AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  


Partagez | 
 

 the past beats inside me like a second heart (jason, flashback)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant

avatar


hero of earth

Messages : 3261
Date d'inscription : 16/12/2016
Face Identity : Gal Gadot.
Crédits : starfire (avatar + signature).

Age du personnage : Cinq millénaires se sont écoulés, mais Diana demeure inchangée, épargnée par les ravages du temps.
Ville : Metropolis.
Profession : Princesse et ambassadrice de Themyscira, membre fondateur de la Ligue de Justice.
Affiliation : Les Amazones et la Ligue de Justice.
Compétences/Capacités :
Fille de Zeus et d'Hippolyte, Diana est à la fois une déesse et une Amazone. Elle possède une force, une endurance, une rapidité et des réflexes surhumains/divins. Elle est invulnérable à tout sauf aux armes capables de tuer des dieux, est immortelle et se régénère rapidement lorsqu'elle est blessée. Elle résiste à la magie et à la télépathie, et peut communiquer avec les animaux. Combattante inégalée, elle possède des bracelets de soumission d'Amazone forgés à partir du bouclier de Zeus, l'épée d'Athéna et le lasso de vérité d'Hestia. Depuis peu, elle est capable d'invoquer et d'user de la foudre.


Situation Maritale : Mariée à l'amour de sa vie, elle porte son enfant.









MessageSujet: the past beats inside me like a second heart (jason, flashback)   Ven 30 Juin - 18:24

the past beats inside me like a second heart
JASON & DIANA

I. GOTHAM ✸ UN AN PLUS TÔT


Diana déteste Gotham. Trop sombre, trop nuageuse, trop poussiéreuse, trop lugubre à son goût. Elle s'y rend rarement et sans engouement. C'est le territoire de Bruce, Gotham appartient à Batman. Wonder Woman n'y a pas plus sa place que Superman. Ville à part, règles à part. Par respect pour son ami, Diana les suit et interfère rarement dans ses affaires. Il y a bien assez de conflits mondiaux à gérer sans avoir besoin de mettre les pieds à Gotham, non ? Mais ce soir, cette nuit, c'est l'exception qui confirme la règle. Un incendie, un vieil immeuble qui s'effondre, des décombres à dégager au plus vite pour sauver autant de victimes que possible avant qu'il ne soit trop tard. Des blocs de béton, des secours dépassés, des hurlements – Diana passe des heures à dégager les survivants, et ceux qui ont eu moins de chance, jusqu'à ce qu'il ne reste plus personne à secourir. Elle aperçoit la silhouette de Batman sur un toit d'immeuble, le salue d'un discret signe de tête et laisse ensuite les médecins et les forces de l'ordre faire leur travail. Un accident – un vrai – c'est rare à Gotham. Suffisamment apparemment pour attirer une foule de journalistes sur les lieux de l'incendie, alors que les corps des victimes n'ont pas encore été emportés. Diana, peu appréciative de la presse, quitte les lieux avant qu'on ne décide de s'intéresser de trop près à elle. Ils auront quelques photos à publier, ce sera bien suffisant. Son nouveau point d'ancrage dans le monde moderne, c'est Metropolis. Depuis deux ans, elle y vit. Et quand elle s'élance dans les airs, c'est pour traverser la baie qui sépare ces deux villes si diamétralement opposées, et rejoindre son appartement. Un claquement soudain dans l'air la stoppe dans son envolée. Un coup de feu. Rien de surprenant à Gotham, n'est-ce pas ? Non, elle ne s'en mêlera pas. Un second. Elle lève les yeux au ciel. Elle ne va pas pouvoir s'en empêcher, n'est-ce pas ? Diana s'élance, à la recherche de la source des coups de feu, à moitié sûre de déjà trouver Bruce sur place. Si c'est le cas, il la chassera poliment sans doute, et elle n'insistera pas.

Difficile de passer à côté de l'individu responsable de cette agitation nocturne. En hauteur, Diana le remarque très vite, occupé à suspendre un autre homme dans le vide depuis le toit d'un immeuble désaffecté. Diana observe la tenue de l'homme, qui aurait eu l'apparence d'un mercenaire comme les autres s'il n'avait pas porté un masque écarlate lui donnant un air menaçant. Elle en a évidemment entendu parler, de ce Red Hood qui terrorise les criminels de Gotham. Un instant, elle se demande quel genre d'homme il tient. Assassin ? Violeur ? Un mélange des deux ? Inutile de dire que ce genre d'individus ne s'attirent pas sa pitié. Mais pour la plupart, un procès est nécessaire. Alors quand Red Hood le lâche dans le vide, elle s'élance et le rattrape habilement en enroulant son lasso autour de lui. Elle lui accorde peur de considération cependant, et le lâche à son tour dans une benne à ordure de laquelle il ne sortira pas sans un coup de main, et où il atterri probablement en se brisant quelques os. Peu importe. Puis Diana, pas le moins du monde impressionnée, se pose sur le toit, les bras croisés et un sourcil haussé. C'est tout juste si elle se retient de soupirer lorsqu'elle remarque le symbole sur le torse du pseudo-justicier. « Une chauve-souris, vraiment ? Ça en devient lassant... Par Héra, qu'avez-vous contre les autres créatures nocturnes ? » Un petit rire, légèrement moqueur, lui échappe. « Le Maire devrait songer à investir dans un panneau à installer à l'entrée de la ville, qui dirait : attention, surpopulation de chauve-souris, entrez à vos risques et périls, phobiques s'abstenir. » Diana fronce les sourcils. Elle ne se montre pas menaçante, pas encore, mais elle reste sur ses gardes. « Je doute cependant que tu aies quoi que ce soit à voir avec Batman, Red Hood. Il n'approuverait pas tes méthodes. Mais cela, tu le sais déjà, n'est-ce pas ? » Porter son symbole, c'est comme une insulte. Pourquoi Bruce n'a-t-il pas encore arrêté ce fauteur de trouble ? Mystère. « Je suppose que je pourrais t'arrêter tout de suite. Mais je vais t'offrir l'occasion de me donner une bonne raison de ne pas le faire. »  

Made by Neon Demon

_________________

ONLY LOVE WILL TRULY SAVE THE WORLD.
I used to want to save the world. To end war and bring peace to mankind. But then, I glimpsed the darkness that lives within their light. I learned that inside every one of them, there will always be both. The choice each must make for themselves - something no hero will ever defeat. And now I know… that only love can truly save the world. So I stay. I fight, and I give… for the world I know can be.

jason, before and after diana:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


independent soul

Messages : 2625
Date d'inscription : 29/01/2017
Face Identity : Matthew Daddario
Crédits : moonic (avatar), STARFIRE alias Julia ♥ (les bannières, le gif badass et les crackship canon)
blablalblalba
Age du personnage : Vingt-six années à écumer la ville du crime.
Ville : Anciennement Gotham, nouvellement Métropolis avec celle que tu aimes.
Profession : Plus mercenaire que justicier, tu ne te considères pas comme un héros. Toi, tu n'hésites jamais à tuer.
Affiliation : Solitaire, tu es malgré tout rattaché à la batfamily. Plus ou moins. Ta vraie famille est celle que tu t'es construite.
Compétences/Capacités :

Tu n'as aucun superpouvoir. Ton talent repose sur une maitrise parfaite des armes, l'apprentissage des meilleurs techniques de combat, l'usage de la stratégie militaire et une aisance innée pour l'acrobatie. Tu possèdes également un don presque mystique enseigné par l'All Caste, qui consiste à ôter tout pouvoir et immortalité à ton adversaire. Par la force de ta volonté, tu peux matérialiser des épées d'énergie mystique, les All-Blades. Indestructibles, elles sont directement connectées à toi.


you gave me peace in a lifetime of war
Diana ღ Jason

Situation Maritale : Lié à jamais à Diana, la sublime Amazone. Ta femme, l'amour de ta vie, et mère de ton futur enfant.









MessageSujet: Re: the past beats inside me like a second heart (jason, flashback)   Ven 30 Juin - 20:54


Diana & Jason (flashback I)

Mr. Sandman, I'm so alone, bring me a dream. Make her the cutest that I've ever seen. Sandman, tell her that her lonely nights are over.


Tu domines la ville du haut d'un immeuble gothique, typique de l'architecture Gothamienne. Ton berceau. Ton foyer. Quelle sensation étrange que d'être de retour ici, après toutes ces années d'errance à travers le monde. Après la mort. D'où tu te tiens, tout semble inchangé. Ces mêmes lumières qui vacillent, ces nuages gris qui la surplombent, ces cris et ces coups de feu dans la nuit. Pourtant, tout est différent. L'enfant acrobatique qui servait de coéquipier à Batman n'est plus. Il est resté sous terre, quand toi, Red Hood, est né. Un masque rouge recouvre ton visage aux traits fermés. Presque semblable à celui que portait ton meurtrier lors de ses premiers méfaits. Triste souvenir. Triste idée que de prendre son identité. Qui tu es ? Tu ne le sais plus vraiment. Mercenaire. Ancien disciple de la Ligue des Assassins. Qu'importe. Ce dont tu es certain, c'est que tu ne lui appartiens plus. Et ce symbole rouge – comme le sang versé des coupables – que tu arbores sur ton torse, n'est pas un hommage. C'est une provocation. Tu ne l'as pas encore revu, mais tu joues avec lui, comme le ferait un chat avec une souris. T'as envie de le voir s'agiter sous tes griffes. Ton mentor. Ton père. Tu sautes de plusieurs mètres pour atterrir sur un toit en contre-bas. Tu rôdes la nuit, parce que tu ne trouves plus le sommeil. Tu cherches les responsables du chaos qu'est devenu ta ville, et tu les exécutes. Un bourreau qui se cache dans l'ombre. L'hécatombe a commencé, tu les fauches de tes balles, les regarde s'effondrer à tes pieds, sans pitié. Les pires ordures de cette humanité. Les pédophiles, les psychopathes, les violeurs, tous vont subir ta colère. Batman ne peut plus rien rien pour Gotham, toi, tu le peux. Tu n'es pas comme lui, pour toi leur vie n'est pas sacrée, et ils ne méritent pas marcher parmi ceux qu'ils persécutent. Leur place n'est pas en prison, ni dans un asile, mais six pieds sous terre, où tu es certain qu'ils ne pourront plus faire de mal à qui que ce soit. Ils n'échapperont pas à la faucheuse. Pas comme toi. Tu respires, ton cœur bat dans ta poitrine, on t'a accordé une seconde chance. Et tu vas en faire quelque chose de bien, de bon. Tu vas sauver cette ville, puisque tu es le seul à pouvoir le faire.

Tu le maintiens par le col de son tshirt. Son corps bascule dans le vide. Ses mains maintiennent ton poignet. Il n'a plus aucun équilibre, sa chute ne dépend que de toi. Et si le tissu se déchire, pendant une fraction de seconde, il sentira son visage s'écraser sur le béton. Une fraction de seconde. Toi, tu as senti tes os se fracturer pendant de très longues minutes. « Tu as tué cet enfant. Tu l'as violé et tu l'as assassiné. Quel genre d'homme es-tu ? » De ceux qui méritent de mourir. Tu entends ses supplications, elles n'y changeront rien. Son destiné est scellé. Tu n'es pas ici pour écouter ses excuses, alors tu le pousses, tu relâches ton emprise, et tu ne quittes pas des yeux son regard terrorisé. Qu'il contemple ses péchés avant quitter ce monde qu'il a sali de ses vices écoeurants. Tu t'attends à ce qu'il hurle jusqu'à atterrissage sanglant, mais quelqu'un interfère dans cette fatalité que tu pensais acquise. Un lasso, que tu reconnais, et qui le sauve d'une morte certaine et douloureuse. Wonder Woman. D'apparence, tu restes calme. Si ce n'est tes poings qui se serrent, tes ongles qui mordent le cuir de tes gants, aucune émotion ne transparait. « Wonder Woman à Gotham City, quelle surprise. Batman n'est donc plus capable de gérer seul ? » Tu l'as connu, à l'époque où tu étais encore Robin. Tu l'as respecté. Même un peu plus que ça. Mais ce soir, elle n'a pas sa place à tes côtés. Elle n'a pas à interférer dans ta croisade personnelle. Tu n'aimes pas ses moqueries, ni son air sûre d'elle. Elle ne sait pas qui tu es, elle ignore tout de toi, de ce que tu as traversé. Tu pensais qu'il serait celui qui viendrait te stopper, pas elle. Tu ne pensais même pas revoir son visage un jour. C'est perturbant. Mais tu fais taire ces anciens émois rapidement. Elle n'est plus ton amie, elle n'est plus rien. L'a t-elle seulement été ? « Je ne te dois rien. » Tu craches tes mots, derrière le masque, ils sont un peu étouffés, mais ta voix est bien distincte. « Tu n'as rien à faire ici. Cet homme m'appartenait. » Comme un animal qu'on marque au fer rouge. « Il mérite de mourir ! » Tu hurles, parce que tu perds patience. Parce que la colère s'exprime désormais. Celle qui brûle en toi, te consume peu à peu. Tu t'approches finalement, d'elle, franchit les quelques mètres qui vous séparent, bien déterminé à finir ce que tu as commencé avant son arrivée impromptue. « Toi et tes foutues sarcasmes, foutez le camp de ma ville. » Ton masque lui fait face, par provocation. Tu es si proche, que tu pourrais presque poser ton front contre le sien. C'est une menace. Qu'importe qui elle est, tu ne laisseras personne se mettre en travers de ton chemin. « Dégage, Amazone. » Dans ta bouche, ça sonne presque comme une insulte.
AVENGEDINCHAINS

_________________
“Have you ever been in love ? I mean truly, deeply, madly in love.” “Yes. Once.” he answered. "How did it end ?" I asked. "It hasn't." he said;




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


hero of earth

Messages : 3261
Date d'inscription : 16/12/2016
Face Identity : Gal Gadot.
Crédits : starfire (avatar + signature).

Age du personnage : Cinq millénaires se sont écoulés, mais Diana demeure inchangée, épargnée par les ravages du temps.
Ville : Metropolis.
Profession : Princesse et ambassadrice de Themyscira, membre fondateur de la Ligue de Justice.
Affiliation : Les Amazones et la Ligue de Justice.
Compétences/Capacités :
Fille de Zeus et d'Hippolyte, Diana est à la fois une déesse et une Amazone. Elle possède une force, une endurance, une rapidité et des réflexes surhumains/divins. Elle est invulnérable à tout sauf aux armes capables de tuer des dieux, est immortelle et se régénère rapidement lorsqu'elle est blessée. Elle résiste à la magie et à la télépathie, et peut communiquer avec les animaux. Combattante inégalée, elle possède des bracelets de soumission d'Amazone forgés à partir du bouclier de Zeus, l'épée d'Athéna et le lasso de vérité d'Hestia. Depuis peu, elle est capable d'invoquer et d'user de la foudre.


Situation Maritale : Mariée à l'amour de sa vie, elle porte son enfant.









MessageSujet: Re: the past beats inside me like a second heart (jason, flashback)   Sam 1 Juil - 1:46

the past beats inside me like a second heart
JASON & DIANA

I. GOTHAM ✸ UN AN PLUS TÔT


Ah, les hommes. Ego démesuré, arrogance, colère, misogynie... Que de défauts que Diana a en horreur depuis qu'elle a mis les pieds dans leur monde. Et celui là, ah... Il semble être un condensé de tout ce qu'elle déteste chez eux. Elle perd très vite son sourire et fronce les sourcils. Il transpire la rage, elle le ressent viscéralement. C'en est presque dérangeant. Mais pour celle qui a combattu aux côtés d'Arès, et contre lui, ce n'est rien qu'elle ne puisse combattre. Il crache son venin et elle le laisse faire, silencieuse, observatrice. Elle s'est trompée, il n'a rien d'un mercenaire ordinaire. Les éléments de sa tenue ne sont pas sans lui rappeler, d'une certaine façon, ceux de Bruce et peut-être même de Nightwing. Mais les armes qu'il porte sont létales, destinées à tuer et non pas simplement à blesser ou à immobiliser. Ce justicier là tue, et sans remords. Et Diana est partagée entre le désaccord profond et la compréhension involontaire. Certains criminels ne méritent pas leur clémence. Et il est vrai qu'ils sont nombreux à recommencer leurs méfaits une fois sortis de prison. Cela, elle ne peut le nier, la justice des hommes est faillible. « Ta ville ? Il va falloir que vous cessiez de tous la réclamer. Gotham est devenue comme un os que vous vous disputez tous comme des chiens enragés. » Elle ne rit plus. Elle sert les poings, et le toise d'un regard qu'elle veut à la fois menaçant et hautain. Croit-il réellement parvenir à l'impressionner en la toisant ainsi, en s'approchant si près ? Elle en a vu des milliers d'autres, bien plus imposants. « Oh, mais quelle impertinence. » Elle pose sa main sur le symbole de la chauve-souris, presque délicatement. Elle n'a besoin que d'une légère pression pour l'envoyer voler plusieurs mètres en arrière, et retomber lourdement sur le béton. Voilà où conduit une arrogance stupide et une attitude belliqueuse. Des leçons de ce genre, Diana en a donné des dizaines. « Tu es peut-être très doué. Tu es peut-être redouté dans les ruelles de cette ville. Et qui sait, tu es peut-être le meilleur dans ton domaine. Peu m'importe. Mais comme tu l'as si bien dit toi-même... Je suis une Amazone. Tout ce que tu fais, je peux le faire dix fois plus vite, dix fois mieux, et dix fois plus fort, homme. » Elle aussi, peut se prêter au jeu des insultes de bas étage. Elle se rapproche d'un pas rapide, et avant qu'il n'ait eu le temps de se relever complètement, l'écrase de sa botte et le plaque au sol. « Écoute-moi bien. Écoute-moi bien, parce que je n'ai nulle intention de me répéter, je suis déjà lasse de ton insolence. Je suis prête à t'accorder le bénéfice du doute, mais je peux aussi te déposer à Arkham sans que tu ne puisses rien faire pour m'en empêcher. Je pourrais même décider de t'expédier sur la lune d'un coup de pied bien placé si l'idée m'enchantait. Alors ravale ta suffisance avant de t'étouffer avec. » Diana ne retire pas son pied, elle enfonce légèrement son talon dans sa cage thoracique. Pas assez pour le blesser, mais suffisamment pour l'incommoder et lui rappeler qui a le dessus. Une pression de sa part, et elle pourrait lui briser toutes les côtes, percer son cœur et ses poumons. Le tout en ayant l'impression de ne marcher que sur un œuf. Elle le laisse mesurer l'ampleur de ses paroles et de sa puissance, avant de finalement retirer sa botte. « Ta voix. Elle semble familière. Je te connais. » Ce n'est pas une question.

Made by Neon Demon

_________________

ONLY LOVE WILL TRULY SAVE THE WORLD.
I used to want to save the world. To end war and bring peace to mankind. But then, I glimpsed the darkness that lives within their light. I learned that inside every one of them, there will always be both. The choice each must make for themselves - something no hero will ever defeat. And now I know… that only love can truly save the world. So I stay. I fight, and I give… for the world I know can be.

jason, before and after diana:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


independent soul

Messages : 2625
Date d'inscription : 29/01/2017
Face Identity : Matthew Daddario
Crédits : moonic (avatar), STARFIRE alias Julia ♥ (les bannières, le gif badass et les crackship canon)
blablalblalba
Age du personnage : Vingt-six années à écumer la ville du crime.
Ville : Anciennement Gotham, nouvellement Métropolis avec celle que tu aimes.
Profession : Plus mercenaire que justicier, tu ne te considères pas comme un héros. Toi, tu n'hésites jamais à tuer.
Affiliation : Solitaire, tu es malgré tout rattaché à la batfamily. Plus ou moins. Ta vraie famille est celle que tu t'es construite.
Compétences/Capacités :

Tu n'as aucun superpouvoir. Ton talent repose sur une maitrise parfaite des armes, l'apprentissage des meilleurs techniques de combat, l'usage de la stratégie militaire et une aisance innée pour l'acrobatie. Tu possèdes également un don presque mystique enseigné par l'All Caste, qui consiste à ôter tout pouvoir et immortalité à ton adversaire. Par la force de ta volonté, tu peux matérialiser des épées d'énergie mystique, les All-Blades. Indestructibles, elles sont directement connectées à toi.


you gave me peace in a lifetime of war
Diana ღ Jason

Situation Maritale : Lié à jamais à Diana, la sublime Amazone. Ta femme, l'amour de ta vie, et mère de ton futur enfant.









MessageSujet: Re: the past beats inside me like a second heart (jason, flashback)   Sam 1 Juil - 20:35


Diana & Jason (flashback I)

Mr. Sandman, I'm so alone, bring me a dream. Make her the cutest that I've ever seen. Sandman, tell her that her lonely nights are over.


Ta ville. Ton fardeau. Elle ne peut pas comprendre. Ils ne comprendront jamais. Gotham t'as tout pris, mais tu l'aimes. Elle fait partie de toi. T'es agacé par sa présence, parce qu'elle t'oblige à te montrer agressif. Ce n'est pas ainsi qu'elle t'a connu, la première fois que vos chemins se sont croisés. Tu n'étais que Robin, adolescent turbulent, un peu brisé. Tu la regardais de tes yeux encore enfantins, en admiration devant ses capacités, sa bonté. Sa beauté, aussi. Tu n'as pas envie d'être violent envers elle, mais elle ne te laisse pas le choix. Tu veux qu'elle parte, qu'elle te tourne le dos, et qu'elle te laisse faire ce que tu as à faire. Tu t'es habitué à la solitude, elle ne peut plus rien contre toi. Ta respiration est rapide, ta poitrine se soulève et se rabaisse lourdement. Que sait-elle de ta rage ? Que sait-elle de ton impertinence ? Peut-être étais-tu trop aveuglé par sa grâce, peut-être que tu t'es trompé. Elle n'est en rien différente de tous les autres. Ce n'était que de la poudre aux yeux. Le mirage se dissipe, et tu la vois telle qu'elle est réellement. Tous ces héros qui prétendent sauver le monde mais qui sont incapables d'éradiquer ceux qui le détruisent. Les crimes seront perpétuels tant que les criminels courront les rues. Tant qu'ils s’évertueront à les enfermer dans des cellules qu'ils évaderont quelques mois plus tard. Ce n'est pas comme ça qu'ils vont guérir l'humanité. Toi, tu as les méthodes, les moyens de le faire. Pourquoi ne le voit-elle pas ? Pourquoi n'ouvre t-elle pas les yeux ? Les hommes sont laids, fourbes, cruels. Il n'y a que par la mort qu'on peut les arrêter. Sa main se pose sur toi, tu sens à peine son contact qu'elle t'envoie déjà valser plusieurs mètres plus loin. Le choc contre le béton t'arrache une grimace de douleur. « Tu fais tout mieux que moi, et pourtant, tu ne fais rien. T'étais où quand ce monstre a violé la gamine ? T'ÉTAIS OÙ ?! » C'est injuste, parce que tu sais qu'il est impossible de sauver tout le monde. Mais dans ce cas, qu'elle ne t'empêche pas de le faire. Avant que tu ne puisses te relever, sa botte vient écraser ta poitrine. Elle compresse tes poumons, il t'est difficile de respirer correctement, et c'est de rage que tu cries. Plus un sifflement, incapable de faire plus sous son emprise. Tu ne cherches pas à te débattre, puisque que tu sais que c'est impossible. Tu avais oublié, à quel point elle était impressionnante. Elle pourrait t'écraser comme un vulgaire insecte si elle le voulait. « Sur la lune ? Pourquoi voudrais-je aller sur la lune, j'ai déjà une très belle vue d'où je suis. » Tu fais mention à sa jupe, et ses longues jambes qui se dévoilent au-dessus de toi. Un regard que tu ne peux empêcher de dévier, charmé par ses formes féminines. Provocation ? Oui. Mais aussi une faiblesse, celle qui a toujours été la tienne, et que le puits de Lazare lui-même n'a pu effacer. Tu grognes, quand le talon s'enfonce un peu plus. Tu as compris le message, tu ne peux rien contre elle. Tu ne cesseras pas tes meurtres, et elle ne te tuera pas. Tu es fou, mais pas assez pour Arkham. Et tu t'échapperas un jour ou l'autre de Black Gate. Quelle solution vous reste t-il ? Tu te relèves, après qu'elle ait retiré sa botte de ton thorax. T'es libre, l'air s'infiltre à nouveau correctement dans tes poumons. Ce qu'elle te dit ensuite te prends un peu de court, et tu hoches machinalement de la tête. « Tu ne me connais pas. » Ton ton s'est adoucit, mais il reste très vif. Bien heureusement, elle ne peut lire l'expression qui se cache derrière le masque. Perturbé. Ton égo vient déjà de prendre un sacré coup, il ne manquerait plus que tu perdes définitivement le contrôle. Ta voix n'a pas pu te trahir. Il est impossible qu'elle se souvienne de toi. Ou qu'elle s'imagine que tu es lui. Tu es mort, comment pourrait-elle savoir que c'est toi ? Impossible. Même Wonder Woman en est incapable. « Personne ne me connait. » C'est un regret et une douleur qui te trahissent dans cette dernière réflexion. Tu t'en rends compte, alors tu quittes ce terrain glissant, pour l'amener sur un autre, tout aussi bancal, mais moins dangereux pour ton identité. « Et maintenant quoi ? On peut se la jouer à la Batman et Catwoman si tu veux. » Actuellement, tu es plus souris que chat, mais si c'est elle qui te poursuit, t'es pas contre cette idée.
AVENGEDINCHAINS

_________________
“Have you ever been in love ? I mean truly, deeply, madly in love.” “Yes. Once.” he answered. "How did it end ?" I asked. "It hasn't." he said;




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


hero of earth

Messages : 3261
Date d'inscription : 16/12/2016
Face Identity : Gal Gadot.
Crédits : starfire (avatar + signature).

Age du personnage : Cinq millénaires se sont écoulés, mais Diana demeure inchangée, épargnée par les ravages du temps.
Ville : Metropolis.
Profession : Princesse et ambassadrice de Themyscira, membre fondateur de la Ligue de Justice.
Affiliation : Les Amazones et la Ligue de Justice.
Compétences/Capacités :
Fille de Zeus et d'Hippolyte, Diana est à la fois une déesse et une Amazone. Elle possède une force, une endurance, une rapidité et des réflexes surhumains/divins. Elle est invulnérable à tout sauf aux armes capables de tuer des dieux, est immortelle et se régénère rapidement lorsqu'elle est blessée. Elle résiste à la magie et à la télépathie, et peut communiquer avec les animaux. Combattante inégalée, elle possède des bracelets de soumission d'Amazone forgés à partir du bouclier de Zeus, l'épée d'Athéna et le lasso de vérité d'Hestia. Depuis peu, elle est capable d'invoquer et d'user de la foudre.


Situation Maritale : Mariée à l'amour de sa vie, elle porte son enfant.









MessageSujet: Re: the past beats inside me like a second heart (jason, flashback)   Dim 2 Juil - 1:27

the past beats inside me like a second heart
JASON & DIANA

I. GOTHAM ✸ UN AN PLUS TÔT


Le reproche lui hérisse les poils, elle affiche un air grave et sévère. Où elle était ? Où elle était ? Un son étrange monte du fond de sa gorge, similaire au feulement d'un félin furieux. « Eh bien, toi qui semble être omniscient, toi qui apparemment fait tout mieux que tout le monde, où étais-tu quand cet immeuble s'est effondré après un incendie ? Quand il a fallu soulever des tonnes de béton pour secourir ses habitants, hm ? Si tu tiens à ce point à me faire des reproches, fais en sorte qu'ils soient fondés. » Diana sait pertinemment qu'elle ne pourra jamais sauver tout le monde. Mais elle essaie, encore et encore, jour après jour. Elle se donne toute entière à l'humanité. Alors il n'a pas le droit de lui rappeler que même avec toute sa bonne volonté, elle ne peut pas être partout à la fois. « La vue... ? » Elle ne réalise pas tout de suite où il veut en venir. Et quand elle comprend, elle a un claquement de langue agacé. Évidemment. Les hommes et leurs pulsions, un grand classique. C'est tout juste si elle parvient à se retenir de lui donner un coup de pied bien placé avant de retirer son pied de sa poitrine. Pourquoi se sentent-ils tous obligés de faire des remarques dégradantes sur son corps ? Diana a horreur de cela plus que de n'importe quoi d'autre, elle se sent salie, réduite au rang d'objet dont ils peuvent disposer selon leurs envies. Un sifflement agacé lui échappe. Elle s'écarte de quelques pas quand il se relève, les bras croisés sous sa poitrine. Elle l'observe, le toise. Son ton s'adoucit quand il lui répond, elle le remarque et incline légèrement la tête sur le côté. Elle plisse les yeux, pas le moins du monde convaincue par ses paroles. Elle est certaine de le connaître, elle ne parvient simplement pas à mettre le doigt sur son identité. Elle a son prénom sur le bout de la langue, mais il ne vient pas. Elle secoue doucement la tête, et rit doucement. « Batman et Catwoman ? N'as-tu pas meilleur exemple en tête ? Tu prends la fuite, je te rattrape, nous nous tournons autour, et puis... rien ? » Diana ricane, un brin moqueuse. Elle ne prétend pas comprendre la relation entre Bruce et Selina, mais elle constate que ce jeu du chat de la souris demeure sans avenir. Triste, mais elle a appris à ne surtout pas mettre son nez dans sa vie privée. « Et puis comme je l'ai dit, je me contenterais de t'arrêter. » Diana ne joue pas à ce genre de choses. Sans compter qu'elle voit très bien qu'il essaie de changer de sujet pour qu'elle cesse de l'interroger. Dommage pour lui, il en faut bien davantage pour la décourager. « Tu es un très mauvais menteur, Red Hood. » Son ton est presque désinvolte, mais le regard qu'elle pose sur lui est inquisiteur, peut-être même un peu pesant. Elle cherche à deviner les traits sous le masque, regrette ne pas posséder la vision de Kal-El. « Je te connais », répète-t-elle encore une fois, avant de faire plusieurs pas vers lui. Cette fois, c'est elle qui se montre presque menaçante, elle le fait reculer jusqu'au parapet. « Je te connais. Tu mens, mais tu mens mal. Si personne ne te connaissait, tu ne porterais pas le symbole de Batman, tu ne briserais pas chacune de ses règles avec un soin presque flagrant. Et si tu ne me connaissais pas, tu ne t'adresserais pas à moi sur ce ton, en étant à ce point sur la défensive. Nous nous connaissons. » Elle saisit son lasso et le lève à hauteur de son visage, les sourcils froncés. « Ne me force pas à en faire usage. »

Made by Neon Demon

_________________

ONLY LOVE WILL TRULY SAVE THE WORLD.
I used to want to save the world. To end war and bring peace to mankind. But then, I glimpsed the darkness that lives within their light. I learned that inside every one of them, there will always be both. The choice each must make for themselves - something no hero will ever defeat. And now I know… that only love can truly save the world. So I stay. I fight, and I give… for the world I know can be.

jason, before and after diana:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


independent soul

Messages : 2625
Date d'inscription : 29/01/2017
Face Identity : Matthew Daddario
Crédits : moonic (avatar), STARFIRE alias Julia ♥ (les bannières, le gif badass et les crackship canon)
blablalblalba
Age du personnage : Vingt-six années à écumer la ville du crime.
Ville : Anciennement Gotham, nouvellement Métropolis avec celle que tu aimes.
Profession : Plus mercenaire que justicier, tu ne te considères pas comme un héros. Toi, tu n'hésites jamais à tuer.
Affiliation : Solitaire, tu es malgré tout rattaché à la batfamily. Plus ou moins. Ta vraie famille est celle que tu t'es construite.
Compétences/Capacités :

Tu n'as aucun superpouvoir. Ton talent repose sur une maitrise parfaite des armes, l'apprentissage des meilleurs techniques de combat, l'usage de la stratégie militaire et une aisance innée pour l'acrobatie. Tu possèdes également un don presque mystique enseigné par l'All Caste, qui consiste à ôter tout pouvoir et immortalité à ton adversaire. Par la force de ta volonté, tu peux matérialiser des épées d'énergie mystique, les All-Blades. Indestructibles, elles sont directement connectées à toi.


you gave me peace in a lifetime of war
Diana ღ Jason

Situation Maritale : Lié à jamais à Diana, la sublime Amazone. Ta femme, l'amour de ta vie, et mère de ton futur enfant.









MessageSujet: Re: the past beats inside me like a second heart (jason, flashback)   Dim 2 Juil - 13:09


Diana & Jason (flashback I)

Mr. Sandman, I'm so alone, bring me a dream. Make her the cutest that I've ever seen. Sandman, tell her that her lonely nights are over.


Ce que tu lui dis, ce n'est pas réellement un mensonge. Ils connaissent tous Robin, l'adolescent qui se cachait derrière l'oiseau moqueur, mais ils ne savent rien de Red Hood et du nouveau Jason Todd. Tu n'es plus la même personne. Ta colère déjà existante s'est transformée en rage, le code de Batman que tu respectais est devenu une arme que tu retournes contre lui. Et tes talents se sont considérablement développés. Au sein de la Ligue des Assassins, de l'All Caste et de multiple groupes de mercenaires, tu as appris à te battre mieux que personne. Mieux que n'importe quel Robin. Et peut-être même mieux que Batman. Tu ris, un rire franc et rauque, quand elle résume on ne peut mieux la relation qui unit Bruce et Selina. Elle a du répondant et c'est un trait de caractère que tu apprécies chez les autres. Quelqu'un avec assez de répartie pour faire un peu taire ton arrogance. Quelqu'un à ta hauteur. « Le rien ne dépend que de toi. » Tu n'es pas comme ça, pas de ceux qui manquent de respect aux femmes, les considèrent comme un corps contre lequel s'étreindre. Elles t'ont trop appris pour que tu puisses les sous-estimer ou les réduire à un fantasme sexuel. Tu sais, particulièrement, que Diana ne l'appréciera pas. Mais – malheureusement ? – elle est comme les autres, et il suffira de quelques provocations pour qu'elle s'imagine te connaître. Pour qu'elle pense avoir une image bien précise et nette de ce que tu es. Tu ne t'en offusques pas, ça fait partie du jeu, c'est même le but que tu cherches à atteindre. La distraire, la dégouter assez pour qu'elle finisse par disparaître de ta vie. Que tu ne sois rien de plus que le menteur impertinent et irrespectueux. « Personne n'est parfait. » Tu hausses les épaules, nonchalant, cache ton malaise du mieux que tu le peux. Quand elle avance, tu recules, machinalement. Tu te sens pris au piège. Quoi que tu fasses, quoi que tu dises, elle obtiendra la vérité. Quelle solution s'offre à toi ? Fuir ? Non, elle te rattraperait avant même que tu aies songé à courir. Frapper ? Ce serait au-delà de la stupidité. Trop tard, le lasso s'élève, menaçant. C'est par choix ou par force qu'elle découvrira ton identité. Tu ignores si tu es profondément agacé ou terriblement impressionné. Ses techniques sont différentes de celles de Batman, elle n'hésite pas à se servir de ses capacités pour parvenir à ses fins, rapidement. Elle ne se contente pas de prendre des airs de gros durs pour dissuader de recommencer, elle va jusqu'au bout. Avec lui, tu aurais pu t'échapper, il aurait remis à demain la vérité, mais elle, c'est impossible. Elle ne te laissera pas partir, pas tant que tu ne lui auras pas donné ton nom. « C'est bon, t'as gagné. » Un grognement de mécontentement s'échappe d'abord d'entre tes lèvres, résigné par le dénouement qui ne t'est pas favorable. Mais autant choisir de le faire par toi-même, plutôt que subir une nouvelle humiliation. Tu soupires, réfléchis encore quelques futiles secondes, avant d'attraper le bas de ton masque et de le retirer complètement. Ton visage se dévoile à elle. Des traits qu'elle a connu par le passé, mais que le temps a transformé. Le temps et les épreuves. Tu sens son regard peser sur toi, alors tu en fais de même, le redresse, droit sur elle. Tu la regardes, sans la vision obscurcie, sans ce filtre rougeâtre, tes prunelles directement plongées dans les siennes. Tu l'observes, tu détailles tout ce que tu avais vu, mais pas véritablement regardé jusqu'à présent. Elle, elle n'a pas changé. Elle est exactement comme dans tes souvenirs, comme cette image qui revenait parfois à toi, quand tu osais repenser à son visage. A ce qu'elle t'a fait ressentir, il y a bien longtemps. Tu ne dis rien, tu ne peux pas. Tu te sens faible, démuni, pire encore que sa botte sur ta poitrine. C'est quelque chose de plus fort, de plus brutal. Quelque chose que tu n'expliques pas, mais que tu éprouves intensément. Tu as oublié ce qu'elle voulait de toi. Ton propre nom ne sort pas. Il n'y a que le sien qui raisonne dans ta tête.
AVENGEDINCHAINS

_________________
“Have you ever been in love ? I mean truly, deeply, madly in love.” “Yes. Once.” he answered. "How did it end ?" I asked. "It hasn't." he said;




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


hero of earth

Messages : 3261
Date d'inscription : 16/12/2016
Face Identity : Gal Gadot.
Crédits : starfire (avatar + signature).

Age du personnage : Cinq millénaires se sont écoulés, mais Diana demeure inchangée, épargnée par les ravages du temps.
Ville : Metropolis.
Profession : Princesse et ambassadrice de Themyscira, membre fondateur de la Ligue de Justice.
Affiliation : Les Amazones et la Ligue de Justice.
Compétences/Capacités :
Fille de Zeus et d'Hippolyte, Diana est à la fois une déesse et une Amazone. Elle possède une force, une endurance, une rapidité et des réflexes surhumains/divins. Elle est invulnérable à tout sauf aux armes capables de tuer des dieux, est immortelle et se régénère rapidement lorsqu'elle est blessée. Elle résiste à la magie et à la télépathie, et peut communiquer avec les animaux. Combattante inégalée, elle possède des bracelets de soumission d'Amazone forgés à partir du bouclier de Zeus, l'épée d'Athéna et le lasso de vérité d'Hestia. Depuis peu, elle est capable d'invoquer et d'user de la foudre.


Situation Maritale : Mariée à l'amour de sa vie, elle porte son enfant.









MessageSujet: Re: the past beats inside me like a second heart (jason, flashback)   Dim 2 Juil - 15:19

the past beats inside me like a second heart
JASON & DIANA

I. GOTHAM ✸ UN AN PLUS TÔT


La vérité est importante. Diana se bat toujours pour l'obtenir. Avec acharnement, mais rarement avec ses poings. Elle a beau être une guerrière exceptionnelle, elle ne lève pas les poings si ce n'est pas nécessaire, si elle peut employer les mots ou le lasso avant la violence. Et cette vérité, si précieuse à ses yeux, elle l'obtient quoi qu'il advienne. Elle laisse le choix à ses adversaires, se confier volontairement ou être soumis au pouvoir du lasso d'Hestia. Expérience qui peut se révéler désagréable, étant donné que tenter de résister à sa magie est douloureux. Elle laisse le même choix à Red Hood, qui sait forcément comment fonctionne le lasso de vérité. Après tout, qui sur cette Terre n'en a pas entendu parler ? Diana affiche un petit air victorieux, volontairement exagéré quand il cède. Elle s'écarte de plusieurs pas pour lui laisser une meilleure liberté de mouvement, et raccroche le lasso à son armure. Quelqu'un qui porte un masque a forcément quelque chose à cacher, non ? Le temps qu'il le retire, Diana s'interroge sur son identité, se demande quel fantôme peut bien avoir ressurgi du passé pour venir les importuner. Ah, elle ne croit pas si bien songer... Quand le visage se dévoile, il ne faut qu'une seconde pour qu'une multitude de souvenirs de remontent à la surface et la frappent comme un coup de bouclier en pleine poitrine. « Oh par les dieux... » Elle bat des paupières plusieurs fois, comme si elle craignait de rêver, d'imaginer l'homme sous ses yeux. Mais ses traits ne changent pas, ils demeurent criant de vérité. « C'est toi... » Diana secoue doucement la tête, comme pour remettre ses idées en ordre, sans grand succès. Elle ne masque pas sa surprise, elle en serait de toute façon incapable. « C'est vraiment toi ? Jason ? » Jason Todd. Le second Robin, massacré par le Joker. Cette question n'attend aucune réponse, c'est la surprise qui s'exprime. C'est bien lui, mais il a bien changé depuis la dernière fois où elle l'a vu. Et pour cause, il n'était alors qu'un adolescent pâle étendu dans son cercueil. C'est un homme qui se tient face à elle, plus un enfant, et en d'autres circonstances elle aurait pu prendre le temps de s'intéresser à son charme, mais ce n'est pas cela qui la frappe. C'est la sévérité et la tristesse de son expression, étrangement mêlées. La même expression qu'il affichait déjà des années auparavant, toujours en colère, toujours vindicatif, toujours persuadé d'avoir quelque chose à prouver pour être à la hauteur de son prédécesseur. « Tu es en vie. » Ressuscité. La question est : comment, et par qui ? Et puis, depuis combien de temps ? Diana suppose qu'on l'a ramené à la vie peu de temps après son décès, puisqu'il semble a présent avoir l'âge qu'il aurait dû avoir si le Joker ne s'était pas si cruellement mêlé de sa destinée. Quel âge a-t-il ? Vingt-cinq, vingt-six ans ? Mais son regard est tellement plus mature... Diana détourne le regard, elle fait quelques pas sur le toit, des milliers de questions se bousculent dans son esprit. Pourquoi mettre tant de temps à revenir ? Pourquoi ne pas revenir auprès de Bruce, auprès de sa famille ? Pourquoi agir comme il le fait ? Pourquoi avoir adopté le premier pseudonyme du Joker... ? Mais Diana ne pose aucune de ces questions, parce que ce ne sont pas les plus importantes. « Jason. » Elle répète son prénom, comme pour se convaincre de sa présence, alors que le doute n'est pourtant plus permis. « Que t'est-il arrivé ? » Diana sait que la mort n'est pas nécessairement une finalité. Pourtant, les humains ont rarement le privilège de la résurrection, les secondes chances leur sont rarement accordées. Elle hésite un instant avant de se rapprocher de lui, elle le sent aussi nerveux qu'un animal blessé acculé par les chasseurs. Elle tend les mains vers son visage, les pose doucement sur ses joues. « Raconte-moi. »

Made by Neon Demon

_________________

ONLY LOVE WILL TRULY SAVE THE WORLD.
I used to want to save the world. To end war and bring peace to mankind. But then, I glimpsed the darkness that lives within their light. I learned that inside every one of them, there will always be both. The choice each must make for themselves - something no hero will ever defeat. And now I know… that only love can truly save the world. So I stay. I fight, and I give… for the world I know can be.

jason, before and after diana:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


independent soul

Messages : 2625
Date d'inscription : 29/01/2017
Face Identity : Matthew Daddario
Crédits : moonic (avatar), STARFIRE alias Julia ♥ (les bannières, le gif badass et les crackship canon)
blablalblalba
Age du personnage : Vingt-six années à écumer la ville du crime.
Ville : Anciennement Gotham, nouvellement Métropolis avec celle que tu aimes.
Profession : Plus mercenaire que justicier, tu ne te considères pas comme un héros. Toi, tu n'hésites jamais à tuer.
Affiliation : Solitaire, tu es malgré tout rattaché à la batfamily. Plus ou moins. Ta vraie famille est celle que tu t'es construite.
Compétences/Capacités :

Tu n'as aucun superpouvoir. Ton talent repose sur une maitrise parfaite des armes, l'apprentissage des meilleurs techniques de combat, l'usage de la stratégie militaire et une aisance innée pour l'acrobatie. Tu possèdes également un don presque mystique enseigné par l'All Caste, qui consiste à ôter tout pouvoir et immortalité à ton adversaire. Par la force de ta volonté, tu peux matérialiser des épées d'énergie mystique, les All-Blades. Indestructibles, elles sont directement connectées à toi.


you gave me peace in a lifetime of war
Diana ღ Jason

Situation Maritale : Lié à jamais à Diana, la sublime Amazone. Ta femme, l'amour de ta vie, et mère de ton futur enfant.









MessageSujet: Re: the past beats inside me like a second heart (jason, flashback)   Dim 2 Juil - 23:37


Diana & Jason (flashback I)

Mr. Sandman, I'm so alone, bring me a dream. Make her the cutest that I've ever seen. Sandman, tell her that her lonely nights are over.


Le prénom tant attendu sort finalement d'entre ses lèvres. Il met fin à ta contemplation, et tu bats rapidement des paupières pour sortir définitivement de tes pensées. Elle se souvient de toi ? De ton prénom ? T'es perturbé, tu secoues la tête, comme pour évacuer tes troubles, tes traumatismes qui jaillissent. Pourquoi elle prétend se soucier de toi ? Tu fais plusieurs pas en arrière, pour te protéger. Tu n'arrives plus à maintenir son regard, t'as peur qu'elle ne s'approche trop près, et qu'elle voit ce que tu caches. Tes déviances, ta haine, ta vengeance obsessionnelle. Tu n'aurais pas dû retirer ce masque, tu n'aurais pas dû te révéler à elle. Ce qui en découle te fait perdre le contrôle de tes gestes et de tes émotions. Pourtant, le regard qu'elle pose sur toi est bienveillant. Elle ne te veut aucun mal. Au contraire, elle semble vouloir … t'aider ? Pourquoi le voudrais t-elle ? Vous n'avez jamais été proches, vos chemins se sont croisés de temps à autre, pas plus. Si Bruce n'a pas été là pour toi, pourquoi Wonder Woman, une presque inconnue, le serait ? Tu ne comprends pas. Ou tu ne veux pas comprendre. Tu sais plus si tu veux qu'elle parte, ou qu'elle reste. T'es tiraillé. Une part de toi à envie d'y croire, de croire en ses bonnes attentions et à l'affection qu'elle semble te témoigner, mais l'autre a trop souffert pour se permettre un tel écart. Le risque est beaucoup trop grand. Elle ne se rend pas compte de ce que tu pourrais perdre. Elle ne voit pas, que tu attends ça depuis tellement longtemps, qu'une désillusion serait terrible pour toi. Jason. Encore. Cette fois tu relèves le regard vers elle. « Pourquoi ? » La question n'est claire que dans ta tête. Pourquoi veut-elle savoir ? Pourquoi est-ce que ça semble autant la préoccuper ? Ça fait des années que tu t'efforces de faire le deuil de cette vie passé. C'est tellement plus facile de détester ceux que tu as aimé. Mais ton cœur semble lutter contre cette décision que tu veux lui imposer. Il n'a pas envie de haïr. Il veut aimer, et être aimé. Elle se rapproche, tu ne recules pas. Ta respiration est bruyante, tes mains tremblent presque. Et quand les siennes se posent sur tes joues, c'est comme une décharge électrique. Un contact inattendu. Inespéré. Trop pour que tu puisses le supporter. D'un mouvement brusque de recul tu te détaches de son emprise. De ce geste affectif qui vient de te chambouler. « Me touche pas ! » Tu ne sas plus si tu le dis pour toi, ou pour elle. Paradoxe ambulant. L'homme si sûr de lui qui perd subitement pieds. L'homme déterminé, mais terriblement brisé, qui ne sait plus si il a envie de la fuir ou de la prendre dans ses bras. Si le risque en vaut la peine, ou si redouter la souffrance va le paralyser. T'es perdu. Mais ça, ne l'as-tu pas toujours été ? « Ne fais pas ça. » Ce n'est pas une menace, c'est un avertissement. Tu lui en veux pour un acte qu'elle n'a peut-être même pas commis. Ne fais pas ça. « Ne prétend pas te soucier de moi. » Elle veut connaître ton histoire, mais tu refuses de lui conter. Parce que ça rendrait votre lien beaucoup trop réel. Et un jour ou l'autre, elle finira elle aussi par te décevoir. Par t'abandonner. Elle partira, comme tous les autres. Comment pourrais t-elle rester, après ce que tu viens de lui montrer. « C'est cruel. » A quel point es-tu cassé pour penser que son inquiétude et son intérêt sont synonyme de mesquinerie et de cruauté. Le plus triste, c'est que tu y crois vraiment. T'es persuadé, que si tu baisses ta garde, elle finira par te faire du mal. Le masque est tombé. Bien plus qu'elle ne l'aurait imaginé.
AVENGEDINCHAINS

_________________
“Have you ever been in love ? I mean truly, deeply, madly in love.” “Yes. Once.” he answered. "How did it end ?" I asked. "It hasn't." he said;




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


hero of earth

Messages : 3261
Date d'inscription : 16/12/2016
Face Identity : Gal Gadot.
Crédits : starfire (avatar + signature).

Age du personnage : Cinq millénaires se sont écoulés, mais Diana demeure inchangée, épargnée par les ravages du temps.
Ville : Metropolis.
Profession : Princesse et ambassadrice de Themyscira, membre fondateur de la Ligue de Justice.
Affiliation : Les Amazones et la Ligue de Justice.
Compétences/Capacités :
Fille de Zeus et d'Hippolyte, Diana est à la fois une déesse et une Amazone. Elle possède une force, une endurance, une rapidité et des réflexes surhumains/divins. Elle est invulnérable à tout sauf aux armes capables de tuer des dieux, est immortelle et se régénère rapidement lorsqu'elle est blessée. Elle résiste à la magie et à la télépathie, et peut communiquer avec les animaux. Combattante inégalée, elle possède des bracelets de soumission d'Amazone forgés à partir du bouclier de Zeus, l'épée d'Athéna et le lasso de vérité d'Hestia. Depuis peu, elle est capable d'invoquer et d'user de la foudre.


Situation Maritale : Mariée à l'amour de sa vie, elle porte son enfant.









MessageSujet: Re: the past beats inside me like a second heart (jason, flashback)   Lun 3 Juil - 1:13

the past beats inside me like a second heart
JASON & DIANA

I. GOTHAM ✸ UN AN PLUS TÔT


Le rejet est cruel et douloureux. Mais pour qui ? Diana n'insiste pas et elle recule, désolée. Désolée qu'il ne puisse pas supporter un contact humain si simple et si doux. De toute évidence, pour lui les coups sont plus faciles à encaisser que les marques d'affection. Elle a simplement voulu se montrer rassurante, mais elle l'a chamboulé. Elle ne peut pas prétendre comprendre ce qu'il ressent. Parce qu'elle n'est pas morte assassinée par un psychopathe et ramenée à la vie par la suite. Elle ne sait pas ce que c'est que la mort, ce que c'est qu'être mort. Elle sait, en revanche, que c'est toujours traumatisant d'être brusquement tiré du repos éternel. Certains jugent cela contre-nature, cela va à l'encontre de milliers de choses, de lois ancestrales et du cercle de la vie. Mais pour Diana, la mort est quelque chose de négociable, ce n'est pas définitif. C'est en tout cas ce que les dieux lui ont appris, ce que les mythes et sa propre expérience lui ont prouvé. Mais elle est Amazone, et pour les hommes, ce n'est pas courant, ce n'est pas normal. Elle fronce les sourcils, secoue la tête avec incompréhension. Ne fais pas quoi ?, a-t-elle envie de demander. La réponse vient sans qu'elle n'ait besoin de poser la question et c'est plus fort qu'elle, elle affiche une expression offusquée. Puis elle se radoucit, elle comprend qu'il souffre, et qu'il fait de son mieux pour dissimuler sa douleur sous des couches et des couches de rage cinglante. « Je ne prétends pas, Jason. » Mais après tout, il n'a aucune raison de la croire. Ils se connaissent à peine, et leur dernière rencontre remonte à presque une décennie. Et déjà, elle avait remarqué à quel point il était rongé par la colère, toujours bouillonnant et sur la défensive. Bien plus triste et réservé que Dick, aussi. « Je ne mens jamais. » Elle serait hypocrite d'exiger la vérité de ses ennemis, si elle ne faisait que proférer des mensonges. Alors elle soupire, et fait la seule chose qui puisse le convaincre de la croire. Elle attrape l'une des extrémités du lasso et l'enroule autour de son poignet. « Me soucier des gens, c'est ce que je fais. Tu souffres, tu as besoin d'aide, je ne peux pas ne pas le voir. Pour moi, c'est évident. Je ne prétends pas, je veux t'aider. » C'est aussi simple que cela. Diana ne se demande pas pourquoi il est devenu aussi violent, pourquoi il traque les criminels. Parce qu'elle comprend que ce n'est pas le cœur du problème, ce ne sont que des symptômes d'un mal plus profond. Elle le voit, parce qu'elle prend la peine de regarder les gens, elle ne se contente pas de les voir. Elle n'est pas télépathe comme J'onn, elle ne peut pas écouter leur rythme cardiaque comme Kal-El, mais elle peut être attentive à leurs expressions, leurs attitudes et comprendre les sous-entendus de leurs paroles. Non, elle n'est pas omnisciente et ne prétend pas l'être, mais elle fait de son mieux. Jason est là, vivant, elle suppose qu'il n'a pas encore revu Bruce, trop occupé à inspirer la peur chez les criminels de Gotham. À moins qu'il ne le veuille pas, pas encore ? Là encore, bien trop de questions et trop peu de réponses. Mais, chaque chose en son temps. Elle retire le lasso de son poignet, et se défait de son bouclier et de son épée qu'elle pose contre le parapet, signe qu'elle n'a pas l'intention d'aller où que ce soit. Elle se rappelle des funérailles, du silence obstiné de Bruce, des regards échangés avec Kal-El, et de la colère qui l'avait secouée lorsqu'elle avait appris que le Joker n'avait pas payé le prix fort pour ce meurtre soigneusement orchestré. De l'envie d'aller elle-même étrangler le clown pour mettre un terme à son règne de terreur. Et de son incapacité à s'y résoudre, trop respectueuse de son ami pour aller à l'encontre de ses principes. Diana soupire doucement, et s'assoit sur le parapet, une expression qu'elle veut encourageante sur le visage. « S'il te plaît. Je n'ai pas l'intention de te faire le moindre mal. Tu peux avoir confiance en moi. » Mais un chien battu ne peut s'empêcher de trembler quand une main se lève étrangère, même pour une caresse, n'est-ce pas ?

Made by Neon Demon

_________________

ONLY LOVE WILL TRULY SAVE THE WORLD.
I used to want to save the world. To end war and bring peace to mankind. But then, I glimpsed the darkness that lives within their light. I learned that inside every one of them, there will always be both. The choice each must make for themselves - something no hero will ever defeat. And now I know… that only love can truly save the world. So I stay. I fight, and I give… for the world I know can be.

jason, before and after diana:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


independent soul

Messages : 2625
Date d'inscription : 29/01/2017
Face Identity : Matthew Daddario
Crédits : moonic (avatar), STARFIRE alias Julia ♥ (les bannières, le gif badass et les crackship canon)
blablalblalba
Age du personnage : Vingt-six années à écumer la ville du crime.
Ville : Anciennement Gotham, nouvellement Métropolis avec celle que tu aimes.
Profession : Plus mercenaire que justicier, tu ne te considères pas comme un héros. Toi, tu n'hésites jamais à tuer.
Affiliation : Solitaire, tu es malgré tout rattaché à la batfamily. Plus ou moins. Ta vraie famille est celle que tu t'es construite.
Compétences/Capacités :

Tu n'as aucun superpouvoir. Ton talent repose sur une maitrise parfaite des armes, l'apprentissage des meilleurs techniques de combat, l'usage de la stratégie militaire et une aisance innée pour l'acrobatie. Tu possèdes également un don presque mystique enseigné par l'All Caste, qui consiste à ôter tout pouvoir et immortalité à ton adversaire. Par la force de ta volonté, tu peux matérialiser des épées d'énergie mystique, les All-Blades. Indestructibles, elles sont directement connectées à toi.


you gave me peace in a lifetime of war
Diana ღ Jason

Situation Maritale : Lié à jamais à Diana, la sublime Amazone. Ta femme, l'amour de ta vie, et mère de ton futur enfant.









MessageSujet: Re: the past beats inside me like a second heart (jason, flashback)   Lun 3 Juil - 21:19


Diana & Jason (flashback I)

Mr. Sandman, I'm so alone, bring me a dream. Make her the cutest that I've ever seen. Sandman, tell her that her lonely nights are over.


La voix de Talia raisonne dans ton esprit. Tu l'entends encore. Ils t'ont tous abandonné. Cette photo de lui et du nouveau Robin. L'article de journal qui relatait un nouveau crime du Joker. Toutes ces choses qu'elle t'a montré, qu'elle t'a dites. Tout ce qui t'a poussé à croire que tu n'étais pas digne de leur affection et de leur intérêt. La façon dont te regarde Diana, ça ne colle pas. Elle semble réellement préoccupée, et désireuse de te tendre la main. Elle t'a touché, elle a posé ses doigts sur tes joues, non pas pour te faire du mal, mais pour te réconforter. Elle se soucie de toi. De ce que tu as vécu, et de ce que tu ressens aujourd'hui. Ton regard est fixé sur le lasso qui s'enroule autour de son poignet, et étincèle à mesure que la vérité se révèle. Elle a vu ta souffrance, elle veut te venir en aide. Parce que c'est ce qu'elle est. Comment as-tu pu en douter ? Elle est toujours cette femme que t'a admiré pendant des années, forte et courageuse, belle et généreuse. C'est peut-être même la seule qui n'a pas changé pendant ton absence. Ta constante dans un monde où tu ne te sens plus à ta place. Tu baisses la tête, maintenant que la crise de panique s'estompe, tu te sens presque honteux. Tu as remis en doute sa parole, alors qu'elle ne t'a jamais menti. Doucement, tu reprends possession de tes membres, tes mains ne s'agitent plus, et ton cœur cesse sa course folle. Elle aurait pu prendre la fuite, partir quand tu t'es braqué, mais elle ne l'a pas fait. T'étais comme un animal blessé, pris dans un piège à loup, et elle s'est approché de toi pour te libérer, pour apaiser ta souffrance. Talia t'a fait comprendre qu'ils étaient tous pareil, et qu'ils t'avaient tous déjà oublié. Et elle a raison. Batman a un nouveau Robin. Les autres ont continué leur vie eux aussi. Aucun ne t'a vengé. Ce que tu aurais fait pour n'importe lequel d'entre eux, aucun ne l'a fait pour toi. Et c'est douloureux. Ces gens que tu aimais, que tu considérais comme ta famille, t'ont laissé tomber dans l'oubli, en permettant au Joker de continuer à courir librement les rues. Ta mort a été vaine. Tu es mort pour rien. Mais Diana, elle est là. Elle s'est souvenue de ton visage et de ton nom. Elle n'est pas comme eux. Elle ne l'a jamais été. Tu t'approches, et te mets assis à côté d'elle sur le parapet. Tu chasses tes craintes, et instaure une certaine proximité. Vos jambes se touchent presque. Effort déjà considérable. « Talia Al Ghul m'a plongé dans le puits de Lazare. » Peut-être est-ce une façon un peu brutale de raconter ta résurrection, mais à quoi bon l'enrober de subtilité et de nuance. La vérité est telle que tu la présentes, violente, déchirante, confuse. Les premiers jours de ta seconde vie ont été épouvantables. T'étais terrorisé, et personne n'osait t'approcher. Ils redoutaient tous tes réactions, ils craignaient que le puits fasse de toi un homme encore plus perturbé, dangereux. Et tu l'étais. Hanté par les coups de pieds de biche fantômes sur ta chair lavée de toutes séquelles. La chair seulement. Le Lazare n'a pu soigner ton esprit. Trop malade, probablement. « Est-ce que ça va ? » Tu tournes la tête vers elle, et cherche son regard. Ta voix est calme, bien plus détendue. A chaque nouvelle seconde tu te sens un peu plus à l'aise à ses côtés. « Tu m'as dit qu'il y avait eu un incendie et un immeuble qui s'est effondré. Tu vas bien ? » Tu sais qu'elle ne craint pas grand chose, et que sa nature d'Amazone fait d'elle une femme hors du commun, mais ce n'est pas réellement sur son état physique que tu la questionnes. T'as envie de savoir si il y a eu des pertes, et surtout, si elle n'en est pas trop attristée. Tu n'as pas envie d'être le centre de cette discussion. C'est trop tôt, trop rapide. T'es prêt à lui donner quelques réponses, mais t'aimerais aussi en savoir un peu plus sur elle, sur ce qu'elle est devenue.
AVENGEDINCHAINS

_________________
“Have you ever been in love ? I mean truly, deeply, madly in love.” “Yes. Once.” he answered. "How did it end ?" I asked. "It hasn't." he said;




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


hero of earth

Messages : 3261
Date d'inscription : 16/12/2016
Face Identity : Gal Gadot.
Crédits : starfire (avatar + signature).

Age du personnage : Cinq millénaires se sont écoulés, mais Diana demeure inchangée, épargnée par les ravages du temps.
Ville : Metropolis.
Profession : Princesse et ambassadrice de Themyscira, membre fondateur de la Ligue de Justice.
Affiliation : Les Amazones et la Ligue de Justice.
Compétences/Capacités :
Fille de Zeus et d'Hippolyte, Diana est à la fois une déesse et une Amazone. Elle possède une force, une endurance, une rapidité et des réflexes surhumains/divins. Elle est invulnérable à tout sauf aux armes capables de tuer des dieux, est immortelle et se régénère rapidement lorsqu'elle est blessée. Elle résiste à la magie et à la télépathie, et peut communiquer avec les animaux. Combattante inégalée, elle possède des bracelets de soumission d'Amazone forgés à partir du bouclier de Zeus, l'épée d'Athéna et le lasso de vérité d'Hestia. Depuis peu, elle est capable d'invoquer et d'user de la foudre.


Situation Maritale : Mariée à l'amour de sa vie, elle porte son enfant.









MessageSujet: Re: the past beats inside me like a second heart (jason, flashback)   Lun 3 Juil - 22:41

the past beats inside me like a second heart
JASON & DIANA

I. GOTHAM ✸ UN AN PLUS TÔT


Diana déteste voir les gens souffrir. Cela provoque une réaction viscérale de dégoût, pour elle personne ne mérite d'avoir mal, que ce soit physiquement ou, comme dans le cas de Jason, psychologiquement. Elle sait pertinemment que les gens qui souffrent ont aussi tendance à être sur la défensive, parce qu'ils redoutent d'être blessés davantage. C'est le cas du second protégé de Bruce, qui agit comme si tout le monde était son ennemi. C'est peut-être vrai concernant les criminels de Gotham, mais pas dans son cas. Diana ne lui veut pas le moindre mal, elle veut simplement lui tendre la main et l'aider. Il est rarement facile pour quelqu'un qui a vécu l'enfer d'accepter de croire que tout le monde n'est pas cruel ou mesquin. Mais elle n'est ni l'un ni l'autre, elle n'a pas de mauvaises intentions le concernant. Pourquoi serait-ce le cas ? Parce qu'elle sait ce qu'il fait de ses nuits ? Nul besoin d'approuver pour comprendre. Ses raisons ont encore floues, mais Diana suppose qu'elles sont en lien avec sa propre histoire, sa mort et son assassin encore libre de courir les rues de Gotham. Elle s'assoit et elle attend qu'il fasse de même. Ou peut-être pas, mais elle attend qu'il parle. Elle voit bien qu'il hésite, mais l'usage du lasso a eu l'effet escompté. Il prend place auprès d'elle et après quelques secondes d'un silence pesant, il lui révèle en quelques mots comment il est revenu à la vie. Diana écarquille les yeux, puis elle se sent idiote d'être surprise. Talia al Ghul, un puis de Lazare. Des sources de vie qui ont plusieurs noms à travers le monde, et dont l'usage peut se révéler dévastateur. Il y en avait une, sur Themyscira. Condamnée il y a des millénaires par Hippolyte et dont on n'évoque jamais l'existence. Elle ne dit rien, mais elle imagine que cela a certainement été douloureux. Douloureux et terrifiant. Revenir à la vie, ce n'est pas comme une renaissance, ça n'a rien d'aussi beau et noble qu'on peut le dire. Elle n'en a pas fait l'expérience, mais les récits parlent d'eux-mêmes. Et les esprits mortels sont souvent plus fragiles, facilement heurtés ou brisés par l'usage de ces eaux. A quel point Jason l'est-il ? Impossible de le savoir en un coup d'œil, mais sa première impression lui dit qu'il l'est peut-être plus qu'il ne le le soupçonne lui-même. Perdue dans ses pensées et son inquiétude, Diana ne réalise pas immédiatement qu'il lui demande comment elle se porte. Il faut qu'il parle de l'incendie évoqué plus tôt dans un effort de le remettre à sa place pour qu'elle le comprenne. Elle secoue la tête, incrédule. « Oui, bien sûr, je vais bien. Je ne suis arrivée qu'après l'effondrement, pour dégager les blessés et les... les victimes. » Elle soupire, doucement. Un pompier lui a dit que sans son aide, beaucoup plus de personnes seraient mortes. Mais ce n'était pas assez, ça n'est jamais assez. « Et puis, ce ne sont pas les flammes ou quelques blocs de béton qui auraient pu me faire le moindre mal. Mais je te remercie de t'en soucier. » Diana se doute qu'il essaie de détourner le sujet de la conversation, pour ne pas en être le cœur. Trop difficile, trop douloureux. Elle prend une profonde inspiration, et se tourne d'un quart de tour vers lui, avant de prendre ses mains en douceur. Doucement, et prête à retirer les siennes au moindre signe d'inconfort de sa part. « Jason, écoute... Je sais que nous ne nous connaissons pas vraiment, et qu'à travers lui. » Elle ne prononce pas son nom, elle n'en a pas besoin. « Je ne me suis jamais mêlée de ses affaires, de sa vie privée, ni même de Gotham. » Et par les dieux, ce n'est pourtant pas l'envie qui manque. « Mais je ne peux pas rester indifférente à ton histoire. Et à ton... ton état. » Elle lui sourit, elle veut se montrer rassurante et encourageante. « J'aimerais t'aider. Que puis-je faire pour t'aider ? » Ce n'est pas une situation comme les autres, c'est délicat. Il ne s'agit pas de combattre Arès, ni même de sauver une population d'une catastrophe naturelle. Ce n'est même pas une blessure qu'elle peut panser. C'est cent fois, mille fois plus dur. Elle va devoir redoubler d'efforts, à plus forte raison s'il ne veut pas d'elle dans sa vie. Mais Diana est acharnée. Elle ne lâche pas la main de quelqu'un sur le point de tomber dans un précipice. « Laisse-moi t'aider. »

Made by Neon Demon

_________________

ONLY LOVE WILL TRULY SAVE THE WORLD.
I used to want to save the world. To end war and bring peace to mankind. But then, I glimpsed the darkness that lives within their light. I learned that inside every one of them, there will always be both. The choice each must make for themselves - something no hero will ever defeat. And now I know… that only love can truly save the world. So I stay. I fight, and I give… for the world I know can be.

jason, before and after diana:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


independent soul

Messages : 2625
Date d'inscription : 29/01/2017
Face Identity : Matthew Daddario
Crédits : moonic (avatar), STARFIRE alias Julia ♥ (les bannières, le gif badass et les crackship canon)
blablalblalba
Age du personnage : Vingt-six années à écumer la ville du crime.
Ville : Anciennement Gotham, nouvellement Métropolis avec celle que tu aimes.
Profession : Plus mercenaire que justicier, tu ne te considères pas comme un héros. Toi, tu n'hésites jamais à tuer.
Affiliation : Solitaire, tu es malgré tout rattaché à la batfamily. Plus ou moins. Ta vraie famille est celle que tu t'es construite.
Compétences/Capacités :

Tu n'as aucun superpouvoir. Ton talent repose sur une maitrise parfaite des armes, l'apprentissage des meilleurs techniques de combat, l'usage de la stratégie militaire et une aisance innée pour l'acrobatie. Tu possèdes également un don presque mystique enseigné par l'All Caste, qui consiste à ôter tout pouvoir et immortalité à ton adversaire. Par la force de ta volonté, tu peux matérialiser des épées d'énergie mystique, les All-Blades. Indestructibles, elles sont directement connectées à toi.


you gave me peace in a lifetime of war
Diana ღ Jason

Situation Maritale : Lié à jamais à Diana, la sublime Amazone. Ta femme, l'amour de ta vie, et mère de ton futur enfant.









MessageSujet: Re: the past beats inside me like a second heart (jason, flashback)   Mar 4 Juil - 15:08


Diana & Jason (flashback I)

Mr. Sandman, I'm so alone, bring me a dream. Make her the cutest that I've ever seen. Sandman, tell her that her lonely nights are over.


Les pertes sont fréquentes mais toujours autant douloureuses. Il n'y a rien de pire que d'arriver trop tard et de contempler son échec. Parfois, cela se joue à quelques minutes seulement, voir quelques secondes. Elle et toi, vous n'avez pas les mêmes cibles, elle vise plus haut, bien plus haut. Quand tu te contentes d'éliminer le violeur du quartier, elle plonge dans un immeuble en feu et soulève des tonnes de béton. Quand tu mets un terme au règne de Black Mask, elle renvoie Darkseid chez lui. Mais au final, le ressenti est le même. C'est donc tout naturellement, que tu lui poses cette question. Parce que tu sais ce que c'est, que de d'échouer prêt du but, et de sentir l'impuissance t'envahir. Te soucier, tu le fais peut-être plus que tu ne le voudrais. De toute évidence, ne faut-il pas être un minimum altruiste pour exercer ce que vous faites ? Mettre votre propre vie en parenthèse pour sauver celles des autres. Chez toi, c'est radical. Mais Diana n'a pas émis le moindre jugement sur ta façon de mener tes activités nocturnes. Tu tues, tu exécutes. Juge, juré et bourreau. Mais elle ne cherche pas à t'en dissuader. Pas comme Bruce le ferait. Et pour ça, tu lui en es reconnaissant. Tu ignores si c'est une façon pour elle de t'inciter à lui faire confiance, mais ça fonctionne. Son regard n'est pas inquisiteur, ses mots dénués de toute leçon de morale. Elle est juste bienveillante et à l'écoute. Quand elle se tourne vers toi, tu devines ce qu'elle est sur le point de faire, mais tu ne bouges pas. Ses mains attrapent les tiennes, avec une douceur presque exagérée. Cette fois, tu la laisses faire, bien qu'un peu nerveux. Tu contemples vos doigts qui se touchent, s'accrochent. T'es presque fasciné. Voilà un contact que tu n'avais plus eu depuis longtemps. Elle ne fait pas ça pour obtenir quelque chose de toi. Elle ne fait pas preuve de tendresse pour mieux t’amadouer. C'est un geste simple, naturel, humain. Tu exerces une légère pression sur sa main, méfiant mais quand même désireux de profiter de la sensation de sa peau contre la tienne. Seconde tentative plutôt concluante. Jusqu'à présent plutôt calme, tu commences à t'agiter quand elle fait mention de ton ancien mentor. Bruce. Celui qui t'a trahi. Celui qui laisse ton meurtrier en liberté. Toujours prévenante, elle évite soigneusement de prononcer son nom devant toi. Elle sait très bien, qu'il n'est pas encore au courant. Et qu'il ne l'est pas parce que tu en as précisément fait le choix. Choix qu'elle respecte, et qu'elle ne remet pas en cause. Elle te sourit, tu fais de même. Un peu machinalement, mais néanmoins sincère. Tu serres désormais fermement ses doigts, comme si tu craignais qu'elle ne s'échappe. Elle veut t'aider. Ça te touche. Vraiment. Plus qu'elle ne pourrait le penser. Tu sais que d'autres ce soir en ont besoin. Qu'elle pourrait en sauver une dizaine si elle n'était pas assise à tes côtés. Mais cette fois-ci, juste cette fois, tu veux être égoïste. Cette fois, tu veux qu'elle soit là pour toi. Rien que pour toi. « Je ne sais pas, Diana. » T'aimerais pouvoir lui répondre. T'aimerais que les choses soient aussi simples. « Pour ça il faudrait déjà que je sache ce qui ne tourne pas rond chez moi. » Un sourire un peu triste étire tes lèvres. T'as conscience de ton problème, tu sais pertinemment que ton comportement est destructeur et instable, mais tu ne sais pas comment t'en débarrasser. C'est dur, de se sentir anormal. Est-ce ta vraie personnalité qui éclate enfin au grand jour ? Un psychopathe qui se cache derrière des allures de anti-héros ? Est-ce l'effet du puits de Lazare ? Ou est-ce que tout ça n'est qu'une couche qu'il suffirait de gratter et faire disparaître pour que tu deviennes une toute autre personne ? Tu ne sais pas. Malheureusement. « Mais ta simple présence est déjà suffisante. » Tu ne pensais pas, qu'un contact aussi anodin puisse te faire autant de bien. C'est plus que tu n'as jamais réellement eu ces dernières années. « Je me sens moins seul. » Solitude pesante. Tranchante comme l'acier. « Je suis désolé d'avoir regardé sous ta jupe tout à l'heure. Je voulais te provoquer mais c'était inapproprié. » L'es-tu réellement ? Oui et non. La façon de le faire était déplacée. Mais pour ce qui t'a été dévoilé, tu ne le regrettes pas une seule seconde. Et peut-être que ton large sourire trahit tes réelles pensées, revanche de l'adolescent en émoi.
AVENGEDINCHAINS

_________________
“Have you ever been in love ? I mean truly, deeply, madly in love.” “Yes. Once.” he answered. "How did it end ?" I asked. "It hasn't." he said;




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


hero of earth

Messages : 3261
Date d'inscription : 16/12/2016
Face Identity : Gal Gadot.
Crédits : starfire (avatar + signature).

Age du personnage : Cinq millénaires se sont écoulés, mais Diana demeure inchangée, épargnée par les ravages du temps.
Ville : Metropolis.
Profession : Princesse et ambassadrice de Themyscira, membre fondateur de la Ligue de Justice.
Affiliation : Les Amazones et la Ligue de Justice.
Compétences/Capacités :
Fille de Zeus et d'Hippolyte, Diana est à la fois une déesse et une Amazone. Elle possède une force, une endurance, une rapidité et des réflexes surhumains/divins. Elle est invulnérable à tout sauf aux armes capables de tuer des dieux, est immortelle et se régénère rapidement lorsqu'elle est blessée. Elle résiste à la magie et à la télépathie, et peut communiquer avec les animaux. Combattante inégalée, elle possède des bracelets de soumission d'Amazone forgés à partir du bouclier de Zeus, l'épée d'Athéna et le lasso de vérité d'Hestia. Depuis peu, elle est capable d'invoquer et d'user de la foudre.


Situation Maritale : Mariée à l'amour de sa vie, elle porte son enfant.









MessageSujet: Re: the past beats inside me like a second heart (jason, flashback)   Mer 5 Juil - 0:23

the past beats inside me like a second heart
JASON & DIANA

I. GOTHAM ✸ UN AN PLUS TÔT


Étrange chose que le destin. Diana n'imaginait pas un jour se retrouver assise au bord d'un toit de Gotham, à tenter de réconforter le fils ressuscité de Bruce. Elle ne peut s'empêcher de songer à lui, d'ailleurs. Comment réagira-t-il en réalisant que Jason est bel et bien en vie, ramené d'entre les morts par la mère de son plus jeune fils. Et de toute évidence, déterminé à faire de sa ville son territoire et son terrain de chasse. Mais Diana ne le juge pas. Peut-être aurait-elle pu le faire si sa souffrance n'avait pas été aussi évidente. Pour elle, cela saute aux yeux, il est misérable, égaré sur un chemin qu'il a certainement emprunté parce qu'il n'en voyait pas d'autre. Talia l'a ramené à la vie, mais à quel point est-elle responsable de sa descente aux enfers ? L'hésitation passée, il serre ses doigts dans les siens comme s'il craignait qu'elle ne retire ses mains brusquement. Elle le laisse faire, et se demande depuis quand il n'a pas eu un contact aussi délicat. De la tendresse gratuite. Diana secoue doucement la tête. « Non, Jason. Tu n'es pas... Rien ne cloche c'est toi. Ce n'est pas de ta faute. » Le lui a-t-on déjà dit ? Quelqu'un a-t-il pris la peine de dire "ce n'est pas de ta faute" ? De le rassurer, de lui promettre que tout irait bien ? Que lui a murmuré Talia al Ghul quand il s'est extirpé des eaux du puits ? A-t-elle alimenté sa rancœur, l'a-t-elle persuadé que tout le monde l'avait oublié, remplacé ? Quoi qu'il ait pu lui arriver, Diana est profondément désolée qu'il ait eu à l'affronter seul. Au point de s'accrocher à une inconnue ou presque, au point de se méfier d'une caresse. Par tous les dieux... Comment sa résurrection a-t-elle pu échapper à Bruce ? Le secret était-il à ce point bien caché, pour que même lui ne l'apprenne pas ? « Tu ne seras plus jamais seul, Jason. Je te le promets. » Elle ne sait pas dans quoi elle s'engage, mais elle le fait sans hésitation. Jason n'est pas une cause perdue, il mérite qu'on l'aide à sortir de l'abysse dans lequel le Joker l'a précipité des années plus tôt. Elle soupire doucement quand il s'excuse pour son inconvenance, secoue la tête. « Ne t'en fais pas, ce n'est rien. J'ai l'habitude. » Et puis, des excuses, c'est bien plus qu'elle n'a l'habitude de recevoir. Une simple provocation ne l'incommode pas autant que les regards pervers et lubriques que beaucoup d'hommes posent sur elle. Ce n'est de toute façon pas ce qui l'inquiète présentement. « Tu connais le Rosebury Building, à Metropolis ? Appartement 45, au dernier étage. C'est le mien. Si tu as besoin de compagnie, ou simplement de parler... Tu es toujours le bienvenue, Jason. N'agis pas en solitaire, tu ne l'es plus. Je te promets de faire tout ce qui sera en mon pouvoir pour t'aider, du mieux que je le peux. » Une promesse qu'elle lui fait, sincère et déterminée. « Tu as un téléphone, je suppose ? » Elle attend qu'il le lui tende avant d'entrer son numéro dans le répertoire et elle y reporte son adresse, au cas où. « Sauf invasion extraterrestre de dernière minute, je te répondrai toujours. Je suis très sérieuse, Jason. Il n'y a aucune raison pour que tu traverses tout cela seul. Aucune. »

Made by Neon Demon

_________________

ONLY LOVE WILL TRULY SAVE THE WORLD.
I used to want to save the world. To end war and bring peace to mankind. But then, I glimpsed the darkness that lives within their light. I learned that inside every one of them, there will always be both. The choice each must make for themselves - something no hero will ever defeat. And now I know… that only love can truly save the world. So I stay. I fight, and I give… for the world I know can be.

jason, before and after diana:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


independent soul

Messages : 2625
Date d'inscription : 29/01/2017
Face Identity : Matthew Daddario
Crédits : moonic (avatar), STARFIRE alias Julia ♥ (les bannières, le gif badass et les crackship canon)
blablalblalba
Age du personnage : Vingt-six années à écumer la ville du crime.
Ville : Anciennement Gotham, nouvellement Métropolis avec celle que tu aimes.
Profession : Plus mercenaire que justicier, tu ne te considères pas comme un héros. Toi, tu n'hésites jamais à tuer.
Affiliation : Solitaire, tu es malgré tout rattaché à la batfamily. Plus ou moins. Ta vraie famille est celle que tu t'es construite.
Compétences/Capacités :

Tu n'as aucun superpouvoir. Ton talent repose sur une maitrise parfaite des armes, l'apprentissage des meilleurs techniques de combat, l'usage de la stratégie militaire et une aisance innée pour l'acrobatie. Tu possèdes également un don presque mystique enseigné par l'All Caste, qui consiste à ôter tout pouvoir et immortalité à ton adversaire. Par la force de ta volonté, tu peux matérialiser des épées d'énergie mystique, les All-Blades. Indestructibles, elles sont directement connectées à toi.


you gave me peace in a lifetime of war
Diana ღ Jason

Situation Maritale : Lié à jamais à Diana, la sublime Amazone. Ta femme, l'amour de ta vie, et mère de ton futur enfant.









MessageSujet: Re: the past beats inside me like a second heart (jason, flashback)   Mer 5 Juil - 14:43


Diana & Jason (flashback I)

Mr. Sandman, I'm so alone, bring me a dream. Make her the cutest that I've ever seen. Sandman, tell her that her lonely nights are over.


Il semblerait qu'en plus de sa force, il te soit aussi impossible de résister à sa volonté. Diana ne te laissera pas changer de sujets, ou détourner la conversation. Elle est on ne peut plus déterminée à vouloir t'aider. Sensation étrange, mais nouvelle et galvanisante. Il est encore beaucoup trop tôt pour affirmer qu'elle pourra véritablement faire quelque chose pour toi, mais en au moins, tu t'autorises à y croire. Ses morts sont forts, ils ont un impact certain sur ton esprit revêche, et sa tendresse en a tout autant sur ton besoin d'affection. Tu es presque un inconnu pour elle, pourtant, elle te traite comme l'un de ses plus proches amis. Bruce t'a entrainé dans sa croisade contre le crime, il t'a incité à faire la guerre. Une guerre qui te colle encore à la peau aujourd'hui, au point de faire partie intégrante de toi. Diana, elle, c'est une approche complètement différente. Elle mise sur l'amour, sur la douceur et l'écoute. Ce n'est pas frapper des criminels pour soulager une colère profonde, c'est se laisser aller, lâche prise, mais sans aucune violence. En soit, quelque chose de beaucoup plus compliqué pour toi. Tu as toujours été un cas difficile, et tu peux bien l'admettre, Bruce n'a pas eu la vie facile tous les jours avec toi. Tout ce qu'il t'interdisait de faire, tu prenais un malin plaisir à le faire quand même. Bagarres, alcool, cigarettes. Tout était prétexte à le mettre hors de lui, par provocation. T'as pas envie d'être comme ça avec elle. T'es prêt à lui faire confiance. Mais jusqu'à quel point ? « Ne fais pas des promesses que tu ne pourras pas tenir. » Tu ne remets pas en doute sa parole, mais le passé t'a maintes fois prouvés que rien n'était jamais acquis. Que même les gens qu'on aime peuvent nous décevoir un jour. Tu la crois, quand elle te dit que tu n'auras plus à endurer cette solitude, mais elle n'a pas assez de pouvoir pour y mettre aussi aisément un terme. Il y aura encore ces nuits froides où tu préfères errer dans les rues sans but que de rentrer dans un appartement lugubre et sans vie. Elle ne pourra pas être là tout le temps pour toi. Personne ne le peut. « Tu donnes souvent ton adresse personnelle à des inconnus ? » Tu souris et plaisante, pour cacher le rouge qui commence à se manifester sur tes joues. T'es touché, atteint en plein cœur par tout ce qu'elle est prête à faire pour soulager ton fardeau. Cette flèche qui vient de se planter dans ta poitrine, t'en viens même à te demander s'il ne s'agit pas de Cupidon en personne. « Merci. » Que peux-tu dire de plus ? Aucun mot ne pourrait réellement exprimer l'étendue de ta reconnaissance. A regret, tu lâches sa main pour la glisser dans la poche de ton pantalon, et sors ton téléphone pour le lui donner. Adresse, numéro de portable, elle veut absolument être disponible pour toi. Mais oseras-tu t'en servir ? « Je ne sais pas trop quoi dire ... » T'es perturbé, et ton regard se perd un peu, trop gêné pour pour la regarder elle. Cette rencontre, va t-elle réellement changer ta vie ? Cette nuit devait être une nuit comme les autres. Tu devais mettre fin aux crimes de quelques déviants de Gotham, comme à chaque fois que tu mets le pied dehors une fois le soleil couché. Et voilà que Wonder Woman débarque, fracasse ta routine, et souhaite s'installer dans ton quotidien d'une façon permanente. C'est presque trop beau pour être vrai. « Je peux passer tout à l'heure ? » Tu devines l'amorce de son départ. Et même si t'aimerais l'en empêcher, tu refuses d'être un frein à ses patrouilles plus longtemps. Mais peut-être que plus tard tu pourrais la retrouver ? Directement chez elle. « Sauf si t'es fatiguée … » Confus, gêné, tu laisses tes envies prendre le dessus sur la raison. Des envies, directement murmurées du coeur.
AVENGEDINCHAINS

_________________
“Have you ever been in love ? I mean truly, deeply, madly in love.” “Yes. Once.” he answered. "How did it end ?" I asked. "It hasn't." he said;




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


hero of earth

Messages : 3261
Date d'inscription : 16/12/2016
Face Identity : Gal Gadot.
Crédits : starfire (avatar + signature).

Age du personnage : Cinq millénaires se sont écoulés, mais Diana demeure inchangée, épargnée par les ravages du temps.
Ville : Metropolis.
Profession : Princesse et ambassadrice de Themyscira, membre fondateur de la Ligue de Justice.
Affiliation : Les Amazones et la Ligue de Justice.
Compétences/Capacités :
Fille de Zeus et d'Hippolyte, Diana est à la fois une déesse et une Amazone. Elle possède une force, une endurance, une rapidité et des réflexes surhumains/divins. Elle est invulnérable à tout sauf aux armes capables de tuer des dieux, est immortelle et se régénère rapidement lorsqu'elle est blessée. Elle résiste à la magie et à la télépathie, et peut communiquer avec les animaux. Combattante inégalée, elle possède des bracelets de soumission d'Amazone forgés à partir du bouclier de Zeus, l'épée d'Athéna et le lasso de vérité d'Hestia. Depuis peu, elle est capable d'invoquer et d'user de la foudre.


Situation Maritale : Mariée à l'amour de sa vie, elle porte son enfant.









MessageSujet: Re: the past beats inside me like a second heart (jason, flashback)   Mer 5 Juil - 23:39

the past beats inside me like a second heart
JASON & DIANA

I. GOTHAM ✸ UN AN PLUS TÔT


Diana ne sait pas ce qui a bien pu arriver à Jason pour qu'il soit ainsi brisé, mais elle se donne pour mission de le réparer, de ré-assembler les morceaux de son être pour qu'il puisse un jour se sentir de nouveau entier. Ce n'est pas une décision prise sur un coup de tête ; elle est simplement incapable de rester les bras croisés à ne rien faire pendant qu'il souffre le martyr. « Jason. J'ai tenu toutes les promesses que j'ai un jour faites, tu ne seras pas l'exception à la règle. C'est promis. » Elle renchérit, insiste. Elle est sérieuse, elle ne ment jamais, qu'importe l'occasion. Diana n'est pas ainsi, la vérité est bien trop importante à ses yeux pour qu'elle ose la manipuler à sa guise. Jason le croit pas, mais elle ne lui en tient pas rigueur. Quand on a vécu l'enfer, on n'accorde pas sa confiance à la première personne à la réclamer – pas même à Wonder Woman. Que risque-t-elle à lui donner ses coordonnées ? Absolument rien, elle hausse les épaules avec un petit sourire quand il lui demande si elle accorde ce luxe à n'importe qui. Bien sûr que non, mais Jason n'est pas tout à fait un inconnu et puis, comment tenir sa promesse s'il ne sait pas où la trouver quand il ressentira le besoin d'être épaulé ? Son appartement lui offrira un autre environnement, au calme, loin de la noirceur de Gotham et de ses souvenirs. « Alors ne dis rien. » Elle ne veut pas l'entendre la remercier, se confondre en excuses ou quoi que ce soit d'autre. Et puis, elle n'estime pas avoir fait quoi que ce soit qui mérite d'être encensée. Plus tard, peut-être... Mais là encore, elle n'acceptera pas de louanges. Doucement, elle se relève – la nuit n'est pas terminée, et quand Diana décide de faire une ronde nocturne, elle s'assure d'être le plus efficace possible. La question de Jason la prend au dépourvu, lui qui une minute plus tôt refusait d'être touché s'accroche à son offre avec ce qui passerait presque pour du désespoir. Il semble le remarquer, puisqu'il ajoute quelques mots pour lui laisser la possibilité de refuser, au cas où elle serait... fatiguée ? Elle secoue doucement la tête, sourit. « Être une Amazone a quelques avantages... Je ne fatigue pas. » Ou peu, mais elle ne l'ajoute pas, état donné qu'elle essaie de le rassurer. « Comme je te l'ai dit, tu es toujours le bienvenu. Peu importe l'heure ou le moment, ça m'est égal. » Quel genre de personne serait-elle si elle imposait des horaires à son mal-être ? « J'ai failli oublier. 3974, c'est le code pour pouvoir entrer dans l'immeuble. Je ne doute pas que tu puisses entrer quoi qu'il arrive, mais autant que tu n'aies pas à forcer une entrée. » Elle rit doucement. Que ne sait-on pas faire quand on a eu Batman pour mentor ? « Je serai rentrée avant l'aube. En attendant... Fais attention à toi. » Et n'attire pas trop l'attention ? Il serait idiot de sa part de commencer à lui donner des conseils qui risqueraient de passer pour des ordres. Plus tard, peut-être, lorsqu'il sera plus à l'aise en sa présence et lui aura définitivement accordé sa confiance. « Une dernière chose... Ce masque. Je ne l'aime pas, il cache ton visage. » C'est le but... Mais ce n'est pas ce qu'elle veut dire. Elle lui sourit avant de prendre son envol, et récupère sur son chemin le criminel, qu'elle jettera sans délicatesse sur le perron du commissariat du GCPD. Les policiers sont surpris. D'ordinaires, ce sont les chauve-souris qui leur livrent la raclure de Gotham, pas une Amazone courroucée.

Made by Neon Demon

_________________

ONLY LOVE WILL TRULY SAVE THE WORLD.
I used to want to save the world. To end war and bring peace to mankind. But then, I glimpsed the darkness that lives within their light. I learned that inside every one of them, there will always be both. The choice each must make for themselves - something no hero will ever defeat. And now I know… that only love can truly save the world. So I stay. I fight, and I give… for the world I know can be.

jason, before and after diana:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


independent soul

Messages : 2625
Date d'inscription : 29/01/2017
Face Identity : Matthew Daddario
Crédits : moonic (avatar), STARFIRE alias Julia ♥ (les bannières, le gif badass et les crackship canon)
blablalblalba
Age du personnage : Vingt-six années à écumer la ville du crime.
Ville : Anciennement Gotham, nouvellement Métropolis avec celle que tu aimes.
Profession : Plus mercenaire que justicier, tu ne te considères pas comme un héros. Toi, tu n'hésites jamais à tuer.
Affiliation : Solitaire, tu es malgré tout rattaché à la batfamily. Plus ou moins. Ta vraie famille est celle que tu t'es construite.
Compétences/Capacités :

Tu n'as aucun superpouvoir. Ton talent repose sur une maitrise parfaite des armes, l'apprentissage des meilleurs techniques de combat, l'usage de la stratégie militaire et une aisance innée pour l'acrobatie. Tu possèdes également un don presque mystique enseigné par l'All Caste, qui consiste à ôter tout pouvoir et immortalité à ton adversaire. Par la force de ta volonté, tu peux matérialiser des épées d'énergie mystique, les All-Blades. Indestructibles, elles sont directement connectées à toi.


you gave me peace in a lifetime of war
Diana ღ Jason

Situation Maritale : Lié à jamais à Diana, la sublime Amazone. Ta femme, l'amour de ta vie, et mère de ton futur enfant.









MessageSujet: Re: the past beats inside me like a second heart (jason, flashback)   Jeu 6 Juil - 15:10


Diana & Jason (flashback II)

"We look at each other like we're about to kiss."


A nouveau, te voilà devant l’appartement 45 du Rosebury Building à Métropolis. Depuis cette fameuse nuit sur le toit de Gotham, tu ne comptes plus les fois où tu es venu frapper à cette porte. A n'importe quelle heure de la nuit, pour parler, ou pour simplement la voir. La promesse qu'elle t'a faite, elle l'a tenu, et tu regrettes d'en avoir d'abord douté. Elle a été là, pour toi, à tout instant, t'accueillant chez elle le sourire aux lèvres, pas le moins du monde incommodée par ta présence parfois intempestive. C'est devenu une habitude, un rendez-vous secret. Une intimité qui n’appartient qu'à vous. Bruce ignore toujours que tu es de retour en ville, bien vivant. Tu n'es pas encore prêt à le confronter, préférant jouer avec lui comme un prédateur le ferait avec sa proie. Avec Diana, c'est différent. Tu t'es confié à elle, plus aisément que tu l'aurais imaginé, sans retenue, sans honte. Jamais elle ne t'a jugé, jamais elle n'a pris la fuite, jamais elle ne t'a déçu. Le lien qui s'est créé entre vous s'est renforcé au fil des semaines, si bien qu'il t'est désormais impossible de rester loin d'elle trop longtemps. C'est un besoin effrayant de la voir, de l'entendre, de la sentir. Tu sais bien que le terrain est miné, et que tu pourrais perdre énormément à te donner ainsi corps et âme dans cette relation incertaine. T'as complètement baissé ta garde, et les conséquences pourraient être désastreuses. Mais t'es là, encore, à frapper du poing contre sa porte. Encore, ton cœur va s'accélérer quand elle apparaitra. Encore, tu vas devoir reprendre tes esprits avant de réussir à entrer. Tu devines déjà sa réaction quand elle va te voir, l'arcade en sang, dont les sillages coulent jusqu'à ton cou. Son sourire va s'effacer, et l’inquiétude va marquer les traits de son visage. Tu t'en veux, de si souvent lui faire subir ça. De la laisser te voir dans un tel état, après des rondes nocturnes plus sanglantes et dangereuses que les autres. Toi, tu ressens à peine la douleur, presque trop habitué, ou trop exalté de voir celle qui a pris une trop grande importance dans ta nouvelle vie. Il en va de même pour les hématomes qui tâchent tes flans. Tes côtes ont été malmenées, ton casque a explosé sous les puissants coups de Bane. Il ne devait pas être là, tu n'avais pas prévu qu'il soit là. Tu aurais pu faire demi-tour, te replier pour trouver un autre angle d'attaque, mais non, t'as foncé, comme d'habitude. Tu t'es confronté à cette montagne de muscles, et la violence a été inouïe. T'es presque chanceux de t'en être tiré avec aussi peu de séquelles. Enfin, elle apparaît, et tu souris, plus vraiment conscient du sang qui coule le long de ta joue. C'est son regard changeant qui te ramène à la peu cocasse réalité. « Ne panique pas ! C'est pas grand chose, je t'assure ! » Tu t'essuies d'un revers de manche de ta veste, comme si ça allait suffire à ce qu'elle s'inquiète moins. « Ça va ? Tu vas bien ? Moi je suis en pleine forme ! » Tu en fais trop ? Sûrement. Mais vraiment, tes blessures sont plus impressionnantes que douloureuses. Rien qu'un peu de désinfectant et quelques points ne sauraient fixer. Quand tu pénètres dans l'appartement, tu retires ta veste, que tu poses dans un coin où elle ne pourra rien salir. « Mon masque est explosé. Ça règle cette histoire de … euh ... » Tu n'avais jamais refait mention de ce sous-entendu, la nuit de vos retrouvailles. Celui qui t'a perturbé les jours suivants. Et tu hésites à le faire, peu certain que ce soit le bon moment pour chercher à flirter. Mais bon, c'est pas comme si toutes tes autres tentatives n'avaient pas lamentablement échouées, alors quelle différence ? « De visage. Mon visage. » Lamentable. « Bref. » Que c'est compliqué. Si elle te facilitait la tâche, ce serait beaucoup moins gênant. Mais non, elle s'évertue à ne pas comprendre. Quoi que tu dises, c'est chaque fois raté.
AVENGEDINCHAINS

_________________
“Have you ever been in love ? I mean truly, deeply, madly in love.” “Yes. Once.” he answered. "How did it end ?" I asked. "It hasn't." he said;




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


hero of earth

Messages : 3261
Date d'inscription : 16/12/2016
Face Identity : Gal Gadot.
Crédits : starfire (avatar + signature).

Age du personnage : Cinq millénaires se sont écoulés, mais Diana demeure inchangée, épargnée par les ravages du temps.
Ville : Metropolis.
Profession : Princesse et ambassadrice de Themyscira, membre fondateur de la Ligue de Justice.
Affiliation : Les Amazones et la Ligue de Justice.
Compétences/Capacités :
Fille de Zeus et d'Hippolyte, Diana est à la fois une déesse et une Amazone. Elle possède une force, une endurance, une rapidité et des réflexes surhumains/divins. Elle est invulnérable à tout sauf aux armes capables de tuer des dieux, est immortelle et se régénère rapidement lorsqu'elle est blessée. Elle résiste à la magie et à la télépathie, et peut communiquer avec les animaux. Combattante inégalée, elle possède des bracelets de soumission d'Amazone forgés à partir du bouclier de Zeus, l'épée d'Athéna et le lasso de vérité d'Hestia. Depuis peu, elle est capable d'invoquer et d'user de la foudre.


Situation Maritale : Mariée à l'amour de sa vie, elle porte son enfant.









MessageSujet: Re: the past beats inside me like a second heart (jason, flashback)   Jeu 6 Juil - 18:27

the past beats inside me like a second heart
JASON & DIANA

I. GOTHAM ✸ DIX MOIS PLUS TÔT


Diana sursaute quand on frappe à sa porte. Elle se redresse et fronce les sourcils lorsqu'elle réalise s'être assoupie sur le canapé, lance un rapide coup d'œil à l'horloge qui affiche quatre-heures quarante-trois. Du matin. Elle n'a pas besoin de réfléchir bien longtemps pour se demander qui peut bien venir à une telle heure, elle le sait très bien, elle l'attendait. Elle se relève, passe une main dans ses cheveux défaits et va ouvrir la porte. C'était l'état de Jason qui achève de la réveiller, elle écarquille les yeux, déjà terriblement inquiète. Ce n'est pas la première fois qu'il vient la trouver dans un tel état, mais à chaque fois le cœur de Diana se serre. Elle aimerait pouvoir parvenir à le convaincre de prendre quelques nuits de repos, de cesser de se mettre – parfois stupidement, il faut bien l'avouer – ainsi en danger. « … Pas grand chose ? » Elle le dévisage, suit du regard le sang qui coule sur son visage avant qu'il ne l'essuie avec sa manche, sans grand succès puisqu'il ne fait que l'étaler davantage. « Jason, tu... » N'as pas l'air en pleine forme ? Il essaie de la rassurer, c'est évident, mais Diana ne peut s'empêcher de fixer son arcade tailladée, le sang qui macule son visage, et elle imagine déjà les hématomes impressionnants sous ses vêtements. Elle n'est pas naïve, elle sait très bien à quoi s'attendre, il ne l'y trompera pas. « Entre. » Elle s'écarte pour le laisse entrer et referme la porte derrière lui, avant de poser les poings sur les hanches, un air presque réprobateur sur le visage. Parce qu'elle s'inquiète pour lui, elle ne peut s'empêcher d'avoir envie de le réprimander. Elle ne le fera pas, mais l'envie ne lui manque pas. Elle incline légèrement la tête sur le côté lorsqu'il évoque son masque ruiné, qui règle le problème de son... visage ? Diana ne réalise pas tout de suite où il veut en venir, puis elle se souvient finalement du commentaire qu'elle lui a fait à ce sujet, des semaines plus tôt. Elle secoue doucement la tête. « Ce n'est pas vraiment à cela que je pensais... » Elle aurait préféré qu'il le garde et évite de finir le visage en sang. « Salle de bain », ordonne-t-elle sur un ton doux mais autoritaire. Il a besoin de soins, hors de question qu'il se contente de se passer un peu d'eau sur le visage et fasse comme si de rien n'était. Diana, qui est rarement blessée et guérit de toute façon à une vitesse extraordinaire, s'est vue obligée d'investir dans une trousse de soins pour lui, et elle a déjà dû en changer le contenu plusieurs fois déjà. Afin de ne pas éveiller les soupçons de gens trop curieux qui étudient avec attention la moindre seconde de sa vie, c'est Etta qu'elle envoie chercher toutes ces choses. Et si la jeune femme est toujours d'une curiosité extrême elle aussi, elle n'insiste jamais, par respect pour son amie. Diana récupère le tout dans le meuble de la salle de bain, et le pose sur le bord de l'évier. « Enlève tes vêtements. » Rien de tendancieux – n'est-ce pas ? – là dedans. Elle ne pourra pas s'assurer qu'il n'ait rien de grave et nettoyer ses plaies correctement avec toutes ces couches de cuir, métal et autres matières qu'elle ne perd pas de temps à identifier. Elle le laisse faire, prenant soin de regarder le mur en face d'elle pendant qu'il se dénude. Et quand elle se tourne vers lui, elle blêmit en voyant la taille des hématomes, dont la couleur passe du bleu violacé au pourpre sombre. « Par tous les dieux, Jason ! Est-ce que tu as essayé d'arrêter un tank avec ton corps ? » Diana secoue la tête et se penche, pour essayer d'estimer l'ampleur des dégâts elle pose doucement ses doigts sur ses flancs et presse doucement, et s'arrête quand il grimace. « Je ne sais pas si c'est de la chance ou un miracle, mais tu n'as rien de cassé. Peut-être une ou deux côtes fêlées, des hématomes qui vont te faire souffrir un moment, mais tu t'en remettras vite. » C'est presque dommage, parce que ça ne l'empêchera pas de retourner à l'assaut. Diana soupire, avant d'attraper un linge humide qu'elle passe sur sa peau pour en nettoyer le sang. Sans grand succès, puisqu'il continue à couler. Alors elle lui donne une compresse à appuyer sur la plaie et tout de suite, sa tâche s'en voit facilitée. « La faute à qui, cette fois ? »

Made by Neon Demon

_________________

ONLY LOVE WILL TRULY SAVE THE WORLD.
I used to want to save the world. To end war and bring peace to mankind. But then, I glimpsed the darkness that lives within their light. I learned that inside every one of them, there will always be both. The choice each must make for themselves - something no hero will ever defeat. And now I know… that only love can truly save the world. So I stay. I fight, and I give… for the world I know can be.

jason, before and after diana:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


independent soul

Messages : 2625
Date d'inscription : 29/01/2017
Face Identity : Matthew Daddario
Crédits : moonic (avatar), STARFIRE alias Julia ♥ (les bannières, le gif badass et les crackship canon)
blablalblalba
Age du personnage : Vingt-six années à écumer la ville du crime.
Ville : Anciennement Gotham, nouvellement Métropolis avec celle que tu aimes.
Profession : Plus mercenaire que justicier, tu ne te considères pas comme un héros. Toi, tu n'hésites jamais à tuer.
Affiliation : Solitaire, tu es malgré tout rattaché à la batfamily. Plus ou moins. Ta vraie famille est celle que tu t'es construite.
Compétences/Capacités :

Tu n'as aucun superpouvoir. Ton talent repose sur une maitrise parfaite des armes, l'apprentissage des meilleurs techniques de combat, l'usage de la stratégie militaire et une aisance innée pour l'acrobatie. Tu possèdes également un don presque mystique enseigné par l'All Caste, qui consiste à ôter tout pouvoir et immortalité à ton adversaire. Par la force de ta volonté, tu peux matérialiser des épées d'énergie mystique, les All-Blades. Indestructibles, elles sont directement connectées à toi.


you gave me peace in a lifetime of war
Diana ღ Jason

Situation Maritale : Lié à jamais à Diana, la sublime Amazone. Ta femme, l'amour de ta vie, et mère de ton futur enfant.









MessageSujet: Re: the past beats inside me like a second heart (jason, flashback)   Jeu 6 Juil - 22:21


Diana & Jason (flashback II)

"We look at each other like we're about to kiss."


Etait-ce réellement une bonne idée de venir ici sachant pertinemment ce qui allait en découler ? T'aurais aimé passer une agréable soirée en sa compagnie, à rire, discuter sur le canapé, pourquoi pas un verre dans la main. Mais dans cet état, c'est évidemment compromis. Voir impossible. Et comme prévu, ta – piètre – tentative de séduction tombe à l'eau. Rien d'étonnant non plus. Est-ce que tout va se dérouler comme tu ne l'espérais pas, ou bien est-ce que tu vas malgré tout avoir droit à quelques bonnes surprises ? Des mains qui se frôlent. Des regards qui se perdent. N'importe quoi. Tout ça, cette relation, ces moments passés ensemble, ça devient de plus en plus difficile. Difficile de ne pas franchir la ligne. Difficile de la regarder sans avoir envie de l'embrasser. Tu ne lui as rien dit, parce que t'as peur. Un rejet serait douloureux, bien plus que ton arcade abîmée. Tout ce que tu as essayé jusqu'à présent n'a rien donné, mais tu persévères, tant que la nature de votre lien n'aura pas été clairement définit. Peut-être qu'il l'est dans sa tête, et que jamais, pas une seule seconde elle n'a envisagé quoi que ce soit avec toi. Mais t'as envie d'y croire, un peu. Trop aveugle ? Trop naïf ? Trop plein d'espoir ? Probablement. Tu ne cherches surtout pas à contredire son autorité, pas comme tu le faisais souvent avec Bruce, et tu vas directement dans la salle de bain. Pièce que tu connais malheureusement que trop bien. Et pas dans le sens où tu l'aurais voulu. Combien de fois tu t'es assis sur le rebord de cette baignoire, à attendre qu'elle te prodigue des soins? Tu t'en veux, de venir ici quand t'es mal-en-point. Mais tu peux pas t'en empêcher. Tu ne le fais pas pour qu'elle joue les infirmières, aussi agréable cela soit, mais tout simplement parce que tu réponds à un besoin qui te tenaille la poitrine. Il faut que tu la vois. Dois-tu t’inquiéter de cette nouvelle addiction qui semble remplacer celle de la violence ? Les criminels, eux, ne risquent pas de te froisser le cœur. Tu te tournes vers elle, les sourcils froncés, quand elle te demande d'enlever tes vêtements. Ce n'est pas vraiment dans ce contexte là que tu aurais aimé entendre ces mots sortir de sa bouche. Elle ne semble d'ailleurs pas du tout réceptive à l'ambiguité que pourrait faire naître la situation, et prend même soin de fixer le mur quand tu te mets torse nu. C'est bêtement se faire du mal, que de chercher une réaction de sa part à chaque fois. Puisqu'elles sont rarement celles que tu espères. « Pas loin. » Un tank aurait peut-être été préférable. Tu te laisses inspecter, essayant de retenir les frissons qui menacent de te parcourir quand elle te frôle. Ses doigts qui touchent ta peau, bien que dans un but purement médical, est une torture. Une douce torture. « Crois-moi, tu préfères ne pas la savoir. » Mais il va être impossible de le lui cacher, pas vrai ? Malgré les grimaces et les serrements de dents que te provoquent les hématomes dès qu'elle s'y attarde, tu ne te sens pas plus amoché que d'habitude. Rien que tu n'as jamais eu. « Bane. » Tu presses la compresse contre ton arcade pour stopper l'hémorragie, tout en évitant soigneusement son regard. Elle va te penser fou et complètement imprudent. Ce que tu es vraiment, pour t'être mesurer à un adversaire tel que lui. « Mais je lui ai fait mal aussi. » Moins que tu l'aurais voulu. Ton masque s'est brisé sous son poing, le métal coupé se glissant sous ta peau. Tu n'as pas eu d'autres choix que de fuir, pour protéger ton identité. Et éviter de finir tétraplégique. Son nom est synonyme de destruction. Tu la vois s'agiter, alors tu te rapproches, et attrape sa main, celle plonger dans la trousse de soin, pour la stopper net. « Je vais bien, Diana. T'en as assez fait pour ce soir. » Tu n'aimes pas en demander tant. Surtout à elle, qui en a déjà fait énormément. Ta main ne bouge pas, tu la laisses posée sur la sienne, et cherche son regard. « J'avais en tête de faire quelque chose de plus agréable ce soir. » Tu n'auras certainement pas aussi agréable que tu le souhaites. Ton torse touche désormais son dos, et c'est à travers le miroir que tu veux attraper ses prunelles. Le sous-entendu est délibéré, pas franchement subtile. Mais probablement pas encore suffisant. A ton plus grand désespoir. Faut-il que tu l'embrasses pour qu'elle comprenne ?
AVENGEDINCHAINS

_________________
“Have you ever been in love ? I mean truly, deeply, madly in love.” “Yes. Once.” he answered. "How did it end ?" I asked. "It hasn't." he said;




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


hero of earth

Messages : 3261
Date d'inscription : 16/12/2016
Face Identity : Gal Gadot.
Crédits : starfire (avatar + signature).

Age du personnage : Cinq millénaires se sont écoulés, mais Diana demeure inchangée, épargnée par les ravages du temps.
Ville : Metropolis.
Profession : Princesse et ambassadrice de Themyscira, membre fondateur de la Ligue de Justice.
Affiliation : Les Amazones et la Ligue de Justice.
Compétences/Capacités :
Fille de Zeus et d'Hippolyte, Diana est à la fois une déesse et une Amazone. Elle possède une force, une endurance, une rapidité et des réflexes surhumains/divins. Elle est invulnérable à tout sauf aux armes capables de tuer des dieux, est immortelle et se régénère rapidement lorsqu'elle est blessée. Elle résiste à la magie et à la télépathie, et peut communiquer avec les animaux. Combattante inégalée, elle possède des bracelets de soumission d'Amazone forgés à partir du bouclier de Zeus, l'épée d'Athéna et le lasso de vérité d'Hestia. Depuis peu, elle est capable d'invoquer et d'user de la foudre.


Situation Maritale : Mariée à l'amour de sa vie, elle porte son enfant.









MessageSujet: Re: the past beats inside me like a second heart (jason, flashback)   Ven 7 Juil - 0:25

the past beats inside me like a second heart
JASON & DIANA

I. GOTHAM ✸ DIX MOIS PLUS TÔT


Encore et encore, des plaies. De nouvelles cicatrices à ajouter à sa collection. Et Jason ne semble pas le moins du monde incommodé, cela fait partie de son quotidien. Elle fronce les sourcils lorsqu'il évoque Bane. Pas un tank, mais peut-être pire. Elle soupire en secouant la tête, à la fois impressionnée par sa témérité et agacée par son inconscience. « Je n'en doute pas... » Oh, il a certainement rendu les coups, le chien de garde de la Ligue des Assassins a certainement souffert lui aussi, mais son sort lui importe bien peu. À quoi bon en dire plus ? Ce qui est fait est fait, Bane a probablement déjà quitté Gotham à l'heure qu'il est. Tant mieux, cela évitera à Jason t'être tenté de retourner tenter de lui régler son compte. Le plus délicatement possible, Diana essuie le sang sur son visage, son cou, son omoplate et les quelques filets écarlates sur ton torse, en essayant de ne pas trop s'y attarder. Évidemment, qu'elle a remarqué que Jason est devenu terriblement séduisant. Elle n'est pas aveugle, ce qu'elle a sous les yeux et sous les doigts ferait rougir plus d'une demoiselle. Mais elle ne peut pas... Elle ne doit pas, pour un millier de raisons, songer à lui de cette façon. Elle se détourne lâche le linge imbibé de sang dans la corbeille et plonge la main dans la trousse de soins pour attraper ce dont elle aura besoin pour s'occuper de l'entaille de son arcade. Elle sursaute presque quand il l'en empêche en posant sa main sur la sienne. « Qu'est-ce que tu... » Elle en a assez fait ? Allons bon, de toute évidence le coup qu'il a pris sur la tête l'empêche de raisonner clairement. « Comment ça, faire quelque chose de plus agréable ? » Elle a peur de comprendre le sous-entendu. Elle ne veut pas le comprendre. Ce serait beaucoup, beaucoup trop dangereux. Le rouge lui monte aux joues quand elle croise son regard à travers le miroir, et sent son torse nu contre son dos. Elle déglutit lentement, incapable de le lâcher des yeux ou de retirer sa main. Il lui fait un moment pour rassembler ses esprits et retrouver le contrôle de ses membres. Elle se retourne, presque brusquement, et pose une main à plat sur son torse. Rêve-t-elle, ou son rythme cardiaque est anormalement élevé ? « Non, non. Tu vas continuer à saigner si je ne fais pas quelques points, et cela risque aussi de s'infecter. Absolument hors de question. » Elle l'attrape par les épaules et le force à s'asseoir sur le rebord de la baignoire, sur un ton autoritaire qui ne souffrira d'aucune discussion. « Tu sais bien que ça ne prendra que quelques minutes. Et au passage, ça ne ruinera pas ma literie ensuite, hm ? » Après tout, ce n'est pas la première fois qu'elle s'occupe de lui, et qu'il termine la nuit dans la chambre qu'elle réserve à ses invités – autrement dit, lui, ces dernières semaines. Avant de recoudre, Diana prend soin de désinfecter la plaie, elle veut s'assurer qu'elle ne lui causera aucun problème par la suite. Comme elle le lui a dit, cela ne prend pas beaucoup de temps, et au moins, il ne sera pas ennuyé. Elle se rince les mains, jette ce doit l'être, et ouvre un tiroir duquel elle tire deux flacons, antibiotiques et antidouleurs. Elle lui tend deux comprimés avec un verre d'eau. « Avale ça et surtout, ne discute pas. » Elle accompagne l'ordre d'un sourire, mais il n'a pas intérêt à protester. Elle attend qu'il s'exécute, les bras croisés sous sa poitrine, elle ne le quitte pas des yeux. Peut-être son regard est-il d'ailleurs trop insistant, alors elle se force à tourner la tête, et s'éclaircit la gorge. « Est-ce que tu... Est-ce que tu as faim ? Je suppose que tu n'as pas pris la peine d'avaler quoi que ce soit avant ta ronde... ? »

Made by Neon Demon

_________________

ONLY LOVE WILL TRULY SAVE THE WORLD.
I used to want to save the world. To end war and bring peace to mankind. But then, I glimpsed the darkness that lives within their light. I learned that inside every one of them, there will always be both. The choice each must make for themselves - something no hero will ever defeat. And now I know… that only love can truly save the world. So I stay. I fight, and I give… for the world I know can be.

jason, before and after diana:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


independent soul

Messages : 2625
Date d'inscription : 29/01/2017
Face Identity : Matthew Daddario
Crédits : moonic (avatar), STARFIRE alias Julia ♥ (les bannières, le gif badass et les crackship canon)
blablalblalba
Age du personnage : Vingt-six années à écumer la ville du crime.
Ville : Anciennement Gotham, nouvellement Métropolis avec celle que tu aimes.
Profession : Plus mercenaire que justicier, tu ne te considères pas comme un héros. Toi, tu n'hésites jamais à tuer.
Affiliation : Solitaire, tu es malgré tout rattaché à la batfamily. Plus ou moins. Ta vraie famille est celle que tu t'es construite.
Compétences/Capacités :

Tu n'as aucun superpouvoir. Ton talent repose sur une maitrise parfaite des armes, l'apprentissage des meilleurs techniques de combat, l'usage de la stratégie militaire et une aisance innée pour l'acrobatie. Tu possèdes également un don presque mystique enseigné par l'All Caste, qui consiste à ôter tout pouvoir et immortalité à ton adversaire. Par la force de ta volonté, tu peux matérialiser des épées d'énergie mystique, les All-Blades. Indestructibles, elles sont directement connectées à toi.


you gave me peace in a lifetime of war
Diana ღ Jason

Situation Maritale : Lié à jamais à Diana, la sublime Amazone. Ta femme, l'amour de ta vie, et mère de ton futur enfant.









MessageSujet: Re: the past beats inside me like a second heart (jason, flashback)   Ven 7 Juil - 1:30


Diana & Jason (flashback II)

"We look at each other like we're about to kiss."


Tu t'en fous de cette blessure. Tu en viens même à regretter de t'être frotté à Bane. Puisque désormais, tout ce qui semble la préoccuper, c'est cette maudite entaille dans ton arcade. Elle ne veut pas comprendre. Elle ne veut pas entendre. Tu es pourtant clair. Ou tu penses l'être. Tu renforces ton emprise, l'emprisonne doucement entre ton torse et le lavabo. Prison de chair. Parce que tu sais qu'elle pourrait fuir, trop vite. Aussi proche d'elle, tu te retiens, tellement difficilement, de faire glisser les bretelles de sa nuisette le long de ses épaules. C'est douloureux, d'en avoir à ce point envie mais de lutter contre. Par peur du rejet. Par crainte d'être trop entreprenant. Et de perdre ce lien spécial que vous avez tissé. Tu tiens à cette amitié, plus qu'à n'importe quelle autre de tes relations, pourtant, quand tu sens sa peau contre toi, tu serais prêt à prendre le risque, à tout sacrifier pour essayer d’obtenir plus. Vos regards s'accrochent, tu fixes son reflet. Elle ne devine donc pas ce qui se dessine dans tes pensées ? C'est pourtant évident. Ce qui se passe entre vous l'est tout autant. Pendant un bref instant, tu sens la réciprocité, cette défaillance qu'elle ne peut pas cacher. Impossible de se soustraire à ton regard, tu vois ce rouge sur ses joues. « Et bien, je sais pas ... » Qu'il y aurait-il de plus agréable, que de céder à cette tentation ? T'es pas capable de mettre des mots sur ce que tu cherches à exprimer, trop peu serein, alors c'est tes mains qui tentent de lui crier ce que tu ressens. Elles viennent se positionner sur ses hanches, et t'es à deux doigts de les laisser faire glisser le long de sa taille, pour froisser la soie de sa nuisette. A deux doigts seulement. Puisque qu'elle se retourne, mettant ainsi fin à ce que tu allais entreprendre. Tu attrapes son poignet quand ses doigts se posent sur ton torse, mais elle est plus forte que toi, et même si t'as voulu l'empêcher de se dérober, elle parvient à t'obliger à t'assoir sur le rebord de la baignoire. Difficile de masquer ta déception. Y a ton cœur qui hurle de frustration. « Quelle literie ? » Bref espoir qui éclate en morceaux, quand tu comprends que tu te fourvoies. « Oh. » Sa literie, mais pas son lit. Elle parle de la chambre que tu occupes les nuits où il est trop tard pour que tu rentres chez toi. Sa porte à elle restera close. Tu soupires, et ne manifeste presque aucune gêne quand l'aiguille transperce la peau de ton arcade. Ton esprit est tellement ailleurs, que la douleur n'existe plus. T'es anesthésié par cette envie qui devient viscérale. Tu te sens comme un gosse qu'on force à se soigner après s'être blessé. Et c'est tout ce que tu refuses d'être à ses yeux. Un gamin qui fait des conneries et dont on s'occuper et punir ensuite. Tu avales les cachets qu'elle te tend, plus par dépit qu'autre chose, pressé d'en finir avec tes petits dégâts de la soirée. « Je suis pas contre avaler un truc avant d'aller dormir. » Manger n'était pas du tout ce que tu avais en tête. Mais c'est toujours mieux que d'être dans cette salle de bain. Tu te redresses, et quitte la pièce sans remettre ton tshirt. Non, t'es très à l'aise à moitié dénudé. « Te casse pas la tête, je vais me faire un sandwich, ce sera très bien. » Puisque de toute façon, tu manges pour gagner du temps. Quelques minutes de plus avant qu'elle ne parte se coucher, et que tes chances pour ce soir soit définitivement oubliées. Les bras croisés, tu la laisses sortir les aliments qui pourraient te convenir sur le plan de travail. Ton regard, lui, s'attarde sur les quelques formes que laissent dévoiler sa nuisette. « Elle est nouvelle ? » Pour qu'elle comprenne de quoi tu parles, tu désignes du menton sa tenue de nuit. Ce n'est pas la première fois que tu la découvres ainsi – déroutante et perturbante d'ailleurs, cette première fois – mais celle-ci particulièrement, tu ne l'avais encore jamais vue. « C'est pour une occasion particulière ? » Pour quelqu'un, plus précisément. Mais tu te mords doucement la lèvre inférieure, incapable d'aller jusqu'au bout de ta pensée. C'est d'une autre façon que tu formules cette envie qui ne cesse de t'échauffer. « Pour … tu sais, quelque chose d'agréable. » Se peut-il qu'elle ne comprenne toujours pas ? Tu ne la quittes délibérément pas du regard. Tout ce que tu attends, c'est un signe, une approbation. N'importe quoi, pour devenir cette occasion particulière.
AVENGEDINCHAINS

_________________
“Have you ever been in love ? I mean truly, deeply, madly in love.” “Yes. Once.” he answered. "How did it end ?" I asked. "It hasn't." he said;




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


hero of earth

Messages : 3261
Date d'inscription : 16/12/2016
Face Identity : Gal Gadot.
Crédits : starfire (avatar + signature).

Age du personnage : Cinq millénaires se sont écoulés, mais Diana demeure inchangée, épargnée par les ravages du temps.
Ville : Metropolis.
Profession : Princesse et ambassadrice de Themyscira, membre fondateur de la Ligue de Justice.
Affiliation : Les Amazones et la Ligue de Justice.
Compétences/Capacités :
Fille de Zeus et d'Hippolyte, Diana est à la fois une déesse et une Amazone. Elle possède une force, une endurance, une rapidité et des réflexes surhumains/divins. Elle est invulnérable à tout sauf aux armes capables de tuer des dieux, est immortelle et se régénère rapidement lorsqu'elle est blessée. Elle résiste à la magie et à la télépathie, et peut communiquer avec les animaux. Combattante inégalée, elle possède des bracelets de soumission d'Amazone forgés à partir du bouclier de Zeus, l'épée d'Athéna et le lasso de vérité d'Hestia. Depuis peu, elle est capable d'invoquer et d'user de la foudre.


Situation Maritale : Mariée à l'amour de sa vie, elle porte son enfant.









MessageSujet: Re: the past beats inside me like a second heart (jason, flashback)   Ven 7 Juil - 11:51

the past beats inside me like a second heart
JASON & DIANA

I. GOTHAM ✸ DIX MOIS PLUS TÔT


Que dit le proverbe, déjà ? Ah, oui. À force de trop jouer avec le feu, on finir par se brûler. Diana quitte la salle de bain, encore troublée par la sensation des mains de Jason sur ses hanches. Ce n'est ni convenable, ni raisonnable de songer à lui de cette façon. C'est de plus en plus difficile, mais Diana se fait violence pour que ce soit le cas. Parce que Jason n'a pas besoin d'elle ainsi, et elle ne veut surtout pas lui donner l'impression qu'elle agit comme elle le fait avec lui simplement parce qu'elle serait intéressée par autre chose. Parce que ce n'est pas le cas, elle veut l'aider de son mieux, et craint qu'il ne se sente trahi par elle aussi si jamais elle se laissait aller à ses désirs de moins en moins bien refoulés. Il ne lui facilite certainement pas la tâche en ne remettant pas ses vêtements, même s'il y a une raison logique à cela – ils sont couverts de sang. Dans la cuisine, elle s'active, sort des placards et du frigidaire ce qu'elle sait susceptible de lui plaire, et les dépose sur le plan de travail. Et naturellement, la question qu'il lui pose la prend au dépourvu. « Pardon ? » Qu'est-ce qui est nouveau ? Elle hausse un sourcil, avant qu'il ne lui désigne sa tenue du menton. Elle blêmit. Ou elle rougit, elle n'est pas sûre. « Une occasion particulière... » Elle balbutie, papillonne, voit très bien où il veut en venir, tout en refusant de l'admettre. Paradoxe, déni volontaire. « Eh bien, je... J'aime simplement être à l'aise quand je... Dans mon lit... Je suppose que c'est quelque chose d'agréable, à défaut d'être une occasion, hm, particulière... » Oui, n'est-elle pas à l'aise dans son grand lit vide ? Alors qu'elle sait pertinemment que Jason dort dans la chambre d'à côté ? Évidemment, qu'elle a déjà songé à le rejoindre, à ce qu'il pourrait y avoir entre eux. Mais à chaque fois, quelque chose l'en empêche. La culpabilité, le visage furieux de Bruce qui s'impose à elle, Jason qui se sent trahi... Toutes ces choses, qui la font renoncer systématiquement. Il faut bien avouer que le regard qu'il pose sur elle ne l'aide en rien, elle se demande s'il en a seulement conscience ? Elle sait très bien que Jason a besoin d'affection, de tendresse, de toutes ces choses... Mais céder, ne serait-ce pas profiter de sa faiblesse, le trahir, risquer de mettre en danger leur amitié, perdre sa confiance si durement acquise ? Diana prend une profonde inspiration, sa poitrine se soulève et elle se force à afficher un sourire navré. « Ne m'en veux pas, je resterais volontiers avec toi, mais je suis épuisée. J'ai passé la journée à l'autre bout du pays à lutter contre des supers criminels, je suis... Épuisée. » Elle se répète, comme pour se convaincre elle-même de la véracité de ses propos. Certes, quelques heures de sommeil ne lui feraient pas de mal, mais elle pourrait aisément rester éveillée tout le reste de la nuit. « Fais comme chez toi... » Diana reste figée un instant à le regarder sans être capable de bouger, ses yeux vagabondent là où ils ne devraient pas... Elle a l'impression de prendre un coup d'électricité, elle retrouve le contrôle de ses membres et quitte la cuisine, non sans lui avoir lancé un dernier regard. Elle referme la porte de sa chambre derrière elle, et c'est là qu'elle réalise avoir cessé de respirer.

Made by Neon Demon

_________________

ONLY LOVE WILL TRULY SAVE THE WORLD.
I used to want to save the world. To end war and bring peace to mankind. But then, I glimpsed the darkness that lives within their light. I learned that inside every one of them, there will always be both. The choice each must make for themselves - something no hero will ever defeat. And now I know… that only love can truly save the world. So I stay. I fight, and I give… for the world I know can be.

jason, before and after diana:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


independent soul

Messages : 2625
Date d'inscription : 29/01/2017
Face Identity : Matthew Daddario
Crédits : moonic (avatar), STARFIRE alias Julia ♥ (les bannières, le gif badass et les crackship canon)
blablalblalba
Age du personnage : Vingt-six années à écumer la ville du crime.
Ville : Anciennement Gotham, nouvellement Métropolis avec celle que tu aimes.
Profession : Plus mercenaire que justicier, tu ne te considères pas comme un héros. Toi, tu n'hésites jamais à tuer.
Affiliation : Solitaire, tu es malgré tout rattaché à la batfamily. Plus ou moins. Ta vraie famille est celle que tu t'es construite.
Compétences/Capacités :

Tu n'as aucun superpouvoir. Ton talent repose sur une maitrise parfaite des armes, l'apprentissage des meilleurs techniques de combat, l'usage de la stratégie militaire et une aisance innée pour l'acrobatie. Tu possèdes également un don presque mystique enseigné par l'All Caste, qui consiste à ôter tout pouvoir et immortalité à ton adversaire. Par la force de ta volonté, tu peux matérialiser des épées d'énergie mystique, les All-Blades. Indestructibles, elles sont directement connectées à toi.


you gave me peace in a lifetime of war
Diana ღ Jason

Situation Maritale : Lié à jamais à Diana, la sublime Amazone. Ta femme, l'amour de ta vie, et mère de ton futur enfant.









MessageSujet: Re: the past beats inside me like a second heart (jason, flashback)   Ven 7 Juil - 15:22


Diana & Jason (flashback II)

"We look at each other like we're about to kiss."


Ton regard est lubrique. Impossible de cacher ce désir qui devient de plus en plus ardent. Une boule de feu brûle intensément dans ton bas ventre. Et ton cœur menace de sortir de ta poitrine. T'as l'impression que depuis ton arrivée, la tension ne fait que s'accentuer. Les frôlements et les regards sont comme de l'huile qu'on jetterait sur un feu déjà flamboyant. Tu ne te caches plus, à quoi bon ? Elle ne peut qu'avoir vu cette façon que tu as de la dévorer des yeux, sans gêne. Elle sait ce que tu veux. Pourtant, elle refuse de te le donner. Pourquoi ? Si elle n'envisageait rien avec toi, ne serait-il pas plus simple de freiner tes assauts peu subtiles de façon définitive et sans appel ? Pourquoi laisser la situation en suspend, sans faire pencher la balance d'un côté ou de l'autre, si elle n'est pas du tout intéressée par ce que tu cherches à obtenir d'elle ? Elle n'est pas à l'aise, tes mots et tes gestes ont un effet avéré. Tu le vois dans sa façon de s'exprimer, incertaine et confuse. Tu lui tends perche sur perche, mais elle s'en saisit aucune. Sans pour autant te repousser. Difficile, de savoir sur quel pied danser. Quelque chose semble l'empêcher d'aller au bout de ses envies, et c'est terriblement frustrant. Nouvelle tentative, nouvel échec. Sa réponse à tes avances est la fuite. « Tu es épuisée ? » Mensonge peu crédible que tu fais à peine semblant de croire. Si elle préfère partir, c'est parce qu'elle se sent perdre le contrôle. Elle n'est pas indifférente, t'en es pratiquement certain. Quelques minutes de plus, et tu aurais peut-être pu parvenir à tes fins. Mais tu ne la retiens pas. Tu la laisses trouver refuge dans la chambre, retrait stratégique contre tes assauts. Est-ce de l'hésitation que tu as vu dans ses yeux juste avant qu'elle ne te laisse seul dans cette cuisine ? Le soupire que tu pousses est long, très long. Tu observes les différents aliments qu'elle a laissé à disposition pour toi sur le plan de travail, mais aucun ne te fait envie. Tu n'as plus faim. C'est dur ce soir. Plus dur que d'habitude. Plus les jours passent, plus ça l'est. Parce que les sentiments se renforcent, à mesure que le temps passé ensemble se rallonge. Mais as-tu réellement une chance ? Ne vises-tu pas trop haut ? Elle est Wonder Woman, Diana, princesse des Amazones, et toi, qui es-tu ? Un bandit de Gotham City. Le problème vient peut-être tout simplement de là. L'étoile brille trop haut dans le ciel, comment pourrais-tu l'atteindre sans tomber de l'échelle qui te mène à elle ? Une fois tout rangé dans le frigo, sans avoir rien mangé, tu prends toi aussi le chemin vers la chambre à coucher. Pas la sienne. Celle d'ami. Tu te débarrasses de ton pantalon et te glisse dans le grand lit vide et ses draps froids. T'es persuadé qu'elle ne dort pas. Bien sûr que t'as envie de la rejoindre, de te lancer, d'attraper ses lèvres et de l'embrasser. Mais tu ne le fais pas. Tu préfères fixer le plafond, à te morfondre sur ton sort de la soirée. Si elle avait voulu de toi, ne t'aurait-elle pas simplement invité à la retrouver ? Il aurait suffit d'un mot, d'une phrase. Elle a préféré fuir pour trouver un sommeil qu'elle ne désirait même pas. Plutôt que d'être avec toi. Déception. Ton cœur se serre, il est douloureux. Et c'est attristé, que tu finis par t'endormir. Les bras enroulés autour du coussin. A défaut d'être autour de celle que tu désires. Ta nuit est agitée, Morphée ne te laisse pas en paix. Les cauchemars sont nombreux, et si réels. Parfois, c'est simplement son rire. Parfois, tu bascules dans la pièce où tu as perdu la vie, les poings liés, à la merci de sa folie. Tu n'as plus l'impression de rêver, ce n'est plus qu'une succession de souvenirs terrorisants. Plus des chimères, mais des fragments de ton passé, bien plus effrayants, que le pire des songes. Toi, le cauchemar, tu l'as vécu les yeux ouverts. D'un bond particulièrement vif, tu te redresses subitement dans le lit. T'ignores si t'as crié, mais tes membres sont endoloris, ils tremblent, comme s'ils venaient d'être frappés à coup de pied de biche. Une torture fantôme qui explose le mur du rêve et de la réalité. Il n'y a plus de différence entre les deux. Paniqué, tu cherches à reprendre une respiration normale, et passe une main en arrière dans tes cheveux hirsutes. Ton front est humide. Sueur d'avoir lutté contre ton propre traumatisme.
AVENGEDINCHAINS

_________________
“Have you ever been in love ? I mean truly, deeply, madly in love.” “Yes. Once.” he answered. "How did it end ?" I asked. "It hasn't." he said;




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


hero of earth

Messages : 3261
Date d'inscription : 16/12/2016
Face Identity : Gal Gadot.
Crédits : starfire (avatar + signature).

Age du personnage : Cinq millénaires se sont écoulés, mais Diana demeure inchangée, épargnée par les ravages du temps.
Ville : Metropolis.
Profession : Princesse et ambassadrice de Themyscira, membre fondateur de la Ligue de Justice.
Affiliation : Les Amazones et la Ligue de Justice.
Compétences/Capacités :
Fille de Zeus et d'Hippolyte, Diana est à la fois une déesse et une Amazone. Elle possède une force, une endurance, une rapidité et des réflexes surhumains/divins. Elle est invulnérable à tout sauf aux armes capables de tuer des dieux, est immortelle et se régénère rapidement lorsqu'elle est blessée. Elle résiste à la magie et à la télépathie, et peut communiquer avec les animaux. Combattante inégalée, elle possède des bracelets de soumission d'Amazone forgés à partir du bouclier de Zeus, l'épée d'Athéna et le lasso de vérité d'Hestia. Depuis peu, elle est capable d'invoquer et d'user de la foudre.


Situation Maritale : Mariée à l'amour de sa vie, elle porte son enfant.









MessageSujet: Re: the past beats inside me like a second heart (jason, flashback)   Ven 7 Juil - 19:17

the past beats inside me like a second heart
JASON & DIANA

I. GOTHAM ✸ DIX MOIS PLUS TÔT


Diana abdique, elle prend la fuite, retraite stratégique qui lui laisse pourtant un goût amer en bouche. Elle regrette, mais c'est bien mieux ainsi, elle en est certaine. Elle soupire, longuement, et se glisse sous les couvertures. Jamais sont lit ne lui a paru aussi vide et froid. Voilà deux ans qu'elle dort seule, depuis sa rupture avec Steve, mais c'est bien la première fois qu'elle s'y sent aussi seule. Elle ne prend qu'une moitié de lit, et observe d'un œil navré l'espace libre à côté d'elle. Plus que de la frustration charnelle, c'est une véritable détresse émotionnelle qui s'empare d'elle. Wonder Woman ou pas, la solitude finit par être pesante. Elle préfère se retourner, et fermer les yeux. Elle s'enfonce sous les draps, glisse un bras sous l'oreiller et cherche le sommeil. Naturellement, celui-ci se fait désirer. Difficile de le trouver quand son esprit refuse de se taire, quand ses pensées la ramènent sans cesse à Jason, dans la chambre d'à côté. Elle peine à les étouffer, alors elle se force à songer à autre chose, jusqu'à ce que le sommeil l'emporte. Themyscira, la Ligue, tout et n'importe quoi jusqu'à ce que son esprit fatigué ne cède et qu'elle ne s'endorme enfin. Mais comme souvent lorsque Jason passe la nuit chez elle, le repos sera de courte durée. Elle se réveille en sursaut, alertée par ses hurlements, par ses terreurs nocturnes. Mais elle ne panique pas, à présent habituée à être réveillée de la sorte par ses cauchemars. Elle se lève, et avant de le rejoindre, elle passe par la salle de main où elle humidifie un linge pour le rafraîchir. Peu importe qu'ils soient au beau milieu de l'hiver, il sera en sueur et peut-être un peu fiévreux. Elle frappe doucement à la porte de la chambre avant d'entrer, la pièce uniquement éclairée par la lumière du couloir. « Jason ? Est-ce que tout va bien... ? » Elle reste un instant dans l'encadrement de la porte, à l'observer assis au milieu du lit, son torse se soulevant rapidement au rythme de sa respiration saccadée. Puis elle s'approche, elle va s'asseoir à côté de lui, les sourcils froncés par l'inquiétude. Elle sait de quoi il a rêvé, et à chaque fois elle se sent impuissante à lutter contre ses démons intérieurs. Contre ceux-là, elle ne peut rien. C'est facile de panser les plaies physiques, celles de l'esprit, en revanche... « Tout va bien, je suis là. » Elle ne peut pas empêcher les mauvais rêves de perturber ses nuits déjà courtes, mais elle peut en revanche le rassurer sur sa présence. Elle est là, elle sera toujours là. Cette promesse qu'elle lui a faite le premier soir, elle la tiendra. Doucement, elle pose le linge contre son front. « Tu es brûlant... » Et il tremble, elle a presque l'impression de pouvoir entendre son cœur battre. À moins que ce ne soit réellement le cas ? Elle repose le linge sur la table de nuit et observe son expression – il a l'air vraiment terrifié, secoué un passé qui persiste à le hanter. Alors Diana ne réfléchit pas bien longtemps avant de le prendre dans ses bras, elle en a oublié l’ambiguïté du début de soirée. Et même si ça n'avait pas été le cas, elle l'aurait tout de même serrée contre elle, incapable de rester de marbre face à sa détresse apparente. « Tout va bien, tu es en sécurité ici, tu ne risques rien. Je suis là. » Il n'y a pas de clown, pas de rire psychotique, pas de bombe dissimulée. Rien qu'elle, rien que son étreinte. Elle passe doucement une main dans ses cheveux, puis dans son dos, rassurante, apaisante. « Est-ce que tu veux que je reste avec toi ? » Dangereuse proximité. Mais comment pourrait-elle songer une seule seconde à l'abandonner, à le laisser seul ? Risqué ou non, c'est la chose la plus humaine à faire, c'est user de compassion au lieu de céder à ses craintes.  

Made by Neon Demon

_________________

ONLY LOVE WILL TRULY SAVE THE WORLD.
I used to want to save the world. To end war and bring peace to mankind. But then, I glimpsed the darkness that lives within their light. I learned that inside every one of them, there will always be both. The choice each must make for themselves - something no hero will ever defeat. And now I know… that only love can truly save the world. So I stay. I fight, and I give… for the world I know can be.

jason, before and after diana:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


independent soul

Messages : 2625
Date d'inscription : 29/01/2017
Face Identity : Matthew Daddario
Crédits : moonic (avatar), STARFIRE alias Julia ♥ (les bannières, le gif badass et les crackship canon)
blablalblalba
Age du personnage : Vingt-six années à écumer la ville du crime.
Ville : Anciennement Gotham, nouvellement Métropolis avec celle que tu aimes.
Profession : Plus mercenaire que justicier, tu ne te considères pas comme un héros. Toi, tu n'hésites jamais à tuer.
Affiliation : Solitaire, tu es malgré tout rattaché à la batfamily. Plus ou moins. Ta vraie famille est celle que tu t'es construite.
Compétences/Capacités :

Tu n'as aucun superpouvoir. Ton talent repose sur une maitrise parfaite des armes, l'apprentissage des meilleurs techniques de combat, l'usage de la stratégie militaire et une aisance innée pour l'acrobatie. Tu possèdes également un don presque mystique enseigné par l'All Caste, qui consiste à ôter tout pouvoir et immortalité à ton adversaire. Par la force de ta volonté, tu peux matérialiser des épées d'énergie mystique, les All-Blades. Indestructibles, elles sont directement connectées à toi.


you gave me peace in a lifetime of war
Diana ღ Jason

Situation Maritale : Lié à jamais à Diana, la sublime Amazone. Ta femme, l'amour de ta vie, et mère de ton futur enfant.









MessageSujet: Re: the past beats inside me like a second heart (jason, flashback)   Ven 7 Juil - 22:49


Diana & Jason (flashback II)

"We look at each other like we're about to kiss."


Tu bats des paupières, et distingue presque sa silhouette dans l'ombre de la pièce. Comme s'il ne te quittait jamais, que tu sois endormi ou éveillé. Tu vois son sourire sordide étirer ses lèvres, et ses yeux essayer de percer ton âme. Un démon qui t'observe. Tu sais qu'il n'est pas réellement là, alors tu respires profondément, pour reprendre le contrôle de ton corps tétanisé. Tu hais ces cauchemars. Ils te paralysent. Diana met peu de temps à faire son apparition, hésitante, mais déterminée à vouloir t'aider. Comme toujours. Tu t'en veux, d'encore et encore lui faire subir les mêmes tracas. Les blessures, le sang, les réveils en sursaut. Tu troubles ses soirées et ses nuits. Elle a promis de tout faire pour apaiser tes traumatismes, mais savait-elle réellement dans quoi elle s'engageait en te faisant cette promesse ? Parfois, tu te dis qu'il serait peut-être préférable que tu cesses de lui rendre visite aussi fréquemment, mais t'arrives pas à t'y tenir. Quand tu prends ta tête entre tes mains, ce n'est pas à cause du mauvais rêve, c'est la situation. Cette situation. Entre elle et toi. Te voilà vulnérable, assailli par le doute et les incertitudes. Mais aussi par ces sentiments qui prennent de plus en plus de place. Tu ne réponds pas quand elle te demande si tu vas bien. Parce que tu n'as pas envie de lui mentir. Jamais, tu ne t'étais à ce point accroché à quelqu'un. Ce n'est pas qu'un désir charnel, l'envie d'une étreinte éphémère, c'est beaucoup, beaucoup plus que ça. Et à côté de ce saut dans la vide, le Joker n'est rien. Le linge sur ton front va faire baisser la fièvre, mais il ne fera pas disparaître ce besoin que tu as de l'embrasser. T'aimerais parfois. Que ce soit aussi facile que ça. Qu'un claquement de doigts suffise à atténuer ce qu'elle te fait ressentir. Ce serait moins douloureux. Le cauchemar, il n'a déjà plus d'importance, c'est un parmi des centaines, tous semblables. En revanche, ses mots apaisants, ses attentions délicates, son attitude avenante, ça compte plus que de raison. C'est à ça que tu t'accroches, chaque fois que tu te sens basculer vers les démons de ton passé. Diana est ta bouée, ton phare dans une nuit trop sombre. Ce soir encore, son éteinte éveille en toi une multitude d'émotions. Elle est là. C'est tout ce que tu as besoin d'entendre. Elle est là, à tes côtés, et elle ne te laissera pas. Tes bras s'enroulent autour d'elle, et tu la serres contre toi, fort. Plus fort qu'à l'accoutumé. « Oui, reste ... » Tu ne supporterais pas qu'elle s'échappe. Pas encore. Tu plonges ton visage contre son cou, respire son odeur. Son parfum qui t'enivre, que tu sens parfois même quand elle n'est pas là. Sa poitrine écrase ton torse, et sa main glisse le long de ton dos. Le contact est terriblement dangereux. Et toi, t'en as marre de lutter. « Reste avec moi ... » Tu lui chuchotes ces mots lourds de sous entendu, et annonciateurs de tes intentions en aucun cas innocentes. Tu peux plus te contenter de simples regards, ou de frôlements accidentels. Maintenant, il te faut plus. Ton cœur bat à l'unisson contre le sien, il accélère, bien trop conscient de ce qui est sur le point de se passer. La fin de la tentation. Il est temps d'y céder. Ton souffle chatouille sa nuque, et tes mains quittent sa taille pour descendre sur ses cuisses. T'attends quelques secondes, pour être certain qu'elle ne te repoussera pas, et doucement, tu remontes, ôtant peu à peu le tissu qui la couvre encore beaucoup trop. Sensuellement, tes doigts caressent sa peau, sans aucune retenue. Quant à tes lèvres, elles recouvrent son cou de plusieurs baisers, tendres, presque hésitants, mais n'ayant rien de chastes. Il faut qu'elle reste. Que pour cette fois, vous ne fassiez pas chambre à part, et qu'elle passe les quelques heures restantes de la nuit à tes côtés. Tu presses encore un peu plus son corps, capture sa chaleur, qui se propage entièrement vers ton bas ventre, avant de prendre un peu de recul, pour retrouver son regard. Tes yeux alternent entre ses lèvres, que tu as terriblement envie d'attraper, et ses prunelles qui t’hypnotisent. T'es si proche, si proche de l'embrasser. Les peu de centimètres qui vous séparent ne sont en rien un obstacle. Tes mains ont quitté ses cuisses pour glisser le long de son dos. Tes doigts s'y accrochent, malgré la douceur de sa peau. Quelques caresses, avant de retirer complètement cette nuisette.
AVENGEDINCHAINS

_________________
“Have you ever been in love ? I mean truly, deeply, madly in love.” “Yes. Once.” he answered. "How did it end ?" I asked. "It hasn't." he said;




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


hero of earth

Messages : 3261
Date d'inscription : 16/12/2016
Face Identity : Gal Gadot.
Crédits : starfire (avatar + signature).

Age du personnage : Cinq millénaires se sont écoulés, mais Diana demeure inchangée, épargnée par les ravages du temps.
Ville : Metropolis.
Profession : Princesse et ambassadrice de Themyscira, membre fondateur de la Ligue de Justice.
Affiliation : Les Amazones et la Ligue de Justice.
Compétences/Capacités :
Fille de Zeus et d'Hippolyte, Diana est à la fois une déesse et une Amazone. Elle possède une force, une endurance, une rapidité et des réflexes surhumains/divins. Elle est invulnérable à tout sauf aux armes capables de tuer des dieux, est immortelle et se régénère rapidement lorsqu'elle est blessée. Elle résiste à la magie et à la télépathie, et peut communiquer avec les animaux. Combattante inégalée, elle possède des bracelets de soumission d'Amazone forgés à partir du bouclier de Zeus, l'épée d'Athéna et le lasso de vérité d'Hestia. Depuis peu, elle est capable d'invoquer et d'user de la foudre.


Situation Maritale : Mariée à l'amour de sa vie, elle porte son enfant.









MessageSujet: Re: the past beats inside me like a second heart (jason, flashback)   Sam 8 Juil - 0:23

the past beats inside me like a second heart
JASON & DIANA

I. GOTHAM ✸ DIX MOIS PLUS TÔT


Diana désespère de parvenir à le débarrasser de ses démons. Ces choses là prennent du temps, elle le sait très bien, mais il est terriblement frustrant pour elle de se retrouver dans l'impuissance. À ne pouvoir être utile qu'après, une fois les cauchemars passés. Elle aimerait simplement pouvoir l'en débarrasser, d'un coup de baguette magique. Mais les choses ne fonctionnent pas ainsi. La mécanique de l'esprit est très compliquée pour que les choses soient aussi aisées. Rester avec lui c'est le moins qu'elle puisse faire, la seule chose qu'elle puisse faire. Elle veut pouvoir le rassurer, être là si par malheur les mauvais songes font leur retour. C'est à peine si elle ose imaginer ce qu'il ressent à chaque fois qu'il revit ainsi le jour de sa mort, à chaque fois que le visage de son assassin s'impose à lui. Elle espère que sa présence suffira à le faire fuir, au moins pour cette nuit. « Je reste. Je ne vais nulle part. » Ni maintenant, ni jamais, manque-t-elle d'ajouter. Diana réalise que Jason la serre contre lui plus fort que d'ordinaire, qu'il a enfoui son visage contre son cou, que son torse est collé à sa poitrine. C'est une proximité dangereuse, électrisante... Mais elle ne peut pas s'en aller, pas alors qu'il la supplie presque de rester. Mais le fait-il réellement pour qu'elle le protège de ses cauchemars... ? Non... Non, et Diana le comprend bien assez tôt, quand elle sent son souffle brûlant sur sa peau. Jason cède à la tentation, et elle ne sait pas si elle doit lui en vouloir de lui compliquer la tâche ou faire de même. S'il y a un moment pour le repousser et mettre un terme à ce qui naît entre eux, c'est maintenant, immédiatement, avant que le retour en arrière ne soit plus possible. Elle devrait le faire... Mais elle s'en sent incapable. Elle frissonne quand elle sent ses mains sur ses cuisses, sa gorge se serre, sa respiration se fait difficile. « Jason, tu... » Ne devrait pas ? Elle ne termine pas sa phrase, ce n'est qu'un soupir qui franchit ses lèvres quand ses mains remontent sur sa peau et qu'il commence à déposer des baisers fiévreux sur la peau de son cou. Diana se mord la lèvre et.. Abdique. À quoi bon résister plus longtemps, si ce n'est que pour céder demain ? La tentation est trop forte pour qu'elle continue à lutter. Elle soupire et ses mains remontent lentement le long de son dos, s'accrochent à ses épaules. Elle sent ses muscles se tendre sous ses doigts, et finit par glisser ses bras autour de lui tandis qu'il l'attire un peu plus contre lui. Leurs regards se croisent, leurs prunelles s'accrochent et ce que Diana lit dans celles de Jason lui font monter le rouge aux joues, et réveille des papillons dans ses entrailles. « Je... » Sa voix est rendue rauque par la convoitise, le besoin de céder à ses désirs. Elle prend son visage entre ses mains, caresse tendrement ce visage qu'elle s'autorise à regarder différemment pour la première fois. Elle effleure une cicatrice sous son menton, une autre sur son arcade en se demandant si elle n'aura pas bientôt une jumelle. Et ses yeux, par les dieux, ses yeux... Lui céder, cela ne peut pas être aussi mal que cela, n'est-ce pas ? Il a une telle façon de la regarder... Diana rapproche son visage du sien, elle meurt d'envie de l'embrasser, mais elle hésite encore, bêtement, alors c'est sur sa joue qu'elle pose ses lèvres, tandis qu'elle ose nouer ses jambes autour de sa taille, ses hanches à présent bien trop proches de son bassin pour que ce soit innocent. Il semble bien loin, ce moment d'hésitation dans la cuisine.

Made by Neon Demon

_________________

ONLY LOVE WILL TRULY SAVE THE WORLD.
I used to want to save the world. To end war and bring peace to mankind. But then, I glimpsed the darkness that lives within their light. I learned that inside every one of them, there will always be both. The choice each must make for themselves - something no hero will ever defeat. And now I know… that only love can truly save the world. So I stay. I fight, and I give… for the world I know can be.

jason, before and after diana:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé












MessageSujet: Re: the past beats inside me like a second heart (jason, flashback)   

Revenir en haut Aller en bas
 
the past beats inside me like a second heart (jason, flashback)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Geek inside : le topic des geeks
» Qualité litière (parasites inside !)
» Attente insoutenable...(aviation-time.com inside)
» Elle vient d'arriver (Damasko DC 57 inside)
» retour de brocante (buler inside)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
gods among us :: limbo :: archives :: les rps terminés-