AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  


Partagez | 
 

 Autopsie (Hope Williams)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar


super villain

Messages : 566
Date d'inscription : 30/03/2017
Face Identity : Kevin Spacey
Crédits : Oba Seb

Age du personnage : 50 ans
Ville : Metropolis
Profession : Directeur de la société Lexcorp
Affiliation : Crime organisé de Lex Luthor, Injustice League
Compétences/Capacités :

-Ressources matérielles et financières de la société Lexcorp

-Réseau de sbires, d'employés et de criminels en tout genre

-Technologies d'avant-garde dans les domaines de la cybernétique

-Détenteur de la majorité de la kryptonite présente sur terre

-Possède une armure de combat high-tec, capable de contrer Superman en duel


Situation Maritale : Célibataire









MessageSujet: Autopsie (Hope Williams)   Dim 11 Juin - 17:09




Autopsie
Hope Williams • Lex Luthor

Gotham City

A peine Hope Williams était-elle sortit de chez elle qu'il y eut des bruits de pas derrière elle. Des mains l'attrapèrent. De grands balèzes en costards et manteaux lui tombèrent dessus de toutes parts. Des mains la traînèrent vers la rue, des mains lui mirent des menottes. Une limousine bleue nuit vint se ranger. Des mains l'agrippèrent pour la tirer à l'intérieur. Des mains la jetèrent sur la banquette. Des mains lui mirent du sparadrap sur la bouche. Un sbire commenta :

« Vous êtes sûr que le patron la veut juste pour discuter ? Non mais regarder là, on a envie d'en croquer, rien n'y manque ! »

Des mains lui mirent un mouchoir au chloroforme en plein dans la figure.

…………………………

Réveil

Ce n'était pas exactement une chambre d'hôpital. C'était exactement le genre de réveil qu'on se tape quand on a été anesthésié. Murs blancs et lit blanc. Le genre d'endroit qui vous fait croire que vous êtes au paradis quand vous reprenez conscience. Dans le genre blanc brumeux. Une impression de flotter dans le blanc. Voilà ce que semblait dire la pièce. Mais en dehors de ça, Hope Williams avait toujours les mêmes vêtements et elle n'avait même pas d'aiguille de perfusion planté dans le bras. Lex Luthor entra dans la pièce doucement. Il la regarda en songeant à ce qu'elle avait bien du ressentir. Il soupçonnait que lorsqu'on était chloroformé, tout était blanc aussi. C'est ainsi qu'il se l'imaginait, vu que ça ne lui était jamais arrivé. L'engourdissement devait sans doute phagocyter toute pensée. La brume vaporeuse devait sans doute engloutir tout l'inconfort. Luthor lança cordial :

« Vous allez bien ? Je regrette profondément ce que vous ont fait mes hommes. Cette bande d'abruti à mal interprété mes propos. J'avais dis que je souhaitais vous voir au plus vite et… ils ont du penser à autre chose, interpréter tout ça différemment. Bref, tout ceci est indépendant de ma volonté, je voulais juste qu'ils vous convient ici dans les plus bref délais. Acceptez mes plus sincères excuses. J'espère que vous ne m'en tiendrez pas rigueur. Vous verrez on en rigolera en y repensant dans un mois. »

La pièce blanche était si aseptisée qu'on pouvait en déceler les odeurs que Luthor avait apporté avec lui : son cigare cubain hors de prix qu'il s'était fumé il y a 15 minutes. Son eau de cologne, cette odeur de pluie sur son trench coat de veste. Il y avait eut sans doute une pluie torrentielle au dessus de la ville, lorsque Luthor était entré dans le bâtiment. Le milliardaire appuya sur un bouton. Les stores de la pièce se déployèrent, dévoilant une vue vertigineuse de Metropolis. Lex retira sa veste humide et la laissa sur l'unique chaise de la pièce. Il dit à Williams tout en réajustant ses boutons de manchettes de son complet Paul Stuart de couleur gris :

« En tout cas c'est un plaisir de vous revoir après ce gala on ne peut plus agité. Comme vous vous en doutez au vu de la ville qui apparaît derrière cette fenêtre. Vous êtes au 57ème étage de la Lexcorp Tower. Nous avons pu échanger quelques mondanités et propos plaisants lors de cette soirée, mais là j'aurais à vous entretenir de choses bien plus sérieuses. »

Luthor entrecroisa ses doigts et afficha ce sourire effrayant qu'il affichait peu en public.

« Ma chère, je représente un groupe d'individu qui s'inquiète fortement de l'influence néfaste de certains méta-humains sur notre société. En particulier ce groupe au doux nom de « Justice League ».Dans le cadre de nos initiatives pour contenir cette engeance, nous ambitionnons d'en connaître un peu plus sur la menace en question et devons pour cela solliciter l'avis de gens à la fois professionnels, rigoureux et talentueux. »

Lex le souriant s'approcha de Williams avec cette espèce de démarche furtive à vous faire froncer les sourcils.

« Avant de poursuivre plus avant cette discussion, je brûle de connaître votre opinion sur tout ça, sur cette espèce de bande d'ahuris costumés. Oh j'oubliais, souhaitez vous vous restaurer ou boire quelque chose ? Quel hôte indélicat je suis. »

Fiche codée par NyxBanana
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


human being

Messages : 1523
Date d'inscription : 06/02/2017
Face Identity : Tatiana Maslany
Crédits : avatar by magnus effect, codes sign by anaelle, bann by Starfire ♥

Age du personnage : 30 ans
Ville : Gotham City, après avoir commencé sa carrière à Bludhaven
Profession : Médecin urgentiste au Gotham Mercy General Hospital.
Affiliation : Neutre, avec une animosité assez marquée envers les justiciers.
Situation Maritale : Séparée de son compagnon qui l'a embarquée dans un chantage dont elle ne sait pas se sortir. Mère d'une petite fille qui lui a été enlevée et qu'elle n'a pas vue depuis bientôt un an.









MessageSujet: Re: Autopsie (Hope Williams)   Sam 24 Juin - 14:54

Autopsie
Lex Luthor & Hope Williams

C’était une journée tout ce qu’il y a de plus ordinaire. Journée de repos, la seule de la semaine, et elle s’annonçait chargée. Hope avait prévu beaucoup de choses pour optimiser son temps et combler chaque minute afin de ne pas avoir une seconde de répit. Elle ne voulait pas se retrouver en tête à tête avec elle-même, elle ne voulait pas avoir le temps de réfléchir à quoi que ce soit. Elle allait s’occuper l’esprit en attendant de retourner au boulot, le lendemain. Il n’y avait qu’au boulot, de toute façon, qu’elle se sentait vraiment bien, car son travail était son meilleur remède contre les pensées parasites. Ses patients requéraient toute son attention et elle pouvait enfin oublier sa fille, son ex, les problèmes d’argent, les psychopathes de tous genres. Dès qu’elle mettait le pied hors de l’hôpital, tout ça lui sautait à nouveau au visage, et c’était encore pire quand elle ne travaillait pas … Hope n’aimait pas les jours de repos, et elle faisait tout sauf se reposer. C’était donc une journée absolument ordinaire, pas vraiment agréable, pas tout à fait désagréable non plus. Juste monotone et assommante. Et elle aurait pu le rester, vraiment. Hope ne demandait pas à ce que ça change, son train-train lui allait très bien. Bien mieux en tout cas que d’avoir deux gorilles baraqués lui tombant dessus, lui passant les menottes et l’entraînant dans une … limousine ? Prise de panique, Hope ne comprenait plus ce qui lui arrivait, si ce n’était qu’elle était en train d’être enlevée en pleine rue. Elle se débattit, mordit, cria, mais les deux hommes la maîtrisèrent sans mal et la forcèrent à monter dans la limousine. Quelques instants plus tard, ses cris avaient été étouffés par une bande de scotch, et un chiffon humide sur le visage la fit sombrer dans l’inconscience.

Elle reprit lentement connaissance, flottant d’abord dans une léthargie engourdie, l’esprit vide. Puis ses souvenirs lui revinrent et ce fut comme un électrochoc. Les deux hommes, les menottes, la limousine … On l’avait enlevée ! Elle ouvrit alors les yeux en sursautant violemment, peinant à traverser la brume qui l’enveloppait encore et qui ralentissait ses facultés. Elle promena un regard effaré autour d’elle, découvrant la blancheur de la pièce, le lit sur lequel elle était couchée. A l’hôpital ? Pas celui de Gotham en tout cas, puisqu’il était détruit. Non, la chambre était trop vide pour ça, il n’y avait aucun appareil médical. Et puis elle n’était pas blessée, put-elle constater en examinant rapidement ses bras et ses jambes. On ne lui avait pas fait de mal, ce qui était plutôt étrange vu la façon dont elle avait été kidnappée. Elle n’était même pas attachée, c’était à n’y rien comprendre. On l’avait déjà relâchée ? Mais où était-elle ? Comment était-elle arrivée là ? En tout cas elle n’avait pas l’intention d’y rester. Elle allait se lever quand la porte s’ouvrit, et Hope se prépara à invectiver copieusement la personne qui entrait. Qui que ce soit, il ou elle allait en prendre pour son grade – Hope avait encore le cœur qui battait la chamade et elle n’allait pas se gêner pour se défouler. Mais elle fut proprement stupéfiée par l’identité de son visiteur et elle en resta coite, suffisamment longtemps pour qu’il prenne la parole le premier.

Lex Luthor s’exprima avec une bonhommie qui tranchait particulièrement avec les derniers souvenirs de Hope, pourtant il confirma que c’était bien à lui qu’elle devait son kidnapping. Et pas une seconde il ne semblait troublé qu’elle ait été malmenée de la sorte. « Vous m’avez fait enlever ? » Demanda-t-elle avec incrédulité. « Erreur d’interprétation ou pas, c’est exactement comme ça que je l’ai ressenti ! Ils m’ont droguée ! Vous les avez virés, j’espère ? » Sa colère reprenait le pas sur la surprise. Elle ne savait toujours pas ce qu’elle fichait là, en face de Lex Luthor. Elle n’avait déjà pas compris qu’il l’ait invitée à son gala la première fois, et elle comprenait encore moins qu’il ait souhaité la revoir aussi … précipitamment. Elle jeta un regard par la fenêtre qu’il venait de dévoiler et eut un vertige, sans doute les relents du chloroforme se mêlant à la hauteur vertigineuse où ils se trouvaient. Elle se rassit sur le lit en portant une main à son front. « Dans d’autres circonstances, ça aurait été un plaisir pour moi aussi. » Fit-elle d’un ton acide. « Mais si vous teniez à me parler, un carton d’invitation comme la dernière fois aurait suffit, je serai venue de mon plein gré. » Elle croisa les bras sur sa poitrine, son regard oscillant entre la fenêtre et Luthor. Il lui parlait comme s’il la connaissait, comme si elle avait quoi que ce soit d’intéressant à ses yeux. Pourtant, elle ne comprenait toujours pas ni comment il avait pu entendre parler d’elle en premier lieu, ni pourquoi il s’intéressait à elle aujourd’hui. Et il ne semblait pas disposé à lui donner de réponse immédiatement, laissant planer le mystère encore un peu. Malgré son affabilité et ses paroles rassurantes, Hope ne pouvait s’empêcher de se méfier. Après tout, il l’avait fait enlever, même s’il n’avait pas demandé à ce que ce soit fait dans ces conditions … « Pourquoi mon avis vous intéresse-t-il ? » Demanda-t-elle à brûle-pourpoint. Elle n’était personne aux yeux de Lex Luthor. Mais puisqu’il posait la question, elle allait lui répondre. Malgré tout, elle n’avait pas l’intention de s’étendre sur ses sentiments envers les justiciers masqués. « La Justice League n’est pas néfaste en soi, leurs intentions sont louables, j’imagine. Mais ils sont dotés de pouvoirs que personne ne peut contrôler, et ils sont potentiellement dangereux. Superman, par exemple … Ce qu’il fait est extraordinaire, mais il pourrait aussi se retourner contre l’espèce humaine sans que nous ne puissions rien faire. Un coup de folie passager et il peut rayer un Etat de la carte sans problème, en toute impunité. » Mais Superman était le cadet de ses soucis. Certes il la terrifiait toujours, pourtant elle avait vu pire depuis, et il était loin d’être la menace principale à prendre en compte actuellement. « Enfin, le véritable danger viendra d’ailleurs bien avant que Superman ne s’en prenne à nous. Le gouvernement doit encadrer la Ligue pour qu’ils se plient au système judiciaire et rendent des comptes sur leurs agissements, mais le plus urgent reste de contrôler les autres métahumains. Tous les jours, il y en a de nouveaux qui apparaissent avec l’idée de … Et bien, soit de ressembler à Superman, soit de le détruire. Ceux-là sont les véritables dangers. Et ce sont toujours les civils qui en pâtissent. Les hôpitaux sont pleins de personnes ayant eu le malheur de croiser ces ahuris, comme vous dites. » Elle soupira. A quoi rimait cette conversation ? « Je ne vois pas ce que je peux faire pour vous aider, M. Luthor. Vous avez sans doute des collaborateurs plus avisés que moi. » Elle se releva, constatant que ses jambes ne menaçaient plus de céder sous son poids. Elle jeta un regard méfiant à Luthor : elle n’avait aucune envie de manger quoi que ce soit, son estomac était encore noué. Mais elle avait grandement besoin de s’éclaircir les idées. « Un café, s’il vous plaît. Et si vous tenez à discuter, je voudrais sortir de cette pièce. »


Made by Neon Demon

_________________
My conscience has been poisoned


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


super villain

Messages : 566
Date d'inscription : 30/03/2017
Face Identity : Kevin Spacey
Crédits : Oba Seb

Age du personnage : 50 ans
Ville : Metropolis
Profession : Directeur de la société Lexcorp
Affiliation : Crime organisé de Lex Luthor, Injustice League
Compétences/Capacités :

-Ressources matérielles et financières de la société Lexcorp

-Réseau de sbires, d'employés et de criminels en tout genre

-Technologies d'avant-garde dans les domaines de la cybernétique

-Détenteur de la majorité de la kryptonite présente sur terre

-Possède une armure de combat high-tec, capable de contrer Superman en duel


Situation Maritale : Célibataire









MessageSujet: Re: Autopsie (Hope Williams)   Dim 25 Juin - 10:48




Autopsie
Hope Williams • Lex Luthor

Luthor jubila intérieurement. Enfin quelqu'un de sensé ! Enfin quelqu'un qui ne perdait pas la mesure face aux surhommes ! Il était tellement rare de croiser quelqu'un qui comprenait le danger des méta-humains sans s'émouvoir comme une fangirl devant ces maudits dont la presse avait fait des super-stars hollywoodiennes. Les paroles de Williams résonnaient comme une douce musique aux oreilles de Luthor. Brave petite. Il décida qu'elle méritait tous les égards et qu'il n'irait pas la menacer sauf si c'était vraiment opportun. Pas besoin de lui sortir les menaces habituelles qu'il balançait à ceux qu'il faisait chanter du genre : « Nous savons où travaille votre femme ou votre époux. » ou encore « Nous connaissons l'école que fréquente vos enfants ». Avec Williams tout serait plus facile. Elle était réceptive et partageait certaines de ses opinions. Avec un peu de chance, elle allait accepter de se lier à la Lexcorp le temps d'un travail grassement rémunéré. Et c'est volontaire qu'elle accepterait de lui apporter son soutien. Luthor maudissait encore ses sbires pour avoir kidnappé la jeune femme de cette façon ! La prochaine fois qu'il dirait : « Amenez la moi au plus vite ! » Il n'oublierait pas d'ajouter : « Avec tous les égards ». Lex le ravit afficha son laaaarge sourire en écoutant Williams prononcer : « Pouvoirs que personne ne peut contrôler. », « Potentiellement dangereux. », « Contre l'espèce humaine sans que nous ne puissions rien faire. », « Encadrer la Ligue pour qu'ils se plient au système judiciaire et rendent des comptes. », « Urgent de contrôler les autres méta-humains. ».

« Ma chère, vous êtes d'une rare intelligence, peu de gens ont votre largeur d'esprit et votre capacité d'analyse. J'approuve et j’applaudis même vos propos. »

Luthor le cordial lui fit un baise main dans les règles de l'art et lui indiqua la porte par un geste affable.

« Mais allons plutôt par ici. »

La pièce blanche de réveil, donnait sur un espèce de grand patio. Des cultures toutes autours : sequoia et autres hévéas d'Amérique du Sud. Un perroquet était perché sur une branche. Un gris du Gabon. Il aperçut Luthor et couina :

« Le chauve ! Le chauve ! Le chauve ! »

Lex se renfrogna et réajusta discrètement sa perruque sur sa tête. Des jardiniers avec des têtes de sans-papiers entretenaient le jardin artificiel. Des chats se baladaient ça et là. Luthor guida son « invitée » vers une table au milieu de la salle exotique et l'invita à prendre place si elle le souhaitait sur l'une des chaises. Luthor claqua des doigts. Un groom service en livrée aux couleurs de la Lexcorp trottina vers lui. Luthor annonça :

« Deux cafés, et ne lambinez pas. Nous avons une personne fort charmante ici. »

Le groom détala. Luthor prit place à la table, un chat vint se frotter contre les jambes de Hope. Un autre chat sauta sur la table et quémanda des caresses. Luthor saisit dans ses bras un chat qui rôdait : un persan blanc. Son préféré.

« Et bien si je fais appel à vous c'est parce que j'ai besoin de gens qui ne sont pas dogmatiques, qui sont en mesure de s'intéresser à des domaines médicaux encore… marginalisés. Et en toute honnêteté j'aime à employer des gens qui gardent le silence sur certaines… activités qui doivent rester dissimulées. »

Luthor grattouilla le crâne de son chat persan blanc. La bestiole semblait dire : rend moi hommage, je suis le maître des lieux.

« Mais avant de vous parler plus avant de ma proposition (qui sera récompensé par une coquette somme je vous l'assure) continuons cette fascinante discussion sur le péril méta-humains. Je suis curieux. Auriez vous une opinion sur les méthodes de contention de l’élément méta-humain dans nos sociétés ? Avez vous quelques idées pour contrôler, réglementer, surveillez, anesthésier et euthanasier cette engeance ? »

Le groom rapporta deux cafés sur un plateau en argent. Lex lui fit un geste méprisant dès que l'employé eut déposé les tasses. Il décampa aussitôt. Quelque part un perroquet couina :

« Kryptonite ! Kryptonite ! Kryptonite ! »

Fiche codée par NyxBanana
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


human being

Messages : 1523
Date d'inscription : 06/02/2017
Face Identity : Tatiana Maslany
Crédits : avatar by magnus effect, codes sign by anaelle, bann by Starfire ♥

Age du personnage : 30 ans
Ville : Gotham City, après avoir commencé sa carrière à Bludhaven
Profession : Médecin urgentiste au Gotham Mercy General Hospital.
Affiliation : Neutre, avec une animosité assez marquée envers les justiciers.
Situation Maritale : Séparée de son compagnon qui l'a embarquée dans un chantage dont elle ne sait pas se sortir. Mère d'une petite fille qui lui a été enlevée et qu'elle n'a pas vue depuis bientôt un an.









MessageSujet: Re: Autopsie (Hope Williams)   Sam 1 Juil - 16:51

Autopsie
Lex Luthor & Hope Williams

Hope semblait avoir fait mouche, à moins que Luthor ne soit un fieffé passeur de pommade, mais il s’extasia sur ses paroles à tel point que la jeune femme en fut presque gênée. Ils n’étaient pas du même monde et elle n’estimait pas que son avis soit suffisamment intéressant pour un homme comme lui. Ce n’était pas qu’elle dénigrât ses opinions, simplement elle n’avait pas l’habitude de les exprimer devant des gens aussi socialement éloignés d’elle. Luthor était un milliardaire habitués à gérer des multinationales sans se soucier de la fange à ses pieds. Elle, elle avait les mains dans la boue toute la journée. Ils étaient aussi différents que le jour et la nuit. Pourtant, il lui offrait la possibilité de s’exprimer librement. Et bien qu’elle ne comprenne pas encore ses desseins finaux, elle acceptait cette opportunité. Il subsistait toujours beaucoup de méfiance en elle, elle n’oublierait pas facilement la façon dont elle avait été amenée ici, mais elle ne pouvait rien y changer. Elle accueillit donc ses compliments avec scepticisme, et le suivi dans la pièce d’à côté, pas fâchée de quitter les murs blancs. Elle ouvrit de grands yeux en découvrant l’immense jardin qui s’ouvrit à elle, et qui n’avait plus rien à voir avec l’austère salle où elle s’était réveillée. Les arbres étaient gigantesques, et il semblait y avoir une faune multiple et variée, des perroquets mal éduqués jusqu’aux chats envahissants. Elle fit mine de ne pas remarquer la perruque de Luthor et caressa distraitement un chat qui était venu se frotter à ses jambes. Cet endroit était vraiment étrange. Tout ça dans l’immeuble de la Lexcorp ? Ces milliardaires étaient décidemment complètement hors de toute réalité. Et malgré la splendeur alentour qu’elle ne se lassait pas d’admirer, Hope n’était pas sûre d’apprécier ce luxe ostentatoire.

Elle s’assit à la table en face de lui et accepta le café que le serveur s’était empressé d’aller lui chercher. Elle contempla sa tasse un instant, puis releva les yeux. « Je peux y aller franchement, vous ne l’avez pas empoisonné ? »  Elle trempa ensuite ses lèvres dans le liquide amer et en but une longue gorgée. Ca faisait un bien fou. Et pour écouter ce que Luthor avait à lui proposer, elle aurait besoin d’en boire encore quelques-uns. Elle était encore trop surprise pour pouvoir démêler ses pensées et émettre un avis sur ce qu’il était en train de lui dévoiler. Travailler en secret pour démêler des domaines médicaux peu exploités, cela pouvait dire beaucoup de choses … Mauvaises, pour la plupart. Mais quand il évoqua sa rémunération, elle ne put s’empêcher de dresser l’oreille et de mettre au second plan ses doutes. Elle ne s’attendait pas à ce que Luthor l’ait fait venir pour lui offrir un emploi, mais cette offre sortie de nulle part n’aurait pas pu mieux tomber. Depuis quelques semaines, sa paye à l’hôpital ne suffisait plus à satisfaire les demandes toujours plus pressantes de Zach, et son chef l’avait prévenue qu’elle ne serait pas payée davantage si elle enchaînait les heures supplémentaires, l’hôpital n’en avaient pas les moyens. Pourtant elle avait besoin de fric, tout de suite ! Elle était au pied du mur, harcelée quotidiennement par Zach, et Luthor apparaissait miraculeusement. Trop, peut-être, mais elle n’était pas en mesure d’en juger. Il lui fallait un deuxième job, et un qui paye bien. Elle s’enfonça légèrement dans son siège, bien consciente que c’était à présent l’appât du gain, et lui seul, qui éveillait son attention. Mais elle ne pouvait se payer le luxe d’en être mortifiée, même si le sujet qu’évoquait Luthor aurait du la faire battre en retraite. Elle n’aimait pas les mots qu’il avait utilisés, et pourtant elle se força à envisager son point de vue et à y répondre. Elle se méprisa pour ça, mais elle continua néanmoins. « Je n’ai pas suffisamment d’expérience avec les méta-humains pour savoir comment les contenir. Le plus évident serait de pouvoir inhiber leurs facultés extraordinaires en cas de risque avéré, ce qui n’est sans doute pas une mince affaire sachant qu’ils sont tous différents les uns des autres. Il faudrait déjà déterminer le point commun entre chaque mutation génétique causant leurs facultés, et ce point commun permettrait sans doute de trouver la faiblesse génique à exploiter. » Elle se mordit la lèvre, mécontente envers elle-même, puis elle hésita et fixa Luthor sans rien dire. Le mieux serait qu’elle en reste là sans ajouter ce qui lui brûlait les lèvres car il n’apprécierait sans doute pas la précision, mais elle ne pouvait pas taire ce qui lui paraissait si important.  « Mais nous parlons là de théorie, bien sûr ? Car cela poserait de vrais problèmes d’éthique si cela venait à être mis en pratique. » Elle reprit une gorgée de son café. Elle se sentait fébrile, et elle n’aimait pas ça, car elle avait du mal à en déterminer la véritable raison. Etait-ce l’idée de pouvoir gagner de l’argent sous peu, ou parce qu’elle se sentait coupable de ce qu’il lui proposait ? Ou tout simplement parce qu’il ouvrait devant elle une boîte de pandore emplie de merveilles qu’elle n’aurait jamais imaginé pouvoir contempler, mais qui étaient soudain à sa portée ? Etudier des méta-humains de près, c’était une véritable opportunité scientifique. Un mélange de tout ça, sans doute. « Dites-moi, monsieur Luthor, quel genre d’emploi êtes-vous en train de me proposer, et combien êtes-vous prêt à me payer pour cela ? Je ne voudrais pas vous faire perdre votre temps en bavardages si je ne suis pas celle dont vous avez besoin. » Elle voulait y voir clair.


Made by Neon Demon

_________________
My conscience has been poisoned


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


super villain

Messages : 566
Date d'inscription : 30/03/2017
Face Identity : Kevin Spacey
Crédits : Oba Seb

Age du personnage : 50 ans
Ville : Metropolis
Profession : Directeur de la société Lexcorp
Affiliation : Crime organisé de Lex Luthor, Injustice League
Compétences/Capacités :

-Ressources matérielles et financières de la société Lexcorp

-Réseau de sbires, d'employés et de criminels en tout genre

-Technologies d'avant-garde dans les domaines de la cybernétique

-Détenteur de la majorité de la kryptonite présente sur terre

-Possède une armure de combat high-tec, capable de contrer Superman en duel


Situation Maritale : Célibataire









MessageSujet: Re: Autopsie (Hope Williams)   Lun 3 Juil - 14:21




Autopsie
Hope Williams • Lex Luthor

Luthor apprécia la pensée de la jeune femme sur la méthode de contention des surhommes. La biogénétique allait être une des clés du problème. L'inhibition de leurs compétences extraordinaires par l'intermédiaire d'un composé chimique ou d'un agent viral, serait un moyen 100 fois plus efficaces de maîtriser le problème de tous ces dieux et demi-dieux. Il restait certes les méthodes de contraintes cybernétiques ou encore le lavage de cerveau pure et simple. Mais de tels procédés allaient prendre trop de temps et nécessitaient une application au cas par cas. Ce qui bien entendu, ne serait pas aisé vu la puissance de tous ces clowns costumés. Luthor remerciait la providence que tous ces ahuris masqués soient divisés entre eux. Même la sacro-sainte Justice League manquait de cohésion. Ses membres étaient bourrés de contradictions et n'avaient pas forcément les mêmes motivations. L'une des appréhensions de Luthor, était de voir cette communauté s'unir un jour d'une même voix. Ça serait le début de la fin pour lui. Luthor grattouilla la tête de son chat persan blanc blottit dans ses bras. Il laissa percer un petit sourire malicieux lorsque Williams s'inquiéta de la moralité de la chose. Et il lui accorda un  regard débonnaire lorsqu'elle demanda des détails quand au travail et son salaire.

« Oh mais vous ne me faîtes pas perdre mon temps, j'aime à échanger avec vous. »

Le milliardaire fit un geste négligent de la main. Un de ses sbires sortit de l'ombre et s'avança pour poser sur la table une mallette. Il l'ouvrit dévoilant 30 000 dollars en liasses de billets. Le sbire décampa encore plus vite qu'il n'était venu. Luthor tendit sa main, pelota une liasse de billets de 10 et la jeta dans le giron de Williams avec un sourire amusé.

« Cette valise est à vous, à titre de cadeau de bienvenue dans la grande famille que représente Lexcorp. Bien entendue d'autres valises pourraient suivre pour votre peine, selon les résultats... »

Lex chassa son chat et saisit une autre liasse, il joua avec l'élastique qui faisait tenir les billets ensemble.

« Quand au travail en question, il s'agit de recherches, d'études, d'analyses, en terme d'anatomie et de pathologie. Allez, osons le mots, il s'agit d'expériences. »

Luthor comprima la liasse pour en faire un cylindre, le plus gros rouleau de billets du monde.

« Quand à la moralité de tout ceci, ma foi, il n'existe encore aucune réglementation, nous abordons un domaine marginal encore inexploré, je parle bien entendu de l'astrobiologie, dont je suis l'un des plus grands partisans. C'est à dire l'étude de la vie extraterrestre. »

Luthor s'éventa avec une autre liasse.

« Les découvertes et innovations que nous découvriront par une étude approfondie de ces choses ramassés dans les décombres : un cadavre de kryptonien de Zod par-ci, les restes d'un para-démons de Darkseid par là, nous permettront de concevoir quelque chose contre l’élément méta-humains, si jamais il s'avisait de déraper, au point de mettre en danger l'humanité. »

Luthor commença à disposer les liasses une par une, comme des dominos, sur la table.

« Il existe plus de 2000 méta-humains avérés dans le monde. Et les forces de l'ordre n'ont que des photos et des noms pour 95 % d'entre eux. Ils sont la puissance la plus dangereuse sur terre, et il en sort de nouveaux tous les jours. Et tôt ou tard, ils finiront pas comprendre. Si on peut éviter les balles, battre les atomes à la course, ou nager à travers le soleil, on a mieux à faire que de sauver le monde pour la 200ème foutue fois. »

Luthor se construisit un petit building avec les liasses d'argents. Il les superposa les unes aux autres.

« Un jour on comprendra que la chose à laquelle ils sont vraiment vulnérable, c'est leur propre reste d'humanité, leurs instincts les plus bas. Et s'ils succombent à leur démon, une longue nuit s'abattra sur la terre et plus personne ne pourra nous venir en aide. »

Luthor acheva son building en billet. C'était une reproduction miniature de la Lexcorp Tower. Luthor la désigna d'un doigt rêveur.

« Il existe un phare qui peut illuminer l'humanité. Le symbole d'une civilisation qui s'affranchie du surhumain et de ses pouvoirs, pour guider et inspirer les gens simples, les gens ordinaires, les gens du commun. Mais beaucoup travaillent à sa chute. »

Lex tapa du poing sur la table, son immeuble de billets s'effondra. Des oiseaux effrayés volèrent d'un arbre à un autre dans le patio. Lex remit le tout dans la valise, la ferma et la poussa à l'autre bout de la table vers Williams.

« Nous savons vous et moi que vous êtes trop intelligente pour ne pas sentir que ça va arriver. »

Plus aucun sourire, visez la tête de Lex. La démesure dans ses yeux. Il fixait maintenant Hope avec cet espèce de regard scrutateur, qui donnait l'impression désagréable qu'il lisait en elle ses pensées les plus intimes.

« Votre réponse ? Surprenez moi, avec cet aplomb inébranlable qui est le votre.»

Fiche codée par NyxBanana
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


human being

Messages : 1523
Date d'inscription : 06/02/2017
Face Identity : Tatiana Maslany
Crédits : avatar by magnus effect, codes sign by anaelle, bann by Starfire ♥

Age du personnage : 30 ans
Ville : Gotham City, après avoir commencé sa carrière à Bludhaven
Profession : Médecin urgentiste au Gotham Mercy General Hospital.
Affiliation : Neutre, avec une animosité assez marquée envers les justiciers.
Situation Maritale : Séparée de son compagnon qui l'a embarquée dans un chantage dont elle ne sait pas se sortir. Mère d'une petite fille qui lui a été enlevée et qu'elle n'a pas vue depuis bientôt un an.









MessageSujet: Re: Autopsie (Hope Williams)   Jeu 13 Juil - 15:04

Autopsie
Lex Luthor & Hope Williams

Hope voulait savoir jusqu’où Lex Luthor était prêt à aller pour qu’elle accepte son offre. Elle ne s’engagerait pas aveuglément au service d’un excentrique milliardaire simplement parce qu’il avait envie qu’elle vienne faire joujou dans ses laboratoires secrets. Elle s’attendait à ce qu’il lui propose un salaire élevé, mais sûrement pas à ce qu’il fasse apparaître devant elle une valise bourrée de billets. Les yeux de la jeune femme s’écarquillèrent quand elle vit les liasses et elle crispa légèrement les mains sur sa tasse de café. Sa gorge venait de s’assécher et elle détourna la tête pendant une fraction de seconde comme s’il venait de lui présenter une image obscène. Elle n’avait pas vu autant d’argent depuis une éternité. En fait, la dernière fois qu’on lui avait fait le coup de la valise emplie de billets, elle avait dix-neuf ans et elle était l’escort d’un parrain de la mafia. Ce jour là elle avait failli être mêlée à un trafic d’organes et elle avait juré qu’elle ne reprendrait plus jamais de contrat aussi bien payé. Elle avait besoin de fric, mais pas à ce point, jamais à ce point. Elle ne jouait pas avec la vie d’autrui, juste avec la sienne propre et c’était bien suffisant. Mais elle avait quand même mis la vie de ses frères en danger à cause de l’argent, au point que l’un d’eux était mort, par sa faute. Elle avait appris de cette épreuve, et elle avait arrêté les trafics, elle avait gagné le reste de son fric par des moyens légaux, pour ne plus mettre qui que ce soit en danger. Des années étaient passées et elle s’en était très bien sortie ainsi, mais les choses étaient plus faciles avec son doctorat en poche. Jusqu’à l’année dernière, jusqu’à ce que Zach enlève sa fille Tessa et commence son odieux chantage. Hope avait à nouveau besoin de fric, et ce besoin était bien plus vital que quand elle était encore étudiante. Il fallait qu’elle récupère sa fille, qu’elle la protège de son père … Mais sans argent elle ne pouvait rien faire. Cette valise qui s’était ouverte devant elle avait ainsi effacé des années à suivre sa moralité. La moralité était peu de chose, la moralité pouvait toujours se discuter, surtout quand la vie d’une petite fille était en jeu … Avec autant d’argent, elle pourrait retourner la situation à son avantage, et mettre fin à la pression que Zach exerçait sur elle. Récupérer sa fille, enfin ! Cet espoir ne lui avait jamais paru aussi incroyablement réel qu’aujourd’hui. Elle reposa les yeux sur Luthor et elle sut qu’elle avait déjà accepté sa proposition, avant même qu’il ne la formule plus en détails.

Elle l’écouta pourtant avec intérêt décrire les études qu’il comptait mener sur les extraterrestres et les méta-humains, et elle reconnut que l’appât du gain n’était pas la seule chose qui la ferait rester ici. Elle essaya de ne pas se laisser distraire par ses jeux de constructions avec les liasses de billet pour se concentrer sur le vif du sujet. « Vous avez récupéré des restes des invasions ? » Il avait piqué son intérêt. Elle aurait du s’en douter, il était puissant et avait largement les moyens d’obtenir de tels objets, voire même quelques cadavres que l’armée était censée avoir éliminés jusqu’aux derniers. Les différents gouvernements devaient sans doute mener des études pointues sur ce qu’ils avaient récupéré, mais si des découvertes intéressantes devaient être faites, cela ne serait pas révéla au public avant des dizaines d’années, au bas mot. Luthor lui proposer de prendre part à ses propres recherches, en dehors du gouvernement. C’était une opportunité en or. Hope rêvait de pouvoir étudier ces êtres qui venaient d’ailleurs. « De telles études pourraient ouvrir la voie sur beaucoup d’autres horizons ! Nous ignorons encore énormément de choses sur notre propre espèce, mais je suis persuadée que les méta-humains et les extraterrestres peuvent permettre de résoudre certains problèmes encore insolubles pour la science. » La médecine pourrait faire de grands pas en avant grâce à cela, mais Hope préférait ne pas trop s’exciter là-dessus. Les dangers dans ce domaine étaient aussi grands que les apparents gains. Quant à la vision de Luthor là-dessus, elle semblait claire : ce n’était pas pour les avancées de la science qu’il dépensait son argent. Et Hope préférait ignorer délibérément que des armes pourraient naître de tout ça. Elle reconnaissait le danger et ne pouvait nier qu’il fallait trouver de nouveaux moyens de se protéger. Il avait raison : les méta-humains ne mettaient pas tous leurs pouvoirs au service d’autrui, et ceux qui le faisaient se retrouveraient très vite dépassés … A condition qu’ils ne cessent pas tout simplement de se conduire en héros. C’était tellement plus facile de tuer que de sauver … Hope hocha la tête, première acceptation muette des termes d’un contrat qui n’avait pas encore été défini. « On ne s’affranchira pas des surhumains, la nature nous pousse à l’évolution et ce sont les gens comme vous et moi qui sont appelés à disparaître. Mais cela ne doit pas se faire en une génération, l’apparition aussi soudaine des méta-humains n’est pas naturelle. » Elle fit tourner sa tasse entre ses doigts, lentement. « Le plus urgent est d’éviter les génocides, peu importe de quel côté ils se trouveront. » Il y avait déjà eu quelques tentatives, terrestres ou non, et cela ne devait pas se reproduire, mais les humains ne pouvaient pas uniquement se reposer sur Superman et sa clique pour sauver leur race. « Je veux visiter votre laboratoire. Montrez-moi ce que vous avez récolté et ce que êtes prêt à mettre à ma disposition pour ce travail. » Elle se leva et fit un geste impatient de la main, ignorant volontairement la valise d’argent. Elle était curieuse. Allait-il accepter de lui dévoiler ses locaux avant même de lui faire signer un contrat de confidentialité ?


Made by Neon Demon

_________________
My conscience has been poisoned


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


super villain

Messages : 566
Date d'inscription : 30/03/2017
Face Identity : Kevin Spacey
Crédits : Oba Seb

Age du personnage : 50 ans
Ville : Metropolis
Profession : Directeur de la société Lexcorp
Affiliation : Crime organisé de Lex Luthor, Injustice League
Compétences/Capacités :

-Ressources matérielles et financières de la société Lexcorp

-Réseau de sbires, d'employés et de criminels en tout genre

-Technologies d'avant-garde dans les domaines de la cybernétique

-Détenteur de la majorité de la kryptonite présente sur terre

-Possède une armure de combat high-tec, capable de contrer Superman en duel


Situation Maritale : Célibataire









MessageSujet: Re: Autopsie (Hope Williams)   Mar 18 Juil - 8:40




Autopsie
Hope Williams • Lex Luthor


Lex était tellement ravit de côtoyer Williams. Il était tellement rare de croiser des gens ordinaires qui savaient faire la part des choses et n'avaient pas succombé au mythe facile des « super-héros protecteurs du monde ». Elle semblait sincèrement enthousiaste à l'idée d'examiner des dépouilles aliens, et se défiait du phénomène méta-humain. Luthor se leva de la table aussi souriant qu'un commercial qui était parvenu à faire l'article pour son produit et lança :

« Et bien allons donc au laboratoire ! Le bonheur n'attend pas ! »

En quittant la patio remplit d'hévéas, ils passèrent devant la salle gravillonnée et aménagée elle aussi en jardin artificiel (dans le style zen du Japon) dans laquelle Luthor avait disposé sa collection de statue. Encore des animaux qui rôdaient ça et là. Lex évita des chats et salua de loin un de ses employés qui lavait les statues au jet d'eau. Le milliardaire désigna à son invitée une statue de lui-même.

« C'est un cadeau personnel de Black Adam, le protecteur de Kahndaq, c'est un ami personnel... »

Un perroquet gris du Gabon se posa sur l'épaule de la statue de Luthor et couina :

« Le chauve ! »

Luthor se renfrogna et attira l'attention de Hope vers la statue de Thomas Merlyn d'un geste de la main. Un chat avait escaladé cette statue pour se percher sur sa tête et guetter les oiseaux.

« Un cadeau que je réserve pour le rejeton de la famille Merlyn. Je suis sûr qu'il en aura l'usage dans le jardin familial, tout comme moi avec ma propre statue ici. Avouez, y'a de quoi alimenter les anecdotes de dîner mondain. »

Le perroquet couina :

« Kryptonite !!! »

………………………….

La porte de l'ascenseur s'ouvrit. Le milliardaire dit :

« Par ici ma chère, et ne prêtez pas attention au chaos ambiant. »

Il la guida dans un endroit qui tenait aussi bien de la morgue que de l'entrepôt souterrain. Ils passèrent devant tables d'examens, réfrigérateurs et tables de dissections. Ils passèrent devant sac plastiques, scies à disséquer et liquides de conservations des organes. Ils passèrent devant toute une série de cadavres accidentés de la route. La Lexcorp les avait « acheté » en secret pour pouvoir accomplir des expériences sur matière humaine. Les sous-fifres de l'entreprise accrochaient des étiquettes sur les gros orteils des cadavres sous leurs draps. Des hommes en blouses blanches fumaient cigarettes sur cigarettes pour noyer la puanteur ambiante. Un mélange d'odeur de sang, de formaldéhyde et de bouffe chinoise à emporter complètement rassise. Luthor serra la main à un scientifique qui remplissait de la paperasse derrière son bureau. Il avait mit des crânes humains comme éléments décoratifs pour tenir droit ses livres et ses dossiers. Luthor enfila une blouse de scientifique et en tendit une à Williams.

« Vous voulez voir les kryptoniens ? C'est par ici. »

Des agents de sécurités leur ouvrirent la porte blindée du coffre fort où les restes des sbires de Zod tombés au combat avaient été entreposés. Les murs latéraux étaient tapissés de photos des soldats de Zod morts. Il n'y avait qu'une seule table d'étude dans la pièce, elle était recouverte de multiples croûtes de sang séché. Le mur du fond était recouvert de photos anatomiques. Gros plans sur les dissections. Luthor alluma un projecteur monté sur trépied et illumina les rangées d'étagères. Il y avait un fauteuil plutôt confortable qui servait à Luthor lorsqu'il venait ici pour lire les rapports médico-scientifiques. Il y avait une pile de livres à côté dont l'anatomie avancée de Grey. Sur les étagères, s'alignaient des bocaux contenant des organes conservés. Des cervelles, des yeux, des cœurs, des intestins flottant dans un liquide, des mains, des agglomérats de viscères difformes, une mâchoire aux gencives encore rose, un bocal remplie de pénis.

« Si vous saviez combien nous avons passé d'heures à les disséquer, encore et encore, à tester tous les composants possibles et imaginables, à étudier sans relâches, à la recherche de toutes les sources possibles de leurs points forts et points faibles, des explications génétiques de leur évolutions, aussi bien sur terre que sur leur monde d'origine. »

Ils quittèrent la chambre forte, Lex commenta :

« Mais la menace kryptonienne n'est plus si virulente, leur monde a disparue et il ne reste plus beaucoup de ses représentants : Zod, quelques uns de ses sbires, Superman et cette Supergirl. Nous en viendrons à bout en temps voulut. La menace la plus préoccupante, c'est celle de la dernière forme biologique a s'être abattue sur notre monde. Elle reviendra un jour sur terre, j'en suis sûr. »

Luthor invita Williams à entrer dans une nouvelle pièce. Elle était d'un blanc aseptisé, avec au milieu une longue table métallique. Une chose couverte d'un drap y était étendue. Un sbire avec un bloc sténo se mit à coller aux basques d'Hope. Plein d'employés de la Lexcorp en tenu de laborantin accoururent et s'attroupèrent autours de la table. Luthor annonça :

« Mes amis, accueillons notre illustre invitée, ma chère Williams, j'ai hâte de connaître vos conclusions pour cet examen si particulier. »

Luthor retira le drap, dévoilant le cadavre d'un para-démon. Un sbire tendit des gants en plastiques à Hope, un sbire poussa un plateau plein de bistouris vers elle, un sbire lui tendit un scalpel. Luthor lui fit son plus beau sourire.

Fiche codée par NyxBanana
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


human being

Messages : 1523
Date d'inscription : 06/02/2017
Face Identity : Tatiana Maslany
Crédits : avatar by magnus effect, codes sign by anaelle, bann by Starfire ♥

Age du personnage : 30 ans
Ville : Gotham City, après avoir commencé sa carrière à Bludhaven
Profession : Médecin urgentiste au Gotham Mercy General Hospital.
Affiliation : Neutre, avec une animosité assez marquée envers les justiciers.
Situation Maritale : Séparée de son compagnon qui l'a embarquée dans un chantage dont elle ne sait pas se sortir. Mère d'une petite fille qui lui a été enlevée et qu'elle n'a pas vue depuis bientôt un an.









MessageSujet: Re: Autopsie (Hope Williams)   Sam 5 Aoû - 22:29

Autopsie
Lex Luthor & Hope Williams

Il n’y avait donc aucune restriction à ce que Luthor lui concédait : ils allaient visiter le laboratoire sans plus de formalités. Hope décida que c’était une bonne chose et le suivi, curieuse. Le milliardaire n’avait pas fini de la surprendre, elle en était persuadée. Pourtant ses yeux s’arrondirent en voyant la statue de lui-même qui trônait au milieu d’une allée de différentes œuvres en marbres, et plus encore quand elle reconnu un peu plus loin le visage de Thomas Merlyn, grandeur nature. Elle se mordit la lèvre pour garder un visage plus au moins neutre, mais une envie de rire la torturait à l’idée de Tommy arborant ce genre d’horreur dans son jardin. « Charmant. » Fit-elle sans parvenir à contenir son ironie. Les milliardaires avaient-ils tous des lubies de ce genre ? Le père de Tommy était peut-être un ami de Luthor, et s’ils partageaient leurs délires mégalomaniaques, elle comprenait que le fils n’ait jamais été en très bon termes avec le père.

Ils continuèrent de descendre et finirent par pénétrer dans le laboratoire en lui-même. Dès l’entrée, Hope plissa le nez, agressée par l’odeur nauséabonde qui flottait dans l’air. Son visage se crispa au fur et à mesure qu’ils avancèrent, découvrant des locaux sans doute extrêmement bien équipés, mais où Hope ne voyait qu’une crasse et un désordre innommable. Et malgré la remarque de Luthor, elle ne pouvait faire autrement que de s’y focaliser. Elle n’avait jamais travaillé dans de telles conditions, elle mettait toujours un point d’honneur à ce que l’hygiène soit irréprochable à l’hôpital, mais c’était une telle évidence qu’elle n’avait pas besoin de le préciser. Ici, les chercheurs semblaient n’avoir absolument rien à faire de leur environnement de travail. Ils travaillaient sur des cadavres et cela leur semblait une excuse suffisante pour passer outre les règles les plus élémentaires dans un laboratoire. C’était aberrant. « Difficile de ne pas y faire attention, on jurerait que vos employés n’ont pas la moindre notion de propreté. Quel que soit le prix que vous y mettrez, je ne travaillerai pas dans ces conditions. Ca ne doit pas être bien compliqué de passer toutes les salles à la Javel, même un stagiaire pourrait s’en charger. Et ça réduira le risque d’erreur, croyez-moi. » Elle désigna une table encroutée de sang. « Même les organismes extraterrestres doivent pouvoir être affectés par un bon petit Staphylocoque. » Perdre des résultats à cause d’une infection de ce type la mettrait hors d’elle.

Elle eut une moue dégoûtée en enfilant la blouse que Luthor lui tendait, mais celle-ci était étonnement propre – sans doute que le boss veillait à ce que ses invités ne soient pas trop souillés par la crasse ambiante. Elle pénétra dans la chambre forte et repoussa un instant son dégoût pour observer avec intérêt les photographies des différentes dissections des Kryptoniens. « Epatant … » Souffla-t-elle en scrutant un bocal empli de ce qui semblait être un foie extraterrestre. « Décidemment, vous êtes plein de ressources. » Malgré la saleté, elle aurait pu rester ici des heures, et ce fut bien trop rapidement que Luthor l’entraîna dehors pour continuer la visite. Elle ignorait d’où lui venaient toutes ces connaissances des Kryptoniens, elle-même n’avait que de très vagues notions de qui était Zod. Elle s’en fichait bien, d’ailleurs. S’il tentait d’envahir encore la terre, elle n’aurait pas besoin de savoir qui il était pour comprendre qu’il y aurait des milliers de morts. Mais Luthor avait des connaissances pointues, visiblement. Et Hope brûlait d’apprendre au moins ce qu’il avait découvert de cette biologie extraterrestre.

Ils pénétrèrent enfin dans une salle bien plus propre que les précédentes, où les chercheurs se pressaient en nombre. Au centre, la table d’examen attira immédiatement le regard de la jeune femme, et elle se rapprocha. Quand Luthor tira le drap pour dévoiler le corps qui se trouvait couché là, elle eut un léger mouvement de recul. Le para-démon était mort depuis longtemps, évidemment, mais il fit affluer des souvenirs atroces dans l’esprit de la jeune femme. La guerre contre Darkseid avait été éprouvante, et les monstres tels que celui qui se trouvait couché devant elle avaient failli avoir sa peau à de nombreuses reprises. Ils avaient ensuite peuplé ses cauchemars et ils y revenaient régulièrement. Mais tous les regards étaient braqués sur elle et il était hors de question de flancher devant eux, devant Luthor, devant un cadavre froid depuis des mois. Elle attrapa les gants d’un geste sec, redressa les épaules et s’avança, suivie de près par l’assistant portant les instruments de dissection. Elle n’avait pas fait ça depuis des années, et bien évidemment, jamais sur un cadavre extraterrestre. Mais raison de plus. Sa main ne trembla pas quand elle incisa la cage thoracique, découpant à travers les tissus étrangers. Elle révéla des organes, inspecta longuement ce qu’elle vit. Elle restait muette, elle prenait son temps, consciente des regards rivés sur elle. Au bout d’un long moment à palper des organes, ses doigts glissant à travers les fluides visqueux, elle se retourna finalement vers Luthor, un sourire aux lèvres. « Constitution intéressante. Des organes différents des nôtres, et quelques uns qui semblent à quelque chose près identiques. » Elle fit signe d’approcher à un laborantin et lui donna ses gants souillés. « Il y a du travail à faire sur ces choses là. Pour comprendre comment ils se sont adaptés à notre atmosphère en premier lieu, ils s’y sont fait un peu trop rapidement pour notre bien. Mais … » Elle considéra les scientifiques autour d’elle. « Je vous l’ai dit, je ne travaille pas dans ces conditions. » S’il voulait la suite, il devrait faire quelques changements. Et bien sûr, officialiser tout ça. Elle ne travaillait pas gratuitement.


Made by Neon Demon

_________________
My conscience has been poisoned


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


super villain

Messages : 566
Date d'inscription : 30/03/2017
Face Identity : Kevin Spacey
Crédits : Oba Seb

Age du personnage : 50 ans
Ville : Metropolis
Profession : Directeur de la société Lexcorp
Affiliation : Crime organisé de Lex Luthor, Injustice League
Compétences/Capacités :

-Ressources matérielles et financières de la société Lexcorp

-Réseau de sbires, d'employés et de criminels en tout genre

-Technologies d'avant-garde dans les domaines de la cybernétique

-Détenteur de la majorité de la kryptonite présente sur terre

-Possède une armure de combat high-tec, capable de contrer Superman en duel


Situation Maritale : Célibataire









MessageSujet: Re: Autopsie (Hope Williams)   Mer 9 Aoû - 7:36




Autopsie
Hope Williams • Lex Luthor


Luthor avait examiné plusieurs planches anatomiques de paradémons (certaines étaient même exposés dans des sous-verres dans son bureau secret), mais il n'avait encore jamais procédé personnellement à une autopsie de ces créatures comme il l'avait fait auparavant pour les kryptoniens de Zod morts. Seuls quelques uns de ses employés s'y étaient essayés. Aussi il observa attentivement Hope Williams dans ses œuvres. Sa conclusion après son examen attira aussitôt son attention : des organes étranges, mais aussi des organes similaires à ceux des humains. Lex voulut vérifier à son tour, tout à coup piqué dans sa curiosité de pathologiste autodidacte. Il fit un signe de la main à l'un de ses employés qui s'empara d'un bloc sténo. Puis Lex prit la place de Williams alors qu'elle retirait ses gants. Le regard rivé sur le corps de la créature, il répondit négligemment aux exigences de la jeune femme :

« Oui oui, bien entendue, vos conditions de travail seront établis. Après tout si je mets un laboratoire parmi d'autres à votre disposition dans ma société, vous le gérerez comme bon vous semblera. »

Luthor agrippa un scalpel et se mit à son tour au travail sur la chose. Il se mit à tenir quelques paroles en même temps que son employé griffonnait sur son bloc.

« L'inspection préliminaire de Miss Williams a découvert une similitude entre l'organisme du sujet et celui d'un humain, le sujet semble asexué et je ne pense pas qu'ils aient un mode de reproduction particulier. Au vu du tonus musculaire, le sujet semble avoir entre 15 et 30 ans d'existence. Miss Williams a déjà sectionné la créature au niveau de l'ombilic. La chose est morte dans un combat contre un membre de la Justice League visiblement. Sa tête présente d'importantes fractures avec enfoncement de la boîte crânienne. Malgré la couleur noire de la peau, on distingue : ecchymoses, hématomes et œdèmes. Déplacement inférieur du cartilage nasal également. Je me demande qui lui a arrangé le portrait, Superman ou Aquaman ? »

Les employés soudain intéressé s'agglutinèrent autours. Tout le monde était penché sur la chose. Si quelqu'un était entrée dans la pièce, il n'aurait pas pu voir le cadavre de loin à cause de l'attroupement autours de la table métallique.

« Examen facial, le visage dispose de muscles masséters, de lobes auriculaires et de deux condyles dont l'aspect n'est pas sans rappeler le faciès de Darkseid. Théorie : est-il une sorte de reine pondeuse qui engendre ces choses dans sa fourmilière d'Apokolips ? »

Lex plongea ses mains dans le Thorax.

« L'examen de la cavité abdominale révèle une vésicule biliaire en tout point semblable à celle d'un être humain, étonnant. D'autres viscères à l'aspect humain semblent complètement hypertrophiés. »

Lex fourragea la partie inférieur du cadavre.

« Je procède à une incision longitudinale à partir de l'ombilic. Absence de mésentère. Mais à part ça l'aspect humanoïde de la chose correspond assez bien aux autres formes de vies terrestres. »

Luthor aidé de deux de ses employés, souleva ensuite les chevilles du paradémon et plia ses jambes.

« Jambes brisées aux genoux. La créature s'est vraiment faite rétamer par la Justice League. Cette théorie de similitude entre humain et paradémon est troublante. Il faut procéder à des examen toxicologique, pour vérifier si la chose possède de l'ADN humain. Cette physiologie ne cesse de m'interroger. »

Lex retira ses gants et sa veste de laborantin. Ses employés s'éloignèrent avec le cadavre sur une civière direction la chambre froide. Luthor confia à Hope :

« Fascinant n'est-ce pas ? Je ne sais pas si vous vous souvenez de ce détails, mais lors de l'invasion manqué de Darkseid, des paradémons capturaient des humains qu'ils emmenaient en volant dans le ciel. On ne les as jamais revu. Et si... »

Lex échangea un regard lourd de sous-entendus.

« Et s'ils avaient besoin de toute cette chair pour fabriquer les leurs ? Cela pourrait offrir une réponse à la question : pourquoi nous ont-ils attaqué ? Si ceci est vrai, cela n'augure rien de bon. Ça signifie qu'ils sont condamnés à attaquer tous les mondes possibles encore et encore s'ils veulent perpétuer leur civilisation. Donc ils finiront par revenir. Surprenez moi par votre imagination. Comment pouvons nous faire face à une nouvelle invasion de ces mochetés à votre avis ? En prenant en compte que la Justice League ne sera peut-être plus là pour y faire face... »

Fiche codée par NyxBanana
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


human being

Messages : 1523
Date d'inscription : 06/02/2017
Face Identity : Tatiana Maslany
Crédits : avatar by magnus effect, codes sign by anaelle, bann by Starfire ♥

Age du personnage : 30 ans
Ville : Gotham City, après avoir commencé sa carrière à Bludhaven
Profession : Médecin urgentiste au Gotham Mercy General Hospital.
Affiliation : Neutre, avec une animosité assez marquée envers les justiciers.
Situation Maritale : Séparée de son compagnon qui l'a embarquée dans un chantage dont elle ne sait pas se sortir. Mère d'une petite fille qui lui a été enlevée et qu'elle n'a pas vue depuis bientôt un an.









MessageSujet: Re: Autopsie (Hope Williams)   Lun 11 Sep - 18:38

Autopsie
Lex Luthor & Hope Williams

Hors de question pour Hope de commencer à bosser ici et maintenant, dans ce laboratoire insalubre au milieu d’autres chercheurs qui ne manqueraient pas d’attraper au vol chacune de ses idées pour en réclamer ensuite la propriété. Elle en avait assez connu pendant ses études, des opportunistes qui s’appropriaient sans vergogne les trouvailles de leurs collègues. Elle avait envie d’étudier plus en détail le cadavre qu’elle avait sous les yeux mais elle ne voulait pas le faire comme ça. Elle avait conscience que le peu de détails anatomiques et scientifiques qu’elle avait relevés face à Luthor pouvait jouer en sa défaveur, mais elle prenait le risque. Elle voulait que leur collaboration soit officielle, avant de s’imaginer qu’elle était soudain à la tête d’un laboratoire mettant à sa disposition des ressources incroyables. Mais sa réserve ne sembla pas gêner Luthor, qui confirma une nouvelle fois sa volonté de travailler avec elle, et de lui accorder les conditions qu’elle réclamait. Bien, elle était heureuse de l’apprendre. Elle n’aimait vraiment pas cet endroit et elle aurait besoin d’y apporter des modifications – à moins qu’il ne mette vraiment à sa disposition un tout autre laboratoire, comme il l’avait sous-entendu. C’était parfait. « Merci. »

Elle le regarda ensuite avec une surprise non feinte attraper des gants et se mettre à disséquer le paradémon. Il y mit un enthousiasme débordant et semblait avoir fait ça presque toute sa vie. Hope ne l’aurait jamais imaginé ainsi, à se salir les mains au milieu des entrailles d’un extraterrestre. Tous les larbins autour de lui hochaient la tête avec plus de force que les chiens mécaniques à l’arrière des voitures, et Hope s’attendait presque à les voir se mettre à baver d’admiration. Il fallait avouer que Luthor avait un charisme non négligeable, et qu’il connaissait son sujet. Certaines découpes étaient faites un peu sauvagement et il n’y allait pas de main morte avec les organes, mais dans l’ensemble il se débrouillait plutôt bien. Le seul détail qui fit tiquer Hope fut la façon dont il évoquait la Justice League. Il émettait des hypothèses sur la manière dont les héros avaient tué l’extraterrestre et Hope trouvait ça déplacé. Cette chose était morte et ils se fichaient bien de savoir comment, l’important était de découvrir la façon dont elle avait vécu. Pouvaient-ils se passer d’évoquer les membres de la Ligue, au moins quand ils parlaient de science ? « Vous avez l’air d’adorer ça. » Lâcha-t-elle avec un sourire en coin. Mais son sourire disparu quand il se mit à développer ses théories sur la genèse des paradémons, et cette fois, Hope eut vraiment envie de vomir.

« Vous avez une imagination débordante, monsieur Luthor. » Elle lui concédait cela, mais elle refusait d’adhérer à ses hypothèses farfelues – et terriblement dérangeantes. « Peut-être que l’explication la plus simple est qu’ils se nourrissent de matière organique et que notre chair était adaptée à leurs besoins. Qu’ils utilisent nos … corps pour fabriquer les leurs, je ne peux pas y croire. » Ou plutôt, elle ne voulait pas. Certes, leurs organismes avaient des similitudes avec ceux des humains, mais cela ne prouvait rien. Elle restait très réfractaire à ce genre de théories, qui pourtant ne relevaient plus de la science fiction. Les extraterrestres étaient là, et elle avait vu de ses yeux des êtres plus étranges encore, des Dieux et des Minotaures … En cette époque où toutes les certitudes se voyaient détruites, il fallait essayer de garder l’esprit ouvert. Luthor avait peut-être raison : avec ces choses qui défiaient l’entendement, la meilleure arme restait l’imagination et le refus des conventions basiques. Il ne fallait pas se contenter de ce qu’on savait, de ce qui semblait moralement acceptable, il fallait voir plus grand et mettre à terre les idées reçues. Et pour travailler ici, Hope allait devoir faire de gros efforts de ce côté-là. « Ils ont peut-être des armées de scientifiques disséquant eux aussi les cadavres qu’ils ont emportés. Et ils … Ils s’adaptent aux mondes qu’ils veulent envahir en mutant de façon à prendre de nos organismes les points les plus intéressants pour leur survie. » Elle ne croyait même pas à ce qu’elle disait, c’était contre-nature et elle n’avait aucune preuve scientifique pour appuyer cette thèse farfelue, mais elle entrait dans le jeu de Luthor et laissait parler son imagination. « Quoi qu’ils fassent avec les corps qu’ils emportent, ils peuvent revenir. » Admit-elle à contrecœur. S’ils recherchaient la domination de l’espèce humaine, ou l’installation sur la Terre aux dépends des humains, alors ils pouvaient revenir. Et elle était d’accord avec lui : il fallait trouver des moyens de se défendre sans compter uniquement sur la Justice League. « Trouver leur point faible. Il doit y avoir quelque chose qui les dissocie des humains, quelque chose sur lequel on peut jouer. » C’était terriblement naïf, de croire qu’ils avaient forcément un point faible dans leur constitution, elle-même pouvait s’en rendre compte. Ils n’étaient pas dans un film, la solution n’était pas si simple. « Mais s’ils mutent réellement, la réponse peut se trouver dans leur ADN. Ils sont peut-être instables à force de changer de constitution, et prompts à développer des mutations indésirables si on sollicite les bons gènes. » Quant à l’hypothèse de Luthor … Elle n’avait aucune envie de se pencher dessus. « Il faudrait connaître leur mode de reproduction, et idéalement savoir ce qu’ils font réellement des corps qu’ils emportent. On peut trouver une réponse en labo pour le premier point, avec les corps que vous possédez, mais on aura plus de mal avec le second. A moins qu’on … ne retrouve effectivement de l’ADN humain dans leur organisme. » Sa bouche se tordit en une grimace alors qu’elle prononçait ces derniers mots. « Il faudra développer une arme qui leur est spécifique. » Conclut-elle à contrecœur. Bien entendu que ses recherches mèneraient à créer des armes, pour combattre une nouvelle guerre, elle ne se leurrait pas … Mais ce n’était pas ce type d’avancée qu’elle avait eu en tête quand elle avait choisi de devenir médecin. Si Luthor ne lui avait pas proposé autant d’argent, elle n’aurait jamais accepté.


Made by Neon Demon

_________________
My conscience has been poisoned


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


super villain

Messages : 566
Date d'inscription : 30/03/2017
Face Identity : Kevin Spacey
Crédits : Oba Seb

Age du personnage : 50 ans
Ville : Metropolis
Profession : Directeur de la société Lexcorp
Affiliation : Crime organisé de Lex Luthor, Injustice League
Compétences/Capacités :

-Ressources matérielles et financières de la société Lexcorp

-Réseau de sbires, d'employés et de criminels en tout genre

-Technologies d'avant-garde dans les domaines de la cybernétique

-Détenteur de la majorité de la kryptonite présente sur terre

-Possède une armure de combat high-tec, capable de contrer Superman en duel


Situation Maritale : Célibataire









MessageSujet: Re: Autopsie (Hope Williams)   Mar 19 Sep - 9:29




Autopsie
Hope Williams • Lex Luthor


Les propos de Miss Williams étaient fort pertinent. Lex n'avaient pas trop de mal à s'imaginer des paradémons dévoreurs de chair humaine. Après tout chaque espèce était obnubilé par sa propre survie et donc la nourriture. Ces choses étaient si affreuses et bestiales avec leurs dents, qu'elles avaient tout du carnivore. Quand à son idée d'une Apokolips dotée de scientifique qui étudiaient l'espèce humaine de la même façon qu'ils avaient disséqué cette mocheté, c'était on ne peut plus probable. Les hordes de Darkseid avaient beau être aussi primaire que celles d'Attila dans un lointain passé, on n'envahissait pas des mondes à travers le cosmos, si on ne présentait pas les signes d'une civilisation assez avancé scientifiquement. Et c'est alors que Williams évoqua ce qui intéressait vraiment Luthor : leurs points faibles. Elle parla aussi en termes génétiques.

« Voilà le sujet de nos recherches. Une arme virale capable de renvoyer sur leur monde ces horreurs. Il faut les décimer avec notre savoir bactériologique. Nous avons la matière, avec ces innombrables cadavres de paradémons récupérés sur les anciens champs de bataille de la Justice League. Et nous avons les connaissances de pointes pour commencer l'élaboration d'un virus qui leur est destiné. Je ne doute pas que nous réussissions un jour à trouver l'arme qui protégera notre monde. »

Luthor retira sa blouse de scientifique et la tendit négligemment à un sbire.

« Bien, je ne sais pas pour vous, mais tout ceci m'a ouvert l’appétit. C'est moi qui invite ! »

…………………………

Le restaurant Trattoria, à 2 pas de la Lexcorp. Le coup de feu de midi. Un endroit très couru pour ceux qui veulent être vus. Beaucoup de regards qui enregistrent tous les détails. La salle était bondée, mais Hope Williams et Lex Luthor avaient une table à l'écart en zone VIP, privilège du milliardaire. Le PDG de la Lexcorp observa discrètement les petites coteries et les clients qui circulaient d'une table à l'autre. Le maire de Metropolis et le sénateur de l'état. Là le procureur de la ville qui racontait une plaisanterie à plusieurs tables à la fois. Luthor en capta des fragments : C'est Superman qui rencontre un zèbre, ha ha ha ! Les gardes du corps de Luthor maintenaient les gens à distance afin qu'il puisse converser en paix avec Williams loin des regards indiscrets.

« Et j'insiste, vous êtes désormais une aimable consœur de la Lexcorp. Ce qui signifie que si jamais vous avez besoin d'aide à un quelconque niveau, n'oubliez pas de faire appel à nous. »

Perry White, le directeur du Daily Planet entra dans le restaurant. Son passage déclencha des ooooh et des aaaaah.

« Si vous tombez sur des problèmes judiciaires, je peux payer votre caution ou vous fournir les meilleurs avocats à l'occasion. Si des gens mal avisés vous menacent, je peux vous fournir des gros bras. »

Clin d'oeil du Lex. Effet manqué. Zéro pointé pour l'ami sincère. Un serveur apporta à Luthor un martini-gin. Un garde du corps fit craquer ses jointures afin d'intimider le serveur et qu'il décampe plus vite que ça.

« Et souvenez-vous. Des valises comme celle-ci suivront si vous obtenez des résultats probants. Toutes les analyses sur des sujets méta-humains, sang, tissus et autre choses physiologiques, m'intéressent au plus haut point. Connais ton ennemi comme dirait Sun Tzu dans l'Art de la guerre. »

Lex picora ses huîtres puis lissa le revers de sa veste. Pour s'afficher en public au resto, il avait mit sur celle-ci des insignes de confréries de nantis et d'associations charitables diverses. On aurait dit un chiot vicieux qui cherchait à plaire à tout prix. Lex piqua une huître avec sa fourchette et commenta :

« Vous constaterez que dans les domaines scientifiques, la Lexcorp échappe souvent à la légalité. Mais c'est le prix à payer pour découvrir toutes ces avancées et contenir l’élément méta-humain à un niveau de menace raisonnable. »

Lex se pencha en avant vers Williams, ses deux mains posés sur la table, limite menaçant.

« Quand bien même nous n'arriverions pas à concevoir un virus contre la menace alien, ces travaux bactériologiques serviront à mettre au pas tous ceux dotés de super-pouvoirs… »

Lex tendit sa main vers une assiette de petits pains.

« Mais avant de nous quitter après cette matinée d'autopsie fort réjouissante et émoustillante, parlons un peu de vous. J'espère que votre quotidien sera plus plaisant maintenant que vous bénéficiez du contenu de cette valise. Auriez vous quelques faveurs à me demander ? Profitez-en, je suis dans un bon jour. »

Une douairière du conseil municipal de Metropolis passa non loin. Lex lui fit coucou de la main tout sourire, elle lui balança un doigt d'honneur.

Fiche codée par NyxBanana
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


human being

Messages : 1523
Date d'inscription : 06/02/2017
Face Identity : Tatiana Maslany
Crédits : avatar by magnus effect, codes sign by anaelle, bann by Starfire ♥

Age du personnage : 30 ans
Ville : Gotham City, après avoir commencé sa carrière à Bludhaven
Profession : Médecin urgentiste au Gotham Mercy General Hospital.
Affiliation : Neutre, avec une animosité assez marquée envers les justiciers.
Situation Maritale : Séparée de son compagnon qui l'a embarquée dans un chantage dont elle ne sait pas se sortir. Mère d'une petite fille qui lui a été enlevée et qu'elle n'a pas vue depuis bientôt un an.









MessageSujet: Re: Autopsie (Hope Williams)   Lun 23 Oct - 20:44

Autopsie
Lex Luthor & Hope Williams

Elle allait donc travailler sur une arme bactériologique. Si Hope n’avait pas vu la valise pleine d’argent, elle serait repartie en sens inverse sans demander son reste. Une arme. Bactériologique. La pire chose qui puisse être créée, à ses yeux. Et elle allait participer à cette œuvre. Aux grands maux les grands remèdes, il y avait eu des catastrophes suffisamment destructrices pour que des scientifiques doivent se pencher sur de telles armes, mais Hope restait tout de même très tendue sur ce sujet. Peut-être valait-il tout de même mieux se trouver aux premières loges pour savoir réellement ce qui se passait, plutôt que d’en être éloignée et se demander quel genre d’abomination de destruction massive était en train de se construire à quelques kilomètres de là. C’était une excuse comme une autre … Et puis, elle avait besoin de cet argent, elle ne pouvait pas se permettre de le refuser. La façon dont elle avait été amenée ici était également un bon indicateur sur la façon dont Luthor pouvait prendre son refus. Elle était coincée. Mais elle ne devait pas se considérer ainsi. C’était une opportunité, elle en était quand même consciente. Elle reverrait sa fille grâce à ce boulot, rien de plus ne devait compter à ses yeux.

Ils avaient finalement quitté le lugubre laboratoire, et Luthor avait à nouveau surpris Hope en l’invitant à déjeuner. C’était définitivement l’entretien d’embauche le moins conventionnel qu’elle ait jamais réalisé … Après l’enlèvement, la valise d’argent, la dissection d’un alien, ils discutaient maintenant devant des assiettes qui devaient valoir pas loin d’une semaine du salaire normal de Hope. Si elle avait été très mal à l’aise en entrant dans le restaurant, avec Luthor qui se pavanait comme s’il avait déjà gagné les élections présidentielles, elle avait fini par se détendre. Elle n’avait rien à faire ici, mais elle pouvait au moins profiter de cette expérience hors du commun. Elle avait commandé des plats qu’elle n’avait jamais goûtés auparavant, et elle jetait des regards curieux autour d’elle en dévisageant les célébrités qui passaient devant leurs tables. Elle n’en connaissait pas la moitié, mais ils se comportaient tous avec une telle suffisance qu’il n’était pas difficile de deviner que leurs mondes étaient bien séparés. « Merci Monsieur Luthor, j’apprécie ce que vous faites pour moi. Je ne manquerai pas de m’en souvenir si besoin. » Une réponse polie à une offre effectivement généreuse, mais à laquelle Hope préféra ne pas penser. Elle n’était pas du genre à demander de l’aide pour résoudre ses propres problèmes, et elle se tournerait d’autant moins vers son richissime employeur si elle était dans le besoin. Il allait de toute façon résoudre son problème principal, avec l’argent qu’il lui verserait, Hope en était persuadé. C’était tout ce que Zach voulait : de l’argent. Bientôt, il la laisserait tranquille, elle récupèrerait Tessa, et elle pourrait respirer à nouveau. Peut-être même qu’elle pourrait s’installer à Metropolis au lieu de rester à Gotham … Elle avait envisagé de vivre à Star City à un moment, mais si elle travaillait à la LexCorp, s’éloigner autant ne rimerait à rien. Si elle déménageait, le reste de ses problèmes devraient vite disparaître également : insécurité, attaques en tout genre … La vie à Metropolis était bien plus calme, même si la présence quasi-permanente de Superman dans son ciel rendait les choses un peu compliquées. Elle saurait très bien faire abstraction de l’extraterrestre volant s’il le fallait, du moment où le reste de ses conditions de vie se voyaient améliorées.

« Je ne doute pas que mes recherches donnent des résultats. Vous semblez avoir beaucoup de moyens, et tous les cadavres que vous pourrez mettre à ma disposition finiront par parler, d’une façon ou d’une autre. » Elle avait toujours été douée, dans les premiers de sa promo chaque année de ses études. Elle aimait le challenge, elle aimait apprendre, elle aimait découvrir. Elle découvrirait des choses, même si ce n’était pas ce que Luthor attendait. « J’ai hâte de commencer à travailler avec vous. Mais il va falloir que j’aménage mon emploi du temps, je n’ai pas l’intention de quitter mon emploi aux urgences de Gotham. » Pour elle, c’était tout à fait clair, mais elle ne se souvenait pas si elle l’avait précisé à Luthor. « J’arriverai très bien à gérer les deux, rassurez-vous. » Pour l’instant en tout cas. Sa vie se résumait à son travail et elle n’avait pas besoin de temps libre. Après, quand Tessa serait de nouveau dans sa vie … Elle verrait bien. C’était une question qu’elle n’avait pas à se poser pour l’instant. Par contre, la question de la légalité lui fit plisser les yeux une seconde, et elle baissa les yeux sur son assiette pour découper sa viande avec attention. Rien de neuf sous le soleil, elle savait que leurs activités ne seraient pas légales, mais le reconnaître de cette façon n’était pas le plus facile à faire … Mais Hope n’en était plus à ça près. « Je ne parlerait de tout cela à personne. Et je compte sur vous pour que personne ne soit au courant de notre accord non plus. » Ainsi, elle faisait une croix sur sa moralité pour de l’argent, encore une fois. « Le pays a suffisamment subi les attaques des méta-humains et des aliens pour que je voie l’intérêt de ces travaux. Nous avons tous beaucoup perdu dernièrement … Et je suis fatiguée que les coupables échappent si souvent à la justice. » Elle se raccrochait à cette idée de justice. Les criminels dotés de pouvoirs extraordinaires ou venants d’autres planètes finiraient par payer s’ils parvenaient à trouver des moyens de les arrêter.

Elle haussa finalement un sourcil quand il lui demanda de parler d’elle, et notamment des faveurs qu’elle pourrait lui demander. Il mettait toutes les chances de son côté, et elle se sentait flattée de cette attention, ce n’était pas si souvent … Tout en se demandant ce que ça cachait. Ca cachait toujours quelque chose. Mais puisqu’elle n’avait aucun moyen de trouver, elle préféra ne pas s’attarder sur ce sentiment. Elle fixa Luthor un moment sans rien dire, tous ses désirs les plus chers défilant devant ses yeux. Mettre à disposition l’armée d’avocats de son nouvel employeur pour faire plier Zach et récupérer sa fille sans encombre ? Tentant, mais impossible, car Zach révèlerait alors tous ses petits trafics et elle serait radiée de l’ordre des médecins. Même en supposant que Luthor veuille la garder à son service après ça, elle ne se le pardonnerait jamais. Alors simplement déménager à Metropolis et quitter dès maintenant son trou minable de Gotham ? C’était également tentant, mais elle avait toujours son job là-bas, et elle y tenait. Et elle avait son père à Gotham … « Et bien je … » Elle cligna des yeux en voyant le doigt d’honneur que la vieille femme adressa à Luthor quand il lui fit signe. « Je … » C’était perturbant. Hope secoua la tête, et reprit : « Ce n’est pas mon quotidien que je voudrais améliorer en priorité. » Commença-t-elle. Il lui faisait une proposition, pourquoi ne pas essayer d’en profiter, après tout ? « Si ça ne tenait qu’à moi, j’en profiterai pour m’installer ici, mais j’ai de la famille à Gotham. Je m’occupe de mon père, entre autres. » Elle croisa les mains devant elle, et se décida à y aller franchement. « Et si vous tenez à m’offrir une faveur, alors j’aimerais que vous fassiez quelque chose pour le centre de réhabilitation en alcoologie de Gotham. C’était une aile de l’hôpital, qui a été détruite lors de la dernière … attaque de Minotaures. Et c’est loin d’être la priorité, actuellement, au milieu de tout ce qu’il y a à reconstruire. Mais il y a énormément de gens qui en ont besoin. Mon père en fait partie. Je ne doute pas qu’un petit coup de pouce de votre part pourrait accélérer les choses. » Termina-t-elle avec un sourire. Elle ne perdait rien à demander.


Made by Neon Demon

_________________
My conscience has been poisoned


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


super villain

Messages : 566
Date d'inscription : 30/03/2017
Face Identity : Kevin Spacey
Crédits : Oba Seb

Age du personnage : 50 ans
Ville : Metropolis
Profession : Directeur de la société Lexcorp
Affiliation : Crime organisé de Lex Luthor, Injustice League
Compétences/Capacités :

-Ressources matérielles et financières de la société Lexcorp

-Réseau de sbires, d'employés et de criminels en tout genre

-Technologies d'avant-garde dans les domaines de la cybernétique

-Détenteur de la majorité de la kryptonite présente sur terre

-Possède une armure de combat high-tec, capable de contrer Superman en duel


Situation Maritale : Célibataire









MessageSujet: Re: Autopsie (Hope Williams)   Mer 8 Nov - 14:18




Autopsie
Hope Williams • Lex Luthor


Document de l'ARGUS. Transcription mot pour mot d'une conversation téléphonique de la Lexcorp. (Annexe à l'opération de surveillance Luthor). Marqué : Enregistré à la demande de la directrice Amanda Waller. Classé : CONFIDENTIEL 1-A ; Destinataire unique : Amanda Waller ; Interlocuteurs : Alexander « Lex » Luthor (« LL »), Mercy Graves (« MG »)

MG : Salut Lex.

LL : ça y est ! J'ai passé la matinée avec Hope Williams ! Elle est de la partie maintenant !

MG : J'envie la robe que tu lui avais offert au gala de charité. Pourquoi tu ne m'as jamais offert une robe aussi somptueuse Lexou ?

LL : Je devais bien appâter Williams. De toute façon nous pouvons obtenir des moyens de pression pour qu'elle serve nos intérêts. Elle est vulnérable, elle cherche une protection, j'en suis sûr.

MG : Moyen de pression ? Son enfant ?

LL : Bien entendu. C'est son unique repère moral, sa seule boussole. Elle s'accroche à sa progéniture. La seule chose qui peut combler le vide de son existence et lui procurer la volonté d'exister. On peut dérober l'enfant à son ravisseur et s'en servir pour faire chanter Williams au besoin.

MG : Est-ce que la suave Hope est aussi douée que tu le prétendais ?

LL : Oui, mais je ne sais pas à quel point je peux lui faire confiance. Elle m'a semblé choquée quand j'ai parlé d'euthanasier tous les méta-humains. Même si elle a bien dissimulée ses sentiments. Mais pour son enfant, elle sera prête à trahir toutes ses convictions.

MG : Tu veux que je pose des micro-espions chez elle ?

LL : Oui et aussi des mouchards électroniques sur son téléphone portable.

MG : Elle est si importante que ça ?

LL : Oui. Elle pourra nous fournir des tissus méta-humains en temps voulu. J'ai gaspillé des dizaines de milliers d'heures de travail sur ces expériences. Elle pourrait me procurer des résultats. J'en ai assez de m'acharner sur mes cadavres, comme un de ces oiseaux du continent africain qui fouille de son bec la bouse des éléphants.

MG : Lex, j'entends des déclics.

LL : C'est mon brouilleur. Les bips veulent dire qu'on ne peut pas nous enregistrer. Cette grande pouffiasse d'Amanda Waller espionne tout et tout le monde, mais elle n'arrivera pas à saisir nos conversations en douce.

MG : J'ai entendu dire que l'ARGUS avait des technologies satellites pour pouvoir capter les fréquences de téléphone brouillées et…

LL : Je suis plus fort et plus astucieux que cette pétasse ! Jamais elle n'arrivera à connaître mes secrets ! »

MG : Si tu le dis… Au fait, si jamais l'enfant de Williams se fait tuer. Comment tu feras pression sur elle, si elle ne veut plus travailler pour toi ?

LL : Lors de sa visite avec moi à la Lexcorp, elle a touché plusieurs objets dans mon patio et ma salle d'autopsie. J'ai fait recueillir tous ces objets. J'ai fait vaporiser dessus de la Ninhydrine. J'ai toutes les empreintes digitales de la douce et charmante Hope. Si elle me fait faux bond, je fait placer toutes ses empreintes dans le moindre recoin d'une scène de meurtre atroce à Gotham. Elle finira dans la chambre à gaz de la prison de Blackgate.

MG : Je dois te laisser, je te rappelle demain.

LL : Qu'est-ce que tu…

MG : J'ai un rancard bien brûlant avec le comptable de ton service marketing. Il va un peu trop vite en besogne, mais ses baisers sont très doux. A plus Lexou.

LL : QUOI ? Mercy attends je… Mercy ? La garce ! Elle a raccroché.

(l'enregistrement s'arrête ici)


..............................


Document de l'ARGUS. Transcription mot pour mot d'une conversation téléphonique de la Lexcorp (Annexe à l'opération de surveillance Luthor). Marqué : Enregistré à la demande de la directrice Amanda Waller. Classé : CONFIDENTIEL 1-A ; Destinataire unique : Amanda Waller ; Interlocuteurs : Alexander « Lex » Luthor (« LL »), Mercy Graves (« MG »)

MG : Salut Lexou.

LL : Tu m'as soustrait à une réunion d'accord sur les biotechnologies avec Lucius Fox et 3 autres cadres de Wayne Enterprise. Je suppose que tu as des nouvelles de quelques importances ?

MG : Oui, tu connais la famille Merlyn ?

LL : Oui, le père surtout. Il a un toubib, un genre de Dr Guérit-tout, qui vient de Metropolis jusqu'à Star City rien que pour lui. Il fait au patriarche Merlyn une injection de méthamphétamine liquide mélangée à des vitamines B et à des hormones mâles. Le vieux crabe s'effondre vers 13h, et il émerge vers 14h, fringuant comme un chien en rut, d'attaque pour gérer la fortune familiale. Il me gonfle, j'ai hâte qu'il crève et que Thomas hérite de la société. Tu sais aussi bien que moi que Thomas est un des nôtres, un initié de l'Injustice League.

MG : j'ai vérifié le portable d'Hope Williams, elle a envoyé plus de 60 messages à Thomas Merlyn depuis plusieurs jours.

LL : Continue.

MG : J'ai fait suivre Williams par 16 de nos hommes. Elle le rencontre régulièrement, je suis sûr et certains qu'ils ont une liaison.

LL : Je suis abasourdi.

MG : J'ai prit moi même Hope en filature, elle a passé 6 heures complètes avec Merlyn il y a 3 jours.

LL : Le petit salopard ! Tu crois qu'il manigance quelque chose contre moi ? Qu'il l'utilise ? L'enfoiré ! Quand je pense que j'ai une statue de lui dans ma galerie d'honneur. Mercy arrête de rire !

MG : Excuse moi Lexou, c'est juste que quand je les ais aperçut à deux, ils avaient l'air tellement mignons ensemble. Au fait à propos de filature. J'ai surprit 3 espions de l'ARGUS qui m'ont prit en chasse. Je les ai semé, mais je crois qu'Amanda Waller s'intéresse à nous.

LL : Impossible ! Elle ne sait rien de nos plans ! Tout le réseau informatique de la Lexcorp et tout nos systèmes électroniques et téléphoniques sont sécurisés.

MG : Bon et qu'est-ce qu'on fait pour Williams ?

LL : Laisse là se vautrer avec le rejeton Merlyn. Je me demande ce qu'ils complotent à deux.

MG : Je crois qu'il la baise.

LL : Ne soit pas grossière. Je ne t'ai pas éduquée comme ça Mercy.

(Suit une conversation non pertinente).

Fiche codée par NyxBanana
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé












MessageSujet: Re: Autopsie (Hope Williams)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Autopsie (Hope Williams)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Taches rouges/orangées sur les feuilles de poiriers (Williams)
» autopsie d'un poisson mort
» Le départ de Hope.
» williams baffin
» [Chaise] Perspective by Pharrell WILLIAMS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
gods among us :: limbo :: archives :: les rps terminés-