AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  


Partagez | 
 

 FROZEN HELL ✸ (premier groupe, islande)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2

avatar


authorities

Messages : 368
Date d'inscription : 31/12/2017
Face Identity : Chris Hemsworth
Crédits : tag (avatar), STARFIRE alias Julia ♥ (gifs, bannière), wiise (signature)

Age du personnage : Trente-deux ans, mais l'impression d'en avoir vécu le double.
Ville : Officiellement tu habites à Washington, officieusement, tu n'y es que très rarement. Tu parcours le monde, surtout les endroits où personne n'a envie d'être.
Profession : Ancien Commandant dans l'US Army, actuellement agent A.R.G.U.S à la tête de la division NIGHTSHADE.
Affiliation : A.R.G.U.S, division NIGHTSHADE.
Compétences/Capacités :

- Maitre d'armes, qu'elles soient blanches ou à feu. Ton passé militaire a fait de toi un redoutable soldat, que ce soit au corps à corps ou lors d'attaques armées.
- Leader dans l'âme, tu as été Commandant dans l'armée avant de devenir le responsable de NIGHTSHADE. Tu as le sens de l'honneur, et ta leitmotiv est "no man left behind"
- Tacticien militaire, tu as une grande maitrise de l'art de la guerre, et tu sais comment l'affronter de front ou plus stratégiquement. Tu d'adaptes à toutes les situations, et c'est ce qui fait ta force.


Situation Maritale : Le coeur qui bat déjà pour celle qui t'est destinée, Rosalie.









MessageSujet: Re: FROZEN HELL ✸ (premier groupe, islande)   Sam 27 Oct - 23:52


FROZEN HELL

intrigue paradox of time

La lutte qui se joue en toi est infernale. Tu sens tes propres doigts se resserrer sur la gorge de Kent, mais ce n'est pas toi qui en est à l'origine. Tu ordonnes au loup de s'arrêter. Tu te bats pour reprendre le contrôle de ton corps. Mais en vain. L'animal est trop fort. Et quand il délaisse Fate pour s'attaquer à Rosalie, t'as l'impression que tout autour de toi s'écroule. C'est comme vivre un cauchemar éveillé. Tu hurles de l'intérieur, mais personne ne t'entend. Elle t'avait dit que tu serais consumé de colère, mais tu ne pensais pas qu'elle serait aussi difficile à maitriser. Tu la sens bouillonner au fond de toi, elle crame dans tes veines, consume ta volonté. Tu refuses de lui faire du mal. Pas à elle, pas après tout ce que vous avez traversé. Tu n'as pas fait tout ça pour que le chemin s'arrête ici. Mais c'est une évidence, si ce que tu veux diffère de ce qu'il veut lui, alors tu as peu de chance de t'imposer. Ils n'ont aucune idée d'à quel point le combat est rude et presque impossible. C'est lutter à mains nues contre un animal enragé. Tu retiens sa mâchoire, tes doigts se font sectionner par ses crocs, mais tu ne lâches pas prise. Pour combien de temps encore ? Tout seul, tu ne crains de ne pas parvenir à la sauver. Les Daugar sont presque tous décimés, mais à quel prix ? Si tu ne cherchais pas à l'empêcher de lui briser la nuque, tu sais qu'elle ne serait plus de ce monde depuis longtemps. Peut-être que ça n'y ressemble pas, mais pourtant tu sens que tu reprends peu à peu le contrôle. Un poids s'abat sur tes épaules, quelqu'un s'agrippe de toutes ses forces à ton dos, et tente coûte que coûte de te faire lâcher prise. Toute aide est la bienvenue pour t'empêcher de commettre l'irréparable. Tu secoues le corps de celle que tu aimes comme une poupée sans vie, impuissant face à ta propre violence. « Pas... Pas elle. » C'est toi qui parviens à t'exprimer, c'est ta voix rocailleuse et animal qui se fait entendre. Tout mais pas elle. Tu hurles. Ou il hurle. Tu ne sais plus, vos deux esprits se mélangent. Puis soudainement, elle t'échappe. Rosalie est hors de ta portée, et le soulagement que tu éprouves alors est intense. Mais la bête, elle, est frustrée, enragée, sa proie vient de lui échapper. Elle attrape celui qu'elle juge responsable, l'homme sur son dos, et le fait basculer brutalement sur le sol. Ton pied écrase sa cage thoracique, bientôt tu entendras ses côtes se briser. Le loup ne le laissera pas fuir, il a besoin de sang, besoin de mort. C'est ce qui alimente son esprit, le carnage et la désolation. Deux lui ont échappé, le troisième n'aura pas cette chance. Une étreinte s'accroche à ton poignet. Quelque chose de chaud. De terriblement puissant. Ça lui fait du mal à lui, mais pas à toi. Non, toi, tu reprends le contrôle de ton corps. Le lasso s'enroule, exerce son pouvoir, et tu retrouves tes esprits. Après plusieurs minutes de lutte, le loup disparaît, et tu tombes à genoux sur le sol. Tu te sens épuisé. Vidé. Tu n'avais jamais connu une telle sensation, c'est comme si on venait de t'arracher une partie de toi-même. T'as d'abord cru qu'il s'agissait de l'Ulfark, mais non, c'est le lien qui t'unit à Rosalie. Tu sens ce qu'elle ressent. « Rosalie ! » Tu puises dans tes dernières forces pour la rejoindre. Zatanna est avec elle, sans doute essayant déjà de lui venir en aide. De réparer tes erreurs. « Oh non. Non, non, non. » Tu prends son visage entre tes mains, désemparé par ce que tu as fait. Tu voulais aider, tu voulais faire de ton mieux et porter avec elle le poids du monde, mais tu as échoué. Tu aurais pu la tuer, tu aurais pu tous les tuer. « Je suis désolé ! Je suis tellement désolé. Reviens s'il te plait ! » Ton regard croise celui de Zatanna, tu cherches des réponses, un espoir, n'importe quoi. Car la vérité, c'est que si elle meurt, tu meurs. Ce n'est pas votre propre version de Romeo et Juliette, c'est le sortilège qu'elle vous a lancé. Quoi qu'il advienne, vous ne pourrez jamais être séparés. Aussi bien dans la vie, que dans la mort.

Spoiler:
 

Code by Fremione.


_________________
if we don't end war, war will end us
« If I have learned anything in this life of mine, it is this: in love we find out who we want to be; in war we find out who we are. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


super villain

Messages : 177
Date d'inscription : 10/07/2017
Face Identity : Jai Courtney
Crédits : Oba Seb

Age du personnage : 32 ans
Ville : Central City
Profession : Criminel, braqueur, cambrioleur, agent d'ARGUS malgès lui
Affiliation : Suicide Squad
Compétences/Capacités :

-Lanceur de Boomerang expert
-Pire emmerdeur jamais vu
-Le gros tocard du Suicide Squad




Situation Maritale : En couple avec Pinky sa peluche licorne rose. Obsédé sexuellement par Katana du Suicide Squad (sentiment non réciproque)









MessageSujet: Re: FROZEN HELL ✸ (premier groupe, islande)   Mer 31 Oct - 7:30




Frozen Hell
Event Paradox of time


C'est Rosewood qui libéra Kent de l'emprise de Thorne devenu bestial. Elle lança une décharge télékinésique que n'aurait pas renié le Dr Fate. Il tomba avec fracas (en perdant même son casque au passage). Il se releva en vacillant, recherchant son casque par terre. Nelson pensa : c'est donc ça qu'on ressent quand on se prend une conflagration magique en pleine figure ? Il avait souvent balancé des sorts de télékinésies contre ses adversaires, mais ne s'en était jamais prit jusqu'ici… Une fois son casque remit sur sa tête, le sorcier perçut l'appel au secours mentale de Rosalie. Il tendit ses deux mains vers la nouvelle menace représenté par Thorne. Mais il resta interdit, hésitant à lancer lui aussi un sort, de peur de blesser Rosewood prise en étau par son amant passé de l'autre côté de la raison. Constantine n'eut pas les doutes de Fate et plongea droit sur Thorne. John en appela au lasso. Kent le saisit brusquement alors que l'artefact pendouillait toujours à son ceinturon. Avec toute la tension et la menace ambiante, il l'avait presque oublié. Il lança maladroitement le lasso sur Thorne (n'est pas Wonder Woman qui veut) et l'objet antique fit son office. Ils en avaient réchappé, mais Rosalie semblait mal en point et inconsciente, entre les mains de Zatana qui s'affairait à la sauver. Nelson resta debout en retrait derrière ses comparses alarmés par l'état de la sorcière volur. Il fouilla l'esprit de Rosalie avec ses pouvoirs mentaux, afin de voir ce qu'il en était.

Dr Fate s'avança dans une vaste salle, dont les murs étaient sculptés de bas-reliefs écœurants, entourés d'autels de pierres et souillés de tâches inquiétantes. Kent s'inquiéta : ce n'est quand même pas ça l'inconscient de Rosalie ? Il y avait un problème. Odeur méphitique partout. Il aperçut le corps de Rosalie étendue au sol. Aussi inconsciente qu'on peut l'être lorsque la mort est proche. A côté d'elle, un trône noire sur lequel était assise une silhouette portant une robe de soie jaune ornée de motifs rouges, et un masque, lui aussi de soie jaune. La chose semblait être sortie des ténèbres juste pour l'occasion et attendait patiemment que Rosalie meurt. La chose démoniaque tourna la tête vers Kent. La soie brodée en glissant, découvrit alors l'une de ses pattes. Et en voyant sa peau d'un blanc grisâtre et répugnant, Kent fut prit de nausées.

Revenant à la réalité, Nelson s'approcha du groupe toujours affairé sur Rosalie. Il lâcha son bla bla habituel à vous démoraliser alors que c'était pas le moment :

« J'ai vu un démon qui attend sa mort avec impatience pour essayer ensuite de posséder son corps. Je pense qu'ils sont nombreux à la convoiter. Ils vont bientôt faire la queue et se battre pour avoir la primeur de son trépas quand il arrivera. »

Fate ressentit une chose imperceptible il tourna la tête. Ses pensées mentales affluèrent comme un mal de crâne insistant.

Plus ils avancèrent au coeur de l'enfer, plus il y avait d'humidité. Les incrustations d'os humains dans les murs et le sol graisseux les avertirent qu'ils s'enfonçaient plus bas encore dans la roche malsaine.

« J'ai une autre mauvaise nouvelle. Il y a encore un mètre on était toujours en mesure de faire demi-tour et de s'échapper d'ici. Mais désormais on ne peut plus en sortir. A moins de vaincre Wotan et de rétablir le cour du temps, nous ne sortirons jamais d'ici et resterons pour l'éternité. »

Fiche codée par NyxBanana


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


authorities

Messages : 1314
Date d'inscription : 26/11/2017
Face Identity : Elizabeth Olsen.
Crédits : bonnie (avatar) + starfire (signature) + wandamaximoffs (gifs).

Age du personnage : 29 ans.
Ville : Washington DC. Mais cela varie selon les jours et les missions.
Profession : Sorcière ; Agent spécial chargé d'enquêter sur les meurtres comportant un élément surnaturel ou extraterrestre.
Affiliation : A.R.G.U.S, opération spéciale NIGHTSHADE, sous la direction directe d'Amanda Waller.
Compétences/Capacités :
Homo Magi, Rosalie est naturellement liée à la magie. Elle est douée de prescience, elle peut anticiper l'avenir proche, avoir des visions du passé et du présent, mais surtout, elle est capable de voir systématiquement comment une personne mourra d'un simple toucher. Elle est également liée aux vieilles sorcières vikings dont elle est la dernière représentante, les Völur, leurs esprits communiquent avec elle et lui ouvrent les portes du Valhalla. Elle est le dernier vaisseau des dieux d'Asgard. Parle couramment le vieux norrois, le latin et d'autres langues mystiques. Capacités de télépathie et de télékinésie encore mal maîtrisées. Don de persuasion lié à sa télépathie.

Situation Maritale : Destinée déjà tracée, Lucian et elle sont nés pour s'aimer.









MessageSujet: Re: FROZEN HELL ✸ (premier groupe, islande)   Jeu 1 Nov - 20:57

frozen hell
rosalie & lucian & john
& zatanna & kent

Rosie revient à elle brusquement, violemment, tirée des abysses dans lesquels elle s'enfonçait par Zatanna. Les yeux écarquillés, elle prend une profonde inspiration de cet air qu'elle jugeait à peine respirable jusque là, affamée d'oxygène. Sa gorge est douloureuse, elle a encore l'impression que les doigts de Lucian sont fermés dessus pour l'empêcher de respirer. Si bien que lorsqu'elle le voit penché au dessus d'elle, son premier réflexe est de se débattre dans les bras de Zatanna pour s'éloigner de lui, animée par l'instinct de survie qu'elle n'a pas écouté un instant plus tôt alors qu'il menaçait de lui briser la nuque. « Ne me touche pas, ne me touche surtout pas ! » La gorge en feu, elle a du mal à parler sans que sa voix ne se brise. Tremblante, elle se relève et porte une main à son cou, imaginant sans mal la couleur violacée des hématomes qui ont dû apparaître sur sa peau. Elle ne remarque même pas que les Draugar ont fini par être vaincus, encore trop choquée pour le réaliser. Lucian n'était pas censé lui faire du mal, il était la seule personne qui n'était pas censée lui faire du mal... Et il le sait, n'est-ce pas ? Il le ressent, il souffre autant qu'elle à cause du sort qui les unit et les aurait emportés tous les deux si n'avait pas su garder le contrôle sur l'Ulfark. Mais le mal est fait, même en ne l'ayant pas voulu il a levé la main sur elle, et c'est quelque chose que Rosie ne parviendra sans doute pas à oublier, déjà trop marquée par ce genre de violence pour pouvoir raisonner correctement et comprendre que ce n'était pas lui. Toute magie a un prix, toujours plus élevé que celui auquel on s'attend, et ils viennent de le payer. Malgré tout consciente que le pire reste encore à venir, Rosie se force à reprendre le contrôle de ses nerfs pour ne pas devenir un danger supplémentaire pour leur groupe, qui manque déjà cruellement de cohésion. « J'ai vu... J'ai vu la fin du monde. » Elle relève les yeux vers ceux qui l'entourent, l'air visiblement bouleversée. « Tout le monde dit que le monde finira dans les flammes ou recouvert par la glace, mais c'est faux... Il n'y aura que de l'eau, partout... Elle noiera tout ce qui est vivant sur son passage, elle détruira absolument tout et rien ne l'arrêtera, rien. J'ai vu des cadavres par milliers... Flottant, coulant, pourrissant, à la dérive... Mais tout était tellement silencieux. Tellement... Paisible. » Elle ferme les yeux, pour se souvenir de cette sensation de paix qui l'avait envahie avant que Zatanna ne l'extirpe de l'abîme. Elle grimace et rouvre les yeux ; non, tout n'était pas aussi beau qu'elle l'aurait voulu. « Mais il faisait froid, tellement froid... Je ne pouvais pas bouger, j'étais tétanisée, glacée jusqu'aux os... Morte. Seule et terrifiée. » D'un geste plein d'agacement, elle essuie une larme solitaire qui s'était risquée à couler sur sa joue. « Si nous ne parvenons pas à vaincre Wotan, c'est le destin qui attend tout le monde sur Terre. Un enfer d'eau gelée. » Des milliards de morts, et plus personne pour les pleurer. Rosie ignore ce qui pourrait provoquer un tel cataclysme, mais elle est certaine que personne n'en réchapperait, ce serait l'annihilation totale de la race humaine. « Il y a autre chose... Je ne sais pas qui va mourir, je ne parviens pas à voir notre avenir ici, quelque chose m'en empêche. Mais je sais que ce ne sera ni Lucian, ni moi. Au cas où le cours du temps serait de nouveau alterné, nous avons décidé de nous unir grâce à un puissant sortilège, pour ne pas risquer de nous perdre une nouvelle fois. Évidemment, c'est toujours à double-tranchant... S'il meurt, je meurs et si je meurs, il meurt. Mais Charon n'a parlé que d'une seule âme... » Elle regarde tour à tour John, Zatanna et Kent, navrée de leur avoir dissimulé cette information. Personne ne devrait savoir à quel moment viendra sa dernière heure, mais leur situation est particulière. Ils doivent tous être prêts à vivre le pire, et se savoir survivante de leur expédition ne rassure en rien Rosie. Survivre, oui, mais à quel prix ? « Je suis désolée, j'aurais dû vous... » Rosie ne termine pas sa phrase. Autour d'eux, l'atmosphère change comme si elle s'était d'un coup chargée de magie noire, encore plus sombre que celle de John. L'odeur déjà putride des sous-terrains du temple lui donne une nausée insupportable et elle doit lutter contre un haut-le-cœur qui tord ses entrailles. « Il est ici. » C'est maintenant que va se jouer le sort de l'humanité. Il repose entre leurs mains, et autant dire que le sort ne semble guère être en leur faveur. Un maître du destin à deux secondes de la crise cardiaque, un sorcier alcoolique à la limite de la névrose, un soldat traumatisé par une transformation inhumaine, une sorcière luttant à chaque seconde pour ne pas exploser et... Zatanna, qui est apparemment la seule encore entière et en pleine possession de ses moyens. « Fate, c'est le moment de laisser votre boule de cristal de côté pour commencer à vraiment agir. Wotan est votre ennemi, vous connaissez ses faiblesses mieux que quiconque ici, dites-nous comment en venir à bout. C'est le moment de nous montrer de quoi vous êtes capable. »
Made by Neon Demon


résumé des actions:
 

_________________
SOME ROSES HAVE STEEL THORNS.
There's an end to every storm. Once all the trees have been uprooted, once all the houses have been ripped apart, the wind will hush, the clouds will part, the rain will stop. The sky will clear in an instant and only then, in those quiet moments after the storm, do we learn who was strong enough to survive it.

when you ask rosalie what she's thinking about:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


the omniscient

Messages : 316
Date d'inscription : 06/12/2016
Face Identity : A ghost.
Crédits : starfire.

Age du personnage : Infini.
Profession : Gardien des âmes.









MessageSujet: Re: FROZEN HELL ✸ (premier groupe, islande)   Jeu 1 Nov - 21:06

frozen hell
premier groupe ✸ Islande
« Vous arrivez trop tard. » La voix sinistre de Wotan résonne dans le temple avant même qu'il n'apparaisse. Plusieurs secondes s'écoulent avant que sa longue silhouette androgyne n'émerge de l'obscurité, vêtu d'un long manteau noir et le visage tâché de sang, le rouge contrastant profondément avec la pâleur cadavérique de sa peau. « Mon rituel est presque terminé. Vous ne parviendrez pas à l'interrompre avant le monde ne soit définitivement ancré dans cette réalité. Vous êtes... Faibles. » Le nécromancien incline légèrement la tête sur le côté, observant avec un sourire moqueur sa vieille Némésis. « Voire même, plutôt pathétiques... » Wotan ricane, il garde la tête haute alors qu'il se sent menacé par les individus qui se trouvent en face de lui. « Je vous dirais bien de rebrousser chemin tant que vous en avez encore l'occasion, mais vous ne le pouvez plus. Et puis, vous avez osé perturber ma concentration et pour cela vous méritez de payer. » Il pointe un doigt accusateur en direction de Dr Fate, un rictus déformant ses lèvres minces. « Voilà bien trop longtemps que toi et Nabu êtes une épine dans mon pied. Tout s'achève ici et maintenant. » Les yeux de Wotan se mettent à luire d'une inquiétante couleur verte, et la terre se met à trembler sous les pieds de Zatanna et Rosalie. « Mais voyons déjà comment vous allez vous en sortir sans vos cœurs, messieurs. » Le sol s'ouvre soudainement, happant les deux jeunes femmes dans ce qui semble être un puits sans fond avant de se refermer aussi vite qu'il s'était ouvert, laissant John, Lucian et Kent seuls face à Wotan. « À présent, lequel d'entre vous souhaite mourir le premier ? » Wotan n'attend pas de réponse avant de déchaîner sa puissance sur eux, commençant par projeter de puissante décharges d'énergie droit sur eux, certaines d'entre elles s'écrasant contre la roche qui explose et se transforme en projectiles mortels. Plus inquiétantes encore sont les créatures ressemblant à d'énormes chiens dévoilant les crocs qui surgissent derrière lui. Les canidés grognent, agressifs, prêts à bondir sur les intrus au signal de Wotan. Hellhounds.

précisions utiles :
→ The ultimate bitch is here Wotan débarque, et si en apparence il ne semble pas être perturbé plus que ça par la petite troupe, en réalité comme l'a dit Dr Fate, certains éléments l'inquiètent un peu
→ Du coup il les sépare   Il fait disparaitre Rosalie et Zatanna, il les envoie dans l'enfer égyptien, Duat. Petit voyage pour les demoiselles, elles vont bien s'amuser   (non Arrow).
→ Wotan ne perd pas de temps à expliquer ses motivations (comme dirait Ozymandias : "I'm not a comicbook villain" Arrow) et attaque directement. D'abord avec sa propre magie qu'il utilise directement sur les trois hommes en même temps qu'il la fait ricocher sur la roche pour provoquer des effondrements. Et puis, il libère des Hellhounds sur eux, les chiens des enfers, rien à voir avec le bon vieux labrador du voisin Ces chiens là sont des bêtes féroces et enragées... Bon courage
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://godsamongus.forumactif.com

avatar


hero of earth

Messages : 1953
Date d'inscription : 11/09/2018
Face Identity : Alex Daddario
Crédits : januaryblues(ava)astra(sign)

Age du personnage : 33 ans
Ville : Un peu partout, possède depuis peu la Maison des mystères
Profession : Magicienne
Affiliation : Justice League Dark
Compétences/Capacités :

Prestidigitation * Hypnose * Projection astrale * Magie élémentale * Télékinésie * Télépathie * Téléportation * Manipulation de portails interdimensionnels * Manipulation du temps * Manipulation de la réalité * Bouclier psychique et magique * Manipulation de la météo dans une aire réduite * Attaques d’énergie mystique * Création de pièges magiques * Vol et lévitation * Don de guérison * Transformation d'objets en d’autres objets * Combat au corps à corps dans la limite de sa constitution.


fiche + liens + phone


Situation Maritale : Célibataire adepte des choix sentimentaux douteux, une marque à même sa peau lui rappelle sans cesse que son coeur a déjà décidé d'aller voir ailleurs, quelque part entre ici et l'enfer.









MessageSujet: Re: FROZEN HELL ✸ (premier groupe, islande)   Ven 2 Nov - 0:20

Frozen Hell
Concentrée sur Rosalie, Zee ne pouvait cependant pas s’empêcher de diviser son attention sur le combat qui se déroulait devant elle. Rongée par l’angoisse de ne pas avoir fait ce qu’il fallait, de ne pas pouvoir faire ce qu’il fallait, de prendre les mauvaises décisions, douter encore et encore, et entendre la voix de son père, tu es une grande fille, Zatanna, et la peur est le luxe des enfants… Elle sentait la vie de Rosalie cesser de s’échapper entre ses mains, et en même temps, pendant une terrible seconde, elle crut que Lucian allait tuer John. Il le pouvait, après tout. Il aurait pu le faire. Elle se raidit, mais alors Kent intervint, et en quelques secondes, c’était fini, quelques secondes où elle était restée là, tétanisée, serrant la jeune sorcière contre elle un peu trop fort, pour se rassurer autant que pour l’aider… Lucian était de nouveau Lucian. John n’était pas mort. Kent leur annonça qu’ils étaient boqués ici. L’un dans l’autre, ce n’était si mal, deux bonnes nouvelles sur trois. Et alors, elle sut aussi que Rosalie allait ouvrir les yeux. Elle en aurait pleuré de soulagement. Elle regarda Lucian approcher sans rien dire, lui adressa un faible sourire pour le rassurer. Et enfin, la sorcière scandinave ouvrit les yeux. Quand elle se débattit entre ses bras, Zee la laissa s’échapper. Il ne lui appartenait pas de dire quoi que ce soit. Être blessée par l’homme qu’on aime, elle savait ce que c’était, d’une certaine manière – d’une autre manière. Son regard se posa sur lui et elle se leva avec l’impression d’avoir mille ans. Elle était fatiguée. Tellement fatiguée. Et tellement en colère, aussi. Elle se rapprocha de lui, tandis que Rosalie parlait enfin. « iturbA… » Le mot, à peine audible, franchit ses lèvres juste avant un sort de guérison, alors qu’elle frôlait le flanc de John, apaisait la douleur, ressoudait les côtes. Elle l’avait si souvent vu saigner, tomber, blessé, se tuer à petit feu, mais on ne s’habituait jamais à ce genre de chose.

Elle n’avait pas besoin de lui dire ce qu’elle en pensait, de toute façon. Elle refusait simplement de le regarder dans les yeux, concentrée sur les mots de Rosalie. Après les prédictions déjà affreuses de Fate, elle en avait d’autres à leur communiquer. La fin du monde. De ce monde, du moins, leur monde. La description, vivace, qu’en faisait la sorcière, fit frissonner Zee, mais il y avait pire. Pendant quelques secondes, elle sentit sa magie vaciller alors que Rosie leur annonçait que l’un d’eux allait mourir. Tous deux, Kent et John, faisaient partie de sa vie, et donc, elle ne pouvait envisager la vie sans eux. C’était inimaginable, inacceptable. Charon les avait prévenus, mais elle s’était voilée la face pour lutter contre ses doutes en se mentant ainsi. Et voilà, cette fois elle ne pouvait pas ne pas regarder la réalité en face. Elle garda les yeux baissés et, déplaçant sa main droite doucement, elle se saisit de l’avant-bras de John, son tatouage familier sous la paume de sa main, comme pour se raccrocher à lui. « el-zegètorP, suov iuq zeimia'l, apap, kciN, annataZ, el-zegétorp. » Les mots, qui n’avaient pas vraiment de sens et aucune autre utilité pour elle que de se concentrer, coulèrent comme le flot silencieux d’une source et elle s’écarta enfin. C’était un piège magique, quelque chose qu’un ancien maître lui avait appris, et ce n’était pas parce que ce maître pourrissait en enfer qu’elle ne devait pas en appeler à ses enseignements. Si ça pouvait le faire se retourner dans sa tombe, même…

Elle se tourna vers Rosalie, voulut lui dire que ce n’était pas grave, machinalement, parce que de toute façon, est-ce que ça les aurait empêchés de s’enfoncer dans cette grotte ? Mais soudain, l’atmosphère s’alourdit et une aura qu’elle reconnut aussitôt emplit l’atmosphère. C’était comme sentir des millions d’araignées courir sur sa peau. Et en une inspiration, il était là, Wotan. Si sûr de lui. Zee sentit l’énergie affluer de nouveau, animée par la colère, craignant aussi qu'il ne s'en prenne à eux alors qu'il posait son regard sur Fate. Mais elle n’eut pas le temps de faire quoique ce soit car un cercle de lumière s’anima sous ses pas. Elle comprit en une seconde et se tourna vers John, les yeux écarquillés, la main tendue par réflexe. Il ne la trouverait pas, cette fois, elle le sentait. « John ! John, n’oublie pas… » Mais c'était trop tard. Sous ses yeux, tout se brouilla et soudain, elle était ailleurs. D’abord, elle sentit la différence de température – étouffante. Elle chercha son souffle, et vit que Rosie était avec elle. Et personne d’autre. Elle se rapprocha de la jeune sorcière, glissa sa main dans la sienne brièvement. Sous leurs yeux s’étalaient à perte de vue des marais bouillonnant, des lacs enflammés et des murs. Partout, des murs, formant une sorte de labyrinthe. « Encore en enfer… » Elle ne savait pas lequel, en toute honnêteté, mais elle avait appris à reconnaître un enfer quand elle en voyait un, quiconque côtoyait John Constantine apprenait ça à la dure. Cette pensée, qui l’aurait agacée avant, lui étreignit la gorge. Ils étaient tous seuls. Avec Wotan. « Il faut qu’on sorte de là. Il faut qu’on retourne auprès d’eux…  suon-ediuG ! suon-enèmA à not uaemuj ! » Elle avait tendu le bras, et de son tatouage s’arracha une petite lueur, qui s’éleva au-dessus de son visage, l’air complètement perdu. Puis elle se dirigea en tremblotant vers les hauts murs qui s’élevaient devant elles. Avaient-elles seulement le choix ?

Codage par Libella sur Graphiorum



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


independent soul

Messages : 626
Date d'inscription : 29/07/2018
Face Identity : Matt Ryan
Crédits : Anarya.

Age du personnage : 36 ans. Définitivement 36 de trop.
Ville : Vagabond sans attaches, depuis peu résident en Enfer. Il a abandonné les clés de sa célèbre Maison des Mystères à une nouvelle propriétaire et créchera à l'Oblivion Bar en attendant de retomber sur ses pattes.
Profession : Détective de l'occulte, magicien, exorciste, spécialiste des démons et autres saletés surnaturelles, escroc patenté, anti-héros du dimanche qu'on n'appelle qu'en dernier recours quand ça ne pourrait de toute façon pas être pire...
Affiliation : Justice League Dark.
Compétences/Capacités :
Connaissance encyclopédique de divers types de magie ; ondes synchrones (toujours au bon endroit au bon moment) ; manipulation de sa propre chance et des probabilités ; magie noire et occultisme ; exorcisme ; invocation de démons ; 'Worldwalker', une des rares personnes à connaître tous les chemins entre paradis, enfer, et au-delà ; voyage inter-dimensionnel ; contrôle des esprits et persuasion ; illusion ; pyromancie ; divination ; nécromancie ; cercles magiques ; magie rituelle ; magie du sang ; extrêmement résistant à la télépathie, au contrôle mental, et à la possession ; maître manipulateur ; prestidigitateur confirmé.


Situation Maritale : Un coin de son coeur revient à son gin tonic, un autre à une princesse goth qui parle à l'envers. Et de temps en temps, il s'abandonne à un visiteur de (bref) passage.









MessageSujet: Re: FROZEN HELL ✸ (premier groupe, islande)   Mar 6 Nov - 17:54

frozen hell
rosalie & lucian & john
& zatanna & kent

Le rire qui s’échappa de John était aussi douloureux que sa foutue cage thoracique – nom de Dieu, il avait sûrement quelques côtes cassées là-dedans grâce à cette brute épaisse de Thorne. Pas qu’il pouvait le blâmer vu l’état dans lequel il se trouvait encore quelques minutes auparavant, mais John n’allait pas se gêner. L’insulte à l’envers de Zee, au final, tenait plus du ressort comique qu’autre chose. Un peu de soulagement entre deux tempêtes. Ils étaient tous en vie. Ils étaient encore tous en un seul morceau. Ses yeux s’égarèrent un instant sur Lucian et Rosalie réunis, elle sauvée de justesse par une Zatanna qui savait toujours mieux que quiconque quoi faire en cas d’urgence, lui sauvé par les réflexes de Fate et le lasso de Wonder Woman. Même John ne pouvait pas nier le soulagement indicible qui vint se loger dans sa poitrine maltraitée. Il en viendrait presque à dire que ça valait le coup de se faire maltraiter par un guerrier-loup. « Thanks, love. » marmonna-t-il à l’adresse de Zatanna – sans qu’il ne puisse dire lui-même s’il la remerciait pour ses côtes, à travers lesquelles une chaleur réparatrice circulait du bout des doigts de Zee, ou pour Rosalie.

Hélas le répit ne fut que de courte durée – et c’est sa chère cousine elle-même qui vint rompre leur bref moment d’insouciance.

De cinq candidats à la mort, ils n’étaient plus que trois.

Il mentirait s’il disait qu’il ne s’en était pas douté. Mais d’avoir la confirmation – ouais, ça leur mettait une épée de Damoclès supplémentaire au-dessus de la tête. L’appréhension sourde qui avait disparu pendant la bataille (trop occupé qu’il avait été à castagner du Draugr et brûler du Thorne) revint se loger dans ses tripes. Ils étaient déjà en enfer – mais cet enfer-ci, c’était rien, comparé à ce qui l’attendait quand il y passerait pour de bon. Il ne voulait pas mourir. Les gens normaux avaient peur de mourir parce qu’ils ignoraient ce qui les attend dans l’au-delà.

John, lui, ne le savait que trop bien.

Il tressaillit lorsque Zee s’empara de son bras, paume pressée contre son tatouage – celui qu’ils partageaient, celui dont le troisième chaînon pourrissait en enfer lui aussi – son esprit s’accrochant à son sortilège à l’envers. Un sortilège de piège magique. Bordel. Même avec la corde autour du cou, elle pensait encore à lui au lieu de se soucier d’elle-même. Damn you, Zatanna Zatara. Damn you and your kindness. « On s’inquiète, Zee ? Tu sais bien que je m’en sors toujours. » sourit-il à voix basse ; une étincelle de reconnaissance et d’autre chose dans le regard. Alors qu’elle se retournait, John retint sa main, sur le point d’ajouter quelque chose.

Mais c’était déjà trop tard.

La magie de Wotan le prit à la gorge, froide et brûlante à la fois, poisseuse, aussi sombre que le plus noir de la nuit, et avant même que John ne réalise tout à fait sa présence, ce qu’il redoutait depuis le début arriva. « Zee, non ! » Il étendit le bras, cherchant sa main tendue, panique lisible dans ses yeux alors qu’il s’accrochait à ceux de Zatanna. Mais ses doigts ne se refermèrent que sur de l’air.

Elle était partie.

« ZEE ! » Son cri de désespoir retentit dans la caverne, un coin de son esprit enregistrant au passage l’absence de Rosalie, elle aussi avalée dans Wotan seul savait quels méandres des enfers. Wotan, dont la voix résonnante de triomphe faisait écho dans la grotte contre les parois de glace, Wotan qui daignait enfin montrer sa sale tronche maintenant qu’il était pratiquement sûr de repartir vainqueur.

Lorsque John réalisa que ses mains tremblaient, il aurait été bien en peine de dire si c’était de peur ou de rage.

Il n’eut guère le temps de se poser la question, Wotan ayant décidé d’ouvrir les hostilités. L’onde de choc magique le frappa de plein fouet, l’envoyant voler contre une paroi rocheuse dont il n’échappa que de justesse à l’effondrement en roulant de côté (sa chance légendaire faisant enfin son office). A peine eut-il le temps de jeter un œil à Lucian et Kent pour s’assurer qu’ils étaient encore en vie que des grognements familiers se firent entendre.

« Hellhounds. » articula-t-il, autant pour lui-même que pour ses camarades – si encore ils pouvaient l’entendre. Saloperies de bestioles, à qui il retourna leurs regards furieux et chargés d’une haine bestiale, prédateurs guettant leurs proies du jour. S’ils voulaient du chien enragé, ils allaient en avoir.

Sans plus aucun égard à une quelconque sécurité, John rassembla ses forces décuplées par la colère et reprit contrôle des Golems inanimés depuis que Zatanna avait disparu – les cinq colosses se redressant autour d’eux dans un chœur de gémissements sorti des entrailles de la Terre. Contrevenant à toutes les convenances, John leur insuffla une charge de sa propre magie noire, complétant tout en dénaturant leur nature, marionnettes de furie pure dont la raison d’être n’était plus de protéger mais de détruire. Ultime blasphème, John décida de leur donner un dernier coup de boost avec un sortilège d’une magie volée à une autre : « ! sel-zercassaM ».

Le cocktail de magie s’échappa de John, les pieds bien ancrés dans le sol, avec la force d’un boulet de canon, retentissant dans la caverne : les Golems ranimés s’élancèrent à l’assaut de leurs formidables ennemis avant que Wotan n’ait le temps de donner le signal. Le choc de la collision entre Golems et Hellhounds fit trembler le sol et les parois de la grotte ; et la magie brûlait dans les veines de John, lui arrachant une grimace qu’il décida d’ignorer, grisé par le soudain afflux de puissance qu’il venait de libérer. Concentré sur ses Golems, il les quitta à peine des yeux pour jeter un regard à Fate.

Fate que Wotan était venu chercher, spécifiquement. Fate, qui était malgré lui la cause de tout ça.

Fate, qui peut-être allait mourir ici, ce jour, cet instant.

« Fate. » souffla-t-il, les mains tendues devant lui pour contrôler les Golems. « Tu sais que je déteste ça quand tu me forces à faire équipe avec toi. Vraiment. » Et Thorne, était-il encore en un seul morceau ? Il vaudrait mieux pour tout le monde. Un mort aujourd’hui, pas trois. « Avec ta sale manie de venir me chercher quand j’ai pas envie de voir ta tronche… Mais s’il doit bien y avoir une fois, un jour où je vais admettre qu’on doit faire ça à deux… c’est aujourd’hui, mon pote. »







résumé des actions:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


authorities

Messages : 368
Date d'inscription : 31/12/2017
Face Identity : Chris Hemsworth
Crédits : tag (avatar), STARFIRE alias Julia ♥ (gifs, bannière), wiise (signature)

Age du personnage : Trente-deux ans, mais l'impression d'en avoir vécu le double.
Ville : Officiellement tu habites à Washington, officieusement, tu n'y es que très rarement. Tu parcours le monde, surtout les endroits où personne n'a envie d'être.
Profession : Ancien Commandant dans l'US Army, actuellement agent A.R.G.U.S à la tête de la division NIGHTSHADE.
Affiliation : A.R.G.U.S, division NIGHTSHADE.
Compétences/Capacités :

- Maitre d'armes, qu'elles soient blanches ou à feu. Ton passé militaire a fait de toi un redoutable soldat, que ce soit au corps à corps ou lors d'attaques armées.
- Leader dans l'âme, tu as été Commandant dans l'armée avant de devenir le responsable de NIGHTSHADE. Tu as le sens de l'honneur, et ta leitmotiv est "no man left behind"
- Tacticien militaire, tu as une grande maitrise de l'art de la guerre, et tu sais comment l'affronter de front ou plus stratégiquement. Tu d'adaptes à toutes les situations, et c'est ce qui fait ta force.


Situation Maritale : Le coeur qui bat déjà pour celle qui t'est destinée, Rosalie.









MessageSujet: Re: FROZEN HELL ✸ (premier groupe, islande)   Jeu 8 Nov - 14:29


FROZEN HELL

intrigue paradox of time

Le soulagement de la voir saine et sauve est rapidement balayé par un sentiment beaucoup plus désagréable. Non, pire, c'est comme si tu sentais ton cœur tomber en morceaux. Dans son regard, tu lis la peur, l'incompréhension et la trahison. Tu étais celui que devait la protéger, la tenir à l'abri de ce monde qui a toujours cherché à lui faire du mal, mais aujourd'hui, tu ne vaux pas mieux qu'eux. Elle ne te reconnaît plus, elle ne te voit pas quand elle poses ses iris troubles sur toi. Est-ce parce que l'influence de l'Ulfark se fait encore ressentir, ou parce qu'elle est en état de choc ? Tu n'oses pas l'approcher, tu sais que ce serait vain et que ça ne ferait qu'empirer la situation. Tu te contentes donc de respecter son choix, et de t'éloigner d'elle. La gorge nouée, tu écoutes la vision du futur qu'elle vous partage. Un monde de désolation, d'engloutissement et de mort. Comme si vous n'étiez pas déjà suffisamment mis à rude épreuve, aussi bien physiquement que psychologiquement. Ce qu'elle a vu, est-ce qu'il est possible de le changer ? Est-ce que ce sont vos choix qui ont mené à la catastrophe, ou est-ce que ce destin est déjà gravé dans la roche quoi que vous fassiez ? Même si tout semble désespéré, même si vos chances son infimes, vous ne pouvez pas abandonner. Le sort du monde dépend de vous, et vous avez maintenant un aperçu peu reluisant de ce qu'il se passera si vous échouez dans votre mission. Désormais, tout est question de vie ou de mort. Et vous êtes les derniers espoirs de l'humanité. Rien que ça. Une mauvaise nouvelle n'arrivant jamais seule, Rosalie avoue finalement au reste du groupe qu'étant liés par un sort, vous ne serez pas ceux qui resteront coincés ici pour l'éternité. Charon n'aura pas votre âme, puisqu'elle est constituée de deux, et non d'une seule comme il vous l'a prédit. Même si l'honnêteté est toujours primordiale, tu remets en doute l'utilité de cette information présentement. Pour avoir bravé la mort plusieurs fois, pour l'avoir senti tout autour de toi, tu sais que le comportement d'un homme est complètement différent quand la vie menace de le quitter. Leur avouer la vérité n'aura que pour unique effet de resserrer l'étau. De cinq, le risque passe à trois. Une peine que tu aurais préféré leur éviter.

Après une agaçante partie de cache-cache, votre ennemi se trouve enfin devant vous. Et son apparence est à l'image de sa nature, infecte. De lui ne se dégage que terreur et destruction. Sans même être sensible à la magie, tu ressens son aura démoniaque et son besoin viscéral de vous écraser comme de vulgaires insectes. Wotan. C'est lui votre boss final. C'est lui qu'il va vous falloir vaincre pour sauver votre univers – et remporter la partie. En groupe, vous êtes plus forts, et c'est exactement ce que son premier coup d'échec cherche à détruire, en laissant disparaître les filles sous vos yeux. « Rosalie ! » Tu as beau courir, tu ne peux l'empêcher de disparaître, happée par le sol. La colère de l'Ulfark était intense, terrible, mais celle que tu ressens désormais en est presque à la hauteur. Tu briserais le cou de Wotan si tu en avais le pouvoir. Avec toi, il ne reste plus que John et Fate. Est-ce qu'à vous trois vous allez pouvoir en venir à bout ? Sans Rosalie et Zatanna, il sait que vos esprits seront ailleurs, que vos cœurs vont en souffrir. Et il ne faut pas que vous lui fassiez ce plaisir. Même si l'épreuve est douloureuse, il vous faut rester concentrer, et ne pas laisser vos sentiments personnels interférer. Ce qui est en jeu est beaucoup trop important.

Wotan déchaine sa rage, mais ce qu'il n'avait certainement pas anticipé – et d'un certain côté, toi non plus – c'est que ses attaques n'ont aucun effet sur toi. La pluie de pierres ne t'atteint pas, elle ricoche, comme si tu étais enveloppé d'une bulle invisible et indestructible. Le sort de protection de Rosalie. Sans lui, tu serais déjà probablement mort. Et malgré votre situation critique, où chiens de l'Enfer et golems s'affrontent, tu ne peux t'empêcher de t’inquiéter pour elle. De l'Ulfark tu n'as plus l'apparence ni la force, mais il te reste l'épée et le bouclier. Ce qui sera déjà probablement plus efficace que tes armes aux chargeurs vides. Constantine fait de son mieux pour repousser les assauts, mais si il y en a un qui peut vous sauver, c'est Fate. C'est son ennemi, il l'a affronté de nombreuses fois, il est forcément familier de ses faiblesses. Plus en confiance que tout à l'heure, tu t'approches de tes camarades de galère. « Je vous laisse vous occuper de Wotan, je prends les chiens. » Insensé ? Suicidaire ? Non. Protégé par la magie de Rosalie, tu pourras les atteindre avec tes artefacts magiques, sans qu'ils ne puissent te toucher en retour. Et ainsi, John pourra entièrement se concentrer sur Wotan, sans avoir en plus à contrôler les golems. « Je ne risque rien, le sort que m'a lancé Rosalie fait ricocher la moindre attaque qui tente de m'atteindre. Concentrez-vous sur lui, je m'occupe du reste. » Sans perdre une minute de plus, tu retournes sur le champ de bataille, pour donner une bonne raclée aux vilains chiens méchants.

Spoiler:
 

Code by Fremione.


_________________
if we don't end war, war will end us
« If I have learned anything in this life of mine, it is this: in love we find out who we want to be; in war we find out who we are. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


super villain

Messages : 177
Date d'inscription : 10/07/2017
Face Identity : Jai Courtney
Crédits : Oba Seb

Age du personnage : 32 ans
Ville : Central City
Profession : Criminel, braqueur, cambrioleur, agent d'ARGUS malgès lui
Affiliation : Suicide Squad
Compétences/Capacités :

-Lanceur de Boomerang expert
-Pire emmerdeur jamais vu
-Le gros tocard du Suicide Squad




Situation Maritale : En couple avec Pinky sa peluche licorne rose. Obsédé sexuellement par Katana du Suicide Squad (sentiment non réciproque)









MessageSujet: Re: FROZEN HELL ✸ (premier groupe, islande)   Sam 10 Nov - 15:00




Frozen Hell
Event Paradox of time


Fate derrière son casque, porta un regard absent sur Rosewood, alors qu'elle émergeait pour leur expliquer la vision presciente qu'elle avait eut de l'apocalypse. Elle lui intima de leur révéler comment vaincre l'engeance qui avait décidé leur perte. Le sorcier s'enferma encore dans son silence. Comment leur avouer qu'ils allaient être contraint de se montrer encore plus féroce et démoniaque dans leur magie (peut-être même jusqu'au point de non-retour) pour pouvoir en venir à bout ? Wotan finit par apparaître. Kent tourna très lentement sa tête vers lui, on ne savait dire s'il était prit de lassitude face à l'horreur, ou s'il faisait une dernière bravade en un geste calculé. Il fut le seul des 3 hommes à rester stoïque lorsque les deux femmes disparurent dans un nouveau maléfice. A fixer Wotan sans prêter guère plus d'attention à ce qui se passait autour. Nullement inquiété par le tumulte du choc entre les golems et les chiens de l'enfer. Dr Fate ne porta même pas son regard sur John lorsque Constantine lui annonça qu'ils allaient devoir faire équipe bien malgré eux. Il se contenta de répondre à son allié, tout en gardant ses yeux rivés sur Wotan et ses jets de puissance :

« J'ai vu ton futur. Tu trembleras des genoux devant Zatara lorsque le pasteur qui bénira votre union prononcera les mots : jusqu'à ce que la mort vous sépare. »


Thorne leur signala qu'il se chargeait des chiens, procurant une efficace diversion pour leur ouvrir un passage jusqu'à Wotan. Nelson ne se fit pas prier, il écarta ses mains et les leva comme pour faire une prière. Son corps paru investit d'une puissance alimentée par l'enfer lui-même. L'endroit était déjà faiblement éclairé, mais tout s'assombrit encore plus, comme si la moindre parcelle de lumière était aspirée par Fate. L'air autour de lui se mit à crépiter comme si l'enfer, ne supportant plus la présence de Kent tout à coup, essayait de le vomir hors d'ici. En vain. Les bras en croix, Fate était nimbé d'une formidable aura dorée. Ses yeux écarlates ruisselaient de feu. Il s'éleva du sol en lévitant, mais il ne semblait plus que ce soit lui qui ait le contrôle de ses gestes. N'importe quel spectateur extérieur de cette scène, aurait pu se demander vu son aspect, si le sorcier faisait partis des héros, ou s'il était lui aussi une créature infernale. Fate leva les mains vers Wotan. Celui-ci s'esclaffa, mais avec un sourire incrédule, l'air de dire : il est sérieux ? La tenue du nécromancien se mit à claquer sous la bourrasque de vent, comme s'il faisait face à une tornade. Un craquement sinistre résonna au fur et à mesure que Fate s'approchait de lui en lévitant, on aurait pu croire que l'enfer tremblait sur ses fondations à cause de la présence interdite des 5 magiciens venus l'affronter jusqu'ici. Les blocs de pierre ne se mirent plus à tomber sur le trio de sorcier, mais vers Wotan. Les gravats fumants tourbillonnèrent autour de Fate dans un Maelstrom télékinésique si strident qu'il aurait forcé la plupart des gens à se plaquer les mains sur les oreilles, de peur de voir leurs tympans éclater. Fate se mit à prononcer des incantations en langue égyptienne. Wotan leva les mains à son tour pour répliquer. Sa stature était semblable à celle de Fate, ils avaient l'allure de deux reflets dans un miroir. Mais la tête de Wotan semblait prit dans un étau invisible. Toujours auréolé dans sa lumière, Kent continuait de rapprocher ses mains dans un effort intenable, comme s'il semblait décidé à faire exploser le crâne de Wotan. Ses mains semblaient pétrifiés. Même si son casque dissimulait son visage, on devinait que Nelson continuait sa litanie magique, à cause du sang qu'il crachait en accompagnant ses paroles, et qui coulait de son menton, pour retomber sur son symbole au milieu de son torse. Ses mains étaient maintenant déformés, à vouloir exploser la tête de Wotan, il se les était brisés lui même.

Fiche codée par NyxBanana


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


authorities

Messages : 1314
Date d'inscription : 26/11/2017
Face Identity : Elizabeth Olsen.
Crédits : bonnie (avatar) + starfire (signature) + wandamaximoffs (gifs).

Age du personnage : 29 ans.
Ville : Washington DC. Mais cela varie selon les jours et les missions.
Profession : Sorcière ; Agent spécial chargé d'enquêter sur les meurtres comportant un élément surnaturel ou extraterrestre.
Affiliation : A.R.G.U.S, opération spéciale NIGHTSHADE, sous la direction directe d'Amanda Waller.
Compétences/Capacités :
Homo Magi, Rosalie est naturellement liée à la magie. Elle est douée de prescience, elle peut anticiper l'avenir proche, avoir des visions du passé et du présent, mais surtout, elle est capable de voir systématiquement comment une personne mourra d'un simple toucher. Elle est également liée aux vieilles sorcières vikings dont elle est la dernière représentante, les Völur, leurs esprits communiquent avec elle et lui ouvrent les portes du Valhalla. Elle est le dernier vaisseau des dieux d'Asgard. Parle couramment le vieux norrois, le latin et d'autres langues mystiques. Capacités de télépathie et de télékinésie encore mal maîtrisées. Don de persuasion lié à sa télépathie.

Situation Maritale : Destinée déjà tracée, Lucian et elle sont nés pour s'aimer.









MessageSujet: Re: FROZEN HELL ✸ (premier groupe, islande)   Dim 11 Nov - 14:46

frozen hell
rosalie & lucian & john
& zatanna & kent

Wotan a eu le temps de les observer, de déterminer leurs points forts et surtout, leurs trop nombreuses faiblesses. En les séparant il sait très bien qu'il augmentera ses chances de l'emporter, condamnant ainsi le monde à une fin certaine. Avant même que Rosie n'ait pu faire quoi que ce soit, elle est happée par un portail que le nécromancien ouvre sous ses pieds et ceux de Zatanna. La chute est plus courte qu'elle ne l'aurait cru et l'atterrissage, moins douloureux qu'elle ne l'anticipait. Mais ce n'est pas rassurant pour autant, elle est immédiatement frappée par la température des lieux. C'est sur du sable qu'elles sont tombées, et c'est sans doute ce qui a en partie amorti leur chute. Rosie se relève en grimaçant, sur la défensive, prête à affronter ce nouvel enfer dans lequel elles ont été envoyées. Il y fait une chaleur étouffante, il n'y a que des marais, des lacs bouillonnants et du sable à perte de vue, et surtout des murs de plusieurs mètres de haut où qu'elles regardent. Quand Zatanna prend sa main, Rosie sursaute, toujours surprise par un contact physique inattendu, car soucieuse d'éviter les visions macabres autant que possible. Et tandis que plus tôt elle ne percevait rien, cette fois la vie de Zatanna défile dans son esprit, jusqu'à sa mort. Une mort qui ne sera pas prématurée, une mort qui n'aura pas lieu dans les entrailles du monde. Ce n'est pas elle... Ce n'est pas elle qui va mourir... Rosie fait du mieux pour dissimuler son trouble, à la fois soulagée que la jeune sorcière échappe à un destin funeste, et terriblement inquiète pour les deux derniers candidats. John ou Kent, l'un d'entre eux est condamné à mourir et l'étau se resserre autour d'eux. Elle prend une profonde inspiration pour se calmer, surprise de constater à quel point elle se soucie d'eux malgré leurs comportements parfois exaspérantes. « C'est l'enfer égyptien... Duat. Si mes souvenirs sont bons, c'est une sorte d'éternel purgatoire, peuplé de monstres en tous genres... Merveilleux. » Songeuse, elle laisse Zatanna lancer un sort pour leur permettre de retrouver au plus vite le reste de l'équipe. Elle n'ose imaginer ce qu'ils doivent affronter, mais elle a au moins la certitude que Lucian va bien. Son sort de protection devrait le préserver des attaques frontales, et s'il lui était arrivé le moindre mal, elle le ressentirait. « Je ne comprends pas... Je ne comprends pas pourquoi Wotan nous a envoyées ici. Il aurait pu nous tuer, mais il s'est contenté de nous séparer des autres... » Cela n'a aucun sens. Même sans prendre en considération les paroles de Charon, quel intérêt Wotan aurait-il de ne pas les tuer ? De ne même pas essayer ? « Je crois... Je crois qu'il a peur de nous. Je crois que nous représentons une menace qu'il craint être trop grande pour lui. » Rosie ignore l'étendue de la puissance de Zatanna, mais elle sait que la sienne est en constante augmentation depuis qu'elle est entrée dans le temple, elle le ressent comme s'il y avait un changement quasi instantané au plus profond de son être. « Attends... Je ne sais pas combien de temps nous allons être prisonnières ici, mais cela ne veut pas dire que nous ne pouvons pas les aider. Laisse-moi deux minutes. » Sans la moindre hésitation, elle remet sa sécurité entre les mains de Zatanna. Elle s'agenouille dans le sable, ferme les yeux et se concentre. La projection astrale n'est pas sa spécialité, mais chaque fois est plus facile que la précédente. Guidée par le lien qui l'unit à Lucian, elle remonte les enfers jusqu'à retrouver l'endroit où elle se trouvait un peu plus tôt. C'est le chaos, Wotan n'a pas attendu avant de lancer son attaque contre les trois hommes. N'étant pas présente physiquement, elle peut créer une diversion pour leur permettre d'échapper au nécromancien, et peut-être même pour leur permettre de rejoindre l'endroit où son rituel macabre a eu lieu. « Vous voulez vraiment devenir un dieu, Wotan ? » Elle l'interpelle, pour qu'il remarque sa présence et cesse momentanément ses assauts contre Lucian, John et Kent. Sa présence le surprend, mais pas assez pour le décontenancer au point de ne plus se défendre contre les attaques de Kent. « Vous vous êtes approprié le nom d'Odin, voyons voir si vous en êtes digne. » La réponse est négative, cela ne fait aucun doute, mais l'ego de Wotan le poussera sans doute à relever le défi – du moins, elle l'espère. Lancer un puissant sortilège est déjà compliqué en temps normal, alors en le faisant en n'étant qu'une projection de soi-même relève de l'exploit. Mais Rosie est déterminée et peu importe si elle s'épuise, c'est le sort de l'humanité qui est en jeu. Plusieurs secondes s'écoulent sans que rien ne se passe, puis le sol se met à trembler sous les pieds de Wotan et de ses trois adversaires. La terre s'ouvre, un vent glacé s'en échappe en même temps qu'un grognement animal furieux résonne contre les les parois souterraines. Puis les roches bougent, roulent de tous les côtés au fur et à mesure qu'une créature aussi gigantesque que cauchemardesque s'échappe des profondeurs. L'animal à la fourrure noire et au regard incendiaire ressemble à un loup monstrueux, ses babines sont retroussées et dévoilent des crocs aussi longs que des couteaux. À l'une de ses pattes reste accrochés les morceaux d'une chaîne brisée. Comme si Rosie se trouvait juste à côté de lui, il vient la sentir, comme s'il reconnaissait quelque chose ou quelqu'un en elle. Un sourire moqueur au coin ses lèvres, Rosie désigne Wotan. « Fenrir. Attaque. »
Made by Neon Demon


résumé des actions:
 

_________________
SOME ROSES HAVE STEEL THORNS.
There's an end to every storm. Once all the trees have been uprooted, once all the houses have been ripped apart, the wind will hush, the clouds will part, the rain will stop. The sky will clear in an instant and only then, in those quiet moments after the storm, do we learn who was strong enough to survive it.

when you ask rosalie what she's thinking about:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


hero of earth

Messages : 1953
Date d'inscription : 11/09/2018
Face Identity : Alex Daddario
Crédits : januaryblues(ava)astra(sign)

Age du personnage : 33 ans
Ville : Un peu partout, possède depuis peu la Maison des mystères
Profession : Magicienne
Affiliation : Justice League Dark
Compétences/Capacités :

Prestidigitation * Hypnose * Projection astrale * Magie élémentale * Télékinésie * Télépathie * Téléportation * Manipulation de portails interdimensionnels * Manipulation du temps * Manipulation de la réalité * Bouclier psychique et magique * Manipulation de la météo dans une aire réduite * Attaques d’énergie mystique * Création de pièges magiques * Vol et lévitation * Don de guérison * Transformation d'objets en d’autres objets * Combat au corps à corps dans la limite de sa constitution.


fiche + liens + phone


Situation Maritale : Célibataire adepte des choix sentimentaux douteux, une marque à même sa peau lui rappelle sans cesse que son coeur a déjà décidé d'aller voir ailleurs, quelque part entre ici et l'enfer.









MessageSujet: Re: FROZEN HELL ✸ (premier groupe, islande)   Lun 12 Nov - 4:04

Frozen Hell
L'endroit était étouffant et oppressant mais il n'y avait pas que cela. Zee se sentait comme coincée sous des tonnes de roches pendant un séisme, et après tout c'était un peu de cela qu'il s'agissait. Loin du reste de son petit groupe et alors qu'elle avait vu de ses yeux Wotan apparaître devant eux, l'angoisse lui serrait la gorge. Elle ne savait pas ce qui se passait au-dessus de leurs têtes, à Rosalie et à elle, mais elle pouvait l'imaginer, et avait l'impression de sentir des ondes magiques violentes et gluantes traverser tout son être. Jamais, de toute sa vie, elle n'avait eu autant envie de voir apparaître John Constantine devant elle, tout en sachant que pour une fois, espérer très fort que cela arrive ne suffirait pas à exaucer son souhait. Son tatouage la brûlait et semblait se tordre et se tortiller comme une bête mauvaise qui tentait de s'arracher d'elle pour reprendre sa liberté, et elle ne pouvait que murmurer tout bas une litanie inutile - ne fais pas n'importe quoi, ne fais pas n'importe quoi, ne fais pas n'importe quoi. Pour avoir vu Kent en action plus d'une fois, elle ne pouvait que prier pour qu'ils prennent soin les uns des autres, mais elle eut toutes les peines du monde à se concentrer sur les paroles de Rosalie. Forcément, Wotan avait un faible pour les enfers, quels qu'ils soient. Mais bien sûr, la jeune sorcière avait raison : Wotan les craignait, ou du moins n'avait actuellement pas le pouvoir de les tuer toutes les deux, sinon il se serait contenté de le faire. Cela ne faisait qu'augmenter l'inquiétude de Zee pour  John et Kent, et des pensées misérables et inutiles lui traversèrent l'esprit alors qu'elle songeait que cela voulait probablement dire que Kent ou John pouvaient à tout moment y passer quand elle aurait préféré que ce fut elle, tout simplement, pour mettre un terme à tout cela.

Elle laissa Rosalie agir, suivant de loin le fil si clair et si puissant de sa magie. Comme elle aurait aimé pouvoir la suivre, pouvoir les ancrer de nouveau toutes les deux dans cette caverne... Au lieu de quoi, elle ressentit le contrecoup du sort de Rosie, crut entendre un hurlement de loup, mais peut-être n'était-ce que son imagination... Ou peut-être était-ce Duat qui leur souhaitait la bienvenue à sa manière... Reportant son attention sur les marais qui les entouraient, alors que Rosalie était plongée dans une transe profonde, Zee crut voir les eaux boueuses bouillonner soudain. Laissant la rage et le désespoir prendre les rênes, elle et un geste violent en direction des marais, laissant un cri s'échapper de ses lèvres : « ELÊG ! » De sous ses pieds jaillit de la glace qui fila vers les marais en s'évasant, recouvrant le sable puis la boue, emprisonnant les créatures qui tentaient de s'en extraire dans des positions cauchemardesques, et alla s'écraser au pied des hauts murs du labyrinthe qui les attendait. Si ça n'avait tenu qu'à elle, elle aurait bien recouvert Duat en entier. S'apercevant que Rosie était de nouveau avec elle, elle l'aida à se relever. Elle avait envie de lui poser la question - étaient-ils tous encore en vie ? Mais ne le saurait-elle pas si John ou Kent était mort ? « Si tu viens de faire ce que je crois que tu viens de faire, il n'y a aucune porte qui nous résistera. » Wotan les avait clairement sous-estimées, ou bien n'avait-il simplement pas eu le choix... Et donc le temps pressait.

D'une formule, Zee les fit s'élever toutes deux dans les airs à la poursuite de sa petite lueur magique, qui voletait de façon erratique dans l'air à cause de toute la magie déployée ici et là-bas, entre eux tous et surtout entre eux deux, John et elle. Elle n'avait pas la patience ni l'envie de jouer aux petits jeux de Wotan et ce n'était pas un labyrinthe infernal qui allait les ralentir toutes les deux. C'est en trichant qu'on gagnait la partie, elle avait appris ça à ses dépends de nombreuses fois, souvent de la même personne, et elle était déterminée à mettre cela en pratique aujourd'hui. Entraînant Rosalie à sa suite, et alors que le sort de lévitation aspirait son énergie magique bien plus que n'importe quel sort, elle fila au-dessus des hauts murs à la recherche de quelque chose, une porte, un néon lumineux indiquant la sortie, un dieu à tête de chien chargé de peser leur âme et de leur faire payer leur ticket de sortie, n'importe quoi. Le mauvais pressentiment qui l'habitait lui semblait presque être de la prescience, sans qu'elle parvienne à le dissocier de la simple et stupide angoisse qui l'habitait.

Codage par Libella sur Graphiorum



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


independent soul

Messages : 626
Date d'inscription : 29/07/2018
Face Identity : Matt Ryan
Crédits : Anarya.

Age du personnage : 36 ans. Définitivement 36 de trop.
Ville : Vagabond sans attaches, depuis peu résident en Enfer. Il a abandonné les clés de sa célèbre Maison des Mystères à une nouvelle propriétaire et créchera à l'Oblivion Bar en attendant de retomber sur ses pattes.
Profession : Détective de l'occulte, magicien, exorciste, spécialiste des démons et autres saletés surnaturelles, escroc patenté, anti-héros du dimanche qu'on n'appelle qu'en dernier recours quand ça ne pourrait de toute façon pas être pire...
Affiliation : Justice League Dark.
Compétences/Capacités :
Connaissance encyclopédique de divers types de magie ; ondes synchrones (toujours au bon endroit au bon moment) ; manipulation de sa propre chance et des probabilités ; magie noire et occultisme ; exorcisme ; invocation de démons ; 'Worldwalker', une des rares personnes à connaître tous les chemins entre paradis, enfer, et au-delà ; voyage inter-dimensionnel ; contrôle des esprits et persuasion ; illusion ; pyromancie ; divination ; nécromancie ; cercles magiques ; magie rituelle ; magie du sang ; extrêmement résistant à la télépathie, au contrôle mental, et à la possession ; maître manipulateur ; prestidigitateur confirmé.


Situation Maritale : Un coin de son coeur revient à son gin tonic, un autre à une princesse goth qui parle à l'envers. Et de temps en temps, il s'abandonne à un visiteur de (bref) passage.









MessageSujet: Re: FROZEN HELL ✸ (premier groupe, islande)   Lun 12 Nov - 19:01

frozen hell
rosalie & lucian & john
& zatanna & kent

« KENT ! » Toute la frustration du monde était certainement contenue dans la voix de John qui en relâcha presque son emprise les Golems alors que Fate s’élevait dans les airs, distribuant prophéties à la noix à la ronde tout en décidant visiblement de faire face à Wotan tout seul. Bordel de nom de Dieu – si Wotan ne le tuait pas dans l’instant, Constantine songea qu’il se ferait un plaisir de s’en charger lui-même pour compléter la prophétie de Charon. Heureusement qu’il y avait encore Thorne – complètement inconscient, mais au moins un type fiable dans le feu de l’action. John hocha la tête à son adresse et, des cinq Golems sous son emprise, quatre s’écroulèrent, n’en laissant qu’un pour assister Thorne dans sa bataille contre les trois Hellhounds.

En relâchant son emprise, John prit conscience du niveau de fatigue qui commençait à s’instiller en lui, ses muscles éprouvés par le combat et la folle énergie qui se déversait en lui depuis leur entrée dans cet endroit. En l’espace de quelques combats, il avait sans doute dépensé plus d’énergie en magie qu’il ne l’avait fait en l’espace d’un an ; il sentait la noirceur des enfers brûler dans ses veines, cherchant à le déchirer de l’intérieur.

Il ne pouvait pas continuer comme ça. Pas de victoire possible pour lui s’il ne se mettait pas à jouer selon ses propres règles. Changement de tactique, Constantine.

Ses pensées furent interrompues par la soudaine apparition d’une autre magie, une énergie scandinave qu’il connaissait bien maintenant, et il se tourna vers la forme astrale de Rosalie, s’attendant presque à trouver Zatanna avec elle. Mais avant qu’il ne puisse poser la moindre question, le sol trembla sous leurs pieds, manquant de lui faire perdre l’équilibre.

Cette énergie.

Ce grognement des enfers.

Elle avait pas fait ça quand même ?

« … bloody hell. » souffla-t-il, hébété de stupeur – nul doute que s’il avait eu la clope au bec, elle en serait tombée sans autre forme de cérémonie. « Elle a invoqué Fenrir. » Jamais de sa vie il n’avait été aussi heureux de voir ce foutu sac à puces – grandiose bête dans toute sa fureur et sa sauvagerie qu’il valait mieux avoir de son côté. Ses yeux restèrent quelques secondes fixés sur le loup, fils de Loki, avant de dériver sur la forme astrale de Rosalie. Tu parles d’une transformation, depuis leur dernière rencontre dans une clinique miteuse à se lamenter sur leurs sorts respectifs. De la stupeur, son expression se transforma – un sourire en coin ourlant ses lèvres et une lumière, mi-fière mi-chicane, brillant dans ses iris sombres.

Bien joué, Rosie.

Et il n’était pas question qu’il soit en reste non plus. Confiant que Zee était en train de travailler à un moyen de les réunir et de protéger l’enveloppe corporelle de sa cousine boostée aux amphétamines magiques, John reporta son attention sur la bataille en cours et, observant leur environnement, remarqua enfin ce que Draugr et Wotan avaient réussi à leur cacher depuis le début de la bataille avec leurs assauts répétés. Un renfoncement sombre dans la paroi de glace, comme un trou dans la caverne.

L’entrée vers une autre grotte.

Un bref regard vers Wotan aux prises avec Fenrir (Kent avait souffert dans la bataille, mais au moins il n’avait pas encore l’air mort ?) et Lucian retenant les Hellhounds, et John décida de tenter sa chance. Constantine-style. Profitant du chaos et de ce que tout un chacun soit trop occupé pour faire attention à lui, il prit ses cliques et ses claques et courut pour contourner le champ de bataille, évitant avec un juron les éboulis inévitablement causés par les coups des uns et des autres, et parvint à atteindre l’orifice dans la glace sans difficulté. Sans attendre, il s’engouffra dans le corridor de glace et le suivit, les bruits de l’affrontement s’estompant dans de curieux échos cristallins à mesure qu’il avançait.

Enfin, il déboucha sur une nouvelle chambre, plus petite, mais non moins impressionnante de par ce qu’elle contenait. Un autel, blindée de magie nécromancienne au point que même lui en aurait presqu’eu la nausée – l’antre de Wotan. Une autre magie flottait dans l’air. Plus concentrée, plus pure dans noirceur. Une magie bien plus familière. Comme si l’énergie de tous les enfers s’était concentrée ici, dans ce point.

Pourquoi ?

Prudemment, John s’approcha pour examiner l’autel, attentif aux flux magiques qui percevait se faufilant contre sa peau, aux murmures des voix qu’il sentait gronder, menaçantes, comme un avertissement. Mais surtout, John fit attention à ce que lui soufflait son intuition, alors qu’il avançait, pas à pas, vers l’énorme grimoire sur l’autel.

Il y a plus d’un monde ici.

« Aaah… » soupira John, les yeux sur le grimoire fermé. « C’est donc là que tu nous a mijoté tout ce merdier, petit filou. Voyons ce que nous avons là… »

Il tendit la main pour ouvrir le grimoire.

Le choc de magie qui se libéra du piège posé dessus aurait le tuer sur le coup – véritable onde de choc qui résonna dans toute la caverne, peut-être jusqu’à ses camarades. John le sentit passer, et l’espace d’un bref instant, tordu de douleur, crut sa dernière heure arrivée. Mais lorsqu’il rouvrit les yeux, réalisant qu’il respirait encore, que le sol sur lequel il avait été projeté était bien concret, et qu’il baissa les yeux sur son bras qu’il sentait brûler, il remonta sa manche.

Un rire aussi bref que stupéfait lui échappa.

Peut-être que Kent avait raison, après tout. Peut-être qu’il devrait épouser Zatanna Zatara, s’il voulait rester en vie dans ce fichu monde. « Nice one, Zee. » murmura-t-il à la grande absente, avant de se remettre sur ses deux pieds – roulant des épaules et défiant le grimoire désormais exposé et désamorcé offert à lui. « Et maintenant, voyons voir comment on sauve le monde. »







résumé des actions:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


authorities

Messages : 368
Date d'inscription : 31/12/2017
Face Identity : Chris Hemsworth
Crédits : tag (avatar), STARFIRE alias Julia ♥ (gifs, bannière), wiise (signature)

Age du personnage : Trente-deux ans, mais l'impression d'en avoir vécu le double.
Ville : Officiellement tu habites à Washington, officieusement, tu n'y es que très rarement. Tu parcours le monde, surtout les endroits où personne n'a envie d'être.
Profession : Ancien Commandant dans l'US Army, actuellement agent A.R.G.U.S à la tête de la division NIGHTSHADE.
Affiliation : A.R.G.U.S, division NIGHTSHADE.
Compétences/Capacités :

- Maitre d'armes, qu'elles soient blanches ou à feu. Ton passé militaire a fait de toi un redoutable soldat, que ce soit au corps à corps ou lors d'attaques armées.
- Leader dans l'âme, tu as été Commandant dans l'armée avant de devenir le responsable de NIGHTSHADE. Tu as le sens de l'honneur, et ta leitmotiv est "no man left behind"
- Tacticien militaire, tu as une grande maitrise de l'art de la guerre, et tu sais comment l'affronter de front ou plus stratégiquement. Tu d'adaptes à toutes les situations, et c'est ce qui fait ta force.


Situation Maritale : Le coeur qui bat déjà pour celle qui t'est destinée, Rosalie.









MessageSujet: Re: FROZEN HELL ✸ (premier groupe, islande)   Jeu 15 Nov - 12:07


FROZEN HELL

intrigue paradox of time

Tu as affronté de nombreux ennemis au cours de ta carrière militaire. Chef de guerre, terroristes, méta-humains, mais chiens de l'enfer, c'est une première. Et disons que c'est à l'image de ce qu'est devenue ta vie depuis que tu as rencontré Rosalie. De la magie, des sorts, des sorciers, et des trucs bizarres. Armée de ton épée et protégé d'un bouclier, c'est donc contre des toutous féroces que tu te bats cette fois, en espérant que tes camarades trouvent une solution plus radicale à votre problème. Car même si tu parviens à attirer leur attention via leur frustration de ne pouvoir t'atteindre, tu crains que ce ne sera pas suffisant. Leurs assauts se font de plus en plus violents, ils perdent patience, ne comprennent pas pourquoi ils sont incapables de planter leurs crocs dans ta chair. Toi, en revanche, tu parviens à les écorcher de la lame de ton épée. Ils gémissent un instant, puis attaquent de plus bel. Un cercle sans fin. Est-il simplement possible de tuer les chiens de l'Enfer ? Tu as un doute. Mais ce n'est pas ton but. Ton but est de gagner du temps. Assez pour que John et Fate puissent confronter Wotan, et assez pour que Rosalie et Zatanna retrouvent leur chemin auprès de vous. Après un rapide coup d'oeil à la situation, tu vois Kent s'opposer seul à votre ennemi. Ce qui n'était pas vraiment le plan. Tu jures intérieurement contre l’électron libre du groupe qui n'en fait qu'à sa tête, et te reconcentre rapidement sur ta propre confrontation. Tu fatigues, eux non, ce qui t'incite à redoubler de vigilance. Tu dois encore tenir. Tu n'as pas vu John, mais tu sais qu'il a forcément un plan derrière la tête. Un plan peut-être bancal, mais un plan quand même. Tu sursautes alors quand tu vois la forme astrale de Rosalie se manifester sur votre champ de bataille. Ça aussi c'est pour le moins inattendu. Mais ce que t'es heureux de la voir. Si elle est là – enfin, d'une certain façon – c'est qu'elles vont bien. Tu n'oses pas l'appeler, elle semble déterminée à donner du fil à retordre à Wotan, et tu n'as aucune intention de couper cet élan salvateur. Les chiens se sont arrêtés, ils ont l'air d'avoir... peur ? Pendant quelques secondes, tu te demandes ce qui peut bien les effrayer ainsi, jusqu'à ce que le sol se mette à trembler. Tu recules, pour t'éloigner de la fissure d'où s'échappe une forme gigantesque et animal. Bouche-bée, tu contemples Fenrir tous vous dominer de sa carrure imposante. Et intimidante. « Wow. » Voilà qui résume plutôt bien ton état d'esprit. Cette femme est décidément pleine de surprises. Maintenant, votre avantage est certain. Même si ces maudits Hellhounds te courent encore aux fesses. « Chérie, avant que tu partes, tu peux demander à Fenrir de me débarrasser des clébards ? Je t'avoue qu'ils commencent à me lasser. » Même si la situation est un peu compliquée entre vous, elle s'exécute bien évidemment, et tu vois le loup géant relâcher quelques instants Wotan pour s'attaquer aux chiens de l'Enfer terrifiés. Voilà qui est fait. « Fais attention à toi. » D'un sourire timide, tu la laisses ensuite repartir. Tu sais qu'elles vont rapidement trouver une solution pour vous rejoindre. C'est ensemble que vous allez pouvoir mettre un terme à tout ça.

Spoiler:
 

Code by Fremione.

[/quote]

_________________
if we don't end war, war will end us
« If I have learned anything in this life of mine, it is this: in love we find out who we want to be; in war we find out who we are. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


super villain

Messages : 177
Date d'inscription : 10/07/2017
Face Identity : Jai Courtney
Crédits : Oba Seb

Age du personnage : 32 ans
Ville : Central City
Profession : Criminel, braqueur, cambrioleur, agent d'ARGUS malgès lui
Affiliation : Suicide Squad
Compétences/Capacités :

-Lanceur de Boomerang expert
-Pire emmerdeur jamais vu
-Le gros tocard du Suicide Squad




Situation Maritale : En couple avec Pinky sa peluche licorne rose. Obsédé sexuellement par Katana du Suicide Squad (sentiment non réciproque)









MessageSujet: Re: FROZEN HELL ✸ (premier groupe, islande)   Ven 16 Nov - 17:26




Frozen Hell
Event Paradox of time


Dans le duel mystique opposant le nécromancien au sorcier, Wotan prit finalement le dessus et l'énergie magique les entourant, se fracassa en une conflagration brutale qui envoya Dr Fate valser au sol. L'engeance comptait en profiter pour porter un dernier assaut cruel sur Nelson afin de l'abattre pour de bon, mais il fut interrompu par Rosewood la provocatrice qui non contente de le narguer à travers sa forme astrale, lui envoya Fenrir  en personne. Toujours étendue au sol, Kent releva sa tête casqué et aperçut le corps de la créature en action. La bête mythologique était puissamment musclé sous un manteau de poils raides, tandis que ses bras imposants se terminaient par de puissantes pattes surmontées de griffes coupantes comme des rasoirs. La tête de Fenrir semblait allier les traits les plus brutaux de tous les loups de la terre. L'imposante mâchoire du nouveau toutou de compagnie de Rosie semblait pouvoir venir à bout des chiens de l'enfer. Et pourtant lorsqu'un bref instant Fenrir croisa le regard de Kent, il vit dans ses yeux écarlates, que la chose invoquée par Rosewood, ne le considérait pas comme une proie. Un allié providentiel.

Il comprit juste après coup que Constantine n'était plus là et avait déniché le repaire intime de Wotan. La force mystique provoqué par le grimoire interdit que John avait osé manipuler, fit s'effondrer Fate sur ses genoux. Le déchaînement de forces occultes avait atteint un point culminant. Kent se sentait simplement submergé et discernait une telle quantité de futurs possibles dans ses visions, que bientôt son esprit fut au bord de l'implosion. Il se traîna jusqu'à la grotte dissimulée, le repaire ultime de Wotan, pour rejoindre Constantine. Kent s'approcha de l'autre sorcier en essayant d'ignorer toutes les vagues de douleur et de nausée qui continuaient à l'accabler à l'approche du grimoire. Pendant son trajet pénible, Fate ne s'était retourné qu'une fois. A cause du hurlement d'un hellhound qui s'était prit un coup d'épée de Thorne en revers. Le coup avait fait gicler une gerbe de sang noir dans les airs et arraché un glapissement de douleur à la créature. Fate, qui avait reprit contenance approcha derrière Constantine, et avec son tact habituel (à savoir voix monocorde et sans empathie) il tenta de le réconforter pour ses mains brûlées par :

« Songe que grâce à cette brûlure, dans tous les futurs où tu restes en vie, Zatanna va elle même soigner tes mains dans un très doux moment pour vous deux. »

Nouveau cris de douleur au loin derrière. Sans doute l'épée de Thorne qui a encore fait gicler du sang noir sur les murs rocailleux.

« On est dans une impasse. Il faut qu'on soit là tous les 5 pour en venir à bout. »

Fate tendit ses deux bras en l'air en se tapant une pause messianique (le mauvais esprit de John aurait pu penser qu'il avait l'air d'un de ces télé-évangélistes qui anime une émission priez-pour-Jésus). Les roches qui pleuvaient ça et là dans la caverne furent comme suspendus en l'air. L'air se mit à tournoyer autour du vortex que Dr Fate était en train de créer. Il réunissait tous les flux d'énergie autour de lui afin d'ouvrir l'un de ses vastes portails magique, pour faciliter grandement le retour de Rosewood et Zatara à l'endroit où ils affrontaient Wotan.

Tout en gardant sa pose christique, Fate le stoïque signala à Constantine :

« J'ai eut une vision. Dans tous les futurs où tu sors vivant de l'enfer. Dans les 48h suivantes, tu finis complètement ivres aux côtés d'un homme masqué de rouge et d'un type qui parle aux poissons. »

Fiche codée par NyxBanana


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


authorities

Messages : 1314
Date d'inscription : 26/11/2017
Face Identity : Elizabeth Olsen.
Crédits : bonnie (avatar) + starfire (signature) + wandamaximoffs (gifs).

Age du personnage : 29 ans.
Ville : Washington DC. Mais cela varie selon les jours et les missions.
Profession : Sorcière ; Agent spécial chargé d'enquêter sur les meurtres comportant un élément surnaturel ou extraterrestre.
Affiliation : A.R.G.U.S, opération spéciale NIGHTSHADE, sous la direction directe d'Amanda Waller.
Compétences/Capacités :
Homo Magi, Rosalie est naturellement liée à la magie. Elle est douée de prescience, elle peut anticiper l'avenir proche, avoir des visions du passé et du présent, mais surtout, elle est capable de voir systématiquement comment une personne mourra d'un simple toucher. Elle est également liée aux vieilles sorcières vikings dont elle est la dernière représentante, les Völur, leurs esprits communiquent avec elle et lui ouvrent les portes du Valhalla. Elle est le dernier vaisseau des dieux d'Asgard. Parle couramment le vieux norrois, le latin et d'autres langues mystiques. Capacités de télépathie et de télékinésie encore mal maîtrisées. Don de persuasion lié à sa télépathie.

Situation Maritale : Destinée déjà tracée, Lucian et elle sont nés pour s'aimer.









MessageSujet: Re: FROZEN HELL ✸ (premier groupe, islande)   Dim 18 Nov - 19:28

frozen hell
rosalie & lucian & john
& zatanna & kent

Rosie espère que Fenrir sera une distraction suffisamment imposante pour que les trois hommes puissent tenir le coup le temps que Zatanna et elle les rejoignent. La bête est puissante, mais leur adversaire ne l'est pas moins. Même en n'étant présente qu'au travers de sa forme astrale, Rosie a bien senti l'énergie ténébreuse qui émanait de de Wotan, comme si toute son essence était faite de magie noire. Les secondes sont comptées, elles ne peuvent pas s'attarder dans l'enfer égyptien plus longtemps. Elles doivent le quitter avant que ses résidents ne se rendent compte de leur présence et ne décident de les faire rester pour le reste de l'éternité. Un sort de lévitation leur évitera de passer des heures dans les méandres d'un labyrinthe mortel, mais hélas cela ne leur indique pas la sortie pour autant. « Comme dirait John... Quitte à tricher, autant tricher jusqu'au bout. Le lien qui m'unit à Lucian me permet de le retrouver n'importe où, dans n'importe quel monde. Je pense que si nous combinons nos deux magies, nous devrions être en mesure de retourner jusqu'aux garçons rapidement, en évitant de devoir passer par un millier d'épreuves de torture. Je ne sais pas toi, mais ce n'est pas une perspective qui m'enchante beaucoup. » Mêler deux formes de magies, surtout aussi différentes que les leurs, n'est une tâche ni aisée ni sans danger, mais aux grands mots les grands remèdes. Le sortilège qui lie Zatanna à John est d'un tout autre genre que celui qui l'unit à Lucian, mais les deux font office de corde à suivre pour remonter jusqu'à ceux qui sont à l'autre bout. Rosie peut sentir que Wotan essaie de les empêcher de forcer le passage, mais sa concentration est trop divisée pour qu'il parvienne à retenir les deux jeunes femme dans le Duat. Elles font exploser son mur de magie comme s'il avait été fait de briques, et en moins de temps que Rosie ne l'aurait cru possible, elles quittent un enfer de flammes pour retrouver un enfer de glace. Elle ne voit plus John, mais Kent et Fenrir sont toujours aux prises avec Wotan. Les Hellhounds ont disparu, dévorés ou mis en fuite par le loup mythologique dont les efforts ne tarissent pas. Sans doute qu'après des millénaires d'enfermement, la brave bête a besoin de se dégourdir les pattes. Mais Rosie doute que ce soit suffisant, si elle en avait eu le pouvoir elle aurait libéré toutes les créatures du Ragnarök et les aurait déchaînées sur le nécromancien. « Zatanna ! Retrouve John, il faut que nous brisions l'enchantement de Wotan avant qu'il ne soit trop tard ! Je vais aider Fate à le retenir. » Ou au moins, essayer. Rosie a beau avoir senti de profonds bouleversements magiques en elle, elle est encore bien loin d'avoir les capacités nécessaires pour arrêter Wotan seule. Il est âgé de plusieurs milliers d'années et maîtrise une magie à laquelle elle n'oserait jamais et surtout, contrairement à elle, il est dénué de conscience et prêt à tout pour atteindre son but. Avant même d'avoir eu le temps de reprendre son souffle, Rosie s'élance pour attaquer Wotan frontalement, prête à lui envoyer une impressionnante salve d'énergie magique en plein visage, mais le nécromancien l'intercepte en plein vol. Elle a l'impression de percuter un mur de plein fouet avant d'être projetée en arrière et de s'écraser violemment contre la roche. Quelque chose craque, sans doute une côte ou deux, et elle retombe au sol trop sonnée pour avoir le réflexe d'amortir sa chute. La douleur qui irradie sa poitrine l'empêche de respirer pendant plusieurs secondes, elle panique, à la recherche d'oxygène. Elle manque d'avoir un nouveau réflexe malheureux quand elle sent une main se poser sur son épaule, mais se rassure quand elle réalise qu'il ne s'agit que de Lucian. Une minute. Elle a besoin d'être rassurée, rien qu'une minute, avant de retourner au front. Elle le laisse la prendre dans ses bras, le temps de remettre de l'ordre dans son esprit et surtout de retrouver un peu de courage. « Je ne suis pas assez forte, Lucian, je ne suis pas assez forte... Je ne sais pas quoi faire, il est beaucoup trop puissant. » Et Rosie, elle, est terrifiée et épuisée. Ils n'ont pas le droit d'échouer mais elle doute de plus en plus de la réussite de leur entreprise, elle a l'impression qu'ils se battent contre vents et marées. À moins que... ? Elle pose une main sur la terre froide et prononce quelques mots ; la température déjà glaciale chute encore, une épaisse couche de glace recouvre les parois souterraines. Elle relève la tête et concentre la glace au dessus de Kent et Wotan, créant une stalactite acérée, prête à se décrocher. Quand elle juge son poignard improvisé assez conséquent, elle use de sa télépathie pour le briser et le planter dans la poitrine du nécromancien, jusqu'à la transpercer. Le pic de glace ressort dans son dos, rouge de sang. « La vengeance est un plat qui se mange froid, motherfucker. » Ce ne sera probablement pas suffisant pour l'arrêter. Mais à en juger par son expression choquée, cela devrait au moins le ralentir.
Made by Neon Demon


résumé des actions:
 

_________________
SOME ROSES HAVE STEEL THORNS.
There's an end to every storm. Once all the trees have been uprooted, once all the houses have been ripped apart, the wind will hush, the clouds will part, the rain will stop. The sky will clear in an instant and only then, in those quiet moments after the storm, do we learn who was strong enough to survive it.

when you ask rosalie what she's thinking about:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


the omniscient

Messages : 316
Date d'inscription : 06/12/2016
Face Identity : A ghost.
Crédits : starfire.

Age du personnage : Infini.
Profession : Gardien des âmes.









MessageSujet: Re: FROZEN HELL ✸ (premier groupe, islande)   Lun 19 Nov - 21:08

frozen hell
premier groupe ✸ Islande
Les mâchoires du loup dévoreur de dieux claquent et manquent à plus d'une reprise de se refermer sur la gorge du nécromancien. C'est un adversaire que Wotan ne s'attendait pas à affronter. Dans son arrogance, il a sous-estimé ses adversaires et particulièrement les deux jeunes sorcières qui retrouvent leur chemin jusqu'à eux plus rapidement qu'il ne l'espérait. Duat aurait dû les retenir bien plus longtemps, elles n'auraient pas dû pouvoir s'en échapper aussi facilement que si elles avaient simplement été dans la pièce d'à côté. Mais peu importe, c'est de toute façon trop tard. Il faudrait un miracle pour qu'ils parviennent à contrer son sortilège et s'il y a bien une chose que Wotan n'autorise pas, ce sont les miracles. « Tu as perdu de ta superbe, Kent Nelson. Regarde-toi, tu n'es plus qu'un vieillard à peine capable de se tenir debout ! Quant à toi, Nabu... Des dizaines de milliers d'années d'existence, et tu n'es toujours pas capable de survivre sans un hôte ? Tu es pathétique... » Wotan projette une salve d'énergie sur Fenrir, qui glapit avant de retourner à l'attaque. Profondément agacé par l'acharnement du canidé, le nécromancien l'emprisonne dans de la roche qu'il fait surgir du sol et modèle à son gré autour de ses pattes pour l'immobiliser. Puis il est surpris – sincèrement – quand il s'apprête à rejoindre Fate et son acolyte dans son antre qu'ils viennent de découvrir. Il observe avec un mélange de surprise et d'admiration l'énorme pic de glace qui a transpercé sa poitrine, et ayant momentanément eu le souffle coupé, il tombe à genoux. « Tu es maligne, petite sorcière, il faut bien te reconnaître cela... »  Un rire sinistre secoue Wotan, qui se relève et essuie le sang qui coule de ses lèvres avec désinvolture. « Cela aurait pu fonctionner... Si j'avais eu un cœur. »  Wotan retire lentement le poignard improvisé de Rosalie de sa poitrine, et soupire comme s'il était ennuyé par un léger contretemps. Puis il claque des doigts et Lucian et Rosalie sont séparés, envoyés chacun d'un côté différent de la grotte et rendus incapables de faire le moindre mouvement, comme paralysés des pieds à la tête. « Ah, l'amour... »  Un sourire fend son visage, avant d'être remplacé par une grimace de dégoût. « Je déteste ça. Tant de potentiel gâché par ce sentiment si futile... »  Wotan faire tourner le pic de glace entre ses doigts pendant quelques secondes, puis l'envoie brusquement transpercer la poitrine de Lucian. Un retour à l'envoyeur des plus sadiques. Puis aussi vite que s'il était téléporté à travers le temple, il apparaît devant Rosalie et la soulève du sol en l'attrapant par la gorge. « Je vais te dire exactement pourquoi tu es faible, petite sorcière. Tu as le pouvoir de briser le lien qui vous unit, tu pourrais le faire d'un claquement de doigts sans que cela te coûte une once de tes pouvoirs. Tu pourrais briser ce lien, pour te sauver ou sauver le monde... Mais tu ne le feras pas. Tu ne le feras pas, parce que tu vas tout mettre en œuvre pour le sauver et tant pis pour le reste... Tu sacrifierais sept milliards de vies pour en sauver une seule. J'y vois clair dans ton esprit, je sais de quoi tu as peur, je sais ce que tu caches... Tu es faible. »  Il la relâche et Rosalie s'écroule au sol comme une poupée de chiffon. Puis il les libère tous les deux de son emprise, et les oublie comme on oublie une fourmi qu'on écrase accidentellement – ou non.

Même diminué, Fate reste un adversaire admirable et donc la principale préoccupation de Wotan ; le vieux fou serait bien capable de l'assommer de prédictions jusqu'à ce qu'il en meure d'ennui. Mais la Zatara n'est pas non plus à sous-estimer et n'importe qui ayant entendu parler de John Constantine sait qu'il faut s'en méfier comme de la peste. Rien d'étonnant donc à ce qu'il soit le premier à être venu fouiller dans son antre pour essayer de comprendre les rouages de son rituel, encore que ce soudain élan de bravoure généreuse ne soit pas en accord avec ce qui se dit de son caractère. « Vous arrivez trop tard. Mon sortilège est à présent trop puissant pour être brisé, votre lutte ne fait que retarder l'inévitable. »  Alors pourquoi s'inquiéter de leur présence ? Pourquoi ne pas se contenter de leur rire au nez ? Ce n'est certainement pas qu'une question d'ego... Il doute. Peu, mais il doute, son incapacité à se débarrasser des deux sorcières aussi vite qu'il l'aurait voulu et l'efficacité très relative de ses pièges le poussent à la méfiance. Échouer aussi près du but serait catastrophique et pire, humiliant. Wotan prononce quelques mots dans une langue morte accompagnée de quelques gestes précis des mains et des serpents de métal surgissent du sol de tous les côtés, rampant sur les murs et le parois comme s'ils étaient doués d'une volonté propre. « Tu parles trop, sorcière. »  Plusieurs des animations grotesques du nécromancien s'attaquent à Zatanna pour l'immobiliser en la clouant au sol, l'une d'entre elle glissant sur son visage pour l'empêcher de prononcer ses si agaçantes formules – et accessoirement, de respirer. D'autres serpents, plus gros et plus agressifs, s'attaquent à Kent de tous les côtés pour tenter de lui arracher son casque doré. Ceux qu'il repousse sont aussitôt remplacés, les enfers vomissent les esclaves de Wotan par dizaines pour noyer Fate sous leur masse aveuglante. « J'ai gagné. Vous avez perdu. »  Il serre le poing et le grimoire que Constantine étudie part en fumée, ne restent plus que des cendres entre ses doigts. Le nécromancien tend ensuite la main vers le magicien, qu'il traîne jusqu'à lui par télépathie. Ses doigts se referment sur son visage et il le décolle du sol, ses yeux sont devenus d'un noir abyssal. « Tu vis dans mon monde, maintenant, John Constantine. Et mon monde n'a pas besoin de toi. »  

précisions utiles :
→ Pour résumer la situation :
Spoiler:
 
→ Wotan ne se laisse pas faire Voir Zatanna et Rosalie revenir plus vite que prévu, ça l'énerve un petit peu
→ Puisque Rosie a essayé de lui briser le coeur littéralement en le transperçant d'un charmant pic de glace fait maison (Wotan be like...), eh bah monsieur réutilise la chose pour poignarder Lucian avec (le pauvre a un coeur à trouer, lui) De quoi garder Rosalie occupée, quoi. Hashtag motherfucker.
→ Il emprisonne Zatanna dans des étaux de métal, l'un d'entre eux recouvre son visage pour l'empêcher de parler... Le petit souci c'est que ça l'empêche aussi de respirer, alors on espère qu'elle est douée en apnée Comment ça, non... ?
→ Il utilise ces mêmes serpents de métal pour essayer de voler son casque à Fate, l'enfoiré Kent, time to WAKE UP
→ Quant à John, il gagne un face à face avec Wotan un peu trop intime pour être rassurant, puisqu'il menace plus ou moins de le pulvériser dans la minute... Vous connaissez la série 24h ? John, tu as 24 secondes pour sauver ta peau Arrow No pressure
→ A défaut d'être sympa, Wotan a au moins une belle gueule. Enjoy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://godsamongus.forumactif.com

avatar


hero of earth

Messages : 1953
Date d'inscription : 11/09/2018
Face Identity : Alex Daddario
Crédits : januaryblues(ava)astra(sign)

Age du personnage : 33 ans
Ville : Un peu partout, possède depuis peu la Maison des mystères
Profession : Magicienne
Affiliation : Justice League Dark
Compétences/Capacités :

Prestidigitation * Hypnose * Projection astrale * Magie élémentale * Télékinésie * Télépathie * Téléportation * Manipulation de portails interdimensionnels * Manipulation du temps * Manipulation de la réalité * Bouclier psychique et magique * Manipulation de la météo dans une aire réduite * Attaques d’énergie mystique * Création de pièges magiques * Vol et lévitation * Don de guérison * Transformation d'objets en d’autres objets * Combat au corps à corps dans la limite de sa constitution.


fiche + liens + phone


Situation Maritale : Célibataire adepte des choix sentimentaux douteux, une marque à même sa peau lui rappelle sans cesse que son coeur a déjà décidé d'aller voir ailleurs, quelque part entre ici et l'enfer.









MessageSujet: Re: FROZEN HELL ✸ (premier groupe, islande)   Mar 20 Nov - 13:54

Frozen Hell
Zee pouvait sentir la colère et l’impatience qui animaient Rosie et faisaient flamboyer sa magie, et comprit avec elle que toutes deux pouvaient lutter à égalité, voir surpasser le pouvoir de Wotan, qui les empêchait pour l’heure de retrouver les autres. Après avoir vu la jeune sorcière faire montre d’une telle puissance en libérant Fenrir, Zee se sentit envahie par une fragile mais nouvelle confiance. Joignant ses forces à celles de Rosalie, se servant du tatouage comme focale et laissant sa petite guide ouvrir la marche, elle jeta ses forces dans cette bataille magique. À un moment, elle crut sentir une explosion de magie qui secoua son âme et prit son cœur dans un étau, et elle comprit que son piège magique venait de s’activer, et que John avait échappé à la mort… pour cette fois. Le naturel avec lequel la magie scandinave et la sienne s’entremêlèrent fut comme un baume sur une blessure et ce fut presque facile, alors, de briser l’enchantement de Wotan. Elle reconnut, confusément, la présence de Fate, comme une main tendue. Soudain, elles étaient de nouveau dans la caverne glaciale, faisant éclater la barrière qui les retenait de l’autre côté. C’était un autre genre d’enfer qui les attendait. Avant même que Rosalie le lui demande, Zee avait balayé la caverne du regard, prenant connaissance de la situation – Wotan, Fenrir en difficulté, Lucian, Fate, et pas de John Constantine évidemment.

Faisant confiance à Rosalie, elle se précipita dans l’alcôve ouverte au fond de la caverne, pour y trouver John en train de tripoter elle ne savait quoi, évidemment, elle aurait dû s’y attendre, et pas étonnant qu’elle ait senti son piège se déclencher avec une telle violence et que son bras brûlait alors même qu’elle était littéralement dans un autre plan dimensionnel quand c’était arrivé. Elle sentit la présence menaçant gronder dans son dos. « John ! Il a peur ! » La meilleure façon de stopper un sort, une malédiction ou un rituel, quand on n’avait pas le temps de faire dans la dentelle, ça restait encore de se débarrasser de celui qui l’avait invoqué. Nombreux avaient été les ennemis de son père à suivre ce raisonnement. Mais avant qu’elle ait pu ajouter quoi que ce soit, le sol se mit à trembler et elle se retourna pour voir que l’enfer se déchaînait. Elle ne voyait plus Rosie et Lucian. Elle eut le temps de jeter un regard méprisant à Wotan en réponse à son commentaire, avant que sous ses pieds ne jaillissent des serpents de métal qui la plaquèrent au sol en une douloureuse étreinte. Elle ouvrit la bouche pour hurler un sort mais en fut incapable. Ni même de respirer. Elle s’autorisa un instant de pure terreur pendant quelques secondes, puis la colère reprit le dessus. Elle parlait trop ? Elle parlait trop ?? Elle sentait les écailles des serpents déchirer ses chairs et si elle avait pu, elle aurait souri. D’un mouvement sec, elle entailla ses poignets contre les échardes de métal, sentit le sang s’écouler, et avec lui, la vie, mais avec lui, la magie, aussi. Tous ces gens qui la sous-estimaient parce qu’ils pensaient que les mots étaient la source de son pouvoir et non pas le point focal… Sous elle, les mots se dessinèrent sur la pierre en lettres de sang : aL erret ertnoc el ref, al erret tneitrappa'm.

Elle sentit le sol trembler sous elle, de plus en plus fort, puis exploser littéralement, déchirant les serpents alors qu’elle-même se laissait engloutir, les yeux fermés. Cela aurait été si agréable de rester là, finalement. Elle sentait un tas de choses, les serpents répugnants de Wotan qui attaquaient Fate, du sang qui se répandait sur la terre sans qu’elle sache à qui il appartenait, la magie qui courait partout sous la glace. Zee se déplaça sous la terre, son corps sans substance, libérant Fenrir au passage alors que la pierre qui emprisonnait ses pattes se désagrégeait. Elle s’arracha à la terre dans le dos de Wotan, pour voir Lucian à terre, Rosie à ses côtés, Kent malmené et John aux prises avec le sorcier… Levant les mains à hauteur de son visage, elle laissa le sang s’arracher de ses poignets et former des spirales hésitantes dans les airs. Elle ne pouvait pas l’attaquer tant qu’il tenait John. « WOTAN ! ehcâL-el ! » Oui, elle parlait trop. Et lui les craignait bien trop pour ne pas laisser son attention se diviser. Le sang devant son visage tomba au sol, forma un mot qui fut aspiré par la terre et une langue de pierre jaillit vers le sorcier pour s’enrouler autour de sa gorge et recouvrir son visage. Zee serra le poing de toutes ses forces, la rage au ventre. Tu n’as rien de spécial, Wotan. Tu n’es qu’un parmi de nombreux autres, et tous les autres, nous les avons vaincus. Tu n’es rien du tout. Et cette fois, ses pensées résonnaient directement dans l’esprit du sorcier. Un autre mot avalé par la terre, et d’autres lassos de pierre jaillirent du sol pour s’enrouler autour des chevilles et des bras de Wotan, s’étirant lentement, de plus en plus en plus lentement… Zee sentait la résistance du sorcier, consciente que c’était loin de suffire, et aussi qu’elle s’affaiblissait plus vite qu’elle ne l’aurait voulu.

Codage par Libella sur Graphiorum



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


independent soul

Messages : 626
Date d'inscription : 29/07/2018
Face Identity : Matt Ryan
Crédits : Anarya.

Age du personnage : 36 ans. Définitivement 36 de trop.
Ville : Vagabond sans attaches, depuis peu résident en Enfer. Il a abandonné les clés de sa célèbre Maison des Mystères à une nouvelle propriétaire et créchera à l'Oblivion Bar en attendant de retomber sur ses pattes.
Profession : Détective de l'occulte, magicien, exorciste, spécialiste des démons et autres saletés surnaturelles, escroc patenté, anti-héros du dimanche qu'on n'appelle qu'en dernier recours quand ça ne pourrait de toute façon pas être pire...
Affiliation : Justice League Dark.
Compétences/Capacités :
Connaissance encyclopédique de divers types de magie ; ondes synchrones (toujours au bon endroit au bon moment) ; manipulation de sa propre chance et des probabilités ; magie noire et occultisme ; exorcisme ; invocation de démons ; 'Worldwalker', une des rares personnes à connaître tous les chemins entre paradis, enfer, et au-delà ; voyage inter-dimensionnel ; contrôle des esprits et persuasion ; illusion ; pyromancie ; divination ; nécromancie ; cercles magiques ; magie rituelle ; magie du sang ; extrêmement résistant à la télépathie, au contrôle mental, et à la possession ; maître manipulateur ; prestidigitateur confirmé.


Situation Maritale : Un coin de son coeur revient à son gin tonic, un autre à une princesse goth qui parle à l'envers. Et de temps en temps, il s'abandonne à un visiteur de (bref) passage.









MessageSujet: Re: FROZEN HELL ✸ (premier groupe, islande)   Mar 20 Nov - 18:16

frozen hell
rosalie & lucian & john
& zatanna & kent

Trop tard.
Ca puait effectivement la fin de tout. Et il ne pensait pas ça qu’à cause de la main de Wotan refermée sur son visage, le tenant à bout de bras comme une foutue poupée de chiffons. Ses ongles (ses griffes, vraiment) s’enfonçant dans sa peau comme malheureux dégâts collatéraux, John restait aveuglé, uniquement capable d’entendre les bruits qui lui parvenaient de Zee se débattant avec ses chaînes de fer (elle s’en sortait – elle avait plus d’un tour dans son sac, magie à l’envers ou pas), Kent luttant contre ses propres agresseurs pour garder son casque sur sa maudite caboche, les râles de Thorne à l’agonie et Rosie… Bon sang. A quel moment ils avaient merdé pour que tout foute le camp aussi vite ?

Le grimoire était parti en fumée, mais John avait eu le temps d’avoir un aperçu du rituel – et du prix à payer pour le renverser. Wotan avait raison. Le sortilège était puissant, très puissant, trop puissant, mais là où il se plantait, c’était sa pérennité. N’importe quel sort pouvait être fait ou défait, pour peu qu’un crétin soit prêt à en payer le prix. A la lecture, John avait senti son cœur chuter au plus bas dans sa poitrine ; la prophétie de Charon, elle, avait résonné dans sa tête comme le cloche de Tocsin.

T’as toujours su, Constantine. Depuis le début, tu sais à qui Charon s’adressait. Tu voulais juste pas l’admettre – faire semblant de rester dans le flou pour retarder l’inévitable moment où tu devras leur annoncer.  

Enfin, vu la façon dont les choses se présentaient, Wotan allait faire mentir Charon en les butant tous les cinq.

Plus de grimoire, plus de rituel en dehors des bribes de souvenirs qu’il avait réussi à emmagasiner, plus de Thorne qui était en train de se vider de son sang à une vitesse vertigineuse. L’espace d’un instant, John songea qu’il aurait mieux fait de rester à l’abri dans cette maudite réalité factice dans laquelle il avait au moins le mérite d’être en vie.

Tu vis dans mon monde, maintenant, John Constantine. Ces quelques mots suffirent à rallumer l’étincelle de colère et de rébellion qui avait failli s’éteindre en lui.

Et soudain, la voix de Zatanna. Un putain de coup de tonnerre dans la nuit noire. Zatanna, qui luttait contre vents et marées depuis le début de cette aventure, qui malgré elle avait été réunie à lui pour cette ultime mésaventure, Zatanna qui lui avait sauvé le vie avec son sortilège de protection, Zatanna dont le tatouage semblable au sien était preuve que -

Le tatouage. Mais c’est bien sûr. La tête toujours sous l’emprise de Wotan, John sentit ce dernier vaciller sous les assauts furieux de la magicienne, et avec la vivacité d’un rapace, attrapa le bras de Wotan de ses deux mains et le fusilla du regard. « On est en Enfer, you bloody bastard. Mon monde. » John ferma les yeux – et autour de lui, tout disparut. Ses camarades, l’autel, la caverne, le faux monde, le temps, tout. Tout, sauf sa conscience de Wotan le tenant à bout de bras.

John se laissa glisser le long de ce chemin hors du temps, son esprit vagabondant le long de routes dont seuls lui et une poignée d’élus avaient le secret, suivant un fil d’Ariane qu’il ne pouvait même pas distinguer dans la pénombre qui l’enveloppait. Un fil d’Ariane attaché à son âme ; et à celle d’un autre. Entre les mondes et les dimensions, John se laissa glisser, répondant à l’appel d’une âme aussi damnée que la sienne, quel que soit le monde dans lequel ils se trouvaient, quelle que soit la distance entre eux. Son esprit émergea dans le monde factice de Wotan, et son fil d’Ariane le mena vers l’homme qu’il cherchait. A son bras, son tatouage brûlait.

Et vu la tronche que tira tout à coup Nick Necro, John suspectait qu’il sentait le coup de Trafalgar arriver, lui aussi.

Instantanément, la conscience de John retourna dans son corps, et il rouvrit les yeux pour dévisager Wotan à travers ses doigts pâles. « Si tu l’aimes tant que ça, ton foutu monde, t’as qu’à y retourner, enflure. »

Avant que Wotan n’ait le temps de réagir, John prononça l’incantation de passage entre les mondes, prenant soin au préalable de préserver son cœur dans une poche dimensionnelle parallèle (l’une des cascades les plus dingues qu’il ait jamais accomplies sans doute, le moindre faux pas et il était cuit) – mais il n’y avait pas de diagramme sur le sol, pas de cercle magique flottant entre eux pour servir de portail. John n’avait pas d’autre choix que d’improviser : c’était son corps et son âme, et ceux de Nick Necro, qui feraient office de portique. Nick fucking Necro, la deuxième et dernière personne avec laquelle John partageait un morceau de son âme, qui était encore en vie dans ce fichu monde comme une nouvelle preuve accablante de l’aberration du royaume de Wotan. Finalement, il y avait comme ne justice poétique dans l’idée que ce soit lui, la seule chose que John puisse utiliser pour contrer les plans du nécromancien.

La douleur était insoutenable, et John aurait été incapable de dire si les hurlements étaient les siens, ou ceux de Nick dont le corps, comme le sien, venait de s’ouvrir comme un gouffre dimensionnel. L’appel du vide fit lâcher prise à Wotan, qui dans un rugissement de rage commença à s’engouffrer malgré lui dans le piège de Constantine. Hélas, c’était sans compter sur les dons de Nick Necro qui n’avait sans doute pas l’intention de se laisser tuer de la sorte. Wotan avait son bras et son épaule entièrement de l’autre côté lorsque John sentit le portail se refermer de l’autre côté ; à bout de forces et au bord de l’évanouissement, il fut incapable de le rouvrir, et referma le portail de son côté.

Un bras entier et une épaule. Pas si mal, se prit-il à songer, à peine conscient de s’écrouler par terre alors que Wotan rugissait sans qu’il ne puisse dire si c’était de douleur ou de rage. Redevenu chair et sang, John libéré de l’emprise du Nécromancien s’effondra au sol, le souffle coupé, ses doigts s’agrippant à sa chemise au niveau du cœur pour vérifier que celui-ci battait encore. Oh bon sang, qu’il avait mal. Mal, envie de gerber, et la rage au ventre. Wotan ne s’en tirerait pas comme ça.








résumé des actions:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


authorities

Messages : 368
Date d'inscription : 31/12/2017
Face Identity : Chris Hemsworth
Crédits : tag (avatar), STARFIRE alias Julia ♥ (gifs, bannière), wiise (signature)

Age du personnage : Trente-deux ans, mais l'impression d'en avoir vécu le double.
Ville : Officiellement tu habites à Washington, officieusement, tu n'y es que très rarement. Tu parcours le monde, surtout les endroits où personne n'a envie d'être.
Profession : Ancien Commandant dans l'US Army, actuellement agent A.R.G.U.S à la tête de la division NIGHTSHADE.
Affiliation : A.R.G.U.S, division NIGHTSHADE.
Compétences/Capacités :

- Maitre d'armes, qu'elles soient blanches ou à feu. Ton passé militaire a fait de toi un redoutable soldat, que ce soit au corps à corps ou lors d'attaques armées.
- Leader dans l'âme, tu as été Commandant dans l'armée avant de devenir le responsable de NIGHTSHADE. Tu as le sens de l'honneur, et ta leitmotiv est "no man left behind"
- Tacticien militaire, tu as une grande maitrise de l'art de la guerre, et tu sais comment l'affronter de front ou plus stratégiquement. Tu d'adaptes à toutes les situations, et c'est ce qui fait ta force.


Situation Maritale : Le coeur qui bat déjà pour celle qui t'est destinée, Rosalie.









MessageSujet: Re: FROZEN HELL ✸ (premier groupe, islande)   Ven 23 Nov - 16:03


FROZEN HELL

intrigue paradox of time

Les filles sont de retour, mais tu n'as pas le temps de savourer cette petite victoire. Wotan n'a aucune intention de vous laisser gagner, et tu le sens subitement beaucoup plus agressif dans ses gestes. Face à Fenrir, sa colère s'intensifie, et c'est Rosalie qui en paye le prix. Quand tu vois son corps désarticulé s'écraser contre la roche, ton cœur fait un bond violent dans ta poitrine. Incapable de crier ou de laisser n'importe quel mot franchir a barrière de tes lèvres, tu cours vers elle pour t'assurer qu'elle va bien. Tu oublies ce qui s'est passé tout à l'heure, et la prends dans tes bras pour lui apporter un peu de courage. « Bien sûr que tu es assez forte. T'es la femme la plus forte et courageuse que je connaisse. » Ce ne sont pas de belles paroles en l'air destinées à l'inciter à reprendre le combat, c'est la vérité. Le sort du monde est entre ses mains, entre leurs mains, et tu sais que chacun d'entre eux a le pouvoir de le sauver. « Ensemble. Vous devez le faire ensemble. » C'est la seule solution. Séparément ils sont forts, mais ensemble ils sont redoutables. Ils doivent allier leurs magies, peu importe leurs natures, et faire front commun contre le sorcier. Tu sais qu'elle aimerait laisser tomber, qu'elle préférerait être au fond de son lit, mais le courage c'est aussi ça, faire ce qui le meilleur pour les autres même si ce n'est pas le meilleur pour nous-même. Tu l'aides à se relever, et la lueur de rage que tu lis dans ses prunelles t'arrache un sourire. Elle peut le faire. Elle est de taille contre lui. Et très vite, avec cette détermination sans faille qui anime son être, tu vois la stalactite de glace s'enfoncer dans la chair de Wotan. Tu retiens un cri de victoire. Fier d'elle, tu ne peux cependant t'empêcher de sourire bêtement. « Génial ! » Mais ici, l'avantage ne reste jamais très longtemps. Et c'est toi, cette fois-ci, qui va l'apprendre à tes dépends. Le sorcier s'extirpe le pic de glace pour te le renvoyer directement. Tout va trop vite. Beaucoup trop vite. La stalactite fend l'air pour se loger dans ta poitrine. La douleur est intense. Intolérable. Ton hurlement est inaudible tant la souffrance semble faire du bruit. Tu tombes à genoux, à bout de force, luttant pour ne pas sombrer dans l'inconscience. Est-ce ainsi que tout se finit ? Est-ce que le rôle que tu avais à jouer sur ce grand échiquier ? Tu n'as pas oublié, le sort qu'elle vous a lancé, celui qui vous lie, qui vous réunit quoi qu'il arrive. Tu vois le corps de celle que tu aimes au sol, tu sais qu'elle va partager la douleur qui t'envahit. « Rosalie... » Les mains sur la glace, tu n'arrives pas à l'ôter de ta chair. Il te reste très peu de temps, alors tu dois faire des choix. « Tu dois rompre le sort. » Tu ne l'emporteras pas avec toi. Ici, tu n'es d'aucune utilité. Elle, elle peut encore aider John, Zatanna et Fate à sauver votre réalité. Et tu ne sacrifieras pas le monde pour ta propre vie. Tu ne sacrifieras pas le monde pour votre amour. Aussi fort soit-il. Tout soldat se doit de prendre des décisions difficiles, et aujourd'hui, tu viens d'en prendre une. Tu veux que le sort soit rompu, pour qu'elle vive, pour qu'elle puisse vaincre Wotan. « C'est un ordre, Rosalie. » C'est le militaire qui parle, le Commandant qui préfère mourir que de voir ses hommes tomber au combat à sa place. C'est ta responsabilité. Tu n'es peut-être pas magicien, peut-être pas puissant sorcier, mais tu peux encore épargner aux autres d'être privé de Rosalie. Sans elle, tu crains qu'ils n'y arriveront pas. C'est l'ultime protection que tu peux leur donner. La leur laisser, ne pas l'entrainer dans les ténèbres avec toi. Tu t'écroules sur le sol, incapable de lutter plus longtemps contre la mort qui cherche à te faucher. « Quoi qu'il arrive, je sais que tu me retrouveras. Alors romps le sort ! » Tu dépenses tout ce qu'il te reste d'énergie dans cette dernière requête. Vous vous êtes retrouvés, ici, pas vrai ? Vous n'avez pas eu besoin de sortilège pour ça. Alors tu sais qu'elle trouvera une solution. Que ceci n'est pas une fin, mais le commencement d'un nouveau chapitre de votre histoire. Et si il pouvait débuter dans le bon univers, ce serait parfait.

Spoiler:
 

Code by Fremione.


_________________
if we don't end war, war will end us
« If I have learned anything in this life of mine, it is this: in love we find out who we want to be; in war we find out who we are. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


super villain

Messages : 177
Date d'inscription : 10/07/2017
Face Identity : Jai Courtney
Crédits : Oba Seb

Age du personnage : 32 ans
Ville : Central City
Profession : Criminel, braqueur, cambrioleur, agent d'ARGUS malgès lui
Affiliation : Suicide Squad
Compétences/Capacités :

-Lanceur de Boomerang expert
-Pire emmerdeur jamais vu
-Le gros tocard du Suicide Squad




Situation Maritale : En couple avec Pinky sa peluche licorne rose. Obsédé sexuellement par Katana du Suicide Squad (sentiment non réciproque)









MessageSujet: Re: FROZEN HELL ✸ (premier groupe, islande)   Jeu 29 Nov - 17:20




Frozen Hell
Event Paradox of time


Nelson recommença à y croire en voyant le retour réussit de Rosewood et Zatara. Leur puissance combinée était seule à même de résister aux attaques néfastes de Wotan à son sens. Mais toutes leurs initiatives se révélèrent vaines. C'est un nécromancien triomphant qui les nargua les uns après les autres, sûr de sa victoire. Les serpents de métal de leur ennemie se frayèrent un passage vers Dr Fate pour lui dérober son casque. Kent décolla soudainement en projetant une attaque télékinésique des deux mains. Il repoussa les mochetés avec difficulté. La vision d'un Wotan mutilé par les bons offices de John, avec un bras en moins, encouragea Nelson à tenter un nouvel assaut direct sur leur ennemie. Il fondit sur lui comme un vautour et imposa ses mains sur Wotan en générant un choc télékinésique qui aurait pu vous déplacer un immeuble. Le nécromancien ne vacilla pas. Mieux encore, de son bras restant, il lui décocha un uppercut de très près, lui projetant la tête en arrière et chose impensable, lui fendillant son casque doré. Il s'approcha d'un Dr Fate étalé au sol. Dans un dernier sursaut, Kent tendis ses mains devant lui, comme pour porter une nouvelle attaque magique. Wotan s'approcha encore et l'attaqua au casque de son bras restant. Il le frappa. Le casque céda. Il se fendit pour de bon et retomba en deux pièces sur le sol de la caverne. Rien n'avait jamais pu entamer son métal magique depuis sa création, mais il semblait définitivement que le pouvoir de Nabu s'était érodé face au fracas final, comme si l'âme du sorcier de l'époque des pharaons s'était éteinte par la débauche de déflagration magique. Comme si l'esprit de Nabu avait finit par capituler face à une ampleur mystique qui le dépassait complètement, avec ce qu'avait déchaîné Wotan en jouant avec le temps.

Ne restait plus que Kent Nelson, moribond, le visage malade. Wotan le frappa avec une joie sadique non dissimulée. Il lui brisa le nez, il lui brisa la mâchoire, il lui déchira une narine et la lèvre inférieure. Le sang coula en abondance de la face de Kent. Le blanc de ses os transparut ici et là sous le rouge. Kent hurla, Wotan hurla plus fort que lui. Les yeux de Kent se révulsèrent. Wotan le frappa, il lui écrasa le nez. Il le frappa, il lui détruisit la bouche, il le frappa, il lui brisa les dents jusqu'au cœur des gencives. Kent qui rampe. Une oreille qui pend, le cuir chevelu qui se détache. Wotan hilare qui le saisit par le cou.

« As-tu quelques mots d'adieu à adresser ? »

Kent qui crache d'une voix faible :

« ça va tout te coûter et tu ne signifieras plus rien. Je l'ai vu dans la totalité des futurs possibles. »

Visez la tête de Wotan, les yeux vaudous et de la salive qui apparaît aux commissures de ses lèvres. Tremblement de niveau 9 sur l'échelle de Richter et strictement intérieur. Il savait que Kent pouvait voir le futur et ne disait pas ça en l'air. Il lui broya le crâne dans sa main.

Kent mourut en pensant à Nabu.

Le casque brisé de Dr Fate se reconstitua aussitôt, il se mit à briller de tout son or comme au commencement. Le casque réparé comme par magie n'avait plus aucune trace de fissure, comme s'il n'avait jamais été endommagé. Il vola à travers la caverne, un peu comme l'anneau d'un green lantern qui cherche un nouveau porteur. Le casque atterrit en plein dans les mains de…

John Constantine.

La voix de Kent Nelson retentit dans l'esprit de John :

« Oh non pitié, tout sauf toi ! Bon foutus pour foutus. Mets le casque, on va pas y passer la nuit. »

Fiche codée par NyxBanana


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


authorities

Messages : 1314
Date d'inscription : 26/11/2017
Face Identity : Elizabeth Olsen.
Crédits : bonnie (avatar) + starfire (signature) + wandamaximoffs (gifs).

Age du personnage : 29 ans.
Ville : Washington DC. Mais cela varie selon les jours et les missions.
Profession : Sorcière ; Agent spécial chargé d'enquêter sur les meurtres comportant un élément surnaturel ou extraterrestre.
Affiliation : A.R.G.U.S, opération spéciale NIGHTSHADE, sous la direction directe d'Amanda Waller.
Compétences/Capacités :
Homo Magi, Rosalie est naturellement liée à la magie. Elle est douée de prescience, elle peut anticiper l'avenir proche, avoir des visions du passé et du présent, mais surtout, elle est capable de voir systématiquement comment une personne mourra d'un simple toucher. Elle est également liée aux vieilles sorcières vikings dont elle est la dernière représentante, les Völur, leurs esprits communiquent avec elle et lui ouvrent les portes du Valhalla. Elle est le dernier vaisseau des dieux d'Asgard. Parle couramment le vieux norrois, le latin et d'autres langues mystiques. Capacités de télépathie et de télékinésie encore mal maîtrisées. Don de persuasion lié à sa télépathie.

Situation Maritale : Destinée déjà tracée, Lucian et elle sont nés pour s'aimer.









MessageSujet: Re: FROZEN HELL ✸ (premier groupe, islande)   Dim 2 Déc - 16:44

frozen hell
rosalie & lucian & john
& zatanna & kent

Quand le nécromancien renvoie son poignard de glace dans la poitrine de Lucian, Rosie veut hurler mais elle a le souffle coupé. C'est comme si tout l'air avait été retiré de ses poumons, elle est incapable de faire le moindre mouvement et la douleur qu'elle ressent n'est rien à côté de la peur panique qui l'envahit quand elle voit Lucian s'écrouler. Wotan la secoue comme une poupée de chiffon en lui expliquant exactement ce qu'elle va faire et aussi terrible que ce soit, elle est incapable de lui affirmer le contraire – et pas seulement parce qu'il l'étrangle. Quand il la relâche, elle se précipite vers Lucian. Ou plutôt, elle essaie. Elle ressent sa douleur comme si elle était la sienne et faiblit seconde après seconde. Charon a-t-il menti... ? Sont-ils tous condamnés à mourir, les uns après les autres ? À moins que... À moins qu'ils n'aient mal interprété ses parole ? Peut-être qu'une seule de leurs cinq âmes restera ici, les autres étant destinées à rejoindre d'autres mondes, mais ils sont tous condamnés à mourir ici... Si Rosie ne l'était pas déjà, elle serait devenue pâle. Une grimace déformant ses traits, elle se traîne jusqu'à Lucian, horrifiée par le pic de glace qui dépasse de sa poitrine. « Je suis désolée... Je suis désolée... » Si elle n'avait pas été aussi arrogante, il ne lui serait rien arrivé. Rompre le lien qui les unit ? Elle secoue la tête en même temps qu'elle le prend dans ses bras pour le serrer contre elle. La scène qui se joue est bien trop familière pour Rosie, cela fait presque trois ans qu'elle peuple ses cauchemars et hante ses jours. « Je ne peux pas. Je ne veux pas. » Elle refuse de prendre le risque de briser le sortilège et de le perdre pour toujours. Et s'ils ne se souviennent de rien tous les deux ? Et s'ils ne parviennent pas à se retrouver ? Ce n'est pas en eux que Rosie n'a pas confiance, c'est du reste du monde dont elle se méfie. « Je suis désolée, Commandant Thorne, mais je vais vous désobéir. Je ne peux pas faire ce que tu me demandes. Le monde ne vaut rien sans toi. » Lucian est la seule personne qui lui ait donné envie de vivre. La seule qui l'ait réellement aimée. Alors même si c'est une décision terriblement égoïste, même si elle risque de condamner le reste de l'humanité en refusant de rompre leur lien, elle ne le fera pas. « Il doit y avoir une autre solution, il y a forcément une autre solution... Je peux te sauver, je sais que je peux te sauver ! » Complètement inconsciente de ce qu'il se passe autour d'eux, Rosie essaie d'empêcher le sang de couler mais la blessure est trop importante, Lucian blêmit à vue d'œil et elle sent ses forces la quitter. Et parce qu'elle n'est plus capable de continuer à protéger son esprit des intrusions, certains en profitent. Comme ces dieux, qu'elle fait taire depuis toujours parce qu'il serait trop dangereux de les laisser s'exprimer. Elle, en particulier. Libère-moi. Libère-moi, et je te promets de le sauver. Libère-moi. Rosie hésite, mais rien qu'une poignée de secondes, le temps de croiser le regard de l'homme qu'elle aime et qui se meurt dans ses bras. « Quoi qu'il arrive maintenant... Je t'aime. Plus que tout au monde. Et je suis désolée pour tout... » Elle se penche pour l'embrasser une dernière fois et l'allonger avec douceur au sol. Puis elle ferme les yeux et abandonne tout contrôle. La divinité ne perd pas de temps et Rosie a l'impression d'être arrachée à son propre corps. Il ne lui appartient plus, elle devient spectatrice au lieu d'actrice. C'est une sensation terriblement désagréable, mais c'est le prix à payer pour sauver Lucian – et le monde, accessoirement – alors elle n'essaie même pas de lutter. Son enveloppe corporelle change pour s'adapter à son nouvel hôte, une déesse qui n'a hélas jamais été célébrée pour sa beauté. Le doré de ses cheveux s'assombrit jusqu'à devenir noir corbeau, son teint devient grisâtre et ses yeux d'un bleu glacier qui semble luire dans la pénombre malsaine du temple. Mais surtout, c'est une partie de son corps qui semble se décomposer du coup, comme celle d'un cadavre. Tu as promis, Hela ! Tu as promis de le sauver ! Ayant pris possession du corps de la jeune femme, la déesse s'agenouille à côté de Lucian et pose une main sur sa poitrine. « Une promesse est une promesse. » La glace qui transperçait sa poitrine fond, la plaie se referme et tout le sang perdu retourne dans le corps du jeune homme, comme si la déesse avait inversé le cours du temps. Puis elle se relève, et lance un regard noir en direction du nécromancien, blessé par John après avoir achevé son ennemi de toujours. « Quant à toi... » La déesse se déplace comme un nuage de fumée noir jusqu'à Wotan, qui perd ce qu'il lui restait d'assurance quand elle réapparaît devant lui. « Pour un nécromancien, tu ne sembles pas prêt à rencontrer la Mort. Tu es dans mon royaume, mais il ne me semble pas t'y avoir convié. » Hela tend la main, et le Lasso de Vérité quitte le corps sans vie de Kent. Un bras en moins, Wotan peine à se débattre et la déesse l'emprisonne à l'aide la magie olympienne. Le contact du lasso semble être la pire des tortures pour Wotan, qui se met à hurler en une langue inconnue. « Sorcière, ramène cet homme. Fais ton œuvre, nous avons encore besoin de lui. » Elle pointe Kent du doigt, avant de se tourner vers John, à présent en possession du casque doré. « Fais-le parler tant qu'il est soumis à cette magie. Ce n'est pas encore terminé. » Et afin que la magie de Zatanna n'ait aucune incidence sur l'état diminué de Wotan, Hela les emprisonne tous les trois sous un dôme de lumière aveuglante qui crépite comme les flammes d'un brasier. Une boucle temporelle hors du temps, née d'une magie encore plus ancienne que celles des Olympiens. À travers les actions d'une jeune sorcière guidée par son cœur, les portes du Valhalla ont été ouvertes et elle n'est que la première des Ases à en être sortie.
Made by Neon Demon


résumé des actions:
 

_________________
SOME ROSES HAVE STEEL THORNS.
There's an end to every storm. Once all the trees have been uprooted, once all the houses have been ripped apart, the wind will hush, the clouds will part, the rain will stop. The sky will clear in an instant and only then, in those quiet moments after the storm, do we learn who was strong enough to survive it.

when you ask rosalie what she's thinking about:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


hero of earth

Messages : 1953
Date d'inscription : 11/09/2018
Face Identity : Alex Daddario
Crédits : januaryblues(ava)astra(sign)

Age du personnage : 33 ans
Ville : Un peu partout, possède depuis peu la Maison des mystères
Profession : Magicienne
Affiliation : Justice League Dark
Compétences/Capacités :

Prestidigitation * Hypnose * Projection astrale * Magie élémentale * Télékinésie * Télépathie * Téléportation * Manipulation de portails interdimensionnels * Manipulation du temps * Manipulation de la réalité * Bouclier psychique et magique * Manipulation de la météo dans une aire réduite * Attaques d’énergie mystique * Création de pièges magiques * Vol et lévitation * Don de guérison * Transformation d'objets en d’autres objets * Combat au corps à corps dans la limite de sa constitution.


fiche + liens + phone


Situation Maritale : Célibataire adepte des choix sentimentaux douteux, une marque à même sa peau lui rappelle sans cesse que son coeur a déjà décidé d'aller voir ailleurs, quelque part entre ici et l'enfer.









MessageSujet: Re: FROZEN HELL ✸ (premier groupe, islande)   Lun 3 Déc - 20:56

Frozen Hell
Le temps sembla s’arrêter, peut-être parce que la situation lui parut enfin désespérée. De partout elle sentait la vie s’enfuir ; Lucian par terre, et Rosie avec lui, Fate debout aux portes de la mort et qui avait l’air d’avoir abandonné toute idée de lutte contre le destin depuis bien longtemps, et John, qu’elle essayait en vain d’arracher des mains de Wotan… Elle sentait le sorcier résister à son sort, sentait la pierre sous ses doigts se fissurer lentement, et il s’arracha enfin de sa prison de roche, envoyant Zee bouler contre une paroi. Le temps de retrouver ses esprits, et elle sentit plusieurs forces se mettre en œuvre, toutes aussi colossales les unes que les autres. Cependant, son attention fut attirée par une présence familière et dégoûtante, avec laquelle elle avait vécu ces dix dernières années environ, du moins dans ce monde. De là où elle était, elle sentit, pendant une fraction de seconde, la joie mauvaise que Nick éprouva en remontant le fil de la magie que John avait tissé entre eux, de la même façon que John lui-même suivait ce fil. Elle trouva cela presque drôle, l’idée qu’elle avait passé ces dernières semaines à s’enfuir pour échapper à Nick et qu’il l’ait enfin retrouvée, après tout ça, grâce à John. Mais ce dernier ne lui laissa pas le temps de faire quoi que ce soit, et certainement pas de se téléporter ici, avec eux. Elle sentit la joie de Nick se muer en colère et crut entendre son cri de rage – John, qu’est-ce tu fais ?! Un vortex magique apparut et sembla prêt à aspirer Wotan. Elle crut qu’il allait y arriver, mais soudain, une explosion de colère et de sorcellerie, et le portail avait disparu, emportant le bras de Wotan.

Tout allait trop vite. Déjà, Kent se jetait sur l’ennemi. Elle se précipita, peut-être qu’elle hurla, elle ne le sut pas, mais alors Kent posa les mains sur Wotan et elle sentit une force énorme la repousser à nouveau. Il semblait qu’elle était destinée à ne jamais pouvoir faire quoi que ce soit. Elle atterrit par terre à côté de John, écrasée par les ondes de choc magiques qui émanaient du combat titanesque. Voir Kent mourir ainsi, c’était comme revoir son père, qui lui aussi était mort sous ses yeux, à quelques centimètres d’elle, et cette comparaison n’était pas le fruit du hasard. D’une certaine façon, elle avait toujours recherché la compagnie du Dr Fate pour cela aussi. Pitoyable fille à papa, Wotan l’avait bien dit. Hébétée, elle suivit l’arabesque du casque de Fate du regard. Le vit se poser entre les mains de John. Le monde était-il donc vraiment foutu ? Elle aurait dû dire à John de jeter ce truc à la poubelle, ce truc qui fort de sa puissance, n’était en fait qu’une foutue malédiction. Au lieu de quoi, elle murmura : « Prends-en soin. Juste un peu. » Elle se leva en titubant et rejoignit le corps martyrisé de Kent, avant de tomber à genoux à ses côtés. Elle sentit la phénoménale puissance éveillée par Rosie – encore une mauvaise idée probablement, mais peut-être que s’ils mourraient tous, finalement, au lieu d’essayer d’en sauver le plus possible, alors ils atteindraient leur but. Elle sentit la présence divine parmi eux et leva les yeux vers Rosie, qui n’était plus vraiment Rosie. Elle s’était emparée du lasso et emprisonnait Wotan avec. Ses mots n’étaient que les échos de la décision qu’elle avait déjà prise.

Ce n’était qu’une mauvaise idée de plus, et aussi, l’origine de tous leurs maux. Jouer avec le temps, quelle bonne idée. Mais la mort et Zee n’avaient jamais fait bon ménage et elle en avait fini de raisonner calmement. Voir Kent dans cet état était tout simplement insupportable, et si à l’époque où son père avait brûlé vif sous ses yeux, elle n’était qu’une stupide gamine, elle avait eut le temps d’apprendre les pires tours depuis, sans pour autant apprendre la sagesse. Posant les mains à plat sur ses cuisses, paumes vers le haut, et alors que le sang qu’elle avait perdu lui donnait le vertige, elle murmura son sort, le plus simple qui soit : « eL spmet etnomer. » La déesse avait emprisonné Wotan dans un bouclier protecteur – avec John, ce qui la fit ciller. Elle aurait préféré qu’il reste à l’extérieur, et que pour lui aussi, le temps remonte, et que ces dernières secondes d’horreur soient effacées. Elle passa outre son mauvais pressentiment alors que sa magie lui était littéralement arrachée du corps par la puissance du sort qu’elle avait lancé ; et la magie, chez elle, c'était la vie. Avec douceur, tout se figea autour d’elle et le silence se fit. Puis, doucement, une brise se leva, gagnant en force, jusqu’à former comme une petite tornade autour d’elle. Les débris de pierre et de glace se soulevèrent du sol pour retourner s’incruster dans les parois et le plafond d’où ils avaient été délogés par la magie de Kent et de Wotan durant leur combat. Elle se força à ne pas regarder Lucian. La déesse ne l’avait pas sauvé pour que le sort d’une presque-humaine défasse ce qu’elle avait fait… Dans une pantomime atroce, le corps de Fate s’agita, revivant à l’inverse les coups portés par le nécromancien, jusqu’à ce qu’enfin, il se relève, s’élève dans les airs, au moment où il s’était jeté sur Wotan… Sans son casque, mais vivant. Satisfaction mauvaise de savoir qu'elle n'aurait pas dû faire une chose pareille, mais qu'elle l'avait fait quand même, et que c'était trop tard pour reculer. Le vent retomba brutalement et Zee se rendit compte qu’elle ne respirait plus depuis un moment. Elle s’affaissa au sol, retrouvant difficilement son souffle, avec l’impression d’être passée dans une essoreuse. Elle se sentait vide, et elle avait si mal… Son regard tomba sur ses poignets, qu’elle n’avait même plus la force de guérir. Plus la force… parce que ses réserves de magie étaient désespérément basses. Elle tourna le regard vers la déesse, Wotan et John, tenta de se relever. Il fallait en finir.

Codage par Libella sur Graphiorum



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


independent soul

Messages : 626
Date d'inscription : 29/07/2018
Face Identity : Matt Ryan
Crédits : Anarya.

Age du personnage : 36 ans. Définitivement 36 de trop.
Ville : Vagabond sans attaches, depuis peu résident en Enfer. Il a abandonné les clés de sa célèbre Maison des Mystères à une nouvelle propriétaire et créchera à l'Oblivion Bar en attendant de retomber sur ses pattes.
Profession : Détective de l'occulte, magicien, exorciste, spécialiste des démons et autres saletés surnaturelles, escroc patenté, anti-héros du dimanche qu'on n'appelle qu'en dernier recours quand ça ne pourrait de toute façon pas être pire...
Affiliation : Justice League Dark.
Compétences/Capacités :
Connaissance encyclopédique de divers types de magie ; ondes synchrones (toujours au bon endroit au bon moment) ; manipulation de sa propre chance et des probabilités ; magie noire et occultisme ; exorcisme ; invocation de démons ; 'Worldwalker', une des rares personnes à connaître tous les chemins entre paradis, enfer, et au-delà ; voyage inter-dimensionnel ; contrôle des esprits et persuasion ; illusion ; pyromancie ; divination ; nécromancie ; cercles magiques ; magie rituelle ; magie du sang ; extrêmement résistant à la télépathie, au contrôle mental, et à la possession ; maître manipulateur ; prestidigitateur confirmé.


Situation Maritale : Un coin de son coeur revient à son gin tonic, un autre à une princesse goth qui parle à l'envers. Et de temps en temps, il s'abandonne à un visiteur de (bref) passage.









MessageSujet: Re: FROZEN HELL ✸ (premier groupe, islande)   Mar 4 Déc - 17:29

frozen hell
rosalie & lucian & john
& zatanna & kent

Il y avait de ces moments où, sans explication aucune, le monde semblait basculer dans une démence incontrôlable que même des gens de leur niveau, habitués aux pire distorsions de la réalité, n’arrivaient plus à suivre. La mort de Kent Nelson, pour John Constantine, faisait partie de ces moments – un coup de massue sur le crâne, une réalisation sourde au creux de la poitrine, vrillant, pillant tout sur son passage jusqu’à ce qu’il ne reste que confusion hébétée, douleur qu’on se refuse à admettre, et une peur paralysante que les autres ne nous laissent pas réaliser. (Kent, reviens.) Pas de temps pour le deuil en Enfer – John abasourdi reçut le casque de Fate (Kent, arrête et reviens, vieux crétin.) et pour un instant, un bref instant (Kent, je peux pas faire ça !), il se crut battu. Sans ressources, sans issue de secours, sans solution miracle.

Jusqu’à ce que la voix insupportable (Dieu merci, il est encore là.) de Kent Nelson ne le sermonne à travers sa maudite babiole magique. « Ferme-la, l’ancêtre. » marmonna-t-il entre ses dents. Et enfin, contre tout sens commun et toute prudence, John Constantine s’appropria le casque de Fate.

La déflagration d’énergie magique qui l’envahit d’un seul coup lui coupa le souffle, lui faisant un instant douter de sa capacité à contrôler le casque ; mais lorsque John rouvrit les yeux, toute fatigue, tout épuisement avait déserté son corps survolté par l’énergie de Fate. Seuls restaient le feu dans ses veines (la magie de Fate et la sienne ne faisaient pas bon ménage – il n’avait pas beaucoup de temps) et, dans cette dimension de poche, Hela, et Wotan.

Wotan.

Derrière l’opacité dorée du casque, les yeux de John brillèrent d’un feu meurtrier.

« T’as entendu la dame, nécromancien de mes deux. Dis-nous exactement comment briser le rituel. Et n’épargne aucun détail, tu veux ? »

**

Et Wotan, piégé sous l’influence du lasso de Vérité, n’épargna aucun détail. A la fin de son récit, John-Fate resta quelques instants interdit ; avant de dédier un regard à Hela (Rosalie, accroche-toi encore un peu, tu veux bien ?) et de lever la main. Il claqua des doigts – et le dôme temporel s’évapora. Les râles de Wotan étaient les seuls échos perceptibles dans cette caverne désormais, l’air surchargé de magie, saturé par un silence trop pesant qu’il revenait à lui seul de briser. « Hela, chérie, rends-moi service, garde-le en laisse encore cinq minutes. » (Elle savait. Elle pouvait bien faire ça pour lui, non ?) Lévitant au-dessus du sol, John balaya la caverne du regard ; Thorne en vie, et plus ou moins en un seul morceau après sa petite frayeur ; Kent allongé au sol (mais vivant – il pouvait sentir son cœur battre au creux de l’amulette d’Anubis) ; et Zatanna…

Seuls la puissance du casque et les résidus de Nabu l’empêchèrent de se précipiter à ses côtés, l’antique magie égyptienne, ou Kent lui-même, insufflant un calme olympien et une clarté d’esprit à laquelle n’était pas accoutumé dans l’esprit de John. Il savait ce qu’il avait à faire. « Vous inquiétez pas, la fine équipe. J’ai un plan. » Sans élaborer plus avant, il se laissa porter jusqu’à Lucian, ses pieds touchant enfin le sol une fois à ses côtés, et s’agenouilla près de lui, sortant de son célèbre trenchcoat une petite fiole et un couteau. D’autorité, il saisit la main de Lucian, et de sa lame trancha dans la paume, laissant un léger filet de sang s’écouler dans la fiole. Le rituel était d’une simplicité à pleurer, et en même temps la chose la plus difficile qu’il ait eu à accomplir de sa vie. Le sang d’un guerrier – celui de Thorne depuis que Rosalie avait eu la fausse mauvaise idée de le transformer – et le sang d’un homme damné – le sien. « Hela devrait bientôt laisser la place à Rosalie. Fais-moi plaisir… » La fiole fermée, il posa une main presque hésitante sur l’épaule de son camarade. « … et garde bien un œil sur elle, hein ? »

Oof, c’était plus dur qu’il ne l’aurait cru.

Sans s’attarder, Dr John Fate se redressa et lévita jusqu’à Zatanna pour s’agenouiller à ses côtés. Elle était épuisée, quasiment vidée de toute sa magie – et malgré le casque, John sentit son cœur se serrer douloureusement dans sa poitrine. Prudemment, il se saisit de ses poignets sanguinolents, appliquant ses paumes sur les plaies, et libéra l’énergie réparatrice de Fate. Un dernier sort de soin, un dernier acte désintéressé à son égard, et sans doute l’un des premiers. Fallait bien un début à tout, non ? (Avait-elle seulement l’énergie de remarquer la clé qu’il avait glissé au creux de sa paume ?) « Tu t’es surpassée aujourd’hui, dis donc. » ricana-t-il sous le casque, avant de relever les yeux vers elle. Bordel. Ni Wotan, ni la conscience de Fate et l’apathie quasi-totale dans laquelle il le plongeait ne parvenait à ternir la beauté de ces yeux bleus, ni l’affection qu’il leur portait. Cause perdue, Johnny-boy. Instinctivement, ses doigts se refermèrent sur les siens. « Zee, je… » Derrière lui, Wotan poussa un nouveau hurlement – plus sonore, celui-là.

Plus le temps.

Les paupières de John se fermèrent, ultime tentative pour se retenir d’utiliser les pouvoir de Fate pour ouvrir un portail et disparaître avec Zatanna, tant pis pour les autres, tant pis pour le monde qu’ils laisseraient derrière, tant pis s’ils ne restaient plus qu’eux deux au final. Puis il rouvrit les yeux, et croisa ceux de sa princesse qui parle à l’envers. Chargés de détermination, malgré… tout ça.

Et John sut qu’il était perdu. Merde. Il n'avait vraiment pas le choix, pas vrai ?

(uoy evol I.)

« Kent ? Je vais avoir besoin de ton aide, mon pote. » « Oui, je l'ai vu dans tous les futurs possibles, tu auras besoin de mon aide, sauf pour séduire Zatanna. » « Espèce de… »

Inutile de batailler. Enfin, il était bon de savoir qu’il n’était pas tout seul dans cette histoire. Pas complètement. Le constat avait quelque chose de vaguement rassurant.
« Ok les enfants. » soupira-t-il, replaçant une mèche de cheveux noirs de jais derrière l’oreille de Zatanna. « C’est l’heure du spectacle ! »

John se releva d’un coup et tendit les paumes au-dessus du sol, relâchant une nouvelle décharge de magie, génératrice cette fois. Aussitôt, des liens de lumière jaillirent du sol, emprisonnant Wotan, Thorne, Kent et Zatanna, entravant tout mouvement possible et court-circuitant toute magie qu’il n’aurait pas autorisée. Mesure de précaution. Il ne pouvait pas prendre le risque qu’on l’interrompe. Le cœur battant à tout rompre dans sa poitrine, John lévita pour se positionner en face de Wotan. Wotan et sa grimace de douleur sous l’emprise du lasso tenu par Hela, Wotan et sa frustration face à la magie de Fate, Wotan et son sourire perfide alors qu’il savait pertinemment comment tout ça allait se terminer. Obéissant à une impulsion rageuse, incapable de savoir quoi faire avec le survoltage magique qui lui traversait le corps (le brûlait de l’intérieur), John le saisi à la gorge et libéra une décharge foudroyante qui le fit chanter d’agonie jusqu’aux tréfonds du Styx. « Ah c’est sûr, c’est moins marrant quand c’est moi qui m’y colle, hein ? » cracha John avant de le relâcher pour tendre les mains au-dessus du sol. Un pentagramme doré apparut sous leurs pieds, des voix antiques résonnant dans la caverne dans une litanie obscure sans qu’elles ne semblent sortir de nulle part.

Du coin de l’œil, John les aperçut. Les démons mineurs accumulés dans l’entrée de la grotte, leurs vilaines dents dehors dans un rictus malicieux, guettant, attendant sagement la fin du show. Vautours. Ils étaient déjà prêts à le cueillir, ces salauds.

(Il est encore temps de courir, Johnny.)

C’est la voix de Kent, une fois de plus, qui interrompit ses réflexions. « Fait ce qui faut... on a pas toute la journée. » « Shut up. », fulmina-t-il intérieurement. Mais l’intervention de son vieil ami lui donne la dernière poussée dans le dos dont il a besoin : il sortit la fiole contenant de sang de Thorne et se mordit l’index, faisant couler son propre sang pour mélanger les deux au centre du pentagramme. « Le sang d’un guerrier, le sang d’un damné… » Sitôt que le sang toucha le sol, l’intensité du pentagramme redoubla, jeta une aveuglante lumière blanche teintée d’ocre sur les parois de la caverne. Ses yeux se reportèrent sur Hela. « La magie des dieux et de la nature… » Click. Comme s’il avait déverrouillé quelque chose, John s’aligna sur la magie de Rosalie (bon sang, c’était trop), ancienne, naturelle, divine, de l’huile sur le feu qui le consumait de l’intérieur. Il tint le coup. « La magie de Dr Fate et de la création... » Comme répondant à son appel, il sentit les dernières barrières du casque sauter, libérant d’un coup la toute-puissance de Fate, véritable onde de choc qui secoua les entrailles des Enfers comme le glas du Jugement Dernier. John en était incapable de respirer, débordé par ce surplus de magie qui menaçait de l’avaler d’un instant à l’autre. Merde, il sentait même le trenchcoat lui brûler la peau à travers ses vêtements.

Dans l’entrée de la caverne, les démons ricanèrent.

Il tremblait. La moindre hésitation, et c’était terminé. Une dernière fois, il glissa un regard vers Zatanna. Après tout, pour qui d’autre trouverait-il la volonté de jouer au putain de héros au lieu de se casser par la porte arrière ? « al eigam à srevne’l… » Comme une brise fraîche, la magie de Zatanna s’amplifia dans la pièce, attisant les flammes qui surgirent soudainement du sol à l’intérieur du pentagramme, électrifiant l’air, rajoutant une couche à l’agonie de Wotan et à celle de John. L’une nettement plus appréciable que l’autre.

Au moins aurait-il le plaisir d’entendre le dernier râle de Wotan avant de pousser le sien. « La magie des enfers… » Les démons désormais amassés dans la caverne poussèrent de exclamation réjouies en percevant le soudain afflux de magie noire, comme si Lucifer en personne venait de mettre le pied dans la pièce. La douleur était insupportable. Accroche-toi Constantine, merde. Plus qu’une étape… « Et la magie de la mort. » Toute couleur déserta le visage de Wotan – et ses hurlements se mêlèrent à ceux de Constantine alors que la main de ce dernier, chargée de la magie de Fate, s’enfonçait d’un coup dans sa poitrine.

Chorale infernale, pendant qu’un pilier de feu et de formidable magie jaillissait du pentagramme, perçant la voûte au-dessus de leurs têtes, un portail à travers les mondes, un portail pour les mondes. Wotan l’instigateur, et John, le sacrifice, unis dans un embrasement mortel et réparateur.

Bon Dieu, faites que ça ait fonctionné.

John aurait été incapable de dire combien de temps dura le rituel – il aurait été incapable de sentir quoi que ce soit à part l’insoutenable surcharge de magie qui enflamma littéralement ses veines, dessinant ses ramifications au noir sur sa peau pâle, le goût de brûlé dans sa bouche, la fièvre irradiant de sa poitrine où son cœur, s’aperçut-il dans un dernier sursaut de conscience, avait arrêté de battre. Tout ce qu’il sentit fut le contact soudain du sol contre son corps après qu’il se soit effondré – et le casque de Fate roulant hors de sa portée au moment où les liens magiques de ses camarades se rompirent. La dernière chose qu’il vit fut Zatanna – vivante, même après cette effroyable décharge qu’il leur avait à tous infligé. Dieu merci. La dernière chose qu’il entendit, les ricanements dans son oreille alors que les démons se jetaient sur sa carcasse même pas refroidie.

La dernière chose qu’il ressentit, le gouffre de l’enfer s’ouvrir sous son corps, et ses griffes se refermer dans sa chair alors qu’il poussait, enfin, son dernier soupir.

Welcome to Hell, John Constantine.




résumé des actions:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


authorities

Messages : 368
Date d'inscription : 31/12/2017
Face Identity : Chris Hemsworth
Crédits : tag (avatar), STARFIRE alias Julia ♥ (gifs, bannière), wiise (signature)

Age du personnage : Trente-deux ans, mais l'impression d'en avoir vécu le double.
Ville : Officiellement tu habites à Washington, officieusement, tu n'y es que très rarement. Tu parcours le monde, surtout les endroits où personne n'a envie d'être.
Profession : Ancien Commandant dans l'US Army, actuellement agent A.R.G.U.S à la tête de la division NIGHTSHADE.
Affiliation : A.R.G.U.S, division NIGHTSHADE.
Compétences/Capacités :

- Maitre d'armes, qu'elles soient blanches ou à feu. Ton passé militaire a fait de toi un redoutable soldat, que ce soit au corps à corps ou lors d'attaques armées.
- Leader dans l'âme, tu as été Commandant dans l'armée avant de devenir le responsable de NIGHTSHADE. Tu as le sens de l'honneur, et ta leitmotiv est "no man left behind"
- Tacticien militaire, tu as une grande maitrise de l'art de la guerre, et tu sais comment l'affronter de front ou plus stratégiquement. Tu d'adaptes à toutes les situations, et c'est ce qui fait ta force.


Situation Maritale : Le coeur qui bat déjà pour celle qui t'est destinée, Rosalie.









MessageSujet: Re: FROZEN HELL ✸ (premier groupe, islande)   Jeu 6 Déc - 20:35


FROZEN HELL

intrigue paradox of time

Tu souris. Tu souris face à tant d'entêtement. Tu le savais, dans le fond, qu'elle refuserait de te laisser tomber. Et même si ça va à l'encontre total de ce que tu lui as demandé, t'es touché par sa dévotion et tout cet amour qu'elle a pour toi. Si tu avais eu quelqu'un comme elle à tes côtés quand tu as été capturé et torturé par l'ennemi, peut-être que quelques traumatismes t'auraient été épargnés. Tu sens la vie quitter ton corps, à mesure que les secondes s’écoulent lentement, mais tu n'as pas peur. Tu as confiance en elle. Si elle refuse de rompre votre lien, tu sais néanmoins qu'elle ne va pas simplement vous laisser mourir. « Vous êtes diablement têtue, mademoiselle Rosewood. » Tu utilises tes derniers mots avec précaution, conscient que chacun d'entre eux pourrait être le dernier. La douleur, tu ne la ressens déjà plus. Celle du corps, en tout cas. Car celle du cœur, c'est plus compliqué que ça. L'univers entier dépendait de vous, et tu ne veux pas croire que tout s'arrête ici. Que la mission la plus périlleuse et importante de ta vie s'achève ainsi. « Je t'aime. » Si tu dois partir maintenant, tu partiras en lui confessant une dernière fois ton amour. Ce sont les dernières paroles que tu souhaitais prononcer. Tu t'es toujours imaginé mourir sur le champ de bataille, seul, abandonné de tous parce que tu leur auras ordonné de fuir. Alors partir dans les bras de la femme de ta vie, c'est bien plus que tu n'aurais espéré. Qu'est-ce que la mort ? Le noir absolu ? La désynchronisation de tous les souvenirs ? Tu auras peut-être ta réponse un jour, mais pas aujourd'hui. Proche de l’inconscience, tu sens subitement la vie se réanimer en toi. Tu peux à nouveau bouger tes doigts, sentir tes muscles se réveiller, et le sang réchauffer ton corps presque froid. Même cette gêne dans la poitrine n'existe plus. « Rosalie ? » C'est la première chose que tu veux savoir. Est-ce que tu ressens, elle le ressent aussi ? Une fois assez fort pour te relever, tu prends appuis sur le sol pour retrouver l'usage de tes jambes. A la place du trou d'autrefois, tu ne trouves que chair et os. Ton corps a été reconstitué. Comme si rien n'était arrivé. Tu la cherches du regard, heureux d'être en vie, même sans comprendre ce qui s'est passé. Tu constates avec tristesse que Kent est mort, et...et Rosalie n'est plus vraiment Rosalie. « Bordel de merde. » Celle qui habite son corps ne ressemble en rien à celle que tu aimes. Mais tu comprends rapidement que c'est à cette femme au physique disgracieux que tu dois ton retour parmi les vivants. Et que Rosalie est à l'origine du pacte. C'est le dernier acte de votre bataille. C'est maintenant que tout se joue. Tu vois Zatanna remonter le temps, les débris de glace retrouvent leur place initiale. Et Kent est de retour. Mais celui qui s'approche de toi, sous le masque du Docteur Fate, n'est plus Kent Nelson, c'est John Constantine. Tu ne bronches pas quand il tranche ta paume, bien trop préoccupé par ses derniers propos. Des mots qui ressemblent étrangement à un adieu. Si le cousin est aussi borné que la cousine, tu sais déjà qu'il serait vain d'essayer de le dissuader. Jusqu'à présent ton opinion sur lui était flou et incertaine, mais désormais tu vois un peu plus clair dans sa torturée personnalité. Et c'est un honneur de t'être battu à ses côtés. « Je garderais un œil sur elle, en attendant que tu reviennes. » C'est une promesse, celle de ne pas l'abandonner. « On ne laisse personne derrière. » Tu ignores encore comment, mais d'une façon ou d'une autre, vous viendrez le rechercher. Qu'importe le temps que cela prendra, l'Enfer n'aura pas le luxe d'avoir John Constantine.

And the show must go on...

C'est sous un torrent de magie, que John exécute le sacrifice ultime. Sa vie, pour celle de l'univers. « Bollocks. » C'est ce qu'il dirait, si il était encore là pour assister au monde qu'il vient de sauver.

Spoiler:
 

Code by Fremione.


_________________
if we don't end war, war will end us
« If I have learned anything in this life of mine, it is this: in love we find out who we want to be; in war we find out who we are. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


authorities

Messages : 1314
Date d'inscription : 26/11/2017
Face Identity : Elizabeth Olsen.
Crédits : bonnie (avatar) + starfire (signature) + wandamaximoffs (gifs).

Age du personnage : 29 ans.
Ville : Washington DC. Mais cela varie selon les jours et les missions.
Profession : Sorcière ; Agent spécial chargé d'enquêter sur les meurtres comportant un élément surnaturel ou extraterrestre.
Affiliation : A.R.G.U.S, opération spéciale NIGHTSHADE, sous la direction directe d'Amanda Waller.
Compétences/Capacités :
Homo Magi, Rosalie est naturellement liée à la magie. Elle est douée de prescience, elle peut anticiper l'avenir proche, avoir des visions du passé et du présent, mais surtout, elle est capable de voir systématiquement comment une personne mourra d'un simple toucher. Elle est également liée aux vieilles sorcières vikings dont elle est la dernière représentante, les Völur, leurs esprits communiquent avec elle et lui ouvrent les portes du Valhalla. Elle est le dernier vaisseau des dieux d'Asgard. Parle couramment le vieux norrois, le latin et d'autres langues mystiques. Capacités de télépathie et de télékinésie encore mal maîtrisées. Don de persuasion lié à sa télépathie.

Situation Maritale : Destinée déjà tracée, Lucian et elle sont nés pour s'aimer.









MessageSujet: Re: FROZEN HELL ✸ (premier groupe, islande)   Mer 12 Déc - 21:08

frozen hell
rosalie & lucian & john
& zatanna & kent

Si Hela parvient encore à maîtriser Wotan, elle ne pourra pas le faire indéfiniment. Pas parce qu'elle n'en a pas le pouvoir, mais parce que son enveloppe corporelle humaine ne supportera pas bien longtemps d'être habitée par une déesse. Une telle possession n'est pas anodine, et puisque Rosie n'y a pas été préparée elle pourrait très bien ne pas y survivre. Et pour Hela comme pour tous les autres Ases, cela signifierait perdre leur unique fenêtre sur le monde, leur seule échappatoire. Aussi ironique et inquiétant que ce soit, le sort du monde repose à présent entre les mains de John Constantine... À la merci de la magie des Olympiens, le nécromancien n'a d'autre choix que de révéler tous les rouages de son rituel. Il a lui aussi utilisé une magie ancienne, mais elle ne résistera pas à une combinaison des leurs. Le temps presse, mais il semblerait que la roue tourne enfin en leur faveur. Mais il vaudrait mieux que John se presse un peu, car aussi douloureux que soient ses adieux avec Zatanna, c'est uniquement de la poussière de Rosie qu'il risque de retrouver s'il tarde trop à s'occuper du sort de Wotan. Hela n'a guère l'occasion de s'intéresser à son rituel. Elle tient le nécromancien paniqué en respect tout en remettant progressivement les rênes de son corps à Rosie, afin de pouvoir se retirer dans un coin de son esprit une fois que John n'aura plus besoin d'elle. Ce n'est pas encore aujourd'hui qu'elle regagnera véritablement sa liberté, mais elle sait qu'il vaut mieux remettre sa libération à plus tard plutôt que d'être trop gourmande et de se condamner à un simulacre de vie dans une autre dimension en demandant trop de son hôte humain. Ainsi quand John entame son propre rituel pour contrer celui du nécromancien, Hela rend son enveloppe charnelle à Rosie. Mais son retour est brutal, elle reprend possession de son corps au moment où John en draine une quantité importante de magie. Elle a encore une fois l'impression d'avoir le souffle coupé, d'être étranglée, et une fois qu'il a terminé ses jambes cèdent sous son poids. Rosie met quelques secondes à réaliser qu'elle n'est pas tombée par terre parce que Lucian l'a rattrapée et prise dans ses bras. Elle doit lutter pour ne pas perdre connaissance, craignant qu'ils aient encore besoin de ses dons avant que le point final ne soit mis à cette terrible histoire. Son affrontement avec Wotan a mis Kent hors circuit et même sa résurrection ne lui aura pas rendu sa superbe. Zatanna semble elle aussi à bout de force et John... John est en train de se sacrifier pour sauver l'humanité. À moins que ce ne soit pour les sauver eux, et personne d'autre ? Rosie ne se risquera pas à lire ses pensées à un moment aussi décisif, mais elle a à présent la certitude d'une chose : John Constantine possède bel et bien une conscience. Personne ne survivrait à une telle magie, et Rosie est certaine qu'il le sait. Quand les flammes commencent à le dévorer, elle préfère détourner le regard et enfouir son visage contre l'épaule de Lucian. Peut-être est-ce lâche, mais elle n'a pas envie de voir l'unique membre de sa famille – aussi éloigné soit-il – partir littéralement en fumée. Et puis, après d'interminables minutes d'affrontements et d'une magie aussi puissante que lumineuse, tout devient brusquement silencieux. Le silence est tel qu'il paraît surnaturel, comme si le monde lui-même n'osait plus émettre le moindre son. Quand Rosie rouvre les yeux, elle se fait violence pour ne pas éclater en sanglots quand son regard se pose sur ce qu'il reste de John et Wotan – un tas de cendres. Quittant la sécurité des bras de Lucian, elle va récupérer le casque doré de Fate de ses mains tremblantes, faisant de son mieux pour ignorer la cendre qui le recouvre. Elle le remet sur le crâne de son propriétaire pour qu'il puisse mieux se remettre et... Et quoi ? C'est tout ? C'est idiot, mais Rosie s'attendait à ce que leur réussite soit bien plus époustouflante. Au lieu de cela, elle a le goût amer de la défaite. Elle s'agenouille auprès de Zatanna et après quelques secondes d'hésiter, la prend dans ses bras. « Nous irons le chercher, c'est promis. Nous irons le chercher. » En enfer ou ailleurs, peu importe. Comme Lucian l'a si bien dit, ils ne laisseront personne en arrière et certainement pas celui qui se sera sacrifié pour sauver le monde. Rosie sursaute quand le corps inanimé de Kent disparaît dans un nuage de fumée et que l'essence même du monde semble changer tout en se chargeant d'énergie mystique. « Ça a marché... Ça a marché... Nous avons gagné... » Tout autour d'eux disparaît lentement, rappelé par son univers originel. Et eux aussi. « Nous irons le sauver, Zatanna, nous irons le sauver. » La rune gravée sur sa peau qui l'unit à Lucian se met à la brûler, lui arrachant une grimace douloureuse. C'est le signe que sa magie fonctionne. Où qu'ils se réveillent, Lucian et elle seront ensemble. Pour les autres, rien n'est moins sûr. Rosie adresse un dernier sourire rassurant à Zatanna, et c'est le trou noir.
Made by Neon Demon


résumé des actions:
 

_________________
SOME ROSES HAVE STEEL THORNS.
There's an end to every storm. Once all the trees have been uprooted, once all the houses have been ripped apart, the wind will hush, the clouds will part, the rain will stop. The sky will clear in an instant and only then, in those quiet moments after the storm, do we learn who was strong enough to survive it.

when you ask rosalie what she's thinking about:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


hero of earth

Messages : 1953
Date d'inscription : 11/09/2018
Face Identity : Alex Daddario
Crédits : januaryblues(ava)astra(sign)

Age du personnage : 33 ans
Ville : Un peu partout, possède depuis peu la Maison des mystères
Profession : Magicienne
Affiliation : Justice League Dark
Compétences/Capacités :

Prestidigitation * Hypnose * Projection astrale * Magie élémentale * Télékinésie * Télépathie * Téléportation * Manipulation de portails interdimensionnels * Manipulation du temps * Manipulation de la réalité * Bouclier psychique et magique * Manipulation de la météo dans une aire réduite * Attaques d’énergie mystique * Création de pièges magiques * Vol et lévitation * Don de guérison * Transformation d'objets en d’autres objets * Combat au corps à corps dans la limite de sa constitution.


fiche + liens + phone


Situation Maritale : Célibataire adepte des choix sentimentaux douteux, une marque à même sa peau lui rappelle sans cesse que son coeur a déjà décidé d'aller voir ailleurs, quelque part entre ici et l'enfer.









MessageSujet: Re: FROZEN HELL ✸ (premier groupe, islande)   Ven 14 Déc - 20:14

Frozen Hell
Il avait un plan. Au final, il avait toujours un plan. Ou bien était-ce ce stupide casque qui avait un plan. Ou bien était-ce ce stupide univers qui avait toujours un plan pour tout, et particulièrement pour eux. Elle n’avait même plus la force de se rebeller quand la vérité la heurta avec la violence d’un mur de brique. Même plus la force de frissonner en voyant John léviter vers elle, comme si c’était toujours à lui au final de payer le prix pour quelque chose. Mais elle avait été une des personne à lui jeter la pierre, elle ne pouvait s’en prendre qu’à elle-même. Les yeux rivés sur ses poignets et ses mains à lui, elle regarda ses blessures se refermer doucement. Leurs regards se croisèrent au moment où il ferma les yeux et elle eut le temps d’y lire un éclat familier. Il luttait contre sa nature et elle lutta contre la sienne – la préservation, de tout et de toute vie. Oui, John, oui, fais-le ! Pars ! Enfuis-toi. Ça ne coûtera rien de plus que d’habitude. Rien qu’il n’ait déjà payé des dizaines de fois. Pourquoi est-ce que ça aurait dû être autrement aujourd’hui ? Parce qu’il s’agissait du monde ? Parce qu’elle ne voulait pas voir le monde sombrer et qu’il le savait ? Parce que lui-même en vérité n’était pas le parfait salaud qu’il aurait souhaité être ? Le détester parce qu’il ne pensait qu’à lui, c’était bien plus facile que lui en vouloir de faire ce qu’elle avait si souvent attendu qu’il fasse. Elle eut un sursaut quand il ouvrit les yeux et les planta dans les siens et entremêla ses doigts aux siens, comme si ça pouvait suffire. Mais elle ne dit rien. Pas un mot pour le retenir. Pas une supplique dans le regard, derrière les larmes qui lui montaient aux yeux. Qui était-elle pour le pousser à faire une chose pareille ? Ou l’en empêcher ? Elle ferma les yeux quand il effleura une mèche de ses cheveux – c’était un adieu. Laissa ses mains glisser des siennes – un acte de courage.

Quand il se leva, brisa la proximité entre eux, elle ouvrit la bouche, une décharge d’énergie la traversa. Elle avait ramené à Kent à la vie dans une réaction de passion inconsidérée et voilà qu’elle n’avait plus assez de force pour faire la même chose avec John. Elle avait fait un choix et elle ne pouvait même pas dire que c’était le mauvais parce qu’elle n’avait pas pu supporter de voir le corps martyriser de Fate. Mais à cause de ça, elle sentit sa magie la traverser comme une décharge, puis refluer aussitôt sous la puissance du sort de John lui-même. Aujourd’hui, il était plus fort qu’elle. Elle enfonça ses ongles dans les paumes de ses mains pour tenter de faire appel à la magie du sang. Répéta en boucle, comme un écho à son rituel, al eigam à srevne’l, al eigam à srevne’l, al eigam à srevne’l… Pensée surréaliste et inutile, Rosie, ou l’entité qui l’habite, peut empêcher ça, va empêcher ça, ou bien Kent, Kent ne le laisserait pas faire ça, peut-être même Lucian – elle, elle savait qu’elle n’en avait pas le pouvoir. Mais personne n’en avait le pouvoir. Elle vit Wotan se débattre dans les fils du rituel, les flammes qui les engloutirent tous les deux, des flammes qui dans ses cauchemars en remplaceraient d’autres. Alors elle tomba à genoux et le regarda être réduit en cendres, la bouche grande ouverte en un cri totalement silencieux.

Voilà, ils avaient vaincu. Elle sentit la présence de Rosalie, ses bras autour d’elle. Le sauver. Zee fixait l’endroit où John avait disparu, alors que la caverne s’évaporait lentement, et eux avec. Le sauver. Elle posa une main sur le poignet de la jeune sorcière, sentit sa détermination – tout l’inverse d’elle qui se sentait vide. Elle se tenait juste là. Juste, là. Avec pour seule trace de l'existence de John Constantine une petite clé au creux de la main, qui disparut de cette réalité en même temps qu’elle.

Codage par Libella sur Graphiorum



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé












MessageSujet: Re: FROZEN HELL ✸ (premier groupe, islande)   

Revenir en haut Aller en bas
 
FROZEN HELL ✸ (premier groupe, islande)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Haïti-Premier ministre : Vers une entente entre le GPR et l’exécutif pour la rat
» LE GROUPE D'AVENTURIERS
» Récit du premier voyage de Sa Majesté en Araucanie
» Le discours du premier ministre J E Alexis
» Le Premier ministre en voyage de santé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
gods among us :: limbo :: archives :: les rps terminés-