AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  


Partagez | 
 

 Punching first, talking after (Garth&Donna)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar


hero of earth

Messages : 119
Date d'inscription : 14/06/2017
Face Identity : Jaimie Alexander
Crédits : Carol71 (avatar)

Age du personnage : Environ 5000 ans mais je n'en parais qu'une 30aine
Ville : Metropolis
Profession : Photographe
Affiliation : Young Justice & Amazone
Compétences/Capacités :
Modelé à partir de Diana, je possède la majeur partie de ses capacités : super vitesse, super force, agilité et réflexes surhumains, invulnérabilité, immortalité (relative) et une guérison accéléré.
Grandissant au sein des amazones, je suis une combattante redoutable et une guerrière qui se vaut plutôt bien. En plus des bracelets que porte les amazones aux avants bras, je suis en possession du Lasso de Persuasion.
Artiste dans l'âme depuis mon jeune âge, je suis devenue une photographe professionnelle.
Situation Maritale : Célibataire









MessageSujet: Punching first, talking after (Garth&Donna)   Jeu 29 Juin - 22:37

Punching first, talking after


Un œil fermé, je tentais de visualiser la place. Enfin non, je visualisais très bien la scène et le paysage devant mes yeux vu qu’il était devant mes yeux. Ce que j’essayais de voir, de percevoir, c’était le côté artistique. C’était ce que cela rendrait comme photo que j’essayais de voir. Je grimaçais, les deux mains devant moi pour encadrer la zone que je comptais prendre une photo. Pour le coup cela faisait assez cliché du photographe mais j’étais dans une zone avec un certain passage et où la lumière jouait beaucoup. J’avais un appareil argentique, le genre où faut prendre la bonne photo du premier coup. Et j’étais très occupée à choisir quand je prendrais ma photo. Si bien que je ne remarquais pas l’agitation que soulevait soudainement la rue. Je ne remarquais rien. Rien jusqu’au moment où je voyais une masse d’eau s’élever devant mon visage. Je clignais des yeux. Une première fois, une seconde fois. Non, définitivement, ce n’était pas normal. Je baisse les yeux pour voir que cette masse provient de mon verre d’eau, agrémenter de sirop, posé sur la table du café où je m’étais installé. Je vois aussi, à la périphérie de mon champ de vision, qu’il semble se passer la même chose sur les table de mes voisins. Oh… oh… merde. Je regarde, impuissante, l’eau retombée sur la table. L’eau retomber sur mon appareil photo. Par tous les d... Je baisse les bras et sers les poings. Je cherche du regard la provenance de ce… Bah disons que ça risquait fortement d’être un atlante. Ou un meta-humain mais je pariais plutôt sur l’atlante. Je pariais donc sur les ennuis. Je préférerais le meta-humains. Et comme je préférais le méta-humain, ça serait l’atlante. Je soulevais mon appareil photo tout en continuant de scruter la rue. Mort. L’appareil photo hein. Je soupirais. Il avait survécu à pas mal de chose. Détruit pas un atlante… Bon j’avais connu pire comme destruction mais le problème était le même dans tous les cas : mon appareil qui était mort. Je relève la tête en voyant une voiture s’engager dans la rue. Non pas une voiture. Un camion. Un camion de pompier. Un réservoir d’eau sur roulette. Damn… pourquoi ça devait tomber sur moi ? Abandonnant mon argentique, je me dirigeais rapidement vers les toilettes du café pour passer de la civile au héros. Un changement rapide dans une pièce sans caméra et en ressortant par la fenêtre. Je revenais dans la rue au pas de course, me maudissant de n’avoir eu sur moi que mon lasso. En même temps je n’avais pas spécialement prévu en sortant prendre des photos de tomber sur un atlante… genre vraiment pas. J’aurais pu prévenir la Young Justice mais maintenant que je le voyais, il me paraissait jeune. Et seul. Mais pas inoffensif pour autant. Je courrais en direction de l’atlante, du camion de pompier et de l’eau qui commence à s’en échapper. Hey toi ! Il tourne vers moi quand je suis juste suffisamment proche pour pouvoir le percuter de l’épaule. Je me baisse légèrement pour qu’il se prenne mon épaule dans le ventre. Il tombe mais se relève rapidement. Rends-toi et il ne t’arrivera rien. Je vois un sourire sur son visage. Et c’est là que je le reconnais. Jackson, ou plutôt Kaldur, m’avait montré sa photo il y a quelques semaines. Il était un atlante. Recherché. Qui aurait du faire profil bas au lieu de venir attaquer une rue comme cela. Il sourit et se tourne vers le camion de pompier. Je vois une sorte de tentacules d’eau sortir du camion et se diriger vers un enfant sur le bord de la route. Stop ! Je m’élance et la tentacule changer de direction pour me percuter de plein fouet. Ok… Toi, tu cherches les ennuis peut être ? Oui, il cherche les ennuis. Je le sais. Je ne suis juste pas encore totalement sure du pourquoi. Je ne le redirais pas une troisième fois : rends toi. Ou je te ferais le faire. Ce qui, quand on est la détentrice du lasso de persuasion est quelque chose de tout à fait envisageable. Mais je pensais plutôt utiliser mes deux mains pour se faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

avatar


hero of earth

Messages : 611
Date d'inscription : 25/05/2017
Face Identity : Tyler Hoechlin
Crédits : CW

Age du personnage : 27 ans
Ville : Atlantis
Profession : Défenseur d'Atlantis. Enseignant au Collège de Magie Atlante
Affiliation : Teen Titans, à l'occasion. Atlante le reste du temps.
Compétences/Capacités : ◊◊◊

Physionomie Atlante

◊ Endurance & Force améliorées
◊ Vue & Ouïe améliorées
◊ Déplacement très rapide sous l'eau

Magie

◊ Projection de faisceaux d'énergie par les yeux
◊ Hydrokinésie
◊ Génération de chaleur (main gauche)
◊ Génération de gèle (main droite)
◊ Détection de magie

Situation Maritale : Célibataire. C'est pas faute d'avoir essayé.









MessageSujet: Re: Punching first, talking after (Garth&Donna)   Dim 2 Juil - 15:32

Punching first

Talking after
••••

Un rayon de lumière violette fend le ciel pour venir s’abattre sur l’atlante. Comme dans un éclair, le bruit assourdissant de l’impact résonne sur plusieurs centaines de mètres et l’assaillant se retrouve allongé sur le sol, mal en point. Quelques secondes plus tard, j’apparais et mon poing vient s’écraser sur le visage de celui-ci. Là encore, l’impact entre la puissance physique d’un atlante et la résistance d’un autre émet un son lourd, sourd qui résonne sur plusieurs mètres. En quelques secondes, la partie est terminée. « Fini de jouer Egwarth, je te ramène à la maison pour ton jugement. »

UNE HEURE PLUS TÔT


« Ok Garth, on a retrouvé la trace d’un membre du Déluge. Egwarth. Il se dirige actuellement  vers Métropolis. C’est la première fois qu’ils tentent quelque chose chez les humains. Arthur est actuellement en mission, c’est à toi de le ramener sur Atlantis. ». Je posais mon doigt sur l’oreillette tandis que je faisais des bons entre les buildings pour bien la tenir. « D’accord Tula, je suis dessus, j’ai le droit de le blesser ? ». Son absence de réponse en était une en soit. Je faisais ce que je voulais avec lui, je devais juste le ramener vivant pour son jugement. C’était ça le point le plus important. Son jugement par la nation atlante serait le symbole qu’Atlantis rejette toutes les violences faites envers les humains. Le symbole qu’Atlantis est une nation qui est pour la paix et pour l’unité entre les peuples. En tout cas, c’est ce que pense Arthur. Vu qu’il est notre roi, le peuple doit le penser également.

Maintenant, j’explique un peu le contexte, ça me semble nécessaire. Depuis qu’Arthur est arrivé au pouvoir avec ses idées pacifistes, son sang à moitié humain et son désir d’unifier les peuples, certains atlantes se sont montrés réticents. Les plus extrêmes d’entre eux ont monté une organisation secrète : le Déluge. Cette organisation tire son nom d’une ancienne prophétie atlante et son objectif est de destituer Arthur de sa place de roi et de mettre la population d’Atlantis à l’écart du reste du monde, considérant les humains comme des barbares inférieurs qui ne savent que faire la guerre. Le Déluge a alors tenté plusieurs actions mais ne s’était jamais aventuré dans le monde des humains. Il était resté dans les océans, là où il est plus fort. Le nombre de défaite qu’ils ont subit a du leur faire changer leurs plans.

Ce qui m’inquiète le plus dans cette histoire, c’est qu’il est seul. Le Déluge attaque toujours en groupe, ils ne sont jamais seuls. Ils savent très bien qu’ils n’ont pas la puissance nécessaire pour combattre Arthur en un contre un. Alors pourquoi est-il seul ? Surtout que sans même parler d’Arthur, son niveau magique est faible, très faible. Egwarth n’est pas réputé pour être le membre le plus dangereux du Déluge. Encore une fois, les autres atlantes en détachement chez les humains ont tous un niveau de combat largement supérieur à lui, qu’il s’agisse de Mera, Kaldur ou moi. Et il le sait. Mera est la directrice du collège de magie atlante, Kaldur est le nouveau protégé d’Arthur et je suis officier supérieur de l’armée atlante ainsi que professeur au collège. Bref, on le bat. Donc pourquoi être seul ? Est-ce une technique pour attirer notre attention ailleurs ? Aucune idée. En tout cas, je comprends pourquoi Tula m’y a envoyé seul. Je m’occuperais de lui.

MAINTENANT


J’observais l’atlante, allongé sur le sol, qui hésitait entre se défendre ou abandonner. Quel étrange personnage. Je tournais le visage et observait, au loin, une belle créature dont Wally m’avait compté leurs aventures. Je posais ma main sur Egwarth et l’enveloppé d’une gigantesque bulle d’eau que je gelais instantanément en posant ma main droite dessus. « Excuse moi trente seconde, papa doit aller discuter avec maman. ». J’appuyais légèrement sur la prison de glace pour l’ancrer dans le sol et je me dirigeais vers Donna Troy, membre émérite de la Young Justice, fidèle compagnon de Wonder Woman pendant des années. « Excuse-nous pour le désagrément, je m’occupe bien de lui, je le ramène sur Atlantis. ». Je la regardais de haut en bas – non, je ne mate pas – avant de rajouter : « Ça va ? Il ne t’a pas blessé ? ». Genre, il pourrait lui faire du mal. Homme faible.


••••

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


hero of earth

Messages : 119
Date d'inscription : 14/06/2017
Face Identity : Jaimie Alexander
Crédits : Carol71 (avatar)

Age du personnage : Environ 5000 ans mais je n'en parais qu'une 30aine
Ville : Metropolis
Profession : Photographe
Affiliation : Young Justice & Amazone
Compétences/Capacités :
Modelé à partir de Diana, je possède la majeur partie de ses capacités : super vitesse, super force, agilité et réflexes surhumains, invulnérabilité, immortalité (relative) et une guérison accéléré.
Grandissant au sein des amazones, je suis une combattante redoutable et une guerrière qui se vaut plutôt bien. En plus des bracelets que porte les amazones aux avants bras, je suis en possession du Lasso de Persuasion.
Artiste dans l'âme depuis mon jeune âge, je suis devenue une photographe professionnelle.
Situation Maritale : Célibataire









MessageSujet: Re: Punching first, talking after (Garth&Donna)   Mar 11 Juil - 1:08

Punching first, talking after


Oh et tu vas me forcer comment Poupée ? Je cligne des yeux quelques secondes en regardant l’atlante qui se trouve devant moi. Poupée… Poupée ? Mais il n’est pas sérieux à cet instant présent ? Si, il est sérieux. Il vient d’appeler une amazone poupée. De toutes les femmes présentes dans Metropolis, il a fallu qu’il choisisse une des rares amazones présentes dans le monde des hommes pour dire ça. Cet atlante serait-il tombé sur la tête ? Je savais que, comme dans toutes les sociétés, il y en avait des surement plus malins que d’autres et surtout des moins malins que d’autres. Mais je pensais pas qu’on pouvait atteindre ça. Je me jette sur le côté pour éviter une gerbe d’eau qui arrive dans ma direction. Il semble qu’il ne se rendra pas finalement. Dommage. Ca m’arrangeait pas cela. Je voulais pas créer des problèmes avec les Atlantes et Arthur. Diana allait me faire la morale, je le sentais venir. En même temps, atlante ou pas, il était hors de question que je le laisse attaquer la population ou m’attaquer moi. Ils comprendraient si je leur explique cela ? Surement oui… enfin j’avais plus qu’à espérer qu’ils comprennent cela. Je me rattrape comme possible, saute sur mes pieds et percute de côté l’atlante. Je le vois tomber au sol… et plutôt que de frapper à nouveau comme mon instinct d’amazone me le dicte, je regarde autour de moi s’il n’y a pas de blessés ou tout simplement de dégât matériel de type « route détruite ». Je vois une veille femme tombé au sol et je commence à me diriger vers elle quand je me prends un coup de poing dans l’épaule. J’encaisse le coup sans rien, pivote sur mes hanches, tout en dressant le bras à l’horizontal au niveau de mon épaule… bras qui effectue un arc de cercle pour finir dans le visage de mon agresseur. J’avais jamais été tellement pour la méthode pacifiste dans cette situation, sentant bien qu’il se rendrait pas sans que je cogne un peu. Mais là, il commençait à me donner envie de frapper pas qu’un peu. C’est Troia et non Poupée. Et je te déconseille de reposer la main sur moi. Je lui adresse un petit sourire avant de glisser ma main à ma taille pour attraper mon lasso. Je le fais claquer dans l’air avant de l’enrouler autour de l’atlante. Il s’illumine d’argent, comme toujours. Je sers les poings, rassemble la volonté qui fait de moi l’amazone, la guerrière, l’héroïne. La volonté que me permettait d’utiliser le lasso de soumission. Pourquoi attaquer ce carrefour ? Pour me faire arrêter bien sur. Pour se fai… Sérieusement ? Je crois que je tiens l’atlante le plus stupide de tout le monde sous-marin et terrestre. Pourquoi veux-tu te faire arrêter ? Il vaut mieux ici que sur Atlantis. Etrangement je frisonne. Parce que je sais qu’il dit la vérité, grâce au lasso, et que le ton utilisé est un peu macabre. Je défais le lasso. Si tu te rends, je pourrais essayer de négocier pour que tu sois enfermé ici. Bien essayé mais je préfère assurer mes arrières Poupée. Je n’ai pas le temps de réagir qu’il envoie son poing vers mon visage. Je l’esquive en manquant de perdre l’équilibre. Et puis c’est quoi cette manière de m’appelle Poupée ? Non mais… Je hais les mâles. Bon, ok pas tous les mâles, seulement ceux qui me donnent ce genre de surnom. Je m’apprête à frapper à nouveau quand je remarque le jet d’eau qui file jusqu’à moi. J’attrape rapidement mon bouclier pour essuyer l’attaque, tout en reculant et abimant de mes bottes la chaussée.

Je relève la tête quand un éclair violet trouble ma vision. Et me… Les garçons de la Young Justice ont vraiment un effet notoire et pas agréable sur mon langage mais disons que la situation n’est pas ce que j’aurais espéré. J’aurais du le forcer à se rendre sous l’effet du lasso. Mais c’était lui retirer son libre arbitre et ce n’était pas ma façon de procéder, jamais. Sauf que voilà, nous avions été rejoint dans ce petit échange de coup de poing par quelqu’un d’autre. Egwarth… Voilà donc le nom de ce petit criminel dont j’avais pas retenu le nom si jamais Kaldur me l’avait donné à un moment. Je me redresse et passe une main dans mes cheveux en observant le jeune homme, un atlante également, qui venait d’emprisonner Egwarth dans une prison de glace. Je soupire. J’aurais aimé que ça se passe autrement. Parce qu’avec ce que je venais d’apprendre et le terme de jugement dans le voix de cet atlante, je ne pouvais pas le laisser faire. L’exécution n’était pas spécialement non plus dans mes façons de faire. Je plante mes poings sur mes hanches alors qu’il se tourne vers moi. Et je manque de m’étouffer en l’entendant parler. Il vient bien de dire que papa doit parler avec maman ? Non mais… Je ne savais pas que la goujaterie était caractéristique du peuple atlante. Ou est-ce seulement vous deux ? J’incline la tête sur le côté, un très léger sourire sur les lèvres pour masquer mon énervement. J’aime ni me faire appeler Poupée ni l’assurance qui dégage de cet atlante comme si j’allais le laisser faire comme il voulait. J’observe son visage. Je l’ai déjà vu quelque part ? Oui je l’ai déjà vu… Je préférerais qu’on en reste au vouvoiement et que vos yeux restent à hauteur de mon visage. En temps normal… je suis vaguement plus délicate sur ce genre de remarque mais… en temps normal, je suis pas sur le point de me disputer un criminel pour sauver la peau de celui-ci. Pourquoi je fais cela déjà ? Ah oui… parce que j’ai été élevé avec quelques principes.  Et je vais très bien, j’ai pas besoin d’aide pour neutraliser quelqu’un. Je lève les yeux aux ciels. Surement n’ai-je pas aimer l’insinuation qui semblait être que je n’étais pas capable de me débrouiller seule. Après que l’un me traite de poupée et l’autre sous entende vouloir jouer à papa et maman, avec un regard qui traine, j’étais d’humeur à ne pas faire preuve d’un grand tact. Par contre, je crains de ne pas pouvoir vous laisser repartir avec lui. Il sera jugé à Metropolis. Mon ton est pas de celui que l’on discute. Pourtant, mon instinct me dit que cette fois-ci, il le sera. Je raffermie ma prise sur mon bouclier.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

avatar


hero of earth

Messages : 611
Date d'inscription : 25/05/2017
Face Identity : Tyler Hoechlin
Crédits : CW

Age du personnage : 27 ans
Ville : Atlantis
Profession : Défenseur d'Atlantis. Enseignant au Collège de Magie Atlante
Affiliation : Teen Titans, à l'occasion. Atlante le reste du temps.
Compétences/Capacités : ◊◊◊

Physionomie Atlante

◊ Endurance & Force améliorées
◊ Vue & Ouïe améliorées
◊ Déplacement très rapide sous l'eau

Magie

◊ Projection de faisceaux d'énergie par les yeux
◊ Hydrokinésie
◊ Génération de chaleur (main gauche)
◊ Génération de gèle (main droite)
◊ Détection de magie

Situation Maritale : Célibataire. C'est pas faute d'avoir essayé.









MessageSujet: Re: Punching first, talking after (Garth&Donna)   Mer 12 Juil - 9:08

Punching first

Talking after
••••

Tu connais ce moment où tu as l’impression que l’univers se fout de ta gueule ? Non ? Ben moi si. Et je suis en plein dedans. Voilà plusieurs semaines que je suis sur la trace de ce type. Plusieurs semaines que je me rends malade à l’idée de ne pas savoir ce que cet homme pourrait faire, ce qu’il serait capable de faire pour se faire entendre et voilà que quand je tombe sur lui, il est déjà en train d’affronter quelqu’un. Et pas n’importe qui, une amazone. Là encore, je ne suis pas dupe. Je sais pourquoi il attaque les humains, je sais pourquoi il se montre, en plein milieu de Métropolis, dans un attentat suicide. Il veut se faire arrêter, il veut se faire juger par les humains. Il a peur de son face à face avec Arthur, avec son roi, même s’il ne le considère pas comme tel. Arthur n’a encore jamais usé de la peine de mort sur Atlante mais si cela devait arriver, Egwarth serait un candidat de choix. Si j’avais été le seul sur le terrain et donc le seul à l’appréhender, cela se serait passé sans soucis. Chaque information qu’il aurait pu divulguer pourrait être un élément de plus pour qu’il se fasse juger par les humains. Le problème est simple. S’il est jugé par les humains, l’image d’Atlantis va en pâtir et celle d’Arthur par la même occasion. Je ne peux pas laisser cela arriver. Pas après autant de travail, après autant de sacrifices. Ma mission est claire. Appréhender Egwarth et le ramener sur Atlantis. Je ne ferais aucune concession et je suis plus que prêt à en venir aux poings si cela s’avère nécessaire.

« Il semblerait que ce genre de pratique ait traversé les frontières humaines. Désolé. ».  J’avoue que ma phrase était relativement mal placée. Ce n’était pourtant qu’un trait d’humour visant à détendre l’atmosphère. Cela n’avait pas eu l’effet voulu. L’amazone n’était pas là pour rigoler. Elles ne le sont jamais. D’après ce que j’ai entendu d’Arthur, elles ne sont pas réputées pour leur sens de l’humour. Après tout pourquoi pas, elles n’ont pas été créées pour cela semble-t-il. Son ton est froid, si ce n’est glacial et je n’aime pas vraiment sa manière d’insinuer certaines choses. Non, je ne suis pas là pour rigoler, ni même pour mater ses formes. Quand bien même resteraient-elles agréables à la vue. Il n’est pas dans mes habitudes de décevoir mon roi, en tout cas, pas dans le cadre de mes missions. Mon tableau de chasse est jusqu’à présent impeccable, je compte bien le laisser dans cet état. Je sens dans sa voix quelque chose de familier. Un jugement que je n’apprécie pas. Un jugement que je subis depuis plusieurs mois. Les atlantes ne sont pas bien vus dans le paysage humain. Nous sommes considérés comme violents, rustres et bien évidemment, dangereux. Les humains ont peur de ce qu’ils ne connaissent pas. Pour qui est-ce que je me prends, tout le monde à peur de ce qu’il ne connaît pas. À mon arrivée dans ce monde, j’étais pareil, me méfiant de chaque humain, de chaque créature, de tout ce que je ne connaissais pas. Certaines personnes ont réussi à me faire croire que ce n’était pas une fatalité. Malheureusement pour moi, l’inverse n’est pas forcément vrai. Nous sommes encore mal vus et je n’apprécie pas cela, pas du tout.

« Vous m’excuserez de m’inquiéter de la santé des gens qui se retrouvent face à ce genre de terroristes. ». J’insistais sur le « vous » vu qu’il semblait important pour elle que nous entretenions ce genre de discours. Une perte de temps semble-t-il nécessaire pour elle. Soit. Je m’y plierais. « Je n’en doute pas une seule seconde, pour autant, cet homme est un extrémiste atlante, je ne le laisserais pas faire du mal à qui que se soit, humain ou amazone. La justice atlante s’occupera bien de… ». Je n’ai pas le temps de finir ma phrase que j’entends celle que je craignais depuis le début. C’est bien ma veine. Comment expliquer à une personne que ce n’est pas ses oignons sans la vexer ? Non pas que cela me dérange de vexer quelqu’un mais Arthur m’a à plusieurs reprises sermonner sur les relations que nous devions entretenir avec les amazones. Je ne veux pas retrouver responsable d’un conflit ou de quoique ce soit qui pourrait s’y apparenter. Pour autant, je ne laisserais personne d’autre que moi l’emmener. Sa place est sur Atlantis. Nous sommes les seuls à pouvoir le gérer correctement.

J’esquisse un sourire. « Comprenez-moi bien une chose. Personne ne se mettra en travers de la justice atlante, ni vous, ni moi, ni personne d’autre. Cet homme représente un danger pour Atlantis, pour l’humanité et pour les relations entre ces deux derniers. ». Je me retourne, ignorant une quelconque réaction de la guerrière amazone. Je n’ai pas le temps à perdre avec une diplomatie de bas étage dans laquelle je ne suis de toute façon pas assez expérimentez. Je me dirige vers l’atlante pour exécuter la procédure habituelle dans l’arrestation d’un criminel atlante. « Egwarth, fils de Sonrath, par la présente et au nom du roi Orin, moi, Garth, fils de Thar, officier supérieur de l’armée atlante, t’arrête et te remets aux autorités atlantes en attente de ton jugement. ». Putain que cette tradition est absurde. C’est long et chiant à dire. Mais bon, il pourrait faire jouer à cela au procès. C’est du vécu. Oui, les atlantes sont aussi cons sur les procédures que les humains. Il faut croire que nous ne sommes pas aussi avancés que nous voudrions le faire croire. Je place ma main sur la prison de glace, mes yeux reprennent leur couleur et d’un geste retire celle-ci du goudron dans laquelle je l’avais encastrée. « Encore désolé pour le dérangement » rajoutais-je sans même tourner la tête dans sa direction.

••••

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé












MessageSujet: Re: Punching first, talking after (Garth&Donna)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Punching first, talking after (Garth&Donna)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Donna Belle , tervueren femelle de un an et demi , LOF
» Lampe à poser Bella Donna luxe Miroir
» La saison des Amaryllis belladonna
» [Canapé] Beddo de Christina L. Halstrøm
» BAHÎRA !! [11.03.11] Perle&Paddy. Le Bois d'Ambre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
gods among us :: UNITED STATES OF AMERICA :: metropolis :: queensland park-