l'étau. De cinq, le risque passe à trois. Une peine que tu aurais préféré leur éviter.

Après une agaçante partie de cache-cache, votre ennemi se trouve enfin devant vous. Et son apparence est à l'image de sa nature, infecte. De lui ne se dégage que terreur et destruction. Sans même être sensible à la magie, tu ressens son aura démoniaque et son besoin viscéral de vous écraser comme de vulgaires insectes. Wotan. C'est lui votre boss final. C'est lui qu'il va vous falloir vaincre pour sauver votre univers – et remporter la partie. En groupe, vous êtes plus forts, et c'est exactement ce que son premier coup d'échec cherche à détruire, en laissant disparaître les filles sous vos yeux. « Rosalie ! » Tu as beau courir, tu ne peux l'empêcher de disparaître, happée par le sol. La colère de l'Ulfark était intense, terrible, mais celle que tu ressens désormais en est presque à la hauteur. Tu briserais le cou de Wotan si tu en avais le pouvoir. Avec toi, il ne reste plus que John et Fate. Est-ce qu'à vous trois vous allez pouvoir en venir à bout ? Sans Rosalie et Zatanna, il sait que vos esprits seront ailleurs, que vos cœurs vont en souffrir. Et il ne faut pas que vous lui fassiez ce plaisir. Même si l'épreuve est douloureuse, il vous faut rester concentrer, et ne pas laisser vos sentiments personnels interférer. Ce qui est en jeu est beaucoup trop important.

Wotan déchaine sa rage, mais ce qu'il n'avait certainement pas anticipé – et d'un certain côté, toi non plus – c'est que ses attaques n'ont aucun effet sur toi. La pluie de pierres ne t'atteint pas, elle ricoche, comme si tu étais enveloppé d'une bulle invisible et indestructible. Le sort de protection de Rosalie. Sans lui, tu serais déjà probablement mort. Et malgré votre situation critique, où chiens de l'Enfer et golems s'affrontent, tu ne peux t'empêcher de t’inquiéter pour elle. De l'Ulfark tu n'as plus l'apparence ni la force, mais il te reste l'épée et le bouclier. Ce qui sera déjà probablement plus efficace que tes armes aux chargeurs vides. Constantine fait de son mieux pour repousser les assauts, mais si il y en a un qui peut vous sauver, c'est Fate. C'est son ennemi, il l'a affronté de nombreuses fois, il est forcément familier de ses faiblesses. Plus en confiance que tout à l'heure, tu t'approches de tes camarades de galère. « Je vous laisse vous occuper de Wotan, je prends les chiens. » Insensé ? Suicidaire ? Non. Protégé par la magie de Rosalie, tu pourras les atteindre avec tes artefacts magiques, sans qu'ils ne puissent te toucher en retour. Et ainsi, John pourra entièrement se concentrer sur Wotan, sans avoir en plus à contrôler les golems. « Je ne risque rien, le sort que m'a lancé Rosalie fait ricocher la moindre attaque qui tente de m'atteindre. Concentrez-vous sur lui, je m'occupe du reste. » Sans perdre une minute de plus, tu retournes sur le champ de bataille, pour donner une bonne raclée aux vilains chiens méchants.

Spoiler:
 

Code by Fremione.


_________________
if we don't end war, war will end us
« If I have learned anything in this life of mine, it is this: in love we find out who we want to be; in war we find out who we are. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


hero of earth

Messages : 131
Date d'inscription : 10/07/2017
Face Identity : Leonardo Dicaprio
Crédits : Oba Seb

Age du personnage : 85 ans (40 en apparence)
Ville : Aucune
Profession : Sorcier
Affiliation : Aucune
Compétences/Capacités :

-Télékinésie
-Vol
-Illusionnisme
-Création de portail dimensionnel
-Longévité
-Prescience
Situation Maritale : Célibataire









MessageSujet: Re: FROZEN HELL ✸ (premier groupe, islande)   Sam 10 Nov - 15:00




Frozen Hell
Event Paradox of time


Fate derrière son casque, porta un regard absent sur Rosewood, alors qu'elle émergeait pour leur expliquer la vision presciente qu'elle avait eut de l'apocalypse. Elle lui intima de leur révéler comment vaincre l'engeance qui avait décidé leur perte. Le sorcier s'enferma encore dans son silence. Comment leur avouer qu'ils allaient être contraint de se montrer encore plus féroce et démoniaque dans leur magie (peut-être même jusqu'au point de non-retour) pour pouvoir en venir à bout ? Wotan finit par apparaître. Kent tourna très lentement sa tête vers lui, on ne savait dire s'il était prit de lassitude face à l'horreur, ou s'il faisait une dernière bravade en un geste calculé. Il fut le seul des 3 hommes à rester stoïque lorsque les deux femmes disparurent dans un nouveau maléfice. A fixer Wotan sans prêter guère plus d'attention à ce qui se passait autour. Nullement inquiété par le tumulte du choc entre les golems et les chiens de l'enfer. Dr Fate ne porta même pas son regard sur John lorsque Constantine lui annonça qu'ils allaient devoir faire équipe bien malgré eux. Il se contenta de répondre à son allié, tout en gardant ses yeux rivés sur Wotan et ses jets de puissance :

« J'ai vu ton futur. Tu trembleras des genoux devant Zatara lorsque le pasteur qui bénira votre union prononcera les mots : jusqu'à ce que la mort vous sépare. »


Thorne leur signala qu'il se chargeait des chiens, procurant une efficace diversion pour leur ouvrir un passage jusqu'à Wotan. Nelson ne se fit pas prier, il écarta ses mains et les leva comme pour faire une prière. Son corps paru investit d'une puissance alimentée par l'enfer lui-même. L'endroit était déjà faiblement éclairé, mais tout s'assombrit encore plus, comme si la moindre parcelle de lumière était aspirée par Fate. L'air autour de lui se mit à crépiter comme si l'enfer, ne supportant plus la présence de Kent tout à coup, essayait de le vomir hors d'ici. En vain. Les bras en croix, Fate était nimbé d'une formidable aura dorée. Ses yeux écarlates ruisselaient de feu. Il s'éleva du sol en lévitant, mais il ne semblait plus que ce soit lui qui ait le contrôle de ses gestes. N'importe quel spectateur extérieur de cette scène, aurait pu se demander vu son aspect, si le sorcier faisait partis des héros, ou s'il était lui aussi une créature infernale. Fate leva les mains vers Wotan. Celui-ci s'esclaffa, mais avec un sourire incrédule, l'air de dire : il est sérieux ? La tenue du nécromancien se mit à claquer sous la bourrasque de vent, comme s'il faisait face à une tornade. Un craquement sinistre résonna au fur et à mesure que Fate s'approchait de lui en lévitant, on aurait pu croire que l'enfer tremblait sur ses fondations à cause de la présence interdite des 5 magiciens venus l'affronter jusqu'ici. Les blocs de pierre ne se mirent plus à tomber sur le trio de sorcier, mais vers Wotan. Les gravats fumants tourbillonnèrent autour de Fate dans un Maelstrom télékinésique si strident qu'il aurait forcé la plupart des gens à se plaquer les mains sur les oreilles, de peur de voir leurs tympans éclater. Fate se mit à prononcer des incantations en langue égyptienne. Wotan leva les mains à son tour pour répliquer. Sa stature était semblable à celle de Fate, ils avaient l'allure de deux reflets dans un miroir. Mais la tête de Wotan semblait prit dans un étau invisible. Toujours auréolé dans sa lumière, Kent continuait de rapprocher ses mains dans un effort intenable, comme s'il semblait décidé à faire exploser le crâne de Wotan. Ses mains semblaient pétrifiés. Même si son casque dissimulait son visage, on devinait que Nelson continuait sa litanie magique, à cause du sang qu'il crachait en accompagnant ses paroles, et qui coulait de son menton, pour retomber sur son symbole au milieu de son torse. Ses mains étaient maintenant déformés, à vouloir exploser la tête de Wotan, il se les était brisés lui même.

Fiche codée par NyxBanana


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


authorities

Messages : 1188
Date d'inscription : 26/11/2017
Face Identity : Elizabeth Olsen.
Crédits : starfire (avatar + signature).

Age du personnage : 29 ans.
Ville : Washington DC. Mais cela varie selon les jours et les missions.
Profession : Sorcière ; Agent spécial chargé d'enquêter sur les meurtres comportant un élément surnaturel ou extraterrestre.
Affiliation : A.R.G.U.S, opération spéciale NIGHTSHADE, sous la direction directe d'Amanda Waller.
Compétences/Capacités :
Homo Magi, Rosalie est naturellement liée à la magie. Elle est douée de prescience, elle peut anticiper l'avenir proche, avoir des visions du passé et du présent, mais surtout, elle est capable de voir systématiquement comment une personne mourra d'un simple toucher. Elle est également liée aux vieilles sorcières vikings dont elle est la dernière représentante, les Völur, leurs esprits communiquent avec elle et lui ouvrent les portes du Valhalla. Elle est le dernier vaisseau des dieux d'Asgard. Parle couramment le vieux norrois, le latin et d'autres langues mystiques. Capacités de télépathie et de télékinésie encore mal maîtrisées. Don de persuasion lié à sa télépathie.

Situation Maritale : Destinée déjà tracée, Lucian et elle sont nés pour s'aimer.









MessageSujet: Re: FROZEN HELL ✸ (premier groupe, islande)   Dim 11 Nov - 14:46

frozen hell
rosalie & lucian & john
& zatanna & kent

Wotan a eu le temps de les observer, de déterminer leurs points forts et surtout, leurs trop nombreuses faiblesses. En les séparant il sait très bien qu'il augmentera ses chances de l'emporter, condamnant ainsi le monde à une fin certaine. Avant même que Rosie n'ait pu faire quoi que ce soit, elle est happée par un portail que le nécromancien ouvre sous ses pieds et ceux de Zatanna. La chute est plus courte qu'elle ne l'aurait cru et l'atterrissage, moins douloureux qu'elle ne l'anticipait. Mais ce n'est pas rassurant pour autant, elle est immédiatement frappée par la température des lieux. C'est sur du sable qu'elles sont tombées, et c'est sans doute ce qui a en partie amorti leur chute. Rosie se relève en grimaçant, sur la défensive, prête à affronter ce nouvel enfer dans lequel elles ont été envoyées. Il y fait une chaleur étouffante, il n'y a que des marais, des lacs bouillonnants et du sable à perte de vue, et surtout des murs de plusieurs mètres de haut où qu'elles regardent. Quand Zatanna prend sa main, Rosie sursaute, toujours surprise par un contact physique inattendu, car soucieuse d'éviter les visions macabres autant que possible. Et tandis que plus tôt elle ne percevait rien, cette fois la vie de Zatanna défile dans son esprit, jusqu'à sa mort. Une mort qui ne sera pas prématurée, une mort qui n'aura pas lieu dans les entrailles du monde. Ce n'est pas elle... Ce n'est pas elle qui va mourir... Rosie fait du mieux pour dissimuler son trouble, à la fois soulagée que la jeune sorcière échappe à un destin funeste, et terriblement inquiète pour les deux derniers candidats. John ou Kent, l'un d'entre eux est condamné à mourir et l'étau se resserre autour d'eux. Elle prend une profonde inspiration pour se calmer, surprise de constater à quel point elle se soucie d'eux malgré leurs comportements parfois exaspérantes. « C'est l'enfer égyptien... Duat. Si mes souvenirs sont bons, c'est une sorte d'éternel purgatoire, peuplé de monstres en tous genres... Merveilleux. » Songeuse, elle laisse Zatanna lancer un sort pour leur permettre de retrouver au plus vite le reste de l'équipe. Elle n'ose imaginer ce qu'ils doivent affronter, mais elle a au moins la certitude que Lucian va bien. Son sort de protection devrait le préserver des attaques frontales, et s'il lui était arrivé le moindre mal, elle le ressentirait. « Je ne comprends pas... Je ne comprends pas pourquoi Wotan nous a envoyées ici. Il aurait pu nous tuer, mais il s'est contenté de nous séparer des autres... » Cela n'a aucun sens. Même sans prendre en considération les paroles de Charon, quel intérêt Wotan aurait-il de ne pas les tuer ? De ne même pas essayer ? « Je crois... Je crois qu'il a peur de nous. Je crois que nous représentons une menace qu'il craint être trop grande pour lui. » Rosie ignore l'étendue de la puissance de Zatanna, mais elle sait que la sienne est en constante augmentation depuis qu'elle est entrée dans le temple, elle le ressent comme s'il y avait un changement quasi instantané au plus profond de son être. « Attends... Je ne sais pas combien de temps nous allons être prisonnières ici, mais cela ne veut pas dire que nous ne pouvons pas les aider. Laisse-moi deux minutes. » Sans la moindre hésitation, elle remet sa sécurité entre les mains de Zatanna. Elle s'agenouille dans le sable, ferme les yeux et se concentre. La projection astrale n'est pas sa spécialité, mais chaque fois est plus facile que la précédente. Guidée par le lien qui l'unit à Lucian, elle remonte les enfers jusqu'à retrouver l'endroit où elle se trouvait un peu plus tôt. C'est le chaos, Wotan n'a pas attendu avant de lancer son attaque contre les trois hommes. N'étant pas présente physiquement, elle peut créer une diversion pour leur permettre d'échapper au nécromancien, et peut-être même pour leur permettre de rejoindre l'endroit où son rituel macabre a eu lieu. « Vous voulez vraiment devenir un dieu, Wotan ? » Elle l'interpelle, pour qu'il remarque sa présence et cesse momentanément ses assauts contre Lucian, John et Kent. Sa présence le surprend, mais pas assez pour le décontenancer au point de ne plus se défendre contre les attaques de Kent. « Vous vous êtes approprié le nom d'Odin, voyons voir si vous en êtes digne. » La réponse est négative, cela ne fait aucun doute, mais l'ego de Wotan le poussera sans doute à relever le défi – du moins, elle l'espère. Lancer un puissant sortilège est déjà compliqué en temps normal, alors en le faisant en n'étant qu'une projection de soi-même relève de l'exploit. Mais Rosie est déterminée et peu importe si elle s'épuise, c'est le sort de l'humanité qui est en jeu. Plusieurs secondes s'écoulent sans que rien ne se passe, puis le sol se met à trembler sous les pieds de Wotan et de ses trois adversaires. La terre s'ouvre, un vent glacé s'en échappe en même temps qu'un grognement animal furieux résonne contre les les parois souterraines. Puis les roches bougent, roulent de tous les côtés au fur et à mesure qu'une créature aussi gigantesque que cauchemardesque s'échappe des profondeurs. L'animal à la fourrure noire et au regard incendiaire ressemble à un loup monstrueux, ses babines sont retroussées et dévoilent des crocs aussi longs que des couteaux. À l'une de ses pattes reste accrochés les morceaux d'une chaîne brisée. Comme si Rosie se trouvait juste à côté de lui, il vient la sentir, comme s'il reconnaissait quelque chose ou quelqu'un en elle. Un sourire moqueur au coin ses lèvres, Rosie désigne Wotan. « Fenrir. Attaque. »
Made by Neon Demon


résumé des actions:
 

_________________
SOME ROSES HAVE STEEL THORNS.
There's an end to every storm. Once all the trees have been uprooted, once all the houses have been ripped apart, the wind will hush, the clouds will part, the rain will stop. The sky will clear in an instant and only then, in those quiet moments after the storm, do we learn who was strong enough to survive it.

when you ask rosalie what she's thinking about:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


hero of earth

Messages : 933
Date d'inscription : 11/09/2018
Face Identity : Alex Daddario
Crédits : wildbeast(ava)astra(sign)
Juan Ferreyra
Age du personnage : 32 ans
Ville : Gotham City
Profession : Magicienne
Affiliation : Justice League Dark
Compétences/Capacités :

Prestidigitation * Hypnose * Projection astrale * Magie élémentale * Télékinésie * Télépathie * Téléportation * Manipulation de portails interdimensionnels * Manipulation du temps * Manipulation de la réalité * Bouclier psychique et magique * Manipulation de la météo dans une aire réduite * Attaques d’énergie mystique * Création de pièges magiques * Vol et lévitation * Don de guérison * Transformation d'objets en d’autres objets * Combat au corps à corps dans la limite de sa constitution.

fiche + liens + phone
Situation Maritale : Célibataire adepte depuis toujours des choix sentimentaux douteux, probablement parce qu'une marque à même sa peau lui rappelle sans cesse que son coeur a déjà décidé d'aller voir ailleurs, quelque part en enfer.









MessageSujet: Re: FROZEN HELL ✸ (premier groupe, islande)   Lun 12 Nov - 4:04

Frozen Hell
L'endroit était étouffant et oppressant mais il n'y avait pas que cela. Zee se sentait comme coincée sous des tonnes de roches pendant un séisme, et après tout c'était un peu de cela qu'il s'agissait. Loin du reste de son petit groupe et alors qu'elle avait vu de ses yeux Wotan apparaître devant eux, l'angoisse lui serrait la gorge. Elle ne savait pas ce qui se passait au-dessus de leurs têtes, à Rosalie et à elle, mais elle pouvait l'imaginer, et avait l'impression de sentir des ondes magiques violentes et gluantes traverser tout son être. Jamais, de toute sa vie, elle n'avait eu autant envie de voir apparaître John Constantine devant elle, tout en sachant que pour une fois, espérer très fort que cela arrive ne suffirait pas à exaucer son souhait. Son tatouage la brûlait et semblait se tordre et se tortiller comme une bête mauvaise qui tentait de s'arracher d'elle pour reprendre sa liberté, et elle ne pouvait que murmurer tout bas une litanie inutile - ne fais pas n'importe quoi, ne fais pas n'importe quoi, ne fais pas n'importe quoi. Pour avoir vu Kent en action plus d'une fois, elle ne pouvait que prier pour qu'ils prennent soin les uns des autres, mais elle eut toutes les peines du monde à se concentrer sur les paroles de Rosalie. Forcément, Wotan avait un faible pour les enfers, quels qu'ils soient. Mais bien sûr, la jeune sorcière avait raison : Wotan les craignait, ou du moins n'avait actuellement pas le pouvoir de les tuer toutes les deux, sinon il se serait contenté de le faire. Cela ne faisait qu'augmenter l'inquiétude de Zee pour  John et Kent, et des pensées misérables et inutiles lui traversèrent l'esprit alors qu'elle songeait que cela voulait probablement dire que Kent ou John pouvaient à tout moment y passer quand elle aurait préféré que ce fut elle, tout simplement, pour mettre un terme à tout cela.

Elle laissa Rosalie agir, suivant de loin le fil si clair et si puissant de sa magie. Comme elle aurait aimé pouvoir la suivre, pouvoir les ancrer de nouveau toutes les deux dans cette caverne... Au lieu de quoi, elle ressentit le contrecoup du sort de Rosie, crut entendre un hurlement de loup, mais peut-être n'était-ce que son imagination... Ou peut-être était-ce Duat qui leur souhaitait la bienvenue à sa manière... Reportant son attention sur les marais qui les entouraient, alors que Rosalie était plongée dans une transe profonde, Zee crut voir les eaux boueuses bouillonner soudain. Laissant la rage et le désespoir prendre les rênes, elle et un geste violent en direction des marais, laissant un cri s'échapper de ses lèvres : « ELÊG ! » De sous ses pieds jaillit de la glace qui fila vers les marais en s'évasant, recouvrant le sable puis la boue, emprisonnant les créatures qui tentaient de s'en extraire dans des positions cauchemardesques, et alla s'écraser au pied des hauts murs du labyrinthe qui les attendait. Si ça n'avait tenu qu'à elle, elle aurait bien recouvert Duat en entier. S'apercevant que Rosie était de nouveau avec elle, elle l'aida à se relever. Elle avait envie de lui poser la question - étaient-ils tous encore en vie ? Mais ne le saurait-elle pas si John ou Kent était mort ? « Si tu viens de faire ce que je crois que tu viens de faire, il n'y a aucune porte qui nous résistera. » Wotan les avait clairement sous-estimées, ou bien n'avait-il simplement pas eu le choix... Et donc le temps pressait.

D'une formule, Zee les fit s'élever toutes deux dans les airs à la poursuite de sa petite lueur magique, qui voletait de façon erratique dans l'air à cause de toute la magie déployée ici et là-bas, entre eux tous et surtout entre eux deux, John et elle. Elle n'avait pas la patience ni l'envie de jouer aux petits jeux de Wotan et ce n'était pas un labyrinthe infernal qui allait les ralentir toutes les deux. C'est en trichant qu'on gagnait la partie, elle avait appris ça à ses dépends de nombreuses fois, souvent de la même personne, et elle était déterminée à mettre cela en pratique aujourd'hui. Entraînant Rosalie à sa suite, et alors que le sort de lévitation aspirait son énergie magique bien plus que n'importe quel sort, elle fila au-dessus des hauts murs à la recherche de quelque chose, une porte, un néon lumineux indiquant la sortie, un dieu à tête de chien chargé de peser leur âme et de leur faire payer leur ticket de sortie, n'importe quoi. Le mauvais pressentiment qui l'habitait lui semblait presque être de la prescience, sans qu'elle parvienne à le dissocier de la simple et stupide angoisse qui l'habitait.

Codage par Libella sur Graphiorum



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


independent soul

Messages : 400
Date d'inscription : 29/07/2018
Face Identity : Matt Ryan
Crédits : Lotus Graphics

Age du personnage : 37 ans, sûrement 36 de trop si vous voulez son avis.
Ville : Vagabond sans attaches, si ce n'est sa célèbre Maison des Mystères.
Profession : Détective de l'occulte, magicien, exorciste, spécialiste des démons et autres saletés surnaturelles, escroc patenté, anti-héros du dimanche.
Affiliation : Justice League Dark.
Compétences/Capacités :
Connaissance encyclopédique de divers types de magie ; ondes synchrones (toujours au bon endroit au bon moment) ; manipulation de sa propre chance et des probabilités ; magie noire et occultisme ; exorcisme ; invocation de démons ; 'Worldwalker', une des rares personnes à connaître tous les chemins entre paradis, enfer, et au-delà ; voyage inter-dimensionnel ; contrôle des esprits et persuasion ; illusion ; pyromancie ; divination ; nécromancie ; cercles magiques ; magie rituelle ; magie du sang ; extrêmement résistant à la télépathie, au contrôle mental, et à la possession ; maître manipulateur ; prestidigitateur confirmé.


Situation Maritale : Un coin de son coeur revient à son gin tonic, un autre à une princesse goth qui parle à l'envers. Et de temps en temps, il s'abandonne à un visiteur de (bref) passage.









MessageSujet: Re: FROZEN HELL ✸ (premier groupe, islande)   Lun 12 Nov - 19:01

frozen hell
rosalie & lucian & john
& zatanna & kent

« KENT ! » Toute la frustration du monde était certainement contenue dans la voix de John qui en relâcha presque son emprise les Golems alors que Fate s’élevait dans les airs, distribuant prophéties à la noix à la ronde tout en décidant visiblement de faire face à Wotan tout seul. Bordel de nom de Dieu – si Wotan ne le tuait pas dans l’instant, Constantine songea qu’il se ferait un plaisir de s’en charger lui-même pour compléter la prophétie de Charon. Heureusement qu’il y avait encore Thorne – complètement inconscient, mais au moins un type fiable dans le feu de l’action. John hocha la tête à son adresse et, des cinq Golems sous son emprise, quatre s’écroulèrent, n’en laissant qu’un pour assister Thorne dans sa bataille contre les trois Hellhounds.

En relâchant son emprise, John prit conscience du niveau de fatigue qui commençait à s’instiller en lui, ses muscles éprouvés par le combat et la folle énergie qui se déversait en lui depuis leur entrée dans cet endroit. En l’espace de quelques combats, il avait sans doute dépensé plus d’énergie en magie qu’il ne l’avait fait en l’espace d’un an ; il sentait la noirceur des enfers brûler dans ses veines, cherchant à le déchirer de l’intérieur.

Il ne pouvait pas continuer comme ça. Pas de victoire possible pour lui s’il ne se mettait pas à jouer selon ses propres règles. Changement de tactique, Constantine.

Ses pensées furent interrompues par la soudaine apparition d’une autre magie, une énergie scandinave qu’il connaissait bien maintenant, et il se tourna vers la forme astrale de Rosalie, s’attendant presque à trouver Zatanna avec elle. Mais avant qu’il ne puisse poser la moindre question, le sol trembla sous leurs pieds, manquant de lui faire perdre l’équilibre.

Cette énergie.

Ce grognement des enfers.

Elle avait pas fait ça quand même ?

« … bloody hell. » souffla-t-il, hébété de stupeur – nul doute que s’il avait eu la clope au bec, elle en serait tombée sans autre forme de cérémonie. « Elle a invoqué Fenrir. » Jamais de sa vie il n’avait été aussi heureux de voir ce foutu sac à puces – grandiose bête dans toute sa fureur et sa sauvagerie qu’il valait mieux avoir de son côté. Ses yeux restèrent quelques secondes fixés sur le loup, fils de Loki, avant de dériver sur la forme astrale de Rosalie. Tu parles d’une transformation, depuis leur dernière rencontre dans une clinique miteuse à se lamenter sur leurs sorts respectifs. De la stupeur, son expression se transforma – un sourire en coin ourlant ses lèvres et une lumière, mi-fière mi-chicane, brillant dans ses iris sombres.

Bien joué, Rosie.

Et il n’était pas question qu’il soit en reste non plus. Confiant que Zee était en train de travailler à un moyen de les réunir et de protéger l’enveloppe corporelle de sa cousine boostée aux amphétamines magiques, John reporta son attention sur la bataille en cours et, observant leur environnement, remarqua enfin ce que Draugr et Wotan avaient réussi à leur cacher depuis le début de la bataille avec leurs assauts répétés. Un renfoncement sombre dans la paroi de glace, comme un trou dans la caverne.

L’entrée vers une autre grotte.

Un bref regard vers Wotan aux prises avec Fenrir (Kent avait souffert dans la bataille, mais au moins il n’avait pas encore l’air mort ?) et Lucian retenant les Hellhounds, et John décida de tenter sa chance. Constantine-style. Profitant du chaos et de ce que tout un chacun soit trop occupé pour faire attention à lui, il prit ses cliques et ses claques et courut pour contourner le champ de bataille, évitant avec un juron les éboulis inévitablement causés par les coups des uns et des autres, et parvint à atteindre l’orifice dans la glace sans difficulté. Sans attendre, il s’engouffra dans le corridor de glace et le suivit, les bruits de l’affrontement s’estompant dans de curieux échos cristallins à mesure qu’il avançait.

Enfin, il déboucha sur une nouvelle chambre, plus petite, mais non moins impressionnante de par ce qu’elle contenait. Un autel, blindée de magie nécromancienne au point que même lui en aurait presqu’eu la nausée – l’antre de Wotan. Une autre magie flottait dans l’air. Plus concentrée, plus pure dans noirceur. Une magie bien plus familière. Comme si l’énergie de tous les enfers s’était concentrée ici, dans ce point.

Pourquoi ?

Prudemment, John s’approcha pour examiner l’autel, attentif aux flux magiques qui percevait se faufilant contre sa peau, aux murmures des voix qu’il sentait gronder, menaçantes, comme un avertissement. Mais surtout, John fit attention à ce que lui soufflait son intuition, alors qu’il avançait, pas à pas, vers l’énorme grimoire sur l’autel.

Il y a plus d’un monde ici.

« Aaah… » soupira John, les yeux sur le grimoire fermé. « C’est donc là que tu nous a mijoté tout ce merdier, petit filou. Voyons ce que nous avons là… »

Il tendit la main pour ouvrir le grimoire.

Le choc de magie qui se libéra du piège posé dessus aurait le tuer sur le coup – véritable onde de choc qui résonna dans toute la caverne, peut-être jusqu’à ses camarades. John le sentit passer, et l’espace d’un bref instant, tordu de douleur, crut sa dernière heure arrivée. Mais lorsqu’il rouvrit les yeux, réalisant qu’il respirait encore, que le sol sur lequel il avait été projeté était bien concret, et qu’il baissa les yeux sur son bras qu’il sentait brûler, il remonta sa manche.

Un rire aussi bref que stupéfait lui échappa.

Peut-être que Kent avait raison, après tout. Peut-être qu’il devrait épouser Zatanna Zatara, s’il voulait rester en vie dans ce fichu monde. « Nice one, Zee. » murmura-t-il à la grande absente, avant de se remettre sur ses deux pieds – roulant des épaules et défiant le grimoire désormais exposé et désamorcé offert à lui. « Et maintenant, voyons voir comment on sauve le monde. »







résumé des actions:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé












MessageSujet: Re: FROZEN HELL ✸ (premier groupe, islande)   

Revenir en haut Aller en bas
 
FROZEN HELL ✸ (premier groupe, islande)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» [Event] Gehenna Battle - Premier Groupe d'Attaque !
» Haïti-Premier ministre : Vers une entente entre le GPR et l’exécutif pour la rat
» LE GROUPE D'AVENTURIERS
» Récit du premier voyage de Sa Majesté en Araucanie
» Haiti-Premier ministre :Il s'appelle Ericq Pierre !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
gods among us :: the wrong world :: the paradox of time-