AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  


Partagez | 
 

 She who seeks vengeance should begin by digging a mass grave. | ft. Karen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar


authorities

Messages : 47
Date d'inscription : 29/09/2018
Face Identity : Chloe Bennet
Crédits : Avatar by Myself, signature by Anaphore

Age du personnage : 30 ans
Ville : Mobile
Profession : Agent de l'A.R.G.U.S.
Affiliation : A.R.G.U.S.
Compétences/Capacités :

• Contrôle et génération de vibrations
• Génération de séisme (7,8 sur l'échelle de Richter)



• Excellente combattante au corps à corps et à distance
• Excellente espionne
• Polyglotte
Situation Maritale : Célibataire









MessageSujet: She who seeks vengeance should begin by digging a mass grave. | ft. Karen   Mar 9 Oct - 18:01


She who seeks vengeance should begin by digging a mass grave.
Taiana & Karen


Coupant le contact de la voiture qu'elle avait volée il devait y avoir une semaine de ça, avant d'attraper les jumelles posées sur le siège passager. De sa main droite, elle ouvrit la boite à gants, et attrapa l'arme qu'elle avait rangé dedans avant de la coincer à l'arrière de son pantalon. Sortant du véhicule, elle vérifia une dernière fois sur son téléphone ce que le GPS lui disait, même si elle n'était pas totalement certaine d'être exactement là ou la petite flèche disait qu'elle était. En même temps, vu la situation, c'était déjà bien qu'elle ait pu venir jusqu'ici, même si elle avait perdu un temps précieux à faire des détours à cause des cratères laissés par les bombes qui avaient été larguées partout dans le pays sur les ordres de Vandal Savage. Non pas qu'elle en avait quelque-chose à faire de voir les États-Unis être mis à feu et à sang, parce qu'elle avait ses propres affaires à régler et se foutait totalement de ce qui pouvait se passer ici. Certes, c'était absolument révoltant de voir qu'un type pouvait décider de tuer des milliers d'innocents sans même sourciller, mais elle avait une très longue expérience en la matière. Grimpant en haut d'un tas de gravats, elle se hissa sur un balcon à moitié éventré par une explosion avant de grimper jusqu'à l'étage supérieur. Alors qu'elle forçait la porte d'un appartement, elle pénétra dans le logis déserté en laissant son regard courir sur les affaires que les occupants avaient laissé là dans la précipitation. Des bibelots sans intérêts, une chaussure solitaire ou encore la peluche d'un enfant, et des choses qui allaient sûrement faire la joie des pillards. Faisant un crochet par la cuisine, elle dégota un paquet de chips qui trainait dans un placard avant de s'en emparer. On ne savait jamais, elle risquait d'être là pour un moment.
S'accoudant à une fenêtre, Taiana attrapa ses jumelles avant de regarder en direction du sud, à environ une centaine de mètres de son nid d'aigle. C'était là ce qu'elle détestait le plus: attendre. Sa source lui avait juré qu'ils étaient là, mais elle devait être certaine avant de passer aux choses sérieuses. Les minutes s'écoulèrent alors qu'elle tapait dans ses chips, et qu'elle observait les environs avec ses jumelles. Et au bout de ce qui devait être une bonne heure, elle finit enfin par ferrer le poisson qu'elle voulait. Ils étaient-là les enfoirés. Agités comme une fourmilière qu'on venait de piétiner et qui se préparaient à foutre le camp. L'immeuble qu'ils étaient en train de vider avait visiblement bien tenu face aux bombardements, et pour ce qu'elle en voyait, ils devaient facilement être une bonne quinzaine occupés à charger des camions avec des caisses qui contenait elle ne savait quoi. Mais peu importe ce qu'ils avaient à ce point envie d'évacuer de là, la jeune femme comptait bien les enterrer tous sur place. Elle ne savait pas du tout qui avait dit que la vengeance était un plat qui se mangeait froid, mais pour elle c'était plutôt un buffet à volonté. Des années qu'elle traquait tous ces dégénérés de H.I.V.E. à travers la planète, depuis le jour ou elle s'était échappée du laboratoire ou ils l'avaient enfermée et où ils avaient fait des expériences sur elle. Mais à trop chercher la bête, elle finissait par se réveiller et par mordre la main qu'on lui tendait. Elle avait tenté de tourner la page, mais elle avait finit par opter pour une façon radicale de tourner cette fameuse page. Et elle avait décidé de traquer tous les types qui pouvaient avoir un rapport de près où de loin avec H.I.V.E. et de les envoyer six pieds sous terre. La Tunisie, Corto Maltese, Paris ou encore Hong Kong, elle les avait traqués aux quatre coins du globe au mépris de sa santé et en excluant tout le reste de sa vie. Elle avait tiré depuis longtemps un trait sur ce qu'on appelait une vie normale et ne se consacrait plus qu'à sa vengeance, parce que c'était la seule chose qui pouvait bien la faire avancer. Elle vivait de petits boulots, se contentait de dormir dans des hôtels miteux et toute sa vie tenait dans une valise qu'elle pouvait garder en cabine. Elle n'avait pas d'amis, pas de famille, juste... ça.
Rangeant ses jumelles à l'intérieur de sa veste, Taiana se laissa tomber dans le vide, et atterrit sans mal grâce à ses pouvoirs, avant de s'élancer en direction de ses proies. Les types de H.I.V.E. n'avaient pas conscience de ce qui allait leur tomber sur la gueule d'ici quelques instants, trop occupés à transporter des caisses sous la surveillance de quelques sentinelles armées. Et celui qui se trouvait près des camions fut le premier à remarquer Taiana, au moment ou cette dernière tendit la main et déchaina ses pouvoirs, le propulsant contre un des camions, qu'il percuta de plein fouet. Alors que la confusion commençait à gagner le groupe, la jeune femme leur laissa à peine le temps de reprendre leurs esprits et frappa le sol du poing, faisant trembler la terre de toute sa rage. Devant elle, le sol se mit trembler et à se craqueler, et l'un des hommes qui la visait avec son arme chuta avant d'avoir eu le temps de tirer. Peu à peu la ruche s'éveilla et les abeilles se préparèrent à se défendre contre celle qui venait mettre un pièce leur précieuse petite ruche.
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


hero of earth

Messages : 24
Date d'inscription : 04/10/2018
Face Identity : Gemma Atkinson
Crédits : T.L

Age du personnage : Inconnu
Ville : Metropolis
Profession : Serveuse freelance
Affiliation : Super-family
Compétences/Capacités : - Super-force : pouvant soulever des objets très lourds, des immeubles voire même des planètes entières.
- Super-vitesse
- Invulnérabilité : sa peau est impénétrable et ultra-résistante, elle peut même résister à des explosions nucléaires.
- Vol : parfois plus vite que la lumière
- Vision à rayon X : elle voit à travers les objets (sauf plomb).
- Vision télescopique et microscopique : elle voit loin et en détail.
- Vision thermique : elle dégage de la chaleur de ses yeux.
- Super-ouïe : elle entend à des kilomètres et repère des bruits très faibles.
- Super-souffle : elle peut geler des objets ou créer des vents puissants.
- Super-mémoire et super-intelligence : elle apprend vite et se souvient de tout ce qu’elle a vécu. Elle peut traiter beaucoup d’informations en même temps.
Situation Maritale : Célibataire









MessageSujet: Re: She who seeks vengeance should begin by digging a mass grave. | ft. Karen   Lun 15 Oct - 17:02



"She who seeks vengeance should begin by digging a mass grave"

La puissance s'accompagne d'un sentiment d'impuissance... - Kara



    En ce qui me concerne, je ne peux pas fermer les yeux sur ce qui se passe dans ce monde et les atrocités commises par un homme aussi dépourvu de moral que Vandal Savage. Il serait dans le bon droit de chacun de destituer de force Savage de son pouvoir non-mérité. Moi-même j'ai ce pouvoir de mettre fin à son règne de terreur, pourtant il s'avère d'autant plus raisonnable que de continuer à subir cette cruauté aucunement voilé. En effet, il ne serait guère bienvenue de ma part d'agir au nom du peuple de ce monde, alors que mes actions pourraient ternir l'image des méta-humains déjà bien grossière aux yeux du monde. Oui, parce que nous avons le pouvoir, nous pouvons défaire un leader tyrannique. Mais dans le cœur de ceux qui ont la haine ou bien crainte des méta-humains, ce genre d'entreprise quasi-personnel en soi, leur fera comprendre à ces gens-là ceci : ces monstres à peine humain se plaisent à agir au-dessus de lois... Et donc, qui nous protégera d'eux si même la loi ne peut rien contre eux ?
    Ce monde n'était que ruine, non pas seulement à cause des bombardements, elle l'était à cause de la mentalité de beaucoup d'entre nous, beaucoup d'entre eux. Le bonheur qui habitait le cœur de ses survivants n'était désormais qu'un vague souvenir et ce cœur en question, n'était plus qu'une aride terre désolée où même le vent souffle avec une bien piètre conviction. Le mien de coeur fut brisé en quelques morceaux et ce bien avant de quitter mon univers natal, mais leur cœur à eux, n'était que l'ombre de ce qui battait jadis dans leur poitrine. Et ma souffrance à côté du leur, n'e fut finalement rien et c'est pour cela probablement que je prenais sur moi, que je ne versais aucune larme... Je n'en avais pas encore le droit, pas tant que d'autres avaient de biens meilleures raisons de pleurer leur tragique expérience. Oui, car finalement pour eux, le cauchemar n'était pas terminé, pas tant que Savage était au pouvoir. Alors oui, ce monde n'était que ruine dévastée par les bombes, mais aussi par d'horribles chagrins.    

    Les souterrains étaient devenus le refuge des malheureux, le seul endroit où l'on pouvait encore écumer les villes de ses ressources sans prendre le risque d'être vue de la milice. Nous étions réduits à l'état de vautour, pillons pour la survie des plus faibles. Ce n'était évidemment guère par choix, beaucoup souffrait de la famine et de la maladie, notamment les enfants, ainsi que les personnes âgées, vouées à respirer l'amiante délaissé par les débris. Dans toute cette désolation, je me servais de cette force pour aider de mon mieux ceux dans le besoin. Les bouillons étaient devenus cet unique repas, que l'on sert à ceux qui avaient encore la chance de respirer et se vanter de connaître la misère d'une vie de rat. Je me suis surprise à m'être pourtant habituée à cette vie où lumière peinait à atteindre les cœurs noyés dans cette vase bien trop profonde de noirceur perfide. Aujourd'hui, semblait un jour comme un autre, soumis à un quotidien presque banalisé, mais qui pourtant reste terrible et cauchemardesque.  
    Ce fut un soir pourtant perdu de mes solitaires pensées, que je fus arrachée à ces immondices monotonies. Le sol fut bouleversé par ce qui semblait être un séisme léger, manquant de faire s'écraser au-dessus des têtes des quelques survivants le plafond souterrain qui leur servait de toit. Pourtant, mes sens ne me trempaient jamais et le son que j'entendis qui fut suivi de quelques coups de feu, m'avait amené à penser que ce séisme n'était guère naturel. Voilà que je devais de nouveau faire le choix que de porter la cape rouge, alors que cette dernière m'avait forcé à assister à la mort de Kal-L, Diana et Bruce... Malgré mon hésitation, malgré cette pénible manque de motivation qui assaillait mon cœur, j'étais déjà au-dessus de ceux qui semaient le chaos et qui manquait d'enterrer les derniers innocents de cette atroce réalité. Qui était l'ennemi, qui était l'allié ? En réalité, je n'avais pas le cœur et l'envie de le savoir, car à l'heure actuelle je n'étais l'alliée que de ceux qui manquaient de se faire écraser par ce toit qui les abritait de la cruauté de ce monde.

    Tel un Flash, je trichais à l'aide de cette vitesse accordée aux dieux pour fendre sur les hommes armés simplement pour les déposséder de leurs armes. Le temps fut comme figé à mes yeux alors que je passais entre chacun d'eux sans toutefois les toucher. Peut-être étaient-ils de ceux qui prétendaient être les Watchmen of America, je ne pouvais donc guère prendre le risque de blesser ces gens qui avaient le courage de se soulever contre son oppresseur. Me déplacer à cette vitesse était déjà un bien dangereux challenge dans la maîtrise de ma force, les frôler simplement pouvait gravement les blesser. Alors, oui, j'optais simplement pour les désarmais. Avant de réellement m'intéresser à celle qui avait attisé mes craintes, celle dont d'étrange ondulation s'échapper de ses mains et qui avait sans aucun doute provoqué ce léger séisme. Je m'arrête et le temps, sous mes yeux, reprenait progressivement une vitesse normal. Derrière moi, les hommes constatèrent avec stupéfaction qu'ils n'avaient plus aucune arme en main, ce avant de poser un regard ahurit sur la silhouette légèrement au-dessus d'eux.
    Devant moi, je fixais cette femme un instant, cherchant chez elle un signe d'animosité... Et je pouvais déceler aisément autant d'hostilité chez elle que chez ces messiers, voire bien plus chez elle. « Partez ! » Avais-je craché à tout le monde ici présent, bien que mon regard portait un bien plus grand intérêt à la femme comme l'accusant de tous les maux de ce monde.



Code by Sleepy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


authorities

Messages : 47
Date d'inscription : 29/09/2018
Face Identity : Chloe Bennet
Crédits : Avatar by Myself, signature by Anaphore

Age du personnage : 30 ans
Ville : Mobile
Profession : Agent de l'A.R.G.U.S.
Affiliation : A.R.G.U.S.
Compétences/Capacités :

• Contrôle et génération de vibrations
• Génération de séisme (7,8 sur l'échelle de Richter)



• Excellente combattante au corps à corps et à distance
• Excellente espionne
• Polyglotte
Situation Maritale : Célibataire









MessageSujet: Re: She who seeks vengeance should begin by digging a mass grave. | ft. Karen   Lun 12 Nov - 13:13


She who seeks vengeance should begin by digging a mass grave.
Taiana & Karen


Taiana était impitoyable, ne laissant pas un seul instant de répit aux hommes qu'elle était littéralement en train de massacrer. Parce qu'ils ne lui avaient laissé aucun répit lorsqu'ils l'avaient torturée pendant des années, la forçant à passer sur cette table d'opération pour qu'ils lui fassent elle ne savait quoi. Et la markovienne savait que même si leur petit projet de créer des super-soldats à partir de ce qu'ils avaient pu lui faire avait finit par échouer lorsqu'elle s'était échappée, ils avaient continué ailleurs, menant d'autres expériences sur d'autres cobayes, qui voyaient leur vies brisées par ces hommes et leurs projets. Même avec leurs armes, ils n'étaient pas de taille face à elle. La jeune femme ne leur laissait pas le temps de lui tirer dessus. Elle faisait exploser leurs camions, brisait sans sourciller un instant des jambes ou des bras, quand elle ne les privait pas tout simplement de la vie. Ces gars avaient été assez débiles pour faire d'une gamine effrayée une arme de destruction massive, avant de la laisser s'échapper. Sauf que la peur avait finie par se transformer en colère, puis en rage. Et maintenant elle était là, dans les ruines d'une ville réduite en cendres par un tyran, exerçant une fois de plus sa terrible vengeance.
Mais alors qu'elle bondissait par-dessus une caisse tombée au sol tout en expédiant un type contre le mur du bâtiment, Taiana fut interrompue par... elle n'en savait foutrement rien. Mais elle ne put louper cette personne, qui faisait trembler l'air à une vitesse effarante. Même si elle était bien trop rapide pour que ses yeux puissent la suivre, ses pouvoirs lui avaient permis de se rendre compte de la chose, là ou les types de H.I.V.E. se contentaient de regarder bêtement leurs mains vides de toutes armes. Et c'est alors qu'elle la vit, dans les airs, une femme qui avait tout d'une super-héroïne. La cape, la tenue ridicule, avec en bonus une poitrine exagérément développée. Comme si le monde avait vraiment besoin de ce genre de choses. La markovienne était certaine qu'elle se prenait une héroïne, parce que tout dans sa posture le hurlait. Mais elle était... bizarre. Il y avait un truc chez elle qui était tout sauf normal. Elle avait appris au fil des années que chaque chose sur terre vibrait d'une manière différente, avec ses nuances propres qui permettaient de les traquer avec une facilité déconcertante quand on possédait des dons comme les siens. Et cette femme... elle n'avait jamais senti quelqu'un ou quelque-chose vibrer comme ça. Elle n'arrivait pas à l'expliquer, mais il y avait quelque-chose chez la blonde qui était tout sauf normal « Fout le camp. C'est pas tes affaires. » Qui que soit la nouvelle venue, elle n'avait pas intérêt à essayer de se mettre en travers de son chemin, ou elle n'aurait pas le moindre scrupule à la balayer comme tous les types de H.I.V.E. qui avaient pu croiser son chemin. Mais Miss Parfaite sembla être d'un avis différent, et Taiana finit par tendre les deux mains, déchaînant une onde de choc dévastatrice « Je t'ai dit de foutre le camp! » Hurla-t-elle alors que son pouvoir se libérait, n'épargnant personne.
Aussitôt, la jeune femme profita de la confusion pour se porter au niveau des sbires de l'organisation criminelle, avant de leur régler leur compte un par un. Sans la moindre pitié, usant aussi bien de ses pouvoirs que de ses poings. Elle se doutait que des renforts risquaient de surgir du bâtiment à tout instant, et avec la super-héroïne qui était encore là, mieux valait qu'elle soit rapide. Mais visiblement elle ne le fut pas assez, car elle se retrouva projetée au sol sans savoir ni comment ni pourquoi, et la markovienne tenta de se relever tant bien que mal, essuyant au passage le fin filet de sang qui coulait au coin de sa bouche. Mais cette femme n'était pas foutue de la laisser tranquille? Elle n'avait pas des chatons coincés dans les arbres à aller sauver? Se mettant en position de combat, prête à se servir de ses pouvoirs « Va jouer avec ta cape et tes collants ailleurs, ou je te jure que tu va le sentir passer. » Taiana avait déjà les mains couvertes de sang, alors un peu plus ou un peu moins, ça n'était pas ça qui allait la priver de sommeil. Et sans attendre plus que ça, la brune déchaîna à nouveau ses pouvoirs, attaquant son ennemie sans lui laisser le temps de vraiment se préparer.
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé












MessageSujet: Re: She who seeks vengeance should begin by digging a mass grave. | ft. Karen   

Revenir en haut Aller en bas
 
She who seeks vengeance should begin by digging a mass grave. | ft. Karen
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Steve Begin
» Signature de contrat - Steve Begin
» Lets the show begin !
» [TOP] The Propheties Begin
» The Propheties Begin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
gods among us :: the wrong world :: the paradox of time-