AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  


Partagez | 
 

 Susan Lawton ♦ A la recherche d'une nouvelle vie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar


authorities

Messages : 86
Date d'inscription : 09/02/2017
Face Identity : Natalie Dormer
Crédits : YusuraDreams

Age du personnage : 35 ans
Ville : Central City
Profession : Membre du Star Sapphires Corp, Analyste scientifique pour la police de Central City, anciennement infimière à Gotham City
Affiliation : Simple humaine avec un anneau rose
Compétences/Capacités : Susan Lawton
- Experte médico-légal
- Connaissance approfondie en médecine
- Experte en méta-humain
- Parle le français et l'italien
- Peintre accomplie
- Maitrise des armes à feu et du self-défense
- Sportive acharnée



Star Sapphires
- Vol
- Aura Protectrice
- Rayons d'énergies violets
- Génération de cristaux de conversion
- Détection de "secteurs sans amours"
- Téléportation
- Poudre de désorientation
- Guérison par l'amour



Situation Maritale : Divorcée d'un tueur. Mère d'un enfant mort.









MessageSujet: Susan Lawton ♦ A la recherche d'une nouvelle vie   Jeu 9 Fév - 21:00

Susan Hildy Lawton
I never pretended with her I was anything but what I was. She could never see me except as she wanted me to be.

nom du groupe ici
why do we fall ? so we can learn to pick ourselves up.
nom complet : Susan Hildy Lawton, née Wellington. âge : 35 ans. date et lieu de naissance : 09 Février 1982, à Gotham City. lieu d'habitation : Central City. métier : Analyste de la Police Scientifique, collaboratrice du CCPD, anciennement infirmière. identité : Publique. affiliation : Aucune, Susan n’est qu’une simple humaine. avatar : Natalie Dormer. crédits : brimbelle.



Posée ; Brillante ; Douce ; Sensible
Déterminée ; Têtue ; Courageuse ; Altruiste ; Déprimée ; Arrogante ; Attachante ; Astucieuse ; Bienveillante ; Combative ; Sincère ; Cassante

Natalie Dormer | scénario
Miracles by their definition are meaningless, only what can happen does happen.
(001), Susan fut un jour une épouse et une mère. Elle rencontra Floyd Lawton à la fin de ses études de médecine et ensemble, ils eurent un fils qu’ils nommèrent Edward. Mais Floyd la quitta à cause de ses activités crapuleuses et leur fils en paya le prix fort. Car il fut kidnappé, violé puis tué. Néanmoins, Susan ignore que son enfant a subi des violences sexuelles avant son meurtre. (002), Suite à ce tragique événement, Susan a eu une période de burn-out où elle hésita à de nombreuses occasions de mettre fin à ses jours. Aujourd’hui encore, après deux ans, elle n’a pas réussi à tourner la page de la mort de son fils. Et il suffirait d’un rien pour que ses idées ténébreuses ne reviennent la hanter. (003), Susan est la seule fille d’une ancienne famille anglaise, qui a immigrer à Gotham. Elle a eu une éducation à l’anglaise. Elle a dû apprendre à jouer du piano, elle a fait de la danse classique et du théâtre, et elle a appris à parler le français et l’italien. Car ses parents estimaient qu’il était nécessaire qu’une jeune femme soit accomplie. De tous ces enseignements, elle n’en pratique encore qu’un seul : l’art de la préparation du thé. (004), Susan était infirmière lorsqu’elle vivait avec Floyd. Quand son fils est décédé, elle ne pouvait plus supporter de voir des gens mourir. Elle a changé de ville, de métier, de couleur de cheveux. Elle voulait devenir une nouvelle personne, loin de ce qu’elle avait vécue. Elle a déménagée de Gotham pour aller à Central City, où elle a repris des études pour devenir technicien de la police scientifique. Elle n’avait pas pu sauver son fils, elle n’aurait jamais pu, mais désormais elle peut venger la mort des enfants d’autres familles innocentes. (005), Susan est une peintre accomplie. Elle s’est mise à la peinture quand Floyd l’a quitté. Aujourd’hui, elle continue de pratiquer cet art qu’elle considère comme son échappatoire. Elle a vendue récemment une première toile représentant son fils. (006), Susan a été initiée à l’usage des armes à feu et aux bases de combat au corps à corps. Il va de soit quand on épouse le plus grand tueur à gages du monde. Elle sait parfaitement utiliser un pistolet classique et arrivera très bien à se défendre contre un assaillant humain. (007), Susan est diabétique. Elle a un régime alimentaire sain et strict. Et pratique du sport activement, notamment la natation, la course à pied et le yoga. Ces activités intensives lui permettent aussi de se vider la tête et d’oublier. (008), Bienveillante, attachante et altruiste, Susan est l’une des personnes les plus douces et gentilles que l’on puisse rencontrer. Elle est d’une amitié sans failles et sera toujours là pour ses proches. (009), Susan aime toujours Floyd. Mais elle a vocation de changer de vie et de s’éloigner autant de possible de la vie que lui a offert jusqu’à présent son ex-mari.
En quoi l'apparition des méta-humains a-t-elle changé le cours de votre existence ?
L’apparition des métahumains n’a eu aucun effet sur la vie de Susan, jusqu’à aujourd’hui. Elle vivait déjà dans un monde de fou avant qu’ils n’apparaissent. Elle ne se doutait pas alors que leur apparition aurait une implication dans sa nouvelle vie. Son ex-mari allait se confronter à certains d’entre eux, par conséquent elle pourrait devenir une cible parfaite. Et contre ces métahulains, la simple humaine qu’elle est n’a aucune chance de s’en sortir. Elle ne pensait pas non plus qu’en intégrant le CCPD, elle pourrait avoir à analyser les crimes de certains de ces individus. Finalement, leurs apparitions et leurs actions vont avoir une implication fracassante sur sa nouvelle vie.
que pensez-vous des groupes tels que la ligue de justice, qui n'obéissent à aucune loi ?
Elle n’est pas très rassurée par ces groupes d’individus dotés de super-pouvoirs qui n’obéissent qu’à leur seule volonté. D’ailleurs, son ex-mari n’obéissait à aucune règle lui aussi, il n’était qu’un simple humain et l’on peut voir les dégâts que cela a pu faire. Un homme seul est déjà dangereux alors un groupe ayant les mêmes idées et opinions. Qu’ils soient bons ou méchants, elle ne porte pas bonne opinion de ces individus, qui lui font penser aux gangs américains des années 30. Leur loi était celle qu’ils s’étaient donnés et ils firent des milliers de victimes dans leur petite guerre pour le pouvoir.
l'humanité est-elle en mesure d'affronter toutes les nouvelles menaces se présentant ?
L’humanité n’a aucune chance contre ces dieux venant du ciel et foulant la Terre comme si cette dernière leur appartenait. La plupart des êtres humains n’avaient aucune chance contre leurs congénères, alors contre des humains possédant des capacités hors du commun que peuvent-ils faire désormais. Susan pense néanmoins que la justice humaine doit continuer à faire régner l’ordre. Et en tant que scientifique, elle pense que seule la science peut aider l’humanité contre ces créatures. Peut-être qu’avec le temps et les événements à venir, elle décidera elle-même de ce munir « d’armes » contre ces menaces.
MANY - Mélanie – 26 ans.
pays : France fréquence de connexion : 5 jours sur 7. où avez-vous connu que le forum ? Par un ami d’un ami (#Superman) votre avis dessus : Je ne serais pas là, si je n’avais pas trouvé le forum cool ! un dernier mot ? Le smiley lama existe ou pas, car je ne l’ai pas trouvé !



Dernière édition par Susan Lawton le Ven 10 Fév - 18:42, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


authorities

Messages : 86
Date d'inscription : 09/02/2017
Face Identity : Natalie Dormer
Crédits : YusuraDreams

Age du personnage : 35 ans
Ville : Central City
Profession : Membre du Star Sapphires Corp, Analyste scientifique pour la police de Central City, anciennement infimière à Gotham City
Affiliation : Simple humaine avec un anneau rose
Compétences/Capacités : Susan Lawton
- Experte médico-légal
- Connaissance approfondie en médecine
- Experte en méta-humain
- Parle le français et l'italien
- Peintre accomplie
- Maitrise des armes à feu et du self-défense
- Sportive acharnée



Star Sapphires
- Vol
- Aura Protectrice
- Rayons d'énergies violets
- Génération de cristaux de conversion
- Détection de "secteurs sans amours"
- Téléportation
- Poudre de désorientation
- Guérison par l'amour



Situation Maritale : Divorcée d'un tueur. Mère d'un enfant mort.









MessageSujet: Re: Susan Lawton ♦ A la recherche d'une nouvelle vie   Jeu 9 Fév - 21:30

Susan Hildy Lawton
Oh Father ! Tell me, do we get what we deserve?


Janvier 2006 ♦ Dans une ruelle de Gotham City

La nuit est glaciale et le vent souffle fort. Il est rare que je termine mon internat de nuit. Mais cette journée au Gotham Grand Hospital a été comme bien trop souvent riche en sensations. On peut se demander comment on continue à être infirmière quand on a des journées comme celle-ci. Où quand un fou furieux décide de percuter un bus scolaire rempli d’enfants âgés de cinq à onze ans, avant de sortir une carabine et de tirer à vue. Tout cela, dans le seul but de donner la mort. Merde… Ce ne sont que des gosses ! Devant l’hôpital, alors qu’une ambulance amène une jeune femme qui vient de se faire poignarder, je me demande pourquoi mes parents, Meredith et Peter Wellington, on eut un jour l’idée aberrante de quitter Londres pour Gotham ?

Gotham ! Gotham City, ville du vice et du péché. Il n’est pas possible de faire un pas dans la rue sans se faire agresser d’une quelconque façon. Comment peut-on aimer une ville aussi funeste ? Alors que la femme sur son brancard commence à perdre conscience et que mes collègues des urgences s’agitent, je décide qu’il est temps de me casser d’ici. J’arrivais au terme de mon internat et dans quelques semaines, je pourrais faire mes vœux. New York était une ville plus paisible disait-on ! Et les rares fois où j’y avais été, j’avais eu à reconnaitre que l’ambiance semblait moins hostile. C’est cette ville qui allait être mon premier choix. J’avais toute mes chances d’y avoir une place, n’étais-je pas arrivé major de ma promotion ? L’administration hospitalière ne pourrait pas me faire un refus ! Premier arrivée, premier servi !

Prenant la direction de mon appartement, je m’allume une cigarette. J’ai peu de vice dans ma vie, mais la clope est le parfait tranquillisant. Je suis diabétique par conséquent je ne peux ni boire ni manger ce que je veux. Il fallait bien que je trouve une solution de secours pour survivre dans cet environnement de fou. J’ai quinze minutes de marche à faire pour rentrer chez moi, mais ce quartier est un véritable coupe-gorge et ces quelques minutes peuvent sembler bien longues pour une femme.

Sur les derniers mois de sa vie, mon père avait pris l’habitude de toujours avoir un petit calibre de cacher dans sa besace. Ainsi si un soir un jeune voyou décidait de lui demander ce qu’il cachait dans son sac, Peter Wellington n’avait qu’à lui montrer son pistolet chargé pour qu’on le laisse tranquille. Mais cela n’avait pas suffi à lui sauver la vie. Non ce n’est pas la ville et ses gangs qui avaient eu raison de sa vie, ce fut le cancer. Le cancer qu’il avait développé à force de brasser les produits chimiques à ACME. Il tua mon père aussi vite qu’il était arrivé, en quelques semaines, il était décédé. Ma mère eue du mal à s’en remettre. Sans mon père, elle se retrouvait seule avec une jeune adolescente. Mon père n’avait pourtant jamais eu la nécessité de travailler, car ma mère gagnait extrêmement bien sa vie dans la finance. Mais que voulez-vous ? Son orgueil de mâle avait eu raison de sa situation confortable et il avait ressenti le besoin de trouver un job. S’il avait su se conduire raisonnablement, alors il aurait peut-être été encore de ce monde.

Je tourne dans une ruelle et la lumière se fait plus discrète. Deux hommes noirs m’analysent comme si j’étais un morceau de viande cuit à point, prêt à être manger. Avant même qu’ils n’ouvrent la bouche, je leur jette un regard si noir que possible et prend l’air le plus menaçant qu’il m’est possible d’avoir. Sans un mot, ils me montrent leur main en signe de reddition avant de faire comme si il ne m’avait jamais vu. C’est ça, Gotham, on ne sait jamais si le loup est un agneau ou si l’agneau est un loup. Par conséquent, si vous savez vous montrer suffisamment confiant, même les plus grands malfrats vont avoir un doute et décider de vous foutre la paix. Les apparences étaient trompeuses à Gotham. Avoir pris des cours de théâtre ne m’avait pas été inutile finalement.

Nouvelle ruelle et la lumière est désormais absente. Je tiens mon sac bien contre moi. On pourrait se demander pourquoi je n’avais pas pris un autre chemin, plus éclairé ? Tout simplement, parce qu’il n’y en avait pas ! Le silence est de marbre et l’on entend que les sirènes de police et le bruit des moteurs des véhicules au loin. Pas de bruit, pas de soucis ! Mais entre deux bennes remplies d’ordures, je vois quelque chose bouger. Je ressers mon emprise sur mon sac. Je sais faire des yeux noirs à quelques branleurs, mais je ne peux pas me battre contre ce que je ne vois pas. J’aurais pu me mettre à courir et penser à ma sécurité. Pendant un temps, la ruelle abritait un sans-abri. Un ancien militaire, un marine, je crois. Il n’était pas méchant et il m’était arrivé de lui apporter à manger où un café chaud certains matins. J’avais l’impression que cette ruelle était plus sure avec lui. Mais du jour au lendemain, il avait disparu. Approchant, je comprends très vite qu’il ne s’agit pas du marine.

Un homme se tient entre ces deux bennes. Les mains puissamment appuyées sur une plaie sanglante au niveau de son bas-ventre. Encore une victime de la psychopathie croissante de Gotham. Son souffle est court et il saigne abondamment. Pour faire claire et j’en ai aucun doute, il se meurt. Je m’approche pour prendre son pouls. Il bat lentement beaucoup trop lentement. Son visage est dissimulé sous un masque blanc. Il doit être un de ces fous furieux qui court sur les toits de la ville pour combattre le crime au sol. Un héros. J’enlève ma veste, un beau trench beige qui allait être bon à jeter après ça, et le colle sur la blessure de l’homme aussi fortement qu’il m’est possible d’une main. De l’autre, j’essaye maladroitement de fouiller mon sac pour trouver mon téléphone portable. Alors que je composais le numéro des urgences, l’homme me saisit la main. Je ne vois pas son visage derrière ce masque. Pas les flics ! Murmura-t-il dans un son à peine audible.

Pas de flics ? Ca supposait qu’il ne voulait pas aller dans un hôpital non plus. Quand on porte un masque comme celui qu’il avait, c’est que l’on ne voulait pas être reconnu. Enfin supposais-je ! Je n’étais pas un héros, je n’étais qu’une femme normale qui venait de survivre à une journée pénible et maintenant je me retrouvais dans un fin fond de ruelle avec un homme pissant le sang sur les bras. Dans un souffle de désespoir, je pris mon écharpe, un cachemire bleu, un cadeau de ma mère, et vint l’enrouler autour du corps de l’homme avant de la nouer et de serrer le plus fort que je pouvais.

D’accord, pas de flic ! Mais va falloir s’accrocher ! Si vous voulez vivre, il va falloir vous relever. Je suis infirmière, je peux vous aider, mais pas ici !

Qu’aurais été la suite de ma vie, si je n’avais pas rencontré en cet étrange nuit, l’homme qui allait devenir mon époux et le père de mon fils ?


Mars 2006 ♦ Appartement de Susan Wellington, Gotham City

Tu vas venir frapper à ma porte que quand tu as besoin d’être rafistolé ou il t’arrives temps en temps de penser à moi autrement que comme ton infirmière de fortune?

Demandais-je avec un ton mielleux à un Floyd Lawton blessé, qui avait encore sonné chez moi en plein milieu de la nuit pour que je lui prodigue quelques points de sutures.

Floyd, l’homme à moitié mort que j’avais trouvé dans cette sombre ruelle un an plus tôt. Il avait tout fait pour me persuader de rester loin de lui, mais il était toujours revenu à moi. Le jour où je l’avais trouvé, je n’avais pensé à lui que comme une victime, un homme qui avait besoin de mon aide pour vivre. Ce n’était plus le cas aujourd’hui !

Ses cheveux en bataille, sa barbe de trois jours et ce regard si bleu à vous en transpercer le cœur. Comment était-il possible de voir cet homme comme un tueur quand on plongeait dans cet océan azuré ? Et ses traits si fins, si allongés, qui n’avaient rien de la rudesse des criminels que j’avais pu croiser dans ma vie ? Je détachais mon regard à la contemplation de son visage pour me concentrer sur les points de suture que je pratiquais sur son bras gauche. Tout comme la première fois où je l’avais vu, je n’avais pas compris qu’il soit nécessaire de dissimuler quelqu’un de si séduisant. Un héros avec de tel traits auraient fait chavirer le cœur de toutes les adolescentes de Gotham. Mais Floyd n’était pas un héros ! Dès les premières heures de son réveil, au premier jour, il avait exprimé le fait qu’il n’était pas un homme bien. Car l’homme dont je ne cessais de rêver les contours étaient le plus grand tueur à gages du monde. Deadshot, l’homme qui ne manquait jamais son coup. Cette nuit-là, dans cette ruelle, j’avais décidé de sauver la vie d’un meurtrier !

Je mis un terme à ma couture en sectionnant le fil avec des ciseaux. La bouteille d’alcool de vodka qui m’avait servi d’anesthésiant pour la plaie étaient resté sur une petite table entre nous deux. Son verre était vide. Boire aidait à supporter ces opérations occasionnelles. Je remis tout mon attirail dans la boite de métal que j’avais pris l’habitude de ranger près de la porte d’entrée pour ne pas avoir à la chercher en cas de visites impromptues. Je revins vers Floyd assis sur la chaise de la cuisine, essayant le sang qui avait séché autour de la plaie. J’étais peu vêtue. Quand on vous réveillait à quatre heures du matin, on prenait rarement le temps de se vêtir plus que nécessaire. Ses visites avaient tués plus d’un de mes vêtements. Mais pour une fois, je n’avais pas à déplorer la trace d’hémoglobine sur mon ensemble short et t-shirt en satin bleu roi. En arrivant à sa portée, je m’arrêtais. Il ne semblait même plus capter ma présence après que je l’ai recousu. C’était presque… vexant ! Cet homme blessé non seulement physiquement, mais aussi psychologiquement. J’étais infirmière pas psychologue. Mais j’avais de bonnes notions de ce qui pouvait aider un homme à se sentir mieux dans sa tête. A oublier pendant quelques heures les maux invisibles qui jonchaient un esprit.

Je repris ma marche et vint me poser juste devant lui. Son regard glissa sur mon corps jusqu’à mon visage. Je lui souriais. Je pris ses mains dans les miennes pour ensuite venir les poser sur mes hanches. Je me laissais alors glisser pour venir m’asseoir sur ses jambes. Sans un mot, sans autre action, je vins délicatement l’embrasser.

Après tout, n’est-ce pas à cause de lui, que j’ai finalement refusé d’aller à New-York ?


Janvier 2007 ♦ Appartement de Susan Wellington, Gotham City

Je suis perdue. Le monde tourne autour de moi et je ne comprends pas vraiment ce qui m’arrive. Une pauvre analyse sanguine et mon monde part à la dérive. Comment cela est-il possible ? Lilian, ma collègue, me regarde avec un grand sourire. Mais je suis terrifiée. Ce n’est tout simplement pas possible ! Je ne peux pas être enceinte ! Ma pression artérielle monte, ça continue de tourner autour de moi et je m’évanouis. Je me réveille sur un lit d’hôpital en pensant que tout cela n’était qu’un mauvais rêve ! Mais quand le médecin m’expose les faits, j’ai une forte envie de nausée. Quatre mois. Je suis enceinte de quatre mois et je n’ai rien vu, rien senti. C’était là en moi et ça a grandi ! Mais ce n’est pas possible, je ne peux pas avoir cet enfant. Je ne peux pas avoir un enfant d’un homme qui apparait sporadiquement chez moi. Je ne peux pas voir un enfant avec Floyd Lawton.

Les jours passent et je suis perdue. J’ai demandé un congé car j’ai besoin de faire un point. Des amies viennent me rendre visite et elles semblent beaucoup plus comblée que je ne le suis. Je ne doute pas de mon amour pour l’homme avec qui j’ai conçu ce fœtus. Je ne doute pas de son amour pour moi non plus. Mais sa vie est si compliquée. Et qu’elle serait notre place, à l’enfant et à moi de cet environnement ? Je ne sais pas quoi faire. Je ne sais pas quoi prendre comme décision. J’ai besoin d’aide. J’ai besoin de son aide.

Les nuits passent et la moitié du mois est passée. Il fait sombre dehors, mais un bruit étrange me réveille. Quand j’ouvre enfin les yeux, je vois une silhouette familière se dessiner entre les ombres de mon appartement. Il est revenu. Il est vivant et il a retrouvé le chemin. Il voit que je suis réveillé. Il vient vers moi et passe sa main dans mes cheveux avant de m’embrasser. Mais je me montre distante. Il est enfin ici. Ca va ? Me demande-t-il en arquant les sourcils. Sans un mot, je prends un courrier sur ma table de chevet. J’avais laissé les résultats médicaux à ma portée en vue de cet instant.

Alors que Floyd lit le courrier, son visage change. Ses traits se lissent. Son regard s’agrandit. Jamais jusqu’à ce moment, je n’avais vu le bonheur se dessiner sur ce beau visage. Il me prend dans ses bras. Me susurre de doux mots. Et les mots magiques finissent par s’échapper d’entre ces lèvres. Epouse-moi ?


Octobre 2007 ♦ Appartement de Susan, Floyd et Eddie Lawton, Gotham City

Mon petit Edward est né le 16 Juin 2007, appelé ainsi en mémoire du frère de Floyd. Il a les mêmes yeux bleus azur que son père. C’est un bébé magnifique. Nous nous sommes mariés en février, avant que mon ventre ne soit trop rond pour gâcher nos photos de mariage. Ma mère est aux anges. Ce sont les plus beaux mois de ma vie.

Mais le bonheur ne dure qu’un temps. Le mois dernier, un beau matin, je me suis réveillé en entendant les pleurs d’Eddie. Seuls dans la maison, mais cela ne me surprend pas. Je prends mon fils dans mes bras et lui souris. Je le berce tendrement en lui entonnant la douce mélodie d’une berceuse. Il se rendort dans mes bras, son pouce entre les lèvres. Je le repose délicatement dans son lit avant d’éteindre les lumières de la chambre.

Je me dirige vers la cuisine pour prendre un verre d’eau. Mais il y a sur la table une lettre avec mon nom écrit dessus. Le bonheur n’aura duré qu’un temps ! A la lecture de ces quelques mots, je m’effondre sur la table. Joint à la lettre de Floyd, il y a les papiers d’un cabinet d’avocat pour une demande de divorce. Il nous abandonne. Sa femme. Son fils. Ses manigances semblent avoir plus d’importance que son foyer. Je suis folle de rage. Je prends mon verre et le jette contre le mur. Le bruit fracassant de l’impact réveille Eddie. Je me précipite dans la chambre de mon fils qui sous la peur, pleure toute les larmes de son corps. Je le prends dans mes bras et le sers de toutes mes forces contre mon torse. Je pleure moi aussi, mais tente maladroitement de calmer le nourrisson. Sous le coup de la tristesse, je m’effondre au sol, mon fils toujours dans mes bras. Dans un coin de la chambre d’enfant, l’un dans les bras de l’autre, nous pleurons !

Quelques jours plus tard alors que je viens d’emballer nos affaires, je pose une dernière fois devant l’enveloppe laissé par Floyd. Un stylo dans la main, je signe les papiers ! Les déménageurs passent derrière moi pour déplacer nos affaires dans le camion au rez-de-chaussée. Floyd ne reviendra pas. Il n’avait pas besoin de m’écrire pour que je le sache au plus profond de moi-même. Une main tremblante vient se poser sur mon épaule avant de venir m’enlacer. Tout ira bien ma chérie ! Me murmure ma mère à mon oreille. Je lui caresse les mains, avant de lui tendre l’enveloppe et de lui demander d’aller la poster pour moi. Car je sais éperdument que je n’en aurais pas la force.

Eddie et moi partons à New-York, où grâce à mes contacts j’ai pu me dégoté une place d’infirmière au Bellevue Hospital Center. Je n’avais jamais aimé Gotham. Je n’avais jamais envisagé un jour d’y élevé un enfant. J’étais resté dans cette ville sordide pour Floyd Lawton. Mais il nous avait abandonné !



Aout  2014 ♦ Maison de Susan et Eddie Lawton, New York City

L’été est lourd à New-York. C’est les vacances scolaires et Eddie s’amuse dans la cours arrière de la maison. Il profite du soleil brulant et de l’eau fraiche de la petite piscine gonflable que sa grand-mère lui a offerte. Je le surveille depuis le garage où moi-aussi je passe du bon temps. Je peins. Une grande toile blanche s’offre devant moi et je tiens en mains des pinceaux et une palette jonchée de couleurs. Mon fils m’inspire. Il est si beau avec ses grands yeux bleus. La vie à NYC est bien plus prospère que celle que j’ai pu vivre à Gotham. Et même si je suis une mère célibataire qui s’épuise dans son emploi d’infirmière, je pense ne pas avoir été aussi heureuse depuis très longtemps. Les heures passent et ma toile prend forme, elle prend les traits d’un petit garçon jouant dans l’eau une belle journée d’été. Le crépuscule tombe, la nuit se lève. Comment aurais-je pu me douter que cette journée serait la dernière où je verrais Eddie vivant.

Tout est de ma faute Sue ! Floyd Lawton se tient dans ma demeure. Le mari et le père indigne qui a fui ses responsabilités familiales. L’homme à l’origine de la mort de mon fils ! De notre fils ! Il m’explique qu’Eddie a été kidnappé pour l’obliger à accepter un contrat, mais qu’il avait refusé. Et mon fils avait payé de sa vie ce refus !

Je suis assise sur une chaise les bras croisés contre ma poitirine. Tu es un meurtrier ! Tu as choisi ce que tu es ! Alors pourquoi n’as-tu pas accepter leur contrat pour sauver Eddie ? Mes yeux sont embués par les larmes. Je me mords la lèvre. J’ai envie de crier. L’homme que j’ai aimé, que j’aime tant, m’annonce qu’il est à l’origine de la mort de notre enfant. Je l’ai vengé. Je les ai tous tués ! Je lève mes yeux sur lui, la rage se reflétant dans mes pupilles. C’EST LUI QUE TU AS TUE, FLOYD ! TU AS TUE TON PROPRE FILS !!! TU AS TUE MON ENFAAANT… EDDIE ETAIT INNOCENT ! MON BEBE ! TU AURAIS DU LE SAUVER ! Tu aurais dû le sauver…


Les nuits passent et je me retrouve avec une arme sur la tempe. Le regard dans le vide, je ne parviens pas à appuyer sur la détente.

Les nuits passent et je me retrouve avec une lame de rasoir dans ma main. Je la place au-dessus de mon poignet.

Les nuits passent et je me retrouve en tête à tête avec une boite de cachet. J’en prends un. J’en prends deux. J’en prends trois. Et je me réveille le lendemain dans l’hôpital ou je travaillais après avoir subi un lavage de l’estomac.

Les nuits passent et je regarde la peinture que j’ai peinte d’Eddie. Il sera toujours avec moi d’une certaine façon. Je prends la toile sous le bras quelques affaires et je quitte cet enfer qu’est devenu New-York.



Janvier 2017 ♦ Central City, nouveau lieu de vie de Susan Lawton

Douze ans à quelques jours près, que j’ai rencontré Floyd Lawton. Huit ans à quelques jours près, que j’ai découvert que j’étais enceinte d’Eddie. Aujourd’hui, alors que je dépose des fleurs sur la tombe de mon fils, je me fais la promesse de débuter une nouvelle vie.

Dans un monde où les extraterrestres et les métahumains ont fait leur apparition. Dans un monde où la vie d’un petit garçon est utilisée en guise de chantage. Dans quel monde vivais-je ?  Je n’avais plus eu la force de continuer à travailler dans un hôpital. Je n’avais plus la force de voir des gens mourir. J’avais voulu changer de vie. Laisser tout le malheur derrière moi pour éviter de perdre la tête, de devenir folle, d’attenter de nouveau à ma vie.

Je devais faire honneur à la vie. A la vie perdue de mon fils. Quelques semaines après sa mort, ma mère m’éloigna de NYC. Elle me prit un billet de train sans retour pour Central City. Cette ville du Missouri était considérée comme l’une des plus sereines du pays. Un bon lieu pour démarrer une nouvelle vie. Quand je due choisir ce que je voulais faire de ma nouvelle vie, je n’eus aucun doute. Je voulais venger des vies. Je voulais aider ces familles qui risquaient un jour de vivre ce qui m’était arrivé. Et si jamais le bruit de la faucheuse s’abattait sur eux, je voulais être qui allait leur apporter des réponses. Une vengeance. Venger la vie. Venger la mort d’Eddie.

Les pieds chaussés de bottes pour survivre au temps glacial du centre des Etats-Unis, emitouflé dans une chaude parka, j’attends devant le laboratoire de la Police Départementale de Central City. Un café dans les mains, j’ai le trac. C’est ma première journée en tant qu’analyste scientifique de la police criminelle. Etude de l’ADN, toxicologie, étude d’empreintes… voilà ce qui m’attendait désormais ! Un grand sourire se dessinant sur mon visage, je crois que je me sens bien à nouveau. Dans une ville où le taux de métahumain est le plus élevé des Etats-Unis, je sais que je vais avoir du pain sur la planche.

Une nouvelle vie, dans une nouvelle ville, bien loin des problèmes qu’a pu attirer sur moi, l’homme que j’aime !



Dernière édition par Susan Lawton le Mar 21 Fév - 22:08, édité 16 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


independent soul

Messages : 2138
Date d'inscription : 29/01/2017
Face Identity : Matthew Daddario
Crédits : nightblood (avatar), STARFIRE alias Julia ♥ (les bannières, le gif badass et les crackship canon)
blablalblalba
Age du personnage : Vingt-cinq années à écumer la ville du crime.
Ville : Anciennement Gotham, nouvellement Métropolis avec celle que tu aimes.
Profession : Plus mercenaire que justicier, tu ne te considères pas comme un héros. Tu exécutes de sang froid ceux qui se dressent sur ton chemin.
Affiliation : La Bat-Family. Selon tes humeurs.
Compétences/Capacités :

Tu n'as aucun superpouvoir. Ton talent repose sur une maitrise parfaite des armes, l'apprentissage des meilleurs techniques de combat, l'usage de la stratégie militaire et une aisance innée pour l'acrobatie. Tu possèdes également un don presque mystique enseigné par l'All Caste.


you gave me peace in a lifetime of war
Diana ♥ Jason

Situation Maritale : Lié à jamais à Diana, la sublime Amazone, ta fiancée et l'amour de ta vie.









MessageSujet: Re: Susan Lawton ♦ A la recherche d'une nouvelle vie   Jeu 9 Fév - 21:34

HELLO SEXY
il a de bons goûts le Lawton
je sens déjà que ton perso va envoyer du lourd t'as géré en prenant ce scénar
bienvenue parmi nous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


hero of earth

Messages : 2481
Date d'inscription : 16/12/2016
Face Identity : Gal Gadot.
Crédits : lolitaes (avatar) + starfire (signature).

Age du personnage : Cinq millénaires se sont écoulés, mais Diana demeure inchangée, épargnée par les ravages du temps.
Ville : Metropolis.
Profession : Princesse et ambassadrice de Themyscira, membre fondateur de la Ligue de Justice.
Affiliation : Les Amazones et la Ligue de Justice.
Compétences/Capacités :
Fille de Zeus est d'Hippolyte, Diana est à la fois une déesse et une Amazone. Elle possède une force, une endurance, une rapidité et des réflexes surhumains/divins. Elle est invulnérable à tout sauf aux armes capables de tuer des dieux, est immortelle et se régénère rapidement lorsqu'elle est blessée. Elle résiste à la magie et à la télépathie, et peut communiquer avec les animaux. Combattante inégalée, elle possède des bracelets de soumission d'Amazone forgés à partir du bouclier de Zeus, l'épée d'Athéna et le lasso de vérité d'Hestia. Depuis peu, elle est incapable d'invoquer et d'user de la foudre.


Situation Maritale : Fiancée à l'amour de sa vie, elle porte son enfant.









MessageSujet: Re: Susan Lawton ♦ A la recherche d'une nouvelle vie   Jeu 9 Fév - 21:36

hello beauté ça me fait vraiment plaisir de te retrouver ici en plus avec un si bon choix Mrs Lawton et Natalie, c'est un combo de folie si tu as des questions, surtout n'hésite pas I love you I love you I love you

_________________

ONLY LOVE WILL TRULY SAVE THE WORLD.
I used to want to save the world. To end war and bring peace to mankind. But then, I glimpsed the darkness that lives within their light. I learned that inside every one of them, there will always be both. The choice each must make for themselves - something no hero will ever defeat. And now I know… that only love can truly save the world. So I stay. I fight, and I give… for the world I know can be. This is my mission now. Forever.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Invité

Invité










MessageSujet: Re: Susan Lawton ♦ A la recherche d'une nouvelle vie   Jeu 9 Fév - 21:40

officiellement bienvenue du coup. I love you
dormer est juste fantastique, elle a une prestance tellement parfaite.
bon courage pour ta fiche. I love you
Revenir en haut Aller en bas

avatar


human being

Messages : 274
Date d'inscription : 06/02/2017
Face Identity : jenna coleman.
Crédits : moonlight (av)

Age du personnage : vingt-neuf ans.
Ville : central city.
Profession : photojournaliste pour le central city picture news.
Affiliation : flash family.
Compétences/Capacités :
» immunisée contre la caféine.
» possède un don inné pour se mettre dans des situations dangereuses. iris peut néanmoins compter sur son ange gardien, le héros flash, pour s'en dépêtrer, bien qu'elle pense pouvoir s'en sortir seule.
» sait se servir d'une arme à feu et se battre au corps à corps, assez pour mettre un homme à terre, mais elle est trop faible pour s'en prendre à un méta-humain.
» détient une intelligence élevée, et un bon esprit de déduction.
» est devenue polyglotte, grâce à ses nombreux voyages.


Situation Maritale : ambigüe. iris entretient une relation avec barry allen, mais elle s'est éprise du superhéros flash. elle ne sait pas quoi en penser.









MessageSujet: Re: Susan Lawton ♦ A la recherche d'une nouvelle vie   Jeu 9 Fév - 21:48

natalie est tellement belle , très bon choix de scénario
bienvenue et bon courage pour ta fiche I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Invité

Invité










MessageSujet: Re: Susan Lawton ♦ A la recherche d'une nouvelle vie   Jeu 9 Fév - 22:25

Bordel, l'ex-femme du Floyd est parmi nous
Je sens que je vais bien m'amuser x) Pour la peine j'irai construire une statue en or à ton effigie avec l'argent des mes contrats

Bienvenue parmi nous et bon courage pour ta fiche ^^
Revenir en haut Aller en bas

avatar


Invité

Invité










MessageSujet: Re: Susan Lawton ♦ A la recherche d'une nouvelle vie   Jeu 9 Fév - 22:57

MA FEMME (oops, ex-femme )
Bienvenue parmi nous, je suis déjà fan de ta fiche Notre pauvre petit fils
Trop hâte de lire la suite
Revenir en haut Aller en bas

avatar


Invité

Invité










MessageSujet: Re: Susan Lawton ♦ A la recherche d'une nouvelle vie   Ven 10 Fév - 7:31

Très bon choix de scénario !! Va y avoir tellement de feels entre vous, hâte de lire les retrouvailles.

Bienvenue et bon courage pour finir la fiche.
Revenir en haut Aller en bas

avatar


Invité

Invité










MessageSujet: Re: Susan Lawton ♦ A la recherche d'une nouvelle vie   Ven 10 Fév - 8:59

Bienvenue sur le forum, et bon courage pour ta fichette.
Tu as fait un heureux en tout cas... c'est top.
Revenir en haut Aller en bas

avatar


Invité

Invité










MessageSujet: Re: Susan Lawton ♦ A la recherche d'une nouvelle vie   Sam 11 Fév - 0:20

Tout est parfait Mes feels
Juste petit détail mais Eddie c'était en l'honneur de son frère décédé, pas son père comme tu as écris dans l'histoire. À part ça, j'approuve, vous pouvez valider
Revenir en haut Aller en bas

avatar


human being

Messages : 727
Date d'inscription : 16/12/2016
Face Identity : Amy Adams.
Crédits : starfire (avatar + signature).

Age du personnage : 34 ans.
Ville : Metropolis.
Profession : Reporter intrépide pour le Daily Planet.
Affiliation : Team Superman, et pro Ligue de Justice. Elle estime que sans eux, les gouvernements seraient bien en peine de gérer les menaces.
Compétences/Capacités : Une capacité quasi surhumaine à s'attirer des ennuis.


Situation Maritale : Après dix ans (littéralement) à ramer, elle vit enfin une idylle avec Clark Kent et son super alter-ego.









MessageSujet: Re: Susan Lawton ♦ A la recherche d'une nouvelle vie   Sam 11 Fév - 13:55


Tout est parfait ma belle Très belle fiche, c'est un joli pavé que tu nous as fait Bon courage avec Floyd, tu vas en avoir besoin Je te mets dans le groupe "The Law", puisque Susan travaille pour la police  


célébrons la victoire!


La première étape a été accomplie avec succès! Te voilà maintenant validé et cela te donnera un accès complet au reste du forum! S'ti pas beau tout ça hein?    

Si jamais ce n'est pas déjà fait, nous t'invitons vivement à lire le règlement, ainsi qu'à prendre connaissance du contexte (mais nous savons que tu l'as déjà fait), tout comme à lire les différentes annexes que nous avons concocté minutieusement et avec amour!

Présentation terminée, il te reste une fiche générale à présenter: celle des liens et des rps! Cela reste facile, car en plus tu disposes d'un modèle tout beau et tout propre! Et si cela s'allie à ton personnage, tu auras même le privilège de le faire entrer dans le vaste monde des réseaux sociaux! Tout comme il pourra avoir son répertoire téléphonique! Ah, on te facilite tellement la vie, jeune padawan...

Qui n'aime pas les profils tout beau et tout propre? Personne! C'est pour ça que nous t'invitons vivement à remplir les champs de ton profil pour que chaque membre puisse en connaître plus sur toi en un rien de temps!

Les Etats-Unis sont tellement vastes et la population si variée... C'est pour cela que si tu envisages de créer un scénarios pour ton personnage, n'hésite pas à le faire et à engager le maximum d'informations pour que nous en sachions davantage sur lui!

Tu vas sans doute penser que c'est pire qu'à l'école (tu ne peux pas savoir à quel point  ), mais il est nécessaire que tu passes par nos registres afin que nous puissions les tenir à jour!

Nous te souhaitons de bien t'amuser parmi nous! N'hésite surtout pas à participer à nos jeux et à la partie  flood pour encore plus de folie!  



_________________
Being both soft and strong is a combination very few have mastered. Be soft. Do not let the world make you hard. Do not let pain make you hate. Do not let the bitterness steal your sweetness. Take pride that even though the rest of the world may disagree, you still believe it to be a beautiful place.

when you realise clark kent is superman:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


authorities

Messages : 86
Date d'inscription : 09/02/2017
Face Identity : Natalie Dormer
Crédits : YusuraDreams

Age du personnage : 35 ans
Ville : Central City
Profession : Membre du Star Sapphires Corp, Analyste scientifique pour la police de Central City, anciennement infimière à Gotham City
Affiliation : Simple humaine avec un anneau rose
Compétences/Capacités : Susan Lawton
- Experte médico-légal
- Connaissance approfondie en médecine
- Experte en méta-humain
- Parle le français et l'italien
- Peintre accomplie
- Maitrise des armes à feu et du self-défense
- Sportive acharnée



Star Sapphires
- Vol
- Aura Protectrice
- Rayons d'énergies violets
- Génération de cristaux de conversion
- Détection de "secteurs sans amours"
- Téléportation
- Poudre de désorientation
- Guérison par l'amour



Situation Maritale : Divorcée d'un tueur. Mère d'un enfant mort.









MessageSujet: Re: Susan Lawton ♦ A la recherche d'une nouvelle vie   Sam 11 Fév - 17:39

C'est pas un pavé, namého
C'est de l'inspiration Very Happy

Merci pour la validation!!!!

C'est parti
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé












MessageSujet: Re: Susan Lawton ♦ A la recherche d'une nouvelle vie   

Revenir en haut Aller en bas
 
Susan Lawton ♦ A la recherche d'une nouvelle vie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» furet qui recherche une nouvelle famille
» roni husky
» Soan de la nouvelle star, je cherche une chanson... HELP
» Recherche d'une nouvelle montre
» recherche d'un nouvelle montre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
gods among us :: registration :: join the revolution :: welcome to the new age-