AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  


Partagez | 
 

 Just another day in Central City | Susan Lawton

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar


hero of earth

Messages : 44
Date d'inscription : 31/01/2017
Face Identity : Ryan Gosling
Crédits : outlines (avatar); rebeccaschinsky, beautyblender (gifs)

Age du personnage : 32 ans
Ville : Central City
Profession : Technicien au sein de la police scientifique
Affiliation : Justice League, Flash family & CCPD
Compétences/Capacités :

Pouvoirs

- Vitesse surhumaine
- Réflexes surhumains
- Endurance surhumaine
- Activité cérébrale accrue
- Contrôle moléculaire
- Guérison accélérée
- Voyage temporel
- Voyage entre les dimensions
- Aérokinésie

Habilités
- Excellentes connaissances en chimie, pathologie et criminologie
- Bon détective


Situation Maritale : Loin d'être insensible au charme d'une jolie reporter qui a tendance à se mettre un peu trop souvent dans le pétrin









MessageSujet: Just another day in Central City | Susan Lawton   Dim 11 Juin - 20:00

Just another day in
Central City
Real friends got your back,
fake ones let you fall.
••••

La lumière du soleil était désormais bien trop forte pour que notre protagoniste puisse dormir convenablement. Il ouvrit doucement les yeux en s'étirant, toujours bien enfoui sous sa couverture. Cela faisait bien longtemps que Barry ne s'était pas aussi bien reposé. Encore à moitié éveillé, il tourna la tête pour regarder son réveil-matin afin de savoir combien de temps il pouvait encore rester dans cette position avant de devoir se préparer pour la journée de boulot qui l'attendait. L'appareil indiquait huit heures et cinquante-cinq minutes. Et là, déclic. Si ces heures de sommeil avaient été si agréables cette nuit-ci, c'était tout simplement parce qu'il en avait eues plus que d'ordinaire. Il écarquilla les yeux en bondissant de son lit. « Bordel ! » Barry Allen faisait honneur à sa réputation d'éternel retardataire, une fois de plus. Singh n'allait pas le rater cette fois, il en était sûr. Il se dépêcha alors, usant de sa super-vitesse pour se débarbouiller le visage et se brosser les dents en quelques secondes. Il dévala ensuite les escaliers où il termina de s'habiller. « Mince, mince, mince ! » Sa boucle de ceinture fermée, le voilà entouré d'étincelles de Force Véloce pendant qu'il rejoint son lieu de travail. Le court intervalle qu'il y eut entre son appartement et le commissariat lui laissa le temps de songer à une excuse plausible. Il avait tellement multiplié les arrivées tardives ces dernières années qu'il ne savait plus trop quoi sortir pour apaiser son patron. Le coup du métro en panne ne fonctionnerait pas à nouveau puisqu'il s'agissait du mensonge de la semaine passée. Une attaque des Rogues qui aurait interrompu une partie du trafic de Central City, empêchant ainsi son bus d'avancer ? Non, Singh saurait qu'il avait menti car le CCPD aurait été déployé sinon. Le pneu de sa voiture qui aurait crevé ? Il faudrait qu'il ait déjà une voiture pour cela. Il était en rupture d'excuses, il ne manquait plus que ça. Le voilà qui commençait à paniquer, appréhendant déjà les réprimandes du chef de la cellule scientifique de la police. Le coureur ne le voyait pas comme un individu spécialement mauvais, mais il l'imaginait très mal se montrer doux et gentil avec quelqu'un d'autre. Les récents événements n'avaient fait que le rendre encore plus irritable qu'il ne l'était déjà d'ordinaire. Sans Frye au poste de capitaine, Barry était persuadé qu'il aurait déjà été viré depuis un certain temps. Son ancien tuteur lui avait déjà dit un jour que, même s'il se montrait particulièrement dur et sévère avec lui, Singh l'appréciait tout de même grandement, en réalité. Pourtant, celui-ci ne lui avait jamais montré ne fut-ce qu'un sourire. Aucun compliment n'était jamais sorti de sa bouche. Le technicien au sein de la police scientifique éprouvait donc beaucoup de mal à croire que les propos de Daryl.

Il bouscula quelques confrères en entrant dans le bâtiment du CCPD, mais ceux-ci ne réagirent pas, habitués à le voir déambuler à toute vitesse en espérant vainement que personne n'avait remarqué son retard. Certains éprouvaient même de la compassion pour lui, imaginant déjà le sale quart d'heure qu'il allait passer, eux aussi. « Où est-il ? » La voix de Singh était audible depuis le fond du couloir. Il était furax. Allen se rapprocha de la porte du laboratoire, se retrouvant juste derrière le dos de son directeur. « Ne me dîtes surtout pas qu'il est encore en retard ou je vais commettre un meurtre ! Où regardez-vous, Forrest ? » James Forrest avait aperçu son collègue, paniqué à l'idée de se faire attraper. Ce dernier déposa son index sur ses lèvres, lui faisant signe de ne pas révéler sa présence à leur supérieur avant de se cacher derrière la porte du laboratoire. Il attendit que le boss ait quitté la pièce et ait rejoint son bureau pour sortir de sa cachette et saluer ses compagnons. « Je vous en dois une, les gars. » Lâcha-t-il après avoir longuement expiré. « C'est un peu trop tôt pour nous remercier, tu ne pourras pas échapper à Singh toute la journée. Attends un peu qu'il t'attrape ! » Barry rit doucement. Forrest n'avait pas tort. Au plus longtemps il resterait loin du champ de vision de leur directeur et au plus la colère de ce dernier serait grande. Il accrocha sa veste au portemanteau et enfila sa blouse de laboratoire. Ce ne fut qu'après qu'il remarqua la présence d'une collègue qu'il n'avait pas vue depuis plusieurs jours. « Ça alors ! Une revenante ! » Susan venait de revenir de ses vacances à Gotham City, apparemment. D'après ce qu'il savait, tout ne s'était pas passé comme prévu, sa mère avait même prévenu son absence au CCPD. Barry la côtoyait depuis suffisamment longtemps pour savoir qu'elle ne se serait jamais éclipsée comme cela sans prévenir, contrairement à lui. Elle devait avoir ses raisons et il n'allait pas la forcer à les lui révéler si elle ne le souhaitait pas. « La prochaine fois que tu as envie de disparaître, fais-nous signe avant. On te trouvera une bonne excuse. » C'était ce qu'elle faisait tout le temps pour lui, après tout. En général, c'était elle qui le couvrait à chaque fois qu'il quittait soudainement le bureau sans même savoir qu'il le faisait pour endosser le costume de Flash et aller jouer les héros. Lui rendre la pareille si la situation se présentait était donc tout à fait normal. « Je suis bien content de te savoir de retour, en tout cas. Tout le monde croule sous le travail depuis l'attaque de Grodd, nous y compris. Un cerveau en plus, ça ne fait donc pas de mal ! » En tant que protecteur de la ville et membre des forces de l'ordre, le sprinteur était même deux fois plus occupé. Il lui fallait analyser ce qu'on lui ramenait au laboratoire d'un côté, et s'occuper des criminels qui profitaient de cette période de reconstruction pour semer le trouble de l'autre. Heureusement, il n'était jamais seul, il avait toujours une équipe derrière lui pour l'épauler. Il pouvait compter sur la Flash family en tant que justicier, tout comme il pouvait compter sur Forrest, Patty et, évidemment, Susan quand il portait sa blouse blanche.

••••

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


authorities

Messages : 62
Date d'inscription : 09/02/2017
Face Identity : Natalie Dormer
Crédits : YusuraDreams

Age du personnage : 35 ans
Ville : Central City
Profession : Membre du Star Sapphires Corp, Analyste scientifique pour la police de Central City, anciennement infimière à Gotham City
Affiliation : Simple humaine avec un anneau rose
Compétences/Capacités : Susan Lawton
- Experte médico-légal
- Connaissance approfondie en médecine
- Experte en méta-humain
- Parle le français et l'italien
- Peintre accomplie
- Maitrise des armes à feu et du self-défense
- Sportive acharnée



Star Sapphires
- Vol
- Aura Protectrice
- Rayons d'énergies violets
- Génération de cristaux de conversion
- Détection de "secteurs sans amours"
- Téléportation
- Poudre de désorientation
- Guérison par l'amour



Situation Maritale : Divorcée d'un tueur. Mère d'un enfant mort.









MessageSujet: Re: Just another day in Central City | Susan Lawton   Sam 17 Juin - 15:23


JUST ANOTHER DAY IN CENTRAL CITY – SUE LAWTON & BARRY ALLEN



*Jour 1 ap-Z !* Pensais-je, allongée dans mon lit, alors que mon réveil ne cessait de résonner dans ma chambre à coucher. Lentement, je levais ma main droite vers mes yeux pour y voir un anneau violet imposant. Il était toujours là, je n’avais toujours pas rêvé mon voyage dans l’espace. J’étais désespérée et je n’avais aucun envie de me lever. Je voulais rester, lové dans mon lit avec ma couverture polaire pour tenter d’oublier. Mais ça allait être dur d’y arriver car l’anneau des gardiens de l’amour se mit à clignoter. Je pris l’oreiller pour me le mettre sur la tête et tenter de ne pas le voir, mais au fond de moi, je le sentais. J’étais en panne, à cours de jus, j’avais besoin de me recharger. Quinze jours plus tôt, j’aurais fait une séance de yoga sans me poser de question, mais ma vie avait changé ainsi que mes besoins. Je n’avais pas le choix de sortir de mon lit pour recharger l’anneau, peut-être que ceci expliquait mon état. Je n’étais que l’ombre de moi-même. Une Susan Lawton sans sa bonne humeur pouvait paraitre invraisemblable et ils ne manqueraient pas de le remarquer au travail. Autant qu’un anneau qui clignote tout du moins.

Je pris l’oreiller que je me mis à jeter par frustration contre le mur d’en face. Je fis voltiger la couverture pour aller dans la chambre d’ami. Là se trouvait une étrange lanterne violette que je faisais passer pour un ignoble objet art déco offert par un ami au mauvais goût, à ceux et celles qui passaient l’entrée de mon appartement. Je me mis à genoux devant l’objet avant de tendre ma main droite en son centre. L’anneau et la lanterne commencèrent à s’illuminer faiblement. Mes yeux s’illuminèrent d’une lueur violette et telle un mantra, je me mis à réciter le serment du corps des Star Sapphire. Que les cœurs perdus et plein d’effroi ; que les âmes seules dans la nuit noire ; choisissent notre anneau et notre quête. L’amour vaincra à la lumière violette ! Les couleurs de la lanterne irradièrent la pièce avant que le noir prenne de nouveau sa place. L’anneau brilla d’une lueur fébrile avant de s’éteindre. Quant à moi, je me sentais de nouveau vivante, comme si je venais d’acquérir une nouvelle vie.
7 heures du matin, j’avais une heure et demie devant moi pour faire ce que j’aurais fait d’ordinaire avant d’aller au travail : Séance de yoga, douche, petit déjeuner, habillage, maquillage et reprise du travail, après six jours de disparition de la surface de la Terre.


Mademoiselle Lawton. Vous nous avez fait une belle peur, vous savez ! Singh se tenait dans l’entrée du laboratoire, si je ne le connaissais pas, j’aurais cru voir un sourire se dessiner à la commissure de ses lèvres. Mais Singh ne souriait pas où trop rarement ! Pour sauver les apparences, je me mis à lui sourire, comme je le faisais toujours. Ma mère a semble-t-il oublié que j’étais une adulte, plus une petite fille. Mais vous connaissez les mères, Capitaine… elles ont toujours tendance à nous surprotéger. Dis-je sur un ton mielleux et badin, tout en ironie.

Je ne pouvais certainement pas dire à mon patron qu’un anneau extra-terrestre m’avait emmené sur une autre planète pour que je rencontre les représentantes de diverses populations aliens pour être intégrer à leur corporation qui avait pour objectif de défendre l’amour dans l’univers. Même si je portais encore le dit « anneau » à ma main, j’avais moi-même encore du mal à y croire. Je suis certain que vous aviez une bonne raison de disparaitre, mais la prochaine fois, veuillez laisser un mot à votre mère pour qu’elle évite de… En parlant d’absence, où est-il ? Où est Allen ?
Et voilà… c’était reparti ! Le traditionnel moment de la semaine où Singh réalisait que mon charmant partenaire de laboratoire, Barry Allen était encore en retard. Encore… car cela arrivait beaucoup trop souvent. Si Central City abritait l’homme le plus rapide du monde, elle abritait aussi le plus lent. Barry était rarement là quand on avait besoin de lui. Il apparaissait et disparaissait comme une ombre, en silence, sans jamais savoir où il était passé. Singh aurait pu m’accuser d’avoir fait une « Barry » avec ma disparition, au moins il aurait eu le mérite d’être drôle. Il me regardait d’ailleurs droit dans les yeux en attendant une réponse. Exceptionnellement, je n’en avais pas de prévu à l’avance… Réfléchis Sue, réfléchis ! Non j’étais à sec. Je soulevais alors les épaules en signe de négation. Singh sortit alors de mon bureau en colère, comme bien souvent. Ce qui me fit rire.

Ce qui fut certainement le plus cocasse dans cette situation, est l'apparition de Barry quelques secondes après le départ du capitaine. Je n’eus pas le temps de lui faire remarquer son retard, qu’il meubla déjà l’attention. Ca alors ! Une revenante ! La prochaine fois que tu as envie de disparaître, fais-nous signe avant. On te trouvera une bonne excuse. Je suis bien content de te savoir de retour, en tout cas. Tout le monde croule sous le travail depuis l'attaque de Grodd, nous y compris. Un cerveau en plus, ça ne fait donc pas de mal ! Je lui souriais en mettant ma blouse sur mon dos. Barry avait bien raison de me titiller sur mon absence, car personnellement, je ne manquais jamais une opportunité de lui rappeler son étourderie. La prochaine fois que je voudrais disparaitre, je ne manquerais pas l’occasion de demander conseil à un maitre en la matière… tel que toi, Barry ! J’ai voulu exercer ton talent et je réalise maintenant que c’est bien plus compliqué que je ne le pensais. C’est indéniable, tu es vraiment plus doué que moi pour l’escamotage. Un jour… Faudra que tu me dises ton secret !

Ironique n’est-ce pas ? Un bolide face à une lanterne, qui parle de secret et de disparition, mais sans savoir qui nous étions l’un et l’autre. Je ne voulais pas vraiment m’étendre sur le sujet. Mon collègue était un homme curieux et je ne voulais pas lui mentir sur ce que j’avais fait ces derniers jours. Je pris alors le dossier dont il venait de parler pour détourner le sujet. Grodd… dit-moi tout, Barry. Avant de partir, je tirais sur son armée de singe avec les armes à ultrason de S.T.A.R. Labs. Qu’ont donné les investigations depuis ?

EXORDIUM.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Just another day in Central City | Susan Lawton
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Central Betta Show 2010 !
» Chèvres du Massif Central et chèvres des fossés
» 1er, 2, 3 et 10 mai 2009 - Fête western annuelle Dave City
» Central Betta Show 2ème édition
» Happy city

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
gods among us :: UNITED STATES OF AMERICA :: central city :: City Center-