AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  


Partagez | 
 

 she's hurt because she believed | Selina

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar


independent soul

Messages : 2229
Date d'inscription : 29/01/2017
Face Identity : Matthew Daddario
Crédits : .sassenach (avatar), STARFIRE alias Julia ♥ (les bannières, le gif badass et les crackship canon)
blablalblalba
Age du personnage : Vingt-cinq années à écumer la ville du crime.
Ville : Anciennement Gotham, nouvellement Métropolis avec celle que tu aimes.
Profession : Plus mercenaire que justicier, tu ne te considères pas comme un héros. Tu exécutes de sang froid ceux qui se dressent sur ton chemin.
Affiliation : La Bat-Family. Selon tes humeurs.
Compétences/Capacités :

Tu n'as aucun superpouvoir. Ton talent repose sur une maitrise parfaite des armes, l'apprentissage des meilleurs techniques de combat, l'usage de la stratégie militaire et une aisance innée pour l'acrobatie. Tu possèdes également un don presque mystique enseigné par l'All Caste.


you gave me peace in a lifetime of war
Diana ♥ Jason

Situation Maritale : Lié à jamais à Diana, la sublime Amazone. Ta femme, l'amour de ta vie, et mère de ton futur enfant.









MessageSujet: she's hurt because she believed | Selina   Jeu 4 Mai - 21:04


Selina & Jason

And in the end, we' were all just humans, drunk on the idea that love, only love, could heal our brokenness.


Tes bras enserrent le coussin moelleux, la tête plongée dedans pour te protéger des rayons du soleil qui frappent derrière la grande baie vitrée. Il est tard, déjà l'après-midi. Diana est partie depuis longtemps, mais toi, tu cherches encore le sommeil. Les nuits de Gotham sont froides, éprouvantes, elles malmènent autant tes muscles que ton esprit. Tous les soirs, tu quittes Métropolis pour regagner ta ville natale. Celle ancrée en toi, qui t'a accueillie en son sein et t'a vu grandir. Tu arpentes ses rues depuis l'enfance, quand tu n'étais qu'un orphelin qui refusait de regagner un foyer impersonnel. Gotham t'a pris sous son aile, elle a façonné l'homme que tu es devenu aujourd'hui. Un peu à son image, tourmenté, brutal, mais pas dépourvu d'espoir. Tu partages tes nuits entre abîmer tes poings, ôter des vies, et la femme que tu aimes. Autant dire qu'elles sont bien courtes, et que ce n'est pas avant le petit matin que tu parviens à t'endormir, quand des cauchemars ne viennent pas te prendre en otage. Ils sont moins fréquents, mais toujours présents. Et le réconfort de Diana quand tu sursautes dans les draps est primordial. Elle te rassure, t'apaise, chasse les traumatismes par sa tendresse et sa prévenance. Sans elle, peut-être que tu ne serais plus qu'une coquille vide, bouffé par tes démons. Tu la retiens toujours quand elle se lève commencer sa journée. Tu t'accroches à quelques secondes de bonheur en plus. Aujourd'hui, tu ne parviens pas à te rendormir. Tes pensées vagabondent vers les événements récents. Le carnage de Gotham, ton séjour à Themyscira, et plus récemment le gala de Luthor. Il s'est passé énormément de choses depuis ton retour, plus que plusieurs années en tant que Robin. Résigné, tu te lèves, et face au miroir, tu dévisages ton reflet. Tes traits sont fatigués, tes cheveux hirsutes, et cette mèches blanche, que tu dois à ta résurrection, toujours aussi marquée. Elle te rappelle qu'un jour tu as perdu la vie, à chaque fois que tu jettes un coup d'oeil dans la glace. Pourtant, jamais tu n'as voulu la teindre, la faire disparaître dans ta couleur ébène naturelle. Tu ne renies pas ton passé, ni tes épreuves. T'es cassé, courbé par leur poids, mais c'est important pour toi de continuer à avancer malgré les blessures encore ouvertes, parfois béantes et pourpres. C'est à la force de tes doigts que tu les referme, un coup d’agrafe dans la peau. Une douche, un jean, un tshirt et une veste en cuir sur le dos, t'es prêt pour affronter cette nouvelle journée, déjà pressé de retrouver ton oxygène ce soir. Il n'y qu'en sa présence que tu respires vraiment. Que t'es réellement vivant.

Tu as des comptes à rendre. Une fois par semaine, tu te rends à l'association des animaux maltraités tenue par Selina Kyle. Avant, tu voulais la voir. Pour son visage familier qui te raccrochait à une nostalgie traitre mais apaisante. Là, c'est pour te confronter à elle. Elle sait que tu lui as menti, que tu lui as caché ta véritable identité. Jason Todd, enfant assassiné, fils adoptif de l'homme qu'elle a aimé. Ou aime toujours ? Tu ne sais plus ce qu'il en est de leur relation, et tu ne veux pas le savoir. Bruce ne fait plus partie de ta vie, tu ne fais plus partie de la sienne. Les femmes qu'il fréquente t'importe peu. Tout ce qui se rapporte à lui t'importe peu. Ou du moins, c'est ce dont tu essayes de te convaincre. La vérité est toujours autre. Difficile à accepter, alors cachée par de multiples mensonges. Mains dans les poches de ta veste, tu pénètres dans le bâtiment modeste qui abrite l'association. A l'accueil, la même retraitée bénévole, le sourire aux lèvres, heureuse de te voir, comme d'habitude. Tu viens la saluer, comme d'habitude. Tes gestes, ton attitude, tes fausses expressions, tout est comme d'habitude. Mais pourtant, tout est différent. « Bonjour Suzie. » « Jérémy ! Tu tombes bien, on va accueillir plusieurs familles pour des adoptions. » Jérémy, l'autre toi, celui que tu as prétendu être aux yeux de Selina. Un prénom que tu ne reconnais pas, et nombre de fois, tu n'as pas eu le réflexe de te retourner quand on t'appelait. Il sonne encore plus faux désormais. « Tu sais où je peux trouver Sélina ? » « Oui, elle est dehors, elle nourrie les chats. » Tu la remercie d'un hochement de tête, et rejoins celle qui ne va pas se réjouir de ta présence. Tu as vu ses regards au gala, son malaise, cette impression d'avoir été trahie. Peut-être que c'est ce que tu as fait, finalement, mais tu ne t'en es pas rendu compte. Tu as commis une erreur. Il ne reste plus qu'à l'assumer. « Il faut qu'on parle. » T'es distant, parce que tu te protèges. Tu te prépares déjà à encaisser quelques coups. Les pires, ceux qui ne sont pas physiques. « Je sais que tu m'en veux. » T'as toujours du mal à t'excuser. Demander pardon c'est comme un acide qui te brûle les lèvres.
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

avatar


independent soul

Messages : 323
Date d'inscription : 18/04/2017
Face Identity : morena baccarin
Crédits : kiri, underwolrdsource

Age du personnage : trente-cinq ans, fleur de l'âge. si elle n'a pas encore usé de ses neuf vies, Selina s'estime aujourd'hui heureuse de ne pas avoir trop vite quitté la première...
Ville : gotham. ville de crime et désolation. une ville qui lui colle à la peau et dont elle n'arrive pas à se défaire, malgré les terribles souvenirs qui s'y rattache.
Profession : Selina Kyle est connue comme bienfaitrice. aux yeux des autres, elle est une riche trentenaire qui fait profiter sa fortune aux plus démunis et aux plus faibles. Catwoman, elle, est une voleuse hors pair qui se recule devant aucun obstacle.
Affiliation : indépendante. ni blanc, ni noir. si elle a plus d'ennemis que d'amis, Selina sait se faire accepter dans chacun des clamps. ses capacités de chapardeuse lui permettent de devenir la figure idéale de certaines missions.
Compétences/Capacités :
no one will ever change this animal i've become

entraînée par un forain, Selina a développé une agilité hors pair. de la gymnastique au contorsionnisme, au combat au corps à corps, la voleuse est aussi à l'aise sur les toits que les chats errants. elle manie parfaitement le fouet, et possède des griffes acérées au bout de ses gants; ces deux armes lui font d'une grande utilité, autant pour les cambriolages, pour la fuite ou le combat.









MessageSujet: Re: she's hurt because she believed | Selina   Ven 5 Mai - 20:01

she's hurt because she believed

jason & selina

Des mois de mensonges. Au début, la surprise. Ce gosse qui venait bénévolement au bras de la sublime amazone. Puis vient l'incompréhension, avant que l'impensable ne se produise. Jason. Son de cloches, quand son prénom venait se heurter sur ses tempes de façon infernale. Des mois de mensonges. Elle se souvient encore du trouble qu'il avait déclenché chez elle, venant trahir le parfait jeu d'actrice qu'elle avait ficelée. Un trouble semblable à celui qu'elle avait ressenti la première fois qu'elle l'a vu ; ses traits, ses expressions particulières, et le sentiment percutant que ça ne pouvait pas être lui. Jason était mort. Tué par le Joker, arraché à Bruce. Ce dernier ne lui avait pas fait part du retour de l'ancien Robin. Il n'avait rien dit, n'avait pas mentionné son nom. Il était pourtant là, le soir du gala de Luthor. Jason Todd, gosse arraché à la vie, élevé par un justicier, tué par un clown, amoureux d'une déesse. Et rien ; l'événement avait été passé sous silence, sans aucun commentaire ou explication. Elle avait mal dormi. Depuis quelques minutes déjà, ses yeux de jade fixait le plafond, tandis qu'une main venait machinalement caresser le chat blotti contre elle. Rien ne venait trahir le calme qui régnait dans l'appartement de la voleuse. Après avoir posé un baiser sur le crâne de son animal de compagnie, Selina s'était glissée hors de ses draps pour entamer sa routine quotidienne. Elle avançait comme un robot, traversant les pièces sans réfléchir. Devant le miroir, des traits fatigués. Ses nuits étaient courtes, ses journées chargées.

Ses cheveux n'étaient même pas encore secs. Catwoman avait troqué son habit de cuir pour une tenue plus légère et plus simple, alliant une chemise ample blanche à un jeans plus décontracté. « Bonjour, Suzie. J'espère que vous allez bien. » Sourire amical. Sous le maquillage, les cernes avaient disparu. « Oh, miss Kyle. Oui, je vais bien. La journée s'annonce belle. » Enjouée, la bénévole souriait de toutes ses dents, terminant d'aligner quelques brochures correctement. « Je vais voir comment se portent les chats. N'hésitez pas à m'appeler au besoin. » Elle s'était rapidement éclipsée. Au fond, Selina avait toujours préféré le contact des animaux à celui des humains ; elle se sentait bien plus proche des chats. Déjà, les boules de poils se ruaient à ses jambes, se frottant et réclamant de l'attention. « Hey, doucement. » Un rire clair s'était échappé de sa gorge, avant d'attraper un chaton dans ses bras. Et il avait fallu de quelques mots pour que sa tranquillité soit renversée. « Il faut qu'on parle. »

Elle ne l'avait pas même entendu entrer. Sourcils froncés, Selina s'était retournée pour faire face à son interlocuteur. « Je ne pensais pas que tu aurais le culot de revenir mettre les pieds ici, Jason. Oh, pardon, Jeremy, peut-être ? » Avec la plus grande douceur, la voleuse avait reposé le chaton sur le sol. « Tu me pardonneras, je ne sais plus comment t'appeler. Je ne sais plus si tu es seulement réel. » Sa voix était étonnement calme. Sur son visage, aucune trace de colère, seulement un peu de tristesse et de déception. « Je sais que tu m'en veux. » Rictus, suivit d'un soupir. Bien sûr, qu'elle en lui voulait. À l'intérieur, elle bouillonnait. Sa main mourrait d'envie de s'écraser sur son visage d'ange. « Si peu. » La colère montait, graduellement. Ses yeux envoyaient des éclairs, ses poings s'étaient resserrés. « Tu m'as menti. Tu as trahi ma confiance. » Son regard fixait le sien, alors qu'elle énumérait les chefs d'accusation contre lui. Elle paraissait froide, stricte, blessée ; l'exact contraire de son alter ego. « Je sais que je n'ai jamais fait partie de votre jolie petite famille. Je sais que je n'y ai jamais eu ma place. Mais tu n'avais pas le droit de me mentir de la sorte. » Des mots assassins, pour elle comme pour lui. Selina ne se faisait pas d'illusions, et se doutait fortement de la raison pour laquelle elle était restée dans l'ignorance totale. Le mouton noir n'avait pas sa place dans le pré de la Bat-Family.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


independent soul

Messages : 2229
Date d'inscription : 29/01/2017
Face Identity : Matthew Daddario
Crédits : .sassenach (avatar), STARFIRE alias Julia ♥ (les bannières, le gif badass et les crackship canon)
blablalblalba
Age du personnage : Vingt-cinq années à écumer la ville du crime.
Ville : Anciennement Gotham, nouvellement Métropolis avec celle que tu aimes.
Profession : Plus mercenaire que justicier, tu ne te considères pas comme un héros. Tu exécutes de sang froid ceux qui se dressent sur ton chemin.
Affiliation : La Bat-Family. Selon tes humeurs.
Compétences/Capacités :

Tu n'as aucun superpouvoir. Ton talent repose sur une maitrise parfaite des armes, l'apprentissage des meilleurs techniques de combat, l'usage de la stratégie militaire et une aisance innée pour l'acrobatie. Tu possèdes également un don presque mystique enseigné par l'All Caste.


you gave me peace in a lifetime of war
Diana ♥ Jason

Situation Maritale : Lié à jamais à Diana, la sublime Amazone. Ta femme, l'amour de ta vie, et mère de ton futur enfant.









MessageSujet: Re: she's hurt because she believed | Selina   Jeu 11 Mai - 22:03


Selina & Jason

And in the end, we' were all just humans, drunk on the idea that love, only love, could heal our brokenness.


Réel, tu l'es, même s'il t'a été difficile de l'admettre. Ta première inspiration a été douloureuse, pénible. Une seconde naissance, mais avec l'incapacité de crier. Et pourtant, t'aurais aimé les cracher tes poumons, hurler au monde tes dernières pensées, celles qui ont paralysé ton esprit juste avant de mourir. Celles qui ont été consumées par la bombe, évaporées dans un nuage de fumée, mais réanimées en même temps que toi. Comme cryogénisées, suspendues dans le temps, mais pas réellement disparues. Ta peur de l'avoir déçu, le soupçon qu'il n'ait jamais été fier de toi. Tout était tourné vers lui, ton mentor, ton père. Il n'était pas là quand t'es revenu à la vie. Il ne t'a pas pris dans les bras en te jurant que tout irait bien. Son absence a été la première souffrance de cette nouvelle vie. Rapidement suivie de beaucoup d'autres. Toi aussi, quelque part, tu t'es demandé si t'étais réel. T'aurais même préféré ne pas l'être. Pendant un temps, t'as regretté ce second round sur le ring, terrorisé à l'idée de replonger dans le puits sans fond qui a mené à ta perte. Mais comment dire ça, à Selina ? Comment te confier à quelqu'un qui n'a jamais réellement fait partie de ta vie ? Qui est t-elle pour toi ? Elle ne t'a connu qu'à travers Bruce, de ce qu'il racontait sur ton comportement, tes déviances, tes colères, ton potentiel susceptible d'être gâché par un passé de délinquant encore trop présent. Il n'y avait probablement pas que du mauvais, puisque tu sais qu'il était attaché à toi, que certains de vos moments lui ont arraché de précieux sourires. Mais elle et toi, jamais vous n'avez partagé un vrai moment de complicité, jamais tu ne l'as écouté, jamais elle ne t'a entendu. Tu n'as pas demandé plus, elle non plus. Pourtant, tu lis la colère dans ses yeux, cet orage au-dessus de ta tête, prêt à éclater à tout moment. Elle se sent trahie, parce que non seulement tu n'as pas dit la vérité, mais parce qu'en plus tu as menti. Tu as caché ton identité, et maintenant tu commences à comprendre pourquoi sa réaction est aussi vive. Elle se sent abandonnée. Mise à l'écart d'une famille qui n'a jamais voulu d'elle. Tu ne t'en étais jamais rendu compte auparavant, à quel point c'était difficile pour elle. « Je n'ai pas d'excuses pour ce que j'ai fait. » Et à quoi bon en chercher, elles ne seraient pas plus réelles que ce foutu prénom, Jérémy. Tu ne veux plus jouer de jeu, bien que Selina soit particulièrement douée dans ce domaine. Là, elle ne rigole plus. Ce n'est plus une partie d'échecs, où chacun avance son pion avec désinvolture, c'est vos vies qui s'entrechoquent, et provoquent des étincelles. Tout est à deux doigts de s'embraser. « Je n'aurais pas dû entrer dans ton quotidien sous l'identité d'un autre. J'ai merdé. Vraiment merdé. Mais si je l'ai fait, c'est parce que justement, je ne me sens pas plus à ma place dans cette famille que toi. » C'est à mesure que tu parles que tu prends conscience de tes propres motivations. Pourquoi Selina, pourquoi elle ? Maintenant, tu le sais. Parce que vous êtes semblables, rejetés d'une société qui ne fait pas attention à vous, rejetés d'une famille que vous aimez de tout votre cœur, mais qui vous ne rend pas cette affection autant que vous le voudriez. Vous êtes les déçus. Vous êtes les gens de la rue qui défendent ceux qui ont été oubliés, comme vous. « Venir te voir toi plutôt qu'eux, j'imagine que ça veut dire beaucoup de choses sur les rapports qu'on entretient. » Tu hausses les épaules, las, conscient d'être le vilain petit canard, mais toujours attristé par le constat. Tu n'es pas Dick, tu ne seras jamais aussi honorable. Et tu ne connais pas Tim, mais il a l'air d'être quelqu'un de bien. « Je suis désolé, Selina, vraiment. » Tu prononces enfin tes excuses, parce qu'elles sont nécessaires. Mais aussi parce que tu le penses réellement. Ton intention n'était pas mauvaise, mais terriblement maladroite. T'as eu peur qu'elle aille voir Bruce, qu'elle lui raconte tout à ton sujet, et c'est un risque que tu as refusé de prendre. Ces retrouvailles, tu les attendais depuis longtemps, et tu n'aurais laissé personne se mettre en travers de ton chemin. C'était ton droit le plus absolu de décider quand te révéler à lui. « Si t'avais su qui j'étais, t'en aurais parlé à Bruce. Parce qu'il est … Bruce. » Tu connais leur histoire, tu sais ce qu'il représente pour elle, et tu n'aurais pu la blâmer de confier ton secret. « Et quand je suis venu te voir, pour retrouver un visage familier après le chaos qu'à été ma vie ces dernières années, il ignorait encore totalement que j'étais de retour. » 'De retour', drôle d'euphémisme pour qualifier quelqu'un revenu d'entre les morts. « J'ai menti pour me protéger. J'ai menti parce que j'ai refusé de laisser qui que ce soit faire les choix à ma place. J'étais pas encore prêt à l'affronter. Mais je ne voulais pas être seul. Je ne pouvais pas supporter d'être seul.  » Elle sait ce que c'est, pas vrai ?
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

avatar


independent soul

Messages : 323
Date d'inscription : 18/04/2017
Face Identity : morena baccarin
Crédits : kiri, underwolrdsource

Age du personnage : trente-cinq ans, fleur de l'âge. si elle n'a pas encore usé de ses neuf vies, Selina s'estime aujourd'hui heureuse de ne pas avoir trop vite quitté la première...
Ville : gotham. ville de crime et désolation. une ville qui lui colle à la peau et dont elle n'arrive pas à se défaire, malgré les terribles souvenirs qui s'y rattache.
Profession : Selina Kyle est connue comme bienfaitrice. aux yeux des autres, elle est une riche trentenaire qui fait profiter sa fortune aux plus démunis et aux plus faibles. Catwoman, elle, est une voleuse hors pair qui se recule devant aucun obstacle.
Affiliation : indépendante. ni blanc, ni noir. si elle a plus d'ennemis que d'amis, Selina sait se faire accepter dans chacun des clamps. ses capacités de chapardeuse lui permettent de devenir la figure idéale de certaines missions.
Compétences/Capacités :
no one will ever change this animal i've become

entraînée par un forain, Selina a développé une agilité hors pair. de la gymnastique au contorsionnisme, au combat au corps à corps, la voleuse est aussi à l'aise sur les toits que les chats errants. elle manie parfaitement le fouet, et possède des griffes acérées au bout de ses gants; ces deux armes lui font d'une grande utilité, autant pour les cambriolages, pour la fuite ou le combat.









MessageSujet: Re: she's hurt because she believed | Selina   Lun 15 Mai - 1:15

she's hurt because she believed

jason & selina


Sa visite était inattendue. Comme un vieux cheval qu'on savait déjà perdant, Selina n'aurait jamais parié dessus. Il avait ses raisons, et elle avait surtout les siennes ; tenue à l'écart des secrets de famille, pas assez importante pour compter, pas assez fiable pour qu'on lui glisse des secrets. Elle savait. Avec le temps, elle s'y était faite, comme on se fait à une vieille habitude. Les regards méfiants à son égard, parce qu'elle se fondait aussi bien du bon côté comme du mauvais. « Je n'ai pas d'excuses pour ce que j'ai fait. » Son regard était froid. Elle l'observait, ne laissant paraître rien d'autre que ce sentiment de défense qu'un animal pouvait dégager lorsqu'il était blessé. Comme si elle s'en moquait, elle avait haussé une épaule, feignant le je-m'en-foutisme par excellence. « Je n'en attendais pas. De simples explications m'auraient suffi. Je pense que tu me dois au moins ça, non ? » Jouer la comédie ; un jeu auquel elle excédait, sur les toits comme dans les galas. Le vrai visage de Selina était bien plus sombre que celui de Catwoman, ou celui de la généreuse donatrice. Peu de personnes avaient eu l'occasion de le découvrir, tant elle se donnait du mal à le cacher. L'image d'une femme abîmée, prête à sortir les griffes à chaque seconde pour protéger ce qu'il restait d'elle. « Je n'aurais pas dû entrer dans ton quotidien sous l'identité d'un autre. J'ai merdé. Vraiment merdé. Mais si je l'ai fait, c'est parce que justement, je ne me sens pas plus à ma place dans cette famille que toi. » Pas plus à ma place dans cette famille que toi. Un frisson lui avait dévoré l'échine. Elle avait croisé les bras sur sa poitrine, écoutant attentivement ses mots. Au fond, elle se donnait tout le mal du monde pour ne pas montrer la tristesse qui voulait habiter ses traits, parce qu'elle comprenait. Elle comprenait ce qu'il avait pu ressentir, abandonné par les siens, seul face à tous. Elle comprenait qu'il avait eu besoin de se fondre dans la foule, chercher un repère auquel il n'avait jamais vraiment été attaché. Un repère qui ne l'avait jamais vraiment abandonné. Les yeux verts du chat étaient venus se posaient sur le visage familier, incapables de cacher la peine qu'elle avait pour lui. « Tu as merdé. Les choses auraient pu être différentes. Mais tu as merdé. » Un soupire s'était échappé de ses lèvres, avant que son regard se détourne un instant.

Les mots étaient étrangement coincés dans sa gorge. Ils ne voulaient pas en sortir, peut-être parce qu'ils n'étaient pas légitimes. Qui était-elle, après tout ? « Venir te voir toi plutôt qu'eux, j'imagine que ça veut dire beaucoup de choses sur les rapports qu'on entretient. » Touchée. Elle n'avait pas pu contenir sa surprise. Les rapports qu'on entretient. Mais quels rapports entretenaient-ils ? Distants, presque inconnus. Elle le connaissait par les mots de Bruce, il devait la connaître par sa réputation de voleuse. Pourtant, malgré ce fossé, ils étaient semblables. Deux âmes perdues, abandonnées à la rue et livrés à eux-mêmes dès le plus jeune âge. Ils n'avaient pas eu le même parcours, n'avaient pas eu la même chance ; mais la souffrance était la même. « ...Tu crois réellement que je t'aurais jugé ? Que j'aurais pu te dire quoi que ce soit? » Soupire. Ses bras étaient venus se reposer le long de son corps, avant qu'une main se perde dans ses cheveux. « Tu es bien placé pour savoir que je n'ai de conseil à donner à personne. Surtout pas à toi. Je sais que tu... » Elle se perdait dans ses paroles, désarmée. Elle qui était la reine du jeu se retrouvait battue à plate couture. « Navrée que tu aies rejoint ce côté là de la famille. »

« Je suis désolé, Selina, vraiment. » Elle avait secoué la tête, comprenant ses choix et ses craintes. Une pointe de culpabilité naissait en elle, alors qu'elle avait ce gosse qui ne cherchait qu'une petite lumière pour être guidé. « C'est rien. Tu aurais juste du... » Elle s'était arrêtée, net. Mais ses lèvres s'étaient tendrement étirées, offrant un léger sourire compatissant à celui qu'elle avait connu sous le nom de Robin. « C'est rien. » De façon presque maternelle, elle aurait voulu le serrer dans ses bras. Apaiser sa détresse, lui faire comprendre qu'elle avait compris ; elle n'en avait rien fait. Elle était restée à sa place, lui à la sienne. Ce n'était pas le genre de la maison, encore moins celui de la Bat-Family. Selina en était persuadée: elle connaissait plus les bras du Batman que Jason, qui l'avait côtoyé enfant. Et le nom de la chauve-souris n'avait pas tardé à miroiter dans la conversation. « Si t'avais su qui j'étais, t'en aurais parlé à Bruce. Parce qu'il est … Bruce. » Ses sourcils s'étaient froncés, son regard assombri. Vexée, touchée dans son ego. Non, Selina n'était pas ce genre de femme. Bien sûr, elle aimait Bruce. Il connaissait sûrement bien plus d'elle que quiconque, connaissait ses zones d'ombre et ses nombreux démons. Mais elle était loyale ; tout comme elle l'avait toujours été envers la Bat-Family face à certains vilains. « Je t'arrête tout de suite. Je ne suis pas l'animal domestique de Bruce. Les informations que je peux lui apporter ne concernent en rien la vie privée des autres. » Elle était agacée. Elle parlait vite, sentant la rage grimpée en elle. « Je ne suis pas une de ses filles qu'il ramène et qui font tout pour rester pendues à son bras. Je suis une voleuse, mais je reste loyale, Jason. »  

« Et quand je suis venu te voir, pour retrouver un visage familier après le chaos qu'à été ma vie ces dernières années, il ignorait encore totalement que j'étais de retour. » Elle buvait ses paroles. Tout devenait clair, soudainement. Pourquoi Red Hood ne l'avait jamais chassé jusqu'à la mort, ou qu'il ne l'avait pas jeté derrière les barreaux. « Pourquoi tu es venu ici ? Pourquoi tu es venu me voir, moi ? » La famille était grande. Bruce, Dick, Alfred, Barbara ; et les autres. Mais au fond, elle comprenait. Elle comprenait, malgré elle. « J'ai menti pour me protéger. J'ai menti parce que j'ai refusé de laisser qui que ce soit faire les choix à ma place. J'étais pas encore prêt à l'affronter. » Elle sentait la haine en lui. Toute la souffrance, tout le mal qu'on avait pu lui faire. Ce feu qui le consumait doucement, elle le connaissait. Cette fougue, elle avait eu la même, à son âge. La volonté de vivre sa propre vie, de tisser son propre chemin. « Je comprends. Silence. Son esprit lui criait de temporiser la situation. Mais elle n'avait pas ce rôle. C'était à Bruce de faire cet effort. « Tu as pu parler, avec lui ? Lui expliquer, tout ça ? » Soupire. « Bruce est horriblement maladroit. Trop protecteur envers vous. » Miaulement. Un chaton se frottait contre les jambes de la voleuse, réclamant un peu d'attention. Comme ces mômes de la Bat-Family. Cherchant à décrocher le plus bel exploit pour rendre Bat-Papa fier. « Mais je ne voulais pas être seul. Je ne pouavais pas supporter d'être seul. » Son visage s'était illuminé. Touchée, et surprise de retrouver de sa jeunesse dans ce môme paumé qu'on avait lâchement abandonné. Bruce...Comment as-tu pu laisser ce gamin... « Tu n'es plus seul, maintenant. Je suis là. Et tu l'as, elle. » Une douce allusion à la sublime amazone qu'elle avait vu à son bras, lors de leur dernière rencontre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


independent soul

Messages : 2229
Date d'inscription : 29/01/2017
Face Identity : Matthew Daddario
Crédits : .sassenach (avatar), STARFIRE alias Julia ♥ (les bannières, le gif badass et les crackship canon)
blablalblalba
Age du personnage : Vingt-cinq années à écumer la ville du crime.
Ville : Anciennement Gotham, nouvellement Métropolis avec celle que tu aimes.
Profession : Plus mercenaire que justicier, tu ne te considères pas comme un héros. Tu exécutes de sang froid ceux qui se dressent sur ton chemin.
Affiliation : La Bat-Family. Selon tes humeurs.
Compétences/Capacités :

Tu n'as aucun superpouvoir. Ton talent repose sur une maitrise parfaite des armes, l'apprentissage des meilleurs techniques de combat, l'usage de la stratégie militaire et une aisance innée pour l'acrobatie. Tu possèdes également un don presque mystique enseigné par l'All Caste.


you gave me peace in a lifetime of war
Diana ♥ Jason

Situation Maritale : Lié à jamais à Diana, la sublime Amazone. Ta femme, l'amour de ta vie, et mère de ton futur enfant.









MessageSujet: Re: she's hurt because she believed | Selina   Dim 28 Mai - 21:58


Selina & Jason

And in the end, we' were all just humans, drunk on the idea that love, only love, could heal our brokenness.


Tes artères bouillonnent, elles font battre ton cœur un peu plus vite. Il t'est difficile de tenir en place, mais tu restes paradoxalement le visage impassible face au couperet sur le point de tomber. Parfois, tu masques tes émotions, tu intériorises toutes ces vagues qui martèlent ton esprit, pour te protéger d'une souffrance prévisible. Tu la supportes de moins en moins. Elle s'est incrustée sous ta peau, mais tu n'en veux plus. Tu t'en débarrasse jour après jour, exorcise tes démons pour enfin une mener une vie normale. Enfin, plus ou moins. Difficile d'associer tes sorties nocturnes meurtrières à la normalité. Peut-être que t'es trop bousillé pour retrouver un chemin plus honorable. Peut-être qu'il n'y a plus d'espoir. A partir du moment où t'as mis les pieds dans la rue, quelque chose en toi a changé. T'as vu la laideur du monde, tu l'as constaté de tes propres yeux. A travers la misère des bas quartiers, des bagarres de bar, et des larcins dans les échoppes. T'as été loin, trop pour faire marche arrière. Faire tes excuses à Selina reste malgré tout un pas en avant. Admettre tes erreurs, maitriser ton impulsivité, cesser de jouer les têtes brûlées. Toutes ces choses que Bruce a essayé de t'inculquer sans succès. C'est seul que t'as appris. Et que tu apprends encore. « Tu comprends ? » Pris de court, tu t'attendais à tout sauf à ça, et c'est la surprise qui marque ton visage. Elle comprend. Il y a beaucoup trop de doigts sur une main pour compter ceux qui comprennent. Et Selina en fait partie, acceptant tes excuses avec une nonchalance perturbante. Comme s'il ne pouvait en être autrement, finalement. Voilà qui enlève un poids que tu portes sur tes épaules depuis le gala. Depuis que tu as croisé son regard félin, et qu'elle a réalisé que tu t'étais joué d'elle depuis des mois. Même si ce n'était pas ton intention, ton égoïsme lui a causé du tort. Tu as maintes occasions de lui avouer la vérité, mais tu ne l'as pas fait. Parce que la situation te convenait. Etre un fantôme, observer de loin tout ce qui a changé à Gotham, sans prendre part à la vie des gens. Sans prendre le risque de souffrir à nouveau. Tu hausses les épaules, quand elle te demande si tu as pu parler avec Bruce. Parler est un bien grand mot avec lui. « Me voir lui a fait un choc. Je le savais, j'en ai joué pour lui faire du mal. » Tu n'as aucune honte à te confesser. Et si c'était à refaire, tu referais exactement la même chose. Tu as évolué au cours de ces derniers mois, mais la rancoeur que tu éprouves à son égard ne disparaît pas. Le Joker est toujours en vie, tu ne l'accepteras jamais. Il peut enrober sa justifications de mots bien choisis, essayer de te faire avaler la pilule avec ses larmes, ça ne changera pas ton avis sur la question. Il devait te venger. C'était son devoir. Le clown lui a pris son fils. La justice était de prendre sa vie en échange. « Mais tu le connais tout aussi bien que moi. C'est compliqué de communiquer avec lui. Il est encore trop tôt, il refuse d'entendre et je refuse d'écouter. » Ce serait injuste de le blâmer entièrement. Tu ne fais pas d'effort pour instaurer le dialogue. Et pour le moment, tu t'en contentes. Car comme elle le souligne, c'est ailleurs que tu vas chercher la paix et le réconfort. A son évocation, tu ne peux t'empêcher de sourire. Te voir au bras de l'Amazone l'a probablement surprise. Qui ne l'a pas été ? Le délinquant devenu mercenaire qui parvient à conquérir le cœur de Wonder Woman. Tes chances étaient minces, et tu n'en aurais voulu à personne de ne pas miser sur toi. « Plutôt étonnant, hein ? J'ai de la chance de l'avoir. Je ne sais pas où j'en serais aujourd'hui sans elle. » Rongé par une colère profonde. Haineux envers la terre entière. Tu ne serais nullement l'homme qui se tient devant elle. « Ne me demande pas comment j'ai fait pour la séduire, je ne le sais pas moi-même. » Tu ris, tente de détendre un peu l'atmosphère. Ta relation avec Diana a beaucoup fait jaser. Et la une des magazines le lendemain du gala vous a pour la plupart été consacrée. Tous se sont demandés qui était le mystérieux inconnu qui est parvenu à conquérir le cœur de la Princesse de Themyscira après l'échec Steve Trevor. T'as encore du mal à te faire à toute cette attention, et à voir des photos de toi dans les journaux, mais c'est le prix à payer pour pouvoir être avec elle. C'est ta première vraie relation, et tout n'est pas parfait, mais tu fais réellement du mieux que tu peux pour te montrer à la hauteur. Bruce et toi, vous vous ressemblez sur beaucoup de points, mais votre façon de gérer vos histoires de cœur n'en est pas un. Tu ignores la nature de leur relation actuelle, à Selina et lui, mais t'es prêt à parier qu'elle n'a pas beaucoup évoluer. Parce qu'il n'est pas doué pour ça. Quelque part il aimerait sûrement, mais Bruce a le regard constamment tourné vers le passé. Et l'avenir lui paraît trop sombre pour qu'il puisse s'y consacrer. « Je peux t'aider ? » D'un signe de tête, tu désignes les chats qui s'enroulent à ses jambes, impatients d'avoir enfin le droit à leur portion de la journée. Et puis, t'as vraiment envie de continuer à venir ici, à l'aider du mieux que tu le peux. Faire quelque chose de bien.
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

avatar


independent soul

Messages : 323
Date d'inscription : 18/04/2017
Face Identity : morena baccarin
Crédits : kiri, underwolrdsource

Age du personnage : trente-cinq ans, fleur de l'âge. si elle n'a pas encore usé de ses neuf vies, Selina s'estime aujourd'hui heureuse de ne pas avoir trop vite quitté la première...
Ville : gotham. ville de crime et désolation. une ville qui lui colle à la peau et dont elle n'arrive pas à se défaire, malgré les terribles souvenirs qui s'y rattache.
Profession : Selina Kyle est connue comme bienfaitrice. aux yeux des autres, elle est une riche trentenaire qui fait profiter sa fortune aux plus démunis et aux plus faibles. Catwoman, elle, est une voleuse hors pair qui se recule devant aucun obstacle.
Affiliation : indépendante. ni blanc, ni noir. si elle a plus d'ennemis que d'amis, Selina sait se faire accepter dans chacun des clamps. ses capacités de chapardeuse lui permettent de devenir la figure idéale de certaines missions.
Compétences/Capacités :
no one will ever change this animal i've become

entraînée par un forain, Selina a développé une agilité hors pair. de la gymnastique au contorsionnisme, au combat au corps à corps, la voleuse est aussi à l'aise sur les toits que les chats errants. elle manie parfaitement le fouet, et possède des griffes acérées au bout de ses gants; ces deux armes lui font d'une grande utilité, autant pour les cambriolages, pour la fuite ou le combat.









MessageSujet: Re: she's hurt because she believed | Selina   Ven 2 Juin - 18:45

she's hurt because she believed

jason & selina




« Tu comprends ? » Ses yeux perçants s'étaient posés sur le jeune homme, comme si tout cela n'était qu'une évidence. Elle avait haussé une épaule, avant de se frotter la nuque une seconde. « Je peux comprendre. J'ai eu ton âge. J'ai caché beaucoup de choses, aussi. » Mince sourire, accompagné d'un rire peu convainquant. « J'en cache encore aujourd'hui. » Blâmer Jason pour son comportement plus longtemps ne lui aurait rien apporté ; elle savait combien les épaules étaient plus légères quand les fautes étaient pardonnées. Des fautes, elle en avait fait, beaucoup. Et plus que personne, Selina pouvait ressentir ce que l'ancien Robin lorsque le Chevalier posait sur ses congénères son sombre regard de déception. Elle avait appris à encaisser ; l'âge, sûrement. « Me voir lui a fait un choc. Je le savais, j'en ai joué pour lui faire du mal. » Elle n'avait pas pu s'empêcher de froncer les sourcils, avant de soupirer. Elle était si mal placée pour donner des leçons, elle qui était incapable de rester dans le droit chemin. « ...Je ne sais pas par quoi tu as pu passer. Mais crois-moi, ça n'a pas été facile non plus, pour lui. » Bruce n'était plus que l'ombre de lui-même. La nuit ne semblait plus assez sombre pour l’accueillir. « C'est ton père adoptif, Jason. Je sais que c'est loin d'être le père idéal. Bruce est bourré de défauts. Mais il t'a toujours considéré comme un fils. » Selina avait toujours eu de l'admiration pour la chauve-souris. Cette rigueur, cette passion qu'il avait pour la justice. Cet amour qu'il avait pour les orphelins qu'il avait pris sous son aile, un amour paternel comme elle n'en avait jamais vu.

« Mais tu le connais tout aussi bien que moi. C'est compliqué de communiquer avec lui. Il est encore trop tôt, il refuse d'entendre et je refuse d'écouter. » Soupir. Il avait juste. Bruce n'avait jamais un homme facile. Elle le savait, au plus profond d'elle. Ce jeu du chat et de la chauve-souris qu'ils avaient entrepris depuis maintenant de longues années lui avait appris bien des choses sur le Chevalier Noir. Et dans son malheur, Selina avait de la chance ; il n'avait jamais été aussi intransigeant avec elle qu'il l'avait été avec ses enfants adoptifs. Malgré ses faux pas, ses erreurs, il l'avait toujours pardonné. Il ne l'avait jamais rejeté, et leurs nombreux conflits s'étaient toujours soldés par des nuits endiablées qui arrangeaient tout. « Il faut vous laissez du temps. Je suppose que vous avez tous les deux vôtre part de tort. » La voleuse s'était un instant penchée sur le sol pour récupérer un chaton qui réclamait de l'attention. « Ce serait stupide de gâcher ça. » Ses yeux s'étaient finalement posés sur le jeune homme, doux sourire aux lèvres. « Il t'aime comme son propre fils. Et je suis sûre que s'il n'a pas plus agi, c'est qu'il n'avait plus la force de le faire. Ta disparation l'a anéanti, Jason. Il était méconnaissable. » Loin d'elle l'idée d'être l'avocat du diable ; elle comprenait si bien la rancune de Jason. Elle-même avait l'esprit vengeur, ayant juré avoir la tête de Black Mask un jour.

Mais Jason avait eu la chance de ne pas avoir été seul ; sa rencontre avec Wonder Woman lui avait sûrement sauvé la vie. Il aurait certainement été bien plus loin, sans elle. La haine l'aurait rongé, et peut-être aurait-il commis l'irréparable, elle en était sûre. « Plutôt étonnant, hein ? J'ai de la chance de l'avoir. Je ne sais pas où j'en serais aujourd'hui sans elle. » Un sourire satisfait illuminait le visage de Catwoman. Il semblait avoir trouvé un peu de paix, tant son visage apparaissait serein à l'entende de son nom. « Il est parfois préférable de ne pas savoir où on serait si nos chemins n'avaient pas croisé celui de d'autre personne. » Elle en savait quelque chose. Peut-être serait-elle encore dans des motels miteux, à partager des draps avec des hommes qu'elle n'aimait pas, sans Batman. Peut-être aurait-elle été contrainte à continuer de vendre son corps s'il ne lui avait pas insufflé cette idée de personnage masqué. « Ne me demande pas comment j'ai fait pour la séduire, je ne le sais pas moi-même. » Sa main caressait machinalement la tête du félin entre ses bras, tandis qu'il ronronnait de contentement. Elle avait secoué la tête une seconde, avant de sourire. « Je n'ai rien demandé. Je crois que tu es un peu trop dur avec toi-même, Jason. » Comme Bruce l'avait été avec lui. Cette obsession de la perfection n'avait jamais été bien vue par Selina. Elle qui s'était battit seule, elle avait une philosophie de vie bien différente. « Je peux t'aider ? » Sans perdre une seconde, la bienfaitrice lui avait déposé le chaton dans les bras. « Ces chatons ont été abandonnés par leurs mères, ou trouvé seuls dans les rues. Tout ce dont ils ont besoin, c'est d'un peu d'amour pour retrouver confiance aux humains. Si tu as un moment, on peut s'en occuper un peu. » Bien sûr, elle aurait pu se passer de ses explications. Qu'importent comment les animaux arrivaient ici ; l'essentiel était un traitement irréprochable pour qu'ils aillent bien. Elle avait simplement voulu entamer un son de cloche un peu différent que celui que Jason avait entendu. Un son que la belle amazone commençait à lui apprendre, synonyme d'espoir et de reconstruction.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


independent soul

Messages : 2229
Date d'inscription : 29/01/2017
Face Identity : Matthew Daddario
Crédits : .sassenach (avatar), STARFIRE alias Julia ♥ (les bannières, le gif badass et les crackship canon)
blablalblalba
Age du personnage : Vingt-cinq années à écumer la ville du crime.
Ville : Anciennement Gotham, nouvellement Métropolis avec celle que tu aimes.
Profession : Plus mercenaire que justicier, tu ne te considères pas comme un héros. Tu exécutes de sang froid ceux qui se dressent sur ton chemin.
Affiliation : La Bat-Family. Selon tes humeurs.
Compétences/Capacités :

Tu n'as aucun superpouvoir. Ton talent repose sur une maitrise parfaite des armes, l'apprentissage des meilleurs techniques de combat, l'usage de la stratégie militaire et une aisance innée pour l'acrobatie. Tu possèdes également un don presque mystique enseigné par l'All Caste.


you gave me peace in a lifetime of war
Diana ♥ Jason

Situation Maritale : Lié à jamais à Diana, la sublime Amazone. Ta femme, l'amour de ta vie, et mère de ton futur enfant.









MessageSujet: Re: she's hurt because she believed | Selina   Dim 18 Juin - 23:24


Selina & Jason

And in the end, we' were all just humans, drunk on the idea that love, only love, could heal our brokenness.


Tu n'étais pas là, quand Bruce a appris ta mort. Comment a t-il réagit ? Tu t'es tellement focalisé sur son inaction, que tu en as oublié la souffrance qu'il a pu ressentir. Et même si actuellement, tu refuses tout lien de parenté avec lui, même adoptif, tu ne peux complètement le renier. Il t'a recueilli, il t'a nourri, il t'a logé, et il t'a aimé, malgré tout. Vous avez partagé de beaux moments, malgré tout. Tu as vu ses larmes couler sur ce toit, lors de vos retrouvailles tumultueuses. Elles ne signifient pas rien. Au contraire, elles t'ont frappé avec force. Plus n'importe quel coup qu'il aurait pu t'asséner. Bruce s'est laissé tomber à genoux, il s'est montré vulnérable, brisé par l'amour qu'il t'a porté. Il t'a enterré. Tu imagines ses doigts plonger dans la terre, et la laisser retomber sur ton cercueil. C'est une image qui te fait plus mal que tu n'oserais l'admettre. Selina ne t'a pas vu, les premiers jours après ton émergence du puits. Perdu, déboussolé. Talia t'a épaulé, et c'est elle qui t'a appris la vérité. Que le Joker n'était toujours pas mort, et qu'un autre Robin prenait ta place toutes les nuits. Tu n'as peut être pas eu à assister à son enterrement, mais pour toi, Bruce était comme mort. Tu t'es senti trahi et abandonné, trop pour pouvoir pardonner. Tu te pensais important, assez pour qu'il mette de côté son code moral, mais il n'a rien fait. Il t'a simplement remplacé. Comme si ton souvenir n'existait plus. Entendre Selina te confier à quel point il a souffert de ta perte, c'est déstabilisant. C'est tellement plus simple de le haïr. Tu n'es pas doué pour les rapprochements avec les gens, animal blessé encore beaucoup trop méfiant. Quand il t'a pris dans ses bras, tu l'as repoussé. Pour lui faire mal, mais aussi parce que t'étais incapable de rendre son étreinte. Blocage affectif. Handicapé des sentiments. La colère fait souffrir, mais beaucoup moins que l'amour. Pourtant, l'amour tu l'as trouvé. Et tu dois l'admettre, Diana change ta façon de voir les choses. Tu commences à voir clair, après avoir eu la vision brouillée toutes ces années. Elle a été patiente, disponible, affectueuse. Elle t'a accueilli après tes nuits agitées, aussi bien après des confrontations violentes, qu'après des cauchemars terrifiants. Elle a toujours été là, sans jugement, sans avoir peur. Trop dur avec toi-même, tu l'es. Mais elle t'apprend à reprendre confiance, à ne plus te voir à travers le regard des autres, mais à travers le sien, bienveillant.

Un chaton dans les bras, tu souris, heureux de pouvoir l'aider. Tes doigts glissent dans sa fourrure avec douceur, pour tenter de l'apaiser, et lui offrir un peu d'affection. Les paroles de Selina font écho à ta propre histoire. Intentionnelles ou non, elles ont de l'impact sur toi. Tu connais les rues, la froideur de ses nuits, et la solitude de ses journées. Tu ne souhaites ça à personne. Et c'est bien pour cette raison, que tu as récupéré un chat, après être tombé par hasard sur lui lors de l'une de tes escapades. Un chaton noir et blanc, perdu entre deux poubelles, à la recherche d'un peu de nourriture pour survivre. Tu n'as pas pu lui tourner le dos. « Tu sais, je viens tout récemment d'adopter un chat. Je l'ai trouvé dans une ruelle Et lui et moi on vit maintenant dans un appartement spacieux de Métropolis. » Belle revanche sur vos vies. Quitter la misère pour trouver le réconfort d'un foyer chaleureux. Diana a évidemment mis peu de temps à accepter de l'adopter, elle qui aime les bêtes tout autant que toi, en plus d'avoir le don de pouvoir communiquer avec eux. « Il s'appelle Holden. » Nommé en l'honneur de ton héros de littérature préféré, Holden Caufield, dans L'attrape-coeurs. Après un petit miaulement, le chaton quitte tes mains pour grimper sur ta veste en cuir, une ascension qui le mène jusqu'à ton épaule, où il trône fièrement. « Celui-ci est sevré ou il faut encore le nourrir ? » Tu t'es fait un nouvel ami, il semble plutôt bien t'apprécier. Un nouvel acolyte. Si tu ne cherchais pas autant à t'émanciper de l'influence de Bruce dans ta vie, tu l'aurais appelé Robin. Petit chaton fougueux, qui cherche déjà à marquer son territoire. Toi, en l’occurrence. « Et sinon, toi et Bruce, vous ... » Le sujet est un peu épineux. Il l'a toujours été. Leur relation est un gros point d'interrogation qui n'aura peut-être jamais de point final. « … vous vous fréquentez encore ? » Tu te souviens de ce qu'elle avait su lui apporter. Au-delà de leur jeu, se cachait derrière de véritables sentiments. Ont-ils évolués aujourd'hui, ou se sont-ils éteints sur un toit de Gotham ? Cette ville demande beaucoup, mais elle donne rarement.
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

avatar


independent soul

Messages : 323
Date d'inscription : 18/04/2017
Face Identity : morena baccarin
Crédits : kiri, underwolrdsource

Age du personnage : trente-cinq ans, fleur de l'âge. si elle n'a pas encore usé de ses neuf vies, Selina s'estime aujourd'hui heureuse de ne pas avoir trop vite quitté la première...
Ville : gotham. ville de crime et désolation. une ville qui lui colle à la peau et dont elle n'arrive pas à se défaire, malgré les terribles souvenirs qui s'y rattache.
Profession : Selina Kyle est connue comme bienfaitrice. aux yeux des autres, elle est une riche trentenaire qui fait profiter sa fortune aux plus démunis et aux plus faibles. Catwoman, elle, est une voleuse hors pair qui se recule devant aucun obstacle.
Affiliation : indépendante. ni blanc, ni noir. si elle a plus d'ennemis que d'amis, Selina sait se faire accepter dans chacun des clamps. ses capacités de chapardeuse lui permettent de devenir la figure idéale de certaines missions.
Compétences/Capacités :
no one will ever change this animal i've become

entraînée par un forain, Selina a développé une agilité hors pair. de la gymnastique au contorsionnisme, au combat au corps à corps, la voleuse est aussi à l'aise sur les toits que les chats errants. elle manie parfaitement le fouet, et possède des griffes acérées au bout de ses gants; ces deux armes lui font d'une grande utilité, autant pour les cambriolages, pour la fuite ou le combat.









MessageSujet: Re: she's hurt because she believed | Selina   Dim 9 Juil - 16:43

she's hurt because she believed

jason & selina
La douleur du souvenir était venue marteler son esprit. « Jason. Il est... » La complexité de mots pourtant si simples, mais coincés au plus profonds de sa gorge. De ce souvenir, elle n'avait rien perdu. Sa voix qui tremblait, ses membres qui faiblissaient, son corps qui tombait au sol. Il s'était avoué vaincu, et pour la première fois, elle avait été témoin de son échec. Elle n'avait rien pu dire, écrasée par le choc de la nouvelle inconsidérée. Elle s'était contenté de poser ses genoux au sol, et de prendre le Chevalier dans les bras. Anéanti, endeuillé. Selina n'avait jamais perdu d'enfant, mais au plus profond d'elle, elle comprenait. Elle avait vu des gamins emportés par la maladie, par le crime, par le reste. Une injustice qu'elle n'avait jamais réussi à comprendre. Comprendre. Lui non plus, ne semblait plus avoir les idées claires. Aveuglé par la haine, rongé par une rage plus grande que lui. Elle aurait voulu comprendre. Comprendre comment il avait pu le haïr à ce point, comment il en était arrivé là. Bruce n'avait évoqué que des détails ; le puits, Talia. « Pardonne-moi si je suis trop curieuse, Jason. Mais tu sais que j'ai une fâcheuse tendance à mettre mon nez dans les choses qui ne me regardent pas. » Un sourire, avant qu'elle lisse le pelage du chat qui se frottait à ses jambes. « Qu'est-ce que tu es devenu, après ça ? Avant de devenir celui qui terrorise les vilains de Gotham? » Elle se doutait de sa réponse. Elle la redoutait, aussi. Entendre encore le nom de cette épine qui semblait pourrir tous ceux qu'elle approchait. Talia. Son regard était venu se poser sur le chaton qui semblait à son aise dans les bras de l'ancien Robin, avant qu'un sourire se glisse sur son visage. Elle s'était dirigée vers un placard et en avait extirpé une boite de jouets pour les chatons. Loin d'elle l'idée de vouloir lui faire subir un interrogatoire ; elle savait que Jason était susceptible, et refusait de le braquer.

« Tu sais, je viens tout récemment d'adopter un chat. Je l'ai trouvé dans une ruelle Et lui et moi on vit maintenant dans un appartement spacieux de Métropolis. » Doux sourire, regard fier. Elle se sentait rassurée, malgré elle. Ce personnage rongé par la violence n'était pas totalement perdu. Grâce à Diana, sans aucun doute. « Il s'appelle Holden. » Un nouveau sourire. « L'attrape-coeurs? » Doucement, elle était venue poser la boite de jouets sur le sol, avant d'en profiter pour y prendre place aussi. Assise en tailleur, elle venait accueillir les chats qui se ruaient dans ses bras ; pendant une seconde, elle n'avait pu s'empêcher de rire. Son regard s'était finalement posé sur Jason, attendrie par le chaton qui semblait avoir trouvé son nouveau maître. « Je crois qu'il t'aime bien. Vous avez l'air d'avoir beaucoup de points communs, tous les deux. » L'ancien Robin semblait partageait son avis. « Celui-ci est sevré ou il faut encore le nourrir ? » Elle s'était contenté de secouer la tête, reportant son attention sur un chaton qui lui donnait du fil à retordre. « Il est sevré, depuis quelques semaines. Je suis sûre qu'il ferait un bon compagnon pour Holden. » Elle n'avait pas relevé le visage, mais ses lèvres s'étaient étirées en un sourire. « Et puis, Métropolis, c'est plus accueillant que Gotham. » Il y avait comme une pointe de tristesse, dans sa voix. Elle n'avait jamais eu le courage de quitter cette ville qui lui avait tout pris. Elle avait fini par apprendre à l'aimer, à prendre ce qu'on lui avait arraché, à vivre la nuit. « Et sinon, toi et Bruce, vous... vous vous fréquentez encore ?» Vivre la nuit, c'était aussi le synonyme de leur histoire, de leur rencontre. Amusée, elle lui avait jeté un regard complice, accompagné d'un sourire mystérieux. « A ton avis? » Elle avait étendu ses bras, un chaton entre les mains. Prendre un air détaché : c'était sa solution à elle, de fuir les discussions la concernant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé












MessageSujet: Re: she's hurt because she believed | Selina   

Revenir en haut Aller en bas
 
she's hurt because she believed | Selina
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» SELINA [Manille] et ROBIN [Artimon]
» Hortensia
» SELINA BB galga de 5 mois pour LSF Adoptée
» Les aliments "standard"
» Campagne: Only a punk would hurt a cat or a dog

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
gods among us :: UNITED STATES OF AMERICA :: gotham city :: East End-