AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  


Partagez | 
 

 hope you don't mind ☾ HOPE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar


independent soul

Messages : 310
Date d'inscription : 18/04/2017
Face Identity : morena baccarin
Crédits : kiri, underwolrdsource

Age du personnage : trente-cinq ans, fleur de l'âge. si elle n'a pas encore usé de ses neuf vies, Selina s'estime aujourd'hui heureuse de ne pas avoir trop vite quitté la première...
Ville : gotham. ville de crime et désolation. une ville qui lui colle à la peau et dont elle n'arrive pas à se défaire, malgré les terribles souvenirs qui s'y rattache.
Profession : Selina Kyle est connue comme bienfaitrice. aux yeux des autres, elle est une riche trentenaire qui fait profiter sa fortune aux plus démunis et aux plus faibles. Catwoman, elle, est une voleuse hors pair qui se recule devant aucun obstacle.
Affiliation : indépendante. ni blanc, ni noir. si elle a plus d'ennemis que d'amis, Selina sait se faire accepter dans chacun des clamps. ses capacités de chapardeuse lui permettent de devenir la figure idéale de certaines missions.
Compétences/Capacités :
no one will ever change this animal i've become

entraînée par un forain, Selina a développé une agilité hors pair. de la gymnastique au contorsionnisme, au combat au corps à corps, la voleuse est aussi à l'aise sur les toits que les chats errants. elle manie parfaitement le fouet, et possède des griffes acérées au bout de ses gants; ces deux armes lui font d'une grande utilité, autant pour les cambriolages, pour la fuite ou le combat.









MessageSujet: hope you don't mind ☾ HOPE   Dim 30 Avr - 23:27

hope you don't mind

hope & selina


Sur le papier, le plan était simple. S'infiltrer, récupérer le butin, et s'enfuir. Trois actions qu'elle répétait presque quotidiennement, comme une rengaine qui fonctionnait toujours. Ses plans étaient parfaitement filés, travaillés. Le hasard y prenait une place minime, afin de limiter tout danger. Selina le savait ; elle n'avait plus l'inconscience de ses débuts, et à très vite appris à ses dépends qu'une erreur pouvait mener à sa perte. Plus d'une fois, elle avait été sauvée sur le fil. Parfois, par son instinct. Parfois, par le Chevalier Noir. Une sécurité sur laquelle elle pouvait compter, mais qu'elle refusait de prendre pour acquis ; elle préférait de loin susciter l'attention du Batman pour d'autres fins. Un jeu qui l'avait souvent sortis de ses torpeurs, de ses moments sombres où la balance penchait parfois du mauvais côté. Une sécurité optionnelle dont elle profitait à bon escient.

Sur le papier, le plan était simple. L'appartement ne présentait pas de sécurité trop sophistiquée, et l'organisation des pièces lui facilitaient la tâche. Situé dans les quartiers du Pingouin, Selina savait qu'elle n'était pas la bienvenue ; mais la tentation était bien trop forte. Cette fois-ci, c'était un collier d'émeraudes qui avait attiré son œil d'experte. Elle était sûre qu'elle pouvait en tirer un très bon prix, tant les pierres étaient éclatantes. Argent précieux qu'elle reversait au profit des associations qu'elle avait monté, pour aider les plus démunis. Derrière l'apparence de femme fatale se trouvait une femme de cœur, toujours soucieuse d'aider son prochain. Le plan est simple. Dans son esprit, elle retraçait tout ce qu'elle avait préparé au préalable. Le chemin vers le coffre, le hack du code, et la récupération du dit collier. Elle avait jusque là réussit à s'introduire sans difficulté dans la pièce principale, où se cachait le coffre. Son corps agile faisait de véritable miracle ; l'expérience était devenu son atout principal. Et après quelques tours de magie, le trésor était entre ses griffes. Dans l'obscurité de l'appartement, son sourire brillait.

Sur le papier, le plan était simple. S'enfuir ; BANG BANG BANG. Touchée. Un cri de douleur était venu rompre la quiétude de la nuit. Sur le papier, le propriétaire n'avait pas d'arme à feu. Le plan tombait à l'eau, il fallait se replier. Sans tarder, le chat s'était précipitée vers la fenêtre. BANG. Chute spectaculaire, comme un oiseau blessé. Une main visée sur son fouet pour contrôler sa chute et l'autre sur une blessure, Catwoman tentait de se concentrer. La première balle n'avait que frôler son bras ; une blessure sans gravité, qu'elle savait soigner comme une professionnelle. La seconde, en revanche, était venue se loger au dessus de sa hanche. « Bordel de merde, Selina, PUTAIN! » Les pieds au sol, le dos plaquait contre le mur froid d'une ruelle mal éclairée, la voleuse avait osé un coup d’œil : sa main était couverte de sang. Son esprit lui criait de rentrer au plus vite ; conseil avisé qu'elle avait décidé de suivre, malgré la difficulté du trajet.

« Et merde, putain. » Devant le miroir, elle observait. La balle était logée bien trop loin, et elle ne pouvait l'atteindre avec ses doigts. Et sa tête la plongeait dans un profond brouillard dont elle ne pouvait plus sortir. Hope. Je dois appeler Hope.. Le costume ne lui importait plus. Le visage a découvert, Selina titubait dans son appartement. Sur le sol, des tâches de sang. Péniblement, elle attrapait son téléphone pour composer le numéro de son amie. Répondeur. Ses sourcils s'étaient froncés, transformant son visage en une grimace de douleur. Elle avait juste à espérer que son amie écoute rapidement le message. « Hope...Je... J'ai besoin de toi. Je suis blessée et je... Il faut que tu viennes. J'ai perdu beaucoup de sang. Je ne peux pas me... me déplacer. » Soupire. « Tu comprendras. J'espère que tu auras mon message. » Elle gémissait de douleur. Sa vue se troublait ; son organisme ne supportait plus la balle. « La clé de l'appartement est à l'endroit habituel. Je t'en prie Hope. J'ai besoin de toi. ». Cachée sous le paillasson, la dite-clé avait été récupérée à plusieurs reprises par le médecin, à l'époque où elles se fréquentaient un peu plus. Selina avait raccroché, laissant le téléphone sur le bar de la cuisine. Ses jambes ne tenaient plus. Son corps était en mousse, son esprit en fumée. Dans un dernier effort, elle s'était traînée sur le canapé, compressant avec le peu de force qui lui restait une serviette sur la plaie la plus important. Il fallait que Hope. Hope était son dernier espoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


human being

Messages : 1062
Date d'inscription : 06/02/2017
Face Identity : Tatiana Maslany
Crédits : avatar by lux aeterna, codes sign by anaelle, bann by Starfire ♥

Age du personnage : 30 ans
Ville : Gotham City, après avoir commencé sa carrière à Bludhaven
Profession : Médecin urgentiste au Gotham Mercy General Hospital.
Affiliation : Neutre, avec une animosité assez marquée envers les justiciers.
Situation Maritale : Séparée de son compagnon qui l'a embarquée dans un chantage dont elle ne sait pas se sortir. Mère d'une petite fille qui lui a été enlevée et qu'elle n'a pas vue depuis bientôt un an.









MessageSujet: Re: hope you don't mind ☾ HOPE   Mar 2 Mai - 18:36

Hope you don't mind
Selina & Hope

Revenue de sa garde à l’hôpital, Hope s’était dirigée droit vers la douche, balançant son sac à main au milieu de l’entrée sans plus s’en soucier. Ce n’est que quand elle sortit de la salle de bain, les cheveux entourés d’une serviette humide et vêtue de vieux leggings assortis d’un t-shirt confortable, qu’elle pensa à chercher son téléphone portable. Dernièrement, les seuls messages qu’elle recevait étaient ceux de Zach pour lui demander plus de fric, et elle n’avait pas envie d’entendre sa voix, pas ce soir. La journée n’avait pas été trop mauvaise, la garde s’était déroulée plus facilement que la plupart du temps. Elle avait même pu s’occuper de l’interne qui bossait avec elle, ce qui était assez rare. La plupart du temps il devait se débrouiller sans elle, et elle en ressentait un peu de culpabilité – mais elle n’avait pas le choix, les effectifs étaient trop réduits. Maintenant qu’elle était rentrée, elle avait l’intention de finir la soirée en regardant un film et en mangeant une pizza bien méritée, c’était une perspective qu’elle ne voulait pas voir gâchée par Zach. Elle attrapa le téléphone : plus de batterie. Elle haussa les épaules et le déposa sur le buffet, avant de faire demi-tour et de fouiller à nouveau dans son sac pour en tirer le chargeur. Une fois branché, son code entré, elle fronça les sourcils. Elle avait un appel en absence et un message sur son répondeur, comme quoi elle aurait vraiment du s’abstenir de l’allumer ! Mais le nom qui s’afficha sur son écran n’était pas celui de Zach, et Hope eut un sourire curieux. Tiens donc, Selina ? Voilà qui la changerait agréablement de son ex psychotique. Le contenu du message effaça pourtant tout sourire du visage de la jeune médecin, qui sentit son estomac se tordre d’angoisse en entendant la voix altérée de son amie. Dès qu’elle eut terminé d’écouter le message, elle appuya fébrilement sur la touche de rappel, mais la sonnerie résonna dans le vide sans qu’elle n’obtint de réponse. « Merde, Selina … » Jura Hope en lâchant son téléphone. Elle préféra ne pas regarder l’heure à laquelle son amie l’avait appelée, de peur de découvrir que c’était il y a des heures et que son retard … Mais elle ne devait surtout pas y penser. Elle attrapa sa trousse d’urgence, rafla tout ce qui lui sembla utile, enfila un manteau et des bottes et dévala les escaliers de son immeuble en trombe. Ses cheveux mouillés dégoulinaient le long de son cou, pourtant le froid qui la saisissait était uniquement du à la peur de ce qu’elle trouverait une fois chez Selina. Ses mots tournaient sans fin dans sa tête : blessée, perdu beaucoup de sang … Le trajet lui parut interminable, rongée comme elle l’était par l’inquiétude et les interrogations. Pourquoi ne pas avoir appelé d’ambulance, plutôt qu’elle ? Les secours seraient arrivés plus vite, c’était une certitude.

Elle trouva la clé, comme elle le lui avait dit, exactement au même endroit qu’elle la récupérait quand elle venait la rejoindre, des années plus tôt … Au milieu de la nuit, comme elle le faisait maintenant, elles se retrouvaient et faisaient des longues heures avant l’aube un jeu qui n’appartenait qu’à elles … La clé tourna dans la serrure dans un bruit familier qui n’avait jamais semblé aussi angoissant à Hope que ce soir. Pas de jeu, cette fois. Pas de lumière tamisée ou de vêtements sexys. « Selina ? » Elle pénétra dans l’appartement, le cœur battant. « Sel, je suis là … » Elle vit les gouttes de sang sur le sol avant de voir Selina. « Sel ! » Recroquevillée sur le canapé, elle était immobile. Hope se précipita vers elle, et porta sa main à son visage. Il était glacé, tout comme ses doigts tachés de sang. Mais elle sentit une pulsation à travers sa peau trop froide, et elle respira déjà un peu mieux. Elle était vivante, dieu merci elle était vivante. « Selina … Tu m’entends ? Je suis là. » Qu’elle l’entende ou non, il fallait qu’elle agisse à présent. A tâtons, elle s’efforça de déterminer l’origine du sang qui tachait déjà largement le canapé, manipulant la jeune femme avec précautions, mais Selina était vêtue d’un vêtement en cuir noir moulant qui ne lui facilitait pas la tâche. « Qu’est-ce que tu portes, franchement ? » Maugréa Hope entre ses dents, son mécontentement s’exprimant pour cacher l’inquiétude toujours vivace pour son amie. « On t’a tiré dessus ? » Ses questions n’attendaient pas de réponse, mais Hope préférait entendre le son de sa voix plutôt que le silence – ou le souffle douloureusement heurté de son amie. Elle avait trouvé la blessure principale, et elle en jaugea rapidement la gravité d’un œil exercé. Elle s’interdit de se poser la moindre question avant d’avoir stoppé l’hémorragie, repoussant fermement toute curiosité qui pourrait la détourner de son travail. Les questions viendraient après, quand Selina serait tirée d’affaire. Elle passa sa main sous la jeune femme, essayant de trouver le point de sortie du projectile – sans résultat. Le visage de Hope s’assombrit davantage. « Combien de temps est-ce que tu es restée là ? » Elle attrapa sa sacoche et y tira une fiole de morphine. Elle avait retenu la leçon, et elle en gardait toujours avec elle à présent. Acquise en toute légalité, celle-ci. « La balle n’est pas ressortie. Je vais l’extraire avant de faire quoi que ce soit d’autre, d’accord ? Ca risque de faire mal. » Elle commença par lui faire l’injection de morphine, mais elle n’avait pas le temps d’attendre que la substance fasse totalement effet.



Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


independent soul

Messages : 310
Date d'inscription : 18/04/2017
Face Identity : morena baccarin
Crédits : kiri, underwolrdsource

Age du personnage : trente-cinq ans, fleur de l'âge. si elle n'a pas encore usé de ses neuf vies, Selina s'estime aujourd'hui heureuse de ne pas avoir trop vite quitté la première...
Ville : gotham. ville de crime et désolation. une ville qui lui colle à la peau et dont elle n'arrive pas à se défaire, malgré les terribles souvenirs qui s'y rattache.
Profession : Selina Kyle est connue comme bienfaitrice. aux yeux des autres, elle est une riche trentenaire qui fait profiter sa fortune aux plus démunis et aux plus faibles. Catwoman, elle, est une voleuse hors pair qui se recule devant aucun obstacle.
Affiliation : indépendante. ni blanc, ni noir. si elle a plus d'ennemis que d'amis, Selina sait se faire accepter dans chacun des clamps. ses capacités de chapardeuse lui permettent de devenir la figure idéale de certaines missions.
Compétences/Capacités :
no one will ever change this animal i've become

entraînée par un forain, Selina a développé une agilité hors pair. de la gymnastique au contorsionnisme, au combat au corps à corps, la voleuse est aussi à l'aise sur les toits que les chats errants. elle manie parfaitement le fouet, et possède des griffes acérées au bout de ses gants; ces deux armes lui font d'une grande utilité, autant pour les cambriolages, pour la fuite ou le combat.









MessageSujet: Re: hope you don't mind ☾ HOPE   Jeu 4 Mai - 17:39

hope you don't mind

hope & selina
« Nom, Kyle. Prénom, Selina. Matricule, 584796. » Une vieille rengaine. Douloureux souvenir du temps où ses parents les avaient abandonnés, sa sœur et elle. Elle se souvenait ; ils se moquaient de leurs noms, ou prénoms. Seul le matricule comptait. Les gamines étaient tellement nombreuses qu'il était quasiment impossible de retenir leurs foutus noms. Des mois de cauchemars, qu'elle avait fuit au plus vite. Fuir ; une action qui lui avait été fatale, ce soir. La seconde balle ne serait pas venue se loger dans son corps, si elle avait arrêté le tireur. Fainéantise : Selina était plus qu'habile de son fouet, et aurait pu retirer sans effort l'arme des mains du propriétaire de son butin. Butin qui traînait sur le sol, à moitié caché dans son sac, échoué près du canapé. « Nom, Kyle. Prénom, Selina. Matricule... » Gémissement de douleur. Sa tête tournait, tournait. Un carrousel qui voulait l'entraîner loin. Pourquoi, elle savait. Elle savait que s'endormir pouvait lui être fatal. Alors elle répétait. « Matricule... putain. Nom, Kyle. Prénom, Selina. Matricule, 5847...'fait chier. » Son corps se tordait sous la douleur, qui semblait pourtant de moins en moins forte. Reste concentrée. Ne t'endors pas. Ne t'endors pas. Rien n'aurait dû se passer comme ça. Ce n'était pas dans ses plans. Être blessée n'était pas dans ses plans. Se faire soigner par Hope n'était pas dans ses plans. La laisser découvrir sa double identité, non plus. 

Elle savait qu'elle n'avait pourtant pas le choix. Bien sûr, elle aurait pu appeler Bruce. Mais ce soir, la voleuse n'avait aucune envie d'entendre les réprimandes de son amant, ni même de lui causer plus de soucis encore. Ca va aller, Sel. Ca va aller. Mais rien n'allait. Catwoman s'était autorisé un coup d’œil sur la blessure, cachée par sa main ensanglantée : le sang coulait toujours, et la blessure n'était franchement pas belle. « Putain. » Et puis le brouillard l'emportait, doucement. T'endors pas, Sel. Putain, ne t'endors pas. Mais c'était bien plus fort. Bientôt, les yeux de jade étaient clos. Elle n'avait pas même entendu son amie. « Selina ? Sel, je suis là... » Rien. Dans son esprit, tout était brouillé. « Sel! » Un contact. Une main sur sa joue, une chaleur familière. « Selina... Tu m'entends? Je suis là. » L'épaisse rangée de cils s'étaient doucement déployés pour laisser apparaître les perles vertes. Entrouverts, les yeux de la jeune femme fixaient le visage du médecin. « Tu es venue... » Faible sourire, alors qu'elle essayait de se redresser sur un coude. Un échec ; la blessure lui avait arraché un cri.  « Qu’est-ce que tu portes, franchement ? » Grimace. Selina savait qu'elle allait devoir en venir aux faits, plus tard. Bien sûr, elle aurait pu lui mentir. Bien sûr, elle aurait pu trouver un prétexte. Mais Hope méritait la vérité. Et les nombreux éléments de sa tenue et le butin finiraient certainement par lui mettre la puce à l'oreille ; elle devait savoir. « J'étais sûre que...tu allais aimer. » Elle avait esquissé un sourire carnassier, avec tous les efforts du monde, cherchant au plus profond ces dernières forces. 

 « On t’a tiré dessus ? » Murée dans le silence. Merde. Elle commençait de se dire qu'elle avait sûrement fait une belle erreur. Qu'elle méritait mieux que ça. Quelle conne. Quelle conne, putain. Selina réalisait. Mêler Hope à ses histoires n'était tout bonnement pas une bonne solution. Non, elle ne lui répondrait pas. Pas cette fois-ci. Grognement : elle avait trouvé le point d'impact. Elle sentait la main experte de son amie dans son dos, et serrait les dents pour canaliser sa douleur.  « Combien de temps est-ce que tu es restée là ? » Elle peinait à soutenir son regard, à observer chacune de ses actions. Le monde semblait tourner au ralenti, sans qu'elle ne comprenne pourquoi. « J'ai froid, Hope. Mais c'est rien, hein ? Non, c'est sûrement rien. » Sa voix brisée avait perdu son côté jovial, joueur. Elle avait fini par secouer la tête, le regard bloqué sur la fiole de morphine ; sérum libérateur. « Je t'ai appelé dès que j'ai pu. Je.. j'ai oublié. Peut-être une heure. Peut-être moins. Je sais plus. » Sa respiration était aussi calme que sa voix. Dépourvue de force, elle ne pouvait être que le témoin de son sauvetage.  « La balle n’est pas ressortie. Je vais l’extraire avant de faire quoi que ce soit d’autre, d’accord ? Ça risque de faire mal. » Sa main était venue se glisser sur la sienne, une seconde. Son regard avait beau être vide, elle comprendrait. La brune avait fini par hocher la tête, avant de laisser tomber ses mains le long de son corps. Selina avait désormais entamé un combat à bras-le-corps avec la souffrance que la balle lui infligeait, et une lutte sans merci avec le sommeil qui menaçait de l'emporter. « C'est si moche que ça ?  » Les yeux mi-clos, elle fixait le plafond, cherchant à fixer quelque chose pour se concentrer. « Fais vite. Et t'arrête pas, okay ? » Sous l'effet du liquide, ses membres se détendaient, lentement. Mais elle savait que la partie ne faisait que commencer, et que le plus dur était à venir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


human being

Messages : 1062
Date d'inscription : 06/02/2017
Face Identity : Tatiana Maslany
Crédits : avatar by lux aeterna, codes sign by anaelle, bann by Starfire ♥

Age du personnage : 30 ans
Ville : Gotham City, après avoir commencé sa carrière à Bludhaven
Profession : Médecin urgentiste au Gotham Mercy General Hospital.
Affiliation : Neutre, avec une animosité assez marquée envers les justiciers.
Situation Maritale : Séparée de son compagnon qui l'a embarquée dans un chantage dont elle ne sait pas se sortir. Mère d'une petite fille qui lui a été enlevée et qu'elle n'a pas vue depuis bientôt un an.









MessageSujet: Re: hope you don't mind ☾ HOPE   Dim 7 Mai - 18:05

Hope you don't mind
Selina & Hope

Elle était venue. Bien sûr qu’elle était venue ! Il aurait fallu qu’elle soit enchaînée à l’autre bout du pays pour ne pas venir, et encore, elle aurait tout fait pour pouvoir se déplacer. Son amitié avec Selina remontait à loin maintenant, et bien qu’elles aient chacune vécu leur vie de leur côté depuis que leurs rendez-vous nocturnes avaient cessé, elle tenait toujours énormément à elle. Elle ne pouvait pas ignorer son appel à l’aide – elle ne pouvait de toute façon pas l’ignorer même quand il venait de parfaits inconnus, alors venant d’une amie, c’était simplement impensable … Elle était venue et elle allait la sauver, il n’y avait pas d’autre option envisageable. Des blessures par balles, Hope en voyait des dizaines chaque jour aux urgences, c’était monnaie courante dans une ville telle que Gotham. Tous les soignants faisaient leurs premières armes sur des blessures de ce genre, et tous apprenaient à y faire face au plus tôt. Ce n’était qu’un cas de plus, comme Hope en avait déjà eu dès les premières heures du jour. Mais si elle traitait ses patients à l’hôpital avec un calme olympien, quelle que soit la gravité des blessures, c’était bien différent ce soir. Dans le salon de Selina où jamais elle n’aurait imaginé revenir dans ces conditions, les choses prenaient une toute autre dimension. Elle n’avait pas le droit à l’erreur et elle n’aurait aucun secours extérieur si l’intervention dégénérait. Pas d’équipe de réanimation, pas même une infirmière pour la seconder. Par chance, la balle semblait avoir évité les organes vitaux, mais c’était le seul réconfort que Hope pouvait y trouver. Selina avait déjà perdu beaucoup de sang, beaucoup trop. Ce seul détail pouvait la tuer et l’urgentiste en était bien trop consciente.

La réponse de Selina sur sa remarque à propos de sa tenue ne parvint pas à la dérider, malgré les efforts visibles de la jeune femme pour plaisanter en ignorant la douleur. Pourtant, c’était bien le genre de réponse qui lui aurait plu, à une autre époque … Et même maintenant, dans un autre contexte, elle aurait attrapé la perche au vol pour en rajouter une couche. Mais le cœur n’y était vraiment pas. « C’est un peu trop couvrant à mon goût. » Se força-t-elle à répondre tout de même, sans réellement réussir à camoufler la tension dans sa voix. Elle n’avait pas le temps de faire la discussion avec son ancienne amante, ni même à le regretter. Pour illustrer son propos, elle sortit de quoi découper le vêtement et entreprit de dégager la blessure de tout ce cuir qui l’empêchait de travailler. Encore une fois, elle fut piquée par la curiosité envers cette tenue, mais la pensée l’effleura à peine, disparaissant face à l’urgence de la situation. Et quand Selina lui souffla qu’elle avait froid, l’inquiétude de Hope augmenta d’encore un cran. Et cela faisait une heure ? Une heure à perdre du sang sur son canapé … Il n’y avait absolument rien de rassurant là-dedans. « C’est normal, tu as perdu du sang, mais je te couvrirais dès que j’aurais terminé. Ne t’inquiète pas, Sel.  » Répondit-elle sans la regarder, de ce ton égal et impersonnel qu’elle utilisait pour rassurer ses patients. Pourtant, quand la main de Selina vint trouver la sienne, elle la recouvrit de son autre main et la serra pendant un instant, perdant un peu de son masque de médecin. Elle n’avait pas le droit d’être aussi froide avec elle, comme si elle n’était qu’une énième victime anonyme d’un règlement de compte. Mais c’était la façon dont Hope se blindait chaque jour, et cette protection était d’autant plus nécessaire ce soir pour ne pas se laisser aller à craquer. Elle ne pouvait pas. « Ca va aller. » Elle retira ses mains, reprit ses instruments, inspira, puis reprit : « J’y vais. » Extraire la balle se révéla plus difficile que prévu, mais pas une seule fois Hope ne releva les yeux de sa tâche, entièrement focalisée sur ce qu’elle faisait et fermée à la douleur qu’elle était en train causer à Selina à chaque mouvement qu’elle effectuait. « J’y suis presque … Respire, Sel, respire. » Furent les seuls mots qu’elle adressa à son amie avant de parvenir à attraper le projectile, qu’elle retira précautionneusement. « C’est fait. » Elle se baissa pour attraper une compresse et imprimer un point de pression sur la blessure. Ses yeux tombèrent sur un sac jeté au sol vers le sien, et elle remarqua seulement à cet instant l’éclat des pierres qui s’en échappaient. Elle reporta immédiatement son attention sur la blessure, qui requérait encore son aide, mais déjà elle se demandait ce que fichait un collier aussi somptueux dans un sac qui gisait sur le sol sans plus de cérémonie. Elle fronça les sourcils et secoua légèrement la tête pour cesser de se poser de telles questions. Elle reprit la main de Selina et serra ses doigts froids entre les siens. « Selina ? Le plus dur est fait, maintenant, et la morphine devrait bientôt faire son effet. Reste avec moi, hein ? » Hope avait reprit un peu de confiance sur l’état de son amie, maintenant que la balle avait été extraite sans qu’il n’y ait d’autres complications. Mais elle n’avait pas de quoi transfuser Selina et elle craignait toujours qu’elle ne perde connaissance, et que cela lui soit fatal. « Il faudra que tu m’expliques à quel genre de soirée tu te rendais habillée comme ça, quand j’aurais terminé. » Ajouta-t-elle avec un sourire, pour éveiller l’attention de son amie et la détourner un peu de sa souffrance, si cela était possible. Elle s’activa ensuite à nettoyer la plaie pour pouvoir la recoudre. « J’appellerais une ambulance après ça. » Lâcha-t-elle enfin, comme une évidence.



Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


independent soul

Messages : 310
Date d'inscription : 18/04/2017
Face Identity : morena baccarin
Crédits : kiri, underwolrdsource

Age du personnage : trente-cinq ans, fleur de l'âge. si elle n'a pas encore usé de ses neuf vies, Selina s'estime aujourd'hui heureuse de ne pas avoir trop vite quitté la première...
Ville : gotham. ville de crime et désolation. une ville qui lui colle à la peau et dont elle n'arrive pas à se défaire, malgré les terribles souvenirs qui s'y rattache.
Profession : Selina Kyle est connue comme bienfaitrice. aux yeux des autres, elle est une riche trentenaire qui fait profiter sa fortune aux plus démunis et aux plus faibles. Catwoman, elle, est une voleuse hors pair qui se recule devant aucun obstacle.
Affiliation : indépendante. ni blanc, ni noir. si elle a plus d'ennemis que d'amis, Selina sait se faire accepter dans chacun des clamps. ses capacités de chapardeuse lui permettent de devenir la figure idéale de certaines missions.
Compétences/Capacités :
no one will ever change this animal i've become

entraînée par un forain, Selina a développé une agilité hors pair. de la gymnastique au contorsionnisme, au combat au corps à corps, la voleuse est aussi à l'aise sur les toits que les chats errants. elle manie parfaitement le fouet, et possède des griffes acérées au bout de ses gants; ces deux armes lui font d'une grande utilité, autant pour les cambriolages, pour la fuite ou le combat.









MessageSujet: Re: hope you don't mind ☾ HOPE   Mar 9 Mai - 1:28

hope you don't mind

hope & selina


Impassible ; son visage était impassible. Il était impossible d'y lire la moindre émotion. Son regard était crypté, illisible. De ses souvenirs, c'était la première fois qu'elle la voyait comme ça. Si sérieuse, professionnelle. Ses traits ne dégageaient rien, comme immuables. Tendre poupée, agitée dans l'urgence. La figure féline avait du mal à déceler la gravité de la chose, si ce n'était que de son point de vue. Bien sûr, elle était blessée. Et en cela, une part de son esprit était conscient ; si son amie ne disait rien, c'est n'était pas bon présage. Elle la connaissait trop bien. Toujours à rester silencieuse sur les zones d'ombre de sa vie, pour garder la tête froide en toute circonstance. C'était peut-être pour cette raison, qu'elles s'étaient si bien entendues. Pas de question sur leurs passés, pas de gènes, pas de mensonges. Alors elle avait préféré se taire, jugeant que si son ancienne amante ne s'exprimait pas plus, c'est parce qu'elle ne voulait pas donner plus de détails. Détails sans réelles importances, tant elle divaguait. Son esprit semblait l'avoir emmené loin ; autour d'elle, tout était froid et tout tournait. Elle aurait voulu crier qu'on arrête cet affreux manège, mais elle n'en avait pas la force. Non, Selina n'avait plus la force de rien. Son sens de l'humour légendaire l'avait même trahi, alors qu'elle essayait de couvrir le malaise que sa tenue avait provoqué. « C’est un peu trop couvrant à mon goût. Elle avait à peine réussi à sourire, alors que le visage du médecin refusait lui aussi de se réchauffer. Une réponse qu'elle avait balancée dans le vide, sans même y penser. Hope était manifestement inquiète, et la voleuse savait que ça ne présageait rien de bon. Rapidement, le faible sourire qui flottait désespérément sur ses lèvres s'était envolé ; sans même qu'elle eut le temps de protester, une paire de ciseaux venait tailler le cuir de son costume légendaire. Lourd soupire, avant que ses yeux ne fixent le plafond. Elle avait finalement par ouvrir la bouche de nouveau, provoquant une nouvelle inquiétude chez son amie ; sa peau était gelée, et elle n'arrivait pas à se réchauffer. « C’est normal, tu as perdu du sang, mais je te couvrirais dès que j’aurais terminé. Ne t’inquiète pas, Sel. ». Hochement de tête, avant que ses yeux se reposent sur elle. Pendant une seconde, elle aurait presque oublié que c'était son amie. Toute cette distance. Alors qu'elles avaient été si proches. C'est finalement les yeux clos qu'elle lui avait répondue, après que sa main ait rejoint la sienne : « Je sais. Je ne suis pas inquiète. J'ai confiance, Hope. » Sentir la pression de sa main sur la sienne l'avait quelque peu rassurée. Égoïstement, Selina avait besoin de ce contact. Savoir qu'elle n'était pas un corps de plus, un blessé parmi les autres. Plus que d'un médecin, elle avait surtout besoin de son amie.

« Ca va aller. » Elle avait perdu sa chaleur, lorsque sa main s'était glissée de la sienne. Brisant le contact, instaurant un brutal retour à la réalité, marqué par le cliquètement d'instruments. « J'y vais. » Bientôt, la souffrance. Insupportable, brûlante. Selina n'avait pas pu contenir son premier cri de douleur, si bien que son corps s'était soulevé sous l'effet de la douleur. « J’y suis presque … Respire, Sel, respire. » Mais son souffle était coupé. La voleuse serrait les dents, se contenant pour ne pas rendre la tâche plus difficile encore. Elle faisait son possible pour se faire violence, pour que tout aille plus vite. La douleur l'habitait de spasmes, jusqu'à la libération du corps étranger. « C'est fait. » Un bras sur le visage, Selina s'était contentée de hocher la tête. Il fallait qu'elle reprenne ses esprits, qu'elle revienne à elle. C'est finalement au contact de la compresse sur sa plaie qu'elle avait retiré son bras, osant jeter un œil sur la situation comme un enfant à qui on venait de mettre un pansement. « M-Merci... J'aurais jamais pu y arriver toute seule. » Grognement de douleur. Pourtant, elle se sentait mieux. La morphine, sûrement. Et puis le contact de sa main, qui l'avait ramené à elle. « Selina ? Le plus dur est fait, maintenant, et la morphine devrait bientôt faire son effet. Reste avec moi, hein ? » La jeune femme la regardait attentivement, décortiquant chacun de ses mots dans son esprit. Elle était trop faible, et son corps ne luttait plus. Sa main n'avait pas même pu serrer celle de son amie en retour ; elle s'était contentée d'en caresser le sommet avec son pouce, lutant pour garder les yeux ouverts. « Je reste là. » Faible sourire. « Où tu veux que j'aille, de toute façon, hein ? » La rassurer. Sa conscience lui envoyait des signaux, des décharges. Il fallait qu'elle se batte. Qu'elle se batte pour Hope, pour la rassurer. « Je ferais beaucoup trop de ravage, avec cette tenue à moitié... » Grimace de douleur, injures. Le chat avait du mal à rester en place. « A moitié déchirée. » Son corps lui commandait de réagir, la morphine lui ordonnait de dormir. À la merci de son état, Selina déplorait sa vulnérabilité. Et face à son amie, elle risquait de lui être fatale.

« Il faudra que tu m’expliques à quel genre de soirée tu te rendais habillée comme ça, quand j’aurais terminé. » Se taire. Tenir sa langue. Une bataille contre elle-même, qui avait déjà déserté le terrain. Si elle avait entamé un réel combat contre elle-même, Selina avait déjà qu'elle avait perdu d'avance. Et dans tout son trouble, elle en venait à se demander si l'occasion n'était pas trop belle pour se livrer à des confidences qui changeraient probablement la donne. Des confidences auxquelles jamais elle ne se serait livrée. Pour sa sécurité, et peut-être celle de Hope, aussi. « Ça dépend quel genre de réponse tu attends. » Pendant une seconde, son regard s'était fait grave. À cela, un triste sourire s'était dessiné sur ses lèvres, comme une excuse pour tout ce qu'elle allait dire. « Tu préfères la vérité qui blesse, ou le mensonge qui rassure ? » Elle n'avait plus de filtres. Elle n'était plus en capacité d'en avoir, presque absente de son propre corps. Déjà, elle s'en voulait ; elle s'en voulait, parce qu'elle savait que les yeux du médecin viendraient se teindre de déception, d'amertume. De haine, peut-être, aussi. Mais après lui avoir sauvé la vie, Hope avait le droit de savoir. Elle devait savoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


human being

Messages : 1062
Date d'inscription : 06/02/2017
Face Identity : Tatiana Maslany
Crédits : avatar by lux aeterna, codes sign by anaelle, bann by Starfire ♥

Age du personnage : 30 ans
Ville : Gotham City, après avoir commencé sa carrière à Bludhaven
Profession : Médecin urgentiste au Gotham Mercy General Hospital.
Affiliation : Neutre, avec une animosité assez marquée envers les justiciers.
Situation Maritale : Séparée de son compagnon qui l'a embarquée dans un chantage dont elle ne sait pas se sortir. Mère d'une petite fille qui lui a été enlevée et qu'elle n'a pas vue depuis bientôt un an.









MessageSujet: Re: hope you don't mind ☾ HOPE   Sam 13 Mai - 18:34

Hope you don't mind
Selina & Hope

Etrange situation. Inquiétante situation. Hope avait trop de questions en tête et pas de temps pour les poser, alors elle se taisait et elle travaillait. Mais il était difficile de ne pas prêter attention à tous ces petits détails incongrus qu’elle ne comprenait pas … Et il était encore plus difficile de repousser au loin les souvenirs des moments bien plus agréables et insouciants qu’elles avaient pu vivre ensemble. Sur ce canapé, avant que Selina ne vienne s’y vider de son sang, elles avaient passé de sacrément bons moments. Et tandis que Hope ne faisait qu’effleurer la main de son amie, quelques instants à peine pour la rassurer avant de rompre le contact et de retourner à ses soins, elle ne pouvait s’empêcher de penser à toutes ces fois où leurs doigts s’étaient entrelacés, où elle avait parcouru sa peau avec beaucoup, beaucoup plus d’attentions que ça … De doux souvenirs, des rares agréables que Hope avait à Gotham. C’était du passé, mais pas de ce genre de passé qu’on évoquait avec tristesse ou regrets. Et forcément, cela revenait maintenant, alors qu’elle aurait du faire le vide dans son esprit pour ne penser qu’à ses gestes pour assurer la guérison de Selina. Parce qu’elle aurait préféré la prendre dans ses bras, la serrer contre elle et lui promettre que tout irait bien, qu’elle ne l’abandonnerait pas, qu’elle n’était pas seule … Mais à quoi cela aurait-il bien pu servir ? Ce genre de réflexe, c’était bon pour les étudiants qui faisaient leur premier stage en conditions réelles et qui paniquaient devant leur première goutte de sang. L’empathie, le premier fléau parmi les étudiants en médecine. Mais Hope avait appris depuis longtemps que ses sentiments n’avaient pas à interférer dans son travail, et ce soir ne faisait pas exception. Si elle se débrouillait bien, elle pourrait se rattraper ensuite, quand elle serait certaine d’avoir fait tout ce qui était en son pouvoir. Et peut-être qu’alors seulement elle pourrait serrer Selina contre elle et se laisser aller …

« Je t’en prie. » Répondit Hope d’un ton circonspect aux remerciements de Selina. Pourquoi diable aurait-elle cherché à se soigner toute seule ? Voilà une nouvelle question à ajouter à la pile de toutes celles qui se bousculaient déjà sur le bout de sa langue. « Après tout ce que tu as fait pour moi, c’est la moindre des choses. » Ajouta-t-elle à mi-voix. Elle lui devait beaucoup, et elle n’avait jamais trouvé comment lui rendre la pareille pour toutes ces choses qu’elle avait faite pour elle, et pour son père. Mais Hope n’était pas venue ce soir dans l’optique de lui renvoyer l’ascenseur et de s’estimer quitte envers elle. Elle serait venue, quoi qu’il arrive, et elle reviendrait s’il le fallait, sans hésitation. Un sourire vint étirer ses lèvres quand Selina assura qu’elle n’irait pas loin comme ça, et Hope releva les yeux vers elle, arrêtant une seconde ce qu’elle était en train de faire. « Si tu dois faire des ravages dans cette tenue, je préfère encore que ce soit moi qui te l’enlève complètement et qu’on reste ici pour en profiter. » Bon, voilà, elle avait cédé à l’appel des taquineries et elle était sortie de son cadre strictement professionnel, mais elle n’avait pas pu résister. Et son sourire persista sur ses lèvres quand elle se remit à l’œuvre pour désinfecter la plaie avant de pouvoir la refermer. Ah, qu’il était facile de plaisanter avec elle ! Entendre Selina essayer de faire de l’humour malgré sa blessure lui avait mis du baume au cœur et elle aurait voulu continuer sur cette voie. Plus tard, plus tard … Il ne fallait pas qu’elle se déconcentre de trop, ou elles pourraient le regretter toutes les deux.

Une fois la plaie désinfectée, Hope s’attela à la recoudre. Elle était moins inquiète à présent, et elle s’était suffisamment détendue pour poser sa première question, sans doute encouragée dans ce sens par les tentatives de plaisanteries de Selina. Mais quand son amie lui répondit, son visage devenu bien plus grave, Hope sentit le bloc de glace familier lui retomber au creux de l’estomac. Plus d’envie de sourire, plus de moqueries ni de sous-entendus. Elle ne s’était pas attendue à une telle réponse de la part de Selina, comme si elle s’attendait plutôt à ce que la jeune femme lui parle d’une soirée costumée, puis d’une attaque comme il y en avait trop souvent à Gotham … Ce n’était pas compliqué, et ça n’avait rien de mystérieux. Mais il y avait une autre explication. Une vérité qui blesse ? Le regard de Hope se fit sombre et elle soutint celui de Selina avant de détourner les yeux. Une vérité qui blesse. Quel genre de vérité cela pouvait-il bien être ? Qu’est-ce que Selina ne pouvait lui avouer, qu’est-ce que Hope ne pouvait pas supporter d’entendre ? Elles n’avaient aucun engagement l’une envers l’autre. Leur amitié était basée sur autre chose, et Hope ne pensait pas que quoi que ce soit puisse briser ce lien. Peut-être qu’elle se trompait, alors. Elle soupira doucement. « C’est un peu tard pour poser la question. » Elle attrapa le sac d’où sortait le collier et le posa sur la table basse, près d’elles, puis reporta son attention sur Selina. C’était assez éloquent comme ça. « Je ne peux plus faire comme si je n’avais rien vu, ce sera difficile de me rassurer par des mensonges maintenant. » Pourtant elle n’avait encore rien compris, et elle ne voulait pas essayer de construire le puzzle par elle-même. Selina avait commencé et c’était à elle de terminer. De lui expliquer ce qu’elle avait sous-entendu par cette question nébuleuse et inquiétante. « La vérité, Sel. » Elle avait envie de lui assurer qu’elle ne serait ni blessée, ni vexée, ni en colère, que ce qu’elles avaient pu partager allait bien au-delà de ces petits sentiments mesquins, mais elle ne le fit pas. Une trop longue expérience des déceptions de la vie, peut-être … Pourtant elle avait désespérément envie de croire que ce n’était pas si grave que ça. Elle lui attrapa la main, pour bien lui signifier que pour l’instant elle n’avait aucune raison de lui en vouloir. « S’il te plaît ? »


Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


independent soul

Messages : 310
Date d'inscription : 18/04/2017
Face Identity : morena baccarin
Crédits : kiri, underwolrdsource

Age du personnage : trente-cinq ans, fleur de l'âge. si elle n'a pas encore usé de ses neuf vies, Selina s'estime aujourd'hui heureuse de ne pas avoir trop vite quitté la première...
Ville : gotham. ville de crime et désolation. une ville qui lui colle à la peau et dont elle n'arrive pas à se défaire, malgré les terribles souvenirs qui s'y rattache.
Profession : Selina Kyle est connue comme bienfaitrice. aux yeux des autres, elle est une riche trentenaire qui fait profiter sa fortune aux plus démunis et aux plus faibles. Catwoman, elle, est une voleuse hors pair qui se recule devant aucun obstacle.
Affiliation : indépendante. ni blanc, ni noir. si elle a plus d'ennemis que d'amis, Selina sait se faire accepter dans chacun des clamps. ses capacités de chapardeuse lui permettent de devenir la figure idéale de certaines missions.
Compétences/Capacités :
no one will ever change this animal i've become

entraînée par un forain, Selina a développé une agilité hors pair. de la gymnastique au contorsionnisme, au combat au corps à corps, la voleuse est aussi à l'aise sur les toits que les chats errants. elle manie parfaitement le fouet, et possède des griffes acérées au bout de ses gants; ces deux armes lui font d'une grande utilité, autant pour les cambriolages, pour la fuite ou le combat.









MessageSujet: Re: hope you don't mind ☾ HOPE   Ven 26 Mai - 13:06

hope you don't mind

hope & selina


Son arrivée avait été comme l'effet d'un pansement, presque immédiat. Avant même que ses mains délicates se posent sur sa peau, elle s'était sentie mieux. Elle n'était plus seule. La solitude : un sentiment qu'elle n'avait jamais réussi à apprivoiser, elle, la bête sauvage. Un réel paradoxe, pour une personne qui s'échappait aussi facilement que de la fumée. Et pourtant, elle avait en horreur la solitude. Ces moments où elle se plongeait dans des souvenirs bien trop douloureux ; océan de regrets, de tristesse. « Après tout ce que tu as fait pour moi, c’est la moindre des choses. » Hope avait été là pour elle, inconsciemment. Elle partageait quelques-unes de ses nuits, quelques moments complices. Ses baisers la tiraient de ses cauchemars, ses caresses de son esprit trop sombre. Tout ce que tu as fait pour moi ; mais c'était elle, qui avait fait beaucoup pour elle. Selina n'avait pas fait de miracle ; c'était grâce à Catwoman que le médecin avait retrouvé espoir. « Hope... » Soupire. Elle n'avait jamais apprécié qu'on lui soit trop reconnaissante. Non pas parce qu'elle avait des remords sur les vols, non. Simplement parce qu'elle ne voulait pas avoir cette image de sauveuse qu'elle n'était absolument pas. Ces choses-là étaient réservées à la Ligue des Justiciers, à son amant, à la Bat-Family ; une famille à laquelle elle n'avait jamais fait partie. « Si tu dois faire des ravages dans cette tenue, je préfère encore que ce soit moi qui te l’enlève complètement et qu’on reste ici pour en profiter. » Un regard, puis un sourire mesquin. Le temps avait passé, depuis. D'autres mains étaient venues retirer sa combinaison, dans le secret absolu de la nuit. Il était impossible de comparer la douceur de Hope et la passion dévorante de Bruce ; pourtant, Selina avait tiré une sécurité apaisante chez ses deux amants. « Un retour dans le passé ? J'ai un excellent Saint Emilion qui nous attend. Je crains qu'on soit à court de crème glacée, par contre. » Un sourire pour camoufler la douleur, de l'humour pour cacher la vérité. Une vérité qui, elle le savait, n'allait tarder d'éclater. Peut-être était-ce la morphine, qui lui faisait perdre pied. Ou peut-être était-ce sa loyauté bien cachée qui cherchait à refaire face.

L'honnêteté n'avait jamais fait partie de ses qualités ; sa vie était construite sur un mensonge qu'elle seule connaissait réellement. Seules les rares personnes encore en vie qu'elle avait pu croiser en connaissent les bribes, sans pour pourtant savoir le principal. Le suicide de sa mère, l'overdose de son père, la séparation avec sa sœur, l'orphelinat, les maigres larcins, le forain, sa mort et la prostitution. Tout ce chemin qui faisait d'elle ce qu'elle était aujourd'hui, dans le silence. Cette femme inaccessible aux galas de charité, discrète mais généreuse. Et son alter ego construit de toutes pièces sur les toits, aux fondations solides. Et si la vérité pouvait être lourde à entendre, elle pouvait aussi être lourde de conséquences. Combien de fois, Maggie et Holly avaient été mis à mal, par sa faute ? Combien de fois, Bruce lui avait expliqué l'importance du masque. « C’est un peu tard pour poser la question. » Soupire. « Je ne peux plus faire comme si je n’avais rien vu, ce sera difficile de me rassurer par des mensonges maintenant. » La vue de son sac lui avait glacé le sang. Qu'allait-elle penser ? Une sensation loin d'être familière avait envahi son ventre. Selina s'était toujours moquée de ce que pensait les autres d'elle ; au contraire, elle en jouait. Le Batman lui-même n'avait jamais pu lui faire changer de camp. Pourtant, sous le regard inquiet de Hope, le cœur de la voleuse s'était emballé. De l'appréhension. C'était de l'appréhension. Hope était l'une de ses rares amies. Une humaine innocente, qui n'avait rien à voir avec tout ce cirque qui animait les rues de Gotham. . « La vérité, Sel. S'il te plaît. » Elle aurait tout fait pour retirer cette affreuse boule dans sa gorge ; rien n'y faisait. Finalement, la brune avait soupiré, avant de hocher la tête. Son regard s'était fait plus grave, lorsqu'il avait rejoint celui du médecin. « Tu dois me promettre que cela va rester entre nous. C'est très important. » Dans sa voix, on pouvait entendre le sérieux, et tous les efforts du monde pour ne pas laisser transparaître la douleur. « Tu dois me promettre que tu oublieras tout ce que je t'ai dit après. Que tu n'as jamais, jamais assisté à cette conversation. » Y allait-elle un peu fort ? Probablement pas. Au fond d'elle, Selina ne souhaitait qu'une chose : la protection de son amie. Elle savait que jamais elle ne se pardonnerait si quelque chose lui arrivait.

En venir aux aveux : là était la partie la plus difficile. Selina se torturait l'esprit. Comment lui annoncer, comment lui expliquer ? Comment justifier cette attitude si sauvage, alors que Hope la connaissait comme une sage bienfaitrice ? « Ce collier, je l'ai volé à une vieille femme. Une vieille femme qui a de l'argent à en revendre, pas une femme dans le besoin. C'est un principe que je ne trahis jamais. » C'était là, tendrement coincé dans sa gorge. Je suis Catwoman. Sur le bout de sa langue, aux frontières de ses lèvres. « Tu dois savoir qu'elle n'a reçu aucun mauvais traitement. Je n'utilise la violence que pour me défendre, si ma vie est vraiment en danger. » Je suis Catwoman. Depuis une dizaine d'années. Catwoman, c'est moi. Avec tout le tact du monde, Selina faisait son possible pour poser les fondations, au fur et à mesure. Ne pas la brusquer, ne pas lui faire peur ; adoucir cette image de criminelle qui lui collait à la peau comme son costume.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


human being

Messages : 1062
Date d'inscription : 06/02/2017
Face Identity : Tatiana Maslany
Crédits : avatar by lux aeterna, codes sign by anaelle, bann by Starfire ♥

Age du personnage : 30 ans
Ville : Gotham City, après avoir commencé sa carrière à Bludhaven
Profession : Médecin urgentiste au Gotham Mercy General Hospital.
Affiliation : Neutre, avec une animosité assez marquée envers les justiciers.
Situation Maritale : Séparée de son compagnon qui l'a embarquée dans un chantage dont elle ne sait pas se sortir. Mère d'une petite fille qui lui a été enlevée et qu'elle n'a pas vue depuis bientôt un an.









MessageSujet: Re: hope you don't mind ☾ HOPE   Dim 28 Mai - 21:55

Hope you don't mind
Selina & Hope

Un retour dans le passé. Hope n’était pas grande amatrice des retours dans le passé, ils s’avéraient souvent pleins de regrets ou causaient trop de souffrance. Elle préférait vivre dans le présent pour s’éviter de sombrer dans une époque qu’elle aurait voulu retrouver, avec des personnes qui n’étaient plus là. Mais les souvenirs avec Selina étaient différents. Si elle parvenait à mettre de côté ce qu’était sa vie à l’époque où elles se rendaient visite au beau milieu de la nuit, alors oui, elle pouvait reconnaître que cette époque avait été agréable. Les nuits avec elle étaient agréables. Ils étaient une parenthèse plus que bienvenue dans l’angoisse permanente où elle se trouvait alors. Elle n’arrêtait jamais de s’inquiéter pour son père ou pour ses frères, de s’inquiéter pour ses révisions et ses notes aux examens, de s’inquiéter de la façon dont elle paierait le loyer le mois suivant, de s’inquiéter du type en bas de chez elle qui attendait la prochaine livraison de came … Selina lui permettait de s’échapper de tout ça, au moins quelques heures. Et elle lui avait permis d’effacer quelques-unes de ces inquiétudes de façon plus tangible, matérielle, malgré les réticences qu’elle avait eu à accepter. Une dette que Hope garderait toujours envers elle, quoi qu’il arrive. « Tant pis pour la crème glacée, je me satisferais très bien du Saint Emilion. » Une nuit ensemble à siroter des bouteilles de vin que Hope n’aurait jamais pu s’offrir, à partager des moments torrides qui n’appartenaient qu’à elle ... C’était bel et bien du passé, malgré leurs petits échanges taquins, mais rien ne leur interdisait d’y songer encore. Elles avaient vécu leur vie chacune de leur côté depuis, mais au moins elles ne s’étaient jamais perdues. Non, malgré toutes ces années depuis leurs dernières entrevues nocturnes, leur amitié n’avait pas cessé. Hope prenait toujours autant de plaisir à voir Selina quand l’occasion se présentait et elle n’imaginait pas que cela cesse un jour. Elle était prête à se relever en pleine nuit pour l’aider, et elle le referait encore s’il le fallait. Pourtant, la simple question de Selina avait semé le doute en Hope. Et soudain, elle ne savait plus que penser. Bien sûr, elles étaient amies, et Hope pensait la connaître suffisamment pour ne pas avoir de mauvaise surprise du genre de celle que Selina semblait en train de tisser devant elle. Elles n’avaient jamais été très loquaces, gardant leurs secrets par-devers elles, mais seulement pour ne pas s’en encombrer. Du moins c’était pour ça que Hope ne s’était jamais étalée avec Selina, et elle pensait que son amie avait fait de même. A quoi bon remuer les coins sombres de leur histoire, si elles ne pouvaient rien y changer ? Peut-être que cela avait été une erreur. Maintenant, Hope était dévorée par une inquiétude grandissante qui semait une graine amère en elle. Elle voulait la vérité, mais elle avait peur du prix qu’il lui faudrait payer pour l’obtenir.

Elle fronça davantage les sourcils à la demande de Selina. La détresse évidente de son amie la plongeait dans le désarroi, et elle ne sut pas comment prendre sa supplique. Qu’est-ce qui pouvait justifier une telle demande ? Hope n’avait jamais vu Selina dans cet état, et cela n’avait rien à voir avec sa blessure, elle en aurait mis sa main à couper. L’assurance sans faille de son amie avait été détruite sous ses yeux, et cela ne pouvait que l’inquiéter davantage. « Mais pourquoi ? » Demanda-t-elle à mi-voix, confuse. Elle reprit pourtant rapidement, sur un ton qui trahissait son inquiétude : « Tu sais bien que je ne dirais rien. Tu peux me faire confiance, Sel … Quoi que tu veuilles me raconter. Ca ne sortira pas d’ici. » Au fond, elle était blessée que Selina ne l’estime pas suffisamment digne de confiance, mais elle l’avait sans doute cherché. Elle ne s’était jamais confiée, elle non plus, entretenant peut-être une distance entre elles qu’elle n’avait jamais soupçonnée. Mais elle ne la trahirait pas, même si ce qu’elle allait entendre devait ne pas lui plaire. Hope avait eu jusque là une totale confiance en Selina et ça ne remettrait pas ce fait en question. Elle ne dirait rien. Et c’est avec cette certitude qu’elle attendit la suite, sagement assise au pied du canapé, le ventre noué. Elle faisait de son mieux pour ne pas laisser son imagination galoper et inventer les pires atrocités, et elle attendait. Elle voyait bien que Selina avait beaucoup de mal à formuler ses aveux, et elle serra sa main entre les siennes pour lui donner du courage. Ce n’était pas si grave que ça, se répétait-elle continuellement. Pourtant, elle ouvrit de grands yeux quand Selina prit enfin la parole, révélant le vol du collier. « Tu l’as volé ? » Répéta-t-elle sans cacher sa stupeur. Dans son esprit, des associations se faisaient déjà. Elle avait parlé de principe, signifiant que ce n’était pas la première fois qu’elle faisait ça. Mais Selina était riche, elle n’avait pas besoin de voler. A moins qu’elle n’ait jamais été riche, et que … « Mais tu n’es pas … Tu ne fais pas partie de ce monde là ! » L’autre monde, les bas-fonds de Gotham. Ceux qui utilisaient effectivement la violence pour se défendre, ceux qui volaient pour survivre. Selina vivait au-dessus de cette misère-là, elle faisait partie de ceux qui essayaient de les aider. Mais elle n’était pas comme eux. Elle n’avait le droit de l’être, au milieu de son bel appartement et de ses bouteilles de vin hors de prix. « C’est comme ça que tu gagnes ton argent ? En le volant ? » L’amertume avait finalement pointé dans son ton, parce qu’elle ne parvenait pas à faire coller la Selina qu’elle connaissait à ce monde de violence qui régnait au-dehors. Mais Hope n’avait pas le droit de juger. Elle avait volé, elle aussi, quand elle devait se trouver de quoi payer ses études. Elle savait ce que c’était, de se donner des excuses. Pourtant elle espérait vraiment que Selina allait la contredire, vraiment. Un larcin de temps en temps, cela semblait moins grave qu’une vie passée à amasser une fortune sur le dos des autres. Aussi riches soient-ils. « Et c’est la vieille femme qui t’a tiré dessus ? » Demanda-t-elle avec une pointe d’ironie. « Explique-moi, je ne comprends rien. » Lâcha-t-elle finalement dans un soupir.



Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


independent soul

Messages : 310
Date d'inscription : 18/04/2017
Face Identity : morena baccarin
Crédits : kiri, underwolrdsource

Age du personnage : trente-cinq ans, fleur de l'âge. si elle n'a pas encore usé de ses neuf vies, Selina s'estime aujourd'hui heureuse de ne pas avoir trop vite quitté la première...
Ville : gotham. ville de crime et désolation. une ville qui lui colle à la peau et dont elle n'arrive pas à se défaire, malgré les terribles souvenirs qui s'y rattache.
Profession : Selina Kyle est connue comme bienfaitrice. aux yeux des autres, elle est une riche trentenaire qui fait profiter sa fortune aux plus démunis et aux plus faibles. Catwoman, elle, est une voleuse hors pair qui se recule devant aucun obstacle.
Affiliation : indépendante. ni blanc, ni noir. si elle a plus d'ennemis que d'amis, Selina sait se faire accepter dans chacun des clamps. ses capacités de chapardeuse lui permettent de devenir la figure idéale de certaines missions.
Compétences/Capacités :
no one will ever change this animal i've become

entraînée par un forain, Selina a développé une agilité hors pair. de la gymnastique au contorsionnisme, au combat au corps à corps, la voleuse est aussi à l'aise sur les toits que les chats errants. elle manie parfaitement le fouet, et possède des griffes acérées au bout de ses gants; ces deux armes lui font d'une grande utilité, autant pour les cambriolages, pour la fuite ou le combat.









MessageSujet: Re: hope you don't mind ☾ HOPE   Lun 29 Mai - 16:05

hope you don't mind

hope & selina



« Tant pis pour la crème glacée, je me satisferais très bien du Saint Emilion. » Sourire. Elle se souvenait de ses soirées d'ivresse, à rire jusqu'au petit matin sur le canapé. « On ne refuse jamais du Saint Emilion.[/color] » Un léger rire s'était échappé de sa gorge, avant que son visage ne se ferme ; passer aux aveux, lui offrir ce droit à la vérité. Lui confesser qui elle était vraiment, et pourquoi elle parcourrait les toits lorsque la nuit s'offrait à Gotham. Selina s'attendait à ce qu'elle soit un peu déboussolée, déçue. Et l'inquiétude qui s'était infiltrée dans sa voix ne lui rendait pas la tâche plus facile. « Mais pourquoi ? Tu sais bien que je ne dirais rien. Tu peux me faire confiance, Sel … Quoi que tu veuilles me raconter. Ça ne sortira pas d’ici. » Elle avait froncé les sourcils, agacée. Elle lui avait toujours fait confiance, indirectement. Et elle se refusait que son amie pense le contraire. « Non, c'est pas la question. Je te fais confiance, Hope. Je n'aurais appelé personne d'autres que toi. » Sa main avait serré un instant la sienne. « C'est simplement que ça pourrait te porter préjudice. Et ça, je ne le pardonnerai pas. » Consciente qu'elle ne calmerait pas les inquiétudes du médecin, la voleuse avait lâché un lourd soupir, avant de grimacer une seconde. « Je m'excuse d'avance pour tout ce que je vais te dire, Hope. Je m'en excuse sincèrement. »

« Tu l’as volé ? Mais tu n’es pas … Tu ne fais pas partie de ce monde là ! » Un rictus amer s'était glissé sur ses lèvres. Ce monde-là. Ce monde qui la rendait malade, dans lequel elle ne trouvait pas sa place. Les paillettes, les dîners mondains, les courbettes ; vomir de l'hypocrisie n'était pas sa spécialité. Si elle excellait dans son rôle de comédienne lorsqu'elle portait son habit de cuit, elle ne pouvait plus se forcer avec le gratin de Gotham. « J'ai grandi dans les bas-fonds de Gotham. J'ai été placé dans un centre de détention reconverti en orphelinat quand j'avais huit ans. » Elle ignorait si c'était la morphine, ou un besoin de se confesser. Selina ne faisait jamais ce genre de révélation, son passé étant le sujet tabou par excellence. Elle refusait qu'on s'y aventure, et esquivait toujours comme elle pouvait. Parfois, elle s'inventait des histoires incroyables, qu'elle imaginait quand elle était enfant : un père qui ne cesse de voyager et une mère littéraire, parfois écrivaine, parfois peintre. Un idéal qui la rassurait, enfant. « Les froufrous, le champagne hors de prix, les voitures de luxe... C'est pas mon monde. Ça ne le sera jamais. » Son visage s'était tourné vers celui du médecin, affichant un air désolé. « La chose pour laquelle je m'inflige ce cinéma, c'est pour les enfants et les animaux. Mais cette femme des beaux quartiers, ce n'est pas moi. » Un triste sourire s'était dessiné sur ses lèvres. Non pas qu'elle n'était pas heureuse de sa situation, non. Elle regrettait profondément le fait d'avoir caché sa véritable identité à celle qui venait de lui sauver la vie.

« C’est comme ça que tu gagnes ton argent ? En le volant ? » Elle n'en avait jamais eu honte. Voler était devenu un jeu, dont elle était l'experte. Elle aimait tout ce que ça lui apportait : l'adrénaline, ce sentiment de liberté, les courses avec son amant masqué. Malgré le temps qui passait, elle ne laissait pas. C'était la seule chose qui donnait un sens à sa vie ; si au départ, elle volait pour elle, elle volait maintenant pour les autres. Au fil des années, elle avait acquit une sécurité financière plus que suffisante. Ses précieux butins n'étaient qu'un vulgaire bonus, ou des pièces à ajouter à ses multiples collections. « Au départ, oui. Parce que c'était nécessaire. Je n'avais plus le choix, j'étais une gamine paumée. » Une boule s'était formée dans sa gorge, et elle semblait bien vouloir y rester. « Je suis passée par plusieurs périodes difficiles. J'ai fait des choses dont je ne suis pas fière. Et puis je suis devenue ce que je suis aujourd'hui. » Traîner les rues, vendre son corps.

Les yeux verts s'étaient reposés sur le doux visage du médecin. « Mais je n'ai jamais tué. La violence ne m'attire pas. Je l'utilise uniquement à des fins défensives. Tu dois me croire. » Gémissement ; Selina n'était pas habituée à rester immobilisée. Elle se savait pourtant condamnée pendant quelques jours, lucide quant à son sort sur les toits. « Maintenant, je vole pour les autres et pour m'assurer un minimum de confort. » La voleuse avait volontairement omis sa passion pour de multiples collections d'arts et son besoin d'adrénaline ; le verre était déjà bien assez rempli. « Et c’est la vieille femme qui t’a tiré dessus ? Explique-moi, je ne comprends rien. » Ses mots sonnaient comme un jugement ; mais Selina se refusait de lui en vouloir. Elle avait joué avec ses émotions de Hope à plusieurs reprises, la livrant à des montagnes russes qu'elle n'avait jamais demandées. « Probablement son mari, ou son fils. C'était un homme. Et je n'étais pas sur le bon territoire, ce soir-là. » Catwoman l'avait toujours su : mettre les pieds sur le territoire du Pingouin n'avait jamais apporté le bonheur à quiconque. Et cette fois-ci, c'était lui qui avait gagné le jeu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


human being

Messages : 1062
Date d'inscription : 06/02/2017
Face Identity : Tatiana Maslany
Crédits : avatar by lux aeterna, codes sign by anaelle, bann by Starfire ♥

Age du personnage : 30 ans
Ville : Gotham City, après avoir commencé sa carrière à Bludhaven
Profession : Médecin urgentiste au Gotham Mercy General Hospital.
Affiliation : Neutre, avec une animosité assez marquée envers les justiciers.
Situation Maritale : Séparée de son compagnon qui l'a embarquée dans un chantage dont elle ne sait pas se sortir. Mère d'une petite fille qui lui a été enlevée et qu'elle n'a pas vue depuis bientôt un an.









MessageSujet: Re: hope you don't mind ☾ HOPE   Mar 30 Mai - 19:14

Hope you don't mind
Selina & Hope

La promesse d’une nuit à boire un grand cru ne faisait même plus sourire Hope, à ce stade. Pour peu que Selina ait été capable de boire quoi que ce soit, ce qui était bien entendu formellement interdit par son médecin, dans son état. Mais elles ne boiraient pas, et Hope craignait que ce genre de petits plaisirs avec son amie ne lui soit bientôt complètement refusé. Parce que ses mises en garde sonnaient beaucoup trop comme des portes qui claquaient devant elle. Elle n’aimait pas ça, pas du tout. Elle ne fut pas rassurée un instant par les mots de Selina, sûrement pas quand elle précisa que ce qu’elle allait lui révéler pourrait lui porter préjudice. Ce n’était pas une question de confiance, dans ce cas. Mais Hope ne parvenait pas à voir ce qui pouvait être aussi grave que Selina ait tant de mal à lui révéler. Ou plutôt, elle voyait tellement de raisons potentielles qu’elle préférait toutes les ignorer … Elle n’était pas naïve, elle n’était pas aveugle. Elle avait passé la majeure partie de sa vie à Bludhaven, l’autre à Gotham. Elle avait vu suffisamment d’horreurs dans ces deux villes pour commencer à avoir d’atroces soupçons. Mais pourquoi fallait-il que Selina soit mêlé à tout ça ? Aux yeux de Hope, elle avait tout pour elle, tout pour vivre bien au-dessus de ce danger dont elle parlait à mots couverts. Et jamais elle ne l’aurait imaginée trempant dans quoi que ce soit d’illégal. Comme quoi, elle s’était trompée. Comme quoi, tout le monde dans cette foutue ville devait être obligé d’en passer par là. Comme si Hope l’ignorait. Comme si elle pouvait encore croire que quiconque pouvait s’en sortir en restant blanc et innocent … Elle l’avait cru. Pour Selina, elle l’avait sincèrement cru. Oh, elle savait qu’elle n’était pas parfaite, personne ne pouvait l’être, mais elle était différente, ça suffisait déjà amplement. Et maintenant elle apprenait une toute autre vérité, qu’elle n’aurait pas pu soupçonner. Hope baissa la tête quand les mots de Selina s’élevèrent entre elles, révélant un passé qu’elle n’aurait jamais du lui livrer. Si elles n’en avaient jamais parlé, c’était pour une bonne raison … Tout comme Hope ne voulait pas parler de son passé, elle savait à quel point les aveux de Selina devaient être difficiles à exprimer. Elle aurait voulu s’excuser de lui avoir tiré les vers du nez, mais elle en fut incapable. Les mots restèrent coincés dans sa gorge, inutiles et creux, et elle se contenta de regarder son amie, le visage un peu adouci. Cela n’expliquait pas tout mais c’était un début.

Selina repris la parole, et Hope soupira doucement. Ses mots lui semblaient familiers, quelque part. Une gamine paumée, qui n’avait pas eu le choix … Leurs histoires étaient sans doute bien différentes, mais certaines choses restaient immuables dans la jungle de Gotham. Ou de Bludhaven … « Je ne te juge pas, Sel. Crois-moi, je ne veux pas te jeter la pierre ou quoi que ce soit. J’ai juste besoin d’un moment pour accepter tout ça, parce que c’est tellement … Je ne te voyais pas comme ça, c’est tout. » Elle se faisait l’impression d’être mesquine à parler ainsi, mais elle n’y pouvait rien. Pourtant, elle ne voulait vraiment pas que Selina se fasse de fausses idées : elle ne lui en voulait pas de ses dissimulations. « Mais je comprends. Je sais ce que c’est, que de ne pas avoir d’autre choix. D’avoir fait des choses qu’on préfèrerait oublier. » Des choses dont on ne parlait pas, mais qui étaient souvent obligatoires quand on grandissait du mauvais côté de la barrière. Pour s’en sortir, certaines choses devaient être mises de côté. L’égo, la morale … « Et je serai mal placée pour t’en vouloir vu tout ce que tu fais avec ton argent. Je suis pas flic, je m’en fous. Enfin disons que je peux oublier, tant que personne n’est blessé. » C’était très important. L’urgentiste passait trop de temps à réparer les victimes et les coupables, et la violence permanente de la ville lui mettait souvent le cœur au bord des lèvres. Si elle en voulait autant aux super-héros, c’était principalement pour ça, pour tous les gens qu’il fallait ensuite qu’elle essaye de sauver. Dommages collatéraux ou vrais fautifs, ils atterrissaient tous au même endroit et étaient traités de la même façon, aussi injuste cela fut-il. Au moins Selina n’était pas de ceux-là, et Hope ne mettait pas un instant sa parole en doute. « Merci de la précision, d’ailleurs. Mais je n’ai jamais pensé que tu avais tué qui que ce soit. » Ajouta-t-elle avec un maigre sourire. « Et je trouve que tu t’en sors bien, en femme des beaux quartiers. J’y ai cru, tu vois. » Bon, Hope ne l’avait jamais vraiment côtoyée dans tous les évènements mondains où Selina devait jouer encore un autre rôle que celui qu’elle montrait quand elles n’avaient été que toutes les deux, mais quand même. Ca marchait.

Venait à présent le moment de comprendre ce qui s’était passé ce soir. Le collier avait été volé, mais Selina avait bien failli y passer. La vieille dame ne devait pas être si vieille que ça … Selina ne tarda pas à lui donner une réponse. « Oh. » Elle comprenait trop bien ce que cela signifiait. Chaque citoyen de Gotham avait appris qu’il valait mieux ne pas être sur le mauvais territoire. Hope ne connaissait pas toutes les subtilités des groupes qui régnaient sur les différentes parties de la ville, mais elle en savait bien assez. Assez également pour comprendre soudain ce que sa mise en garde, quelques minutes plus tôt, avait sous-entendu : lui porter préjudice à elle, cela signifiait quelque chose de plus vaste que de simples cambriolages chez des anonymes. Le visage de Hope se décomposa lentement. « Tu as des ennuis avec la mafia ? » Fit-elle d’une voix où pointait une inquiétude nouvelle. Mais étonnamment, ça lui semblait la solution la moins terrible à gérer. Mieux valait la mafia que le Pingouin ou le Joker. Encore une fois, elle espérait recevoir la bonne réponse à cette question, mais elles étaient à Gotham et les espoirs étaient souvent vains. Selina devait avoir des ennuis bien plus grands que ce qu’elle avait imaginé.



Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


independent soul

Messages : 310
Date d'inscription : 18/04/2017
Face Identity : morena baccarin
Crédits : kiri, underwolrdsource

Age du personnage : trente-cinq ans, fleur de l'âge. si elle n'a pas encore usé de ses neuf vies, Selina s'estime aujourd'hui heureuse de ne pas avoir trop vite quitté la première...
Ville : gotham. ville de crime et désolation. une ville qui lui colle à la peau et dont elle n'arrive pas à se défaire, malgré les terribles souvenirs qui s'y rattache.
Profession : Selina Kyle est connue comme bienfaitrice. aux yeux des autres, elle est une riche trentenaire qui fait profiter sa fortune aux plus démunis et aux plus faibles. Catwoman, elle, est une voleuse hors pair qui se recule devant aucun obstacle.
Affiliation : indépendante. ni blanc, ni noir. si elle a plus d'ennemis que d'amis, Selina sait se faire accepter dans chacun des clamps. ses capacités de chapardeuse lui permettent de devenir la figure idéale de certaines missions.
Compétences/Capacités :
no one will ever change this animal i've become

entraînée par un forain, Selina a développé une agilité hors pair. de la gymnastique au contorsionnisme, au combat au corps à corps, la voleuse est aussi à l'aise sur les toits que les chats errants. elle manie parfaitement le fouet, et possède des griffes acérées au bout de ses gants; ces deux armes lui font d'une grande utilité, autant pour les cambriolages, pour la fuite ou le combat.









MessageSujet: Re: hope you don't mind ☾ HOPE   Sam 3 Juin - 13:49

hope you don't mind

hope & selina


Lourde. L'atmosphère était lourde. Les regrets s'enchaînaient, la révélation avait peut-être été trop rapide. Mais tout avait été précipité par cette fichue situation. Cette blessure par balle, la perte de sang, la morphine. Et le retour à la réalité : le droit de savoir, et être totalement honnête, cette fois-ci. Le choc avait été réel, présent. Elle l'avait lu sur les traits fins de son amie, créant une déchirure plus profonde encore dans son ventre.  « Je ne te juge pas, Sel. Crois-moi, je ne veux pas te jeter la pierre ou quoi que ce soit. J’ai juste besoin d’un moment pour accepter tout ça, parce que c’est tellement … » Elle avait levé la main pour l'interrompre. Elle n'avait pas besoin d'entendre ce qui pouvait sortir de sa bouche. Elle savait. Elle comprenait, aussi. Le choc, le poids des mots. Ils avaient toujours semblé maladroits dans la bouche de Selina, dès qu'ils prenaient un peu de sérieux. Ce ton étranger à sa personne, elle qui préférait rire à gorge déployée sur les toits de la ville. « Je sais. Je peux comprendre. » Son regard s'était posé sur elle, un poil malicieux. « J'aurais été choquée aussi, si j'avais découvert que ma vieille amante n'était pas celle qu'elle prétentait être. » Sourire. « Je ne te voyais pas comme ça, c’est tout. » Triste sourire. Son esprit était emparé d'une dualité malfaisante ; était-ce une bonne, ou une mauvaise chose ? Peut-être était-elle déçue, après tout. La déception, elle l'avait connu toute sa vie. Dans les yeux de ce qui l'entourait, dans les yeux de son amant. « Je suis désolée si ça te déçois. » Elle qui vivait dans des motels miteux avec ses partenaires de travail, se servait à la soupe populaire de Gotham et qui vivait de rien. Cette vie lui avait paru étrangère, pourtant elle en avait souvent rêvé ; nouvelle déception, encore.

« Mais je comprends. Je sais ce que c’est, que de ne pas avoir d’autre choix. D’avoir fait des choses qu’on préférerait oublier. » A travers son regard, Selina essayait de sonder son amie. Elle aussi, avait du faire des erreurs ; mais qui ici-bas, à Gotham, était blanc comme neige ? Personne. Les parvis tachés de sang étaient les premiers témoins de la violence sans nom qui était le fléau de la ville. « Et je serai mal placée pour t’en vouloir vu tout ce que tu fais avec ton argent. Je suis pas flic, je m’en fous. Enfin disons que je peux oublier, tant que personne n’est blessé. » Elle pouvait oublier. Selina avait hoché la tête, avant de fixer inlassablement le plafond blanc. Elle semblait y chercher une réponse, les bons mots. Les bons mots, elle ne les avait jamais eus. Ni avec sa sœur, ni avec le forain, avec Bruce ou ses rares amis. Que penseraient-ils, s'ils savaient qu'elle était rongée par la peur, en permanence. Ce combat contre ce monstre qui grandissait chaque jour dans son esprit, qui semblait gagner un peu plus d'espace, à chaque fois. « Personne n'est blanc comme neige, Hope. Et à côté de tous ces tarés qui peuplent les rues, je me considère comme une sainte. » Triste sourire. « Mes butins me servent à aider pour ne pas que des gosses prennent le même chemin que moi. J'ai fait tellement d'erreurs Hope. Tellement. » Son visage s'était tourné vers le sien, inquiet. « J'ai au moins l'espoir de me dire qu'ils auront été élevé dans des meilleures conditions que les miennes et que leurs avenirs ne se résumera pas qu'à la pègre. » Elle ne s'était pas attardée sur sa dernière remarque. Tant que personne n'est blessé. Elle avait brièvement glissé quelques mots, pour la rassurer. Bien plus d'une fois, Selina avait eu recours à son fouet, ses griffes et ses capacités au combat au corps-à-corps. Pour se défendre, pour échapper à la mort. « Merci de la précision, d’ailleurs. Mais je n’ai jamais pensé que tu avais tué qui que ce soit. » Pourtant, elle l'avait fait. Une fois ; mais pouvait-on dire qu'elle avait vraiment tué, si la victime était revenue d'entre les morts ? « Parfois, j'aurais voulu. J'ai eu l'occasion d'approcher les plus dangereux. L'idée de leur glisser une balle dans la tête, pour faire taire tous ses cris à Gotham. » Une idée qu'avait explorée Red Hood, et que tous les justiciers désiraient suivre. Mais Batman les empêchait. « Mais ça aurait fait de moi une criminelle. Et derrière les barreaux, je ne peux plus venir en aide à ceux qui en ont besoin. » Selina s'était un peu redressée à l'aide de ses coudes, avant de lâcher un cri de douleur. Elle serrait les dents, les yeux fermés, concentrée sur cette blessure qui l'avait mise à terre.

C'est finalement la voix de la jeune femme qui était venue la tirer de sa torpeur. « Et je trouve que tu t’en sors bien, en femme des beaux quartiers. J’y ai cru, tu vois. » Après l'avoir regardé avec un œil joueur, Selina s'était efforcée à sourire un peu, malgré la douleur. Son jeu d'actrice lui avait permis de se camoufler dans n'importe quelle situation, aussi délicate soit-elle. « J'ai du parfaire mon jeu pendant des années. Je me suis inventé des parties de golf incroyables avec les plus grands. » Rire ; le beau gratin de Gotham était naïf et ennuyeux à mourir. « Je t’emmènerai, un jour. Je suppose qu'à deux, ce serait moins barbant. » Léger sourire, qui n'avait pas tardé à se fondre à l'évocation du tireur. Selina avait vaguement expliqué la gravité de la situation à Hope, sans vouloir rentrer dans des détails plus sordides. « Oh. Tu as des ennuis avec la mafia ? » Elle avait mis le doigt dessus. Falcone, le Pingouin, le Joker, Black Mask. Elle leur avait fait du tort à tous, s'attaquant à leurs biens ou trahissant leurs pactes. Mais cela fait partie du jeu ; et aussi incroyable soit-il, c'était sa partie préférée. « J'ai des ennuis avec tout le monde, Hope. » Elle savait que cela ne la rassurerait pas, alors elle s'était autorisé à rire. « Il y a des situations plus complexes que d'autres. Mais la mafia n'aime pas trop que je mette une patte sur leur territoire. Habituellement, ça ne se passe pas aussi mal, tu sais. » Et comme pour calmer ses craintes, Selina était venue poser sa main sur la sienne. Son regard dégageait de la bienveillance, son sourire une étrange sérénité.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


human being

Messages : 1062
Date d'inscription : 06/02/2017
Face Identity : Tatiana Maslany
Crédits : avatar by lux aeterna, codes sign by anaelle, bann by Starfire ♥

Age du personnage : 30 ans
Ville : Gotham City, après avoir commencé sa carrière à Bludhaven
Profession : Médecin urgentiste au Gotham Mercy General Hospital.
Affiliation : Neutre, avec une animosité assez marquée envers les justiciers.
Situation Maritale : Séparée de son compagnon qui l'a embarquée dans un chantage dont elle ne sait pas se sortir. Mère d'une petite fille qui lui a été enlevée et qu'elle n'a pas vue depuis bientôt un an.









MessageSujet: Re: hope you don't mind ☾ HOPE   Ven 16 Juin - 23:42

Hope you don't mind
Selina & Hope

Hope n’avait aucune envie d’en vouloir à Selina. Aucune envie de mettre fin à cette amitié de longue date. C’était sans doute la raison qui la poussait à rationnaliser, à parlementer, à chercher des excuses. Ces excuses là, elle ne les donnait pas à n’importe qui, elle ne les accordait pas si facilement en temps normal. Hope avait du mal avec la violence de la ville et de ses citoyens. Pour y être confrontée chaque jour, elle abhorrait tous ceux qui causaient la souffrance des gens qui venaient s’échouer dans son service à l’hôpital. Tous, sans exception. Du moins, tous ceux qui n’avaient ni visage ni nom, qu’elle pouvait détester sans se poser trop de questions, facilement, parce qu’il fallait bien des cibles sur lesquelles décharger sa colère et sa frustration. Batman, Joker, Pingouin, malfaiteur ceci ou justicier cela, elle les mettait dans le même sac quand la nuit tombait et que le vrai visage de Gotham se révélait. De la souffrance et rien d’autre. C’était un peu facile ? Oh que oui, mais c’était tout ce qu’elle pouvait faire pour rester un minimum saine d’esprit. Elle les détestait et elle arrivait un peu mieux à supporter son quotidien de cette façon. Mais détester Selina, c’était hors de question. Pas juste parce qu’elle volait. Hope était prête à lui trouver les excuses qu’elle refusait de donner même à Batman, juste parce que c’était Selina, qu’elle la connaissait et qu’elle n’avait aucune envie de la détester. Bien sûr, elle était choquée de découvrir que son amie était loin de ce qu’elle avait toujours imaginé, mais elle allait s’en remettre. Elle n’allait pas rester là-dessus et l’amertume de cette découverte allait s’effacer dans un moment, même s’il lui fallait pour ça quelques jours, voire quelques semaines. Elle aussi, elle avait fait des trucs pas nets, et elle n’avait même pas l’avantage de prétendre qu’elle l’avait fait pour aider des enfants. Hope hocha la tête, presque rassurée par les paroles de Selina. Elle avait besoin d’entendre ces justifications, de savoir que son amie n’était pas comme les autres criminels, et que ses vols avaient un but qui pouvait trouver grâce à ses yeux. « Ouais, je peux comprendre l’idée. Un genre de Robin des bois en plus sexy, c’est pas trop mal comme rôle. » Elle ne pouvait pas dire qu’elle était très à l’aise, pas encore, mais elle commençait à se détendre un peu et à parvenir à plaisanter. Mais elle imaginait encore mal Selina bouillant de cette volonté de faire justice elle-même, au point de vouloir tuer pour y parvenir. C’était une idée qu’ils avaient tous eu au moins une fois, Hope y compris. Tuer les responsables de leurs malheurs, c’était un fantasme agréable, mais juste un fantasme. Elle était heureuse de constater qu’elles avaient le même avis sur ce point.

Hope posa une main ferme sur le bras de Selina quand celle-ci se redressa et grimaça de douleur. « Reste couchée, Wonder Woman, ce n’est pas non plus comme ça que tu sauveras la veuve et l’orphelin. » Plaisanta-t-elle avant de jeter un regard à sa blessure. « Il faudra que tu restes tranquille un moment, puisque je suppose que tu n’iras pas à l’hôpital. Mais il te faudra quand même des antibiotiques. Je n’en ai pas sur moi, je te les amènerais demain. » Son ton était redevenu plus sérieux, au moins pendant ce laps de temps. Mais son sourire revint quand Selina évoqua à nouveau son rôle de dame des beaux quartiers. « Tu es incroyable. Je ne suis pas sûre de pouvoir te suivre là-dedans, mais pourquoi pas … Ca pourrait être drôle, de jouer à ça avec toi. » Ca lui semblait aussi improbable que d’ouvrir ce soir la fameuse bouteille de Saint Emilion, mais elles pouvaient toujours y rêver, cela n’avait jamais blessé quiconque. Mis les soirées mondaines n’étaient pas la préoccupation principale de Selina, et pas celle de Hope non plus. Son amie avait des ennuis, de gros ennuis. Ses efforts pour les tourner en dérision n’avaient pas vraiment d’effet, bien qu’un sourire incertain vienne étirer les lèvres de Hope quand Selina parla de patte, amusée par cette image qui cassait un peu le côté dramatique des ennuis avec la mafia. « J’espère bien que ça se passe mieux que … » Hope ne termina pas sa phrase, les yeux posés sur le costume de cuir de la blessée tandis qu’un déclic se faisait brusquement. Un costume aussi moulant, ce n’était pas ce que les cambrioleurs affectionnaient généralement. C’était un détail, mais la patte, c’était un détail également. Une patte, jolie métaphore ou une simple réalité ? Hope dévisagea son amie dans un silence qui devenait plus lourd de secondes en secondes. Elle ne savait pas grand-chose de Selina, mais elle connaissait certaines particularités qui ne pouvaient être feintes. La souplesse féline de ses membres, dont elle avait profité à de nombreuses reprises pendant leurs étreintes. Son affection pour les chats – qui d’ailleurs s’étaient fait bien discrets ce soir, comme s’ils avaient senti que leur présence n’était pas souhaitée pour ne pas étaler trop d’indices à la fois. Il suffisait d’y ajouter un costume de cuir noir, des cambriolages, et intégrer le tout aux histoires de pègre de Gotham. Le résultat était sous ses yeux, sur ce visage familier qui devenait soudain celui d’une parfaite étrangère. Hope fut prise d’un haut le corps qui la secoua violemment, et elle se laissa tomber sur les talons, incapable de détourner le regard de Selina. Elle ne voulait pas y croire, mais elle n’avait plus les moyens de refuser la vérité. Incapable de prononcer le moindre mot, elle finit par se lever et s’écarta de son amie. Ce fut d’une démarche automatique qu’elle se dirigea dans la cuisine, où elle se lava soigneusement les mains, les yeux dans le vide. L’eau se teinta de rouge et elle frotta jusqu’à ce qu’elle retrouve sa transparence, longtemps, longtemps … Elle attrapa un torchon et s’essuya les mains, toujours aussi mécaniquement, puis se fit violence et retourna dans le salon. « Catwoman. » Lâcha-t-elle d’une voix éraillée, avant de grimacer à la seule prononciation de ce nom. Une autre ombre qui planait sur Gotham, au-dessus des lois, au-dessus des vies de ceux qui rasaient le bitume. Une ombre aussi méprisable que les autres, mais qui avait soudain le visage d’une amie. Ancienne amie. « Tu aurais pu commencer par ça, avant de me raconter le reste. » Avant de sortir les violons en parlant des enfants des rues, par exemple. Ou du passé douloureux. Hope avait mal au creux de la poitrine et son cœur battait de façon erratique, elle pouvait l’entendre cogner à ses oreilles. Chaque battement était plus assourdissant que le précédent. Boum, boum, boum. Gotham avait encore frappé. Elle aurait voulu être n’importe où, sauf ici. Elle aurait voulu ne jamais avoir demandé, ne jamais avoir exigé la vérité. Une vérité qui blesse, quelle connerie. C’était bien pire que ça. « T’inquiète pas pour ton secret. Je dirais rien. J’ai suffisamment d’ennuis à moi pour vouloir en récolter d’autres à cause de toi. » Le ton s’était fait cassant. Hope se sentait trahie, sans comprendre comment cela avait pu être possible. Elle avait accepté ses excuses et les avait même accueillies avec soulagement pour justifier les vols de Selina Kyle, mais c’était au-delà de ses forces de les transposer à Catwoman. Il y avait un monde entre elles deux, et tout prenait une dimension dérangeante sous cette nouvelle lumière. L’identité secrète avait une puissance bien trop néfaste sur Hope, qui se trouvait soudain démunie, presque effrayée devant cette réalité.



Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


independent soul

Messages : 310
Date d'inscription : 18/04/2017
Face Identity : morena baccarin
Crédits : kiri, underwolrdsource

Age du personnage : trente-cinq ans, fleur de l'âge. si elle n'a pas encore usé de ses neuf vies, Selina s'estime aujourd'hui heureuse de ne pas avoir trop vite quitté la première...
Ville : gotham. ville de crime et désolation. une ville qui lui colle à la peau et dont elle n'arrive pas à se défaire, malgré les terribles souvenirs qui s'y rattache.
Profession : Selina Kyle est connue comme bienfaitrice. aux yeux des autres, elle est une riche trentenaire qui fait profiter sa fortune aux plus démunis et aux plus faibles. Catwoman, elle, est une voleuse hors pair qui se recule devant aucun obstacle.
Affiliation : indépendante. ni blanc, ni noir. si elle a plus d'ennemis que d'amis, Selina sait se faire accepter dans chacun des clamps. ses capacités de chapardeuse lui permettent de devenir la figure idéale de certaines missions.
Compétences/Capacités :
no one will ever change this animal i've become

entraînée par un forain, Selina a développé une agilité hors pair. de la gymnastique au contorsionnisme, au combat au corps à corps, la voleuse est aussi à l'aise sur les toits que les chats errants. elle manie parfaitement le fouet, et possède des griffes acérées au bout de ses gants; ces deux armes lui font d'une grande utilité, autant pour les cambriolages, pour la fuite ou le combat.









MessageSujet: Re: hope you don't mind ☾ HOPE   Mar 20 Juin - 9:57

hope you don't mind

hope & selina



Ses efforts étaient vains. « Reste couchée, Wonder Woman, ce n’est pas non plus comme ça que tu sauveras la veuve et l’orphelin. » Demi rire. Wonder Woman. Elle était bien loin de la magnifique déesse amazone qui combattait parfois au côté de son amant masqué. Selina avait laissé le canapé avaler son corps, ne quittant pas Hope du regard. « Je ne suis pas Wonder Woman. Je ne suis pas une justicière. » Léger sourire, puce à l'oreille. « Il faudra que tu restes tranquille un moment, puisque je suppose que tu n’iras pas à l’hôpital. Mais il te faudra quand même des antibiotiques. Je n’en ai pas sur moi, je te les amènerais demain. » Elle supposait bien. Selina aurait eu du mal à justifier sa blessure sans pouvoir garder le secret. La presse, ses proches, Bruce. Il fallait que tout ça reste dans l'ombre, à la faible lueur des lampadaires de Gotham. « Tu es mon ange gardien, Hope. Mon unique espoir. » Un rire clair s'était échappé de sa gorge, avant qu'elle serre un peu la main de son amie dans la sienne. La voleuse était heureuse de pouvoir compter sur elle ; avoir des amis fiables à Gotham, c'était aussi rare que de gagner à la loterie. Elle savait la chance qu'elle avait. « Tu es incroyable. Je ne suis pas sûre de pouvoir te suivre là-dedans, mais pourquoi pas … Ca pourrait être drôle, de jouer à ça avec toi. » Un sourire complice, un regard. Selina pouvait jouer à tout ; elle avait parfait son rôle d'actrice pendant des années, jouant parfois à la veuve esseulée, parfois à la femme fatale. Elle se débrouillait toujours pour tirer les ficelles, rester maître de la situation à n'importe quel prix. C'était sa règle : ne jamais baisser sa garde. Cette nuit encore, elle paierait les frais de son erreur ; ne jamais baisser sa garde.

Une identité secrète. Protéger les gens qu'on aime, se protéger soi. Ne pas relever son nom, jamais. Ne pas quitter le masque, ne pas faire de faux pas. Les autres, dehors, n'attendaient que le moment opportun pour sauter à la gorge, finir les restes. Des saletés de vautour. « J’espère bien que ça se passe mieux que … » Elle s'était figée dans le temps. Selina ne l'avait vu. Ses yeux étaient clos, son esprit se laissait porter par les effluves de morphine. Juste son ouïe fonctionnait ; elle avait entendu le robinet dans la cuisine, ses pas dans l'appartement. « Catwoman. » Pause. Selina pensait qu'elle avait compris, avant. « Tu aurais pu commencer par ça, avant de me raconter le reste. » L'incompréhension s'était dessiné sur les traits de la voleuse. « T’inquiète pas pour ton secret. Je dirais rien. J’ai suffisamment d’ennuis à moi pour vouloir en récolter d’autres à cause de toi. » Hope lui avait craché ces mots au visage, sans même qu'elle eut le temps de comprendre. Elle n'avait pas même eu le temps d'ouvrir la bouche, assommée par un mélange de morphine et de lourds reproches. Sa blessure lui faisait de plus en plus mal, comme si son cœur était venu s'y loger pour y cogner un peu mieux. « Attends, Hope... » Elle avait une nouvelle fois essayée de se redresser, mais la douleur l'avait rattrapé. « Pourquoi tu réagis comme ça ? Pour Catwoman ? » Elle avait pincé les lèvres, les deux mains apposées sur son pansement. Le médecin avait l'air secoué, assommé. Selina n'avait de cesse que d'essayer de croiser son regard, mais ses yeux fuyaient les siens. « Hope, je t'ai pas raconté de conneries. Tout ce que je t'ai dit, c'est vrai. Que je sois Catwoman ou non, ça ne change rien. » Son regard était insistant. Elle aurait voulu se lever, prendre le visage de son amie entre les mains et tenter par tous les moyens de la rassurer. Elle aurait voulu ; comme elle aurait voulu changer le passé, ne pas entrer dans cet appartement, éviter le coup, ne pas appeler Hope. Alors elle s'était contentée de rassembler ses forces pour basculer un peu son corps, se dresser sur un coude et se redresser en douceur. Ses yeux fermés racontaient avec quelle douleur et difficulté elle avait effectué son geste ; qu'importe, maintenant, elle était assisse. « Je ne sais pas ce qu'on t'as raconté, Hope. Mais tu sais qu'il ne faut pas croire à toutes les légendes urbaines. » Elle respirait mal. La douleur, la peur de perdre Hope, la découverte de son secret, le reste. Son erreur d'amatrice lui avait coûté bien plus cher qu'elle n'aurait jamais pu l'imaginer.   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


human being

Messages : 1062
Date d'inscription : 06/02/2017
Face Identity : Tatiana Maslany
Crédits : avatar by lux aeterna, codes sign by anaelle, bann by Starfire ♥

Age du personnage : 30 ans
Ville : Gotham City, après avoir commencé sa carrière à Bludhaven
Profession : Médecin urgentiste au Gotham Mercy General Hospital.
Affiliation : Neutre, avec une animosité assez marquée envers les justiciers.
Situation Maritale : Séparée de son compagnon qui l'a embarquée dans un chantage dont elle ne sait pas se sortir. Mère d'une petite fille qui lui a été enlevée et qu'elle n'a pas vue depuis bientôt un an.









MessageSujet: Re: hope you don't mind ☾ HOPE   Lun 26 Juin - 20:30

Hope you don't mind
Selina & Hope

Il y avait eu un moment de grâce. Léger et évanescent. Hope s’était légèrement apaisée et elle avait accepté. Mais le moment était passé quand elle avait compris. Selina n’était pas juste une voleuse philanthrope, elle était Catwoman. Le nom avait surgi entre elles et avait creusé un fossé infranchissable. Et Hope avait replongé dans cette enfance ultraviolente où elle avait grandi dans la crainte de Batman, dans l’ombre des justiciers sanguinaires qui frappaient aveuglément. La mort qui s’était invitée sous les traits d’un justicier pourtant encensé par les médias, en emportant son frère dans l’indifférence générale. Les psychopathes qui s’étaient ensuite multipliés à travers les ans, déployant des inventions toujours plus ingénieuses pour faire souffrir de la plus horrible manière qui soit les innocents, juste pour attirer l’attention des hommes masqués. Les premières années d’externat, puis d’internat, à avoir l’estomac retourné en voyant passer les victimes abominablement mutilées du Pingouin, du Joker et de tous les autres. Et les urgences d’aujourd’hui, d’hier et de demain, en un incessant flot de nouvelles souffrances nées de l’imagination sans borne des habitants masqués de Gotham. Catwoman n’avait sans doute pas une place prédominante dans ces horreurs qui remontaient d’aussi loin qu’elle se souvienne dans sa mémoire, mais ça, Hope n’était pas en mesure de le juger. Tous les mêmes. Traumatisée en profondeur et incapable d’accepter les raisons des uns et des autres, elle refusait tout en bloc. Les identités secrètes, les masques, les noms de scène – tout ça avait un prix, une signification, et c’était ce que Hope détestait le plus. Elle aurait accepté les vols de Selina si elle était restée Selina, si elle n’était pas devenue un personnage récurrent des noms apparaissant dans les médias ou sur les lèvres de ceux qui passaient devant la jeune médecin. Mais elle n’était plus simplement Selina Kyle, elle était Catwoman. Dans l’esprit de Hope, elle avait soudain pris une dimension bien plus terrifiante, bien moins acceptable. Il n’y avait rien de rationnel là-dedans, mais Hope avait depuis longtemps cessé de rationnaliser ce qui se passait à Gotham et à Bludhaven. Elle ne cherchait plus à comprendre, elle n’avait aucune envie qu’on lui ouvre les yeux. Même si ça devait faire mal, comme ce soir … Parce que ça faisait un mal de chien, de tomber de si haut.

Et voir le visage frappé d’incompréhension de Selina n’améliorait pas les choses. Celle-ci semblait vraiment surprise de la réaction de Hope, peut-être même blessée. Mais comment juger ? Hope ne la connaissait plus. Elle ne l’avait jamais connue. Elles avaient partagé des moments d’intimité, sans jamais rien dévoiler l’une à l’autre. Et Hope le regrettait, comme elle avait rarement regretté un de ses actes passés. « Reste couchée ! » Lui ordonna-t-elle en voyant ses efforts pour se redresser. « Non, ça change tout pour moi ! » L’exclamation était sortie du cœur, sans qu’aucune explication ne vienne la compléter, incapable d’exprimer la puissance des émotions qu’elle ressentait envers les justiciers et leurs Némésis. En voyant Selina persévérer dans ses efforts pour se redresser, elle poussa un cri agacé. « Arrête ! Tu vas déchirer tes points et … Oh, bon sang. Ne bouge pas comme ça ! » Elle restait médecin malgré le maelstrom d’émotions violentes qui l’étreignaient, et elle la soutint pour qu’elle se redresse, avant de se reculer de plusieurs pas, le regard fixé sur la compresse qui couvrait sa blessure pour vérifier qu’aucune tache de sang ne venait y fleurir. Quand elle se fut assurée de ce point, et à contrecœur, elle releva les yeux vers Selina. « Des légendes urbaines ? » Répéta-t-elle avec incrédulité. « Je ne crois pas aux légendes urbaines, je crois à ce que je vois ! Il ne s’agit pas de légendes ou de choses qu’on m’aurait racontées, mais de la réalité que j’ai sous les yeux tous les jours ! Ce sont les gens qui arrivent aux urgences et qui ne peuvent même pas articuler un son parce qu’ils sont encore sous le choc après avoir rencontré Batman, c’est le flot sans fin qui nous pourrit la vie à tous ! » Tout se mélangeait, et Catwoman portait la même ombre néfaste que Batman ou le Joker. Elle ne faisait pas de différence, elle n’avait jamais réussi à en faire. « C’est le costume, Selina ! Le masque ! Le nom que tu as pris pour devenir une triste célébrité dans les rues de Gotham ! C’est l’image, c’est l’idée dans la tête des gens, dans ma tête ! » Elle se fatiguait à essayer de formuler ce qui la gênait sans parvenir à quoi que ce soit de cohérent. Ca n’avait sans doute aucun sens pour son interlocutrice, mais c’était tout ce qu’elle pouvait dire. Elle perdait pied, plus elle regardait Selina et moins elle parvenait à réfléchir de façon cohérente, rongée par la colère, la peur, la déception, la tristesse … La fatigue d’une journée éreintante de travail s’y ajoutait, ainsi que le stress post-traumatique qu’elle n’avait jamais réellement évacué après l’attaque de l’hôpital. Elle en tremblait et elle se sentait vraiment mal, profondément mal. « Je peux pas, j’y arrive pas. Je veux plus être mêlée à tout ça. » Ca lui collait à la peau et elle aurait donné absolument tout ce qu’elle avait pour ne plus jamais avoir affaire à ce genre de personne. Même pas si c’était une amie si chère à son cœur.


Made by Neon Demon


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


independent soul

Messages : 310
Date d'inscription : 18/04/2017
Face Identity : morena baccarin
Crédits : kiri, underwolrdsource

Age du personnage : trente-cinq ans, fleur de l'âge. si elle n'a pas encore usé de ses neuf vies, Selina s'estime aujourd'hui heureuse de ne pas avoir trop vite quitté la première...
Ville : gotham. ville de crime et désolation. une ville qui lui colle à la peau et dont elle n'arrive pas à se défaire, malgré les terribles souvenirs qui s'y rattache.
Profession : Selina Kyle est connue comme bienfaitrice. aux yeux des autres, elle est une riche trentenaire qui fait profiter sa fortune aux plus démunis et aux plus faibles. Catwoman, elle, est une voleuse hors pair qui se recule devant aucun obstacle.
Affiliation : indépendante. ni blanc, ni noir. si elle a plus d'ennemis que d'amis, Selina sait se faire accepter dans chacun des clamps. ses capacités de chapardeuse lui permettent de devenir la figure idéale de certaines missions.
Compétences/Capacités :
no one will ever change this animal i've become

entraînée par un forain, Selina a développé une agilité hors pair. de la gymnastique au contorsionnisme, au combat au corps à corps, la voleuse est aussi à l'aise sur les toits que les chats errants. elle manie parfaitement le fouet, et possède des griffes acérées au bout de ses gants; ces deux armes lui font d'une grande utilité, autant pour les cambriolages, pour la fuite ou le combat.









MessageSujet: Re: hope you don't mind ☾ HOPE   Lun 17 Juil - 0:29

hope you don't mind

hope & selina


« Reste couchée ! » Douleur. Longue, forte, lancinante. C'était comme si le coup revenait, encore et encore. Une répétition toujours plus violente, à chacun de ses gestes. À chacun de ses mots. « Non, ça change tout pour moi ! » La voleuse la regardait, sans comprendre. La terreur d'un animal blessé restait logée dans ses yeux, suppliant son amie de l'épargner. Ne pas porter le dernier coup, celui qui libère. Et malgré la douleur, l'animal voulait se relever. Il était dit que les chats avaient neuf vies ; Selina ignorait combien de chance elle avait déjà utilisé. « Arrête ! Tu vas déchirer tes points et … Oh, bon sang. Ne bouge pas comme ça ! » Mais c'était impossible. Impossible de rester stable, impossible de rester immobile devant cette scène insoutenable. Elle se fichait bien de ses points, de la douleur ou de la quantité de sang qu'elle pouvait perdre. Elle n'avait même pas eu le temps d'attraper cette main qui l'avait soigné. Et très vite, l'expression de dégoût et de terreur sur le visage du médecin lui devenait insupportable. « Tu dois me croire, je... » La souffrance était plus forte qu'elle. Cette brûlure impossible conduisait son esprit à un parfait brouillard, douce sensation de vertige. « Des légendes urbaines ? » Elle était hors d'elle. Le venin sortait de sa bouche, et Selina ne parvenait pas à le stopper. Elle ne parvenait pas à lui en vouloir. Ses mots étaient justes, parfaitement pesés. « C’est le costume, Selina ! Le masque ! Le nom que tu as pris pour devenir une triste célébrité dans les rues de Gotham ! C’est l’image, c’est l’idée dans la tête des gens, dans ma tête ! » Ses yeux félins ne quittaient plus le médecin. Elle se contentait d'encaisser les coups, comme elle le faisait plus jeune. Des tristes souvenirs qui avait convaincu Selina que la violence physique laissait moins de traces que la violence verbale ; les bleus, ça s'efface.

Grimace de douleur, avant que son buste ne se déplace légèrement. « C'est bon, tu as fini ? » Elle avait fait un effort inconsidéré pour rassembler ses forces. Une tendre arrogance avait retrouvé sa place dans ses yeux, tandis que ses joues commençaient de devenir plus roses ; elle mourrait de chaud. « Je comprends que tu sois déçue. Que tu te sentes trompée, que tu sois énervée, que tu... » Soupire. Une main était venue se poser sur son visage, avec l'espoir qu'elle viendrait chasser les pensées troubles qui envahissaient son esprit. « Je ne cherche pas à me justifier. Ni même à défendre ma cause. Ce que tu penses, je le comprends. Je peux le comprendre. » Elle aurait voulu se lever, la secouer tendrement par les épaules. Lui expliquer qu'elle était celle qu'elle avait toujours connue, sous le costume. Que ce n'était qu'une protection, et non un accoutrement pour terrifier. Elle aurait voulu la serrer contre elle, faire glisser ses doigts sur le cuir pour qu'elle puisse elle aussi l'apprivoiser. Elle n'en fit rien ; bloquée dans le canapé taché de sang, tremblante et fiévreuse, Selina n'était plus que l'ombre de celle qu'elle était sur les toits. « Je n'ai pas choisi d'être une triste célébrité de Gotham. Le costume, c'était une protection. Le nom, ce sont ces incapables de la GCPD qui me l'ont attribué. Parce qu'ils n'étaient pas foutus de m'attraper. » Ses yeux s'étaient obscurcis. Hope ignorait tout. Cette innocence particulière l'aveuglait, et elle ne pouvait comprendre. « C'était ma vie que je mettais en jeu, Hope. Avant que je puisse en sauver d'autres grâce à cette triste notoriété que j'ai aujourd'hui. » Son cœur battait la chamade, sa vue se faisait trouble. C'était trop facile ; Hope savait qui elle était vraiment. Elle savait ce qu'elle avait pour les orphelins de la ville. Elle savait qu'elle n'était pas celle dont on parlait dans les journaux, et Selina refusait de lui accorder ce point-là. « Je refuse que tu me retires ça. Je ne suis pas un monstre des rues. Si je continue de courir les toits, c'est pour que des gamins ne tombent pas entre les mains de personnes malintentionnées avec qui tu oses me comparer. » Ses yeux brillaient d'un mélange étrange de tristesse et de colère, contre Hope, contre elle-même, contre la ville. Gotham voulait tout lui arracher, et elle n'avait plus la force de retenir ceux qui lui étaient chers ; Hope lui filait entre les doigts comme du sable trop fin, et elle était condamnée à la regarder, sans jamais pouvoir agir. 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


human being

Messages : 1062
Date d'inscription : 06/02/2017
Face Identity : Tatiana Maslany
Crédits : avatar by lux aeterna, codes sign by anaelle, bann by Starfire ♥

Age du personnage : 30 ans
Ville : Gotham City, après avoir commencé sa carrière à Bludhaven
Profession : Médecin urgentiste au Gotham Mercy General Hospital.
Affiliation : Neutre, avec une animosité assez marquée envers les justiciers.
Situation Maritale : Séparée de son compagnon qui l'a embarquée dans un chantage dont elle ne sait pas se sortir. Mère d'une petite fille qui lui a été enlevée et qu'elle n'a pas vue depuis bientôt un an.









MessageSujet: Re: hope you don't mind ☾ HOPE   Sam 22 Juil - 20:27

Hope you don't mind
Selina & Hope

Tout avait été ébranlé, plus rien ne ressemblait à ce qui avait été. Hope contemplait Selina et elle ne parvenait plus à voir autre chose que son costume de cuir. Le costume. Ne manquait plus que le masque pour que la supercherie soit complète, pour que tout s’emboîte comme dans un des fréquents cauchemars de Hope. Mais elle n’avait nul besoin de masque pour ne plus reconnaître son amie. Tout s’était brouillé. Selina s’était hissée au même rang que Batman et Nightwing, le Joker et le Pingouin. Hope n’était pas capable de faire la moindre différence entre tous ces masques, pas maintenant, au milieu de la nuit et après des semaines à essayer d’oublier l’attaque de l’hôpital puis l’attaque du Gala de Luthor. En d’autres circonstances, peut-être aurait-elle été plus tolérante envers Selina. Peut-être. Mais pas ce soir. Elle n’en avait pas la force, ni même l’envie. Elle se sentait gelée de l’intérieur et sur ses épaules un poids bien trop lourd faisait plier sa nuque. Elle se sentait trahie, elle était blessée. Et elle avait peur, également. C’était beaucoup trop familier – elle n’arriverait donc jamais à se défaire de cette peur qui la torturait sans relâche ? Alors non, elle ne pouvait rien faire pour alléger un peu sa réaction et prendre du recul. Voir la peine sur le visage de son ancienne amante, ancienne amie, c’était une douleur de plus mais il n’y avait rien qu’elle puisse faire pour l’apaiser.

Hope plissa les yeux quand Selina lui demanda si elle avait fini. Non, elle pouvait encore la couvrir de tous les reproches du monde, juste pour ne pas avoir à écouter ensuite ce qu’elle pourrait lui répondre pour se défendre. « Non, tu ne comprends pas. Je sais que tu ne comprends pas. » Parce qu’elle ne se sentait pas seulement trahie par ses mensonges. C’était beaucoup plus complexe que ça, ça remontait à beaucoup plus loin que ça, à des traumatismes de son adolescence et à ceux plus récents. Hope devait se faire violence pour ne pas s’éloigner et claquer la porte une bonne fois pour toute sur cette situation impossible. C’était la première fois qu’elle avait ce genre de conversation, et ça la mettait franchement mal à l’aise. Elle ne voulait pas que Selina se fatigue à lui ouvrir les yeux, ça ne servirait à rien … « Tu pourrais être Batman ou Superman que ça ne changerait rien ! » Ce serait même pire, en un sens. Catwoman au moins ne possédait pas leur notoriété et cela jouait – un tout petit peu – en sa faveur. Elle n’était pas une justicière façon rock-star citée quotidiennement dans les médias et adulée par quantités de gens. Mais Hope avait entendu son nom bien avant ce soir. A Gotham, ce genre de célébrité était rarement une bonne chose, et encore moins aux yeux de la jeune médecin. « Tu ne sais pas ce que ça représente pour moi. J’ai grandi avec l’ombre du Batman qui planait au-dessus de notre quartier et je n’ai jamais réussi à l’accepter. Tous ces supers-héros qui agissent sans se soucier de la justice ou des dommages collatéraux, simplement parce qu’ils sauvent des vies … » Elle ne termina pas sa phrase. Selina avait sauvé beaucoup de vies, et Hope ne savait pas quels étaient les dommages qu’elle avait causés ainsi. Elle n’avait sans doute pas le droit de juger sans avoir toutes les cartes en main et elle comprenait que Selina le lui reproche. « Je ne te compare avec personne. Je sais ce que je te dois. Je ne l’oublierais pas. Tu m’as aidée et tu as aidé beaucoup de gens autour de toi. » Elle hésita une fraction de seconde, puis poursuivit. « Je reviendrai si tu as encore besoin de moi. » Elle doutait que Selina la rappelle jamais, mais son offre était sincère. La soigner une fois ne rembourserait pas la dette qu’elle avait envers elle, tout ce que Selina avait fait pour aider son père ne pourrait être effacé en une seule soirée. Et tout ce qu’elle avait fait pour les enfants qu’elle avait sauvés ne saurait être effacé à cause de son masque. Hope le savait, mais ça ne la ferait pas changer d’avis, du moins pas ce soir. Elle ne voulait pas haïr Selina comme elle haïssait Nightwing et elle ne la craignait pas comme elle craignait Batman. Mais ses sentiments envers elle étaient teintés d’amertume et de souffrance à présent. « Je reviendrai demain avec des antibiotiques et je ne dirais rien, à personne. » Elle se releva, s’éloignant de son amie pour rassembler ses affaires.


Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé












MessageSujet: Re: hope you don't mind ☾ HOPE   

Revenir en haut Aller en bas
 
hope you don't mind ☾ HOPE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le départ de Hope.
» Hope, chienne accidentée, ignorée et laissée mourir !!
» [Table] Hope by Rafael MORGAN
» Helianthemum "Ben Hope"
» ASSOCIATION HOPE ASSOC

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
gods among us :: UNITED STATES OF AMERICA :: gotham city :: East End-