AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  


Partagez | 
 

 Be a hero, and kick some asses ⚔ Elijaah

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar


hero of earth

Messages : 862
Date d'inscription : 06/10/2017
Face Identity : Sophie Roxy Turner
Crédits : CelticAddiction && Tumblr && renegade.

Age du personnage : 24 ans
Ville : Star City
Profession : Leader des Teen Titans ⚔ Etudiante en Histoire & Civilisations Anciennes
Affiliation : Teen Titans
Compétences/Capacités :

Absorption des rayons solaires et des radiations UV
⚔️ Projection de différentes starbolts
⚔️ Agilité, force, résistance et rapidité surhumaines
⚔️ Linguiste innée avec assimilation par le toucher
⚔️ Experte du combat au corps à corps
⚔️ Vol en atmosphère et dans l'espace

Situation Maritale : Alors, ça, ça reste toujours un sujet particulier avec elle ...









MessageSujet: Be a hero, and kick some asses ⚔ Elijaah   Dim 26 Nov - 23:42

Be a hero and kick some asses
KORY && ELIJAAH


Les gens avaient parfois une étrange conception de la vie et de ses règles. C’était comme si, pour eux, il fallait toujours se conformer à une prétendue normalité, toujours suivre les mêmes règles, toujours obéir au même mode de fonctionnement, sans adaptation ni particularisme possibles. Mais, bon, après, toute Tamaraneanne qu’elle était, peut-être que Kory était à côté de ses chaussures, comme disent les Terriens. Peut-être que, ça aussi, c’était à ajouter au nombre des choses qu’elle ne comprenait pas, ou du moins qu’elle ne comprenait pas encore. A ses yeux, le fait d’appartenir à un groupe, à savoir, dans son cas, les Teen Titans, ne signifiait en rien qu’elle devait toujours être vue en leur présence, qu’il lui était impossible de sortir seule, de mener des missions solo alors qu’ils étaient ailleurs, à agir autre part ou à faire autre chose. Elle appréciait sa relative solitude, dans des instants comme ça, sans s’en repaître à outrance, cependant. En fait, elle adorait ses coéquipiers, vraiment, mais parfois, c’était comme si elle avait besoin de renouer avec elle-même, avec son soi intérieur. Ils ne la jugeaient pas, ses coéquipiers, non. D’une certaine façon, même s’ils étaient incapables de parfaitement la comprendre, ils savaient faire la part des choses et reconnaître que, de toute façon, puisqu’ils savaient tous qu’elle ne leur disait pas tout la concernant, au sujet de son passé, ou non, il leur était impossible de voir en son attitude quelque chose de déplacé ou, au contraire, de parfaitement cohérent. Kory évoluait dans un entre-deux, et elle autant que les autres Titans, ils devaient apprendre à vivre avec. A composer avec, aussi. Alors, dans ces instants comme ça, quand le fait de sortir en bande n’était pas requis, ou que quelque chose se profilait à l’horizon alors que rien n’était prévu et que, vous, à l’origine, vous étiez juste sorti vous balader, il était convenu que chacun d’entre eux était en mesure de tenter de régler le souci seul, et que qui ne tentait rien n’a rien. Quelque chose comme ça.

A l’origine, Kory était simplement sortie faire un tour, justement. Ou plutôt était-elle sortie prendre l’air. Quand c’était comme ça, comme d’habitude, elle allait juste faire un petit tour dans les airs, pour voir du paysage, observer la vie continuer de se dérouler là, en contrebas, plusieurs centaines de mètres en dessous d’elle. Dans des instants comme ça, les Humains ressemblaient à ces fourmis qu’ils aimaient visiblement tant écraser, et ceux dès qu’ils étaient enfants. Ils étaient si minuscules, vus d’en haut. Et il lui semblait alors encore plus facile de les réduire au silence, à néant. Elle n’était pas d’une violence sans bornes, parce qu’elle n’était pas sanguinaire, il ne fallait tout de même voir le mal partout. Seulement, elle reconnaissait que, comme tout le monde, elle avait sa part d’ombre. Et la sienne résidait dans le fait que, malgré tout, elle avait encore du mal à se défaire de certains principes qui étaient les siens, tout droit venus de Tamaran. Tout comme elle avait encore des difficultés à fermer les yeux sur son passé. Parce qu’elle avait connu l’abomination à l’état pur, et que, eux, les Humains, ils se comportaient parfois si mal, se croyants supérieurs, êtres soit disant supérieurs dans toute cette galaxie et même par-delà les univers. Alors qu’ils n’en étaient rien, et qu’ils se mettaient le doigt dans l’œil, et ce au moins jusqu’à l’omoplate, ce qui n’était pas négligeable ! Mais Kory savait se contrôler, du moins, elle faisait l’effort d’essayer. Ce qui n’avait pas toujours été le cas, et des gens comme Batman ou Superman avaient alors quelque peu dû lui remettre les pendules à l’heure, pour peu que cette expression puisse réellement signifier quelque chose.

Elle était sortie prendre l’air, survoler la ville, Star City, si brillante et si lumineuse au sein de cette nuit se voulant pourtant noire. Cela s’appelle la pollution lumineuse, quelque chose comme ça … Kory, elle, en prenant de la hauteur, se rapprochait des étoiles et pouvait voir toute cette lumière artificielle s’estomper peu à peu. Mais aussi beau pouvait être ce tableau, Kory avait dû stopper son ascension en voyant quelque agitation en contre-bas. Quelqu’un semblait déverser quelque chose d’infâme dans les eaux du port. Et c’était ainsi qu’elle avait piqué à toute allure jusqu’aux deux camions qui s’étaient garés près d’un hangar. Et ainsi aussi qu’elle était toute affairée à se battre, entre deux bâtiments, dans des ruelles quelque peu infâmes, en plein cœur des Glades, et ce en évitant au maximum de causer la mort de qui que ce soit. Si elle ne disait rien, personne ne lui en voudrait, n’est-ce pas ? Mais dans le même temps, elle savait bien que des personnes capables de laisser des trous béants, carbonisés et perforés nets, il n’y en avait pas des centaines, à Star City comme ailleurs. Et elle savait aussi qu’elle demeurait sous surveillance, comme tous les autres Teen Titans. Et elle savait aussi que cela déplairait à Dick. Et à Diana. Et à Cassie. Et à Kal-El. Et à Bruce Wayne. Et aux autres Titans. Mais aussi à Dick. Ah, elle avait déjà parlé de Dick ? … Elle savait que la protection des eaux n’était pas son domaine de prédilection, tout comme elle savait qu’il ne s’agissait pas de sa mission principale. Mais cela ne lui coûtait rien, et puis, polluer la nature, qu’il s’agisse d’eaux ou pas, c’était franchement dégueulasse ! Peut-être que c’était un peu dégueulasse, aussi, ce qu’elle infligeait aux malfrats tombant sous ses coups. Le bruit des os qui se brise, ce n’est semble-t-il pas joli à l’oreille de la majorité des personnes. Et l’odeur de la chair brûlée, ce n’est parait-il pas plus agréable que ça ! Mais bon … Il fallait ce qu’il fallait, n’est-ce pas ? Soudain, elle sentit comme une présence supplémentaire derrière elle, et elle préparait déjà sa réaction, à savoir une Starbolt armée au bout du poing, lorsqu’elle crut reconnaître une silhouette familière, ce qui la fit douter un instant. Une silhouette qu’elle avait déjà vue, mais dont elle ne connaissait pas le propriétaire.
    « Ah c’est toi ? Encore ? » Sans même regarder, Kory projeta sa main armée en arrière, atteignant à la jambe l’un des sales types prêt à lui sauter dessus.



Made by Neon Demon


Dernière édition par Kory Anders le Mer 27 Déc - 22:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


independent soul

Messages : 90
Date d'inscription : 02/11/2017
Face Identity : Richard Madden
Crédits : Moi-même (Atlas)

Age du personnage : 24 ans
Ville : Coast city
Profession : étudiant en médecine
Compétences/Capacités : - Pouvoir de guérison, ce qui permet de guérir les blessures physique, d’empoisonnement ou encore de certaines maladies, transmis par contact physique et par voie liquide
- Contrôle de poison, émission par voie liquide et par voie gazeuse.
- Maîtrise le lancer de fiole ballon (fiole de guérison/fiole de poison)
- Apprentissage du Kusarigama, arme de type faucille relié à une chaine.


(By Cee)
Situation Maritale : Fiancé à un méta-zombie depuis plus de deux ans









MessageSujet: Re: Be a hero, and kick some asses ⚔ Elijaah   Mer 27 Déc - 18:09

Be a hero, and kick some asses

TWIST
Elijaah

ANDERS
Kory

Elijaah parcourait les rues de Starling City, dire qu’il n’y avait aucune arrière-pensée ni but derrière ses agissements serait bien évidemment du mensonge. Depuis sa rencontre avec Hal, la vie reprenait peu à peu du sens. Il était la béquille qui l’aidait à marcher, dans ce monde où toute les personnes qu’il avait aimé et chéri se trouvaient aujourd’hui 6 pieds sous terre, ou presque. Dans un sens, on pouvait même dire qu’il le considérait comme un  grand frère. Le guérisseur ne comprenait pas ce besoin qu’il avait d’avoir à se rattacher à une famille, mais d’un autre côté, il pourrait tout aussi bien s’agir du simple besoin de se sentir aimé et combler ce qu’il n’arrivait pas suffisamment à éprouver pour sa propre personne. Seulement, il n’était pas toujours là et lorsqu’Elijaah rentrait le soir chez lui, il était toujours aussi seul, l’unique présence étant lui-même... Lorsqu’il est seul, l’homme vient à penser, il prend conscience de lui-même  et sa réflexion se porte sur la condition d’être humain qui le définit, les questions insolubles et les souvenirs qui le hantent. Une confrontation de sa propre personne. C’est ce que cherche à fuir le jeune homme, il ne veut pas avoir à penser. Alors il se met à chercher son passé, en quête de rédemption, réparer les tords qu’il a causé et ce afin de pouvoir enfin vivre normalement, sans fantômes.  

Le jour, il sauvait le monde  et le soir, il fouillait les rues à la recherche de la personne qui avait longtemps fait battre son cœur, cœur masochiste vu que la situation n’avait toujours pas changé. Il est difficile d’imaginer que la perte d’un proche puisse affecter autant une autre, mais lorsque l’on a autant aimé et personne pour remonter la pente, seule la plongée à travers les ténèbres sont possibles.  2 mois auparavant, il avait reçu des informations selon lesquelles Darius se trouvait à Star City. Il n’en fallait pas plus pour l’y faire venir. Cette nuit, il avait décidé de fouiller les glades, le quartier qu’il appréciait le moins en raison de sa criminalité assez élevé, mais c’était également le quartier où son défunt fiancé avait le plus de chances de se cacher. Bien entendu, Elijaah revêtait son masque en plus de sa magnifique capuche verte, couleur qui honore ses deux amis. Un signe montrant l’importance de leurs présences dans sa vie. Si aujourd’hui il était devenu une sorte de héros, Oli’ et Hal étaient bien avant tout les sien et c’est une chose qu’il n’oubliera pas, jamais.

Les mains dans les poches, il arpentait toujours les rues, mais rien. Il savait très bien que simplement longer n’apporterait rien de concluant, il n’était pas stupide : loin de là.  La situation était plus compliquée qu’elle n’en avait l’air, il cherchait Darius sans vouloir réellement le trouver au final. Que pourrait-il faire face à lui de toute manière ? Pleurer ? Le supplier de redevenir humain ? Refaire des expériences sur sa personne ? Quoi qu’il dise à tout le monde, allant même jusqu’à se convaincre lui-même, la vérité était tout autre et jamais il ne pourrait lui faire de mal. Il en était tout simplement incapable : ses sentiments pour lui, même alors qu’il n’était plus qu’un corps sans vie, un mort vivant ou encore zombie selon les appellations, eh bien ils étaient toujours bien trop fort, bien trop puissant. Une dernière problématique qu’il évitait soigneusement d’éviter d’y réfléchir était celle de l’avenir. Si Darius venait à être arrêté pour de bon, que deviendrait le plague doctor ? Que deviendrait Elijaah ? Tenterait-il de sauter une nouvelle fois du haut d’un immeuble le cœur en paix, sans Hal pour le sauver cette fois-ci ? Continuerait-il à sauver le monde à travers ses habits de super-héros ? Où bien peut-être qu’il chercherait simplement à vivre une vie normal, bannissant l’utilisation de ses pouvoirs. Tant de questions auxquelles il ne pouvait et n’avait nullement envie de répondre.

C’est alors qu’il entendit du bruit près du port, dans une ruelle, alors que le calme dominait jusqu’à présent. Il courut, arme à la main vers les origines de ces sons, et c’est là qu’il vit Starfire entouré de deux hommes, avant qu’elle ne se retourne vers lui. Lorsqu’elle lui adressa mot, il ne sut pas vraiment comment le prendre au premier abord. N’était-ce pas négatif de dire quelque chose comme ça ? De sa propre perspective, c’est comme si elle lui avait dit « Oh non, encore le boulet ! » et ça faisait mal, simplement car il s’agirait de la vérité. Il n’était pas aussi doué que tous les héros qu’il connaissait, mais il faisait de son mieux. Il décida cependant de répondre avec humour.

« ‘’Encore ‘’ ? Déjà lassée de nos rencontres ? »

Un sourire apparu à la commissure de ses lèvres, bien évidement caché par son masque en tête d’oiseau, comme le disait certains de ses amis. Du peu qu’il savait d’elle, la franchise dont elle faisait toujours part lui avait laissé une bonne impression à son sujet, en plus de ce que lui avait raconté Hal, en bien, évidement. Une qualité honorable qu’il adoptait également.

Un homme s’approcha dangereusement d’elle tandis qu’un autre tenta de s’échapper. Il voulut dans un premier temps s’occuper du premier, mais elle avait réagi bien plus vite que lui. Il se retourna alors rapidement vers l’autre, faisant tournoyer son arme à la manière d’un lasso, puis le lança dans sa direction. Touché. Ses récents entraînements en compagnie d’Hal et Oliver avaient porté leurs fruits, la faucille se planta directement dans ses vêtements –Une veste– faisant immédiatement tomber l’individu qui courait en sens inverse. Il était content, la faux n’avait pas touché la peau. S’il le pouvait, Elijaah évitait de blesser ses ennemies seulement il n’avait pas toujours le choix. Dans ce cas, il les soignait toujours, sa conscience refusant l’idée de les laisser ainsi. Depuis l’épisode Darius, il refusait catégoriquement d’ajouter de nouveaux poids à celle-ci, il en avait déjà un qui le pesait bien trop.

Il savait bien que Starfire n’avait nullement besoin de son aide ici. Ces hommes n’avaient rien de méta-humains ou d’extraterrestres, ils n’avaient aucunes chances face à elle. La seule chose qu’il avait apporté par sa présence, c’était d’éviter à l’homme qu’il avait arrêté de finir blessé. Elijaah tira ce dernier avec son arme comme un vulgaire sac à patate, avant de le placer à côté de l’homme qui gesticulait de douleurs et de lui attacher les mains. Heureusement qu’il ne partait pas les mains vides lorsqu’il se baladait.  Il soupira avant de donner une fiole de guérison à cette femme qui l’intriguait tant.

« Tu n’oublieras pas de lui faire boire ça pour qu’il guérisse »

Il avait hésité à rajouter un « comme d’habitude », maintenant qu’elle connaissait l’utilité de ses fioles au fur et à mesure de leurs diverses rencontres, mais il n’en voyait pas l’intérêt.  Il commença à s’en aller, ne voulant la déranger plus longtemps. Il n’avait aucune idée de ce qu’avait bien pu faire ces hommes, mais si elle les avait attaqués, c’est qu’il y avait une raison, quelque chose qui ne le regardait point. Elle allait sûrement les interroger, et Elijaah doutait que sa présence soit la bienvenue.  Il n’avait pas envie de se mêler et la gêner dans ses affaires, bien qu’on puisse croire le contraire.



Voilà, le RP avec un peu beaucoup de retard (Encore désolé) En vrai, je ne savais pas si tu t'attendais à ce qu'ils soient plus nombreux ou non, et si tu voulais que le combat dure encore un peu ou pas, mais je me suis dit que l'interrogatoire pouvait mener vers d'autres personne un peu plus puissante ou simplement passer directement à l'interrogatoire de Kory envers Elijaah
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


hero of earth

Messages : 862
Date d'inscription : 06/10/2017
Face Identity : Sophie Roxy Turner
Crédits : CelticAddiction && Tumblr && renegade.

Age du personnage : 24 ans
Ville : Star City
Profession : Leader des Teen Titans ⚔ Etudiante en Histoire & Civilisations Anciennes
Affiliation : Teen Titans
Compétences/Capacités :

Absorption des rayons solaires et des radiations UV
⚔️ Projection de différentes starbolts
⚔️ Agilité, force, résistance et rapidité surhumaines
⚔️ Linguiste innée avec assimilation par le toucher
⚔️ Experte du combat au corps à corps
⚔️ Vol en atmosphère et dans l'espace

Situation Maritale : Alors, ça, ça reste toujours un sujet particulier avec elle ...









MessageSujet: Re: Be a hero, and kick some asses ⚔ Elijaah   Dim 7 Jan - 1:16

Be a hero and kick some asses
KORY && ELIJAAH


Avec des pouvoirs venaient de grandes responsabilités. Ce n'était pas elle, Koriand'r de Tamaran, qui le disait, mais un vieux monsieur, encore bien en forme, du nom de Stan Lee. Du moins, c'était ainsi qu'on lui avait présenté la chose, alors qu'elle avait demandé qui était l'auteur de cette citation qu'on lui présentait pour essayer de lui expliquer un concept terrien. Mais elle avait très bien compris l'idée qui se cachait derrière, et ses questions avaient donc plus portées sur l'entourage que sur le contenu. Elle savait, depuis toute petite, qu'elle était destinée à de grandes choses, parce qu'on la destinait à tenir un grand rôle. Mais, ici, sur Terre, ce rôle était aujourd'hui différent. Il n'était plus tant question de diriger un peuple, et même une planète toute entière, quand le moment serait venu. Il n'était même plus du tout question de ça, d'ailleurs. Aujourd'hui, elle était Leader d'une équipe de jeunes gens dotés, pour la plupart, de capacités hors normes, ou en mesure d'être experts dans le domaine du combat au corps à corps. D'ici, elle voyait déjà la tête de Damian si elle se mettait à le catégoriser dans la colonne des êtres un peu surnaturelles. Il y tenait, à son humanité, et au fait que, lui, il avait travaillé pour en arriver là où il était, parce qu'il était destiné à ça, blablabla ... Pas qu'elle remette en cause tout ceci, mais ... Il croyait vraiment qu'elle, elle se tournait les pouces depuis toujours ? Bref, elle était quand même Leader des Teen Titans, et si la moindre de leurs bêtises ne lui retombait pas automatiquement sur le dos, elle était tout de même responsable de leur sécurité, et devait veiller à ce qu'ils ne commettent pas trop de faux pas. Et à ce qu'ils ne fassent pas n'importe quoi, n'importe où, n'importe quand. C'était ça, sa responsabilité. Même si elle en avait aussi plein d'autres, il ne fallait pas croire ! Parfois, oui, elle était fatiguée, et elle pouvait aussi être à deux doigts de vouloir en balancer un par la fenêtre. Elle le pouvait, après tout. Face à sa force, ils étaient tous des poids plumes, même Victor ! Et puis, elle ne les laisserait quand même pas s'écraser au sol comme les pancakes, quand elle essayait d'en faire sauter un dans la poêle et qu'il s'aplatissait lamentablement au sol ... Kory était nulle en cuisine. On ne pouvait de toute façon sans doute pas exceller dans tout ... En tout cas, si elle en venait un jour, pour une raison ou pour une autre, à franchir le pas de la défenestration, elle pourrait passer à travers la vitre brisée, s'élancer, et rattraper sa victime avant l'impact. Elle avait une vitesse de vol des plus remarquables, et ses capacités de réaction et d'action étaient elles aussi à remarquer. Alors, oui, ils étaient sa responsabilité. Parce qu'ils devaient renvoyer une bonne image, d'eux-même, d'abord, et puis, d'eux tous. D'eux, les superhéros, comme les appellent les enfants terriens. Les enfants, ça rêve beaucoup, et ça idolâtre vite, visiblement. Alors hors de question de les décevoir, surtout parce qu'ils étaient les adultes de demain. Si Koriand'r voulait espérer pouvoir un jour ne plus avoir à se promener munie de son collier, elle devait veiller à ne devenir pour personne la vilaine alienne à la couleur de peau si étrange, qui terrorise les gens, fait des gros trous dans les maisons, et ne fait rien pour empêcher ses coéquipiers de faire des dégâts partout où ils passaient !

En tout cas, ce soir, il n'était pas question d'avoir affaire à un jeune fan en quête d'autographe. Et cela n'avait absolument rien à voir avec le fait que, présentement, la Princesse héritière de Tamaran n'avait pas de stylo sur elle. En réalité, cette présence qu'elle avait senti, et la silhouette qu'elle avait à présent identifiée, et bien ... Et bien c'était ce jeune homme, dont elle ne connaissait pas le nom, ni le vrai visage, d'ailleurs. Bon, peut-être qu'il était fan, lui aussi, même si ... Y a pas un âge pour arrêter ça ? Quoi que, non, sans doute pas. Koriand'r n'en parlerait pas, mais elle avait vu des posters dans la chambre que Dick avait encore au Manoir Wayne, et quand elle lui avait demandé pourquoi il les gardait, outre le fait de l'avoir vu devenir aussi rouge que ses cheveux à elle, elle avait obtenu pour réponse que ce serait un sacrilège. Ce qui devait bien dire que le jeune homme arborait encore une certaine passion pour ces penchants d'adolescent ... En tout cas, l'homme masqué ne lui avait jamais demandé d'autographe, et il ne lui avait jamais non plus vraiment expliqué pourquoi il avait tendance à parfois traîner dans le coin quand l'équipe des Teen Titans était en intervention. Mais comme il ne faisait pas de mal, et qu'il avait plutôt l'air doté de bonnes intentions, Starfire ne l'avait encore jamais plaqué contre le mur le plus proche pour lui faire cracher le morceau concernant ses réelles intentions. Pas besoin de l'effrayer ni de montrer sa grosse voix. De toute façon, il parait qu'elle n'avait pas besoin d'avoir recours à de tels passe-passes, parce qu'elle savait effrayer et impressionner en restant juste elle-même. Mais comme imiter les humains était en quelque sorte une façon pour elle d'acquérir, via le mimétisme, un comportement plus semblable à celui d'une jeune femme de son âge sur Terre ... Quoi que. Elle n'en connaissait pas beaucoup, de simples terriennes. En réalité, la plupart de ses connaissances appartenait à son monde, comme on dit. Et lui, là ... Lui, en quelque sorte, elle ne pouvait pas le classer au nombre des humains lambdas. Parce qu'aux dernières nouvelles, les humains tout simple ne jettent pas de drôles de fioles dans la rue.
    « Non, pourquoi ? C'est juste que tu as tendance à faire, "poof, je suis là, poof, je suis plus là". Enfin, quelque chose dans le même genre. » Et comme il ne donnait aucune explication ... Elle, elle se comprenait. Et il avait plutôt intérêt à la comprendre parce que, puisqu'elle-même, elle se comprenait, elle n'avait pas la présence d'esprit d'expliquer le fond de sa pensée, et même sa pensée toute entière. En tout cas ...
En tout cas, ce soir encore, il sembla vouloir se livrer à un petit numéro qu'il lui avait déjà présenté. La première fois, Victor lui avait demandé s'il devait tirer une salve en l'air, dans le but de le dissuader, mais ... Mais comme aujourd'hui, Starfire avait croisé les épaules et préféré observer le jeune homme à l'action. Il se débrouillait plutôt bien, même si, elle, elle avait toujours eu un penchant plus net sur le combat au corps à corps. Pas qu'elle ait deux mains gauches quand il s'agissait de tenir une arme, mais ... Cela devait toujours faire son petit effet que de se débarrasser d'un adversaire sans avoir recours à une arme. Ou à ses capacités surnaturelles. Ce qui la fit décroiser les bras, et réagir, ce fut cette fiole qu'il envoya en sa direction, et dont elle se saisit d'un geste vif, net et précis. Pas de risque de casse, donc. Et puis ... Et puis, Monsieur s'en alla. Les Terriens avaient une étrange façon de s'exprimer, parfois, ce qui laissait encore si souvent Starfire quelque peu dubitative quant à ce qu'il fallait y comprendre. Les Terriens employaient si souvent des expressions figurés, et usaient et abusaient des différents degrés de compréhension. Les comparaisons qu'ils employaient étaient aussi parfois assez corsées, et ... Et il ne s'agissait pas de savoir parler une langue pour immédiatement en comprendre toutes les nuances. Fort heureusement, Koriand'r était entourée de gens comprenant suffisamment bien sa situation pour ne jamais la tourner en ridicule, abuser de son incompréhension ou la laisser sur le carreau quand il s'agissait de lui expliquer ce qu'ils voyaient clairement qu'elle ne comprenait pas. Par exemple, quand Dick l'appelait "Madame", en général, ce n'était pas parce qu'elle s'était mariée, sans le savoir, ou que, désormais, il y avait une distinction sociale à respecter entre le trentenaire et elle. Non, c'était juste Dick qui essayait de faire une plaisanterie, ou de mettre le doigt sur quelque chose qu'elle avait ou dit qui lui déplaisait, ou quelque chose dans le même genre. Donc, libre à elle de jouer la carte du mimétisme, non, et de dire que Monsieur l'Inconnu Masqué prenait la poudre d'escampette sans demander son reste ?! Oui, là, ça faisait beaucoup d'expressions figurées, de quoi donner un léger mal de crâne à Kory si elle se penchait sérieusement sur la question si elle avait énoncé tout ceci à voix haute.
    « Hey ! » D'une main, elle tenait encore solidement la fiole, avant d'utiliser son autre main pour former une starbolt. « Reste ici ou alors je te grille les fesses. » Son ton ne laissait pas la place à la négociation, et ne laissait planer aucun doute quand au sérieux de sa menace. Parce que, oui, c'était une menace. Pas voilée du tout. Koriand'r était franche et directe, et surtout, elle ne mentait jamais. « Je ne crois pas qu'il y ait eu un putsch général parmi mes coéquipiers. Le genre d'évènement qui aurait abouti à ma dégradation et au fait que tu prennes ma place à la tête des Teen Titans, ce qui serait pourtant la seule raison à laquelle je pense, là, maintenant, qui expliquerait pourquoi tu me donnes un ordre avant de t'en aller. Sauf si tu es un nouveau Batman. » Oui, Bruce aussi faisait ça. Enfin, Batman, plutôt. Il apparaissait sans prévenir, sortant des ombres, dans l'obscurité, prodiguant un conseil, aidant à l'achèvement d'une mission, ou venant donner des informations, avant de repartir dans la nuit, en jouant les grands mystérieux. L'un des malfrats se dandinait au sol, gémissant de douleur, appelant sa maman, alors, la Tamaraneanne lui accorda un regard lourd de sens, en plissant les yeux. « Tais-toi, toi. Tu ne vois pas que nous sommes en train d'avoir une conversation civilisée ? » Et le malfrat se tut. Ce qui était une bonne chose, permettant alors à la jeune femme de se focaliser de nouveau sur cet étrange homme au masque lui faisait penser à l'un de ces jeux auxquels Garfield pouvait consacrer des heures ! Koriand'r avait déjà rencontré de vrais assassins à l’œuvre, et ils ne ressemblaient pas du tout aux héros de ces jeux là ! « Je crois qu'il est temps que j'ai des explications concernant tes motivations. » Voilà, c'était dit. Mais au moins, elle ne l'avait pas plaqué contre le mur le plus proche ...


Made by Neon Demon


Dernière édition par Kory Anders le Dim 7 Jan - 21:42, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


independent soul

Messages : 90
Date d'inscription : 02/11/2017
Face Identity : Richard Madden
Crédits : Moi-même (Atlas)

Age du personnage : 24 ans
Ville : Coast city
Profession : étudiant en médecine
Compétences/Capacités : - Pouvoir de guérison, ce qui permet de guérir les blessures physique, d’empoisonnement ou encore de certaines maladies, transmis par contact physique et par voie liquide
- Contrôle de poison, émission par voie liquide et par voie gazeuse.
- Maîtrise le lancer de fiole ballon (fiole de guérison/fiole de poison)
- Apprentissage du Kusarigama, arme de type faucille relié à une chaine.


(By Cee)
Situation Maritale : Fiancé à un méta-zombie depuis plus de deux ans









MessageSujet: Re: Be a hero, and kick some asses ⚔ Elijaah   Dim 7 Jan - 5:42

Be a hero, and kick some asses

TWIST
Elijaah

ANDERS
Kory

Il leva les mains en l’air, soupirant. Et voilà. Il fallait bien que cela arrive un jour, il le savait parfaitement qu’il ne pouvait toujours fuir. Il avait seulement espéré qu'Ollie ou hal soient là pour l'aider. Son « hey » qu’elle avait prononcé d’une manière qui ne lui annonçait rien de bon eu le don de l’effrayer un peu. Qu’avait-il fait de mal après tout ? Croiser les Teen Titans ? Cela n’avait pas réellement fait partie de ses intentions, bien que cela ne l’avait jamais déranger, il pouvait faire ses preuves de cette manière : c’était le destin et le hasard qui en étaient l’œuvre la plupart du temps. L'autre part, c'était plutôt Ollie et Hal qui emmenaient Elijaah avec eux lors de missions, mais comment pouvait-il savoir  autrement où ils se trouvaient,  en même temps ? Il aurait bien sûr pu placer une puce GPS sur ses fioles ou tout simplement durant un combat par exemple, mais à quoi bon, cela ne lui était d’aucun intérêt, excepté passer pour un psychopathe.

 Il ne put cependant s’empêcher de lâcher un petit rire à sa phrase suivante. Lui griller les fesses ? La situation n’était pas drôle du tout, bien au contraire vu qu’il était en mauvaise posture, mais cette mention avait eu pour effet de le calmer un peu.

« Mes fesses ? Ce serait dommage, j’en ai besoin »

Il ne bougea pas, sachant que la menace qui pesait sur lui était bel et bien sérieuse. Décidément, la vie ne lui laissait aucun cadeau, malchance sur malchance. Il l’écouta discuter sur le fait qu’elle n’aimait pas qu’on lui donne des ordres, et par extension, il traduisit cela par le fait qu’elle n’avait pas apprécié qu’il lui dise -ou ordonne, semblait-elle l'avoir compris- de soigner un homme souffrant. Il haussa les sourcils. Sérieusement ? Elle s’énervait pour ça ? Autant il l’avait longtemps admiré, autant cette image qu’il avait d’elle venait sérieusement de se dégrader. Peut-être qu’il aurait pu lui dire d’un ton plus jovial. Peut-être qu’il aurait pu rajouter un s’il te plait. Mais recevoir des menaces parce qu’il demande à quelqu’un d’en soigner une autre car il souffre ?  Il ne pouvait pas comprendre cette réaction complètement injustifiée. Il en tombait complètement dénue. L’idée même qu’elle possède un égo surdimensionné qui l’empêche d’accepter qu’on lui dise de faire quelque chose venait même de lui traverser l’esprit. Etait-elle finalement l’une de ces personnes qu’il détestait ? Ce genre même de personnes à placer une hiérarchie entre les êtres vivants ?  Elijaah a toujours détester ce principe, que cela soit au travail entre un boss et son employé ou encore dans la vie courante, entre certaines personnes qui se sentent supérieur à d’autre. Elijaah ne travaillant pas pour elle ni l’inverse, il s’agissait donc de la seconde solution. Par exemple, il l'avait longtemps admiré et pourtant, jamais il ne l'avait trouvé supérieur à lui en temps qu'être humain ou en terme de hiérarchie sociale.

« Je n’aime simplement pas voir un être vivant souffrir, qu’il soit un criminel ou une personne lambda. Si cela vous dérange vraiment d’empêcher quelqu’un de souffrir, je peux tout simplement venir et le soigner moi-même, si ce n’est que ça : vous devez probablement le savoir que j’ai des pouvoirs de guérison maintenant. Si cela vous importe peut-être peu, c’est important pour moi. »

Cette fois-ci, il n’avait pas réellement réfléchi avant d’ouvrir sa grande bouche. D’une intonation froide et tranchante, il n’avait pas hésité à défendre son point de vue, sa vision de la situation. Si elle ne l’acceptait pas, tant pis. Mais il n’allait pas rester là à entendre ce genre de paroles qu'il jugeait égocentriques. Il se retourna lentement, ne respectant alors pas son ordre de ne plus bouger : s’il n’avait pas le droit de lui en donner, pourquoi elle le pourrait ? Il ne fit aucun geste brusque. Il tenait tout de même à son fessier et à ses bijoux de famille après tout, mais avec tout le respect qu’il avait auparavant pour elle, il ne se fera maintenant plus d’illusions. Il vit le criminel gémir de douleur, et Elijaah eu un peu de peine pour lui, bien qu’elle soit tout de même infime. Il était un malfrat après tout, n’est-ce pas ? Du moins, il ne pouvait réellement le savoir maintenant, étant venu en plein milieu du combat. Si ça se trouve, ils étaient innocents ? Il ne pouvait en être certain maintenant et il ne se serait pas posé ce genre de questions avant cela. Elle lui demanda de se taire et Elijaah soupira une nouvelle fois.  Sa côte de popularité venait encore de baisser.  Lui qui avait toujours été jovial et gentil dans ses paroles, il ne pouvait faire pareil cette fois-ci. Alors il continuait à être froid et continuerait à l’être dans ses prochaines paroles : sa mauvaise humeur venait d’apparaître.

« Hmm… Je ne suis pas sûr que l’on ait la même définition d’une conversation civilisée, mais soit. »

Un échange ne se faisait pas sous le coup de menaces. Une conversation ne se faisait pas à sens unique. Il s’agissait là d’un interrogatoire, qu'il trouvait toujours injustifié. Si elle avait voulu parler avec lui, elle aurait simplement pu essayer de le rattraper et peut-être lui forcer un peu là main, mais là c'était complètement exagéré. Il n'avait absolument aucun compte à lui rendre, il l'avait aidé, point final. Son aide n'était sûrement pas la meilleur, mais elle n'avait aucune raison de lui faire ça. Jamais il n'avait attaqué les Teen Titans, jamais il n'avait demandé le moindre remerciement pour ses actions, jamais il n'avait été insultant envers eux. Il était certes un étranger, mais il n'était clairement pas un ennemie. C'est du moins ce qu'il pensait, jusqu'à maintenant.

« Par contre, vous pourriez seulement éviter de me viser, s’il vous plait ? »

Il lui avait dit s’il vous plait. Ça marcherait peut-être cette fois-ci, non ? Il se dépêcha tout de même de renchérir. Il ne manquerait plus qu’elle l'attaque. L’idée de finir en nuggets alors qu’il n’avait jamais voulu la contrarier -du moins, jusqu'à maintenant- il préférait éviter.

« Enfin, pas que ce soit un autre ordre ou un conseil, vu que vous ne semblez pas aimer ça, je l’ai bien compris rassurez-vous. Mais bon, bien que je n'ai pas peur de mourir ou quoi, ça reste stressant, et pas forcément cool »


Il soupira une nouvelle fois. Il voulait la rassurer pour qu’elle baisse son bras, afin que cela le rassure à son tour. Une situation compliqué, à priori.

« Je ne partirais pas si c’est ce qui vous inquiètes tant. Pas cette fois. Pas maintenant que je sais qu’il y ait une chance que vous ne le guérissiez pas.»

Avaient-ils soigné les autres criminels qu’il avait aidé à combattre par le passé ? Il eut des frissons rien qu’à l’idée qu’ils ne l’aient jamais fait, sa conscience en prendrait un grand coup. Eh bien, il était temps de répondre à sa question. Mais avant tout, il avait intérieurement envie de taper Hal et Ollie pour n'avoir rien dit à son sujet. Et surtout lui-même, temps qu’à faire. C’était sa propre faute dans un sens aussi, à toujours la fuir. Peut-être que s’il n’avait jamais fait ça, la situation serait différente aujourd’hui. Elle serait déjà au courant de ses intentions. Mais d’un autre côté, il avait entendu quelque chose qu’il n’appréciait vraiment pas, ce qu’il n’aurait peut-être jamais su s’il était resté, les autres fois.

« Je suppose que si vous me posez cette question, c’est que Green Lantern et Green Arrow ne vous ont jamais parlé de moi. Genre, ceux qui sont parfois là lorsque nos routes se croisent et qui ne pointent pas leurs arcs ou leurs anneaux vers moi… »

Bon, cette dernière phrase était peut-être de trop et elle allait sûrement mal le prendre, mais il voulait lui faire comprendre qu’ils se connaissaient, qu’il était un gentil et que sérieusement, il ne voulait pas se faire tuer. Pas maintenant alors qu’il avait encore des choses à faire : après avoir retrouvé Darius, sa vie propre vie n'aura plus aucune importance et alors elle pourra faire ce qu'elle en souhaite, mais là il n'était pas prêt à mourir. Elijaah savait qu’ils s’entendaient bien avec la femme, mais savoir si elle connaissait leurs identités, cette information lui était inconnu, c’est pour cette raison qu’il n’avait pas prononcé leurs prénoms.

« De quelles motivations vous parlez ? De notre rencontre de ce soir ? Je cherchais mon fiancé, le reste n’est que l’œuvre du hasard. De nos rencontres précédentes ? J’aide Oliv… »

Elijaah se racla la gorge, évitant d’en dire trop.

« J’aide Green Arrow et Green Lantern à protéger Coast City et Star City, car ce sont mes amis, qu’ils m’ont sauvé la vie mais aussi car j’aime protéger mon prochain. Parfois, c'est juste du hasard, comme maintenant. Mes motivations pour me déguiser en Plague Doctor ? Pour cacher mon identité, comme tous les justiciers. Mes motivations par rapport à vous ? Eh bien, j’adore les teen Titans et j’avais l’espoir de vous rejoindre peut-être un jour»

Devait-il préciser également qu’il était « atteint » d’hypersensibilité, après s'être montré aussi froid dans ses dernières paroles et cette énumération rapide, peut-être même un peu trop rapide de toutes ses motivations, marqué par une évidente irritation ? C’était probablement inutile maintenant. Ses émotions et ses sentiments ont depuis toujours été bien plus vivants et plus violents que la moyenne. Il essaie de se reprendre un peu.

« Du moins, c’était le cas, je suppose que vous me détestez, la preuve par vos menaces, vu que pouf, je m'amuse à ne plus être là : je suis pas une personne ultra-sociable de base et ça m'intimide de parler avec vous , il n'y a pas de théorie du complot. C’est tout maintenant ? Je peux venir le soigner et partir ? »

Il avait lâché toutes les informations le concernant d'un seul coup, comme une bombe, révélant même qu'ils l'intimidaient. Bien évidemment, elle n'était ici plus présente, car sa colère surpassait ce sentiment. Il n’en avait rien à faire d’être respectueux ou non, elle ne l’avait pas été, que ce soit en le menaçant ou par ses paroles. Son enfance et son adolescence avait été parsemé de critiques, d'injustices et il comptait bien tenir la promesse qu'il avait faite à son fiancé : celle de ne plus jamais se laisser faire. Ils s'étaient à peine échangés quelques mots qu’il avait seulement envie de partir loin d’ici maintenant, calmer sa mauvaise humeur et son énervement. Les dernières phrases qu'il a dite n'étaient pas seulement de la colère, mais aussi de la tristesse, ce qu'elle pourrait facilement remarquer : cacher ses émotions n'étaient absolument pas son fort. Tristesse que la situation en soit arrivé là. Maintenant, il espérerait seulement ne plus avoir à croiser quelqu’un comme elle dans l’avenir.



Bon  Je sais qu'on était parti pour un lien positif et que là ça commence mal, mais là ce n'était pas possible pour lui qu'il réagisse positivement Après, je me demande si sa réaction n'est pas trop exagéré non plus, genre que ça l'énerve autant Mais dans ma tête, c'est comme si la il tombait de haut face à l'idée qu'il s'était faite d'elle (même si effectivement, c'est un malentendu là) et le fait qu'elle le menace, arme pointé sur lui, il ne pouvait que trouver ça injuste, et il déteste l'injustice :think Pour le coup, je pense que les deux sont un peu en tord, et faut qu'on trouve un moyen d'arranger la situation si on veut un lien positif Après, si la réaction d'Elijaah cause vraiment un gros problème pour la suite du RP, hésite pas à le dire, j'essaierais d'atténuer un peu I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


hero of earth

Messages : 862
Date d'inscription : 06/10/2017
Face Identity : Sophie Roxy Turner
Crédits : CelticAddiction && Tumblr && renegade.

Age du personnage : 24 ans
Ville : Star City
Profession : Leader des Teen Titans ⚔ Etudiante en Histoire & Civilisations Anciennes
Affiliation : Teen Titans
Compétences/Capacités :

Absorption des rayons solaires et des radiations UV
⚔️ Projection de différentes starbolts
⚔️ Agilité, force, résistance et rapidité surhumaines
⚔️ Linguiste innée avec assimilation par le toucher
⚔️ Experte du combat au corps à corps
⚔️ Vol en atmosphère et dans l'espace

Situation Maritale : Alors, ça, ça reste toujours un sujet particulier avec elle ...









MessageSujet: Re: Be a hero, and kick some asses ⚔ Elijaah   Dim 28 Jan - 22:22

Be a hero and kick some asses
KORY && ELIJAAH


Sans doute pouvait-on facilement la craindre naïve et crédule. Peut-être parce qu'elle n'était pas du genre froide et distante, inatteignable. Koriand'r était certes née Princesse, mais elle ne vivait en rien à milles lieues des réalités, enfermée dans une tour d'airain. Elle ne contemplait pas le monde de haut, en s'en sentant détachée et en se disant non concernée, ou si peu, par tout ce qui pouvait bien se passer, et par tout ce qui pouvait bien arriver aux autres qu'elle. Elle avait connu son lot de drame, avait été au plus profond des souffrances. Elle savait ce que c'était que d'être poursuivie, harassée, torturée, même. Bien des éléments qui allaient donc à l'encontre d'une totale propension à penser que nul ne pouvait jamais vous vouloir de mal ou vous mettre plus bas que terre. Mais ... Mais en même temps, elle n'était pas tombée dans l'exact opposé de la confiance absolue et de la crédulité totale. Il y avait une sorte de contrebalancement, un équilibrage des plateaux de la balance. Et sous ses dehors de jolie et plantureuse jeune femme si souvent souriante, qui pourrait deviner les turpitudes qui pouvaient bien se dissimuler ? Elle cachait sans doute bien son jeu, à moins qu'au final, elle ne soi tout simplement bien plus forte et endurante qu'on ne le pensait. Peut-être que, ça aussi, elle le tenait de sa nature et de sa physiologie de Tamaraneanne ? Là où bien des humains, bien des Terriens, auraient pu rendre les armes et se montrer aigri, après tout ce qu'ils auraient vécu, Koriand'r, elle ... Elle, elle savait faire la part des choses, à moins que son désir si puissant de survivre et de ne pas se laisser corrompre avait été bien plus fort que tout. Elle avait encore foi dans les gens, et l'espoir n'était point mort chez elle. Ce qui en ravissait plus d'un, mais encore fallait-il être informé de ce par quoi elle était passée avant d'arriver jusqu'à là ... Peut-être que certains pourraient être étonnés du fait qu'on ait placé le leadership des Teen Titans entre ses mains, alors qu'elle pataugeait encore quelque peu concernant certaines conventions humaines, mais dans le fond, il fallait pouvoir voir la vérité dans son ensemble, et dès lors, tous les doutes s'estompaient. Ou peut-être suffisamment assez. Mais ça, et bien d'autres choses, évidemment, son interlocuteur ne le savait pas. Est-ce que cela expliquait entièrement le contenu de ses paroles ? Peut-être. Ou pas. Mais était-ce réellement important ? Koriand'r était assez grande pour se défendre et présenter par elle-même ses arguments. Pas besoin, donc, pour elle, de faire appel à une tierce personne, ou à chercher à mettre en avant les recommandations chaleureuses de quelqu'un d'autre à son égard.
    « Mais ... » Fronçant quelque peu les sourcils, non sans étonner, Starfire ne sut trop pourquoi son interlocuteur en venait à croire qu'elle se repassait de la souffrance d'autrui. « Mais je n'ai jamais dis que j'avais envie de le voir souffrir ... Ou alors je ne m'en rappelle pas, ce qui serait étonnant, car tout ceci vient tout juste de se passer. Je sais juste ce que j'ai à faire ... » La suite ... La suite, elle ne laissa pas du tout Koriand'r indifférente. Visiblement, son interlocuteur masqué et elle ne se comprenaient pas vraiment. Ce qui ne la déstabilisait finalement pas plus que ça. Elle était habituée à naviguer au milieu des incompréhensions, parce que cela semblait être l'une de ses spécialités que d'en faire naître, d'en véhiculer et de ne pas les contredire car elle ne comprenait pas immédiatement ce qui pouvait bien clocher. « Je croyais pourtant que c'était impoli d'interrompre les gens, et que discuter était la chose à privilégier, en premier lieu, en cas de désaccord. N'est-ce pas ainsi que cela fonctionne, sur Terre ? J'essaie au mieux de me plier à vos conventions, vous savez. Ce n'est juste pas comme cela qu'instinctivement, je réagirais, si cela ne tenait qu'à moi. » Mais, visiblement, il était assez remonté. Ou alors, il boudait. A moins qu'il ne soit vexé. Koriand'r l'avait déjà appris, mais pas à sa dépend, parce qu'elle était au-dessus de ça, mais les Terriens possédaient un certain égo, et quand celui était blessé ou heurté, ils pouvaient aisément devenir méchants, rancuniers, et très vulgaires. Et d'une grande mauvaise foi, aussi ! Alors ... Alors, il ne fallait sans doute pas leur en vouloir, car ça devait être dans leur nature, quelque chose comme ça. « Te viser ? Pas cool ? » Ah, oui, vu d'un certain point de vue, c'était ce qu'elle était en train de faire. Alors, elle cessa de se montrer trop offensive, quelque chose comme ça. « Nightwing m'a toujours dit de ne pas courir après les garçons, que ça pouvait leur donner de fausses idées. C'est donc la première des façons qui m'est venue à l'esprit pour t'empêcher de partir. Mais j'imagine que j'aurais pu décoller et atterrir juste devant toi, mais je crains fort que cela aurait bien trop ressembler au fait de te courser ... »
Bon, visiblement, il semblait vraiment l'avoir mauvaise. Initialement, ce n'était point l'envie de Koriand'r que de le vexer, ou de laisser d'elle une mauvaise impression. Cela n'était pas dans son intérêt, et puis, cela allait complétement à l'opposer de ce qu'elle désirait. A savoir, le fait d'obtenir des réponses. Sous la contrainte, certes, les langues ont tendance à se délier, même les plus récalcitrantes, quand on a un peu de doigté ou suffisamment d'expérience dans ce domaine. Mais c'est un peu la technique de lâche, ou bien encore celle qu'il ne faut adopter qu'en dernier recours. Parce que c'est toujours plus gratifiant d'obtenir ce que l'on désire par soi-même plutôt qu'en employant des méthodes dans lesquelles la personne face à vous est privée de toute chance de se défendre ou de prouver sa résistance à sa propre valeur. En tout cas, oui, visiblement, la Princesse héritière de Tamaran avait braqué son interlocuteur, ce qui la poussa quelque peu à faire la moue. Et à croiser les bras sur sa poitrine. Visiblement, peut-être qu'elle devrait utiliser la fiole qu'elle tenait encore dans une main, si cela tenait tant que ça au jeune homme masqué face à elle que ce délinquant s'en sorte au plus vite, et bien, soit. Ce serait un peu comme faire un pas vers lui, non. Ou comme creuser une première fois dans le sol pour créer un trou où enterrer le tomahawk. Ou quelque chose comme ça. Koriand'r étudiant les civilisations anciennes, elle en savait suffisamment sur la culture amérindienne pour être parfaitement consciente de l'utilité d'un tomahawk. Bref, ce n'était pas là la question. Et, de toute façon, pour l'instant, elle n'en fit rien.
    « Et bien, disons que, non, nous ne parlons pas exactement de toi. Pas que tu ne sois pas important, mais ... Mais disons qu'il y a des choses plus primordiales qui viennent toujours éclipser le reste, je suppose. Tout comme j'imagine que tu ne passes pas ton temps à songer à mon équipe. » Un instant, face à ce début de confessions qu'il lui livre, elle marque un temps d'arrêt. Sans doute parce qu'elle ne comprend pas immédiatement la logique qui lui est présentée. « Ton fiancé traine dans ce genre de rue ? Je ne juge pas, mais j'avoue que la logique m'échappe un peu. C'est ... C'est quelque chose de terrien ? » Elle penche un peu la tête de côté, avant de s'agacer légèrement du fait que, le sale type mis au tapis précédemment s'obstinait visiblement à continuer de geindre. Sans doute pour manifester sa présence. Mais un simple regard de sa part et il se tait. Ou alors, il s'évanouit. Elle ne savait pas trop, et, à vrai dire, elle n'ambitionnait en rien d'aller vérifier ! Et puis, la suite des paroles du jeune homme masqué était nettement plus intéressante, à ses yeux, que le sort de ce type qui avait fait des conneries et qui devrait plutôt se la fermer plutôt que de continuer de vouloir la ramener ! « Je ne cache pas réellement mon identité ... Enfin, si. Disons plutôt que de très bons amis à moi m'ont conseillée de ne point me balader parmi vous, les Humains, sous ma vraie forme, histoire de ne pas finir en rat de labo ... Mais, ainsi donc, nous avons des amis en commun ... » Elle cesse de croiser les bras, se souvenant que quelqu'un lui avait expliqué que, ici, sur Terre, cela pouvait être interpréter comme appartenant à la gestuelle manifestant une certaine hostilité, ou tout du moins une certaine prudence, une barrière censée montrer qu'on était sur ses gardes, et pas entièrement ouvert et sociable. Koriand'r fait quelque pas, avant d'aller s'adosser à un mur, non sans continuer d'observer son vis à vis. « Il m'en faut beaucoup plus pour détester quelqu'un. Ne te fais pas de fausses idées à mon sujet : sans vouloir t'offenser, tout ça, à mes yeux, c'est vraiment insignifiant, trois fois rien. Tu ne m'as pas offensé, ni même blessée, ni rien du tout, en fait. Enfin, si, tu as éveillé ma curiosité, mais ça ne date pas de cette rencontre-ci. Quant à être intimidante ... C'est mon physique, qui fait ça. » Oui, parce que deux mètres sous la toise, plus tout le restant du packaging, c'était ... Ouais, c'était impressionnant, et intimidant, sans doute, aussi, un peu. Sans parler de ce dont elle était capable. « Soigne le, je n'y oppose pas. Si ça peut lui éviter de continuer de marmonner, quand il reprendra connaissance, et bien tant mieux ! Il peut en tout cas s'estimer chanceux que je ne le traîne pas par le caleçon jusque devant quelque représentante d'Atlantis. Polluer les eaux, c'est quelque chose qui les offense beaucoup. ... Si nous devons parler des Teen Titans, j'imagine qu'il serait convenable que nous sachions tous deux à qui nous avons affaire. Je suis Starfire, mais tu dois déjà le savoir. Quant à toi, ... ? »


Made by Neon Demon


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé












MessageSujet: Re: Be a hero, and kick some asses ⚔ Elijaah   

Revenir en haut Aller en bas
 
Be a hero, and kick some asses ⚔ Elijaah
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» hero system
» "HERO IK" Le repaire de la Liche (1 à 2 joueurs)
» Kick-Ass ? Moi ? ... Noooon ! Vous devez faire erreur ! Moi c'est Val ;)
» Arene Kick
» Mega Kick!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
gods among us :: UNITED STATES OF AMERICA :: star city :: Les Glades-