AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  


Partagez | 
 

 FIGHT LIKE A GIRL ✸ blind date du rp (barbara, lois)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar


the omniscient

Messages : 187
Date d'inscription : 06/12/2016
Face Identity : A ghost.
Crédits : hexactic.

Age du personnage : Infini.
Profession : Gardien des âmes.









MessageSujet: FIGHT LIKE A GIRL ✸ blind date du rp (barbara, lois)   Jeu 8 Juin - 22:32

fight like a girl
blind date du rp ✸ barbara & lois
Panique à la banque centrale de Gotham. L'après-midi avait pourtant bien commencé, mais comme pour toute chose en ville, tout risque de tourner au vinaigre pour peu qu'un malfrat de bas étage ou un criminel de renom ne décide de pimenter sa journée. Aujourd'hui, un quatuor de braqueurs a décidé qu'il était grand temps de faire un retrait conséquent d'argent, le tout en passant par une prise d'otages. Mais comme les voyous ne sont pas vraiment des lumières, et qu'il s'agit très certainement de leur premier gros coup, ils ont tout simplement oublié de vérifier dans les toilettes que personne ne s'y trouve. Et il s'avère justement que Barbara Gordon et Lois Lane s'y trouvent encore, et qu'elles n'ont plus la moindre envie d'en sortir. Reste à savoir si les demoiselles vont essayer de se faire oublier... Ou si leur nature incendiaire et tout aussi casse-cou que celles des braqueurs va les pousser à vouloir tenter de faire quelque chose contre les imbéciles qui risquent fort de paniquer une fois les autorités alertées.

rappel : chaque post doit faire entre 500 et 800 mots, et rapporte 10 points, n'oubliez pas de les recenser ici  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://godsamongus.forumactif.com

avatar


hero of earth

Messages : 1058
Date d'inscription : 26/02/2017
Face Identity : Evan Rachel Wood
Crédits : praimfaya

Age du personnage : 26 ans
Ville : Gotham
Profession : Assistante bibliotéhcaire, pirate informatique et analyste
Affiliation : Bat-Family
Compétences/Capacités :

Oracle:

x pirate informatique / hackeuse
x vidéo surveillance
x construction/maintenance des objets informatiques à la tour de l'horloge et à la batcave
x support technique de la Batfamily
x 911 des super-héros
x maniement d'armes de poings
x soins de premier secours
x analyse produits chimiques/toxines

Batgirl (en hiatus)

x gymnastique / danse classique
x maniements d'armes propre à la Batfamily (batarangs, escrima sticks, bombes et fumigènes)
x arts martiaux
x soins de premiers secours
x analyse chimique/toxines
x désactivation de bombes
x support informatique et technique
x conduite des moyens de transports de la Batfamily ( batmobile, batjet, moto..)


Situation Maritale : En couple avec le bébé Green Lantern, Kyle Rayner.









MessageSujet: Re: FIGHT LIKE A GIRL ✸ blind date du rp (barbara, lois)   Ven 9 Juin - 20:16

Fight like a girl
lois & barbara
••••

 
Harvard.... Harvard avait été une fausse bonne idée. Bien sur, j'en étais fière. Bien sur, mon père était fière. J'en avais rêvé. Et aujourd’hui ce rêve pouvait devenir une réalité. Mais c'était bien ça le problème. Le rêve et la réalité étaient deux choses bien différentes. Dans les rêves, on ne voyait que les bonnes choses. La réalité était plus difficile. Elle ne pardonnait pas. Dans mes rêves, il n'y avait pas de problème d'argent. Mais dans la réalité... Nous ne roulions pas sur l'or. Nous n'étions pas démunis pour autant. Nous étions juste entre les temps. Dans ce petit espace entre le fait d'avoir toujours de quoi vivre et ne pas avoir assez pour toutes les dépenses imprévues. Ni mon salaire, ni celui de mon père étaient suffisants. C'était bien pour cela que je me trouvais là aujourd'hui. A la banque. Et c'était bien le dernier endroit où j'avais envie de me trouver. Franchement, parler d'argent me donnait mal à la tête. Je savais que mon père détestait en parler également. Puis les banquiers étaient des êtes horribles. Ils prenaient tout le monde de haut. Du moins c'était toujours comme ça que j'avais ressenti la chose. Je n'avais aucun amour pour eux. Ils ne faisaient que nous voler. Ils offraient des services  mal exécutés pour des prix exorbitants. Pour moi, les banques étaient des voleuses.

Sauf que après discussion avec mon père, j'avais accepté de prendre rendez vous avec lui. Juste pour évaluer nos options. Rien de concret. Rien n'était fait. J'avais bien insisté sur ce fait. Je connaissais mon père. Je savais qu'il se plierait en quatre pour moi. Je ne voulais pas ça. Je m'étais déjà battue pour qu'il accepte de me laisser payer une partie de mes rais de scolarité. Si on prenait un prêt, on le prenait à deux. On le faisait ensemble. Comme tout le reste. Nous nous étions toujours épaulés. Cela n'allait pas changer maintenant. Il en était hors de question.

Un soupir passa mes lèvres. Il était en retard. Rien de surprenant à ça. Mon père était un homme fort occupé. Les criminels ne faisaient pas une pause parce qu'il avait rendez vous à la banque avec sa fille. C'était même plutôt à ce moment là qu'ils se décidaient à faire des bêtises. Mon portable vibra. J'ouvris de le message de mon père. Il ne pouvait pas venir. Je lui répondis que cela ne faisait rien. Nous aurions bien un autre moment pour le faire. J'allais bien évidemment avertir le secrétariat de notre désistement de dernière minute. La jeune femme derrière le comptoir hocha la tête sans me regarder. Aucun une qui avait perdu ses bonnes manières. Je roulais des yeux.  Plus ne me surprenait à présent. N'ayant plus rien à faire ici, je me décidais à m'en aller. Ma vessie me rappela cependant à l'ordre. Pause toilette d'abord. Je n'allais pas tenir jusqu'à chez moi. Être handicapée avait rendue ma vessie capricieuse.  Ce fut lorsque je me lavais les mains que j'entendis les bruits. D'abord rien. Puis des cris. Et enfin des coups de feu. Le haut de mon corps se figea. Je devins blanche. J'échangeais un regard avec ma voisine de robinet. «  Vous avez entendu pareil que moi ou j'hallucine ? ». Ma remarque rebondit contre les murs . Je l'avais pourtant chuchoté. Mais dans ce genre de situation chaque son était amplifié. Mais justement à quel genre de situation avions nous à faire ?
 

 ••••

by Wiise


Dernière édition par Barbara Gordon le Mar 4 Juil - 18:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


human being

Messages : 765
Date d'inscription : 16/12/2016
Face Identity : Amy Adams.
Crédits : hershelves (avatar) + starfire (signature).

Age du personnage : 34 ans.
Ville : Metropolis.
Profession : Reporter intrépide pour le Daily Planet.
Affiliation : Team Superman, et pro Ligue de Justice. Elle estime que sans eux, les gouvernements seraient bien en peine de gérer les menaces.
Compétences/Capacités : Une capacité quasi surhumaine à s'attirer des ennuis.


Situation Maritale : Après dix ans (littéralement) à ramer, elle vit enfin une idylle avec Clark Kent et son super alter-ego.









MessageSujet: Re: FIGHT LIKE A GIRL ✸ blind date du rp (barbara, lois)   Dim 11 Juin - 20:44

fight like a girl
LOIS & BARBARA

Lois Lane, profession : aimant à problèmes. Journaliste à ses heures. Elle aurait dû se douter qu'en mettant les pieds à Gotham, il allait forcément lui arriver un truc pas net. À croire que c'était son destin d'attirer les ennuis, qu'elle avait été maudite à la naissance ou que sa bonne étoile avaient pris des congés pour une durée indéterminée. Elle ne s'était pourtant pas pointée à Gotham en ayant dans l'idée de faire des vagues, bien loin de là. Ce n'était qu'un petit reportage concernant l'inauguration du nouvel hôpital qui l'avait conduite en ville, rien de terriblement dangereux. Elle avait pris le ferry sereinement, persuadée que tout irait bien malgré les textos de Clark qui arrivaient en flot continu. Respire, s'était-elle contentée de lui répondre avant de mettre son téléphone en silencieux, lassée par les sonneries incessantes. Elle savait que cela partait d'une bonne intention mais bon sang, Superman avait besoin de prendre des cours de yoga ou de relaxation, parce qu'il était plus stressé qu'une mère de famille de banlieue. Autant dire qu'elle ne pensait que son passage éclair à la banque centrale de Gotham pour retirer un peu d'argent se solderait par une énième catastrophe. Elle était entrée à l'intérieur, s'était rendue jusqu'à un guichet et avait ensuite décidé de faire un passage rapide par les toilettes avant de reprendre le ferry en sens inverse, direction le Daily Planet pour écrire un article qui ferait plaisir à Perry (oui, il lui arrivait encore de vouloir plaire à son patron, comme pour s'excuser de lui donner des sueurs froides toutes les quarante-huit heures). Elle s'était retrouvée seule avec une demoiselle dans lesdites toilettes, elle l'avait poliment saluée... Et avait manqué de tout éclabousser en se lavant les mains quand des hurlements avaient résonné dans le bâtiment, bientôt suivis par des coups de feu. Et merde, avait-elle immédiatement songé. Et merde, évidemment, ça n'arrive qu'à moi. Note à elle-même : faire confiance à l'instinct de Clark davantage qu'au sien. Elle soupira, longuement, en se pinçant l'arrête du nez et avec l'attitude d'une femme hélas un peu trop habituée à ce genre de situation. Calme et résignée. « Je crois bien qu'il y a un braquage en cours. » Surtout, pas de panique. « Faisons comme si nous n'étions pas là. » Elle s'avance rapidement jusqu'à la porte de la pièce, qui dieu merci possède un verrou intérieur, et la ferme avant d'éteindre la lumière. Stratagème basique, mais les malfrats se diraient peut-être qu'il n'y avait personne s'ils ne voyaient pas de lumière passer sous la porte. Elle retira ensuite ses escarpins pour éviter de faire du bruit en marchant et utilisa la lumière feutrée de son téléphone pour les éclairer un peu. « Je ne sais pas vous, mais j'ai connu pire, alors faisons en sorte de rester calmes, et tout devrait bien se passer... » Et puis au pire, elle n'avait qu'à hurler pour que Superman débarque et mette fin au braquage, le tout sans froisser sa cape. Il faisait jour, Batman n'allait donc pas pointer le bout de son nez. Elle trouvait tout de même cela franchement inutile, un super-héros avec des horaires. Mais ce n'était pas le moment de se plaindre des choix de vie de la chauve-souris de Gotham. Elle s'approcha de la jeune femme, sans faire grand cas de son fauteuil et lui adressa un sourire qu'elle voulait rassurant. « Je m'appelle Lois. » Trente-quatre ans, presque petite-amie de Superman, reporter sans instinct de survie à tendance tête-brûlée. Les choses s'annonçaient bien.
Made by Neon Demon

_________________
Being both soft and strong is a combination very few have mastered. Be soft. Do not let the world make you hard. Do not let pain make you hate. Do not let the bitterness steal your sweetness. Take pride that even though the rest of the world may disagree, you still believe it to be a beautiful place.

when you realise clark kent is superman:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


hero of earth

Messages : 1058
Date d'inscription : 26/02/2017
Face Identity : Evan Rachel Wood
Crédits : praimfaya

Age du personnage : 26 ans
Ville : Gotham
Profession : Assistante bibliotéhcaire, pirate informatique et analyste
Affiliation : Bat-Family
Compétences/Capacités :

Oracle:

x pirate informatique / hackeuse
x vidéo surveillance
x construction/maintenance des objets informatiques à la tour de l'horloge et à la batcave
x support technique de la Batfamily
x 911 des super-héros
x maniement d'armes de poings
x soins de premier secours
x analyse produits chimiques/toxines

Batgirl (en hiatus)

x gymnastique / danse classique
x maniements d'armes propre à la Batfamily (batarangs, escrima sticks, bombes et fumigènes)
x arts martiaux
x soins de premiers secours
x analyse chimique/toxines
x désactivation de bombes
x support informatique et technique
x conduite des moyens de transports de la Batfamily ( batmobile, batjet, moto..)


Situation Maritale : En couple avec le bébé Green Lantern, Kyle Rayner.









MessageSujet: Re: FIGHT LIKE A GIRL ✸ blind date du rp (barbara, lois)   Dim 11 Juin - 23:21

Fight like a girl
lois & barbara
••••

« Je crois bien qu'il y a un braquage en cours. ». « Génial ». Le sarcasme coula sans retenue de ma remarque. A force, cela ne me faisait ni chaud ni froid. Je m'y étais habituée. Je vivais ici après tout. A ce niveau là, c'était une question de survie. Un petit soupir passa mes lèvres. Et maintenant quoi ? « Faisons comme si nous n'étions pas là. ». Quelle mauvaise idée. Et en plus ça allait à l'encontre de tous mes principes. Certes j'avais fait l'autruche depuis un an mais … là c'était différent. Il y avait plus d'enjeux que ma petite personne. Mais au final que pouvais je faire ? Qui étais je pour espérer faire quelque chose. Je la suivis du regard lorsqu'elle se dirigea vers la porte. Elle la ferma et je haussais un sourcil. Mauvaise idée numéro 2. Il était vrai que ce n'était pas du tout suspect lorsque les toilettes publics d'une banque était fermés de l'intérieur. Certes, nos braqueurs ne semblaient pas avoir inventé l'eau tiède. Certes, la moyenne intellectuelle à Gotham était basse. Mais tout de même.   L'habitante de Gotham que j'étais, se sentit quelque peu insultée. Notre fierté serait notre perte. Je le savais. « Je ne sais pas vous, mais j'ai connu pire, alors faisons en sorte de rester calmes, et tout devrait bien se passer.. ». Je lui offris un sourire.  Je savais qu'elle essayait de me rassurer. Et de se rassurer certainement elle même aussi. J'appréciais l'effort. Je n'avais néanmoins pas besoin de grand chose. Ce n'était pas mon premier rodéo. Même si c'était mon premier depuis que j'étais dans mon fauteuil. Oui depuis ce jour, je ne m'étais pas franchement retrouvé au milieu de l'action. Et quelque part, cela m’excitait. Je sentais l’adrénaline sous ma peau. Un sentiment que je ne pourrais jamais oublier. « Je m'appelle Lois. ». «  Ah Lois Lane ! Il me semblait bien que vous m'étiez familière ». Mon sourire s’agrandit. J'avais suivi pas mal de ses exploits. La seule journaliste que j'appréciais un peu pour l'effort qu'elle faisait. Elle cherchait toujours la vérité. Venant de moi cela voulait dire beaucoup. Je détestais la presse. Je détestais leurs ramassis de bêtises. Mais elle, elle était différente.  «  Oui même à Gotham vous êtes célèbre. Je suis Barbara ..». Un nouveau coup de feu retentir quelque part plus loin. Ma bouche se ferma sur mon nom. Plus tard les présentations. Je restais silencieuse un moment. J'écoutais. Je tentais de savoir ce qui se passait de l'autre côté de cette porte. A part quelques cris et pleurs, je n'entendais rien de plus.

«  J'appelle mon père ». La remarque était plus pour moi que pour elle. Je devais faire quelque chose. Prévenir la police était le b.a-ba. Je ne savais pas si ils étaient déjà prévenus. Peut être l'était il mais je savais qu'il m'aurait appelé si c'était le cas. Juste pour s'assurer que je n'étais déjà plus là. Pas de chance sur ce coup là. «  C'est le commissaire du GCPD ». Je ne voulais pas qu'elle pense que je sois une fille à papa. Non pas que ça me dérangeait vraiment mais sur le moment j'avais eu besoin de le préciser. Mon écran s'alluma avant que je ne puisse faire quoique ce soit. Le nom de mon père brilla. Maintenant il était au courant. Je décrochais. Je lui expliquais que non je n'avais pas eu le temps de quitter les lieux. Que oui j'étais encore coincée. Dans les toilettes qui plus est. Et que non je ne savais rien de plus. La mine grave j'écoutais ce qu'il avait à me dire. Le bâtiment était encerclé. Les malfrats menaçaient de tuer les otages un à un si ils approchaient de trop près. Ça sentait les demandes de rançon à plein nez. Je lui promis également de rester sagement où j'étais. «  Le bâtiment est encerclé mais impossible pour eux de faire un mouvement. C'est trop risqué pour les autres otages ». Je n'étais pas porteuse de bonnes nouvelles.  Barbara Gordon, l'oracle des situations désastreuses.

••••

by Wiise


Dernière édition par Barbara Gordon le Mar 4 Juil - 18:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


human being

Messages : 765
Date d'inscription : 16/12/2016
Face Identity : Amy Adams.
Crédits : hershelves (avatar) + starfire (signature).

Age du personnage : 34 ans.
Ville : Metropolis.
Profession : Reporter intrépide pour le Daily Planet.
Affiliation : Team Superman, et pro Ligue de Justice. Elle estime que sans eux, les gouvernements seraient bien en peine de gérer les menaces.
Compétences/Capacités : Une capacité quasi surhumaine à s'attirer des ennuis.


Situation Maritale : Après dix ans (littéralement) à ramer, elle vit enfin une idylle avec Clark Kent et son super alter-ego.









MessageSujet: Re: FIGHT LIKE A GIRL ✸ blind date du rp (barbara, lois)   Mar 20 Juin - 20:01

fight like a girl
LOIS & BARBARA

Clark devait être ou mort de rire, ou mort d'affliction. L'un ou l'autre, parce que la situation était franchement hilarante. Ce genre de chose n'arrivait qu'à elle, elle avait dû être maudite à un moment où à un autre de sa vie. Ah, peut-être lorsqu'elle avait fait ce reportage sur les pyramides et les momies en Égypte, ça paraissait être une hypothèse plausible. Non mais franchement, ça en devenait carrément ridicule. Bon, pour cette fois, Lois allait tenter d'être raisonnable, ne pas agir bêtement et follement comme elle avait un peu trop l'habitude de le faire. De toute façon, coincée dans les toilettes, ses options étaient limitées. Enfin, elle voulait éviter de trop songer à ses options, faute de quoi elle allait encore foncer tête baissée, comme elle savait si bien le faire. « Célèbre ? Oh, euh... Merci, je suppose... » En soit, ce n'était pas étonnant. Quand on s'appelait Lois Lane, on défonçait tellement de portes que les gens finissaient par le savoir. Elle se retint de soupirer, et se contenta de sourire poliment à la jeune femme. Barbara, enchantée, peut-être que nous allons mourir ensemble. Lois acquiesça quand elle lui signala qu'elle allait appeler son père – ah, le commissaire Gordon donc – pour le prévenir. Elle supposait qu'il était déjà bien au courant, mais si ça pouvait la rassurer... Et sans la moindre surprise, le bâtiment était déjà encerclé mais la situation à l'intérieur était critique, bla bla bla... Une journée normale à Gotham. Bon sang, pourquoi est-ce que des gens vivaient encore dans cette ville de malade ? Lundi, le Joker faisait sauter la bibliothèque municipale, mardi, Poison Ivy lâchait ses plantes carnivores partout en ville, mercredi, Freeze congelait l'assistant du Maire... Au Daily Planet, Gotham était passé dans la rubrique "faits divers", parce que dire qu'il y avait eu un crime à Gotham, c'était comme dire que l'eau mouillait. Pour que cette ville fasse la une, il aurait fallu quelque chose du genre "le taux de criminalité en baisse pour la première fois depuis dix ans" et autant dire que ce n'était pas demain la veille que ça arriverait. « Bon... Bon... Je suppose que si Superman n'a pas déjà débarqué pour me sauver pour la millième fois depuis le début de la semaine, c'est qu'une autre crise plus importante l'occupe ailleurs... Et vu l'heure, pas la peine de compter sur Batman... » Une solution était de tout simplement de laisser la police faire son travail. Contrairement à certains, Lois ne pensait pas le GCPD incapable de gérer les crises du genre, dans une ville telle que Gotham, devenir policier demandait une certaine dose de courage. « Du coup, on ne peut aller nulle part non plus. Si ces types paniquent, ce sera un véritable carnage... » Et voilà, elle commençait à réfléchir à une solution qui leur permettrait d'aider ces gens tout en donnant un coup de pouce à la police. Elle pouvait presque entendre le rythme cardiaque de Clark accélérer... Il allait encore lui faire la morale, sans aucun doute. « Il doit y avoir au moins cinquante otages... Et d'après Google News, tout juste cinq braqueurs. » Elle faisait défiler les articles sur son téléphone, sourcils froncés. « Bon, arrêtez-moi tout de suite si je suis folle, mais si on parvenait à les séparer, on donnerait plus de chances à la police d'intervenir, avec un minimum de danger pour les otages. Le seul problème, c'est que ça implique une attitude légèrement suicidaire de notre côté. » Elle, elle avait l'habitude, mais était-ce le cas de Barbara ?
Made by Neon Demon

_________________
Being both soft and strong is a combination very few have mastered. Be soft. Do not let the world make you hard. Do not let pain make you hate. Do not let the bitterness steal your sweetness. Take pride that even though the rest of the world may disagree, you still believe it to be a beautiful place.

when you realise clark kent is superman:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


hero of earth

Messages : 1058
Date d'inscription : 26/02/2017
Face Identity : Evan Rachel Wood
Crédits : praimfaya

Age du personnage : 26 ans
Ville : Gotham
Profession : Assistante bibliotéhcaire, pirate informatique et analyste
Affiliation : Bat-Family
Compétences/Capacités :

Oracle:

x pirate informatique / hackeuse
x vidéo surveillance
x construction/maintenance des objets informatiques à la tour de l'horloge et à la batcave
x support technique de la Batfamily
x 911 des super-héros
x maniement d'armes de poings
x soins de premier secours
x analyse produits chimiques/toxines

Batgirl (en hiatus)

x gymnastique / danse classique
x maniements d'armes propre à la Batfamily (batarangs, escrima sticks, bombes et fumigènes)
x arts martiaux
x soins de premiers secours
x analyse chimique/toxines
x désactivation de bombes
x support informatique et technique
x conduite des moyens de transports de la Batfamily ( batmobile, batjet, moto..)


Situation Maritale : En couple avec le bébé Green Lantern, Kyle Rayner.









MessageSujet: Re: FIGHT LIKE A GIRL ✸ blind date du rp (barbara, lois)   Mar 20 Juin - 21:22

Fight like a girl
lois & barbara
••••

« Bon... Bon... Je suppose que si Superman n'a pas déjà débarqué pour me sauver pour la millième fois depuis le début de la semaine, c'est qu'une autre crise plus importante l'occupe ailleurs... Et vu l'heure, pas la peine de compter sur Batman... ». Malgré moi, la remarque m'arracha un rire. Léger et presque inexistant. Mais un rire tout de même. Il était difficile et même dangereux de s'esclaffer avec les autres gus à côté. Je n'allais pas mettre en danger ma vie ou celle e ma compagne de galère aussi bêtement. J'avais été beaucoup mieux entraîné que ça. Et puis Bruce et l'humour... on repassait. Les autres étaient pareils. Il n'y avait eu guère que Dick pour aimer faire des blagues en pleine mission. Ça avait toujours été sa manière de décomplexer.  Et même lui s'était abstenu. «  Oh qui sait... la chauve souris sort parfois le jour. Gotham est assez … Disons que c'est souvent sombre ». Oui sombre était bien le mot. La ville semblait être plongée dans une pénombre constante, figée dans le temps. Et la poussière. «  Pas de chance ceci dit, aujourd'hui il fait beau...». Je me devais d'apprécier l'ironie. Ce n'était pas tout les jours que ça arrivait. Ce dont je ne me plaignais pas. Les peaux rousses étaient très sensibles au soleil. La mienne l'était encore plus. Le soleil n'avait jamais été mon ami. Avant je m'en accommodais. Maintenant, je le fuyais. J'avais pris assez de coups de soleils pour toute une éternité. « Du coup, on ne peut aller nulle part non plus. Si ces types paniquent, ce sera un véritable carnage... ». J’acquiesçai et mis mon cerveau en route. Mon père et les hommes sous ses ordres étaient tous bloqués à l'extérieur. Je connaissais, de plus, assez le milieu pour savoir qu'ils devaient respecter un certain protocole. Oui même à Gotham on faisait les choses selon les règles. Parfois. Surtout avec mon père.  Quoiqu'il en soit, il allait devoir essayer de négocier avec les braqueurs. L'équipe d'intervention n'interviendrait qu'en dernier recours. Ce n'était jamais très beau à voir par la suite. Mais j'étais à l'intérieur. Peut être que je pouvais faire bouger les choses. Les aider au maximum de mes capacités. J'avais plus d'un tour dans mon sac.

« Bon, arrêtez-moi tout de suite si je suis folle, mais si on parvenait à les séparer, on donnerait plus de chances à la police d'intervenir, avec un minimum de danger pour les otages. Le seul problème, c'est que ça implique une attitude légèrement suicidaire de notre côté. ». «  Pas forcément ». Pour mettre le bazar je n'avais besoin que de mon téléphone. Mon ordinateur, bien sur, aurait été mieux. Mais je ne l'avais pas pris avec moi. J'allais donc devoir faire avec les moyens de bord. Hacker les caméras de sécurité avec un si petit appareil me prit légèrement plus de temps que prévu. C'était galère. Pour rester polie. J'y arrivais cependant.  L'image était franchement pas terrible. Mais il fallait que ça fasse l'affaire. « Je réfléchis ». J'examinais la configuration des lieux. Ou plutôt qui était où. La banque était l'un des lieux préférés des criminels de Gotham. J'étais intervenue plus d'une fois par ici. J'avais encore les plans en tête. Je n'étais hors du jeu que depuis un an. Pas encore assez pour oublier. Et aujourd’hui j'en étais bien heureuse. «  Essayons ça pour voir ». Je devais y aller doucement. Je ne voulais pas faire quelqu'un blessé par ma faute. Ou pire. Ce que je faisais pouvais avoir des conséquences désastreuses. Je ne voulais pas ce genre de poids sur ma conscience. Avec un dernier moment de réflexion, j'activais l'alarme incendie de l'une des pièces de réserve. Pourquoi celle ci ? Elle avait une fermeture automatique que je pouvais pirater à distance. Comme prévu l'un des braqueurs se dirigea vers la source du bruit. Je court-circuitais la serrure une fois qu'il fut à l'intérieur. Il était coincé. Plus que quatre. «  Vous n'allez pas écrire ça dans un article n'est ce pas ?!». L'idée me traversa l'esprit d'un coup. Je paniquais intérieurement. Ce que je faisais n'était pas anodin. Il ne manquait plus que je finisse en première page. La fille du commissaire Gordon, hackeuse de profession ?  Ça faisait vraiment mauvais genre. Et ça pouvait tout aussi bien tuer la carrière de mon père.


••••

by Wiise


Dernière édition par Barbara Gordon le Mar 4 Juil - 18:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


human being

Messages : 765
Date d'inscription : 16/12/2016
Face Identity : Amy Adams.
Crédits : hershelves (avatar) + starfire (signature).

Age du personnage : 34 ans.
Ville : Metropolis.
Profession : Reporter intrépide pour le Daily Planet.
Affiliation : Team Superman, et pro Ligue de Justice. Elle estime que sans eux, les gouvernements seraient bien en peine de gérer les menaces.
Compétences/Capacités : Une capacité quasi surhumaine à s'attirer des ennuis.


Situation Maritale : Après dix ans (littéralement) à ramer, elle vit enfin une idylle avec Clark Kent et son super alter-ego.









MessageSujet: Re: FIGHT LIKE A GIRL ✸ blind date du rp (barbara, lois)   Dim 25 Juin - 15:40

fight like a girl
LOIS & BARBARA

La bonne nouvelle, c'était que miss Gordon semblait aussi déterminée qu'elle à faire quelque chose. Enfin, bonne nouvelle, c'était une question de point de vue. Clark et le commissaire Gordon n'approuveraient probablement pas leur petite entreprise, mais tant pis... Le premier n'était pas là et le second était pieds et poings liés. Évidemment, les tendances légèrement inconscientes de Lois risquaient de ne pas jouer en leur faveur, mais avec un peu de chance Barbara était un peu plus... Raisonnable ? Difficile de l'imaginer quand elles étaient toutes les deux prêtes à mettre leurs vies en danger pour tenter d'aider les autorités et les otages. Lois haussa un sourcil, un peu sceptique, quand Barbara commença à pianoter sur son téléphone. Elle ne perdit pas une miette de ce qu'elle fit, à moitié étonnée seulement de la voir pirater les systèmes de vidéo-surveillance et de sécurité de la banque. À Gotham, les gens étaient pleins de ressources, c'était indéniable. Enfermer l'un des braqueurs dans une réserve après l'y avoir attiré en déclenchant une alarme incendie, c'était intelligent. « Bien joué. » Le tout sans heurts, elle était impressionnée. C'était une méthode bien moins dangereuse que les siennes. « Non, non, promis, pas d'article. » Elle ne dénonçait que les criminels, pas les gens bien. Et puis, elle se doutait bien que si on apprenait que la fille du commissaire Gordon avait des talents de pirate informatique, ils risqueraient d'avoir des ennuis. Et elle aussi, alors qu'elle avait tout intérêt à faire profil bas. Pas question donc d'écrire le moindre petit article sur leur rencontre, le seul qu'elle rédigerait louerait l'efficacité du GCPD – Dieu sait qu'ils avaient besoin d'un peu d'encouragements. « Bon... Plus que quatre ? Je suppose qu'ils vont finir par se demander où est passé leur collègue, ils vont venir le chercher... » Le tout en risquant fort de chercher à ouvrir la porte des toilettes. Autant dire qu'elles devaient agir au plus vite avant d'être trouvées, et de se retrouver dans une situation doublement gênante. « J'ai peut-être une autre idée. Je sais qu'il y a une salle au fond où les clients ont leurs coffres, elle s'ouvre automatiquement et est fermée par une porte similaire à celles des cellules de commissariat... Si elle a une alarme aussi, peut-être qu'on réussira à en attirer un ou deux à l'intérieur. Je suppose qu'à partir d'un certain nombre, votre père et ses hommes devraient pouvoir gérer, non ? Ils n'ont pas d'armes automatiques, et je doute qu'ils soient de très bon tireurs... » Elle se mordit la lèvre, regrettant presque ce qu'elle s'apprêtait à dire. « Depuis le début, ils ont bien dû faire appel à un sniper ou deux... » A situation désespérée, mesure désespérée. Le GCPD n'était pas connu pour faire dans la dentelle, parce qu'on ne pouvait pas se le permettre à Gotham. Lois s'estimait déjà heureuse que ce ne soit pas le gang du Joker qui ait débarqué, là, le carnage aurait été assuré.
Made by Neon Demon

_________________
Being both soft and strong is a combination very few have mastered. Be soft. Do not let the world make you hard. Do not let pain make you hate. Do not let the bitterness steal your sweetness. Take pride that even though the rest of the world may disagree, you still believe it to be a beautiful place.

when you realise clark kent is superman:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


hero of earth

Messages : 1058
Date d'inscription : 26/02/2017
Face Identity : Evan Rachel Wood
Crédits : praimfaya

Age du personnage : 26 ans
Ville : Gotham
Profession : Assistante bibliotéhcaire, pirate informatique et analyste
Affiliation : Bat-Family
Compétences/Capacités :

Oracle:

x pirate informatique / hackeuse
x vidéo surveillance
x construction/maintenance des objets informatiques à la tour de l'horloge et à la batcave
x support technique de la Batfamily
x 911 des super-héros
x maniement d'armes de poings
x soins de premier secours
x analyse produits chimiques/toxines

Batgirl (en hiatus)

x gymnastique / danse classique
x maniements d'armes propre à la Batfamily (batarangs, escrima sticks, bombes et fumigènes)
x arts martiaux
x soins de premiers secours
x analyse chimique/toxines
x désactivation de bombes
x support informatique et technique
x conduite des moyens de transports de la Batfamily ( batmobile, batjet, moto..)


Situation Maritale : En couple avec le bébé Green Lantern, Kyle Rayner.









MessageSujet: Re: FIGHT LIKE A GIRL ✸ blind date du rp (barbara, lois)   Dim 25 Juin - 17:50

Fight like a girl
lois & barbara
••••

« Bien joué. » . «  Merci ». Je cachais à peine a satisfaction. Je n'avais pas fait grand chose de ben difficile mais j'acceptais le compliment pour ce qu'il était. Puis c'était bien la première fois que je montrais ce visage. C'était plaisant de voir une réponse positive. Réponse évidemment provoquée aussi par la situation. Mais cela ne faisait rien. Cela me fit du bien. Ce fut tout ce que je retenais. « Bon... Plus que quatre ? Je suppose qu'ils vont finir par se demander où est passé leur collègue, ils vont venir le chercher. ». Je hochais la tête sans lâcher mon écran des yeux. «  C'est le problème de ce genre de manœuvre. Je dirai qu'on a à peu près 5 minutes pour neutraliser les autres avant qu'ils se rendent compte du subterfuge ». Autant dire qu'après, ils allaient paniquer et fouiller toutes les pièces. Celle dans laquelle nous nous trouvions compris. On pouvait évidemment jouer au jeu du chat et de la souris. Cependant, c'était assez difficile pour moi. Je faisais du bruit et je prenais de la place. «  Peut être dix minutes vu qu'ils ont pas l'air d'être très futés ces messieurs ».  Cinq ou dix minutes, cela ne changeait pas grand chose. Il fallait agir vite. Mon père n'allait pas prendre de risque inutiles. Il devait respecter le protocole. On devait lui donner les moyens de pouvoir faire son boulot. Je savais par avance que j'allais me faire tirer les oreilles. Il détestait que je me mêle de ses affaires. Pas de ma faute cependant, aujourd'hui j'étais une des affaires. Moi et tous les autres otages.

« J'ai peut-être une autre idée[...]Je suppose qu'à partir d'un certain nombre, votre père et ses hommes devraient pouvoir gérer, non ? Ils n'ont pas d'armes automatiques, et je doute qu'ils soient de très bon tireurs.. ». Un léger son remonta le long de ma gorge. Effectivement, ils n'avaient pas l'air très doués mais c'était bien ce qui m'inquiétait.  Ils pouvaient tirer dans le tas. Pas besoin de savoir viser pour ça. Et je savais par avance que c'était la stratégie qu'ils allaient employer si ils le devaient.  Il y aurait à coup sur au moins des blessés. Des morts peut être. Je préférais éviter toute effusion de sang. Alliée comme ennemie d'ailleurs. Les coffrer était nécessaire pour les faire parler. «  C'est une bonne idée, je vais voir ce que je peux faire ».   Je pianotais sur mes petites touches. La salle je la trouvais rapidement. Son système de sécurité aussi. Je m'infiltrais dans ce dernier. «  Alors bonne nouvelle il y a effectivement une alarme . Cette dernière déclenche la fermeture automatique de la porte une fois activée. La mauvaise nouvelle c'est qu'elle ne se déclenche que si quelqu'un va physiquement retirer sans y être invité une des boites. Ou forcer un coffre ». C'était ingénieux. Mais pas très pratique pour nous. Ça nous aidait pas des masses. «  Je peux forcer un coffre à distance puisqu'ils sont reliés au système de sécurité de la banque mais faut trouver autre chose pour les envoyer dans cette direction ». Sinon, il m'était impossible de les coincer.  Mon cerveau fumait pour trouver une solution. Mes pupilles dansèrent sur les plans , les bouts de codes. Mes yeux voguaient entre la petite bande de criminelle et la salle du coffre. Peut être pouvais je utiliser le réseau incendie de l'immeuble pour débloquer l'eau à un endroit précis. Ça ferait à coup sur du bruit. C'était une idée comme une autre. Puis les minutes tournaient. On n'avait pas trop de temps à perdre en décision. Il nous fallait agir.  «  Vous trouverez pas que celui là se comporte bizarrement ? On dirait qu'il a un truc sous sa veste ». Mes yeux avaient été attiré par sa posture. Il y avait un truc qui clochait.

••••

by Wiise


Dernière édition par Barbara Gordon le Mar 4 Juil - 18:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


human being

Messages : 765
Date d'inscription : 16/12/2016
Face Identity : Amy Adams.
Crédits : hershelves (avatar) + starfire (signature).

Age du personnage : 34 ans.
Ville : Metropolis.
Profession : Reporter intrépide pour le Daily Planet.
Affiliation : Team Superman, et pro Ligue de Justice. Elle estime que sans eux, les gouvernements seraient bien en peine de gérer les menaces.
Compétences/Capacités : Une capacité quasi surhumaine à s'attirer des ennuis.


Situation Maritale : Après dix ans (littéralement) à ramer, elle vit enfin une idylle avec Clark Kent et son super alter-ego.









MessageSujet: Re: FIGHT LIKE A GIRL ✸ blind date du rp (barbara, lois)   Ven 30 Juin - 22:03

fight like a girl
LOIS & BARBARA

Cette histoire, c'était pire qu'un casse-tête chinois. Les choses auraient été terminées depuis bien longtemps si Clark était intervenu. Mais s'il n'était pas là, c'était qu'il ne pouvait pas l'être, Lois le savait très bien. Elle se demandait, en revanche, ce que pouvait bien faire Batman. Non mais franchement, quelle idée de se la jouer héros nocturne... Et c'était à Barbara et elle de trouver une solution. Pas la chose la plus dingue qu'elle ait eu à faire – à vrai dire c'était même la routine – mais pas la plus simple non plus. Un seul faux pas et elles se retrouveraient impuissantes avec le reste des otages, ou pire. Et leurs options étaient limitées. Pour ne pas dire quasiment inexistantes. Elle soupira longuement après avoir écouté les explications de Barbara concernant la salle des coffres. Évidemment, il allait falloir un appât, et elle est toute désignée, pas vrai ? « Je devrais pouvoir les attirer dans le coin, ce n'est pas comme si je n'avais pas l'habitude. » Clark, si tu m'entends... Oups, désolée, on en parlera plus tard ? Mais un autre problème de taille se posait. Un problème du genre... explosif. « Oh, merde. On dirait qu'il porte une ceinture d'explosifs... C'est étrange, non ? Pour des braqueurs, je veux dire. Vous croyez que le braquage n'est qu'une façade et que c'est en réalité une tentative d'attentat ? » Voilà qui risquait de compliquer les choses si c'était le cas. Des voyous sans réelle expérience, c'était une chose, mais des terroristes... Oui, bon, en même temps, Lois s'était retrouvée face à Zod et à ses hommes, donc en fin de compte, elle avait déjà vu bien pire. Ce n'était pas forcément rassurant, mais au moins elle pouvait se dire qu'elle avait survécu à plus catastrophique. « Bon, d'accord, réfléchissons... Vous avez moyen de voir s'ils ont des revendications, des demandes ? S'ils ont revendiqué appartenir à un groupe quelconque ? » Ces informations pourraient être précieuses pour les aider à comprendre ce qu'ils manigançaient. Parce que si l'argent n'était pas leur principale préoccupation, ils se moqueraient bien des coffres et de leurs contenus. « S'ils n'en ont pas après l'argent de la banque, et que c'est véritablement un attentat... J'ai peur qu'ils ne veuillent faire un maximum de victimes. Ce que je ne comprends pas, c'est pourquoi ils chercheraient à faire passer ça pour un braquage... A moins que... A moins qu'il n'y ait quelque chose de vraiment important dans le coffre principal, mais qui n'a rien à voir avec des billets ou de l'or. » Lois réfléchissait, analysait la situation à haute voix comme elle avait pris l'habitude de le faire avec Clark. « Vous avez accès à leurs registres ? Peut-être qu'un parrain de la mafia cache quelque chose ici, et que ces pseudos braqueurs appartiennent à un gang ennemi. Ce ne sont que des suppositions, mais je ne vois pas pourquoi de simples voleurs monteraient une opération suicide... »
Made by Neon Demon

_________________
Being both soft and strong is a combination very few have mastered. Be soft. Do not let the world make you hard. Do not let pain make you hate. Do not let the bitterness steal your sweetness. Take pride that even though the rest of the world may disagree, you still believe it to be a beautiful place.

when you realise clark kent is superman:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


hero of earth

Messages : 1058
Date d'inscription : 26/02/2017
Face Identity : Evan Rachel Wood
Crédits : praimfaya

Age du personnage : 26 ans
Ville : Gotham
Profession : Assistante bibliotéhcaire, pirate informatique et analyste
Affiliation : Bat-Family
Compétences/Capacités :

Oracle:

x pirate informatique / hackeuse
x vidéo surveillance
x construction/maintenance des objets informatiques à la tour de l'horloge et à la batcave
x support technique de la Batfamily
x 911 des super-héros
x maniement d'armes de poings
x soins de premier secours
x analyse produits chimiques/toxines

Batgirl (en hiatus)

x gymnastique / danse classique
x maniements d'armes propre à la Batfamily (batarangs, escrima sticks, bombes et fumigènes)
x arts martiaux
x soins de premiers secours
x analyse chimique/toxines
x désactivation de bombes
x support informatique et technique
x conduite des moyens de transports de la Batfamily ( batmobile, batjet, moto..)


Situation Maritale : En couple avec le bébé Green Lantern, Kyle Rayner.









MessageSujet: Re: FIGHT LIKE A GIRL ✸ blind date du rp (barbara, lois)   Dim 2 Juil - 11:47

Fight like a girl
lois & barbara
••••

«  Oh, merde. On dirait qu'il porte une ceinture d'explosifs... ». «  Exactement ce que je pensais ». Autant dire que cela ne nous arrangeait pas du tout. Le niveau de dangerosité de la situation venait d monter en flèche. Impossible en plus de voir d'ici, sans lui arracher la veste, de quel genre d'explosifs il s'agissait. Etait ce artisanal ou non ? Quel était le moyen de détonation. Si ça trouvait, ce n'était même pas lui qui avait de quoi faire exploser le tout. Tout était peut être à distance. Contrôlé depuis l'extérieur, voir depuis une autre ville, un autre continent. Avec un coup de téléphone, on pouvait faire beaucoup de choses aujourd'hui. Le manque de connaissance ne jouait pas en notre faveur. « C'est étrange, non ? Pour des braqueurs, je veux dire. Vous croyez que le braquage n'est qu'une façade et que c'est en réalité une tentative d'attentat ? ». «  Peut être. Mais franchement c'est Gotham, plus rien ne me surprend ». Il était vrai néanmoins que c'était un peu gros pour n'être qu'un simple braquage. A présent c'était sur, ceci dit, il y avait quelqu'un derrière ça. Quelqu'un qui n'était pas là. Ces criminels n'avaient pas l'air assez futés pour mener ce genre de plan, ou même y penser. Après je pouvais évidemment me montrer. Je gardais donc pour moi ms réflexions. Ne jamais sous estimer son ennemi. Il fallait que je prévienne mon père. Il fallait que je l'informe. «  Bon, d'accord, réfléchissons... Vous avez moyen de voir s'ils ont des revendications, des demandes ? S'ils ont revendiqué appartenir à un groupe quelconque ? ».  En théorie oui. Mais je ne pouvais pas tout faire en même temps. Il fallait que je stoppe la surveillance un instant pour me connecter au reste. J'aurais vraiment du amener ma tablette. J'aurais eu bien moins de difficultés. «  Okay je vais essayer. Mais on va être aveugle pour quelques minutes. Est ce que vus pouvez appeler mon père pour li dire ce qu'on vient de découvrir. Je pense pas que la GCPD ait toutes les informations nécessaires. Si ils tirent sur la veste, on est tous morts ». L'information était lâchée. Et je ne comptais pas mourir de suite. Je rentrais le numéro personnel de mon père sur son portable et la laissais l'informer. Je n'oublierai évidemment pas de faire un tour sur son portable pour l'effacer par la suite. C'était une journaliste après tout. Je n'avais pas envie qu'elle ait une ligne directe jusqu'à lui.

Avec grande difficulté au vu de la petitesse de mon écran, je rentrais dans les diverses bases de données que je pouvais rapidement pirater.  Autant dire que c'était galère de manier les photos que j'avais stocké par le biais de s caméras de sécurité pour faire correctement mes recherches. Même dix doigts n'étaient pas suffisants. Un léger son remonta le long de ma gorge. Ils n'étaient pas connus à l'international. Ce qui était probablement une bonne nouvelle pour nous. Sauf si ils n’avaient jamais été pris. En tout cas, on allait rien apprendre de plus là dessus. Je passais donc au réseau local. Les résultats se firent plus nombreux. Clairement eux n’étaient que des sous-fifres. Certainement grassement payés. Ils n'avaient pas le profil. « S'ils n'en ont pas après l'argent de la banque, et que c'est véritablement un attentat... J'ai peur qu'ils ne veuillent faire un maximum de victimes. Ce que je ne comprends pas, c'est pourquoi ils chercheraient à faire passer ça pour un braquage... ». « Franchement à eux quatre, ils n'ont même pas vingt ans de prison. C'est vraiment rien , surtout pour une ville comme la mienne. Je pense qu'on peut rayer la tentative d'attentat de la liste». Cela me paraissait improbable. Par sécurité, je le gardais quand même dans un coin de mon esprit. « A moins que... A moins qu'il n'y ait quelque chose de vraiment important dans le coffre principal, mais qui n'a rien à voir avec des billets ou de l'or ». C'était une idée en effet. Après tout, nous étions à la banque centrale de Gotham. Il se tramait forcément des choses pas très nettes. C'était même obligatoire.

« Vous avez accès à leurs registres ? Peut-être qu'un parrain de la mafia cache quelque chose ici, et que ces pseudos braqueurs appartiennent à un gang ennemi. Ce ne sont que des suppositions, mais je ne vois pas pourquoi de simples voleurs monteraient une opération suicide... ». «  Eux non, ils ne sont pas le cerveau. C'est l'inconnu derrière qui tire toutes les ficelles. ». Comme ce qu'elle avait demandé, je passais dans leurs registres. Évidemment, je ne trouvais rien. Même les banquiers véreux n'étaient pas assez stupides pour enregistrer leurs méfaits ou leurs clients plus que douteux. Sauf si c'était Falcone. Agacée, je soupirais. Cette histoire commençait à me courir sur le haricot. «  Qu'importe ce que c'est, on trouvera pas l'information comme ça.  Va falloir qu'on trouve autre chose ».  Je passais une main dans mes cheveux roux et remettais le fil de surveillance de l'autre. «  Bon récapitulons ce dont on est sures.  On  sait que lui porte des explosifs, sans connaître le moyen de détonation.  On sait qu'ils nous restent quatre mecs. Et que le GCPD est coincé dehors pour le moment. En gros, on sait qu'on est dans la merde !». Je plaisantais mais la situation ne m'amusait pas le moins du monde. «  Il  faudrait qu'on arrive à se débarrasser du gars à la bombe. L'idée de la salle des coffres était pas mauvaises Les portes et murs sont renforcés. Si il explose, ça secouerait le bâtiment mais l'explosion ne sortirait pas de la pièce. Le tout est de savoir comment faire pour que ça soit précisément lui qu'on attire ». Je détestais jouer au jeu du chat et de la souris.

••••

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


human being

Messages : 765
Date d'inscription : 16/12/2016
Face Identity : Amy Adams.
Crédits : hershelves (avatar) + starfire (signature).

Age du personnage : 34 ans.
Ville : Metropolis.
Profession : Reporter intrépide pour le Daily Planet.
Affiliation : Team Superman, et pro Ligue de Justice. Elle estime que sans eux, les gouvernements seraient bien en peine de gérer les menaces.
Compétences/Capacités : Une capacité quasi surhumaine à s'attirer des ennuis.


Situation Maritale : Après dix ans (littéralement) à ramer, elle vit enfin une idylle avec Clark Kent et son super alter-ego.









MessageSujet: Re: FIGHT LIKE A GIRL ✸ blind date du rp (barbara, lois)   Lun 10 Juil - 13:58

fight like a girl
LOIS & BARBARA

Lois savait par expérience que les apparences pouvaient être très trompeuses, et par conséquent terriblement dangereuses. Peut-être que ces types n'avaient pas l'air de terroristes en puissance, mais ce n'était en rien une indication qu'ils n'en étaient pas. « Beaucoup de gangs et de groupes terroristes recrutent de petits criminels pour faire leurs basses besognes. Ce sont peut-être des novices dans le métier, mais ils n'en sont pas moins dangereux pour autant. Je me trompe peut-être, mais ce ne serait pas la première fois que je verrais ce genre de choses arriver. » Son instinct la trompait rarement, et s'il était vrai qu'elle pouvait avoir tort, elles devaient rester méfiantes. Les actes terroristes avaient connu une augmentation massive depuis que Darkseid s'était pointé sur la planète, au point que c'en était devenu un problème de plus en plus délicat à gérer, et cela partout à travers le monde. Ce qui était certain en tout cas, c'était que ces types, et surtout leur patron, voulaient quelque chose. Si ça n'avait été qu'une question d'or ou d'argent, ils auraient déjà forcé les coffres et se seraient enfuis. C'était bien plus compliqué que cela, et Lois détestait ne pas avoir tous les éléments du puzzle entre les mains. Elle se sentait impuissante et inutile, et cela commençait sérieusement à lui taper sur les nerfs. « Dans la merde ou pas, il faut qu'on fasse quelque chose avant que l'un de ces types ne craque et ne commence à tirer dans le tas, ou avant que celui à la bombe ne se fasse exploser par accident. Ce ne sont pas des pointures, et c'est ce qui m'inquiète. Ils n'ont pas l'air très au point, je crains les bavures... » Et ce qu'elle veut dire par là, c'est qu'elle a peur qu'ils fassent un véritable carnage dans la banque. Enfermer le braqueur à la bombe dans le coffre, ce serait une bonne idée, l'explosion serait en partie contenue. Mais le problème perdurait, il fallait trouver un moyen de l'y conduire et ensuite l'y enfermer. Ce qui en poserait un autre si elles y parvenaient, puisque les autres risquaient de se demander où il était passé et de débarquer. La situation était compliquée, terriblement compliquée, et Lois commençait à ne plus savoir sur quel pied danser. « Je pourrais essayer de l'attirer vers le coffre... Quant aux autres, j'ai peur qu'il ne faille une intervention du GCPD. Il serait idiot de supposer que nous puissions tous les mettre hors d'état de nuire depuis les toilettes... » Elles n'étaient armées que de leurs cerveaux, et malheureusement cela ne suffirait pas en pareille situation. Là, Lois aurait donné à peu près n'importe quoi pour voir Clark débarquer et sauver tout le monde, comme il savait si bien le faire. Mais il était forcément occupé avec la Ligue s'il n'était pas là, sinon il serait déjà intervenu depuis bien longtemps, peut-être même que les braqueurs n'auraient pas eu le temps de prendre qui que ce soit en otage. « Je ne sais pas ce qui pourrait pousser exactement ce type là à se déplacer, c'est probablement lui qui doit bouger le moins dans le lot... Bordel, ce que c'est compliqué ! » Elle a un claquement de langue agacé, avant d'avoir comme une illumination. « Attendez, je crois que j'ai une idée. Ils ont fait baisser les rideaux métalliques et les quelques fenêtres encore ouvertes sont en hauteur, hors de portée... Si vous pouviez éteindre toutes les lumières de la banque, la pièce centrale serait plongée dans la pénombre, cela devrait permettre aux hommes de votre père, et notamment aux snipers avec leur vision thermique de les, hm... De les arrêter. » Lois n'aime pas cela, mais il faut faire un choix. Et entre des vies innocentes et des criminels, il est vite fait.
Made by Neon Demon

_________________
Being both soft and strong is a combination very few have mastered. Be soft. Do not let the world make you hard. Do not let pain make you hate. Do not let the bitterness steal your sweetness. Take pride that even though the rest of the world may disagree, you still believe it to be a beautiful place.

when you realise clark kent is superman:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


hero of earth

Messages : 1058
Date d'inscription : 26/02/2017
Face Identity : Evan Rachel Wood
Crédits : praimfaya

Age du personnage : 26 ans
Ville : Gotham
Profession : Assistante bibliotéhcaire, pirate informatique et analyste
Affiliation : Bat-Family
Compétences/Capacités :

Oracle:

x pirate informatique / hackeuse
x vidéo surveillance
x construction/maintenance des objets informatiques à la tour de l'horloge et à la batcave
x support technique de la Batfamily
x 911 des super-héros
x maniement d'armes de poings
x soins de premier secours
x analyse produits chimiques/toxines

Batgirl (en hiatus)

x gymnastique / danse classique
x maniements d'armes propre à la Batfamily (batarangs, escrima sticks, bombes et fumigènes)
x arts martiaux
x soins de premiers secours
x analyse chimique/toxines
x désactivation de bombes
x support informatique et technique
x conduite des moyens de transports de la Batfamily ( batmobile, batjet, moto..)


Situation Maritale : En couple avec le bébé Green Lantern, Kyle Rayner.









MessageSujet: Re: FIGHT LIKE A GIRL ✸ blind date du rp (barbara, lois)   Dim 30 Juil - 17:47

Fight like a girl
lois & barbara
••••

« Je pourrais essayer de l'attirer vers le coffre... Quant aux autres, j'ai peur qu'il ne faille une intervention du GCPD. Il serait idiot de supposer que nous puissions tous les mettre hors d'état de nuire depuis les toilettes... ».  Elle n'avait pas tord. Si j'avais encore mes jambes, la situation aurait été bien différente. Je me serai déjà éclipsé pour résoudre le problème. Mais là, j'étais bloquée. Moi comme tous les autres d'ailleurs. « Je ne sais pas ce qui pourrait pousser exactement ce type là à se déplacer, c'est probablement lui qui doit bouger le moins dans le lot... Bordel, ce que c'est compliqué ! ». J’acquiesçais. La situation était un peu tendue. Et elle avait raison. Le faire bouger lui n'était pas la tâche la plus aisée. Il savait très bien pourquoi il était là. Il savait ou il devait être pour faire le maximum de dégâts. Il fallait donc forcer leur jeu. Sans trop le forcer et créer une catastrophe. Il fallait sauvegarder la vie des autres otages tout en déraillant leur plan. Sur le moment, c'était un peu comme chercher une épingle dans une botte de foin. Et plus ça allait, plus je pensais comme elle ; d'ici nous n'y arriverions pas. A on contraire, néanmoins, je n'étais pas sûre que le GCPD soit apte à nous aider avant que la nervosité ait raison de nos malfaiteurs. Discrètement, j'envoyais un  message de détresse à certains membres de la Batfamily.  Contrairement à Batman lui même, Red Robin sortait en plein jour si la situation le nécessitait. Il le faisait assez rarement mais je savais qu'il viendrait me sauver les fesses si il n'était pas occupé ailleurs. Et si ce n'était pas un gros si, je ne savais pas ce que c'était. Si ça se trouve, il n'était même pas à Gotham aujourd'hui et n'était même pas au courant de ce qui se passait. Sinon, il était peut être planqué quelque part, sur un des toits à voir ce que tout cela devenait avant d'agir. Vous parliez d'un coup de poker. C'était vraiment le dernier de nos atouts. En attendant, de toute façon, il fallait qu'on réfléchisse à autre chose. Qu'on trouve autre chose.

« Attendez, je crois que j'ai une idée. Ils ont fait baisser les rideaux métalliques et les quelques fenêtres encore ouvertes sont en hauteur, hors de portée... Si vous pouviez éteindre toutes les lumières de la banque, la pièce centrale serait plongée dans la pénombre, cela devrait permettre aux hommes de votre père, et notamment aux snipers avec leur vision thermique de les, hm... De les arrêter. ». «  Oui mais ça règle pas le problème de notre homme bombe. Si il prend peur et qu'il active le tout, on a la mort de tous les gens dans la salle principale sur la conscience. Je sais pas vous, mais ça me semble un trop lourd fardeau à porter ». J'avais déjà assez de cadavres dans mes placards. Assez de gens pour lesquels j'étais arrivée trop tard. Pour lesquels, j'avais failli. Jason avait été tout en haut de cette liste pendant des années. Il y était encore. Son retour à la vie n'enlevait rien à mon sentiment de culpabilité. A mon impuissance de ce jour là.  «  Et puis c'est sans compter le fait que la bombe peut, peut être,  être activée à distance par quelqu'un d'autre ». Et là ça ne réglait définitivement en rien nos problèmes. Surtout si nous n'étions pas assez rapides par la suite pour évacuer les otages. Disons que ça réglait qu'en partie le soucis. Après, son idée n'était pas forcément mauvaise. Mais elle devait être couplée avec une autre manœuvre pour minimiser au maximum le risque. «  Okay, je crois que j'ai une idée mais va falloir qu'on sorte de là et qu'on se sépare. Je vous cache pas, c'est pas l'idée la moins dangereuse du siècle ». Après tout, j'étais la reine des mauvaises idées lorsque je m'y m'étais. J'avais bien ouvert ma porte d’entrée au Joker. Ceci dit, ça m'était les choses en perspective. Rien ne me paraissait pire que ça. « Le tout c'est de les occuper tous en même temps et de les attirer là où on veut ». De mes doigts, je pianotais sur mon menton.  Je reposais mes yeux sur la composition de la pièce avant  de relever mon regard vers elle. «  Okay je m'occupe de ces trois là et vous vous occupez de celui à la  bombe. Je garderai un œil sur vous pour l'enfermer. Oh et tenez ! ». Je lui tendis la petite lacrymo cachée dans mon sac. «  ça peut toujours servir si il vous colle un peu trop ». On ne savait jamais. Je me déplaçais vers la porte que j’entrouvrais légèrement.  Je farfouillais à nouveau dans mon sac pour sortir ma petite bombe de déodorant que je transformais un petit bombe artisanale. C'était fou ce qu'on apprenait à faire en étant apprentie du chevalier noir.

J'attendis qu'elle me donne son feu vert pour ouvrir complètement la porte et sortir de la pièce. Pour l'instant, ils ne doutaient encore de rien. Il fallait agir vite. Du plus fort que je pus, je lançais mon déodorant transformé dans un des couloirs vides. J'avais approximativement dix seconds pour mettre le reste de mon plan à exécution. De mes doigts, j'activais les distributeurs qui commencèrent à cracher leurs billets verts au visage d'un des braqueurs au moment même ou mon déodorant explosa.  Ça en faisait deux occupé ailleurs. Je ne laissais pas le temps au troisième le temps de réfléchir et lui fonçais dessus alors qu'il était occupé à regarder ailleurs. Parfois, la meilleure défense était l'attaque.  Et pour être honnête, j'étais à court d'idées. Surtout sans mes jouets. Ah qu'est ce que j'aurais donné pour avoir mes batarangs avec moi aujourd'hui. Ou les divers aérosols dont Bruce adorait se servir.

••••

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé












MessageSujet: Re: FIGHT LIKE A GIRL ✸ blind date du rp (barbara, lois)   

Revenir en haut Aller en bas
 
FIGHT LIKE A GIRL ✸ blind date du rp (barbara, lois)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Vase] Love is Blind by Jessica LERTVILAI
» Easy Girl ou une fille pas si facile !
» date du prochain stage pour cdc au reptilarium du larzac
» calculer la date du poulinage
» [Store lumineux] Bright blind by Makoto HIRAHARA

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
gods among us :: UNITED STATES OF AMERICA :: gotham city-