AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  


Partagez | 
 

 Shattered mirror [Pv BFF Diana]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar


hero of earth

Messages : 281
Date d'inscription : 16/12/2016
Face Identity : Henry Cavill
Crédits : vava : Ozzy / gif : unknown

Age du personnage : 33 ans
Ville : Metropolis
Profession : Journaliste au Daily Planet / Bénévole dans plusieurs associations
Affiliation : Justice League
Compétences/Capacités :
Pouvoirs : Superforce - Supervitesse - Super endurance - Super Vision (incluant vision rayon X, vision télescopique, microscopique, et laser) - Super Souffle - Super Sens - Invulnérabilité physique - Vol - Super mémoire - Super intelligence - Super dextérité - Super guérison - Longévité

Talents : Investigation - Combat au corps-à-corps (maîtrise 2 arts martiaux kryptonien) - Sauver les jolies fesses de Loïs Lane constamment en danger quelque part pour un scoop

Faiblesses : Kryptonite (chaque couleur a des effets différents) - Magie - Soleil rouge

Situation Maritale : En couple avec l'intrépide Loïs "Yolo" Lane.









MessageSujet: Shattered mirror [Pv BFF Diana]   Jeu 2 Mar - 12:22


Diana & Kal-El



L'Afghanistan. Vastes contrées désertiques aux crevasses et montagnes se partageant la majorité du territoire, laissant l'autre moitié aux plaines sableuses et sèches. Comme promis à Loïs après notre dernière interview nocturne, j'étais allé mener mon enquête sur place. Usant de mes sens surdéveloppés, j'avais écouté, observé, décelé bien des choses. Quelle tribu, quel village était de mèche avec telle faction, telle milice, telle armée étrangère. Le taux de corruption et de trafics d'armes, d'enfants, de drogue, crevait le plafond et contrastait avec l'apparence rurale et simple des lieux. Luthor n'était clairement pas le seul à profiter de la situation chaotique de la géopolitique locale. Mais il était le seul pour qui l'argent n'était pas la finalité, et dont les desseins étaient les plus néfastes. J'avais fini par repérer des 4x4 banalisés d'une milice qui semblait bien plus louche que les autres. Depuis les nuages, bien caché, j'avais suivi de loin leur périple à travers les montagnes. J'avais écouté leurs conversations.

Et puis plus rien. Je les avais vus disparaître sous couvert d'un tunnel, et même là ma vision X avait été inutile pour les suivre à travers la roche. Du plomb. Bingo. Aucune autre faction agissant dans la région n'avait le luxe de se payer des tunnels et des bases souterraines en plomb. Je pris une nouvelle photo aérienne, la dernière. Les preuves que j'avais suffiraient à Loïs pour son article. Hors de question que je tente de pénétrer cette base aujourd'hui. Je reviendrais plus tard, étant resté trop longtemps loin de Metropolis pour la journée. Reprenant le chemin de l'espace, je passai par ce dernier pour voler à plusieurs mach de vitesse et retrouver les Etats-Unis en quelques minutes. Sans le frottement de l'air, je gagnais en rapidité et en discrétion également. Je savais bien que certains sur Terre aimaient suivre mes déplacements. Ou du moins, tentaient de le faire. Je percevais les ondes sur ma peau et savais les éviter, tout comme les focales satellites. « ...semblerait que l'Ange de Metropolis soit devenu fou... kidnappé une femme qu'il tient dans ses bras près de la Statue  à son effigie... nul ne comprend ce qu'il se passe... propos incompréhensibles... » Je perçus les paroles de la radio et de la télévision en chemin vers ma ville, ce qui m'alerta. J'accélérai doublement, franchissant de nouveaux paliers de vitesse dans des bangs caractéristiques.



« Arwww... Moi Superman ! Moi sauver dame ! Comme télé ! Moi héros ! » entendis-je, de même que le cri strident de la femme kidnappée. « Lâche-la ! » ordonnai-je en arrivant sur les lieux, lévitant à quelques mètres de l'individu et de son otage. De dos, je ne vis que sa cape rougeâtre déchirée. Il se retourna et je me figeai en voyant qu'il me ressemblait... sans me ressembler. J'étais choqué, face à un être ayant ma véritable apparence, mais au teint pâle et malade, à la démarche voutée et... monstrueuse. Je fronçai les sourcils, n'ayant aucun mal à impliquer Lex Luthor dans cette oeuvre. Il avait joué avec mon ADN pour créer Kon-El, il avait envoyé des méta-humains à moitié mourants fou furieux dévaster la ville plusieurs fois. Cet être face à moi n'était qu'une expérience ratée de plus semblait-il. Een me voyant il sembla tout aussi choqué. Il semblait plus humain que les précédents, et j'eus de la peine pour lui. Encore une victime de Luthor. Je me posai doucement sur le sol et tendis une main vers lui. « Pose cette femme, laisse-la partir, » repris-je calmement. « EUHRG. MOI PAS FAIRE MAL A DAME ! TOI FAIRE MAL GENS ! TOI IMPOSTEUR ! TOI HABILLE COMME MOI ! TOI MECHANT ! » Pardon ? Le simple fait que je parle semblait l'avoir énervé et ses gestes frénétiques de colère le faisaient secouer la femme comme un vulgaire sac à patate, sans faire attention. Il ne semblait pas vraiment être en possession de toutes ces facultés intellectuelles celui-là. Arriva ce qui arriva, il finit par la lâcher dans un geste erratique. Je bondis et la rattrapai au vol avant qu'elle ne se fracasse sur le sol. Je l'y reposai en douceur. J'avais eu peur pour elle pendant une seconde, assez pour commencer à m'irriter. Je n'aimais pas qu'on joue avec des vies innocentes. « Partez vous mettre à l'abri. Vite. TOUS ! » fis-je à son attention et celle des gens qui à plusieurs dizaines de mètres observaient la scène sans comprendre, s'extasiant en prenant des photos et des vidéos avec leurs téléphones. "Deux Superman". De quoi faire des vues sur youtube. Mais quel intérêt s'ils en mourraient ? Parfois je ne comprenais pas les gens.



« Très bien, si tu ne te calmes pas tout seul, je vais devoir m'en charger, » maugréai-je en me retournant vers mon sosie zombie. « TOI IMPOSTEUR ! MOI ARRETER TOI ! SAUVER VILLE ! » S'il était "raté" comme les précédents méta de Luthor, je ne devrais pas trop peiner à l'arrêter, car leurs pouvoirs étaient généralement bien inférieurs aux miens. J'allais juste devoir faire en sorte de le neutraliser en lui faisant le moins de mal possible, car je voyais bien qu'il était manipulé, et peut-être pas foncièrement mauvais. Il s'élança vers moi et je bloquai son énorme poing, le repoussant d'abord sans frapper. Je me déplaçai dans son dos et l'enserrai dans mes bras pour l'immobiliser. « Arrête ! Je ne suis pas contre toi ! Et tu n'es pas moi ! Il faut que tu te calmes ou tu vas blesser des gens ! » tentai-je de le raisonner. Mais il fit claquer mon étreinte de fer à ma plus grand surprise en se redressant dans un rugissement terrible.
Il fit volte-face en balançant ses deux poings joints en plein dans mon torse. J'eus le souffle coupé par la violence de l'impact, auquel je ne m'étais pas attendu. J'échouai dans le mur d'un building que je traversai littéralement pour aller finir ma course dans la rue de l'autre côté, ricochant sur le sol, sonné. Okay. Peut-être que j'avais sous-estimé mon adversaire. Peut-être que cette fois, il avait bel et bien la même puissance que moi, ou du moins s'en rapprochait. Avait-il le reste de mes pouvoirs ? Ou d'autres encore ? Me relevant en secouant la tête pour me remettre les idées en place, je me dis que j'allais vite le découvrir. Et puis une voix se fit entendre. Féminine. Un sourire s'étira sur mes lèvres. « Ravi de te voir, Diana,  » dis-je. « Comme tu peux le voir, il semblerait que Luthor a encore joué à l'apprenti sorcier. »



_________________



"You are my world."


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


hero of earth

Messages : 2837
Date d'inscription : 16/12/2016
Face Identity : Gal Gadot.
Crédits : hershelves (avatar) + starfire (signature).

Age du personnage : Cinq millénaires se sont écoulés, mais Diana demeure inchangée, épargnée par les ravages du temps.
Ville : Metropolis.
Profession : Princesse et ambassadrice de Themyscira, membre fondateur de la Ligue de Justice.
Affiliation : Les Amazones et la Ligue de Justice.
Compétences/Capacités :
Fille de Zeus est d'Hippolyte, Diana est à la fois une déesse et une Amazone. Elle possède une force, une endurance, une rapidité et des réflexes surhumains/divins. Elle est invulnérable à tout sauf aux armes capables de tuer des dieux, est immortelle et se régénère rapidement lorsqu'elle est blessée. Elle résiste à la magie et à la télépathie, et peut communiquer avec les animaux. Combattante inégalée, elle possède des bracelets de soumission d'Amazone forgés à partir du bouclier de Zeus, l'épée d'Athéna et le lasso de vérité d'Hestia. Depuis peu, elle est capable d'invoquer et d'user de la foudre.


Situation Maritale : Mariée à l'amour de sa vie, elle porte son enfant.









MessageSujet: Re: Shattered mirror [Pv BFF Diana]   Dim 5 Mar - 14:47

shattered mirror
CLARK & DIANA

Depuis la terrasse de son appartement, Diana laisse son lasso glisser entre ses doigts. Elle se souvient parfaitement du jour où Hippolyte le lui a confié, cadeau destinée à l'aider dans sa quête de justice parmi les hommes. Elle a été la première à lui dire que la vérité est toujours la première victime de la guerre, la première à la mettre en garde contre le mensonge et la tromperie. Forte de ces enseignements, Diana utilise le lasso pour soumettre ses ennemis et les assujettir à la vérité. Le lasso lui évite un usage non nécessaire de la violence, lui permet de résoudre nombreuses énigmes et aide même certains êtres perdus à retrouver leur voie. Pour la première fois depuis qu'elle possède le lasso, elle se trouve être celle qui a besoin d'être guidée. Elle est perdue. Elle hésite. Elle doute. Les dernières quarante-huit heures ont été éprouvantes. Il y a encore des traces de sang sur le canapé, les mots prononcés semblent encore raisonner dans les pièces. Et surtout, surtout, Jason demeure meurtri, endormi dans des draps qu'elle a quitté prématurément ce matin. Incapable de trouver le sommeil, rongée par les remords et les regrets, l'Amazone s'est glissée hors du lit et de ses bras, éprouvant le besoin de respirer l'air frais du matin. Le lasso dans les mains, elle s'interroge quant à sa part de responsabilité dans cette tragédie, constate avec amertume qu'elle pense réellement la plupart des paroles prononcées. Pire encore, elle est soulagée d'avoir pu laisser s'exprimer cette facette de sa personnalité trop souvent muselée. Sauf que, conséquence de cette querelle sanglante, elle a l'impression de ne plus savoir qui elle est. Elle prend une profonde inspiration et enroule le lasso autour de son poignet. « Qui suis-je ? » Le lasso se met à luire d'une vive lumière dorée, et Diana sent le besoin impérieux de dire la vérité la saisir. « Diana de Themyscira. Fille de la reine Hippolyte et princesse des Amazones. Wonder Woman. Mais Diana Prince avant toutes ces choses. » C'est la dernière qui doute, qui tâtonne dans l'obscurité et craint de ne pas être à la hauteur. Qui en a assez de jouer des apparences pour donner l'impression d'être celle que l'on veut qu'elle soit. Diana Prince n'incarne pas la perfection, et elle n'y aspire pas. Être une femme comme les autres, est-ce trop demander... ?

Elle retire le lasso de son poignet et quitte la terrasse, et Metropolis qui s'éveille lentement après une nuit au calme. Elle allume machinalement la machine à café, et pendant que sa tasse se remplit, elle va jeter un coup d'œil dans la chambre. Dans la pénombre, elle distingue la silhouette encore assoupie de Jason, voit les draps se soulever doucement au rythme de sa respiration. Rassurée, Diana soupire et referme la porte. Dans le salon, elle fait de son mieux pour ignorer les tâches d'hémoglobine qui salissent son canapé, mais elles attirent immanquablement son regard. C'est comme observer une toile macabre dans un musée, et être incapable de détourner les yeux. Elle se demande encore ce qu'elle aurait été capable de faire, poussée par la douleur et la colère, si Kara avait tué Jason, si elle le lui avait arraché. Aurait-elle pu commettre l'irréparable ? La réponse l'effraie tant qu'elle n'a pas osé se soumettre à la vérité du lasso. De quoi était-elle réellement capable, par amour ? Peut-être des pires folies, d'une vengeance sanglante, une vendetta immorale mais nécessaire pour combler les plaies béantes de sa poitrine. Diana aimerait être en mesure de se persuader du contraire, mais ce serait faire preuve d'une crédulité aveugle. Elle ne se serait jamais crue capable de faire le moindre mal à Kara, sa sœur, mais ce soir là elle aurait été capable de lui sauter à la gorge. Cela soulève de nombreuses questions dans l'esprit de l'Amazone, à commencer par celle-ci : est-il bien sage d'aimer quelqu'un au point d'en perdre toutes limites ? Probablement pas... Et elle s'en moque bien. Il n'est pas question une seule seconde d'étrangler ses sentiments dans le seul but de se montrer raisonnable. Elle a bien trop souvent laissé la raison l'emporter sur le cœur, mais cette fois, il n'en est pas question. Il lui faudra simplement apprendre à se maîtriser. Essayer.

Sa tasse entre les mains, Diana s'installe sur un coin immaculé du canapé et allume la télévision. Sans doute a-t-elle manqué des choses. Wonder Woman n'a fait aucune apparition en deux jours, et c'est tout juste si elle a répondu aux appels de ses amis de la Ligue. Elle change de chaîne une fois, deux fois, et tombe sur les informations nationales. « … Kal ? » Elle fronce les sourcils en même temps qu'elle observe l'écran et écoute la présentatrice. Oh non, quelle que soit cette chose, elle n'a rien à voir avec Superman. Elle a kidnappé une femme innocente et terrorise la population. Et elle n'est pas très loin, près de Centennial Park. Ni Diana, ni Wonder Woman ne peuvent rester inactives une minute de plus. L'Amazone se pare de son armure – elle omet volontairement ses bracelets de soumission – et se glisse rapidement dans la chambre, auprès de Jason qu'elle réveille doucement, presque avec culpabilité. Mais elle ne veut pas qu'il s'inquiète de la trouver partie à son réveil. « Il y a un problème, il faut que j'y aille. Je fais au plus vite. Repose-toi. » Elle dépose un baiser sur ses lèvres et le quitte, pressée. Elle s'empare de son épée, de son lasso et de son bouclier, et prend son essor depuis la terrasse. Elle file à travers les immeubles de Metropolis, jusqu'au parc, où elle se retrouve face à une situation pour le moins... Particulière. Clark est déjà là, et ce qui se dresse en face de lui semble n'être qu'un portrait raté de sa personne, et de Superman. Elle n'a pas le temps d'agir, la créature le percute de plein fouet et le fait traverser un immeuble avec une facilité aussi déconcertante qu'effrayante. Les choses s'annonçaient mal. « Est-ce que ça va ? » Il en faudrait davantage pour heurter un Kryptonien, mais Diana a cette fâcheuse tendance à s'inquiéter inutilement pour ses proches, à plus forte raison ceux qu'elle considère comme des membres à part entière de sa famille. « Un clone... ? Vraiment, Kal, il va falloir que tu songes à récupérer ton ADN. Cela devient gênant... » Diana sourit, consciente qu'il est la première victime des frasques de Luthor. S'ils étaient parvenus à arracher Conner de ses griffes, la partie promettait d'être bien plus compliquée cette fois-ci. « C'est drôle, personne n'a encore essayé de me cloner, moi. Ils doivent savoir qu'ils ne survivraient pas à m'ayant fait un tel affront. » Sourire carnassier aux lèvres, l'Amazone replace son bouclier dans son dos et son épée dans son fourreau. « Tu te souviens de la stratégie que nous avons adopté contre Darkseid... ? » Évidemment que oui. Ensemble, ils avaient littéralement renvoyé le tyran chez lui à coups de poings. « Je vais tenter de soumettre cette créature au lasso. Si ça ne fonctionne pas, je crains qu'il ne faille l'assommer. »

Diana s'élance vers la créature, qui semble hésiter face à elle. « Jolie dame. » Elle arque un sourcil. « Merci. » De plus près, elle observe avec attention le clone. Peut-être aurait-il réellement pu ressembler à Clark, s'il n'avait pas eu le teint cireux, les yeux vitreux et le dos voûté. Diana profite de sa fascination passagère pour sa personne pour l'enrouler dans le lasso, qu'elle resserre étroitement pour le contenir. « Méchante dame ! » « Désolée. » Elle prend appui sur un imposant bloc de béton et use de ses forces décuplées par l'absence de ses bracelets pour tenter de maîtriser le clone, qui se débat violemment. « Du calme ! C'est pour ton bien ! » La chose ne lui répond que par un rugissement furieux. « Qui es-tu ? Quel est ton but ? Réponds ! » Sous l'emprise du lasso, il n'aura d'autre choix que de lui répondre. Sauf que, Diana voit l'incompréhension et la peur se mêler sur la figure de la créature, qui bégaye sans qu'aucune parole n'ait le moindre sens. Il se débat de plus belle, et le bloc contre lequel Diana s'appuie cède sous la pression. L'Amazone est projetée aux pieds de la créature, qui en profite pour se libérer du lasso et l'attrape par la gorge et la lève à hauteur de son visage. « Très méchante dame ! » « Tu... N'as pas... Idée... » Ses mains étant libres, Diana récupère son épée et d'un mouvement trop rapide, même pour un Kryptonien – ou un clone, en tout cas – donne un coup. La lame mord la chair et laisse une entaille sanguinolente sur la joue du clone, qui, surpris, la relâche. Elle se tourne vers Superman, et secoue la tête. « Il ne sait pas qui il est. Il n'a pas la moindre idée de ce qu'il doit faire. Je crains qu'il ne s'agisse d'une victime de plus de Luthor... Mais aussi touchant que ce soit, il va falloir le maîtriser rapidement avant qu'il ne tue quelqu'un. Il est bien trop agité pour avoir une conversation... » Comme pour lui donner raison, le clone s'élance poings levés. Diana a tout juste le temps d'esquiver, et le bitume se fracasse sous le coup. Elle lui donne un coup de poing qui fait craquer sa mâchoire ; il en faudra hélas bien davantage pour l'arrêter.

Made by Neon Demon

_________________

ONLY LOVE WILL TRULY SAVE THE WORLD.
I used to want to save the world. To end war and bring peace to mankind. But then, I glimpsed the darkness that lives within their light. I learned that inside every one of them, there will always be both. The choice each must make for themselves - something no hero will ever defeat. And now I know… that only love can truly save the world. So I stay. I fight, and I give… for the world I know can be.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

avatar


hero of earth

Messages : 281
Date d'inscription : 16/12/2016
Face Identity : Henry Cavill
Crédits : vava : Ozzy / gif : unknown

Age du personnage : 33 ans
Ville : Metropolis
Profession : Journaliste au Daily Planet / Bénévole dans plusieurs associations
Affiliation : Justice League
Compétences/Capacités :
Pouvoirs : Superforce - Supervitesse - Super endurance - Super Vision (incluant vision rayon X, vision télescopique, microscopique, et laser) - Super Souffle - Super Sens - Invulnérabilité physique - Vol - Super mémoire - Super intelligence - Super dextérité - Super guérison - Longévité

Talents : Investigation - Combat au corps-à-corps (maîtrise 2 arts martiaux kryptonien) - Sauver les jolies fesses de Loïs Lane constamment en danger quelque part pour un scoop

Faiblesses : Kryptonite (chaque couleur a des effets différents) - Magie - Soleil rouge

Situation Maritale : En couple avec l'intrépide Loïs "Yolo" Lane.









MessageSujet: Re: Shattered mirror [Pv BFF Diana]   Dim 19 Mar - 0:06


Diana & Kal-El



« [...] Un clone... ? Vraiment, Kal, il va falloir que tu songes à récupérer ton ADN. Cela devient gênant... » « Plus ça va, et plus il se rapproche de la reproduction de mes pouvoirs, et je n'aime pas ça du tout... » répondis-je à Diana en me relevant, véritablement agacé par la situation. Cette créature pour le moins bizarre frappait avec quasiment la même puissance que moi, la notion de retenue en moins. Certes, il ne frappait sûrement pas au maximum sans quoi j'aurais fait bien plus que traverser un immeuble, mais il ne se maitrisait pas pour autant. Personnellement, je n'avais jamais atteint la limite de ma force, hormis contre Darkseid. Et encore, même là je n'étais finalement pas sûr d'avoir frappé jusqu'à mes limites, avec le recul. «  Ne parle pas trop fort, tu risquerais de donner des idées à certains te concernant ! » Je plaisantais à moitié seulement, car à vrai dire rien ne nous disait que personne n'avait tenté, ou n'était en train de tenter, de reproduire son ADN à elle aussi. Les artefacts divins s'étaient déjà perdus maintes fois sur Terre par le passé, l'Histoire suffisait à nous le rappeler et plus encore quand on la savait réalité comme Diana. Réputation de tueuse ou non, ce n'était pas ça qui arrêterait Luthor ou n'importe quel ennemi de son envergure. Ils n'avaient malheureusement peur de rien, et n'aspiraient qu'à tuer Dieu pour lui être supérieur. C'était comme ça qu'il s'était présenté à moi et Batman. Légèrement mégalo.

D'un mouvement de tête, je fis signe à mon amie que j'avais compris son plan, à savoir celui que nous avions employé contre Doomsday et Darkseid pour savoir qui ils étaient, entre autres. Son lasso était tout indiqué pour cela, en particulier face à cet être qui semblait ne pas être méchant vraiment volontairement. Il semblait juste limité intellectuellement, mais mieux valait en avoir le coeur net, et essayer de savoir qui il était et d'où il venait. Alors qu'elle le faisait prisonnier de son arme, j'en profitai pour finir d'éloigner les civils, puis je rejoignis rapidement Diana pour l'aider à immobiliser l'individu. Mais trop tard, il venait de la saisir à la gorge, vexé par son attaque. Son épée fendit l'air et lui permit de s'évader de sa poigne. « Il ne sait pas qui il est. [...] Il est bien trop agité pour avoir une conversation... » « Ca règle donc la question de la tentative de raisonnement... On passe définitivement à la manière forte... » déclarai-je avec détermination, lévitant à côté d'elle. Il revint à la charge, furieux, faisant visiblement une nouvelle fixation sur la "jolie dame méchante" qu'elle était. « Toujours à briser des coeurs, Diana ! » plaisantai-je. Il semblait avoir flashé sur elle, à son plus grand regret. Pauvre âme.

Il l'attaqua, elle para et frappa en retour. Le vrai combat était engagé. Je profitai de sa distraction pour lui foncer dessus en super-vitesse à mon tour et m'employai à le propulser avec moi le plus loin possible. « Il faut l'éloigner de la ville ! » criai-je. J'allai l'écraser à plusieurs kilomètres de là dans les champs au loin, lui faisant racler le sol sur le dos. Il voulut me frapper, rugissant de rage, mais je bloquai son poing dans ma paume non sans trembler sous sa force colossale.
« Diana ! » l'appelai-je. Au même moment, j'avais saisi son col de mon autre main et dans un revirement rapide, je l'envoyai avec force droit sur elle après un violent coup de poing en plein dans son torse. La plus féroce des Amazones allait se charger de le réceptionner comme il se devait, je n'en doutais pas une seconde. A force de combats de ce genre depuis Darkseid, et même avant, nous avions fini par devenir un duo bien rôdé des plus redoutables. Si j'ajoutais à cela mon agacement de savoir que Superman s'était pris un rateau et que la femme que j'aimais, en aimait un autre, cet individu bizarre n'avait vraiment aucune chance. Ce n'était pas la journée idéale pour venir nous provoquer.


_________________



"You are my world."


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


hero of earth

Messages : 2837
Date d'inscription : 16/12/2016
Face Identity : Gal Gadot.
Crédits : hershelves (avatar) + starfire (signature).

Age du personnage : Cinq millénaires se sont écoulés, mais Diana demeure inchangée, épargnée par les ravages du temps.
Ville : Metropolis.
Profession : Princesse et ambassadrice de Themyscira, membre fondateur de la Ligue de Justice.
Affiliation : Les Amazones et la Ligue de Justice.
Compétences/Capacités :
Fille de Zeus est d'Hippolyte, Diana est à la fois une déesse et une Amazone. Elle possède une force, une endurance, une rapidité et des réflexes surhumains/divins. Elle est invulnérable à tout sauf aux armes capables de tuer des dieux, est immortelle et se régénère rapidement lorsqu'elle est blessée. Elle résiste à la magie et à la télépathie, et peut communiquer avec les animaux. Combattante inégalée, elle possède des bracelets de soumission d'Amazone forgés à partir du bouclier de Zeus, l'épée d'Athéna et le lasso de vérité d'Hestia. Depuis peu, elle est capable d'invoquer et d'user de la foudre.


Situation Maritale : Mariée à l'amour de sa vie, elle porte son enfant.









MessageSujet: Re: Shattered mirror [Pv BFF Diana]   Dim 19 Mar - 22:35

shattered mirror
CLARK & DIANA

Cette pauvre créature a bien mal choisi son jour. Diana n'est absolument pas d'humeur à perdre son temps avec les atrocités de Luthor, ni avec celles de qui que ce soit d'autre. Elle a bien mieux à faire. Comme par exemple, aller retrouver Jason, s'enfouir sous les couvertures avec lui et oublier ce monde qui leur veut tant de mal. Parce qu'elle demeure Wonder Woman, Diana se devait d'intervenir, de venir en aide à son ami le plus proche. Elle ne doit pas faire l'amalgame avec Kara, ni oublier les citoyens de Metropolis qui n'ont pas à souffrir de leurs querelles. Quelle que soit cette créature, et même si elle semble n'être qu'une victime elle aussi, ils ne peuvent pas la laisser libre d'errer dans les rues. De toute évidence, le clone n'a pas la moindre idée de ce qu'il est, et là se trouve tout le problème. Comment le maîtriser, tout en lui faisant comprendre qu'il n'est pas Superman ? L'exercice promet de ne pas être simple, mais Kal et elle ont vu bien pire. Ils forment un duo formidable et presque invincible ; eux qui ont su maîtriser Doomsday et faire mordre la poussière à Darkseid. Deux forces de la nature, l'une née des étoiles et l'autre des dieux. Et parce qu'ils ont passé des années à s'entraîner ensemble, Diana est capable d'anticiper les attaques du Kryptonien, ce qui lui permet d'adapter les siennes. Selon toute logique, clone de Superman ou non, la créature n'a aucune chance. L'Amazone acquiesce quand il l'informe de son intention de l'éloigner de la ville ; sage stratégie. Avant de s'élancer à leur suite, elle s'assure que personne ne soit en danger, au cas où la structure d'un bâtiment ait été ébranlée par un choc. Rien qu'une compagnie d'assurance spécialisée ne saura régler, alors Diana prend son essor à son tour, lasso et épée en mains. Comme une flèche de lumière, Diana file à travers le ciel, sur les traces de Superman et de son clone, qui luttent à présent dans une campagne environnante.

Quand Kal l'appelle, Diana est prête. Toujours en l'air, elle se prépare à réceptionner la pauvre chose, qu'il lui envoie comme si elle n'avait été qu'une vulgaire balle de tennis. Elle fronce les sourcils – quelque chose tracasse le Kryptonien, et cela n'a rien à voir avec son clone, elle le connaît trop bien pour pouvoir l'ignorer. Elle serre le poing, et quand la copie devenue projectile arrive à sa hauteur, elle frappe. Elle le cueille en pleine poitrine, si fort que l'impact génère une onde de choc. Le clone hurle, de rage et de douleur, mais Diana ne lui donne aucun répit. Elle plonge, l'accompagne dans sa chute et le sonne en lui assénant un violent coup de poing dans la mâchoire. Ils s'écrasent au sol comme un météore, et quand l'Amazone se relève, elle hausse un sourcil en remarquant le cratère qui s'est formé autour d'eux. Pour la délicatesse, il faudra repasser. Encore loin d'être hors d'état de nuire, la créature se relève et fonce sur Wonder Woman, qui use de ses réflexes surhumains pour l'éviter. « Je ne veux pas te faire de mal, alors ne me force pas à le faire ! » Elle le sent bien, que cette pauvre âme ignore ce qui lui arrive. Elle l'a compris en utilisant son lasso sur lui. Incapable de mentir, mais tout aussi incapable de répondre à ses questions, le clone ignore de toute évidence qui il est, où il se trouve et ce qu'il est censé faire. Alors, Diana ne veut pas le blesser plus qu'elle ne le doit pour le maîtriser. C'est un innocent, lui aussi. Plus gros que la moyenne, et très en colère, mais un innocent tout de même. Diana lâche un grognement agacé, presque aussi félin que celui d'une lionne, quand la créature l'attrape par la taille pour tenter de la maintenir en place. « Pas vouloir... Blesser dame ! » « Oui, mais tu m'étouffes, là ! » Elle se débat, les dents serrées. « Et puis tu sais, ça ne se fait pas de prendre une femme dans ses bras sans son accord ! Je ne suis pas libre, vois-tu ! » Elle balance la tête en arrière, et sent son nez craquer quand l'arrière de son crâne le rencontre. Voilà qui doit faire mal. Mais s'il possède les mêmes habilités que Kal, il guérira vite. En attendant, le stratagème fonctionne, et il la relâche.

Diana se réceptionne gracieusement et range son épée au fourreau. Vite, elle songe à la stratégie à adopter. Cogner, cogner et encore cogner ne mènera à rien. Elle prend une profonde inspiration, se redresse complètement. Et quand le clone fonce sur elle, elle se contente de froncer les sourcils en levant une main. « STOP ! » La créature s'arrête, à tout juste une paire de centimètres de sa paume levée. Elle avait une chance sur deux, le pari était risqué. Mais de toute évidence, elle a misé sur le bon cheval. « Uh ? » « Tu crois que tu es Superman, pas vrai ? » « Moi Superman. » Et en parlant du loup, elle entrevoit sa silhouette, qui se pose derrière elle. D'un regard, elle l'incite à ne pas bouger. « Est-ce que tu sais qui je suis ? » Le clone réfléchit très sérieusement ; longtemps. Il semble peiner à avoir des pensée cohérentes, mais Diana patiente. « Wonder... Wonder Wo... Wonder... » « Diana. Je m'appelle Diana. » « Didi. » « Oui. Si tu veux. » Quand elle croise son regard, l'Amazone voit à quel point il est perdu. Elle ne perçoit ni colère, ni méchanceté, juste de la peur et de l'incompréhension. Il n'est qu'une âme en peine, il ne mérite pas d'être maltraité. « Je suis l'amie de Superman. Tu le vois, derrière moi ? Non, ne l'attaque pas. Nous ne te voulons aucun mal. Tu comprends ? » Il hoche doucement la tête, sans grande conviction. Mais il hoche la tête. « Je veux bien être ton amie aussi, d'accord ? N'aie pas peur. Je ne te ferai aucun mal. » Les deux mains en avant, Diana s'approche. Elle lui sourit, elle ne veut pas l'effrayer plus qu'il ne l'est déjà. Doucement, elle prend son visage entre ses paumes ; sa peau est froide, rugueuse. « Tu vois ? Tout va bien. Tu veux bien faire quelque chose pour moi, s'il te plaît ? » Il acquiesce, il y a du progrès. « Assieds-toi. Et ne bouge plus. D'accord ? » « Uh uh. » Boom. Le sol tremble quand le clone se laisse tomber assis en tailleur, les mains sur les genoux. On dirait un grand enfant. Poings sur les hanches, Diana l'observe, sourcils haussés. « Par Héra... » Elle soupire longuement avant de se tourner vers Kal. « La Belle et la Bête, ça te dit quelque chose ? » Elle lui sourit, et croise les bras sous sa poitrine. « Bien... Et maintenant ? Qu'en fait-on ? Tu crois qu'ARGUS pourrait se charger de lui ? Sans le réduire en charpies ? Il n'a pas l'air mauvais... Regarde-le, on dirait un enfant. Certes, avec ta force, mais... Ce n'est pas un monstre. »

Made by Neon Demon

_________________

ONLY LOVE WILL TRULY SAVE THE WORLD.
I used to want to save the world. To end war and bring peace to mankind. But then, I glimpsed the darkness that lives within their light. I learned that inside every one of them, there will always be both. The choice each must make for themselves - something no hero will ever defeat. And now I know… that only love can truly save the world. So I stay. I fight, and I give… for the world I know can be.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

avatar


hero of earth

Messages : 281
Date d'inscription : 16/12/2016
Face Identity : Henry Cavill
Crédits : vava : Ozzy / gif : unknown

Age du personnage : 33 ans
Ville : Metropolis
Profession : Journaliste au Daily Planet / Bénévole dans plusieurs associations
Affiliation : Justice League
Compétences/Capacités :
Pouvoirs : Superforce - Supervitesse - Super endurance - Super Vision (incluant vision rayon X, vision télescopique, microscopique, et laser) - Super Souffle - Super Sens - Invulnérabilité physique - Vol - Super mémoire - Super intelligence - Super dextérité - Super guérison - Longévité

Talents : Investigation - Combat au corps-à-corps (maîtrise 2 arts martiaux kryptonien) - Sauver les jolies fesses de Loïs Lane constamment en danger quelque part pour un scoop

Faiblesses : Kryptonite (chaque couleur a des effets différents) - Magie - Soleil rouge

Situation Maritale : En couple avec l'intrépide Loïs "Yolo" Lane.









MessageSujet: Re: Shattered mirror [Pv BFF Diana]   Lun 17 Avr - 15:33


Diana & Kal-El



« Et puis tu sais, ça ne se fait pas de prendre une femme dans ses bras sans son accord ! Je ne suis pas libre, vois-tu ! » Le combat se poursuivait, mais je me stoppai temporairement en entendant ces paroles. Diana, pas libre ? Comment ça ? Je savais que sa beauté farouche faisait aisément des ravages et qu'elle ne se privait probablement pas de quelque plaisir humain de temps à autre, mais depuis Steve Trevor, jamais je ne l'avais vue ni sue avec un autre homme de manière sérieuse. Et pour le dire à voix haute, c'était qu'elle parlait bel et bien de quelque chose de sérieux, sans quoi elle s'en garderait bien.
Ne perdant pas la situation de vue, je m'apprêtai à revenir à la charge pour épauler Diana, mais celle-ci changea brutalement de stratagème et m'intima de ne pas intervenir d'un regard entendu. Prudent, j'obéis, non sans être prêt à bondir en super-vitesse au moindre problème. Mon regard alterna alors entre mon amie et la créature, qui semblait plus perdue que jamais. Etrangement, il finit par lui obéir sans résistance, comme placé devant une logique implacable qui lui convenait. Incroyable. Diana ou l'art de dompter les bêtes les plus sauvages. On reconnaissait bien là les attributs d'Athéna et d'Artémis, entre autres divinités chasseresses et pleines de sagesse. Je m'approchai alors d'elle, gardant l'individu en visuel par peur qu'il ne se remette à m'attaquer, car visiblement il avait un problème avec moi depuis le début. Merci Luthor. Mais il ne fit rien. Je rejoignis donc Diana qui me demanda quoi faire de lui, avançant quelques possibilités. « Je suis d'accord... » dis-je en méditant quelques secondes. En effet, ce n'était pas un monstre, du moins pas dans le sens moral du terme.  Je jetai un regard autour de moi, balayi la zone de mes super-sens pour m'assurer que personne ne se trouvait assez près pour nous écouter. Je plongeai alors mon regard dans celui de Diana, soucieux. « On ignore jusqu'où Luthor a étendu son influence. Il faut à tout prix éviter qu'il retombe entre ses mains... et la seule chose dont on est sûrs, c'est bien qu'Amanda Waller et Steve sont incorruptibles à ce niveau-là... » Je fis quelques pas, réfléchissant à une solution convenable. La toile d'araignée de Luthor était véritablement problématique peu importait ce à quoi nous nous retrouvions confrontés. « Je pense que tu as raison, ARGUS semble la meilleure solution pour le moment... » approuvai-je. STARLabs n'était pas une solution à long-terme, pas plus que la Forteresse de Solitude, et encore moins la Zone Fantôme, trop violente pour un innocent manipulé. Je me tournai vers mon double diaphane. Maintenant, il n'y avait plus qu'à espérer qu'il se tiendrait tranquille sur le chemin.

* * * * * * * * * * *

« Bien, ça a été plus calme que je ne pensais, heureusement que tu étais là car je ne pense pas que mon charme lui aurait fait un tel effet, » plaisantais-je en reprenant la voie des airs aux côtés de Diana. "Bizarro", car tel était désormais son surnom trouvé en chemin, avait été remis à Amanda Waller avec les mises en garde de rigueur. Par chance, elle était d'une ruse extrême et d'une intelligence redoutable. Elle avait bien vite compris que les paroles avaient plus d'effet que les armes sur son nouveau pensionnaire. La reine de la manipulation était en terrain connu.



Prenant de la hauteur, nous dépassâmes quelques nuages et prîmes un peu de vitesse pour nous éloigner des villes et rejoindre la pleine nature. M'assurant qu'aucun satellite ne passait au-dessus de nous, nous fûmes donc tranquilles. Je fermai les yeux un instant juste pour sentir le vent frais sur ma peau et les rayons agréables du soleil. Qu'est-ce que je pouvais aimer voler simplement comme en cet instant. Plus que jamais je ressentais le besoin de m'isoler et de méditer, ainsi le coeur alourdi malgré moi par le chagrin et la lassitude. Mais je tenais bon. Je n'avais pas d'autre choix, et puis au fond, à part Lois, il ne me manquait rien. Juste l'essentiel. « Alors comme ça tu n'es plus libre il paraît ? » finis-je par lancer avec un petit sourire en coin à l'attention de mon amie volant à mes côtés. Ces moments étaient importants, ils permettaient de rester soudés dans notre complicité. « Je me disais aussi que tu avais meilleure mine, » la taquinai-je. « Tu vas me raconter qui est parvenu à te faire sourire de la sorte ou il va falloir que je te questionnes jusqu'à l'usure ? » ajoutai-je en passant au-dessus d'elle pour me retrouver près de son autre flanc en une vrille légère, et continuer mon petit cercle aérien me retrouver à voler dos au sol sous sa position. Je croisai les bras sur mon torse et la fixai d'un air que je voulais espiègle, signalant que j'étais prêt à attendre ainsi jusqu'à ce qu'elle cède.


_________________



"You are my world."


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


hero of earth

Messages : 2837
Date d'inscription : 16/12/2016
Face Identity : Gal Gadot.
Crédits : hershelves (avatar) + starfire (signature).

Age du personnage : Cinq millénaires se sont écoulés, mais Diana demeure inchangée, épargnée par les ravages du temps.
Ville : Metropolis.
Profession : Princesse et ambassadrice de Themyscira, membre fondateur de la Ligue de Justice.
Affiliation : Les Amazones et la Ligue de Justice.
Compétences/Capacités :
Fille de Zeus est d'Hippolyte, Diana est à la fois une déesse et une Amazone. Elle possède une force, une endurance, une rapidité et des réflexes surhumains/divins. Elle est invulnérable à tout sauf aux armes capables de tuer des dieux, est immortelle et se régénère rapidement lorsqu'elle est blessée. Elle résiste à la magie et à la télépathie, et peut communiquer avec les animaux. Combattante inégalée, elle possède des bracelets de soumission d'Amazone forgés à partir du bouclier de Zeus, l'épée d'Athéna et le lasso de vérité d'Hestia. Depuis peu, elle est capable d'invoquer et d'user de la foudre.


Situation Maritale : Mariée à l'amour de sa vie, elle porte son enfant.









MessageSujet: Re: Shattered mirror [Pv BFF Diana]   Dim 23 Avr - 18:49

shattered mirror
CLARK & DIANA

Pauvre créature. Encore un innocent victimes des machinations d'un homme se prenant pour un dieu. Diana a de la peine, sincèrement, pour ce clone qui va être condamné à l'emprisonnement pour des crimes qui ne sont pas les siens. Elle espère qu'ils seront en mesure de faire quelque chose pour lui, quelque chose qui lui permettra d'être autre chose qu'un être manipulé par les uns ou les autres. Pour le moment, le confier à ARGUS semble être la meilleure solution, quand bien même Diana est plus que méfiante à l'égard d'Amanda Waller. Elle en est certaine, elle cherchera à tourner la situation à son avantage, comme elle le fait toujours. Tout ce que Diana espère, c'est que le clone ne fera pas les frais de son ambition. Elle se le promet, elle lui rendra visite, pour s'assurer qu'il va bien, et essayer de l'aider. Elle déteste cela, voir des innocents payer le prix fort parce qu'ils sont pris au milieu du conflit qui oppose la Ligue à leurs ennemis. Ce n'est pas la première fois que Luthor utilise l'ADN de Kal à des fins cruelles, et ce clone lui paraît encore plus perdu et naïf que ne l'était Conner quand ils l'avaient secouru. Il est sensible à son charme, et accepte sans trop résister d'être remis à ARGUS, et si Diana se sent presque coupable de le laisser entre les mains de Waller et ses sbires, elle sait également que c'est la meilleure solution, ou du moins la meilleure dans l'immédiat, puisqu'il n'est pas question de le retourner à Luthor et que la Ligue ne peut s'occuper de lui. Ils ont les ressources, mais pas le temps. Bizarro – c'est ainsi qu'il semble s'appeler, étrangement – risque de démarrer difficilement dans la vie, mais il ne sera pas abandonné. Diana le sait, Kal ne sera pas plus capable qu'elle de le laisser à son triste sort.

« Ce n'est pas tous les jours que je peux terrasser un ennemi en jouant de mon charme, je te l'accorde... Au moins nous n'avons pas eu à le blesser, c'est un soulagement. Le pauvre ne sait même pas qui il est... » Volant aux côtés de Superman, Diana reste songeuse, touchée par le sort de la créature. Elle prend une profonde inspiration, profite des rayons de soleil qui réchauffent sa peau alors qu'ils filent doucement dans le ciel, comme ils ont l'habitude de le faire. Et très vite, ses pensées la ramènent auprès de Jason, elle espère qu'il est parvenu à trouver le sommeil et qu'il se repose vraiment, comme elle le lui a conseillé. « Quoi ? … Oh. » C'était à croire qu'il venait de lire dans ses pensées. Diana soupire, sans pouvoir s'empêcher de sourire. L'information lui a échappé tandis qu'elle luttait contre Bizarro, elle aurait dû se douter qu'elle ne tomberait pas dans l'oreille d'un sourd. De toute façon, Kal aurait bien fini par le remarquer, tôt ou tard. Difficile de cacher quoi que ce soit à un homme qui entend vos battements de cœur. « Meilleure mine ? Pas de doute, tu sais parler aux femmes, Kal... » Diana ricane, faussement moqueuse. Superman, prêt à donner sa vie pour sauver le monde, mais parfaitement incapable d'avoir une conversation avec une femme sans rougir au moins deux fois. « Me questionner jusqu'à l'usure ? Es-tu sûr de vouloir tester les limites de ma patience ? » Cette fois, elle rit de bon cœur, sincèrement amusée par son petit ballet aérien, et son air espiègle alors qu'il la fixe, les bras croisés sur son poitrail. Elle lève les yeux, et réalise qu'elle est bien incapable de cesser de sourire. Par Héra, il a raison... Une pensée pour Jason, et la voilà transformée en adolescente énamourée. Elle est certaine que Kal entend son cœur s'agiter, et c'est elle qui s'empourpre en premier. « Très bien, tu gagnes, je m'incline... Ce n'est pas comme si j'avais quoi que ce soit à te cacher. » L'avantage, avec Kal, c'est qu'elle peut tout lui confier sans craindre qu'il n'aille le répéter, sans crainte d'être jugée. Du moins, elle espère que c'est toujours le cas. Elle se mord la lèvre. « Promets-moi simplement que tu n'en diras pas un mot à Bruce. » Sans doute se demande-t-il ce que Bruce a à voir avec ses histoires de cœur. Beaucoup plus que Diana l'aurait voulu, hélas.

L'Amazone fend les airs et amorce sa descente, elle préfère de loin avoir cette conversation au calme, tous les deux posés quelque part. Au sommet d'une montagne, par exemple. Loin de toute civilisation, un paysage sauvage s'étendant à perte de vue sous leurs yeux. C'est différent de Metropolis, et ce n'est pas sans rappeler à Diana le calme apaisant de Themyscira. Elle s’assoit sur un rocher et ramène ses jambes contre sa poitrine, pose son menton entre ses genoux. « Il s'appelle Jason. Je l'ai rencontré à Gotham. » Il y a plus longtemps qu'il ne l'imagine. « Je crois que j'ai été victime de ce qu'on pourrait appeler un coup de foudre à retardement. Tu sais, quand tu connais quelqu'un depuis longtemps et puis un jour, tu réalises brusquement que tu es tombé complètement, et irrémédiablement amoureux. Tu vois où je veux en venir ? » Peut-être, peut-être pas. Elle ne lui a jamais vraiment demandé comme il avait réalisé être amoureux de Lois Lane. Elle sourit, le regard perdu vers l'horizon un instant avant de se tourner vers Kal. « Je l'aime, vraiment. C'est étrange, je ne pensais pas être prête pour ce genre de chose, après Steve... Je suppose qu'on peut jamais savoir à quoi s'attendre, en amour. » Diana hausse les épaules en souriant. « Je voulais te le dire, Kal... Mais c'est un peu... Compliqué. » Elle soupire, en songeant à Kara, à leur altercation, aux meurtrissures qui couvrent le corps de Jason. De toute évidence, Supergirl n'a rien dit à son cousin à ce propos, faute de quoi la conversation n'aurait pas pris le même tournant. C'est l'occasion pour Diana d'offrir sa vérité avant celle de Kara, mais elle n'a pas envie d'en parler ; pas tout de suite. « Jason, il est... » Elle fronce les sourcils. Comment lui dire, sans risquer de le braquer ? « Il fait partie de ces gens que la vie n'a pas épargné. » Euphémisme. « Mais c'est quelqu'un de bien. Évidemment. Sinon je ne le fréquenterais pas. » On ne peut pas dire qu'elle soit une femme à hommes, et Kal le sait. Il n'y a eu que Steve avant Jason, et même pas d'amants passagers. Personne d'autre. « Et... C'est aussi le fils de Bruce. » Oui, ce Jason là.

Made by Neon Demon

_________________

ONLY LOVE WILL TRULY SAVE THE WORLD.
I used to want to save the world. To end war and bring peace to mankind. But then, I glimpsed the darkness that lives within their light. I learned that inside every one of them, there will always be both. The choice each must make for themselves - something no hero will ever defeat. And now I know… that only love can truly save the world. So I stay. I fight, and I give… for the world I know can be.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

avatar


hero of earth

Messages : 281
Date d'inscription : 16/12/2016
Face Identity : Henry Cavill
Crédits : vava : Ozzy / gif : unknown

Age du personnage : 33 ans
Ville : Metropolis
Profession : Journaliste au Daily Planet / Bénévole dans plusieurs associations
Affiliation : Justice League
Compétences/Capacités :
Pouvoirs : Superforce - Supervitesse - Super endurance - Super Vision (incluant vision rayon X, vision télescopique, microscopique, et laser) - Super Souffle - Super Sens - Invulnérabilité physique - Vol - Super mémoire - Super intelligence - Super dextérité - Super guérison - Longévité

Talents : Investigation - Combat au corps-à-corps (maîtrise 2 arts martiaux kryptonien) - Sauver les jolies fesses de Loïs Lane constamment en danger quelque part pour un scoop

Faiblesses : Kryptonite (chaque couleur a des effets différents) - Magie - Soleil rouge

Situation Maritale : En couple avec l'intrépide Loïs "Yolo" Lane.









MessageSujet: Re: Shattered mirror [Pv BFF Diana]   Dim 28 Mai - 0:39


Diana & Kal-El



« Très bien, tu gagnes, je m'incline... Ce n'est pas comme si j'avais quoi que ce soit à te cacher. » J'affichai un sourire triomphant, avant de la suivre jusqu'au sommet d'une montagne. « Pas un mot à Bruce ? Tu m’intrigues encore plus… » fis-je, interrogateur et plus encore amusé de la voir rougir. Voir les joues de Wonder Woman virer doucement au rose n’était pas donné à tout le monde. J’étais plus qu’heureux de faire partie des privilégiés et ce depuis plusieurs années désormais. Il n’y avait plus grand-chose que nous étions en mesure de nous cacher sous le joug de cette amitié solide qui nous unissait envers et contre tout. « Tu as ma parole, » ajoutai-je en dessinant de l’index une croix sur mon torse, signe universel du serment prononcé. J’entendais son cœur palpiter sous le stress, preuve que ce qu’elle allait me dire lui tenait diablement à cœur précisément, aussi pouvait-elle compter sur moi, comme toujours. Je me posai à ses côtés sur le flanc rocailleux et attendis patiemment qu’elle consente à me parler de ce qui l’animait d’une telle légèreté. Cela faisait bien longtemps que je ne l’avais pas vue ainsi, depuis Steve Trevor à vrai dire.  

« Il s’appelle Jason. […] Tu vois où je veux en venir ? » Okay, malaise. Ce fut moi qui cette fois sentis le rouge me monter très légèrement aux joues. « Euh… oui, oui un peu… je pense. » Carrément tu veux dire Kal. Ma première rencontre avec Loïs Lane avait été un électrochoc que je ne risquais jamais d’oublier. Cela avait été comme si j’avais respiré pour la première fois, comme si ma deuxième vie avait commencé, en ressentant et réalisant qu’un tel sentiment existait. Sentiment que jusqu’alors je n’avais jamais ressenti réellement, pas même avec Lana Lang. J’avais même manqué de renverser le bureau que Perry venait à peine de m’attribuer pour mon premier jour, tout en me présentant Loïs. Décidemment, j’étais le dernier capable de cacher mes émotions sur cette planète. Par chance, je ne comptais en rien exposer cela ce soir, bien trop curieux quant à ce mystérieux Jason qui avait réussi l’exploit de retourner le cœur de l’Amazone la plus inaccessible que je connaisse en la matière. Bien que d’une générosité sans égale, Diana était l’archétype de la femme indépendante que peu d’hommes parvenaient à atteindre autrement que superficiellement. A vrai dire, à part Steve, je ne lui connaissais aucune autre relation, du moins durant mon existence. Elle avait cinq mille ans, et ces derniers, bien que partagés par bribes durant nos longs et réguliers échanges amicaux, me demeuraient inconnus pour la plupart. Elle avait vécu tellement de choses, heureusement que notre longévité allait nous permettre d’en partager plus encore.

Se tournant pour me regarder, elle poursuivit. Jamais je ne l’avais vue aussi sûre d’elle, et tout autant surprise par cela même. J’en souris, aussitôt sincèrement heureux pour elle, comme à chaque fois que je voyais quelqu’un heureux. Le bonheur des gens autour de moi m’était communicatif au plus haut point, non seulement par leurs expressions, mais aussi par toute la myriade de micro-signaux que je percevais. Mon empathie naturelle faisait de moi une véritable éponge émotionnelle, et dans ces moments-là, ces moments heureux, j’en étais le plus reconnaissant du monde. Me savoir capable de ressentir toutes ces émotions positives, toutes ces formes d’amour et de joie, était un privilège que je chérissais bien plus que tous mes autres pouvoirs. Il s’agissait là de radiations invisibles qui m’étaient plus bénéfiques encore que celles d’un soleil jaune. Celles pour lesquelles je me battais chaque jour. Pour la raison même de cette empathie, je remarquai sans mal qu’au fil de ses explications suivantes, elle se replia légèrement sur la défensive, peinant à me décrire l’homme dont il s’agissait. On aurait presque dit qu’elle avait peur de ma réaction, qu’elle était… gênée. Là encore, ce n’était tellement pas son genre. Pourtant elle savait mieux que quiconque que je serais la dernière personne à la juger. « Et... C'est aussi le fils de Bruce. »

Je la fixai deux longues secondes, intégrant l’information qu’elle venait de lâcher, ou du moins de préciser. Tous les Robins que Bruce avait pris sous son aile flashèrent dans mon esprit pour s’arrêter sur le fameux Jason. Jason Todd. Le second Robin, celui que je n’avais jamais vraiment eu le temps de connaître. Si j’avais connu Dick dès ses premiers pas dans le costume coloré de coéquipier acrobate, si je l’avais encouragé, aidé, aimé dès les premiers instants, Jason en revanche, n’était pas resté assez longtemps pour que j’en ai l’occasion. Mon visage s’assombrit, non parce que ce dernier agissait de manière controversée, mais bien parce que ces souvenirs m’amenèrent à cette sombre période où Bruce n’avait plus été que l’ombre de lui-même après la mort de son protégé. Je connaissais l’histoire, je savais ce qui était arrivé à Jason, dans les grandes lignes du moins, car veillant sur chacun de mes confrères de la Ligue et mes amis de manière générale, je n’avais pas pu échapper au tumulte que l’apparition de Red Hood avait provoqué à Gotham récemment. La Bat-family était sens dessus dessous depuis un certain moment à cause de cela. Tout ce que je savais de lui, c’était que Bruce peinait à renouer avec son « fils ». Que leurs relations étaient tendues.

Mon regard quitta celui de mon amie le temps d’un instant, observant le ciel, la cime des montagnes rocheuses, les nuages. Ce Jason-là, ce Red Hood, j’en connaissais aussi et surtout la terrible réputation. Celle du justicier le plus controversé, le plus violent de Gotham. Celui qui tuait ceux qui tuaient, celui qui se confondait avec ses adversaires. « Je vois… » dis-je. Le ton de ma voix n’était en rien négatif ou sarcastique. J’étais simplement surpris de cette identité. Pour moi, Diana était une princesse guerrière, elle faisait la guerre. A la guerre, les soldats s’entretuaient, dans un cadre bien précis. Un cadre que je n’approuvais pas plus qu’un autre, mais qui était clairement défini, et qui ne s’apparentait en rien à une question de justice. Les soldats combattaient sous les ordres de leurs chefs, pour des raisons stratégiques, défensives, conquérantes, pour des ressources, des égos de rois meurtris, des trésors, pour la renommée d’une cité imprenable finalement conquise. Il n’y avait pas de justice dans les causes d’une guerre, elle ne se prévalait jamais d’être plus que ce qu’elle était. Il n’y avait jamais que des guerres d’intérêt et à mes yeux, si je l’avais pu, j’aurais simplement éradiqué toutes les armées, toutes les milices du monde, en les désarmant de mes mains. Mais je n’étais pas dupe au point de croire qu’avec mes pouvoirs, aussi grands soient-ils, j’étais en mesure d’éradiquer la Violence elle-même. Elle était inhérente à l’être humain, pour ma plus grande peine. Voir les hommes se déchirer était une douleur lancinante pour moi que je devais encaisser au quotidien.

En revanche, ce que faisait Jason Todd, ce que faisait Red Hood, ce n’était pas la guerre. Lui se voyait en guerre, mais il disait agir au nom de la justice. Or, la justice, ce n’était précisément pas la guerre, ce n’était pas d’être juge, juré et bourreau tout à la fois. Seuls les criminels agissaient ainsi à mes yeux. Bien que je ne comprendrais jamais qu’un soldat puisse prendre une vie juste parce qu’on lui en a donné l’ordre, la guerre était la guerre. Mais tuer au nom de la Justice était différent, c’était un meurtre. Nous avions évolué des grottes de Cro-magnon à aujourd’hui pour ne plus vivre dans la violence gratuite, pour que la justice impartiale libère les hommes de leurs envies de vengeance et que cesse ces engrenages infinis qui ne menaient qu’au chaos. Le fils vengeant le père, qui a vengé le grand-père, et ainsi de suite, dans un cercle vicieux ô combien futile et stupide.

En cela, je ne pourrais jamais cautionner ce que faisait cet homme, peu importait ce que la vie avait pu lui faire subir. Tous les enfants battus ne devenaient pas des parents violents, tous les enfants violés ne devenaient pas des pédophiles. Se définir par les actes subis, c’était perdre une seconde fois, les subir une seconde fois, c’était céder à la facilité et non au courage de surpasser cela. Il n’y avait aucun honneur à détruire, mais tout à construire. Plus de courage pour épargner que pour tuer. Mais malgré cela, je savais que je ne pouvais juger sans être moi-même biaisé. Je souffrais à chaque fois que je croisais une personne handicapée, une personne âgée au dos courbé par le poids des ans, je souffrais lorsque je me disais que cette dame qui prenait l’ascenseur avec moi était aveugle alors que je pouvais voir à travers les murs, à des milliers de kilomètres de distance si je le souhaitais, que chaque instant de sa vie, chaque minute, était une lutte dans l’obscurité. Je ne vivais pas les mêmes difficultés que ces gens autour de moi, je ne subissais pas les affres de la rancœur face à des injustices physiques. Dans mon malheur de perdre ma planète natale, ma famille biologique, j’avais eu la chance de tomber sur une famille adoptive aimante, généreuse, d’être entouré des meilleures personnes que ce monde ait pu porter tout au long de ma vie et encore aujourd’hui au sein du Planet ou encore de la Ligue. Non, bien que j’avais mes opinions comme tout un chacun, je savais que je me devais de relativiser pour toutes ces autres raisons. Seuls les riches pouvaient dire sans crainte que l’argent ne faisait pas le bonheur, car précisément ils en avaient. Il en était de même pour moi. J’avais eu trop de chance pour attaquer véritablement en connaissance de cause ceux qui à l’inverse n’en avaient pas eu. Mon combat se portait dès lors sur l’espoir qu’eux aussi un jour, à leur tour, ils décident de briser leurs chaînes pour provoquer la leur.

Je tournai de nouveau la tête vers mon amie, et un sourire en coin revint se planter au coin de mes lèvres. « Tu me surprendras toujours, » déclarai-je, finalement amusé. Malgré ce que faisait Jason, une seule chose était à prendre en compte en cet instant, à savoir le bonheur de ma meilleure alliée et amie.  « Je suis tellement content de te savoir heureuse. Si tu l’aimes, alors je l’aimerai forcément, » continuai-je en tendant mes bras autour d’elle pour la serrer contre moi. J’avais confiance en son jugement. Peut-être qu’il me faudrait du temps pour le comprendre, mais j’y mettrais toute ma bonne volonté ne serait-ce que parce qu’il animait les prunelles de mon amie d’une lueur magnifique. « C’est par contre Shazam qui ne le sera pas, je crois que tu viens de lui faire perdre deux cent dollars. Il était persuadé que tu repartirais avec Steve ! » rigolai-je en relâchant mon étreinte fraternelle.  « J’espère bien que tu me le présenteras, si possible avant que Bruce ne l’apprenne et ne fasse une syncope. » S’il ne le savait pas déjà. Il était rare que les choses échappent au Chevalier Noir, en particulier quand il s’agissait de son clan, sur lequel il veillait tel un véritable Big Brother des ténèbres. Parfois, je m’abstenais de lui parler de mes dernières journées, car je me rendais compte qu’il en savait déjà une bonne partie. Au début, cela m’irritait, puis je m’y étais fait. Ce n’était pas comme si je n’usais pas moi-même de mes super-sens régulièrement pour m’assurer que ma famille, mes amis, mon clan à moi, allaient bien. Et ce même si la situation avec Loïs avait tellement absorbé mes pensées que j’en avais loupé l’altercation entre ma cousine et les deux nouveaux amoureux. Peut-être valait-il mieux d’ailleurs. « Je lui ferai passer le Super-Interrogatoire, histoire de m’assurer qu’il est digne de toi, » repris-je en me redressant, sourcils froncés, air faussement sérieux et intimidant. Mais que je perdis bien vite, mon sourire adouci revenant au grand galop. « Je plaisante, je serai sympa, promis. » S'il ne tuait personne en ma présence. Non-négociable.


_________________



"You are my world."


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


hero of earth

Messages : 2837
Date d'inscription : 16/12/2016
Face Identity : Gal Gadot.
Crédits : hershelves (avatar) + starfire (signature).

Age du personnage : Cinq millénaires se sont écoulés, mais Diana demeure inchangée, épargnée par les ravages du temps.
Ville : Metropolis.
Profession : Princesse et ambassadrice de Themyscira, membre fondateur de la Ligue de Justice.
Affiliation : Les Amazones et la Ligue de Justice.
Compétences/Capacités :
Fille de Zeus est d'Hippolyte, Diana est à la fois une déesse et une Amazone. Elle possède une force, une endurance, une rapidité et des réflexes surhumains/divins. Elle est invulnérable à tout sauf aux armes capables de tuer des dieux, est immortelle et se régénère rapidement lorsqu'elle est blessée. Elle résiste à la magie et à la télépathie, et peut communiquer avec les animaux. Combattante inégalée, elle possède des bracelets de soumission d'Amazone forgés à partir du bouclier de Zeus, l'épée d'Athéna et le lasso de vérité d'Hestia. Depuis peu, elle est capable d'invoquer et d'user de la foudre.


Situation Maritale : Mariée à l'amour de sa vie, elle porte son enfant.









MessageSujet: Re: Shattered mirror [Pv BFF Diana]   Dim 11 Juin - 18:52

shattered mirror
CLARK & DIANA

Diana, un peu bêtement, retient sa respiration. Kal-El est la première personne à laquelle elle parle de Jason après Kara. Et Kara ne compte plus, pas après ce qu'elle lui a fait ce qu'elle leur a fait. Il compte pour elle, il est plus qu'un ami, il est comme un frère. Le premier être extraordinaire à avoir croisé sa route, à partager ses fardeaux, le seul capable de réellement la comprendre. Ils se soutiennent depuis le début, et quand le poids du monde devient trop lourd, Kal-El l'aide à le supporter. Ils ont fait face à tant d'horreurs ensemble, ont combattu tellement d'ennemis main dans la main que leur amitié est évidente pour quiconque les connaît un peu. Si Diana ne le laissera pas lui dicter sa conduite plus qu'un autre, elle espère toutefois qu'il saura être heureux pour elle, même si les méthodes de Jason sont aux antipodes des siennes. La comparaison entre eux n'est pas possible, alors Diana ne cherchera pas à la faire. On ne peut pas demander à un loup de se comporter comme une biche. Mais puisque Clark est persuadé qu'il y a du bien en chacun, elle prie pour qu'il soit capable d'en faire de même avec Jason, et sache éviter de faire les mêmes... erreurs que Kara. Diana peine réellement à garder ce secret, sachant très bien que la vérité blesserait Kal-El. D'autant plus qu'elle estime ne pas être celle se devant de lui faire une telle révélation. Elle sait à quel point il aima sa cousine, à quel point il est fier d'elle. Supporterait-il de la savoir capable du pire ? Elle l'ignore, comme elle ignore s'il serait capable de mettre côté son affection particulière pour elle pour voir les faits tels qu'ils sont. Ceux qui disent que Kara s'est défoulée sur Jason alors qu'elle aurait pu se contenter de l'immobiliser, ceux qui disent qu'elle s'est défoulée, qu'elle a évacué toute sa rage, sa tristesse et sa frustration sur un homme incapable de le supporter. Si elle avait tué Jason, Diana ne serait pas tranquillement installée avec Kal-El à parler romance. Ils seraient certainement en train d'échanger des coups, parce que folle de chagrin, elle aurait été capable de vouloir tuer Kara. Et capable d'y parvenir également.

Elle recommence tout juste à respirer au moment où elle voit le sourire de Kal-El reprendre sa place sur son visage. Elle sourit à son tour, soulagée. « Tu t'ennuierais, si je ne passais pas mon temps à te surprendre. » Joueuse, elle lui donne un petit coup d'épaule. Elle se sent bête d'avoir douté de lui et ses capacités à se réjouir du bonheur d'autrui. Et elle éclate de rire quand il la prend dans ses bras, lui rendant son étreinte avec force. L'avantage d'avoir un homme comme lui dans son entourage, c'est que de temps en temps elle peut baisser la garde et laisser libre cours à ses instincts sans risquer de briser quelqu'un. Même avec Jason, elle doit faire attention, et c'est loin d'être toujours évident. « Attends une minute... Vous avez fait des paris sur ma vie amoureuse ? » Diana s'écarte d'un pas et observe Kal-El, poing sur les hanches, avec une fausse expression outrée sur le visage. « Et je suppose que c'est avec Barry qu'il a fait ce pari stupide. » Elle hausse un sourcil. « Si vous pouviez laisser Steve en dehors de tout ça, je vous en serais vraiment reconnaissante... » Le sujet la met mal à l'aise, c'est évident. Et savoir que son ancien petit-ami est un sujet de moquerie pour les membres de la Ligue la mettrait hors d'elle si elle ne se trouvait pas seule avec Clark. Parfois, le sexisme ordinaire dont certains font preuve l'étonne encore. Elles sont bien peu de femmes dans la Ligue, mais Diana pensait être parvenue à leur imposer le respect. Avec des limites, de toute évidence. « Moi aussi je devrais commencer à me moquer de certaines de vos romances... On ne peut pas dire que vous vous en sortiez mieux que moi, hm ? » Elle n'a pas besoin que Kal-El réponde à cette question. Il ne pourra pas nier, rares sont ceux qui peuvent se vanter d'avoir une parfaite vie privée. Le prix à payer pour protéger l'humanité.

« Ne t'en fais pas pour Bruce, j'en fais mon affaire... Mais de toute façon, il pourra bien prendre la nouvelle comme il le voudra... Jason et moi n'avons pas besoin de sa bénédiction pour nous fréquenter. » Diana préférerait évidemment qu'il accepte leur relation sans s'en offusquer, mais ce n'est pas son choix, leur histoire ne le regarde pas. Au contraire, s'en réjouir serait ce qu'il pourrait faire de mieux. Plus Jason passe de temps avec elle, moins il terrorise les criminels de Gotham. « Eh bien, va pour le Super-interrogatoire, du moment que j'aurai le droit de soumettre miss Lane au Wonder-interrogatoire le moment venu... » Elle rit et secoue doucement la tête. Contrairement à Clark, elle ne doute pas des sentiments de la journaliste à son égard. Ça crève les yeux. Il n'y a que lui pour ne pas le voir... Et c'est parfaitement logique. Il lui a fallu une éternité pour réaliser que Jason essayait désespérément de flirter avec elle, et sans doute aurait-elle continué à patauger dans le déni s'il n'avait pas fini par craquer. Elle ne peut qu'espérer que Lois trouve le même courage que lui. « Je ferai en sorte d'organiser une rencontre, disons, rapidement. Avant que tu ne cèdes à la curiosité et ailles le pêcher à Gotham. » Plaisanterie ? Peut-être pas, Diana sait à quel point Kal-El sait être protecteur avec ses proches. Elle est flattée d'en faire partie, mais doute que Jason voit les choses sous un angle aussi positif. Elle soupire longuement, et son regard se perd de nouveau sur la chaîne montagneuse qui s'étend sous leurs yeux. « Tu sais, c'est peut-être un peu ridicule... Mais je ne pensais pas pouvoir aimer de nouveau un jour. Je ne pensais pas que c'était compatible avec ma vie, mes responsabilités... Mais Jason... Il me redonne espoir, il m'apprend à vivre pour autre chose que le reste du monde. Il m'apprend à être un peu égoïste. Ce n'est pas un mal, je suppose. » Non, bien sûr que non. Mais les vieilles habitudes son coriaces, Kal-El le sait aussi bien qu'elle.

Made by Neon Demon

_________________

ONLY LOVE WILL TRULY SAVE THE WORLD.
I used to want to save the world. To end war and bring peace to mankind. But then, I glimpsed the darkness that lives within their light. I learned that inside every one of them, there will always be both. The choice each must make for themselves - something no hero will ever defeat. And now I know… that only love can truly save the world. So I stay. I fight, and I give… for the world I know can be.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

avatar


hero of earth

Messages : 281
Date d'inscription : 16/12/2016
Face Identity : Henry Cavill
Crédits : vava : Ozzy / gif : unknown

Age du personnage : 33 ans
Ville : Metropolis
Profession : Journaliste au Daily Planet / Bénévole dans plusieurs associations
Affiliation : Justice League
Compétences/Capacités :
Pouvoirs : Superforce - Supervitesse - Super endurance - Super Vision (incluant vision rayon X, vision télescopique, microscopique, et laser) - Super Souffle - Super Sens - Invulnérabilité physique - Vol - Super mémoire - Super intelligence - Super dextérité - Super guérison - Longévité

Talents : Investigation - Combat au corps-à-corps (maîtrise 2 arts martiaux kryptonien) - Sauver les jolies fesses de Loïs Lane constamment en danger quelque part pour un scoop

Faiblesses : Kryptonite (chaque couleur a des effets différents) - Magie - Soleil rouge

Situation Maritale : En couple avec l'intrépide Loïs "Yolo" Lane.









MessageSujet: Re: Shattered mirror [Pv BFF Diana]   Sam 29 Juil - 19:41


Diana & Kal-El



« Oh mais si ça peut te rassurer, il y a des paris sur tout le monde pratiquement. Barry pense avoir l'exclusivité du système mais il ignore encore que le plus gros pari est sur lui et sur l'année où il parviendra à sortir avec Iris, » rigolai-je. Je ne voulais pas que Diana pense que ce pari sur sa vie sentimentale lui était réservé uniquement parce qu'elle était une femme. Il n'y avait pas de question de sexe quand il s'agissait de parier et ce depuis la nuit des temps. Quand on voyait que les britanniques pariaient encore sur la prochaine gaffe du Prince Harry "The Nazi". Pauvre Barry ceci dit, je ne pouvais que le plaindre car j'étais effectivement dans la même situation que lui, ce que ne tarda pas à souligner Diana. Je me grattai l'arrière de la nuque en rougissant. Si d'abord je ne répondis rien d'autre qu'un léger rire, je répondis néanmoins lorsqu'elle évoqua ma vie amoureuse une deuxième fois, en prononçant le nom de Lois. Nom qui suffisait ces derniers temps à me tordre le coeur dans l'instant. « Tu sais je crois que tu n'auras pas besoin de l'interroger... je crois qu'elle a quelqu'un alors... » Je me tus, ces mots parlaient d'eux-mêmes. Je haussai les épaules. « C'est sûrement mieux ainsi. Ca évitera de la mettre en danger, elle mérite une vie normale et heureuse, » dis-je en faisant mine d'être peu affecté par la situation. Ce qui était évidemment faux. Intérieurement, j'étais effondré. Je ne savais plus vraiment à quoi me raccrocher dans ma vie personnelle si je perdais Lois, mon objectif de toujours, que mon coeur convoitait secrètement depuis si longtemps. Résister à l'envie de savoir ce qu'elle faisait avec cet autre homme était difficile. Les imaginer rire, bras dessus bras dessous, l'imaginer l'embrasser ou encore la prendre dans ses bras, se réveiller à ses côtés au petit matin, tout cela me rendait fou de chagrin. Torture mentale que je peinais à contenir malgré toute ma bonne volonté.

Je préférai donc repartir sur le sujet joyeux du moment, qui rendait Diana si heureuse. Parler de Lois n'était vraiment pas une bonne idée en ce moment. « Je ferai en sorte d'organiser une rencontre, disons, rapidement. Avant que tu ne cèdes à la curiosité et ailles le pêcher à Gotham. » « Tu dis ça comme si j'allais me cacher derrière une boîte aux lettres pour lui sauter dessus dans la rue ! Ne me confonds pas avec Bruce je te prie, je ne suis pas du genre à aller pêcher les gens pour les terrifier, » ris-je. En général, à moins d'avoir une très bonne raison d'être en colère et d'être intimidant, mes apparitions même inquisitrices étaient généralement "courtoises". Mon tempérament m'empêchait d'apprécier ressentir la peur dans le coeur des êtres vivants, dont les battements devenaient comme des tambours dans mes oreilles. Ce n'était jouissif que lorsqu'il s'agissait de véritables pourritures que je pourchassais et qui méritaient de subir une telle terreur tétanisante. Pour le reste, la diplomatie était mon credo, et la générosité et le doute positif surpassaient généralement le reste en premier lieu. « Tu sais, c'est peut-être un peu ridicule... Mais je ne pensais pas pouvoir aimer de nouveau un jour. [...] Il m'apprend à être un peu égoïste. Ce n'est pas un mal, je suppose. » « Non, bien sûr que non, » acquiesçai-je, tout sourire de la voir si étonnée de son propre bonheur retrouvé. Après toutes ces années, tous ces combats pour les autres, elle avait plus que quiconque droit à cette joie venue s'immiscer dans sa vie. « Toi la première tu devrais savoir qu'il n'y aura jamais rien de moins ridicule que l'amour, Diana. Tu as le droit comme n'importe qui de goûter à ça, et je suis ravi que tu daignes enfin baisser un peu ton bouclier avec quelqu'un d'autre que tes soeurs Amazone ou tes amis de la Ligue. » Ce qui n'était pas gagné d'avance il y avait encore quelques temps. Ce Jason avait donc une forte influence sur elle, une influence positive dont je ne pouvais que lui être d'ores et déjà reconnaissant sans même le connaître.

Sans prévenir, un hologramme verdâtre fluorescent apparût en lévitation devant nous. John Stewart. « Kal, Diana, une catastrophe climatique s'est déclenchée au Sri Lanka, nous avons besoin de toute la Ligue pour évacuer les populations locales. » Et il disparut aussi vite qu'il était apparu, pressé par la situation. Ce genre d'événements météorologiques nous rendaient tous inutiles lorsque nous étions seuls, et ça peut importaient nos pouvoirs. Devoir évacuer des millions de gens, contenir des flots, des séismes, des volcans, nécessitait une réaction en équipe. « La pause est finie visiblement, » commentai-je en me relevant. « Jason devra donc attendre qu'on ait fini cette urgence avant que je ne lui saute dessus depuis une boîte aux lettres, » ajoutai-je avec un clin d'oeil, taquin.

Dans un souffle, je pris mon envol et passai tous les seuils de vitesse qu'il m'était donné d'avoir, suivi de Diana, afin d'arriver au plus vite auprès des gens dans le besoin.


_________________



"You are my world."


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé












MessageSujet: Re: Shattered mirror [Pv BFF Diana]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Shattered mirror [Pv BFF Diana]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Simba Danka et Diana
» [Lampe] Mirror Ball Pendants and Floor Lamps by Tom DIXON
» Diana, belle Akita, 1 an et demi (59)
» Diana, femelle, croisé Malinoise né en 2006
» happy birthday Diana

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
gods among us :: UNITED STATES OF AMERICA :: united states of america-